Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des (...)

« En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables »

Les crises se succèdent à elles-mêmes, et de fil en aiguille le contribuable en profite pour comprendre de mieux en mieux l'économie, alors qu'il comprend de moins en moins l'incapacité à les résorber, des femmes et les hommes politiques qui gouvernent. Les politiques ont-ils tous la compétence de base et indispensable, a priori, pour comprendre ces crises ?

François Baroin, ministre UMP de l'économie et des finances, semble à cet égard être un véritable symbole du politique. Censé être compétent et sérieux comme Lagarde à qui il a capricieusement succédé − l'anglais en moins bien sûr − il a déclaré haut et fort devant des millions de contribuables, que les fondamentaux de notre économie sont bons et solides.
 
Espérons qu'il n'ait pas dit cela sérieusement, car si ses collègues européens l'ont écouté, ils se sont sûrement tordus de rire, comme d'ailleurs tout élève de 1ère ES dans n'importe lequel de nos lycées.
 
C'est quand même malheureux qu'on n'arrive pas un trouver un ministre compétent dans le domaine de son ministère. Surtout dans celui qui tient le monde entier en haleine depuis juillet 2007, quand les subprimes américains ont commencé à mettre le feu à l'économie mondiale.
 
Pour rappel, selon Christine Lagarde − prédécesseur de Baroin − notre économie s'est toujours bien portée depuis 2007, c'est-à-dire… en fait depuis que son chef lui a dit de le dire (ici et encore ici et ici). Ne connaissant rien aux sujets économiques − ayant passé toute sa vie étudiante et professionnelle à étudier le droit puis à l'exercer comme avocate − elle n'a pas pu, bien sûr, le désavouer (ici). Arrivée au FMI, on lui a reproché, dans les milieux avisés, de méconnaître l'économie. Elle a répondu, in extenso : "[...] je suis le chef d'orchestre du FMI. Mais, comme tout chef d'orchestre je ne connais pas obligatoirement tous les instruments : violon, piano, harpe, etc. [...]" (ici). D'accord, mais un chef d'orchestre connaît au moins la musique et ses notes ! Lagarde, elle, ne connaît pas la moindre note ! Bon, laissons cela de côté, c'est le problème du FMI, et, raisonnablement cela semble ne déranger personne… car Lagarde est quand même parfaitement bilingue −… comme notre nièce d'ailleurs, et sûrement aussi peut-être l'une des vôtres, pour qui nous voyons désormais un avenir extrêmement prometteur en… Politique.
 
Pour résumer notre jugement, nous emprunterons à Clémenceaunon cher ministre, pas le porte-avions ! nous voulons parler du Tigre (non… pas de celui du Bengale !), de Georges Clémenceau, vous savez… l'homme de la IIIème République, qui… − sa phrase devenue célèbre : "En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables".
 
Mais revenons aux fondamentaux que le ministre Baroin trouvent bons et solides !
 
Cher ministre, en économie on appelle fondamentaux 4 agrégats, érigés par l'économiste britannique d'origine hongroise, Nicholas Kaldor (1908-1986), en carré magique : la croissance, l'emploi, les prix et le commerce extérieur. Comme vous le savez, dans notre pays, ces fondamentaux ont les valeurs suivantes :
 
- le commerce extérieur accumule un déficit gigantesque. En 2011 on s'achemine vers quelque 70 milliards d'euros de déficit. Soit presque 1,5 fois le service de notre dette !!!
 
- l'emploi relève d'un taux de chômage encore proche de 10 % (France DOM-TOM compris) !
 
- la croissance est en panne, inférieure depuis 2007 à 2 % (*).
 
- quant à l'inflation, notre IPC est bon, voire même trop bon. Mais, comme vous le savez, cher ministre de l'économie française, cet agrégat ne relève pas de vous. Heureusement pourrions-nous dire ! Il est en grande partie géré par la BCE, depuis… Maastricht et l'IME (ex-BCE) grâce à un pilotage que les économistes appellent : par l'objectif (Cf. : article 127 du Traité).
 
Alors, face à ce constat désastreux (de la politique de l'UMP depuis 2002) où 3 de nos fondamentaux sur 4 sont extrêmement mauvais, nous avons juste à espérer qu'ils ne sont pas solidement ancrés dans la glaise, comme vous le dites, car, trop solides, ils ne pourront jamais s'améliorer et... le rating de notre pays va être inévitablement dégradé.
 
De fait, la "compétence et le sérieux" de François Baroin, comme son niveau d'anglais, tombent à un bien mauvais moment, moment où jamais depuis 1929 le monde n'avait autant parlé d'économie et de finance, et... dans la langue de Shakespeare ! Le comble pour nous, c'est qu'au G20 comme au G7 et au G8, dont la France s'occupe cette année, c'est François Baroin qui sera au charbon en tant que sherpa de Nicolas Sarkozy… dont on connaît malheureusement aussi le niveau l'anglais, comme le niveau en économie ! C'est mal parti. Nous ne pouvions pas trouver mieux !
 
 
(*) Après 0 % au 2ème trimestre 2011, le ministre prétend faire 1.1% durant les trimestres 3 et 4. Pourquoi pas 8 % ou 20 %, car plus on est de fous et plus on rit ? Plus sérieusement, selon nous, si nous faisons 0.5 ou 0.6 % ce sera déjà très bien. Soit 1.5 % sur toute l'année 2011 !
 
Aux dernières nouvelles, l'UMP accepterait de prendre 2 % d'impôts de plus sur les salaires supérieurs à 1 million d'euros par an. Génial ! cela va rapporter, selon les calculs du ministre Baroin, 300 millions à l'Etat. C'est-à-dire 60 millions de moins que l'A330 et de deux Falcons que Sarkozy a achetés il y a 1,5 an.
 
Crédit photo : site du gouvernement.

Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 16 août 2011 10:49

    Ce ne sont que des carriéristes dont la seule volonté est leur pouvoir personnel.


    Les compétences requissent en politique concerne l’art et la manière d’enfumer , quand ça fonctionne ( c’est devenu rare ...) c’est grâce à la politique mise en place qui porte ses fruits quand ça ne marche pas c’est « moins pire » que les autres pays pays car nous sommes les champions de tous en France et surtout du nombrilisme.

    Les problèmes viennent des gouvernements précédents ( gauche ) mais on l’entend de moins en moins car depuis 1995 , c’est plutôt une gouvernance de droite hormis le passage de Jospin pas si mauvais mais aussi dans une période de croissance.

    La droite ne peux plus taxer la gauche de :
     - récupérer une situation désespérée
    - de creuser les déficits ( en 4 ans ça a beaucoup creusé ...)
    - de laisser la violence augmenter 
    - d’affaires politiques

    Donc plus d’excuses pour eux , donc départ annoncé en Mai 2012 

    Aidons les à partir mais remplaçons les par des personnes capables et honnêtes , c’est moins évident...

    Philippe 





    • xray 16 août 2011 16:23


      POLITIQUE 

      De droite comme de gauche, les politiques sont aux ordres d’un pouvoir unique qui se fout éperdument des électeurs. 

      Lorsque vous cesserez de croire que ce sont les élus qui ont le pouvoir, on pourra peut-être avancer. 
      La politique n’est que de la diversion.  Le pouvoir est ailleurs.


      Vos chers élus se moquent bien de vous. Ils ont bien raison. 
      Certains vous le disent :  « Vous êtes des cons ». 


      Les élus ne sont que des marionnettes d’un grand guignol.  
      Le pouvoir est l’oligarchie qui contrôle le capital de la Dette publique. (Pour la France, six fois le budget net de l’État.) 

      Le « capital de la Dette publique » est entre les mains de gens qui vivent de la misère qu’ils produisent et qui gagne à pourrir la vie du plus grand nombre. C’est de cette façon que ce capital s’est construit. (Misères et maladies) 

      Le capital de la Dette publique est entre les mains de ceux qui bénéficient de la loi 1905. La loi 1905 défiscalise les immenses revenus des « curés ». 


      N’importe lequel et qu’on en finisse. 
      http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2007/02/19/n-importe-lequel-et-qu-on-en-finisse.html 



    • Alpo47 Alpo47 16 août 2011 10:51

      Alors, là ... vous tapez dans le vrai ...

      Il se trouve que j’ai eu l’occasion il y a quelques années, de rencontrer F.Baroin. A moins d’un changement de l’ordre du miraculeux, je peux affirmer que cette personne est grandement, pour ne pas dire totalement IMMATURE.
      Il a absolument tout de l’adolescent dans un corps d’adulte.

      Pour ce qui est de V.Pecresse ... que dire ... je crains qu’elle soit sensiblement dans la même catégorie. Probablement une conquète de notre -hélas- président (?), placée là et ailleurs par faveur du prince. Dire ce que je ressens en la voyant serait discourtois. Catastrophique.

      Or, il y a une méga crise qui s’installe et ces postes demanderaient des personnalités alliant sang-froid et grande compétence, ne serait ce déjà que pour être reconnus et écoutés par leurs interlocuteurs, ainsi que pour inspirer confiance aux Français et tout autre intervenant..
      Ce n’est pas du tout le cas et c’est catastrophique pour notre pays.

      On peut déjà, (imhotep où est tu ?) faire un bilan des nominations de personnalités incompétentes techniquement et humainement à des postes clés, et il est accablant pour N.Sarkozy.


      • SI CEST UN MINISTRE UMP QUI LEDIT ON DOIT LE CROIRE........

        90% D INCOMPETENTS C EST EXACTEMT LE NOMBRE DE NOS ELUS A SUPPRIMER

        90% de 6000000...........IL RESTE 60000 COMME AUx USA...1 ELU POUR 1000 HABITANTS


      • jef88 jef88 16 août 2011 11:18

        Quand on cultive une image de premier de la classe, on ne peut qu’être premier....
        Dommage qu’il ne soit qu’au CE2


        • Harfang Harfang 16 août 2011 11:19

          [Le problème avec ]les cons, [c’est que ]ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnait !
          Michel Audiard ne s’y était pas trompé.

          Et le roi des cons sur son trône, il est français ça j’en suis sur ![...] ♫♪♫
          [...] si le roi des cons perdait son trône, y aurait 50 millions... de prétendants !♫♪♫
          (Renaud, « Sous le signe de l’hexagone » 1975)


          • Thucydide Thucydide 16 août 2011 18:21

            Non, certes, elle n’est pas bâtie sur du sable, sa dynastie.Il y a peu de chances qu’on détrône le roi des cons,
            chantait Brassens.

            En l’occurrence, il est beaucoup moins question de cons que de salauds manipulateurs...
            À quat’sous, heureusement pour nous : il n’est pas une de leurs manip’ qui ne soit éventée et dénoncée dans la journée.

            Il est possible au demeurant qu’on détrône le shah d’Iran, poursuivait Brassens...
            Là, on peut agir, et pas la peine de chercher en Iran, c’est juste derrière le Rond-Point !


          • NeverMore 16 août 2011 11:39

            Il y a de multiples formes de bêtise et d’incompétence.

            Il y en a qui cumulent tout simplement.

            Quand de plus on roule pour sa geule et qu’on est malhonnête ... 

            PS : vous avez remarqué que je n’ai cité aucun nom, mais je suis sûr que personne n’aura de mal à en trouver ...


            • kiouty 16 août 2011 11:46

              Toujours ce reproche de la supposée « incompétence » qui fait que ça n’avance pas. Y en a marre. J’ai voté négatif pour cet article à cause de ça.

              Espérons qu’il n’ait pas dit cela sérieusement, car si ses collègues européens l’ont écouté, ils se sont sûrement tordus de rire, comme d’ailleurs tout élève de 1ère ES dans n’importe lequel de nos lycées.
               
              Il ne dit pas ça sérieusement, il n’y croit probablement pas lui-même, mais il s’adresse tous simplement aux marchés, auprès desquels il est OBLIGE de tenir ce discours ridicule sans lequel il risque de précipiter les cours vers le bas.

              Attention : je n’approuve pas Baroin, je ne l’excuse pas, mais j’explique pourquoi il dit cela, dans le contexte qui est le notre, qu’il soit légitime ou non étant une autre discussion.

              C’est quand même malheureux qu’on n’arrive pas un trouver un ministre compétent dans le domaine de son ministère.

              Compétent pour quoi ? C’est quoi la définition de la « compétence » ?

              Ce diagnostic de l’incompétence, c’est tout simplement parce que l’auteur n’a pas compris que le but du ministre ou du gouvernement actuel n’est pas de RESOUDRE les problèmes, mais d’exploiter la crise actuelle pour précisément IMPOSER des solutions néo-libérales qui sont anti-peuples. Forcément, quand le peuple s’en rend compte, ça gueule, ça hurle à l’incompétence. Alors qu’il n’en est rien. Mais le politique est futé, il préfère que le peuple croit qu’il est incompétent plutôt que le politique agisse au fond pour des intérêts contraires à ceux du peuple. C’est la stratégie du moindre mal.

              C’est comme les banques qui préfèrent que les gens gobent une histoire fausse de « scandale de l’argent créé ex-nihilo » qui permet de croire que l’argent peut être « cloné », alors que ce n’est pas le cas, mais tout ça pour masquer le vrai scandale, qui est que l’argent déposé est en fait prêté, et que plusieurs personnes croient en même temps posséder une même somme, tout ça reposant sur le fait que statistiquement, la chance que tout le monde vienne réclamer son argent en même temps est quasi-nulle, de par la loi des grands nombres.

              Cessons les faux diagnostics : NON les politiques ne sont pas « incompétents » parce qu’ils n’arrangent pas la situation pour les peuples. Ils sont justement en train d’exploiter la situation de crise, la pétrification des gens pour imposer les politiques néo-libérales en Europe.

              Au fait c’est quioi le « néo-libéralisme » ? C’est baisser les dépenses publiques de façon drastique, tout privatiser, et tout déréglementer. Ca ne rappelle rien ? C’est ce qui se passe en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Italie et en France (cf réforme des retraites).

              D’ailleurs, aux yeux des néo-libéraux, des businessmens, des hommes d’affaires, des banquiers, enfin de tout ce petit monde, les politiques sont également INOMPETENTS, mais parce qu’ils ne vont pas assez vite dans la dérégulation, la privatisation etc etc.

              Chacun a sa propre définition de l’incompétence. Qui n’explique rien.


              • lambda 16 août 2011 13:08

                @ kiouty

                comme vous dites « chacun a sa propre définition de l’incompétence » et si vous le permettez je vais vous donner une définition de ce que je pense de la dénommée « incompétence » de nos dirigeants :

                Malheureusement ce n’est pas de l’incompétence, car si cela était, ils seraient faciles à virer mais ce qui apparait à beaucoup pour de l’incompétence est en fait de l’allégeance à l’oligarchie financière qui dirige la planète et qui les a mis en place

                Ils sont donc non pas incompétents, mais de bons serviteurs - j e ne comprends pas que ce ne soit pas encore compris de cette façon

                Ils ont des comptes à rendre non pas aux citoyens qui les ont élus (la bonne farce !!!) mais à ceux à qui ils doivent leur emploi royal

                Ils ont même poussé le bouchon à mettre en place à diriger l’Europe des NON ELUS (Barroso - Van Rompuy par exemple) !!!!!!!!!!!

                Il faut en finir à penser que la faillite des états que l’on constate actuellement est le fait d’incompétence
                Au contraire la continuité de la ligne mise en place par « les multinationales détenues par quelques uns qui ont pour but final l’asservissement des populations - la puce RFID est un de leurs outils - entre autres !!! sont le fruit d’une grand compétence des serviteurs du capitalisme financier que sont nos dirigeants

                Souvenez vous en 1973 la loi Pompidou -Giscard qui a vendu aux banques privées la dette de la France en ne supprimant à la nation le droit d’emprunter à taux 0 ou faible à la Banque d’Etat
                Cela aussi faisait partie du plan

                Tous les médias appartiennent au Capital et ils sont payés pour pratiquer la désinformation

                Le citoyen doit donc faire travailler son esprit critique et apprendre à penser par lui même et redéfinir l »INCOMPETENCE" dans le cadre d’une Organisation des faillites des Etats, et voir ce qu’il y a derrière !!!



              • Gorg Gorg 16 août 2011 15:26

                @lambda
                 Excellentes remarques lambda, c’est exactement ce que je pense et que peu de personnes ont compris. Mais c’est difficile pour la majorité des gens, d’accepter de croire que leurs dirigeants puissent pratiquer la haute trahison envers leur peuple.


              • lambda 16 août 2011 16:48

                @ gorg

                merci de vos remarques
                La trahison envers les peuples ne date pas d’aujourd’hui , hélas !!! mais la manipulation des masses est l’outil des gouvernants et je constate que souvent les gens préfèrent ne pas savoir et quand ils ouvrent les yeux, le mal est fait


              • aobc 16 août 2011 17:34

                Bonjour,

                @kiouty @lambda @Gorg
                Il me semble avoir compris que ce qu´a écrit kiouty va bien dans le sens de vos commentaires ? J´ai tout faux ( pas de provoc – mais question sérieuse ) ? cordialement aobc


              • Thucydide Thucydide 16 août 2011 18:02

                @kiouty

                Vous avez parfaitement raison, mis à part que les politiques sont de bons serviteurs de la Pompe à Phynances, certes, mais malgré tout totalement incompétents pour ce qui est de la gestion des affaires publiques.
                Entre un Filllon et un Aristide Briand, un Hollande et un Jaurès, un Cameron et un Churchill, une Merkel et un Adenauer, un Obama et un Roosevelt (Franklin) il n’y a pas photo.
                Mais ce n’est là que broutille, ces gens restent éminemment dangereux, c’est un fait et ne pas en tenir compte serait au sens propre suicidaire.

                Car il est de fait que la prise en mains des affaires des peuples par les sommités de la finance est une réalité, méticuleusement organisée et savamment orchestrée depuis des décennies.
                Ne nous avait-on pas mitonné un second tour surréaliste Strauss-Kahn vs Sarkozy ?
                Avec ces deux-là, c’est le jeu des sept erreurs, on cherche encore les différences...

                Quoiqu’il en soit, cette crise n’est pas fortuite : l’empressement de tous les chefs d’État occidentaux à sabrer dans les comptes publics pour « sauver les banques » pue la connivence à plein nez.

                La crise ?
                Dernière manœuvre en date dans la stratégie du choc élaborée par le capitalisme du désastre.
                Le livre de Naomi Klein est de plus en plus d’actualité, hélas...
                Troubles, coups-d’États et guerres sont remplacés par quelque chose de plus maniable car complètement artificiel et contrôlé, permettant de tranquillement planifier et maîtriser le calendrier des démantèlements sociaux, pays par pays.

                Si je pouvais plusser encore et encore votre post, je le ferais volontiers.


              • Perpia 17 août 2011 11:56

                @lambda a écrit " Ils ont des comptes à rendre non pas aux citoyens qui les ont élus (la bonne farce !!!) mais à ceux à qui ils doivent leur emploi royal".

                Mais aussi de leurs avoirs placer leurs richesses accumulés (par les affaires louches) dans les dettes souveraines. Un des détenteurs de la dette française sont les Iles caïmans.
                Il n’ y a pas mieux pour les tenir par les coui... Les banksters n’ont plus besoin de leurs donner des directives.


              • Winston Smith 17 août 2011 11:58

                « . Un des détenteurs de la dette française sont les Iles caïmans.  »


                ==Chine. (Ils ont plus de 1000 milliard dans des paradis fiscaux, les chinois, donc..)

              • Perpia 17 août 2011 12:01

                C’est un article du monde, je n’ai pas d’abonnement mais l’Aphatique l’explique bien..
                http://www.dailymotion.com/video/xjiqcd_apathie-qui-detient-la-dette-francaise_news


              • LE CHAT LE CHAT 16 août 2011 11:49

                et ce baltringue a de plus martelé sa pleine confiance dans l’économie américaine aux fondamentaux encore plus craignos ! tirons la chasse ..........


                • latortue latortue 16 août 2011 11:50

                  Ce type est sous prozac du matin au soir je parle de Baroin bien sur quand il parle on l’entend a peine il n’est pas du tout convainquent une voie a peine audible proféré par un homme tres peu crédible, je serai pas étonné que la majorité du gouvernement le soit’’sous prozac’’ quand on voit leurs attitudes de béni oui oui non mais franchement, ils ont tellement peur pour leur place ces petits choux a leur copain Sarkozy qu’il doivent se goinfré de prozac pour tenir .Triste spectacle.


                  • LE CHAT LE CHAT 16 août 2011 11:58

                    Il faut néanmoins reconnaitre à Barroin ses talents de virtuose de la langue de bois , c’est un vrai pro !


                    • furio furio 16 août 2011 12:38

                      <les bons à rien succèdent aux bons à rien> En politique ..Pas toujours...à l’ump OUI c’est carrément vrai !


                      • LE CHAT LE CHAT 16 août 2011 12:53

                        au PS c’est encore pire , ce sont toujours les mêmes nullités depuis les années mitoche , il n’y a même pas de relève , il n’y a que les dictateurs africains pour s’incruster autant que les éléphants socialos !


                      • Le Yeti Le Yeti 16 août 2011 12:48

                        @ Jojo C. (« En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables ».) :
                        L’un n’empêche pas l’autre ...

                        NB : la crise n’est pas due à une disparition de l’argent mais au déséquilibre excessif de sa répartition. Des riches trop riches laissant de côté des pauvres trop pauvres.
                        D’un pur point de vue logique, il n’y a rien qui vous interpelle en entendant que les bourses dévissent que c’est la cata partout et que parallèlement à ça bon nombre de multinationales enregistrent d’excellents bénéfices ?
                        Crise, crise ... Question de point de vue.

                        Oui nous somme dans une phase de folie mais qui est le plus fou : celui qui commet des folies ou bien celui qui le suit en toute connaissance de cause ?

                        Bizatouss !


                        • BA 16 août 2011 13:17
                          Mardi 16 août 2011 :

                          « C’est peut-être une journée charnière pour les marchés », pronostique Yves Marçais, analyste chez Global Equities.

                          Après avoir regagné du terrain lundi, les Bourses européennes ont été sonnées par les mauvaises nouvelles venues notamment d’outre-Rhin.

                          Locomotive de la zone euro, l’Allemagne a vu sa croissance ralentir brutalement au deuxième trimestre pour atteindre seulement 0,1 %.

                          Les Produits intérieurs bruts (PIB) espagnol et néérlandais ont connu un sort similaire sur la même période, ne progressant respectivement que de 0,2 % et 0,1 %, sur fond de crise de la dette.

                          Du coup, les Bourses européennes replongeaient mardi matin après une séance en dents de scie sur les marchés asiatiques (+ 0,23 % à Tokyo, - 0,24 % à Hong Kong).

                          A 10H10 GMT, Francfort cédait - 2,30 %, Paris - 1,50 %, Madrid - 1,66 %, et Londres - 0,85 %, alors que la Bourse de New York avait clôturé en forte hausse lundi, le Dow Jones gagnant 1,90 %.

                          Plombé par ce climat, l’euro reculait légèrement face au billet vert et s’établissait à 1,4386 dollar.

                          « L’Allemagne c’est le pilier de l’Europe, si on le voit lui aussi s’affaiblir, ça peut devenir très inquiétant », poursuivait M. Marçais.

                          Deuxième économie de la zone euro, la France ne se porte pas mieux. Son PIB a stagné au deuxième trimestre et, selon le quotidien Les Echos publié mardi qui cite l’entourage du président Nicolas Sarkozy, les prévisions officielles de croissance de l’Hexagone devront « vraisemblablement » être revues à la baisse.

                          « Ces chiffres confirment que le noyau dur économique européen n’est pas en mesure de soutenir les pays fragiles de l’Union monétaire, ce qui renforce le risque déjà existant d’éclatement de la zone euro », s’alarme Jennifer McKeown, de Capital Economics.


                          • Thucydide Thucydide 16 août 2011 17:15

                            Pour réussir en politique il faut un parrain bien installé qui lui-même doit sécuriser sa position.
                            Pour réussir en politique il faut donc être incapable de faire de l’ombre à son parrain.

                            Et ainsi de suite au fil des générations.

                            D’où ce théorème que je vous propose :
                            Dans un système politique donné, la protection obligée des situations acquises réduit mécaniquement la qualité générale du personnel postulant.

                            D’où la nécessité de remettre en question un système quel qu’il soit assez régulièrement.

                            Dans l’Europe d’après guerre, il est temps de s’y mettre.
                            Il y a un moment où rire de ceux qui nous gouvernent ne suffit plus.


                            • non667 16 août 2011 17:37

                              à aymé fay
                              désolé de vous contredire mais vous naïvement avez un jugement de bisounours !

                              nos élites sorties de science-po, ena ..etc ... arrivés au sommet du pouvoir seraient des imbéciles qui se trompent ?
                              et nous simples pékins entrevoyons des solutions !

                               NON ! NON ! LES ÉLITES POLITIQUES NE SE TROMPENT PAS MAIS NOUS TROMPENT !

                               NE DÉFENDENT PAS NOS INTÉRÊTS MAIS LES LEURS !
                               TOUS POURRIS ! ils faut raisonner à partir de ce constats ça change tout ! cela doit tout changer dans notre réaction/stratégie , nous n’avons pas en face de nous des philanthropes incompétents mais des rusés cyniques immondes traitres ,assassins et j’en passe ....

                              qui seraient justiciables du T.P.I. (irak ,afga ,gaza , Libye ..... ) si celui-ci n’était pas à leurs bottes !

                              lagarde est l’exemple emblématique du système

                              incompétente dans le domaine qui lui est attribué elle est la parfaite marionnette manipulable a souhait permettant aux vrais maîtres du monde de commander sans s’exposer ( elle peut éventuellement servir de fusible !)et mieux tromper le monde !

                              plutôt que de polémiquer et s’épuiser sur les marionnettes /leurres ( sarko ,obama, naguerre bush ! .... ) il serait plus efficace de démasquer les vrais maitres du monde ,mettre a jour leurs manigances (exp :loi pompidou-giscard ) et les contrer !

                              mais la aussi se méfier une « maffia /clan »peut en cacher une autre c’est à dire qu’a l’intérieur d’un groupe certains peuvent se concerter secrètement pour manipuler le reste du groupe . en dehors des structures officielles ( 1°,2°,3° cercle ,initiés ,...commandeur , grand maître ....etc...) 

                              pour faire court voila un témoignage à méditer :
                              celui du professeur juif roger dommergue :
                              http://video.google.com/videoplay?docid=2124208486113592347
                               


                              • sparte sparte 16 août 2011 18:50

                                Effectivement entre lui et sa sous ministre du budget ... ça vole pas haut ; seulement son insuffisance doit être balancée par un sacré égo pour avoir accepté ce poste jusqu’alors prestigieux .... signe des temps que cela va être une sinécure.

                                Fils de Michel Baroin, ancien Grand Maître du G.O.D.F. journaleux , puis député et maire ,  portes parole du gouvernement ( 95 & 2010 ) vice président, ministre remplaçant : toujours les second-rôles au gouvernement, enfin ministre du budget ( bravo pour les déficits ! ) ... son rôle sera de nous endormir. D’ailleurs les Banksters et les hauts fonctionnaires pensent déjà à sa place, et N S ne lui en demande pas plus. Elle est pas belle la démocratie ?

                                POURQUOI LE PEUPLE FRANCAIS NE RECLAME T IL PAS des Chicago Boys ?


                                • bigglop bigglop 16 août 2011 18:54

                                  Nos hommes/femmes politiques sont-ils vraiment incompétents et, ou cons ?

                                  C’est allez un peu vite en besogne que de l’affirmer même avec ce que l’on croit être des preuves mais qui ne sont là que pour détourner l’attention des citoyens des vrais problèmes,

                                  Ils ne sont que des commis envoyés par l’oligarchie pour encaisser les créances qu’ils se sont créées sur les citoyens (N, Sarkozy et consorts) et d’autres en sont les coursiers qui portent les courriers, la bonne parole, les « merdias » bien connus, les BHL (terrorisme de la pensée), les porteurs de la pensée unique : P. Servent, E. Coen, Taouti, Y. Calvi, etc...et des abrutisseurs comme S. Bern avec son Histoire de France réécrite par Voici et Gala.

                                  Non, ce sont des hommes et des femmes très intelligents qui défendent des intérêts particuliers.

                                  Depuis peu, une nouvelle musique, toute douce, nous est serinée par les merdias et les politiques : pour gérer let résoudre la crise, il faut une plus forte intégration financière euroéen-

                                  ne. Oh la jolie arnaque qui se prépare !!!!!

                                  Vous souvenez-vous des propos de M. Aubry : « Il faut une autre Europe », termes ambigus, mais de quoi parle-t-elle ?

                                  Le Parti Socialiste et ses ont eu une position constante pour la Construction Européenne : ils ont soutenus tous les accords et traités européens, Masstricht, Amsterdam, Nice, et cerise le TCE consécrant l’économie de marché capitalistique (libéralisme), un concurrence sois-disant libre et non faussée. Lors du vote en Congrès, il ont bien pris soin qu’il y ait suffisamment de députés et de sénateurs pour que le quorum soit atteint et annuler le précédent vote référendaire citoyen

                                  Martine Aubry et PS persévèrent dans la forfaiture en demandant comme Sarkozy, Van Rompuy, Trichet, Juncker et d’autres grands européens une plus grande intégration financière européenne.

                                  Ceci implique un contrôle direct par l’Eurogroupe et la BCE, le FSEF et la banque MES (1) de la construction et du financement des budgets des Etats Européens par eux-mêmes, ceci la perte de la souveraineté nationale des états

                                  L’objectif est de mettre en place une régionalisation européenne supranationale, déjà prévue dans les différents traités voir l’ouvrage de Pierre Hillard :Minorités et Régionalisme dans l’Europe Fédérale des Régions.(2)

                                  Aujourd’hui, il s’agit de la reconfiguration (7) de la construction européenne financiarisée

                                  à travers le FESF, le MES et structures financières européennes travailleront directement avec le FMI, La Banque Mondiale, les banques mondiales privées, les « hedges funds » (Goldman-Sachs et ses Hommes d’influence (3) (4)) et en dollar.

                                  Donc, on continue comme avant à bien « engraisser » la spéculation ;

                                  - sans régulation des marchés financiers : interdiction de la titrisation des créances, des ventes à découvert....

                                  - sans un nouveau Bretton-Woods dans le sens keynésien sur une valeur de réserve non nationale.

                                  - sans un nouveau Glass-Steagall Act : distinction en Banques de dépôt et d’affaires et compagnies d’assurance.

                                  Enfin, pour financiariser et globaliser toutes les activités économiques privées et publiques, il faut standardiser les comportements sociaux, donc un nouveau modèle social. Le meilleur moyen d’y parvenir est la stratégie du choc, du chaos qui, après le 11/09/2011, permit au gouvernement US d’imposer aux citoyens des lois liberticides, les Patriot Acts I et II, (5).

                                  Les différents plans d’austérité, de rigueur sont inutiles car ils ne s’attaquent qu’aux effets et non pas aux causes tout en permettant à la spéculation de s’enrichir en permanence.

                                  Ces plans sont pervers :

                                  - vente des activités régaliennes de l’Etat et de ses participations = licenciements, baisses des salaires

                                  - économies budgétaires : licenciements, caisse des recettes fiscales et sociales.

                                  Et les conséquences que vous connaisse : hausse du chômage, de la pauvreté, de précarité, perte de garanties sociales (droit du travail, médecine du travail, sécurité sociale...)

                                  Le piège est que ces plans provoquent une récession (France et Allemagne avec un taux de croissance de %) entraînant une diminution des recettes fiscales impliquant de s’endetter davantage sachant que l’on aura rembourser que des intérêts de la dette existante.

                                  GOOD BUSINESS !!! I want become a Bankster

                                  Pour en sortir, n’écoutez pas les sirènes et leur paralysante musique et lisez (6)

                                  (1)

                                  http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-fesf-l-ue-et-la-banque-mes-le-97421

                                  http://www.mecanopolis.org/?p=23579

                                  http://www.youtube.com/watch?v=m1jdXMb8H_4

                                  http://www.mecanopolis.org/?p=23579

                                  http://www.mecanopolis.org/?p=23579

                                  http://www.mecanopolis.org/?p=20259

                                  http://www.mecanopolis.org/?p=23638

                                  http://www.mecanopolis.org/?p=24040


                                  • millesime 16 août 2011 19:09

                                    eh bien ! quel costume !

                                    j’espère Monsieur Baroin que malgré votre fonction vous prenez le temps de lire ce qu’on écrit à votre propos.

                                    Il semble que vous ayez besoin d’un bon recyclage dans le domaine économique, mais comme le temps vous est compté ; voici un site qui devrait vous apporter quelques lumières qui vous serons bien utiles :

                                    http://www.pauljorion.com

                                    bonne lecture, et tentez donc de mettre en application quelques principes publiés sur ce site..en particulier l’un d’entre eux :
                                    INTERDICTION DES PARIS SUR LES FLUCTUATIONS DE PRIX (un beau projet .. !)

                                    http://millesime.over-blog.com


                                      • serge42 serge42 17 août 2011 10:00

                                        100 % d’accord avec votre article.
                                        mais une question me brule les lèvres :
                                        Comment se fait il qu’autant d’imbéciles et d’incompétents se retrouvent à des postes stratégiques et décisionnaires dans nos institutions, qu’elles soient locales, départementales, régionales ou nationales ?

                                        Serge Guarneri


                                        • Ecométa Ecométa 17 août 2011 10:58

                                          Bien sûr excellent article.

                                          La plupart des économistes, eux-mêmes, ne savent pas réellement ce qu’est l’économie ! Pour preuve l’excellent livre de Jacques Sapir, les « économistes contre la démocratie », ou contre la société ce qui revient au même ; alors, vous pensez : un Ministre et même Ministre des finances ? Et que dire d’un Président ?

                                          Ce dernier, par exemple est persuadé que ce sont les riches, et uniquement les riches, qui font l’économie… et pour lui l’économie est un système de création de richesses… donc, forcément pour les riches et même les très riches ; le problème c’est que la richesse ne se partage pas mais se garde jalousement ! Des très riches, qui, visiblement fascinent ce Président.

                                          A l’évidence l’économie, celle que nous pratiquons, reste d’ailleurs à savoir si nous faisons réellement de l’économie ; cette économie, spécifique, spécifique au spécieux, spécialisée au spécieux, fallacieuse : détruit autant de richesses qu’elle en produit… voire même beaucoup plus !

                                          L’économie, comme actuellement et même depuis pas mal de temps, et véritable cercle vicieux du moyen pour le moyen, ne doit pas être un système de satisfaction des moyens mis en œuvre… de leurs seuls tenants et aboutissants ; l’économie doit être un système de satisfaction des besoins, de tous les besoins humains, ceux  individuels comme ceux collectifs, ceux essentiels, voire même moins essentiels, pourvu qu’ils génèrent de l’activité économique et relève d’une certaine éthique sociétale. Il faut cesser de raisonner l’économie en termes d’individualisme méthodologique, ou encore de seuls moyens, il faut la raisonner en termes histologiques : en termes de tissus économique ! L’économie est sociétale par nature  car sans société il n’y a pas d’économie possible !

                                          Vous écrivez : « - quant à l’inflation, notre IPC (Indice des Prix à la Consommation) est bon, voire même trop bon ».

                                          Effectivement, « même trop bon », car si une chose est naturelle en économie c’est l’inflation… qui, bien sûr, et comme toute chose, doit être maîtrisée, ni trop, ni trop peu, car c’est une possibilité d’augmentation de croissance ! Le problème avec l’inflation c’est qu’elle coûte au capital… d’où les politiques d’austérité au niveau européen ; l’inflation est combattu car, quand elle n’est pas maîtrisée, coûte au capital, ceci, contrairement à la spéculation, qui, elle, lui rapporte : plus exactement rapportes aux capitalistes !

                                          Le problème c’est que ceci, cette lutte contre l’inflation, se pratique exclusivement par la baisse des prix, ceci, à partir de la baisse des coûts. La difficulté, c’est que si les coûts font les prix, et ils les font sans aucun doute, il se trouve qu’en même temps, dans une économie donnée…  mais qu’est-ce qu’une économie donnée en ces temps de mondialisation économique ; il se trouve  que les coûts, pour qui veut ouvrir son esprit économique, sauf à tout délocaliser, font aussi les revenus dans une économie donnée, et que baisser les coût de manière systématique, par principe systémique, revient à baisser les revenus ! Et, c’est ainsi que le tissu économique, dans une économie donnée, généralement une économie nationale,  se réduit comme peau de chagrin et que le chômage devient le seul mode d’ajustement de l’économie ; mais peut-on vraiment, dans de telles conditions de négation de ce qu’est une économie, parler encore d’économie ?

                                          Il y a, là, dans cette trilogie, « fondamentale de ce que devait être une économie », celle des Coûts, des Prix et des Revenus, un ensemble systémique, même écosystémique, tout simplement « économique » dans la lettre et l’esprit, et totalement  indissociable ; mais c’est là une association que la mondialisation économique, que le libre échangisme qui la sous-tend et la soutient, qu’un affairisme avide en fait : n’hésite pas à mettre en pièces !

                                          Un taux de chômage élevé et récurrent n’est maintenu que pour lutter contre l’inflation ; et c’est ainsi que le chômage est devenu la seule variable d’ajustement de l’économie moderne, celle du capitalisme financier qui n’aime pas l’inflation mais adore la spéculation ! Tout irait nettement mieux si nous mettions autant d’ardeur à lutter contre la spéculation que nous en mettons à lutter contre l’inflation !


                                          • Winston Smith 17 août 2011 11:05

                                            « La plupart des économistes, eux-mêmes, ne savent pas réellement ce qu’est l’économie ! »


                                            Mais bien sur... N’importe quelle argument pour justifier de parler en étant un gros ignorant, pas vrai ?


                                            « Ce dernier, par exemple est persuadé que ce sont les riches, et uniquement les riches, qui font l’économie… »

                                            Oui, ca doit sans doute être faux puisque tout le monde applaudi aux délocalisations..
                                            Délocalisons, délocalisons : les riches ca sert à rien de toute façon !



                                            «  Il faut cesser de raisonner l’économie en termes d’individualisme méthodologique, ou encore de seuls moyens, il faut la raisonner en termes histologiques : en termes de tissus économique ! L »

                                            Reste plus qu’à persuader les individus qu’ils ne sont pas des individus : je vois d’ici le succé et doivent se sacrifier à un truc qui n’existe pas, la Société !


                                            « Le problème avec l’inflation c’est qu’elle coûte au capital… »

                                            AH AH AH AH AH AH AH AH AH !!
                                            Quand à l’« autérité », ou l’as tu vu petit ???



                                            « Un taux de chômage élevé et récurrent n’est maintenu que pour lutter contre l’inflation ; et c’est ainsi que le chômage est devenu la seule variable d’ajustement de l’économie moderne, celle du capitalisme financier qui n’aime pas l’inflation mais adore la spéculation ! »

                                            A part la France, la quasi totalité des pays capitaliste on connu le pleine emplois ces 20 dernières années, petits.. Tu prend la merde français pour un cas universel, alors qu’elle n’est qu’une déviance malsaine et condamnée.



                                          • Ecométa Ecométa 17 août 2011 12:56

                                            @winston Smith

                                            Que vive le capitalisme financier !

                                            Connaissez-vous le livre de Jacques SAPIR « Les économistes contre la démocratie » ?

                                            Quelle état de conscience : la société n’existerait pas… seul existerait l’individu : connaissez-vous le principe d’émergence ? La démocratie, le principe de démocratie, le concept lui-même, n’existe pas non plus !

                                            Connaissez-vous la courbe de Phillips… en économie et les relations qu’elle établit… leur controverse !

                                            Travailler votre connaissance économique et aussi votre orthographe.

                                            Avez-vous déjà écrit un article de fond sur Agoravox ? NON !

                                            Soutenez-vous Agoravox ? NON !

                                            Visiblement non… vous ne devriez pas avoir droit de citer ici car trop crétin… AH AH AH AH AH AH AH AH AH !


                                          • Winston Smith 17 août 2011 13:07

                                            « 
                                            Connaissez-vous le livre de Jacques SAPIR « Les économistes contre la démocratie » ? »


                                            J’ai pas le temps de lire tout ce que je vaux lire, alors lire des conneries..


                                            « Quelle état de conscience : la société n’existerait pas… seul existerait l’individu : connaissez-vous le principe d’émergence ? La démocratie, le principe de démocratie, le concept lui-même, n’existe pas non plus ! »

                                            Non, la société n’existe pas (KARL MARX, au passage, seul les individu existent). La démocratie n’est qu’une simple convention -qui du reste est fausse, car nous devrions être en République, pas en démocratie..


                                            « Connaissez-vous la courbe de Phillips… en économie et les relations qu’elle établit… leur controverse ! »

                                            Oui, et ?


                                            « Avez-vous déjà écrit un article de fond sur Agoravox ? NON !

                                            Soutenez-vous Agoravox ? NON !

                                            Visiblement non… vous ne devriez pas avoir droit de citer ici car trop crétin… AH AH AH AH AH AH AH AH AH ! »

                                            Je vous vois bien Allemands en 1933 : Etes vous dans les Waffen SS ? Soutenez vous les Nazi ? Visiblement non, donc vous ne devriez pas avoir le droit de les critiquer !

                                            Ca vole haut...


                                          • Ecométa Ecométa 17 août 2011 13:52

                                            @winston smith

                                            Ç ‘a vole haut … visiblement trop haut pour vous qui vous en remettez à insulter les gens qui écrivent, qui développent des idées, ceci, quand, vous, vous êtes incapable de réellement en développer une !

                                            Puisque vous connaissez bien la courbe de Phillips, et sa controverse, qui connaissez bien la trilogie « coûts / prix / revenus », faites donc un article de fonds sur le sujet …   au lieu de simplement reprendre ce qu’écrivent les autres en le raillant stupidement !

                                            Un tel article intéresserait beaucoup de monde !


                                          • laotse laotse 18 août 2011 14:41

                                            Et s’ils n’etaient pas si imbeciles que ca ?


                                            Renversant ! 

                                            J’ignore si on peut avaler toutes ces revelations sans fouiller, recouper, ruminer . 
                                            Meme si seule une fraction de ces elements etait averee, ce mega-scoop merite un moment de reflexion pour ne pas mettre n’importe quel bulletin dans l’urne si nous voulons corriger le cap .


                                            • JL JL 18 août 2011 15:27

                                              Et ça encore : « Enfin, Nicolas Sarkozy est investi président de la République française. Le premier décret qu’il signe n’est pas pour proclamer une amnistie, mais pour autoriser les casinos de ses amis Desseigne et Partouche à multiplier les machines à sous. »

                                              De mémoire, peu de temps après l’élection, j’ai vu fleurir d’énormes panneaux de publicité au bénéfice de Ricard. J’en avais même fait la remarque ici en demandant si quelqu’un pouvait dire si la loi contre la publicité pour les alcools avait été abrogée. Puis ils ont disparu.

                                              ça aussi, c’est de la bombe : « Nicolas Sarkozy s’appuie avant tout sur quatre hommes : Claude Guéant, secrétaire général du palais de l’Élysée. C’est l’ancien bras droit de Charles Pasqua. François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Élysée. C’est un associé-gérant de la Banque Rothschild. Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique. Fils de l’ancien directeur de l’Agence juive. Ambassadeur de France à l’ONU, il fut relevé de ses fonctions par Chirac qui le jugeait trop proche de George Bush. Alain Bauer, l’homme de l’ombre. Son nom n’apparaît pas dans les annuaires. Il est chargé des services de renseignement. Petit-fils du Grand rabbin de Lyon, ancien Grand-Maître du Grand Orient de France (la principale obédience maçonnique française) et ancien n°2 de la National Security Agency états-unienne en Europe »


                                            • JL JL 18 août 2011 15:13

                                              maerci laotse,

                                              pour ce lien détonnant.

                                              Je lis : « Nicolas est le témoin de mariage, en 1992, de la fille de Jacques Chirac, Claude, avec un éditorialiste du Figaro. Il ne peut s’empêcher de séduire Claude et de mener une brève relation avec elle, tandis qu’il vit officiellement avec Cécilia. Le mari trompé se suicide en absorbant des drogues.

                                              Et surtout ceci : »Pendant des années, les média sont tenus en haleine par les révélations posthumes d’un promoteur immobilier. Avant de décéder d’une grave maladie, il a enregistré pour une raison jamais élucidée une confession en vidéo. Pour une raison encore plus obscure, la « cassette » échoue dans les mains d’un hiérarque du Parti socialiste, Dominique Strauss-Khan, qui la fait parvenir indirectement à la presse.« 

                                              Sauf erreur, un point commun eentre les deux hommes, c’est leur judéité, non ?

                                              ça me fait marrer parce que la Presse avait diffusée cette interview de Anne Sinclair qui disaoit qu’elle espérait que DSK serait le prochin juif après Blum à être président !

                                              Ceci est surprenant : »Nous révélons ici que le préfet Érignac n’a pas été tué par des nationalistes, mais abattu par un tueur à gage, Igor Pecatte, immédiatement exfiltré vers l’Angola où il a été engagé à la sécurité du groupe Elf. Le mobile du crime était précisément lié aux fonctions antérieures d’Érignac, responsable des réseaux africains de Charles Pasqua au ministère de la Coopération. Quand à Yvan Colonna, c’est un ami personnel de Nicolas Sarkozy depuis des décennies et leurs enfants se sont fréquentés.« 

                                              Et ça : »les faux listings (Clearstream) ont été mis en circulation par des membres de la Foundation franco-américaine, dont John Negroponte était président et dont Frank Wisner Jr. est administrateur. Ce que les juges ignorent et que nous révélons ici, c’est que les listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est également administrateur.


                                              • iciailleurs 21 août 2011 17:11

                                                Erreur de raisonnement, nous n’avons pas besoin de spécialistes, ils sont utiles dans les cabinets ministérielles.
                                                Nous avons besoin de personnes ayant un esprit de synthèse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès