Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > En finir avec la discrimination !

En finir avec la discrimination !

Oui, le dessin qui figure en illustration de l'article n'est pas "abusif"

C'est une loi de discrimination envers les tsiganes et les gens du voyage, votée en 1912 qui fut appliquée par Vichy , cette même loi fut reprise et complétée en 1969 !

JPEGAbrogation de la loi discriminatoire du 3 janvier 1969 !

Les gens du voyage qui exercent des activités ambulantes et qui n’ont ni domicile, ni résidence fixe sont sous le coup de l’application d’une loi de 1912, modifiée le 3 janvier 1969 .

En octobre 2012, le Conseil Constitutionnel, appelé abusivement conseil des sages, saisi, n’a pas voulu abroger cette loi scélérate de discrimination, se contentant d’en censurer quelques articles :

  • Le carnet de circulation, de triste mémoire puisqu’il a beaucoup servi sous Vichy et que les gens du voyage devaient faire viser à l’administration tous les trois mois est supprimé ;
  • Le dispositif d’exclusion électorale disparaît : il n’est plus obligatoire pour les gens du voyage d’avoir trois ans de rattachement ininterrompu dans une même commune.

Il reste plusieurs obligations non censurées par le Conseil Constitutionnel, notamment l’obligation de détenir un livret de circulation qui doit être visé chaque année.

Pourquoi les gens du voyage subissent une telle discrimination ?

Pourquoi sont- ils encore contraints d’utiliser un livret de circulation ?

Ne sont-ils pas des français comme les autres ?

Il faut mettre fin à toute stigmatisation.

Des Municipalités peinent à accepter que « ces gens- là » ?! puissent être domiciliés dans « leurs » communes et que leurs enfants soient scolarisés.

Au moment où le gouvernement institue une morale laïque obligatoire à l’école, n’est-il pas nécessaire qu’il mette à bas toutes les législations comme celle de 1969 ?

Monsieur le premier ministre doit bien connaître un certain Jean-Marc Ayrault qui a déposé sur le bureau de l’Assemblée Nationale en 2010 une proposition de loi pour « mettre fin au traitement discriminatoire des gens du voyage » ?

Qu’attend le premier ministre pour déposer un projet de loi reprenant la proposition initiale et obligeant les communes à installer et équiper les aires pour gens de voyage ?

 

Les villes du Mée sur Seine et de Dammarie les Lys en Seine et Marne qui comptent chacune bien plus de 5000 habitants n’ont toujours pas d’aires ?

Est-ce tolérable ?

Que fait la Préfète pour les contraindre à appliquer la loi ? Rien

A Dammarie les Lys , c’est un maire qui comme député de la République devrait être aux avant postes pour l’application de la loi !

Il n’en a cure !

Beaucoup de communes sont dans ce cas.

 

Jean François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 24 avril 2013 10:18

    Vous trouvez que ça pue ici ?


  • PATRICE T PATRICE T 24 avril 2013 11:55

    celui qui alimente la guerre civiel c’est vous et tous ceux qui pensent comme vous

    vos remarques sont à vomir

    et c’est vous faire bien de l’honneur que seulement vous répondre


  • ETIENNE 24 avril 2013 23:40

    Si vous aviez connu des gens du voyage, vous sauriez qu’ils sont « hygienistes »

    Ce qui a toujours dérangé les peuples sédentaires qui ont créé des frontières sans demander leur avis aux nomades, est leur non attachement à une patrie, leur liberté. Une vieille frustration de gens trop matérialistes et attachés à leur confort pour oser bouger.
    Rien moralement ne permet de dire que le mode de vie sédentaire est meilleur que le mode de vie nomade. Notons que les nomades n’ont jamais voulu exterminer ou enfermer les sédentaires.

  • ETIENNE 25 avril 2013 15:35

    Les constructeurs de cathédrales se déplaçaient au gré des chantiers, en sortes de nomades.

    Ceux qui en commandaient le faisaient par une mégalomanie due à leur rang social injuste, idem pour les arênes. Sinon c est vrai que c est joli.
    Vos plates bandes, les leurs, qui peut juger ?
    Sinon, je vois qu’effectivement vous n en avez jamais fréquenté dans la vie.

  • ETIENNE 25 avril 2013 23:31

    Monsieur, vous devez être « aware », comme l’autre. Mais vous connaissez l’expression française, personne n’est parfait.



  • soi même 24 avril 2013 10:51

    Vous voulez revenir à la case de départ très bien, je suppose que vous allez leur faire un cour de morale élémentaire, et leur dire comment, ils doivent légalement subvenir à leurs besoins....


    • eric 24 avril 2013 11:14

      Toujours la même manie de se prononcer sur des sujets complexes en toute méconnaissance de cause de façon particulièrement tranchée.
      OUi, c’est la gauche qui a crée les premières lois de ce genre, et en l’occurrence Clemenceau. Cela correspondait au même phénomène que maintenant. En Europe centrale, après l’abolition de « l’esclavage », le Tziganes qui « appartenaient » a leurs employeurs, se sont retrouvés à la rue. Ils ont beaucoup émigrés. Notamment en France. Aujourd’hui, c’est pareil, ils étaient esclaves dans les kolkhoses et autres et en les libérant, on les a aussi laissé à la rue.

      Le gouvernement républicain a donc pris des mesure de contrôle social.
      Cette loi a effectivement été appliquée par tous le monde dans la suite, notamment le front populaire...On pense en particulier au décret du 12 novembre 1938 pris sous la législature du front populaire sur proposition de Daladier, ancien ministre de Blum et qui fût tellement discriminatoire pour les nomades, qu’on en parle dans les livres d’histoires comme annonciateur de Vichy.... !
      En ce qui concerne Vichy, il n’est visiblement inutile de rappeler que la France est à peut prêt le seul pays d’Europe a na pas avoir livré ses tziganes et qu’il n’y a donc pas eu de déportation grâce à lui ( Il existe quelques cas dans le nord occupé et rattaché à la Belgique, donc ne dépendant pas de Vichy, et un cas de tziganes envoyés en lieu et place de STO). La France est le seul pays occupé d’Europe de l’Ouest où "l’Auschwitz Erlass" du 16 décembre 1942 ordonnant la déportation des Tsiganes à Auschwitz ne fut pas appliqué. http://memorial-wlc.recette.lbn.fr/..., http://centri.univr.it/resistenza/i...
      On peut rappeler que que le regroupement des seuls tziganes alsaciens renvoyé par les allemands, s’est fait dans des camps dont on pouvait sortir si on avait les moyens de se loger par soi même ou d’être accueilli par des proches, que la principal difficulté à part le régime topinambour, qui a l’époque n’était pas réservé aux tziganes alsacien, dans le fameux « camps » camarguais, c’est que les prof de l’Éducation Nationale refusant ces condition de vie, il a fallu attendre un Curé volontaire pour que les enfants soient scolarisés.

      A part cela, on dispose de la remarquable étude de la commission des droits de l’homme qui constate :
      1 que les gens du voyage sont en général attaché au livret de circulation considéré comme un marqueur identitaire.
      2 Que les principales difficultés et discriminations dont se plaigne les gens du voyage sont administratives : ce sont les fonctionnaires qui leur pourrissent la vie parce que cela serait trop compliqué pour eux, ces gens qui n’entrent pas toujours dans leurs petites cases. C’est vrai en particulier pour les problèmes d’école. Là ce qui est rassurant, c’est que ce ne sont pas les seul de nos concitoyens à faire face à cette difficulté...
      3 Que les aires de stationnement sont en gros et souvent, une calamité : dés qu’on a alloué un terrain vague a perpète, on a le droit d’interdire tout autre terrain, y compris appartenant aux gens du voyage eux même.http://www.cncdh.fr/
      4 Que quels que soient les progrès et difficultés encore existantes concernant les gens du voyages, tziganes, gitans et autres, qui sont d’abord des français, il faut bine les distinguer de la situation des migrants roumains et bulgares actuels qui n’ont absolument rien à voir avec ses problématiques.


      • CHALOT CHALOT 24 avril 2013 11:28

        Le gouvernement Daladier en novembre 1938 n’était plus un gouvernement de front populaire mais un gouvernement qui a cassé des réformes issus du FP
        Sinon pour la conclusion d’Eric je suis largement d’accord.
        C’est un sujet qui m’intéresse car :
        - je participe à des actions de solidarité locale dans le cadre d’un réseau inter associatif
        - ensuite la gauche n’est pas claire sur ces questions et il y a un gros travail à faire
        - ensuite encore il faut combattre le racisme ambiant personnalisé ici par les remarques de schweizer


        • eric 24 avril 2013 12:10

          Schweizer, je crains que comme beaucoup de gens, vous confondiez vous aussi la problématique migrants bulgares roumains avec celle des gens du voyage. Un des éléments qui semble notamment vous échapper, c’est que chez les français tziganes, ce ne sont pas nécessairement les 15% qui sont encore itinérants qui ont le plus de problèmes ou en posent le plus à leurs concitoyens.

          Dés lors que Chalot parle d’aires d’accueil, on ne parle plus des roumains et des bulgares car ils sont sédentarisés de mémoire depuis le 17ème siècle et on ne voit pas très bien pourquoi on chercherait, si on décide de les accueillir massivement, à leur imposer un mode de vie nomade....
          je sais bien que cela fait partie des revendications des genre SOS, et autres guignols du MRPA etc..,qui demandent des aires pour les roms, mais ici, on est entre gens sèrieux...(voir le communiqué de sos racisme sur la ratonnade de roms par des arabes à Marseille dans les commentaires de l’article...http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ratonnade-a-marseille-123434

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès