Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > En avant, de Charette !

En avant, de Charette !

Hervé de Charette a fait un petit esclandre à l’Assemblée nationale. Pour une fois qu’il ne fait pas la sieste !

En 1803, les habitants de l’ile de Saint-Domingue (actuelle Haïti et Saint-Domingue) se soulevèrent contre la colonisation française et conquirent leur liberté. La monarchie française ne reconnut sa défaite que 22 ans plus tard.

Le roi Charles X exigea alors que les anciens esclaves indemnisent leurs maîtres du « préjudice » que constituerait leur affranchissement. La somme réclamée par le bon roi représentait environ 21 milliards d’euros actuels.

Cela illustre parfaitement, pour ces grandes familles françaises, le refus systématique de toute idée d’autonomie ou d’indépendance, voire de souveraineté.

Un homme aux fidélités successives

Selon les aléas de l’histoire, ils furent « collabos » quand ils le pouvaient, résistants quand il le fallait, mais toujours friands de "grand empire". Un descendant de ce bon roi se trouve être Hervé Marie-Joseph de Charette de la Contrie.

Plus exactement, il descend du roi Charles X par le duc de Berry. Mais comme il a su cultiver une simplicité de bon aloi, il se fait appeler Hervé de Charette.

Vendéen pure souche, il sait ce que liberté veut dire, même vis-à-vis de ses camarades.

Il appartint un temps à la défunte UDF. Profitant des travaux de ce groupe fondateur, il a déposé en son nom le sigle à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI).

Le procédé est facile. Une simple enveloppe bleue (appelée « enveloppe Soleau ») dans laquelle vous glissez votre idée sur une feuille blanche et c’est la preuve, en cas de litige, que vous êtes le premier à avoir pensé à ce concept.

Il ferait beau voir que d’autres manants de l’ancien parti centriste puissent utiliser le sigle UDF sans en référer au gardien de l’institution. Hervé de Charrette fut ministre des affaires étrangères, l’apogée de sa vie « politique ».

Il a rejoint l’UMP, puis l’a quitté pour refonder un parti centriste qui n’a pas encore vu le jour.

Il fait toujours partie de ces caciques qui, à vouloir demeurer incontournables, castrent toute initiative au sein des partis politiques, à gauche comme à droite.

"Je vous en supplie, entendez l’appel de la Palestine qui, depuis des années, subit l’injustice de l’histoire", voilà ce que lance le baron à Bernard Kouchner en pleine séance de l’Assemblée Nationale.

Même si l’on éprouve de l’empathie pour les Palestiniens qui ont eu leur lot de drames, les termes utilisés par l’ancien ministre ne sont pas anodins.

Il vise à affirmer haut et fort un souhait, peut-être, mais non une réalité.

A bien relire le Charette dans le texte, l’ancien ministre des Affaires étrangères parle de « Palestine », comme si ce pays existait vraiment.

Là aussi, ses convictions varient selon qu’il est en charge ou pas. Charette est inconstant. En 2001, il critiquait sévèrement son successeur Hubert Védrines en lui reprochant exactement ce dont il s’est rendu coupable alors qu’il était aux affaires.

Le 8 décembre 2001, il affirmait sans honte : "la diplomatie française retarde d’un métro...je pense que Yasser Arafat a fait son temps, qu’il n’est plus capable d’assurer des responsabilités dans les territoires palestiniens". A noter qu’à cette époque, l’ancien ministre parlait encore de "territoires", non de Palestine. "Je regrette que la diplomatie française (sous-entendu Védrines) investisse encore sur quelqu’un qui ne pèse plus".

Mais qui avait massivement investi sur Arafat, sinon Charette lui-même ?

Aujourd’hui, ce grand distrait ignore sans doute que ce pays n’a jamais existé, sauf sous le nom de “Royaume d’Israël” pendant un petit millier d’années et que sous l’occupation romaine, le nom d’Israël fut remplacé par celui de ”Palestine” pour, précisément en faire oublier les Juifs au profit des Philistins.

Pour mémoire, le plus célèbre des Philistins et le seul resté dans l’Histoire se nommait Goliath. Parler de Palestine dans le contexte de l’Assemblée nationale, est une faute politique et un aveu d’ignorance.

Abrégé d’Histoire à l’attention des nobliaux

C’est curieux comme un baron nostalgique de l’empire peut faire l’impasse sur le royaume : en l’occurrence, il fait semblant d’ignorer que l’autre nom des “Territoires disputés” (appellation juridiquement exacte), est Judée Samarie. “Judée”, c’est-à-dire “juif”. Une appellation qui a, elle, 3000 ans.

Qu’Israël accepte, à tort ou à raison, d’en concéder une partie à un prétendu « peuple palestinien » venu lors d’un exode organisé par l’empire ottoman au XIXe siècle et d’une immigration vers des terres rendues fertiles par les pionniers juifs au début du XXe, ne peut absoudre les anciens et cacochymes ministres des Affaires étrangères du crime de méconnaissance historique.

Car le “peuple” palestinien ne s’est constitué en tant que tel qu’après qu’Israël ait conquis sur la Jordanie et l’Egypte des territoires dont les populations ne se considéraient jusqu’alors en aucune façon distinctes du reste du Moyen-Orient.

D’après un recensement effectué en 1931 par les Britanniques, 23 langues différentes étaient parlées par les Arabes musulmans vivant en Palestine, et 28 autres par les Arabes chrétiens.

Quant aux lieux de naissance des Arabes de Palestine, ils se situaient, selon le même recensement, dans 25 pays autres que la Palestine, la Syrie ou la Transjordanie, parmi lesquels l’Égypte, Chypre, l’Irak, le Yémen, l’Iran, la Turquie, l’Inde, l’Algérie, le Maroc, la Libye, la Tunisie...

En 1937, un chef arabe local, Auni Bey Abdul-Hadi, avait déclaré à la commission Peel (celle qui suggéra ultérieurement la partition de la Palestine) : “Il n’existe aucun pays [tel que Palestine] ! La ‘Palestine’ est un terme inventé par les sionistes ! Il n’y a aucune Palestine dans la Bible. Notre pays a formé pendant des siècles une partie de la Syrie.”

Le représentant du Haut Comité arabe aux Nations unies avait, quant à lui, soumis, en mai 1947, une déclaration à l’Assemblée générale selon laquelle "la Palestine faisait partie de la province de Syrie" et précisait que "politiquement, les Arabes de Palestine n’étaient pas indépendants dans ce sens qu’ils ne constituaient pas une entité politique distincte".

Hervé de Charrette, vieille survivance du giscardisme, démontre en pleine séance de l’Assemblée nationale, une notoire incompétence.

Il refuse de reconnaitre que, si les Palestiniens n’ont pas encore de patrie, c’est parce que leurs “représentants” ont refusé celui que leur proposait l’ONU en 1948, c’est parce que leurs dirigeants corrompus ont toujours refusé, depuis, toute idée de paix avec Israël.

Si la paix n’existe pas encore dans cette partie du globe, c’est que, pour certains dirigeants palestiniens et plus généralement Arabes, la guerre est plus lucrative, tant sur le plan financier que de l’ordre intérieur. Charette ne le sait pas, ne l’a pas vu, ne l’a pas compris.

Son bilan à la tête du Quai d’Orsay a été l’un des plus calamiteux qui soient. Et pourtant, entre Cheysson, Hubert Védrines et Galouzeau de Villepin, on ne peut pas dire que le pays des Droits de l’homme ait été particulièrement gâté.

Tous sirupeux à l’égard des dictatures africaines ou orientales, ils ont comme point commun une franche détestation d’Israël, seul pays, à les en croire, à ne pas respecter les Droits de l’homme.

Du coup, aucune raison de ne pas commercer avec les dictateurs birmans.

Le Tartarin de Vendée

Si l’on cherchait à démontrer une ignorance abyssale chez ce baron vendéen, il faudrait, certes, analyser son élocution besogneuse et ses discours creux, mais également lire ses fanfaronnades.

Ainsi, en 1996, alors ministre d’Affaires qui lui restaient étrangères, Charrette déclarait pompeusement : “Celui qui penserait pouvoir éliminer la France du Proche-Orient se tromperait !

Claire explication du fait que l’avenir d’Israël et des Palestiniens n’importait guère et que seule comptait la place de la France. Depuis, elle a été écartée des débats. C’est d’ailleurs au nom de la grandeur de la France qu’il a accepté dernièrement le poste de Président de l’Institut Français de Finance Islamique (voir). Puisqu’il vous le dit !

Rencontrant à Damas le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Velayati, Charrette annonçait triomphalement : « Si l’Iran souhaite améliorer ses relations avec la France et l’Union européenne, il est indispensable que ce pays use de son influence auprès du Hezbollah pour parvenir à une solution politique durable. Mon interlocuteur m’a laissé espérer qu’il en serait ainsi. Nous jugerons sur pièces ». (Interview L’Express, 24 avril 1996)

C’est tout jugé, monsieur le baron ! Les propos datent de 1996. 10 ans après, le Hezbollah enlevait des soldats israéliens sur le sol israélien et déclenchait ainsi la guerre de 2006. Et l’Iran parvient à son rêve, l’apocalypse nucléaire. Quelle clairvoyance, quelle lucidité, quel esprit de prospective !

Au journaliste qui lui demandait si sa “mission (était) la première du genre”, le descendant de Charles X répondait, contre toute évidence : “Oui. Je resterai aussi longtemps qu’il le faudra pour contribuer à un accord de paix. En son temps, Henry Kissinger avait dû séjourner trente-neuf jours dans les capitales du Proche-Orient. J’espère ne pas être obligé de battre ce record...

Non seulement, il ne l’a pas battu, mais il dut vite renoncer à ses velléités de construire la paix, ses interlocuteurs israéliens et arabes ayant trouvé son discours un tantinet rabâché et empreint d’une méconnaissance chronique de leur région.

Juppé, son Premier ministre de l’époque, dut vite lui trouver une saine occupation en Europe pour le détourner de ses hautes ambitions « pacifiques ».

Charette est partisan d’un dialogue avec le Hamas, opposé à toute sanction contre l’Iran. Le pieux Charette vit au paradis, non avec 72 vierges, bien inutiles dans son cas, mais un paradis dans lequel tout pays entendrait et respecterait la voix d’une France qui serait encore grande, respectable et immortelle.

Homme du passé mais pas très historique

Le Baron croit encore dur comme fer à la diplomatie à l’ancienne, celle qui faisait vibrer les cœurs dans les sous-préfectures, à l’heure des champagnes tièdes et des propos glacés (J.Brel). Il n’a jamais entendu les éclats de rires qu’il suscitait sur son passage parmi les puissants de ce monde, et parfois même , jusque dans les officines du Ministère qu’il croyait régenter.

Il a toujours conduit, dans ses dernières fonctions, la politique étrangère de la France comme on le faisait au XIX° siècle, voire au début du XX°.

Avec ce petit et lassant mélange d’onctuosité, d’antisémitisme d’inspiration catholique et de pantalons baissés qui font maintenant de notre pays la serpillère des dictatures les plus criminelles.

Mis à l’écart des grandes messes télévisuelles, il se contente de livrer à la populace ses avis éclairés d’ancien diplomate sur son blog personnel humblement intitulé « Convention démocrate ».

A le lire, on comprend que la diplomatie française n’ait jamais rien engendré de bien lumineux depuis le siècle des Lumières. Mais on constate également une trouble fascination pour les pays arabes, même s’ils figurent parmi les régimes les plus autoritaires du globe.

Pour ceux qui ont quelques heures à perdre, on peut puiser dans les éditoriaux pour voir à quel point des analyses peuvent être erronées, même chez un politique.

Mais cela n’empêche pas de persister dans des erreurs et de continuer d’ânonner des contre vérités, un tic partagé par nombre de locataires du Quai d’Orsay.

Le mimétisme, sans aucun doute ! Il serait inconvenant d’évoquer le manque de personnalité et de conviction.

Mais personne n’ose encore lui dire qu’il ne sert plus à rien, qu’il sent le renfermé dans ses certitudes apprises.

Personne n’ose lui dire que, s’il y a 52 % d’abstention lors des grands suffrages qui pourtant engagent l’avenir de la France et de l’Europe, c’est à des gens comme lui qu’on le doit.

Suffisants, dédaigneux, ignorants, incompétents au-delà de l’imaginable, ils sont l’arrière garde d’un système qui refuse d’évoluer et qui écarte sans pitié les jeunes, les désespérant de pouvoir un jour s’engager au service du bien public.

A cause d’eux, et aussi par la faute des médias qui font leur beurre de l’ignorance, les électeurs ont aujourd’hui le choix entre des autocrates qui crachent sur la démocratie ou des populistes. Parfois, ils (elles) sont les deux à la fois.

Quel rapport, direz-vous ?

Aucun, sinon un simple dégoût, teinté d’un brin de fatalisme !

En décembre 2001, Hervé de Charette affirmait, à propos du Proche Orient : "Il faut une nouvelle génération. La paix ne se fera pas avec des vieux. Elle se fera avec des nouveaux venus".

C’est un peu la même chose en France, Monsieur le Baron !

* Le "de" ne s’utilise que si le nom est précédé d’un titre, d’un prénom, de monsieur (ou autre civilité), de la mention d’un lien de parenté. Quoiqu’il en soit, « Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Être de quelque chose, ça pose un homme, comme être de garenne, ça pose un lapin. » Alphonse ALLAIS, Le chat noir, 25 janvier 1890


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • armand armand 5 avril 2010 12:06

    L’auteur,

    Avex-vous un compte particulier à régler avec M. de Charette ? On peut parfaitement être en désaccord avec ses idées sur le Proche Orient (comme je le suis, d’ailleurs) sans mêler à cela ses aïeux, le valeureux Charette qui s’est opposé à l’une des premières entreprises génocidaires des temps modernes, lancée par les proto-nazis du Comité de Salut Public contre la Vendée.
    D’ailleurs vous avez oublié un Charette plus récent, celui qui commanda aux Zouaves pontificaux et qui mena glorieusement ses hommes contre les Prussiens en 1871, tout en refusant de marcher contre la Commune de Paris.
    Je reprocherai plutôt à leur descendant direct de se fondre dans la grisaille politicienne au lieu que ses aïeux se distinguaient par une fidélité sans faille à leur Foi, à leur Patrie, à leur Roi.
    Quant à Charles X, dont les élans autoritaires n’arrivent pas à la cheville de notre Omniprésident, les réparations que son gouvernement demanda aux Haïtiens étaient effectivement disproportionnées et eurent un effet catastrophique sur l’avenir de l’île. Mais il ne s’agissait moins d’un refus d’indépendance et d’autonomie que du souci tout juridique de dédommager les anciens propriétaires. De solder les comptes en quelque sorte. Nombreux sont les historiens U.S. qui se demandent s’il n’aurait pas mieux valu dédommager les propriétaires d’esclaves du Sud plutôt que de faire une guerre à l’outrance. De toute façon, lesdits planteurs n’avaient aucune envie de libérer leurs esclaves, même dédommagés, et le Nord, au départ, ne faisait pas la guerre à cette institution.

    Ceci dit, rien n’obligeait ne président Boyer de les accepter, sauf la volonté personnelle de respectabilité internationale. Pour le coup les Haïtiens auraient pu (et auraient dû) répondre par le mot de Cambronne. Le bon roi Charles n’aurait pas envoyé d’escadre à l’autre bout du monde comme il l’a fait pour l’Algérie voisine, pour l’affaire d’un coup d’éventail et de quelques créances impayées.


    • katalizeur 5 avril 2010 19:27

      @ armand

      bonsoir armand,

       une fois n’est pas coutume, permettez moi de vous feliciter pour votre commentaire.....,sa lecture m’a laissé sans...... doigts...

      .franchement bravo...


    • Arno 5 avril 2010 12:21

      @ l’auteur

      Lisez Shlomo Sand et vous découvrirez que les Juifs ne sont pas les descendants des Hébreux de Palestine. Vous avez été manipulés par le sionisme qui est une idéologie colonialiste basée sur le mensonge et la manipulation. 

      Les réseaux sionistes ont les médias et les politiciens occidentaux de leur coté mais ça ne suffira pas.

      • armand armand 5 avril 2010 12:27

        Arno,

        Sand n’est pas l’Evangile. De plus, vous caricaturez ses thèses. Et de toute façon, l’identité nationale n’est pas uniquement une affaire de descendance biologique. Ou alors vous avez une vision purement raciste. Tous les Français sont-ils descendants de Gaqulois ? De Francs ?
        Il y avait tout autant d’immigrés de fraiche date chez les arabes palestiniens que chez les juifs.


        • Arno 5 avril 2010 13:09

          1- Pouvez vous me -citez un ouvrage sérieux qui contredit les thèses de Sand ?

          2- A quel moment est ce que je les caricature ?
          3- Vous parlez donc de l’identité nationale israélienne, et non pas juive. Vous reconnaissez donc qu’Israël est l’état des Israéliens et non pas des juifs comme on essaye de nous le faire croire
          4- Les arabes palestiniens et les juifs cohabitaient très bien avant le sionisme

          • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2010 13:35

            Suffisants, dédaigneux, ignorants, incompétents au-delà de l’imaginable

            excellent des criptif du comportement des forces de securité et des officiels
            israeliens a l egards de representants de l etat français avec lesquels ils peuvent à bon droits ne pas etres d accord sans se montrer commes ils le font regulierements discourtois injurieux et outrepassants les us et coutumes du droits internationnal ;je reconnais que la veulerie et la soumission de koukoucner et sarkozy laissant humilier nos diplomates aident beaucoup
            a cet etat de faits .Reste que je /nous sommes de plus en plus nombreux
            qui soutenions israel a nous montrer de plus en plus indiférents au sort
            d un etat qui se contrefout a ce point des regles internationnales , vous etes
            de plus en plus seul car à defaut d etre votre egal nul ne se veut plus votre allié .


            • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 14:13

              Toujours passionnant (ne varietur), bonjour. Mais de quoi parlez-vous ? Avez-vous des exemples précis et sourcés de comportements « discourtois, injurieux », etc. des autorités israéliennes envers les diplomates français, ainsi que de leur « suffisance, dédain, ignorance, incompétence » ?


            • Ungh Ungh 5 avril 2010 15:53

              « ... Avez-vous des exemples précis et sourcés de comportements »discourtois, injurieux", etc. des autorités israéliennes envers les diplomates français, ...« 

              http://www.liberation.fr/monde/0101576075-la-france-humiliee-par-tsahal

               Je crois que l’on peut qualifier ça de »discourtois".


            • Ungh Ungh 5 avril 2010 15:55

              Oups, Arno m’a pris de vitesse, doublon ...


            • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2010 18:27

              bonjour cosmic
              avérés ? pleins et je ne varie pas ne faites pas l injure je m interdis la critiques des que des fadas apparaissent sur ce sujet mais pour le reste .
              pour ce qui est des exemples pleins il n est que de lire la presse enfin l internationnale y comprit l israelienne la française de presse elle fait la ou ont lui dis de faire , quand barages israeliens j ai eu a les franchir sous uniforme finul vous voulez des details d ambulances
              onu attendant 4 h qu un sergent des golanis veuillent bien faire semblant d appeler un capitaine qui n ignorait rien de notre presence puique dans notre radio nous l entendions .
              c ’etais il y a longtemps cosmic et les nouvelles ne sont pas bonnes en tout cas pas pour quelqu un comme moi qui voyait israel comme un modele, bien sur je ne tomberais jamais dans les delires « organes , nazis » d en face , mais par exemples la derniere operation a gaza ect.... pfff cosmic c est comme une longue histoire ou l’ont s aperçoit
              que l autre a changé ou pire que ce qu on croyait réel n a jamais existé


            • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2010 18:36

              ignorants, incompétents

              yep c est deux la un peu exagerés
               
              mais je ne retire rien des deux premiers


            • Arno 5 avril 2010 14:29

              Par exemple ici :


              « D’une façon générale, le corps consulaire français se plaint de la violation régulière par les policiers et les soldats israéliens des usages consulaires. Le 11 juin 2008, Catherine Hyver, consule adjointe à Jérusalem, avait été retenue dix-sept heures sans une goutte d’eau ni une miette de pain par la sécurité israélienne à un point de passage de la bande de Gaza.

              Mais l’incident le plus choquant est l’occupation du domicile de l’agent consulaire français, Majdi Chakkoura, à Gaza pendant l’attaque israélienne de janvier. En son absence, les soldats israéliens ont complètement ravagé les lieux - pourtant signalés à l’armée israélienne -, volé une grosse somme d’argent, les bijoux de son épouse, son ordinateur et détruit la thèse sur laquelle il travaillait. Et ils ont souillé d’excréments le drapeau français. Le Quai d’Orsay n’a là encore élevé aucune protestation. »




              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 15:07

                J’ai lu l’article, en date de juin 2009 et qui relate effectivement des brutalités commises par des soldats.

                En aucun cas, il ne s’agit d’officiels ni de consignes officielles. Vous noterez, je suppose, que ces soldats, outrepassant leurs fonctions, auront peut-être (il faudrait vérifier) été blâmés pour leurs actes inacceptables. Du moins, c’est à espérer.

                Cet article n’est donc pas un argument à mes yeux. Ou alors, chaque fois qu’un ressortissant français est victime de mauvais traitements à l’étranger, il faudrait y voir des enjeux géopolitiques et incriminer les nations concernées.


              • Cléa 5 avril 2010 15:17

                Arno

                Il faut arrêter d’attaquer les gentils israéliens. Tout le monde le sait, Israél est un oie blanche.


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 16:10

                NoLifePoilu voit des Israéliens partout et un complot antifrançais, comme dans les années trente. La France lui sert de paravent pour ses propos éminemment racistes, que la modération tolère sous tous ses pseudos.


              • Cléa 5 avril 2010 18:34

                Cosmic dancer

                NoLifePoilu, c’est quoi ?

                Est-ce du patois Fikekro sonotone ?

                Notre décodeur est tombé en panne à Clair Instant.

                Par contre, nous saisissons parfaitement le patois ZEMMOUR.

                Cordialement,
                Clair Instant.


              • Arno 5 avril 2010 15:29

                Sarko est le président le plus sioniste que la france à eu (et ça a contribué à son élection) donc les critiques se sont calmées mais Israel reprochait à Chirac d’être pro-arabe dans des termes peu courtois.



                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 15:38

                  Chirac a toujours privilégié une politique pro-arabe, ce n’est pas un secret. Il est donc logique que l’Etat d’Israël ait pu lui en faire le reproche. Imaginez n’importe quel pays soutenant une coalition anti-France et demandez-vous si la France, par le biais de ses porte-parole assermentés, apprécierait.


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 15:43

                  En revanche, rien ne permet d’affirmer que Sarkozy a dû son élection à la politique qu’il mènerait envers Israël. Et ce d’autant moins qu’il est tout de même l’instigateur d’un grand projet méditerranéen, le défenseur d’une « laïcité ouverte » favorable à l’islam de France, etc.


                • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2010 18:31

                  @arno mes griefs vont tout autant a l equipe de nos dirigeants qui ne defendent pas
                  nos représentants Israel est un etat comme un autre et l ambassadeur d un etat cela ce convoque ,croyez vous qu ils nous respectent plus parce que nos dirigeants se couchent ?


                • Arno 5 avril 2010 19:31

                  @ COVADONGA

                  Israel n’est pas un état comme un autre.. c’est bien ça le problème.
                  C’est le seul qui s’est créé en volant le terre de ceux qui y était avant eux, au seul prétexte que Dieu leur avait promis cette terre.. Et il y a des gens pour croire ça..

                • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2010 20:04

                  «  Et il y a des gens pour croire ça »


                  au choix
                  bible, coran, evangiles ect.....


                  et sinon non c est un état comme un autre comme il devrait y avoir un etat palestinien viable comme un autre
                  je sais je ne statisfait personne en disant cela mais je m en cogne


                   oui cosmic ne varietur ou hi han c est selon


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 20:37

                  Merci de votre réponse, Covadonga (ravie de votre retour sur ces territoires désertés pour les raisons que l’on sait). Bien sûr, un Etat palestinien viable au côté d’Israël est plus que souhaitable : incontournable.

                  Ce n’est pas moi que vous allez choquer avec cette idée-là.

                  Je regrette qu’il soit quasiment impossible de discuter (je comprends ce que vous racontez et serais curieuse d’en savoir plus), et j’ai bien remarqué que vous fuyez les « fadas ».


                • Arno 5 avril 2010 20:48

                  @ COVADONGA

                  Que certains juifs extrémistes croient à cette fable de terre promise ne me gene pas. 
                  Le problème est qu’ils ont réussi à convaincre l’ONU..

                • Iren-Nao 6 avril 2010 03:34

                  @ Arno

                  Je vous cite :
                  "C’est le seul qui s’est créé en volant le terre de ceux qui y était avant eux, au seul prétexte que Dieu leur avait promis cette terre.. Et il y a des gens pour croire ça.."

                  Vous voulez rire je suppose, je connais un bled de merde, fort allie du ghetto palestinien qui a avec grand succes physiquement nettoye ethniquement les habitants en place...USA

                  Le compliment est applicable aussi a de belles democraties vertueuses su Sud des Ameriques, et d’ailleurs.

                  Le fait est que c’est la seule solution vraiment efficace

                  Israel n’est pas unique, juste classique, et si un jour il se retrouve raye de la carte, on ne sera que dans la normalite historique...

                  Iren-Nao


                • Arno 5 avril 2010 15:42

                  Si Chirac avait été pro-Arabe, il se serait battu pour faire respecter les résolutions de l’ONU..

                  Il n’était pas pro-arabe, il était juste modéré, ce qui n’était pas suffisant pour les sionistes.

                  Vous me demandez des exemples, je vous en donne.. et ensuite vous me dites que les reproches de l’entité sioniste sont logiques.. bizarre comme raisonnement !


                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 15:46

                    « bizarre comme raisonnement ! »

                    Il n’y a rien d’étrange à débattre en démocratie. Vous avancez des arguments, je vous en oppose d’autres.
                    Quant aux fameuses résolutions de l’ONU, je n’ai pas le temps de m’engager dans une discussion sans fin sur le dernier argument systématiquement opposé à propos de toute discussion sur le sujet.


                  • Cléa 6 avril 2010 13:57

                    Arno

                    Il y a eu 65 résolutions de l’ONU depuis la création d’Israël qui ne furent jamais respectées.


                  • Arno 6 avril 2010 18:56

                    Tout à fait Cléa, et on peu ajouter les 30 vétos des ricains..


                    vivement que le sionisme disparaissent des pages du temps.. comme dirait l’autre smiley

                  • Cléa 5 avril 2010 16:03

                    Chirac avait été chahuté lors d’un déplacement en Israël.

                    Sarkosy en tant que Président de la République aussi a eu un problème en Israël.

                    Sur le tarmac, il aurait failli de se faire tirer dessus. Pas assez israélien sans doute.

                    La France ne doit pas être une base arrière d’Israél .


                    • Arno 5 avril 2010 21:27

                      Cléa, pour le moment on est 77% de frappadingues smiley


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 21:35

                      Par Arno (xxx.xxx.xxx.64) 5 avril 21:27
                      Cléa, pour le moment on est 77% de frappadingues

                      Sur AV, qui donnait près de 18% aux P.A.S. pour les régionales, c’est normal smiley


                    • Cléa 5 avril 2010 21:59

                      On précisera qua Agoravox n’a jamais fait de sondages sérieux.
                      Juste des amuses gueules.


                    • curieux curieux 5 avril 2010 16:05

                      J’ai bien aimé de Charette. Il en a foutu plein le gueule à l’homme au sac de riz. Et ce dernier n’a pas su vraiment que répondre. C’était franchement que du bonheur à voir ce prétendu humaniste mentir honteusement dans sa réponse.


                      • Arno 5 avril 2010 16:05

                        Vous dites qu’Israël n’a jamais été discourtois avec la France

                        Je vous prouve que c’est déjà arrivé
                        et vous me dites que dans ce cas là, ça ne compte pas.. que c’était justifié
                        je maintiens que c’est bizarre comme raisonnement.

                        Pour les résolutions, il y en a une petite centaine, je comprends que vous n’ayez pas le temps.. http://www.bladi.net/forum/133417-65-resolutions-onu-votees-israel-30-a/ mais ce n’est pas mon dernier argument, j’en ai d’autres si vous voulez.

                        Et sur sarko, son sionisme a contribué selon moi à son élection, et c’est pour la même raison qu’on nous propose DSK ou Coppé pour les prochaines présidentielles.. 
                        Merkel est également la plus sioniste que l’allemagne ait eu, Biden s’est déclaré sioniste.. il vous en faut d’autres ??


                        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 5 avril 2010 16:08

                          « Vous dites qu’Israël n’a jamais été discourtois avec la France »
                          « vous me dites que dans ce cas là, ça ne compte pas.. que c’était justifié »

                          Quand ? Où ?
                          Nulle part et jamais.

                          A partir du moment où vous m’imputez des dires que je n’ai pas eus, je comprends que vous ne compreniez pas ce que débattre veut dire.
                          Quant au reste...


                        • brieli67 5 avril 2010 16:20

                          pour l’ex ministre libéral FDP 

                          Mölleman 
                           ça s’est très mal passé 



                          Lors des élections fédérales de septembre 2002, il revient au Bundestag ; il reste membre du Landtag de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, mais y quitte la présidence du groupe. Pendant la campagne, une controverse a éclaté autour d’un tract critiquant Ariel Sharon, Premier ministre israélien, pour sa politique à l’égard des Palestiniens, ainsi que Michel Friedman, vice-président du Conseil central des Juifs en Allemagne, pour son soutien à cette politique. Le tract est jugé antisémite, et Möllemann est par ailleurs accusé d’avoir utilisé des fonds illégaux pour le produire. Au sein du FDP, Möllemann est accusé d’avoir nui à la campagne et d’être responsable du mauvais score du parti ; il démissionne le 23 septembre de la vice-présidence fédérale. Après plusieurs mois de pression, il quitte le FDP le 17 mars 2003, tout en restant au Bundestag et au Landtag de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en tant que non-inscrit.

                          voir le « parisien » Michel Friedman

                        • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2010 19:22

                          Et sur sarko, son sionisme a contribué selon moi à son élection, et c’est pour la même raison qu’on nous propose DSK ou Coppé pour les prochaines présidentielles..

                          « son sionisme » lapsus non ? vous vouliez dire libéralisme





                        • Arno 5 avril 2010 20:11

                          @COVADONGA

                          Je voulais bien dire que Sarko est sioniste.. on ne vous a pas prévenu ??

                        • COVADONGA722 COVADONGA722 5 avril 2010 20:22

                          @arno
                          je vous avais parfaitement compris , mais a mon sens le sus nommé a des défauts beaucoup plus rédibitoires que celui que votre vision du conflit moyen oriental lui suppose.
                          Plus clairement que cela soit par un fedayin par procuration ou par un tenant d un israel messianique n ayant pas faite son aliya je refuse ici en France que l on me somme de choisir entre mon voisin
                          du 5e et celui du 7 em.


                          Covadonga722

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Paul Lémand


Voir ses articles







Palmarès