Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > En attendant Godot

En attendant Godot

Il y a du Samuel Beckett dans les allées du pouvoir … ce n’est pas pour déplaire. Mais si l’heure se prête au théâtre, les grandes voix sont un peu absentes, une fois de plus la stratosphère du pouvoir est entré en lévitation … on entendrait une plume tomber, tant les uns et les autres retiennent leur souffle. Qui sera l’élu, qui seront les élus ?

Ce n’est pas la première fois que la rumeur de remaniement se répand avec autant de certitude, déjà au mois de novembre dernier certains juraient sur l’âme de leur mère que Manuel Valls, le Ministre de l’Intérieur, allait faire son entrée à Matignon. On a vu ce qu’il en advint. Et comme l’opinion publique est par nature volage, le 1er de la classe vient de laisser la place au hit-parade de la popularité, à Laurent Fabius, qui l’eut cru il y a encore seulement quelques mois ?

Mais les municipales approchant dangereusement des allées du pouvoir, il semble bien que, dès les 1er jour d’avril, le Président de la République remaniera son gouvernement, un peu en amont des élections européennes, dont tous les observateurs s’accordent cette fois à prédire une catastrophe pour le PS mais aussi pour l’UMP, l’heure de gloire de Marine le Pen pourrait bien y sonner sinistrement.

Sans vouloir rejoindre les mélopées des multiples Cassandres qui s’en donnent à cœur joie, on peut s’attendre à une surprise brutale… qui va dérouter le petit microcosme de la politique. Jean-Marc Ayrault n’a pas dit son dernier mot… les prétendants étant bien trop nombreux, lui redonner la main, est une possibilité, pour composer un gouvernement restreint de combat intégrant des personnalités de la société civile et plus particulièrement de l’entreprise.

La rue de Solférino, déjà dans les choux depuis un bon moment, sera encore plus maintenue à l’écart. Les courants et sous-courant n’ont qu’à bien se tenir… ils n’auront pas leur place dans ce gouvernement-là. Il sera mis fin aux ministres délégués et divers secrétaires d’états, dont on ne peut pas dire qu’ils ont brillé depuis juin 2012. La liste de ces illustres inconnus est longue … ils sont déjà oubliés.

Ce remaniement n’empêchera en aucune manière la débâcle des élections européennes, il en sera la première mesure prophylactique. François Hollande prépare ce remaniement pour justement y faire face, sans résultats économiques probants, dans les six mois qui suivront, la partie du Président risque bien d’être perdue, alors que le retour annoncée de Nicolas Sarkozy pour 2017 est son meilleur atout.

En attendant, Godot justement, qui ne viendra pas au rendez-vous, les hiérarques du parti Socialistes peuvent bien se morfondre, ils savent déjà qu’ils ne seront pas pour la plupart d’entre eux à ce rendez-vous là. Il faut dire qu’ils portent collectivement une lourde responsabilité dans la dégringolade de l’exécutif. A force de jouer les matamores dans la cour du gouvernement et la valse des égos, ils ont au plusieurs occasion contribuer à brouiller les messages présidentiels ou à mettre dans l’embarras le premier ministre.

Parce qu’ils sont roués aux savants exercices de couloirs de la rue de Solférino, ils croient représenter quelque chose et par la même peser. Ils ne sont pourtant que les piètres ombres de leurs jeux de marionnettes. Ils oublient que sous la Vème République, le Président de la république tient son pouvoir du peuple et de lui seul.

C’est donc lui, en son âme et conscience, à la croisée des chemins de son quinquennat qui va faire les chois décisifs.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • JL JL 4 mars 2014 10:31

    ’’sous la Vème République, le Président de la république tient son pouvoir du peuple et de lui seul.’’ ???

    Et des médias industriels, non ? Et c’est rien de le dire !

    Le peuple est souverain en ce sens que c’est lui qui adoube le Pouvoir : comme sur un bateau, c’est l’Armement qui adoube le commandant. Mais une fois en mer, il est est seul maître à bord. A bord du navire France, le peuple est dans les cales, les oligarques dinent tous les soirs avec le commandant, les lobbies sont dans la Passerelle, et les indicateurs du CAC40 ont remplacé les instruments.


    • c’est pas grave 4 mars 2014 11:38

      belle métaphore , JL
      reste à savoir où sont les contre-pouvoirs ...

      la presse a fermé la cale à double-tour , Ok !

      quant aux syndicats et aux intellectuels ?


    • JL JL 4 mars 2014 12:14

      @ cpg,

      « Il y a six pouvoirs qui commandent le monde : les exécutif, législatif, judiciaires, technologique ou scientifique, financier et médiatique. Les cinq premiers sont encadrés par des lois et des contre pouvoirs. Le système médiatique n’a pas de contre pouvoirs et ses débordements sont sans limites ». Michel Rocard

      «  Il y a trois pouvoirs de prise de parole : politique, expert, médiatique » (Henri Atlan) 

      Pour le premier, une absurdité n’est pas un obstacle.
      Pour le second, la pensée unique est le dogme.
      Pour le troisième : ’’ N’importe quoi sauf la vérité, il n’y a que cela qui ne se vend pas ’’ (Boris Vian)

      Quant au peuple il n’a d’autorité qu’au moment des élections présidentielles et de pouvoir qu’en faisant la révolutions.


    • c’est pas grave 4 mars 2014 13:25


      la citation de Rocard m’a presque fait sourire , tant « l’ensemble » financier s’étant
      offert le contre-pouvoir médiatique s’est octroyé, de fait , tous les pouvoirs


    • JL JL 4 mars 2014 15:34

      c’est pas grave,

      Pas faux.

      pour rester dans l’épure et en toute rigueur, disons que le pouvoir économique est en mesure de se payer les trois pouvoirs de prise de parole :

      - en achetant des médias industriels dont l’unique objectif est le profit et aussi ceux dont la publicité est une source de revenu vitale ;
      - en s’offrant les services de tous les experts utiles ;
      - en finançant les partis politiques.


    • claude-michel claude-michel 4 mars 2014 10:55

      Hollande et son 1er sinistre c’est le Théâtre des deux « ÂNES » perpétuel...


      • LE CHAT LE CHAT 4 mars 2014 14:07

        n’importe quel âne ferait l’affaire , avec 3% de popularité , ils s’en foutent , ils ont tout le pouvoir jusqu’en 2017 et se croient légitimes ...


        • Julien30 Julien30 4 mars 2014 14:20

          « Ils oublient que sous la Vème République, le Président de la république tient son pouvoir du peuple et de lui seul. »


          Pelletier, vous croyez encore à ce genre de fable ? Vous fondez des espoirs dans la politique de Hollande ? Il vous faudra quoi pour ouvrir les yeux ?

          • Fergus Fergus 4 mars 2014 17:29

            Bonjour, Jean.

            Hollande peut encore commettre plusieurs erreurs avec ce remaniement annoncé, et notamment : 1) reconduire Ayrault qui n’est qu’une sorte de clone de lui-même et en aucun cas l’homme de poigne qu’il faut pour diriger un gouvernement : 2) annoncer un gouvernement resserré (ce qui est devenu une impérieuse nécessité), et faire le contraire en limitant à 15 le nombre des ministres mais en récréant une pléthore de secrétaires d’état (ce qui serait désastreux dans l’opinion). Un gouvernement qui se trouverait d’emblée décrédibilisé par ce genre de fautes sonnerait le glas de l’exécutif !


            • bleck 4 mars 2014 18:24

              En exclusivité sur vos écrans

              Aprés« les Bidasses en folie »

              Aprés « les Charlots font l’Espagne »

              Voici le dernier chef-d’oeuvre des Charlots :

              « Les Charlots font se faire l’Ukraine »

              Gérard Rinaldi étant hélas décédé le premier rôle sera tenu par le dernier comique à la mode : François Hollande drivé la Grande Star du petit et des grands écrans ; j’ai nommé Julie Gayet , surnommée Outre-Atlantique : The Divine


              • bleck 4 mars 2014 18:27

                Erratum :

                L’émotion ?

                La joie ?

                Il fallait lire : « Les Charlots vont se faire l’Ukraine »


              • pens4sy pens4sy 5 mars 2014 11:26

                Hollande peut mettre n’importe quel charlot a la place de Ayrault, ça ne changera rien a la situation du pays.
                Les élections sont aussi un leurre.
                UMPS partout aux municipales ... et abstention record aux européennes.
                Rien ne changera au final.
                La France est sous la protection d’Obama.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès