Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Eloge du Blasphème »

« Eloge du Blasphème »

PNG « Eloge du Blasphème »

De Caroline Fourest

Edition Grasset

184 pages

Mai 2015

 

 Le courage ou la lâcheté : il faut choisir !

Caroline Fourest, essayiste et journaliste revient sur les actions terroristes de janvier 2015 pour analyser la situation actuelle et tordre le cou à toutes les interprétations prétendument anti racistes.

Elle passe en revue tout le spectre politique ce ceux et de celles qui veulent se singulariser en affirmant ne pas « être Charlie », qu’il s’agisse de Denis Tillinac trouvant le slogan trop à gauche ou Badiou reprochant à « je suis Charlie » le contraire.

Comme elle l’a fait pour tous ses ouvrages, l’auteure ne se contente pas de dénoncer les « idiots utiles » ou les complices objectifs des terroristes, elle explique et argumente.

Revenant assez largement sur l’histoire de Charlie et sur le jugement critique de certains accusant ce journal d’être « islamophobe » et même anti musulman, elle commence par rejeter ce qualificatif pour rappeler, preuves à l’appui que Charlie ne consacrait que 4% de ses couvertures à l’islam.

Quant à « l’islamophobie », terme utilisé par les islamistes pour empêcher toute critique de la religion :

« De quoi parlons-nous ? Sémantiquement, ce mot ne désigne par la « phobie » envers les musulmans mais envers l’islam : « islamo-phobie » et non »musulmano-phobie ».

Ceux et celles qui dénoncent « l’islamophobie » et confondent la critique d’une religion au rejet de femmes et d’hommes en fonction de leurs origines et de leurs croyances, ils soutiennent, de fait, les tentatives qui visent à instaurer en France le délit de blasphème !

Les discours misérabilistes qui affirment que c’est la misère qui expliquerait l’existence et le développement d’un islamisme radical en France sont démentis par la réalité et par Chabane Kouachi, le frère des tueurs : « Mes frères ne peuvent pas dire qu’ils sont arrivés là parce qu’ils étaient orphelins. Je le suis aussi, et je ne suis pas comme eux. » .

Caroline Fourest n’est pas tendre avec les « islamo-gauchistes », c’est-à-dire avec ceux qui, à gauche de la gauche manifestant parfois avec les islamistes, ont mené campagne contre l’interdiction du voile islamique dans les écoles en s’affichant avec des islamistes.

En effet, ces militants qui ont critiqué les choix de Charlie confondent les dessins anticléricaux qui se moquent des cléricaux et des « églises » et les caricatures antisémites d’hier ou anti arabes.

Ils confondent le droit à la haine et le droit au blasphème, rejettent la « Lumière » pour s’acoquiner avec les Tariq Ramadan et autres islamistes.

Elle n’oublie pas non plus dans son ouvrage de s’en prendre à l’autocensure à l’anglo-saxonne qui a conduit les journalistes à refuser de montrer les caricatures parus dans Charlie….

Cette autocensure est d’ailleurs dénoncée, à juste titre par la mère, Mia Farrow du célèbre journaliste : « Désespérant que plusieurs stations télé américaines aient choisi de ne pas montrer les nouveaux dessins de Charlie Hebdo. Quand nous reculons, le terrorisme gagne. »

Oui, le courage ou la lâcheté : il faut choisir !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.07/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • tf1Groupie 4 mai 2015 18:40

    Fourest est une intellectuelle totalitaire : tous ceux qui ne soutiennent pas son point de vue sont taxés de soutien des islamistes.

    Sinon juger du racisme de Charlie hebdo à partir du pourcentage de 1eres pages c’est pas brillant comme argument.

    C’est comme ses arguties sur le mot Islamophobie, comme d’autres jouent avec l’éthymologie du mot « antisémitisme » ou bien instrumentalisent la frange sombre entre antisionisme et antisméitisme.

    Fourest est pour la liberté d’expression ... sauf pour ceux qui ne s’expriment pas conformément à ses idées.


    • La Dame du Lac La Dame du Lac 4 mai 2015 18:47

      Caroline Fourest, la grande prêtresse du bien contre le mal, l’avocate des gentilles Femen de Notre-Dame contre les affreux nationalistes, les « bêtes immondes » comme elle dit. Dans la France de Hollande et de la dictature médiatique, Caroline Fourest est une égérie, invitée sur tous les plateaux télé, la mi-femme, mi-homme se pavane.
      .

      Je la sens tellement dans son élément, on dirait une plante qu’on arrose dans cet univers médiatique où les seuls qui ont le droit de s’exprimer sont ceux qui pensent comme elle. Je ne peux m’empêcher de croire que cette femme aurait fait merveille dans tous les pires régimes totalitaires. J’imagine en effet fort bien Caroline Fourest journaliste officielle du régime soviétique , avangarde du féminisme hystérique. N’est-ce pas l’URSS qui détruisait les merveilleux clochers et les splendides croix des Basiles orthodoxes de la Sainte Russie du Tsar ? C’est beau le blasphème !

      .

      QUESTION  : Cela apporte quoi à la France de voir les Femens, prostituées écrevelées Ukrainiennes, pisser sur la Croix du Christ ? La haine, voilà ce que ça apporte.


      • alinea alinea 4 mai 2015 19:32

        Caroline, Mère Courage !!
        Droite dans ses bottes, droit dans les yeux, elle dit le Vrai !
        Ben dis donc ! on est tombé bien bas bien bas


        • Aldous Aldous 4 mai 2015 21:14

          @alinea
          On peut aller plus bas : A spécialiste en blasphème humoristique Mia Farrow a passé un an dans le mashram de Maharishi Mahesh Yogi... où le grand gourou à d’ailleurs tenté de la violer. 


          C’est dire si elle a des références sérieuses en matière de spiritualité. smiley



        • philouie 4 mai 2015 19:40

          Disons qu’entre le courage et la lacheté vous avez choisi d’être dans le camp des marchands d’armes et des pourvoyeurs de guerres.
          votre courage consiste à hurler avec les loups.
          et à applaudir aux crimes d’états.
          beurk.


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 mai 2015 20:45

            Mme Fourest ne méritait pas plus que cet articulet lâchement élogieux...

            Je ne connais qu’un seul éloge du blasphème digne de ce nom.
            C’est l’oeuvre et la vie du marquis de Sade !


            • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 mai 2015 00:56

              Bonsoir Robert Lavigue,
              .
              Sans oublier Pasolini et l’incarnation du « Souverain Mal » dans le film incandescent « Salo ». N’est-ce pas Pasolini qui dans sa mort embrasse le Marquis pour l’éternité ? Mais à l’image des DSK et autres pervers de la gauche en putréfaction, je soupçonne le marquis de Sade d’être à l’origine même du Libéralisme-libertaire. La vie, le corps et l’âme deviennent plaisir et profit dans la ligne sadienne...
              J’ai tendance à voir dans l’idéologie sadienne la soumission grandissante des individus aux exigences capitalistes de «  libération pulsionnelle » et de « satisfaction libidinale », le tout en vue d’une extension indéfinie des sphères de la consommation.
              .
              Locke et de Hume (issus des Lumières britanniques au 18 ème) , s’accordent à voir dans l’homme « cette chose pensante, sensible au plaisir et à la douleur, apte au bonheur ou au malheur et portant de ce fait intérêt à soi », nous constatons que cette vision de l’homme comme être naturellement mu par son égoïsme et son propre plaisir n’est pas loin de la vision Sadienne.
              .
              J’étais une grande admiratrice du Marquis, mais depuis que j’analyse sa philosphie à travers le prisme du capitalisme, de la domination et du profit, j’avoue avoir fait mon chemin de Damas. Le film Salo est l’aboutissement du sadisme et de l’idéologie Sadienne, « l’inexistence de l’histoire avec l’humanicide comme finalité » (dixit Pasolini).

              Bien cordialement


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 mai 2015 11:47

              @La Dame du Lac

              Bonjour Madame,
              Je vois que vous continuez à explorer les méandres fangeux de ce média et vous avez donc découvert la facette inculte de l’agit-prop !

              Voilà donc qu’une hystérique (au sens clinique et étymologique du terme) a les honneurs d’un tract de Chalot, même si je soupçonne que c’est le seul mot de ’blasphème’ qui a mis l’auteur de cet articulet dans tous ses émois.

              Je faisais référence à Sade, parce qu’à la différence de Chalot et de Mme Fourest, le divin marquis était réellement subversif...

              Bien à vous,

              Robert Lavigue


            • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 mai 2015 13:03

              @Robert Lavigue
              Bonjour Monsieur,
              En effet, je continue mon exploration au « confluent de toutes les hideurs de ce monde » comme le disait Léon Bloy. Dieu merci, certains commentaires sont de toute beauté et sauvent la mise. Serait-ce un blasphème de dire que Dieu est injuste et cruel parce qu’il a lui-même enfanté des journalistes prompts à défendre cette hystérique satanique ? Oui, Sade est certes subversif, mais la vraie subversion réside aujourd’hui dans l’abstinence la plus totale. L’abstinence de tout. Lorsque je vois cette « dame », la soldate du système qui s’appelle Caroline, je me dis que je ne veux en aucun cas être un rouage de cette immonde machine.

              .
              Bien à vous, et au plaisir de vous lire. 


            • OMAR 6 mai 2015 00:03

              Omar147

              Bonsoir Mme Lacustre

              Ravi que, pour une fois, nos avis convergent sur cette maquerelle...

              De plus, j’ajouterai ceci, elle n’aime pas les animaux.

              La preuve, elle ne possède même pas une.... chatte...


            • La Dame du Lac La Dame du Lac 6 mai 2015 09:15

              @OMAR
              Figurez vous cher Omar que nous sommes souvent d’accord. Je lis souvent vos prestations sur les articles qui parlent du Moyen Orient et de l’infiltration sioniste et je vous plusse souvent. C’est juste dommage que vous continuez de considérer que le problème de l’immigration est une lubie de quelques monstres racistes, puisque ce sont les mêmes qui organisent l’immigration en Europe, je parle de ceux que vous dénoncez.


            • Aldous Aldous 4 mai 2015 20:59

              Caroline Fourest est démasquée depuis qu’elle a couvert des crimes politiques des nazis de Kiev à la Maison des Syndicats d’Odessa.


              C’est une authentique fasciste. Ce n’est pas une formule dans ma bouche mais une définition de son action propagandiste : le fascisme se définit par l’utilisation de meurtres, de violence, de moyens coercitifs et de propagande pour empêcher les opposants politique de s’exprimer, ou de voter.

              L’incendie de la maison des Syndicats d’Odessa est le premier crime nazi depuis l’assassinat d’Allende par les troupes de Pinochet. Ce crime fait partie d’une campagne de terreur et d’oppression ethnique anti-russe menée par les banderistes qui on pris le pouvoir à Kiev, aussitôt interdit la langue russe et pilloné les viles russophones d’Ukraine entrainant l’exode de plus de 600 000 civils vers la Russie et le Belarusse selon les chiffes du haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies.

              L’incendie d’Odessa et un épisode destiné à terroriser les russophones d’Odessa afin qu’ils ne suivent pas l’exemple de ceux de Donetsk et Lougansk. Une fois leurs opposants enfermés dans la maison des syndicats, les miliciens banderistes ont mis le feu avec des cocktails molotovs en partie confectionnés par des militantes Femen présentes sur place comme Evgenia Krayzman qui tweetait des selfies la montrant devant la maison des Syndicats et affichant sa joie d’y voir bruler ses opposants politiques et revendiquant d’avoir brulé elle même certains (le niant ensuite) et assumant d’etre une banderiste.

              Une fois le batiment en feu les banderistes se sont mis à tirer au pistolet sur ceux qui tentaient d’echapper aux flammes en sortant par les fenetres, sur les corniches. Les blessés tombaient du batiment et les banderistes les achevaient au sol a coup de barres de fer et de batons.

               Caroline Fourest présenta les évènements à sa sauce, prétendant que les banderiste qui achevaient les agonisants au sol se précipitaient au secours de ces gens.

              On n’est pas en train de parler de polémique de plateau TV ici mais de fascisme en action. Et ses propagandistes se disent de gauche. Quelle déchéance morale !


              • Samson Samson 4 mai 2015 23:16

                @Aldous
                « C’est une authentique fasciste. »
                J’imagine pourtant qu’elle explique bien dans son livre que les fascistes sont précisément tous ceux et celles qui n’ont pas la même opinion qu’elle. Si même cela ne constitue pas - encore - un délit caractérisé, je vous soupçonne néanmoins très fort de ne pas l’avoir lu.
                 

                « 
                Caroline Fourest présenta les évènements à sa sauce, ... »
                Elle présente toujours les événements à sa sauce : en ces temps de triomphe de la Pensée Unique, pourvu qu’elle y reste conforme, c’est la seule déontologie journalistique encore tolérable et tolérée.

                « ... fascisme en action. Et ses propagandistes se disent de gauche. Quelle déchéance morale ! »
                La bien-pensance n’est plus ce qu’elle était. En novlangue, se prétendre de « gauche » pour nous servir la bonne parole néo-libérale relève désormais du discours convenu. Quant aux concepts de « déchéance » ou de « moralité »,
                Fourest et sa clique ignorent même à quoi ils peuvent faire allusion : faute d’avoir pu décemment les vider de leur sens pour les détourner, la novlangue les considère comme définitivement « ringards », avant abolition.

                On vit une époque formidable ! smiley


              • Aldous Aldous 5 mai 2015 09:39

                @Samson
                En effet je n’ai pas lu le bouquin de la Fourest.


                Et j’ai une bonne excuse : Elle a elle même expliqué dans un article qu’elle est de mauvaise foi car elle mène une « guerre médiatique ». Au moins c’est clair elle se torche avec la déontologie ! 

                Pourquoi irais-je farfouiller dans son PQ usagé ? 

              • Aldous Aldous 4 mai 2015 21:03

                « En effet, ces militants qui ont critiqué les choix de Charlie confondent les dessins anticléricaux qui se moquent des cléricaux et des « églises » et les caricatures antisémites d’hier ou anti arabes. »


                Je serais curieux de savoir en quoi consiste la nuance.

                • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 mai 2015 21:14

                  @Aldous

                  Je serais curieux de savoir en quoi consiste la nuance.

                  C’est assez facile et ça n’a rien à voir avec le dessin !

                  Quand on est du côté des Forces du Bien, on se moque au nom de la liberté d’expression.
                  Quand on n’est pas du côté des Forces du Mal, on est antisémite, raciste et l’on abuse de la liberté d’expression.

                  Voilà... Etre ou ne pas être Charlie...


                • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 mai 2015 21:16

                  @Robert Lavigue

                  RECTIFICATIF

                  Quand on est du côté des Forces du Mal, on est antisémite, raciste et l’on abuse de la liberté d’expression.

                  (Pff. J’ai failli devenir Charlie, à l’insu de mon plein gré !)


                • Aldous Aldous 4 mai 2015 21:19

                  @Robert Lavigue
                  Moi qui ne suis d’aucun côté me voilà embêté !


                  Bon ben je vais m’enbtenir au christ alors : « Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme. »


                • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 mai 2015 21:42

                  @Aldous

                  Ce n’est pas vous qui choisissez de quel côté vous êtes... C’est Chalot et ses amis...

                  (Votre citation de l’évangile selon Matthieu ne va pas améliorer votre dossier !)


                • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 5 mai 2015 00:28

                  @Robert Lavigue
                   Nom de Dieu, avec vous, on retourne au Moyen Age !


                • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 mai 2015 01:10

                  @Danièle Dugelay
                  .
                  Et avec les gauchistes libertaires comme Caroline Fourest, on creuse le tombeau de notre civilisation multiséculaire... Deux fois millénaire. La France éternelle , celle des hommes et de la terre, comme le disait Maurice Barrès : c’est cette France là que les amoureux de la nation veulent chérir et préserver pour les siècles à venir, n’en déplaise à la grosse Caroline.
                  .
                  Entre la mort et le Moyen Age, je choisis la Vie ! Au fait, u’avez vous contre le Moyen Age Danièle ? Les défenseurs de la terre, les chevaliers sans peur et sans reproche , la galanterie, l’Amour Courtois, les bons Rois ,  la certitude de Dieu ...
                  .
                  Bref, tout l’inverse de notre époque qui ne cultive que la mort, le sexe et l’argent. Le tout enrobé dans un anti-mysticisme primaire qui doit ravir les bisounours de la gentille gôgôche et la grosse Caroline ! Non seuement elle est grosse, mais elle est un pantin de George Soros !


                • Aldous Aldous 5 mai 2015 09:41

                  @Robert Lavigue
                  Oui, je sais, les activistes sociétalistes ont tire un trait sur la gauche chrétienne. Tant pis pour eux. 


                • Aldous Aldous 5 mai 2015 15:11

                  @Danièle Dugelay
                  C’était bien le moyen âge.


                  La Russie était la république chrétienne orthodoxe de saint Alexandre Nevsi. Le maire de sa capitale, Novgorod, était une femme.

                  A Constantinople, l’empereur Jean Comnène avait aboli les châtiments corporels et la peine de Mort.

                  Mais vous parliez sans doute de l’occident ? smiley

                • Aldous Aldous 5 mai 2015 15:11

                  Alexandre Nevski...


                • Crab2 5 mai 2015 16:49

                  @La Dame du Lac qui prend l’eau

                  Que la civilisation occidentale dite chrétienne ( surtout en Europe ) s’efface progressivement en faveur de modes de vies que l’on pourraient qualifier proches d’une ’’ sensibilité épicurienne ’’ ou hédoniste, mais aussi plus que jamais qu’auparavant en rapport étroit avec la volonté de construire ou mieux de parachever l’égalité femmes-hommes, se passant ou prenant ses aises avec la religion, d’un goût plus prononcé des femmes et des hommes pour la culture, les arts et la nature - cela ne fait plus, depuis longtemps déjà, aucun doute que cette civilisation nouvelle prend progressivement corps dans l’esprit, plus particulièrement, des françaises et des français  ;
                  ce déclin est un événement des plus lisibles en ce début de siècle, c’est une bonne chose qu’explique la montée relativement rapide de l’athéisme, de l’agnosticisme, du déisme sans confessions et du féminisme universel partout en Europe

                  Suites :

                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Le+d%C3%A9clin+de+la+civilisation+chr%C3%A9tienne


                • Agafia Agafia 5 mai 2015 19:01

                  @La Dame du Lac
                  Z’avez oublié le gibet de Montfaucon, le bucher, et avant l’estrapade, la fourche de l’hérétique, la vierge de fer, la cure par l’eau, la chaise de Judas, la cage de fer, le pal, l’âne espagnol, l’écraseur de tête, l’araignée espagnol (pour arracher les seins des femmes dites hérétiques), la manivelle intestinale (pour souvenir, voir la scène finale de « Braveheart »), la torture du tonneau, le grill (avec beaucoup de versions selon les pays, l’écartelement (notamment pour les régicides)....


                  Et j’en oublie...

                  M’enfin y avait pas la télé, alors fallait bien amuser le bon peuple...

                  Quant à notre époque qui ne cultive que la mort, le sexe et le fric, m’est avis que rien n’a beaucoup changé depuis des siècles et des siècles....

                  Mais on voit que ce que l’on veut bien voir.

                  Pour finir :

                  Frères humains, qui après nous vivez,
                  N’ayez les coeurs contre nous endurcis,
                  Car, si pitié de nous pauvres avez,
                  Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
                  Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
                  Quant à la chair, que trop avons nourrie,
                  Elle est piéça dévorée et pourrie,
                  Et nous, les os, devenons cendre et poudre. 
                  De notre mal personne ne s’en rie ;
                  Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

                  Se frères vous clamons, pas n’en devez
                  Avoir dédain, quoique fûmes occis
                  Par justice. Toutefois, vous savez
                  Que tous hommes n’ont pas bon sens rassis.
                  Excusez-nous, puisque sommes transis,
                  Envers le fils de la Vierge Marie,
                  Que sa grâce ne soit pour nous tarie,
                  Nous préservant de l’infernale foudre.
                  Nous sommes morts, âme ne nous harie,
                  Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

                  La pluie nous a débués et lavés,
                  Et le soleil desséchés et noircis.
                  Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés,
                  Et arraché la barbe et les sourcils.
                  Jamais nul temps nous ne sommes assis
                  Puis çà, puis là, comme le vent varie,
                  A son plaisir sans cesser nous charrie,
                  Plus becquetés d’oiseaux que dés à coudre. 
                  Ne soyez donc de notre confrérie ;
                  Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

                  Prince Jésus, qui sur tous a maistrie,
                  Garde qu’Enfer n’ait de nous seigneurie :
                  A lui n’ayons que faire ne que soudre.
                  Hommes, ici n’a point de moquerie ;
                  Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

                  La ballade des pendus, François Villon

                • Samson Samson 4 mai 2015 21:23

                  « Le courage ou la lâcheté : il faut choisir ! »
                  Hi, hi, hi !

                  Pour rappel, la lauréate 2012 des Ya bon awards ne rigole pas avec la liberté d’expression : elle avait même porté plainte contre les jurés qui lui avaient décerné l’auguste distinction, tant la liberté d’expression se résume dans son chef à salir et dénigrer tout qui voit les choses autrement qu’elle et ne peut en aucun cas supporter la contradiction.

                  Après celle des Femen, la pasionaria néo-libérale de l’« intelligentsia » parisienne et de la presse à la botte n’allait quand même pas louper l’occasion du massacre d’une équipe avec laquelle elle a un temps sévit - pas l’équipe, elle ! - pour nous fourguer ses salades en nous illuminant de sa prose. Même si j’imagine qu’elle s’abstient soigneusement de développer sur l’éviction - pour cause de « blasphème » antisémite, et quand bien même un tribunal l’aurait invalidé, un vrai celui-là ! - de Siné de l’équipe de Charlie Hebdo.

                  Libre à elle de se parer de l’étendard de la laïcité pour encore une fois, d’arguties qui ne tiennent pas la route en insinuations malveillantes, nous servir en matière de déontologie journalistique son fiel toujours aussi sirupeux que convenu.

                  Chalot, tant qu’à avoir eu le courage - ou l’inconscience - de vous être farci sa « littérature », l’idée ne vous effleure-t-elle pas que la laïcité - et même l’intelligentsia parisienne - valent mieux que çà ?

                  Cordialement ! smiley


                  • Sarah Sarah 4 mai 2015 21:25

                    « Le courage ou la lâcheté : il faut choisir ! »


                    Organisez-lui une tournée de conférences en Arabie Séoudite, en Turquie ou au Qatar et nous verrons bien jusqu’où va votre courage à tous deux.
                     
                     Par soucis d’économie : prenez des billets aller, cela suffira.

                    • CHALOT CHALOT 4 mai 2015 23:26

                      Je ne fais pas l’apologie de Caroline Fourest avec qui j’ai des désaccords politiques sur l’Europe, sur la situation en Libye....Je présente un livre que j’ai lu et aimé.

                      Ce livre porte sur la laïcité et sur cette question là, Caroline Fourest défend une orientation que je partage.

                      • Michel Maugis Michel Maugis 5 mai 2015 02:10



                        Caroline n’ est pas journaliste et n’ est pas une essayiste. Elle est une mercenaire du système merdique.



                        Selon l’ auteur elle va “tordre le cou à toutes les interprétations prétendument anti-racistes”


                        l’ auteur ne met pas de guillemets, c’ est dire qu’il est d’ accord avec elle.

                        Ceux qui “ ne sont pas Charlie” ne seraient pas anti-racistes. C’est pas loin de dire qu’ ils sont racistes, comme beaucoup qui “sont Charlie”.


                        Cette dame prétend, avec l’ auteur, être une essayiste et une journaliste, alors qu’ elle n’ est ni l’une ni l’autre, puisque’ elle est d’une mauvaise foi manifeste en tant que mercenaire bien payée et promue par les ordures qui nous gouvernent.

                        Se mettre au service du CRIF et des puissants n’ est pas un acte de courage, et pour le faire il faut nécessairement construire des phrases spécieuses.


                        Pour l’auteur, et pour elle, les gens qui affirment ne pas être Charlie, veulent se singulariser, alors qu’ ils sont plus nombreux que les autres, et dans le contexte médiatique se montrent bien plus courageux.


                        Oui, Charlie hebdo est islamophobe et anti-musulman, comme il l’ aurait été antisémite sous Pétain s’ il avait fait des caricatures similaires sur les juifs.


                        Car l’auteur, comme la mercenaire, oublie sciemment le contexte historique actuel, celui de la RECONQUÊTE du monde arabe musulman par l’Otanazie ( Europe unie)


                        Si ! l’ Islamophobie désigne une phobie envers les musulmans, car c’ est avant tout contre eux que l’ on fait la guerre depuis des siècles, principalement par la GB et la France, et maintenant par les fascistes des USA, aidés par des roquets, depuis la disparition de l’ URSS, comme puissance anti-colonialiste.


                        Une phobie contre un “isme” quel qu’ il soit est une crainte maladive contre les pratiquants et sympathisants de ce “isme”-, car ce sont eux qui feront que le “isme” s’ impose.


                        Donc dire qu’ une “phobie” de l’ “isme” n’ est qu’ une critique de l’ “isme” est une manoeuvre lâche et spécieuse pour occulter sa perversité. OU ÊTRE UN GRAND NAÏF qui nie la réalité historique.


                        Cette distinction est une pure hypocrisie ! Cette islamophobe est nécessaire, comme le racisme pour CONQUERIR.


                        Les thèmes de la laïcité, du délit de blasphème, de la liberté d’expression, et autres sujets du moment, ne sont que des leurres pour dévier les Résistants du combat principal, qui est de lutter contre L’ EMPIRE FASCISTE qui se crée sous nos yeux.


                        Elle s’ en prend à l’ autocensure, alors que celle-ci est saine si authentique, c’ est à dire vraiment “auto”. 


                        Personnellement, je suis athée, puisque marxiste, et je pratique l’ autocensure à l’ égard de l’ Islam pour la simple raison, qu’ une religion est une arme, et je ne peux agir contre une arme qui appartient à ceux que l’on assassine depuis des siècles.


                        le Terrorisme c’ est l’ Oeuvre de la GB, de la France , d’ Israel, des USA 





                        • andromerde95 5 mai 2015 16:38

                          @Michel Maugis
                          wouh il y a même un athée fanatique et anti-religieux viscéral qui clash chalot, ça prouve que chalot va très loi dans ses bêtises.


                        • Agafia Agafia 5 mai 2015 19:06

                          @Michel Maugis
                          (...) de l’ URSS, comme puissance anti-colonialiste. (...)


                           smiley Vous plaisantez ?

                          • Rmanal 5 mai 2015 10:08

                            Je ne suis pas pour Fourest mais effectivement son libre est plein de bon sens, et essaye notamment de remettre un sens sur les mots. La distinction entre le blasphème et le racisme est fondamental, et on voit combien les amoureux du tabassage de journaliste usent de cette confusion.
                            Pour une fois qu’elle écrit quelque chose de vraiment intelligent, l’impartialité impose de le noter.


                            • CHALOT CHALOT 5 mai 2015 10:13

                              Effectivement il ne faut pas tout confondre : son positionnement politique et ce combat qu’elle mène pour la laïcité et contre les intégristes.


                              • Aldous Aldous 6 mai 2015 21:20

                                @CHALOT
                                Une personne malhonnête intellectuellement reste malhonnête. Fourest n’est pas une journaliste.


                                Elle fait le même métiervque Goëbbles. Propagandiste de guerre.

                                Elle a pondu brûlot sur brûlot pour pousser à la guerre contre la Russie depuis septembre 2013.

                                On n’a pas besoin de tels commissaire politiques dans les médias d’une démocratie. Qu’elle aille faire son taf depuis le pentagone.

                                Son combat pour le soiétalisme ? M’en torche du sociétalisme. Ce sont des préoccupation de petit bourgeois oisif comme on disait dans l’temps. L’ouvrier a d’autres préoccupations que de se transformer la bite en chatte.

                              • Michel Maugis Michel Maugis 7 mai 2015 21:52

                                @Aldous


                                Continuez comme cela Aldous, et je vous décerne un brevet de « stalinien » ou de poutinien ( c’ est nouveau).


                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 5 mai 2015 10:46

                                Certains vomissent Céline à cause de son antisémitisme (verbal) féroce. Mais ils reconnaissent que c’est un grand écrivain français...

                                Pour ce bouquin de Caroline Fourest, ne nous focalisons pas sur sa personne mais lisons son livre pour l’encenser ou le démolir. Ne nous contentons pas de l’analyse (bien modérée) de Chalot !

                                On peut aussi, si l’on n’aime pas la dame en question, se contenter de lire autre chose ; le marquis de Sade par exemple pour faire plaisir à la femme voilée et à quelques autres...


                                • La Dame du Lac La Dame du Lac 5 mai 2015 11:30

                                  Bonjour Jean J. MOUROT,
                                  .
                                  Le double discours de Caroline mérite d’être souligné. D’un côté elle défend l’immigration à outrance, en soufflant sur la flamme d’un anti-racisme hystérique (merci Jack Lang !), de l’autre elle s’offusque de la montée en puissance de l’islamisme en France . Ne pas faire le lien entre l’immigration et la salafisation de nos banlieues est d’une extrême tartufferie . Drôlatique ! En outre, elle cultive une révulsion Pavlovienne et inexplicable pour tout ce qui ressemble , de près ou de loin, à l’amour dela Nation ( elle déteste les frontières cette gente « dame »).

                                  .
                                  Quant à la ligne idéologique Sadienne , je la déplore, car je crois qu’elle n’est pas si loin du Libertarisme progressiste promu par Caroline Fourest. Au bout d’une longue réflexion consacrée à l’oeuvre Sadienne , je n’y vois finalement que la quintessence d’une idéologie Libéraliste enrobée d’éroticité et de pornographie. Le corps consommé au profit du plaisir dans le dessein d’un consumérisme infini et chaotique. N’est ce point là le but ultime du capitalisme libéral et libertaire ? Nous vivons dans un monde Sadique et Sadien, où seuls comptent le sexe et l’argent.
                                  .
                                  On achète tout, on vend tout, même les gosses ! Demandez à la grosse Caroline, c’est une extrêmiste de la GPA. Donc on commence par vendre les gosses et après , on vendra quoi ? La souffrance, le sexe, la vie , la mort, les coups de fouet ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès