Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Elections Présidentielles : un vote pour quelle société ?

Elections Présidentielles : un vote pour quelle société ?

La société d'aujourd'hui ne ressemble pas à celle d'hier. Et celle de demain sera encore bien différente.

Il est temps de se préparer à un grand changement, et les élections restent les seuls moyens entre notre possession pour construire l'avenir.

Le temps de la réflexion est arrivé.

A cent jours du premier tour des élections présidentielles, et contrairement à ce que disent certains médias, il y a lieu grandement de s'inquiéter.

S'inquiéter pourquoi ? A cette heure de grand changement et d'énorme crise économique et sociale, aucun des candidats déclarés (hormis Madame Le Pen) n'a pu présenter aux français un programme susceptible d'intéresser positivement les électeurs et les électrices de notre Pays. Il est déjà un peu tard pour proposer des véritables réformes indispensables pour ralentir le désastre qui aura lieu avant la fin de l'année 2012.

Dans la réalité des faits, les prétendants ou prétendantes à l'Elysée n'ont aucune solution, et même la Présidente du Front National n'arrive pas à nous convaincre tant ses remèdes « miracle » ne sont-ils pas à la hauteur d'une situation très alarmante, après la perte du triple « A » par la France.
Ainsi, comment pouvons-nous intervenir dans les grandes orientations de la Nation alors que personne n'est en état de nous conduire positivement sur les chemins de l'analyse, des projets de redressement et des actions à entreprendre.

Tout d'abord, il faut dire que la France n'est pas la seule à être touchée par la crise. La récession est globale, et elle frappe particulièrement tous l'Occident depuis plusieurs années. Hélas, c'est à notre tour d'être dans la tourmente, comme l'ont été précédemment la Grèce, l'Irlande, le Portugal, l'Espagne et tout dernièrement l'Italie, pour ne citer que les principaux pays frappés par ce séïsme financier.

Il faut donc considérer que de nombreux facteurs de transformation agissent sur notre société qui ne sera plus celle que nous connaissions encore voici quelques 2 ou 3 décennies. Le monde change, qu'on le veuille ou non, et cela fait partie de l'évolution des temps que chaque génération traverse depuis des siècles et des siècles.

De cette façon, trois facteurs de changement méritent de retenir toute notre attention :

1./ Le premier porte sur le formidable développement des techniques scientifiques qui n'a plus de limites. Les rêves technologiques d'une époque passée, deviennent souvent des réalités ou tout au moins se projettent dans un très proche avenir. Et de là, l'homme ressent un sentiment de surpuissance et considère que tout est possible - même l'impossible - et fasciné par son considérable pouvoir de la science, il est tenté d'attendre la solution à tous ses problèmes, sans en mesure parfois les dramatiques conséquences.

2./ Le second facteur porte sur la fin réelle d'une homogénéité des sociétés. Bien avant les mouvements résultant de la mondialisation, l'Europe occidentale a connu et connaît toujours de larges vagues d'immigration. Ainsi, dans la quasi totalité des pays, cohabitent des peuples et des personnes aux origines ethniques les plus variées, et aux cultures et religions les plus diverses.

Pour certaines générations, il apparaît une sorte d'inadaptation à vivre différemment et ce sentiment provoque des réactions difficiles chez un certain nombre de personnes attachées à leurs idées patriotiques.

En face, pour les étrangers qui s'installent en France ou ailleurs, il existe un sentiment de mal être, ces derniers ayant l'impression de ne pas se sentir bien accueillis.

3./ Enfin, depuis de nombreuses années, chacun revendique toujours plus de droits, sans s'inquiéter réellement de ses devoirs. Et pourtant, aux droits résultant de la citoyenneté, correspondent inévitablement des obligations auxquelles aucune personne ne devrait se soustraire. Les libertés individuelles ont contribué à renforcer le sens de la responsabilité personnelle, mais l'individualisme a fini par détruire la vie sociale, du moment que chacun agit subjectivement en fonction de son intérêt propre. Ainsi, le bien commun de tous est dévalorisé par le comportement de ceux dont les seules ambitions s'appuient sur la création de richesses au détriment des plus faibles et des plus vulnérables.

Devant ces transformations inéluctables, mais indispensables pour l'avenir de tous, nous sommes amenés à nous poser des questions pour bâtir la France et le Monde de demain ;

C'est une obligation pour chaque citoyen que nous sommes de prendre en considération les problèmes qui secouent notre société et de réfléchir sur l'importance du vote que la République nous confie à chaque échéance électorale.

Les 22 avril et 6 mai prochains, la France devrait voter massivement, la responsabilité de chacun devant écarter absolument l'abstentionnisme. Le vote est la première des revendications dont le citoyen bénéficie au titre de son appartenance à son Pays et de son attachement à sa nationalité.

Et quand nous allons voter, il ne faut s'arrêter au choix d'un candidat qui figure parmi les plus représentatifs de la vie politique. Il s'agit de voter pour un candidat (ou une candidate) qui présente les véritables valeurs de la démocratie, de la justice et de l'humanisme. Qu'importe que le candidat ou la candidate soit « un petit candidat » par rapport à ses adversaires. Souvent, c'est celui (ou celle) qui porte le plus d'espoir pour les citoyens que nous sommes, travailleurs, étudiants, retraités ou professionnels indépendants.

En conséquence, dès le 22 avril, n'oublions pas de faire le bon choix pour notre candidat ou notre candidate soit présent (ou présente) au second tour.

Quand nous savons que jusqu'à maintenant la France s'est contentée de réaliser une alternance politique entre la droite et la gauche, et que nous constatons les échecs des gouvernements successifs depuis l'ère mitterrandienne, il est GRAND TEMPS d'effectuer cette année un VRAI CHANGEMENT en votant d'une manière totalement différente.

Votre vote engendrera une nouvelle société. Si vous voulez vivre mieux, si vous désirez un emploi stable, si vous souhaitez plus de justice et plus d'équilibre social, si vous avez envie de créer un autre monde capable d'assurer votre avenir et celui de vos enfants, faîtes un vrai choix, celui de la rigueur et du bon choix.

Il y va des années futures et des horizons nouveaux et prometteurs.

Pierre-Alain Reynaud


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 17 janvier 2012 08:30

    quand on voit les sondages, les français n’ont pas envie de changement, ou alors a petites doses sans rien bousculer de leurs habitudes et de leur servitude....


    • Cocasse Cocasse 17 janvier 2012 11:56

      Je ne suis pas d’accord avec toutes ces histoires de « grand changement » ou de « révolution ». La preuve en est de l’explosion anarchique de ces 40 dernières années ayant entrainées la société vers un éparpillement fatal, un mensonge global, une accentuation des inégalités, un record négatif en terme de répartition des richesses.

      La première urgence, c’est donc de reprendre où l’on en était resté, et de revenir sur des bases saines et solides, et qui permettront un changement lent, progressif et raisonnable, assurant ainsi sa pérennité tout autant que la cohésion sociale.


      • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 17 janvier 2012 13:32


        Ne votez pas !

        Exigez une démocratie réelle, maintenant.

        La démocratie, c’est le pouvoir exercé par le peuple. Voter, c’est déléguer le pouvoir à des corrompus professionnels, et donc pour le peuple renoncer à exercer son pouvoir, c’est donc tout le contraire de la démocratie.


        • YVAN BACHAUD 18 janvier 2012 16:47

          Vous avez tout à fait raison sur le fond ; MAIS il y a mieux a faire voter pour des candidats du Rassemblement pour l’initiative citoyenne qui proposent de mettre l’oligarchie sous contrôle continu du peuple souverain .. !!!!!

          Et comme il n’y aura pas de candidat partout loin de là PRÉSENTEZ- VOUS , où cela vous plait, sous la bannière du R.I.C . Cela est totalement gratuit.

          Voir www.ric-france.fr


        • révolQé révolté 17 janvier 2012 14:35

          + 10... !!!


          • NOJ71 17 janvier 2012 20:48

            Un peu de réalisme S.V.P..

            L’abstention (élections, piège à cons) et le vote pour les petits candidats ne peuvent que maintenir au pouvoir Sarko le calamiteux.
            Hollande, à la recherche du consensus, ce qui est considéré comme une faiblesse dans notre pays, peut permettre une évolution paisible de la société.

            • YVAN BACHAUD 18 janvier 2012 17:00

              Le réalisme c’est de se rappeller que nous avons eu déjà TROIS FOIS (ANS au pouvoir avec MELENCHON ministre d’ailleurs.

              Il est dont pas réaliste de pense avoir des changements important avec HOLLANDE ;

              Et d’abord en matière de démocratie ; HOLLANDE et les groupes qui le soutiennent n’ont pas déposé le moindre amendement en faveur du RIC lors de la révision de la CONSTITUTION ;
              IIl a refusé d’instaurer le RIC au niveau du Conseil général de Corrèze.. !

              Les groupe GDR # pcf ,qui soutien JL.MELENCHON n’a paS déposé le moindre amendement en faveur du RIC en 2008 et a refusé de déposer une proposition de loi en sa faveur encore début décembre2011...
              ILS VEULENT TOUS DES CHÈQUES EN BLANC.

              Il faudra rester chez soi où voter pour moi qui propose de mettre l’oligarchie sous tutelle et propose deux mesures pour cela..
              Ce sera un magnifique vote « blanc et nul »pour les deux tours car je n’aurais pas les 500 parrainages.
              Il faut refuser de cautionner cette mascarade qui veut confisquer le pouvoir 5 ANS sans reprise de parole possible une HONTE ABSOLUE qu’il faut faire cesser en priorité AVANT DE VOTER pour de bon en tout cas..
              www.ric-france.fr


            • xray 17 janvier 2012 21:11


              De droite comme de gauche, les élus politiques sont au seul service du capital de la Dette publique. Ils sont aux ordres de l’axe CIA-VATICAN. Ils n’ont pas de compte à rendre aux Européens. 

              Le Grand Guignol politique (L’Europe des curés) 
              http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 



              • YVAN BACHAUD 18 janvier 2012 16:40

                L’auteur indique que . « Il est temps de se préparer à un grand changement, et les élections restent les seuls moyens entre notre possession pour construire l’avenir. Le temps de la réflexion est arrivé.. »

                Les élections ne permettent pas de « construire l’avenir » elles donnent simplement la possibilité aux citoyens de procéder à une alternance à la tête du pays.

                C’est ce qu’ils ont fait 6 fois depuis 1981 et on a déjà eu la Gauche 3 fois 5 ans au Pouvoir Celle-ci espère bien une 7ème alternance pour le bloc d’élections « présidentielles/Législatives ».

                MAIS les électeurs doivent se rappeler qu’une fois leur bulletin mis dans l’urne , et quoique fassent les élus, ils ne pourront plus reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde pendant 5 ANS, puisque nous ne disposons pas en France du référendum d’initiative citoyenne qui permet à ceux qui en disposent d’imposer un référendum pour abroger les lois injustes et en proposer de nouvelles.

                Il faut rappeler aux électeurs que lors de la discussion de la réforme de la Constitution en 2008 aucun des candidats à la Présidentiel et aucun des groupes qui soutiennent des candidats non parlementaires eux-mêmes n’ont déposé le moindre amendement en faveur du référendum d’initiative citoyenne , bien qu’ils sachent notamment pas deux sondages que 82 à 88 % des Français y sont favorables.

                Il faudra marquer votre désaccord avec cette mainmise de l’oligarchie sur la souveraineté nationale.

                En restant chez vous ou mieux en votant pour moi : YVAN BACHAUD qui propose trois réformes pour mettre l’oligarchie sous contrôle du peuple.

                Ce sera très probablement un bulletin nul dès le premier tour car je n’aurai pas les 500 parrainages, mais il est important de ne pas cautionner cette présidentielle bidon.

                Il l’est aussi d’être VOUS-MEME candidat aux législatives sous la bannière du Rassemblement pour l’initiative citoyenne ou simplement rattaché administrativement à lui si vous avez un programme dépassant ses trois propositions institutionnelles.

                Voir www.ric-france.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès