Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > En route pour le second tour

En route pour le second tour

La première partie de campagne est terminée, les deux nominés sont connus et tous les autres sont éliminés, avec plus ou moins de bonheur et de pourcentages pour préparer les législatives. Les professionnels de la politiques se sont taillés la part du lion et paradent sous les feux de la rampe, les représentants issus du monde du travail ont subit une fois de plus une nouvelle défaite. Les français jugent que chacun doit rester à sa place, il y a ceux qui savent, ceux qui sont appelés aux responsabilités et les autres qui doivent, pour faire court, « fermer leur gueule » !

 Depuis des décennies, l’on fait croire aux citoyens que la politique c’est plus complexe que l’on dit et que nos élus malgré, toutes les difficultés, font de leur mieux pour améliorer nos conditions de vie et de notre pays. Les programmes archaïques, irréalisables et farfelus de LO et du NPA ont été sanctionnés par les électeurs, on ne trompe pas les français avec de tels arguments. En 2007 déjà, dans les « échos » et dans « l’express », le programme de la LCR était dénigré, méprisé par des journalistes qui n’ont qu’une lointaine idée de ce qu’est un ouvrier.

 Ce qui a sans doute échappé à de nombreux chroniqueurs politiques, c’est qu’aujourd’hui, nombre des mesures défendues par l’ancienne LCR en 2007 se retrouvent au cœur du débat, et ont été reprises par des partis plus « crédibles » : la dette, les salaires, les licenciements, les banques, la santé ou l’énergie…chacun se l’appropriant et l’édulcorant à sa façon. Les programmes défendus par ce que l’on appelle l’extrême gauche sont-ils archaïques ou en avance sur leur temps ?

 La crise n’est pas tombée du ciel, elle est l’aboutissement de politiques dictées par les banques et les grands groupes industriels aux gouvernements de droite comme de gauche. L’utopie, c’est penser améliorer la vie des français sans affronter les groupes financiers et les actionnaires des entreprises du CAC40. Il faut que les travailleurs, qu’ils soient actifs, chômeurs ou précaires, prennent conscience qu’ils n’auront que ce qu’ils prendront. Il faut opposer aux programmes qui privilégient les intérêts des classes dominantes, un programme qui privilégie les intérêts des classes opprimées.

 Le score du Front De Gauche moins bon que prévu et la troisième place du FN montre que rien n’est gagné. Le monde du travail doit seulement se rappeler qu’aucune avancé sociale n’est le fait de l’extrême droite, au contraire ce parti a toujours été dans le camp du patronat. Pour le moment, la priorité est de dégager Sarkozy, qui depuis cinq ans s’est appliqué à obéir aux désirs des plus riches. Déjà, comme ministre de l’intérieur, il avait commencé un véritable travail de sape pour diviser et fragiliser la société française. Jamais les inégalités ont été si criantes et les conditions de vie des plus pauvres si précaires.

 Une autre politique est possible, nous ne sommes pas obligés de subir ceux qui nous trompent et nous mentent impunément. Ayons le courage de nous rassembler et de rappeler à nos dirigeants qui ont abandonné le pouvoir aux marchés financiers et aux technocrates de Bruxelles, que nous serons vigilants. La responsabilité de l’avenir est entre nos mains, et pour le futur de nos enfants et petits enfants, nous ne devons pas être prisonniers d’un modèle omnibulé par la seule croissance. Il faut commencer à réfléchir différemment, et que tous ensembles nous nous occupions de politique, sans se la faire confisquer par une poignée de professionnels qui tôt ou tard finissent toujours par nous oublier !

Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/category/politique/


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 avril 2012 21:06

    « nous ne sommes pas obligés de subir ceux qui nous trompent et nous mentent impunément. »

    Allons allons, Robert, quel est cet accès de « conspirationnisme » !? Vous savez bien que personne ne nous trompe, que tous les hommes politiques, que tous les journalistes, que toutes les agences gouvernementales et que tous les rapports officiels disent la vérité, rien que la vérité, toute la vérité. 


    • appoline appoline 23 avril 2012 14:02

      C’est vrai, pourquoi mentiraient il, eux qui ne voient que l’intérêt des français


    • Fergus Fergus 22 avril 2012 21:10

      Bonsoir, Robert Gil.

      Depuis des semaines, je mettais en garde contre un emballement porteur de désillusions. Le score du Front de Gauche est, quoi qu’on en dise, un bon score car il fédère les forces de progrès sur des bases crédibles porteuses d’espoir.

      Mélenchon a, ce soir à Stalingrad, prononcé une allocution parfaite car il appelle clairement à continuer la mobilisation, et cela dès le 1er mai, pour défendre les valeurs développées durant la campagne par le candidat du FdG.

      Mais il a aussi, et sans la moindre ambiguité, appelé à voter masssivement pour guérir la France de ce sarkozysme destructeur. Cet appel doit être entendu par tous, et cela d’autant plus que Mélenchon s’est refusé à toute négociation avec le PS, gardant ainsi sa liberté d’action vis-à-vis de la politique qui pourrait être mise en oeuvre par Hollande si, comme c’est désormais probable, il est élu.

      Mobilisons-nous massivement le 1er mai pour porter la voix du peuple. Mobilisons-nous massivement lors des législatives pour obtenir les meilleurs résultats possibles pour le Front de Gauche. Et mobilisons-nous durant les 5ans qui viennent pour effectuer cet impotant travail de pédagogie sans lequel il serait vain de croire que les forces de progrès puissent triompher dans un pays toujours majoritairement de droite sur le,plan sociologique.


      • taktak 22 avril 2012 22:46

        Bonsoir,

        Bon discours et clair appel au peuple à dégager Sarkozy et la droite. Mobilisons nous pour battre la droite.

        Sur le fond, on note le net effet de vote utile à gauche d’une part, le désaveu de la droite « classique » d’autre part. Et surtout une croissance très inquiétante mais clairement explicable p du FN.

        Coté front de gauche, le score est inférieur aux espérances,mais n’en est néanmoins pas mauvais, d’autant qu’il se fonde sur une dynamique de campagne intéressante.

        Fergus a parfaitement raison, les résultats de ce premier tour nous indique tout le travail de conviction et la bataille idéologique qui reste à mener pour faire progresser les idées de la gauche.
        Nous devons tous analyser et méditer la progression du FN. L’extrême droite tire certes partie de l’actualité qui a bouleversée cette campagne (affaire mera, encore montée en sauce ce jour de scrutin !) en s’appuyant sur un terreau favorable entretenu et cultivé par sarkozy depuis près de 10 ans. Mais au delà, le succès du FN surfe sans aucun doute profit de l’abandon par la gauche, et singulièrement par la gauche de la gauche, de la question nationale et européenne. Il faut poser clairement le choix soit une refondation TOTALE de l’Europe ou d’une sortie idem en ce qui concerne l’euro et que cette refondation doit rendre la pleine souveraineté à la nation. Cela permettra de démasquer totalement la politique ultra libérale et patronale du FN.
        Le score de Dupont Aignan, pour faible qu’il puisse paraître devrait nous interpeller s’agissant d’un candidat sans moyen et quasi sans appareil.

        Il serait là à mon avis inconséquent de se voiler la face en n’invoquant que les boules puantes de fin de campagne et la part de boulot qui n’a pas été faite par d’autres. Car on mesure ici l’absence de concrétisation de la victoire idéologique et électorale de 2005 sur un programme progressiste porteur d’avenir.

        rappelons que malgré ses discours le FN c’est :

        • rester dans un euro sous la gestion de l’allemagne
        • rester dans une UE capitaliste identique à celle que l’on connait actuellement, économiquement dirigée par l’allemagne
        • des cadeaux au patrons avec la baisse des salaires indirects (charges patronales)
        • l’incitation au bas salaires (tout le monde au smic) qui plus est financée par l’impot des classes moyennes
        • la fin du code du travail avec tout les pouvoirs donnés aux patrons aidés par des corporations façon pétain
        • une chasse illusoire à « l’immigré » : rappelons que le solde migratoire de la france est négligeable....
        • La fin de la laicité avec le retour du religieux et le renforcement des communautarisme

        bref, derrière son discours anti système teinté des accents de gauche longtemps abandonnée par la social démocratie et même la gauche de la gauche il faut montrer le discours de droite populiste qui se cache.

        Notre devoir à court terme est de battre la droite car l’alternance et la condition à court terme pour stopper les défaites sociale. Mais dans le même temps, notre impératif et de mener et de gagner la bataille idéologique pour que le peuple reprenne conscience de ses intérets communs, de son existence en tant que classe, et du fait qu’il constitue l’écrasante majorité (oui les 99% cher aux indignés). Et pour que ce discours ne soit pas que pure véléité, qu’il porte cette radicalité concrète, il faut expliquer que nous mettrons en oeuvre tout les moyens nécessaires pour rendre le pouvoir aux peuples : y compris si cela signifie rompre totalement avec l’union européenne et sortir de l’euro.


      • Micka FRENCH Micka FRENCH 23 avril 2012 07:15

        Des nouvelles de l’Ecossaise...

        ACHEVONS LE DEMENT-TELLEMENT de l’UMP.....

        Micka FRENCH est rentrée spécialement de Londres pour voter dimanche matin à 8H00 précises CONTRE l’UMP et son dément, CONTRE LE PS et son nounouille, CONTRE LE FRONT NATIONAL et la fifille à son papa et POUR LA MISE EN EXAMEN pour haute trahison de l’ancien PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE et de SES MINISTRES...

        Terminons le travail dans deux semaines, même si voter « Flanby » est un pur calvaire...

        Micka FRENCH quelque part sur le Web...
        http://Mickafrench.unblog.fr


      • bigglop bigglop 23 avril 2012 13:13

        Bonjour à tous,
        Je ne commenterai pas les commentaires.
        Je ne répondrai pas à l’invitation des partis de gauche à un grand fist-fucking unitaire.
        Désolé Jean-Luc, j’attendrai les législatives.
        Le 6 mai, je serai à Madrid (covoiturage) aux côtés de mes camarades Indignados.
        Nouveau plan d’austérité de 10 milliards d’euros sur la Santé et l’Education.


      • appoline appoline 23 avril 2012 14:05

        Fergus, que vous le vouliez ou non Mélenchon a pris une belle branlée, celui qui parle le plus fort n’a pas forcément raison, l’insulte a porté ses fruits.


        Bigglop, pour le fist, changez de graisse ça ira tout seul

      • Emmanuel Aguéra LeManu 23 avril 2012 14:16

        Après Moubarak, après Ben Ali, aidez à VIRER SARKOZY (J-13) !


      • Fergus Fergus 23 avril 2012 15:45

        Bonjour, Appolline.

        Non, Mélenchon n’a pas pris « une belle branlée » ; Il a même réussi, en fédérant l’essentiel des votes NPA et LO, à amener la gauche de progrès 4 points au dessus de 2007 (13 % contre 8 %), mais je reconnais qu’il reste en retrait de 1995 et 2002, années où cette même gauche avait réuni 14 % des votes. Branlée, non ; déception, oui, certainement, à la heuteur des espoirs nés des meetings.

        Personnellement, je ne reproche qu’une chose à Mélenchon : le ton agressif qu’il a trop souvent employé et qui, comme on pouvait s’y attendre, s’est finalement révélé contreproductif.


      • René de Sescendres René de Sescendres 23 avril 2012 18:17

        La personne sur l’illustration c’est DJ Mosey dans 20 ans. Hier j’ai voté Marine le Pen ; le 6 mai je vote Hollande.


      • fr_lh 23 avril 2012 22:46

        Hé taktak, vous savez, depuis Internet il est relativement facile de s’informer !  smiley

        On n’est pas obligé de répéter bêtement ce que disent les médias du système !

        Regarde côté politique étrangère, par exemple :
        http://french.irib.ir/info/international/item/183059-politique-%C3%A9trang%C3%A8re-de-la-france-vue-par-marine-le-pen


      • Bracam Bracam 22 avril 2012 23:20

        C’est une grande question. Je ne sais pas dans quel sens vous la posez, qu’importe. Je suis extraordinairement triste.


      • Kalla 23 avril 2012 07:48

        Les Mélenchons sont toujours là, t’inquiète pas pour ça.


      • ANTIGNAC 23 avril 2012 08:33

        Ils sont 4 millions . A ne pas négliger !!!


      • slimo 23 avril 2012 17:56

        Melanchon à fait se pourquoi il a été
         créer,il a empêché Marine Lepen d’arriver au second tour.
        Je ne suis pas un partisan du FN pur et dur, loin de la,mais si Mélanchon n’avait pas été surévalué dans les sondages,il et probable qu’il aurait fait 5%
        Lepen contrairement à 2002 pouvait passer le second tour nous aurions enfin su ce qu’il en été de ce parti
        Nous aurions aussi été le 1er pays à défier le bipartisme...
        Peut-être sommes nous passé à côté de quelque chose ?
        Pour ma part je me suis abstenu,et j’en ferais autant dans 15 jours.


      • Al West 22 avril 2012 21:18

        20 h 18 – Jean-Luc Mélenchon place Stalingrad : « Le peuple est déterminé à tourner la page Sarkozy. Mais l’extrême droite est à un haut niveau ».

        20 h 23 – discours de Jean-Luc Mélenchon place Stalingrad : « Je vous demande de vous mobiliser comme si c’était pour me faire gagner. La campagne que nous menons n’est pas une bataille personnelle. Je vous appelle le 6 mai à battre Sarkozy sans traîner des pieds ».

        Merci frère Jean-Luc, c’est effectivement le Front National le danger en ce moment. C’est pour ça qu’on appelle à voter pour Hollande, enfin plutôt contre Sarkozy, c’est un peu plus subtil.

        Le monde du travail doit seulement se rappeler qu’aucune avancé sociale n’est le fait de l’extrême droite, au contraire ce parti a toujours été dans le camp du patronat.

        Pas étonnant, ils n’ont jamais eu le pouvoir ! Une phrase mille fois répétée fait office de vérité.

        Il vous en faut encore combien, des quinquennats d’entubage ?


        • Scual 22 avril 2012 21:30

          Vous oubliez surement Vichy... pas un bon souvenir peut-être ?

          En tout cas pas beaucoup de banderolles FN lors des manifestations contre le patronat... ou plutôt aucune.


        • Al West 22 avril 2012 21:40

          J’adorerais un rappel sur Vichy, oui effectivement. Il paraît qu’à cette époque, Marine Le Pen mangeait des petits enfants juifs tous les matins avec ses cornflakes et qu’elle est à l’origine de l’envoi des ouvriers dans les camps de concentration parce qu’il faut pas déconner, un ouvrier c’est fait pour bosser, sans aucun autre droit.

          Bon bref, de toute façon je pense qu’on ne gagne rien à s’alpaguer et à se renvoyer la faute l’un l’autre, toute la France est perdante ce soir, même ceux qui ne le savent pas. Désolé pour mon premier message agressif et réconcilions-nous smiley

          Qu’amour soit pour la lutte citoyenne !


        • wesson wesson 22 avril 2012 23:56

          " Pas étonnant, ils n’ont jamais eu le pouvoir [extreme droite] "


          ah bon ???

          pour la France, il y a eu Pétain, pour l’Espagne, il u a eu Franco, pour l’Italie, il y a eu Mussolini, pour l’Allemagne il y a eu Hitler, pour la Grèce, il y a eu Papadopoulous, etc etc...

          Et le moins que l’on puisse dire, c’est que en matière d’avancée sociale, ces gouvernements d’extrême droite successifs ont eu un bilan quelque peu mitigé, voire un tantinet décevant ...



        • Al West 23 avril 2012 00:01

          wesson, ces régimes n’avaient strictement rien à voir avec le Front National. Je rappelle que le Front National ne se revendique pas d’extrême droite, mais se prétend n’être ni de droite, ni de gauche. Le Front National n’a jamais eu le pouvoir et ça c’est un fait, donc il n’est pas possible de spéculer sur une éventuelle politique anti-sociale.

          Mais plus important, il faut mettre fin à cette éternelle opposition FDG - FN, tout le monde est perdant ce soir, ce sera l’UMPS pour cinq ans au moins. Cessons ses divisions...


        • wesson wesson 23 avril 2012 00:17

          « le Front National ne se revendique pas d’extrême droite, mais se prétend n’être ni de droite, ni de gauche »


          tout est dans le « se prétend ». Moi, je prétend que lorsque on dit que on ne sait pas se situer, on est de droite, et lorsque on se dit « ni de droite, ni de gauche », on est de l’extrême droite. 


          Regardez aujourd’hui la Hongrie, celui qui s’y est fait élire est bien un leader d’extrême droite. Il est arrivé sur un programme bien social, notamment sur les droits d’inscriptions des étudiants. La première chose qu’il a fait en arrivant au pouvoir ? Le contraire de ce qu’il avait dit, réduisant toutes les aides sociales, toutes les pensions, à l’exception de celle d’une catégorie de 20% de la population avec laquelle il tient le pays. Bien entendu, tout ça c’est de la faute au Rroms, dont la définition s’élargit chaque jour un peu plus dans ce pays. 

          que vous le vouliez ou non, Pétain lorsqu’il arrive au pouvoir en France est acclamé, accueilli, avec une popularité incroyable, et ne cessant de mettre tout sur le dos du front populaire...
          Deux ans après son accession au pouvoir, et surtout par la grâce du STO qui a convaincu bien plus de Français que tous les discours de De Gaulle, il ne restait plus rien de sa popularité, juste la souffrance.
          Et encore quelques mois plus tard, le PCF était à 40%, et déjà, déjà il se faisait trahir par les sociaux démocrates !

          Les gens veulent en repasser par là, et bien soit : ils l’auront. 

        • Al West 23 avril 2012 00:24

          Le Pen voulait s’engager dans la Résistance à 16 ans quand Pétain collaborait pleinement. Vous ne pouvez pas comparer Pétain et Le Pen. Il a des avis xénophobes au sens véritable du terme, la peur de l’étranger, le chacun chez soi, mais il a toujours défendu des idées en faveur des classes moyennes. Vous lui faites un procès d’intention en affirmant qu’une fois au pouvoir il n’en ferait rien. Mais encore une fois ce débat est stérile, j’apprécie des idées du Front de Gauche et des idées du Front National. J’ai préféré Le Pen à cette élection pour une question d’honnêteté, je respecte les électeurs qui ont fait un autre choix.

          Seul constat ce soir : nous avons tous perdus, l’UMPS est reparti pour cinq ans. Ce qu’il nous faut désormais préparer au delà des élections législatives : un mouvement citoyen commun dans la rue.


        • insomnia insomnia 23 avril 2012 01:36

          @ Al West

          Je ne suis pas d’accord, même JLM déçoit. Toutes les religions, les politiques politiciennes ne sert qu’à diviser le peuple.
          A quand une vraie démocratie participative dans le sens noble du terme ?.
          L’entubage est de part et d’autre.
          Cela est pipé et voulu à notre grand désavantage.


        • Al West 23 avril 2012 01:45

          insomnia,

          Vous portez bien votre pseudo vu l’heure smiley

          Je suis d’accord avec vous, c’est pour cela que j’appelle à la fin des animosités sur AgoraVox. Ce site est devenu un champ de bataille alors que tous ceux qui sont là veulent la même chose. Oublions un peu la politique, nous avons tous voulu croire que cette élection serait une surprise, et ça ne l’a pas été. Il faut désormais penser à un mouvement citoyen.

          Je vais me coucher, bonne nuit insomnia smiley


        • ANTIGNAC 23 avril 2012 08:37

          Il n’est pas besoin d’être au pouvoir pour être aux côtés du patronat. Il suffit de se souvenir des prises de position du FN lors des luttes pour la retraite. Où et quand MLP a-t-elle soutenu des travailleurs en lutte ?????


        • fr_lh 23 avril 2012 23:01

          Psssst Scual,

          Elles ont servi à quoi les « manifestations contre le patronat » ????

           smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


        • Scual 22 avril 2012 21:22

          En tout cas Sarkozy est quasiment assuré d’être réélu. Si les électeurs du FdG ne vont pas voter, là il n’y a même plus le maigre espoir qu’il reste.

          Les chances que Hollande soit élu sont extrêmement maigres, il va pas falloir tergiverser, faut y aller et voter.

          Quand à la catastrophe LePen, ça c’est foutu pour encore un bon bout de temps. N’oubliez pas : si jamais le système UMPS s’écroule, c’est les fachos qui prendront la relève, pas la gauche sociale. Les idées fascisantes totalisent déjà 45% des électeurs, voila la dure réalité... à moins bien sur que ces machines à voter si pratiques... je n’ose l’imaginer.

          En tout cas on peut remercier les grands médias mainstream d’avoir fait la promo de LePen tout au long de la campagne. Bravo, j’espère que vous êtes fiers messieurs les éditocrates. Finalement pas étonnant qu’aucun d’entre eux n’ai parlé de la citation de Brasillach, c’est sans doute un modèle pour eux.

          Quand aux abstentionnistes, finalement si c’est pour voter ça, restez chez vous.


          • Al West 22 avril 2012 21:27

            Les idées fascisantes...
            Les idées fascisantes...

            J’ai beau le répéter, je n’en reviens toujours pas.


          • Fergus Fergus 22 avril 2012 21:42

            Bonsoir, Scual.

            Il est sidérant que ce discours intégriste, très largement tenu avant le 1er tour, continue de perdurer après l’appel très clair de Mélenchon. Ce n’est pas en favorisant la réélection de Sarkozy que le Front de Gauche progressera. Et surtout ce serait un terrible signal donné aux classes populaires, déjà dramatiquement tournées vers le FN.


          • bernard bernard 22 avril 2012 21:46

            « En tout cas on peut remercier les grands médias mainstream d’avoir fait la promo de LePen tout au long de la campagne. Bravo, j’espère que vous êtes fiers messieurs les éditocrates.  » (sic)
             
            On peut aussi remercier Mélanchon, qui, par ses attaque incessantes du FN ont eues l’effet inverse que celui qu’il espérait.
            La marine le devance sans aucune peine.
            10% seulement le JLM, lui qui...
            ♫♪♫ se voyait déja, en haut de l’affiche
            ♫♪♫ En dix fois plus gros que nimporte qui son nom s’étalait
            ♫♪♫ se voyait déja adulé et (plus) riche
            M.... Raté !
             smiley



          • Carida 22 avril 2012 22:25

            MLP a seulement surfé sur la vague Merah que les médias ont balancé.

            Car il y avait 30% d’indécis qui ont voté aujourd’hui. En majorité ils ont voté Sarkollande car les plus « connus » mais aussi MLP à cause du sentiment d’insécurité qui régnait en France depuis 1 mois.

            De l’autre côté, Mélenchon a fait peu de voix à cause du phénomène du vote utile. Les sondages influent trop sur le choix du vote des électeurs, il est à bannir au plus vite. Le vote doit être secret, jusqu’au bout.


          • bernard bernard 22 avril 2012 22:42

            Seulement « - 1 » pour une critique sur mélanchon ?
            Les aficionados sont absents ?
            La fièvre est tombée ?


          • titi 22 avril 2012 22:50

            Toujours la même rengaine !!

            C’est la faute des salauds de médias !!

            Pourtant j’ai plutot eu l’impression de la Méluch on lui coupait rarement la parole dans ses interviews. Et peu de journaliste ont affirmé publiquement ne pas vouloir le recevoir.
            C’est pourtant ce qui est arrivé à MLP. Et pourtant elle fera plus que la Méluch.

            Si la Méluch ne fait que 11 et quelques pourcent, c’est tout simple : c’est parce qu’il n’a que 11 et quelques pourcents de gens qui partagent ses idées.
            Il est mauvais. Son programme est mauvais. Et 89% des francais n’en veulent pas.

            C’est pas la faute aux médias  : c’est la faute au peuple !


          • Carida 22 avril 2012 23:00

            titi
            Si la majorité est idiote, ça n’induit pas que le programme de Mélenchon est mauvais.

            Ce qu’il est important de remarquer c’est que Sarkozy a réussi à obtenir 26% des voix malgré le mal qu’il a fait à la France en 5 ans, que Hollandréou, chien de garde de la City et adorateur de la règle d’or, a reçu le soutient de J.Chirac lui-même et qu’à eux deux ils représentent 54% des français, qui au final ont voté pour le système en place, ce même système qui va nous amener la troïka, les émeutes, la pauvreté.

            Attention à ce que vous dites, car ce n’est pas parce qu’il y a une majorité d’idiots qu’ils ont raison. Sans vouloir faire d’amalgame avec quelconque parti, rappelons juste que Hitler a été élu. Pourtant, on ne peut pas dire que son programme eut été bon.


          • titi 22 avril 2012 23:17

            « Attention à ce que vous dites, car ce n’est pas parce qu’il y a une majorité d’idiots »

            Encore un poncif de gauche : les francais qui ne votent pas à gauche sont des idiots...
            Bah oui tout le monde ne peut peut être doté de votre intelligence supérieure....

            Alors une piste peut être : on dit souvent que la mémoire est un bon palliatif à l’intelligence... Nulle doute que ceux qui n’adhèrent pas au programme de la Méluch se souviennent de la période 1981-1984.

            « Sans vouloir faire d’amalgame avec quelconque parti, rappelons juste que Hitler a été élu »
            C’est faux. Hitler n’a pas été élu. Il a été nommé Chancelier (en gros l’équivalent de président du conseil sous la 3eme république) par le président allemand de l’époque. Son parti ne représentait pas plus de 44% des voix.
            Encore un bel exemple de réussite d’un régime parlementaire.... mais le régime parlementaire n’est il pas un des fondements de la VIème république de M.Mélenchon ?

             


          • Scual 22 avril 2012 23:57

            Oui je savais que ce post serait fait « à chaud » et je l’ai fait quand même...

            J’ai fait une analyse plus réfléchie que j’ai rajouté.

            Maintenant que les choses soient claires... mis à part la dernière phrase qui n’était que de la provoc, je pourrait bien répéter ce premier post à la virgule près.

            Si on ne sait pas tirer d’enseignements de ce que l’on a sous les yeux, il n’y a plus de radicalité concrète, il ne reste que la radicalité tout court et ça ne m’intéresse pas. Je suis pour le changement pas pour le seul plaisir de l’engagement.


          • sisyphe sisyphe 23 avril 2012 08:13

            Par Scual (xxx.xxx.xxx.134) 22 avril 21:22

            En tout cas Sarkozy est quasiment assuré d’être réélu. Si les électeurs du FdG ne vont pas voter, là il n’y a même plus le maigre espoir qu’il reste.

            Les chances que Hollande soit élu sont extrêmement maigres, il va pas falloir tergiverser, faut y aller et voter.

            Ah bon !

            Un cador de l’analyse politique, le scual ! smiley 

            Sarkozy est quasiment éliminé ce soir, et les chances de Hollande sont mathématiquement décisives.

            Si Marine Le Pen veut fédérer l’opposition de droite, elle n’a qu’un intérêt ; l’éviction de Sarko, et l’explosion de l’UMP ; elle n’appellera donc certainement pas à voter Sarkozy.

            En comptant très très large, un grand maximum de 70% des électeurs FN se reporteront sur Sarko (hypothèse la plus haute) ; ce qui fait, en gros 13%. Ajoutés au 27% du kondukator, on arrive tout juste à 40 avec, mettons, le 1/3 des électeurs de Bayrou, soit 3% : et c’est tout. Sarkozy n’a plus aucune réserve de voix, et peut espérer au grand maximum 45% : il est archi-cuit, si la mobilisation à gauche fonctionne à plein.

            C’est le scénario le plus probable.

            On va enfin connaître la fin du cauchemar, à condition que l’ensemble de la gauche soit mobilisée, et avec les apports d’1/3 des électeurs de Bayrou, et même de 25% seulement des électeurs lepenistes.


          • Massaliote 23 avril 2012 08:19

            Pauvre Merluche victime des merdias ; hier, à 13h, sans que quiconque ne semble s’en émouvoir, antenne 2 a montré les candidats votant puis a indiqué où se trouveraient les candidats en attendant les résultats. Seul le sieur Mélenchon a été montré complaisamment, attendant dans une arrière-salle de restaurant alors que le scrutin n’était pas clos. smiley


          • Romain Desbois 22 avril 2012 21:28

            La manipulation des sondages a fait leur œuvre.

            Les près de 9 millions d’abstentionnistes auront manqués aux petits candidats. Mais c’est leur choix de ne pas vouloir choisir. Sarkozy et Hollande les en remercie.

            Maintenant, il ne nous reste qu’à éliminer le pire des deux qui restent.

            Et surtout à voter aux législatives de façon que la majorité ne soit pas hégémonique, voire pas de majorité du tout.


            • Maxx Maxx 22 avril 2012 21:30

              Mélenchon , en éternel social traitre a bien retourné sa veste.... Franchement, j’espère que vous aviez prévu les mouchoirs ce soir. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès