• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Elysée 2017 : Guerre fratricide à gauche

Elysée 2017 : Guerre fratricide à gauche

Valls n’est pas stable et cette instabilité l’emporte sur sa première qualité : la loyauté, la courtoisie et le respect des règles du jeu et de bienséance Mais malheureusement en politique l’angélisme ça mange pas de pain.

Il faut vraiment être un acharné ou avoir une tête de cabochard pour commenter les résultats du premier tour d’une primaire française deux jours après le méga show d’investiture de Donald Trump et son cortège de manifestations hostiles qui outre les Etats-Unis ont été organisées dans plus de 70 pays dont la France (on se demande vraiment s'il y a une vie après Trump). D’autant plus que les chiffres de ce premier tour sont encore partiels et de possibles cafouiallges sur le nombre réel des bureaux de vote ainis que sur le taux de participation ne sont pas à exclure. Mais que voulez-vous ? L’exercice est irrésistible. Mais comme ces premier résultats n’ont pas beaucoup de chance de trop changer, basons nous donc sur ce qu’on a sous la main pour une faire une petite analyse maison, c’est-à-dire celle d’un observateur qui ne roule pour aucun des candidats, ni de gauche ni de droite ni du centre ni des extrêmes. Un peu plus de 36 % pour Benoît Hamon (36,21%), un peu plus de 31 % pour Manuel Valls (31,19 %), et un moins de 18 % (17,62 %) pour Arnaud Montebourg. Et comme le candidat bourguignon arrivé troisième a appelé à voter pour Hamon, l’on peut dire sans médire, si toutefois la consigne est respectée, que les carottes sont déjà cuites pour Valls et ce n’est pas les reports de voix des quatre autres candidats éliminés qui vont le sauver. Et même si les voix des trois candidats Bennahmias, Peillon et de Rugy vont à Valls en plus de celles de la candidate Pinel (1,99 %) qui a apporté clairement son soutien à Valls, il n’y aura guère plus de 43,94 % de suffrages dans le chapeau de Valls contre près de 53,83 % dans l’escarcelle de Hamon. Et ces chiffres peuvent encore évoluer. D’ailleurs cette réalité qu’est la presque impossibilité de passer au second tour n’a pas échappé au candidat Valls lui-même qui paye ainsi sa politique jugée antisociale voire ultralibérale par le courant des radicaux du PS dits « frondeurs », en l’occurrence la Loi Travail passée en force via le 49-3, bistouri que Valls a utilisé trois fois avant de promettre de le supprimer  s’il accède à la magistrature suprême en mai 2017. « Je proposerai, hors texte budgétaire, de supprimer purement et simplement le 49-3. » a déclaré l’ancien premier ministre de Hollande. On le voit Valls n’est pas stable et cette instabilité l’emporte sur sa première qualité : la loyauté, la courtoisie et le respect des règles du jeu et de bienséance. Malheureusement en politique l’angélisme ça mange pas de pain. L’ex maire d’Evry qui a le sens de la formule admet implicitement donc que les carottes sont cuites pour lui. Commentant à chaud les premiers résultats de la première manche, il dira dans une déclaration qui ressemble à un chant de cygne qu’il appelle à choisir entre « la défaite assurée et la victoire possible ». Comprendre « soit moi soit la loose ! »

GAME OVER

Merci pour Hamon. Mais il a tort. D’abord parce que Hamon fera de lui une seule bouchée au second tour de la primaire à cause du mécanisme du report des voix clairement favorable à l’ex porte-parole du PS. Ensuite en raison du vote des quelque deux millions de chômeurs français qui seront très probablement séduits par la rente du «  revenu universel  », la belle promesse-phare de l’ancien député européen, qui fera un tabac chez les votants au moins parmi les jobless d’entre eux, lors du premier tour de la présidentielle le 23 avril 2017. « A la télé ils disent tous les jours : +Y a trois millions de personnes qui veulent du travail.+ C’est pas vrai : de l’argent leur suffirait. » dixit Coluche. Cette citation de l’inénarrable humoriste résume à elle seule et très bien l’impact qu’aura cette promesse sur le réservoir des sans emplois inscrits sur les listes électorales et qui voteront utile. Maintenant il reste à savoir si cette appel d’air qu’est le revenu universel garanti- qui n’est pas du goût de tout le monde surtout de ceux qui font du travail et du taux d’imposition et de distribution de la richesse nationale selon le patrimoine et le revenu un binôme sacré et intangible- fera passer à Hamon le premier tour de la présidentielle. Donc à moins d’un miracle ou d’un revirement radical des choix ou faits encore d’un sursaut massif et last minute de la majorité silencieuse en faveur de Hamon- dont une autre promesse-phare risque de mobiliser autour de lui, à savoir la sensible question des OGM, de la légalisation du cannabis, du parc automobile à diesel, des hormones dans les viandes et les médicaments innovants et coûteux qui selon le candidat doivent être pris en charge par la collectivité au bénéfice des familles non aisées- le 29 janvier signifierait le Game Over pour Hamon. A part ça, le second tour du 7 mai se jouera fort probablement entre Macron et Le Pen, Macron et Fillon ou Fillon et Le Pen. Cette dernière hypothèse étant mise en avant par un sondage BVA datant du 7 décembre 2016. Ce qui signifie pour le PS, miné par les divisions internes, l’entrée dans le long tunnel de l’incertain.

http://chankou.over-blog.com/2017/01/elysee-2017-les-carottes-sont-cuites-pour-les-grosses-legumes.html


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Alren Alren 26 janvier 11:36

    Le PS actuel n’est pas à gauche cher Abdelkarim mais de la droite la plus dangereuse pour tromper l’électeur, celle qui ne dit pas son nom et qui s’accommodait très bien de Macron avant que ce dernier ne tombe le masque !

    À gauche on trouve par ordre d’importance : La France Insoumise, le PCF, le NPA, LO et quelques groupuscules.


    • CN46400 CN46400 26 janvier 12:02

      @Alren
      Moi je vois plutôt : le PCF, LO, Le NPA, la FI et une personalité : Mélenchon (65 balais)


    • Alren Alren 26 janvier 17:35

      @CN46400

      Moi je vois plutôt : le PCF, LO, Le NPA, la FI et une personalité : Mélenchon (65 balais)

      Vous êtes l’exemple parfait du gauchiste comme les aiment l’UMPS (et le FN).
      Vous savez pourquoi. Du moins je l’espère pour vous.


    • Le421 Le421 27 janvier 09:05

      @Alren
      Ca me fait penser à un mal très français...
      Je faisais de la compétition automobile, ça a duré 23 ans, et comme je n’étais pas vraiment manchot, au bout de 5/6 ans, j’étais presque toujours devant, abonné à la première ligne des grilles de départ.
      Et là, figurez-vous que tout le monde me tombait sur le rable.
      Le moindre décalco pas à la bonne dimension me valait une remarque du contrôle technique quand d’autres faisaient n’importe quoi. Je passe la direction de course et les autres concurrents.
      Naturellement, si j’étais devant, c’était en trichant, ce qui n’a jamais été démontré nulle part !!
      J’avais d’ailleurs ma conscience pour moi.
      Il sera de bon ton d’accuser Mélenchon de tous les maux, franc-maçon, âge, extrême gauche de la gauche de la gauche, marxiste, révolutionnaire, jacobin, moitié sourd et j’en passe...
      On a encore fait salle plus que comble à Périgueux hier soir (j’étais dans le « staff », naturellement) et j’ai vu plein de jeunes motivés, ce qui m’a fait énormément plaisir.
      Les chiens aboient, la caravane passe...


    • Durand Durand 26 janvier 11:39

       L’article ne donne pas cher de Valls au second tour des primaires. Mais ceux qui ont compris qu’il n’y aura aucune politique de Gauche possible sans sortir des actuels traités européens ont une bonne carte à jouer :


      -Il faut aller massivement voter Valls pour éliminer Hamon/Montebourg au second tour des primaires, pour diviser le voix européistes entre Fillon, Macron, Bayrou et Valls. C’est le seul moyen de favoriser l’accès de JLM au second tour des présidentielles.

      Ainsi une bonne partie des voix de Hamon/Montebourg iront à JLM dès le premier tour des présidentielles.
      Valls mange des voix à Macron qui mange des voix à Fillon... Ainsi ils se neutralisent et c’est JLM qui est gagnant.

      Cette carte, il faut la jouer maintenant !

      • alinea alinea 26 janvier 12:20

        @Durand
        J’ai aussi proposé cette idée, mais sans grand enthousiasme en réponse : les gens de gauche se sont mobilisés pour sortir Sarkozy, ce en quoi ils ont eu tort puisqu’il n’avait aucune chance, mais sortir « un des leurs » pour faire passer « un des leurs », ça dépasse leur propension à l’anticipation !
        D’autant plus que le bobo de base aura plus d’inclination à sauter sur Hamon qu’à se résoudre à Mélenchon ; les gens ne veulent pas que ça change, ni à avoir à donner d’eux-mêmes pour changer la donne, ils préfèrent croire aux promesses « mon ennemi c’est la finance », « un revenu pour tous », et puis râler après avec de temps en temps des sorties dans les rues !
        Quand le ciel leur tombera sur la tête, ces Gaulois diront qu’ils n’ont rien vu venir !


      • Durand Durand 26 janvier 14:05

        @alineav



        Oui, si Hamon est confirmé au second tour de Dimanche prochain, il y a de fortes chances pour que le gagnant des primaires socialistes soit... Fillon !

        Il faut donc massivement voter pour Valls au second tour des primaires...

        Dogmatisme, idéologie et bêtise : les trois fléaux du réalisme et du bon sens ! 




      • Fergus Fergus 26 janvier 17:07

        Bonjour, Durand

        Par chance, Mélenchon n’est pas pour une sortie de l’Union Européenne. Si tel était le cas, je ne voterais pas pour lui !

        Mélenchon est, comme moi, contre l’UE telle qu’elle est - un grand espace de libre échange - ce qui est très différent. Dès lors, s’il est élu, malgré des chances infimes liées à une conjoncture improbable, il engagera un bras de fer avec les tenants de l’UE pour obtenir d’eux la mise en œuvre d’une réforme.

        Ce n’est que si ce bras de fer échoue que Mélenchon organisera le référendum proposant aux Français la sortie de notre pays de l’Union Européenne, sortie qui passerait ensuite - en cas de Frexit - par le déclenchement de l’article 50.


      • jmdest62 jmdest62 26 janvier 18:20

        @Fergus
        « malgré des chances infimes liées à une conjoncture improbable, »
        C’est un réflexe ou vous le faites exprès. ?
        Encore une « petite phrase » qui devient rengaine , qui tend à donner raison à @Tall et qui décrédibilise votre propos.
        Dommage !
        @+


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 26 janvier 18:36

        @Durand
        Fillon est mal parti plombé par une oie sauvage


      • Durand Durand 26 janvier 20:53

        @Abdelkarim Chankou



        Il devrait quand-même battre Macron et Valls au premier tour... Mais plus difficilement Mélenchon si Hamon est éliminé Dimanche...



      • Durand Durand 26 janvier 21:00

        @Fergus


        Infimes ET improbables, en effet, je ne peux que vous donner raison...

        Ça ne vous empêchera pas d’aller voter pour Valls Dimanche, j’espère !



      • Le421 Le421 27 janvier 09:11

        @Fergus
        Bonjour Fergus !
        Y’a un spadassin UPRFN qui vous a collé « 1 étoile ».
        Pourtant, ce que vous dites est exact.
        Et je répète ce que j’ai encore entendu pas plus tard que hier soir et il était à quelques mêtres de moi, Jean-Luc est en profond désaccord avec l’UE telle qu’elle fonctionne actuellement.
        Soi on change les règles, soit on se barre.
        Les jocrisses de l’UPR diront qu’on ne peut rien changer en oubliant que la France n’est pas Tobago et que, de toute façon, avec une « bourrique » comme Mélenchon, la discussion risque de tourner court, demadenz au PS...  smiley


      •  
        Crétinicide plutôt ....
         
         
        ORGANISER L"IMMIGRATION ISLAMISTE POUR LA METTRE AU RU C’EST GÉNIAL !
         
         
        bétonner au lieu de financer des robots ... aussi
         
        Le RU de l’immigration permet de payer les retraites des colons à 50% au chômage dans leur bétonnage (des écolos négriers), et eux 50% de souchiens de 55 ans ...
         
        Du grand concept de gogoche ....


        • njama njama 26 janvier 12:50

          @ Abdelkarim Chankou
          Valls n’est pas stable et cette instabilité l’emporte ...

          Vous avez bien raison je trouve de pointer sa personnalité, car c’est aussi quelqu’un qui a retourné sa veste plusieurs fois, pas plus tard qu’il y a trois mois par exemple, puisque il soutenait le Revenu Universel :
          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quand-manuel-valls-defendait-le-188966

          Manuel Valls est-il « présidentiable » ? peut-on confier la fonction suprême à un fabulateur, à un menteur, à une personne qui manque de self-control, à quelqu’un qui par un simple décret, pris dans une grande discrétion, a placé la Cour de cassation sous contrôle du gouvernement juste avant son départ, au premier sioniste de France ?

          Le vrai visage de Manuel Valls, interview d’Emmanuel Ratier
          - son soutien à la Palestine de 1980 à 2008
          - les mensonges sur la fuite de sa famille pendant l’Espagne franquiste
          - le fils d’une des familles les plus riches de Catalogne…

          version courte (7’10) https://www.youtube.com/watch?v=Ki38KqEHSck

          ou (24’04) http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/le-vrai-visage-de-manuel-valls-44831


          • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 26 janvier 15:19

            @njama
            Valls est née à Barcelone, ville mondialiste et cosmo, il est venu déjà un peu adulte en France. Il sait que ce que doit son pays d’origine à l’Europe. C’est un peu pour ça qu’il tient à l’Union européenne. Son instabilité vient un peu de ce déchirement culturel. Enfin je peux me tromper.


          • njama njama 26 janvier 17:25

            @Abdelkarim Chankou

            non non, son père Xavier Valls n’a pas fui le franquisme, il s’est installé définitivement en France en 1951 *
            la famille avait gardé une maison à Barcelone, le p’tit Manuel né en aout 1962 a grandi à Paris 

            « Au moment de la naissance de Manuel Valls, ses parents sont déjà installés en France. Manuel naît à Barcelone, selon le voeux de ses parents , souhaitant que leur fils naisse en Espagne. Il est baptisé le 24 août 1962 par le père Ventura dans l’église paroissiale catholique de Horta, son quartier natal à Barcelone. » (wikipedia)

            * https://explicithistoire.files.wordpress.com/2015/08/ratier-emmanuel-le-vrai-visage-de-manuel-valls.pdf


          • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 26 janvier 17:59

            @njama
            Merci pour l’info


          • njama njama 26 janvier 13:19

            Manuel Valls c’est de la graine de dictateur, un bonapartiste comme Sarkozy

            sur la laïcité par exemple Manuel Valls souhaite, lui, aller plus loin que la simple loi de 1905 et affirme, dans son programme, vouloir inscrire sa conception de la laïcité dans une charte adossée à la Constitution. Cette conception est celle d’une « laïcité réaffirmée partout, qui protège sans blesser, qui soit expliquée à tous sans humilier personne, qui lutte contre tous les communautarismes sans jamais pointer du doigt tel ou tel pour sa croyance » (source Le Monde.fr )

            quoi de plus totalitaire et de plus idéologique que de vouloir imposer sur un sujet qui fait encore débat, qui divise les français ... « sa » propre conception personnelle au point de vouloir la graver ou la greffer à la Constitution ! Caroline Fourest prochaine Marianne de la République ?
            depuis quand, une fois l’impétrant élu, son Programme électoral serait un blanc seing pour décréter n’importe quoi surtout s’agissant de sujets de société

            alors que son adversaire s’en tient à la loi générale qui est objectivement équilibrée et suffisante : Benoît Hamon ne veut pas de nouveau légiférer à ce sujet : « Je serai le garant de laïcité telle qu’elle a été pensée en 1905. Une laïcité qui visait à ce que ceux qui croient et ne croient pas puissent librement le faire et en assurant la neutralité de la puissance publique et de l‘Etat, ni plus ni moins »,


            • njama njama 26 janvier 14:13

              Ce qui signifie pour le PS, miné par les divisions internes, l’entrée dans le long tunnel de l’incertain.

              Pour que les choses soient plus claires, et que la gauche arrête d’aller à hue et à dia et finisse de perdre le peu d’âme qui lui restait, il vaudrait mieux que le PS explose ou implose pour séparer le bon grain de l’ivraie, que Valls crée son parti social démocrate comme il le souhaitait, et que ce qui reste de « socialiste » se recentre à gauche dans une vraie gauche.
              Ces primaires ont au moins la vertu de clarifier les divisions internes, et la réalité d’un parti au bord d’un inéluctable démembrement ...


              • ENZOLIGARK 26 janvier 14:19

                ... besoin de kalach ? ! . ... АФФ ИСС ...


                • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 14:29

                  ils vont plus être nombreux à Solferino ! et va encore falloir éponger les dettes de l’organisation de cette primaire car le gagnant ne risque pas d’avoir la moindre cagnotte !

                  this is the end , my only friend , the end ......


                  • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 15:38

                    le PS n’est plus la gauche depuis Hollande .....


                    • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 15:39

                      il ne suffira pas de tirer la chasse sur le PS, il faudra bien nettoyer après car il va rester des grumeaux .....


                      •  Mohamed Takadoum Mohamed Takadoum. 26 janvier 18:38

                        @ Abdelkarim Chankou. Affaire franco-française vous ne trouvez pas ?

                         A moins que vous ne soyez un binational on doit d’abord s’occuper de ce qui se passe dans notre pays avec ses problèmes de gouvernance notamment. 

                        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 27 janvier 00:12

                          @Mohamed Takadoum.
                          je suis un journaliste qui a vécu plus de 1 ans en France, je ne suis pas un binational mais un citoyen du monde qui comme le font beaucoup de journalistes français en s’occupant du Maroc je m’occupe de la France


                        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 27 janvier 00:13

                          @Abdelkarim Chankou

                          je suis un journaliste qui a vécu plus de 10 ans en France, je ne suis pas un binational mais un citoyen du monde qui comme le font beaucoup de journalistes français en s’occupant du Maroc je m’occupe de la France


                        • Jade4230 27 janvier 00:16

                          @Abdelkarim Chankou

                          IUn blaireau pareil ?

                          Wesh il est temps de rentrer à l’écurie sauf rappel pour ma seule petite entreprise

                          Tschuss

                          Rdv pour mes« 42 » printemps

                          Over !?


                        • Le421 Le421 27 janvier 09:14

                          Je répète ce qui a déjà été dit, le PS n’est pas la gauche.
                          Je persiste et je signe.
                          Donc, l’article part d’un postulat faux, donc n’est pas à jour...
                          Prière de passer au « paysagepolitiquefrançais 2.0 » de toute urgence

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès