Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > ENA : pauvre (promotion) Voltaire !

ENA : pauvre (promotion) Voltaire !

De Voltaire on prit le nom / Pour désigner une promotion / Que croyez-vous qu’il arriva ? / Ce fut la France qui pleura. La « promotion Voltaire » désigne la génération sortie de l’ENA en 1980. Beaucoup de ces énarques ambitieux ont fait depuis de belles carrières.

Toi, François-Marie Arouet, qui fut avec les Lumières l’origine de la Révolution française, tu rirais d’apprendre que deux de tes concitoyens sont parvenus au faîte de l’appareil de l’Etat et portent des noms à particule.

Il est un Galouzeau de Villepin qui est premier ministre. « Qui n’aime point les vers a l’esprit sec et lourd », disais-tu, François-Marie, mais cet homme qui se pique d’être poète est si sec et si lourd qu’il voulut obliger le peuple à se soumettre à un contrat de sa seule invention. Contraindre par contrat ! Toi, François-Marie, tu prends bien la mesure de cette absurdité, et tu te serais rallié, à n’en pas douter, à ton ennemi Rousseau pour la dénoncer d’une façon tonitruante et magistrale.

Il est aussi un Donnedieu de Vabres qui est ministre de la culture. Tu as dit un jour : « Un seul mauvais exemple, une fois donné, est capable de corrompre toute une nation, et l’habitude devient une tyrannie. » Cet homme fut condamné pour blanchiment d’argent. Toi qui fus épris de justice, qui as lutté pour rétablir la vérité dans l’affaire Calas, comprendrais-tu que ce ministre ait fait une loi, qui a pour nom étrange DADVSI, au moyen de laquelle il se targue de donner des leçons de vertu et d’honnêteté à la jeunesse du pays ?

Vient ensuite une femme qui porte le nom peu républicain de Royal. Elle a effacé de son état-civil le prénom de Marie -que tu portais aussi- pour ne garder que celui de Ségolène. Son principe est le tien : « Il est à propos que le peuple soit guidé et non pas instruit. Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu. » Elle aspire à accéder à la plus haute fonction de l’Etat sans instruire le peuple sur la moindre de ses intentions dans l’art de le gouverner. Elle se cache dès qu’il est question de débattre. Enfin, pour mieux duper les gens, elle les invite à contribuer publiquement et de manière factice à l’élaboration d’un livre supposé contenir ses futures idées.

Son compagnon s’appelle Hollande. Il a hérité de toi le principe : « J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. » C’est un homme galant (il s’efface devant sa dame). Mais s’il porte, tout comme toi, le prénom de François, il ne risquerait pas sa vie pour la défense de ses idées comme tu as risqué la tienne, toi qui connus l’exil et la prison.

Trois autres énarques de cette génération sont connus : Frédérique Bredin, Michel Sapin, et Pierre Mongin. Ce dernier est un esprit malsain ; il fut le conseiller désastreux, cynique et vilain de Villepin à l’époque où celui-ci voulait réduire le peuple à sa volonté pour faire passer son CPE.

Voltaire ! C’est en ton nom que l’on fit la Révolution, c’est en ton nom que l’on conquit la liberté. Aujourd’hui, Voltaire, on a donné ton nom à une promotion d’énarques dont une poignée quadrille notre Etat de ses sbires dévoués et dépourvus d’idées, de principes et d’imagination.

François-Marie Arouet, quand tu pris le nom de Voltaire, ce fut pour dénoncer l’intolérance et fustiger les sots. Mais les sots aujourd’hui ont pris la tête du pays qu’ils ont cadenassé. Et ils en ont chassé le citoyen.

Alors, tant pis pour eux, demain nous fonderons l’Ecole nationale des citoyens, d’où émergera une première génération que nous baptiserons « promotion Danton » !


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (187 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Voltaire (---.---.192.14) 24 août 2006 12:12

    Merci pour ce texte, corrosif à souhait, que je pouvais difficilement, vu mon pseudo, laisser passer sans commenter.

    Le titre lui-même est presque une lapalissade... Imaginez ce que dirait Voltaire de l’ENA tout court ! Pour autant, je ne suis pas sûr qu’il apprécierait beaucoup Danton non plus...

    L’ENA, tout autant que le pouvoir dont elle est l’antichambre, corrompt. Détournée de son objectif initial, qui était de former des fonctionnaires au service de l’État, et donc du citoyen, elle est devenue une machine à ego surdimensionnés, rejetant des clones déconnectés de la réalité et méprisants pour le bas peuple, dont l’objectif est de passer le reste de leur vie au sein des petits cercles du pouvoir.

    Un énarque candidat à une fonction politique est une aberration, un dévoiement du système. Mais rien n’oblige le citoyen à voter pour lui/elle...


    • (---.---.94.25) 24 août 2006 12:25

      ENA a remplace la monarchie mais cela ne derange personne...

      Les fonctionnaires monopolise les mandats politiques...

      A quand un cota pour respecter le cota des categories socio professionnelle chez les politiques...


      • Toto (---.---.71.55) 24 août 2006 13:02

        Pour ce qui est du marquis Galopiot De Villepin,il n’a pas uniquement fais injure à la poésie,ni seulement voulut imposer par le simple fait du prince une loi débile,il a ,en tant que chef de cabinet de Juppée, ( 1er ministre en 1994) trempé jusqu’au cou dans le génocide Rwandais,et non seulement il n’a jamais exprimé le moindre regret, mais il a invoqué un double génocide (grand argument négationiste)afin de cacher sa « complicité de crime contre l’humanité ».Villepin,une merde dans une chemise de soie !


        • Emile Red (---.---.195.165) 24 août 2006 13:25

          Villepin a pour mentor non le grand Arouet mais le petit Bonaparte qui d’Eylau à la Berezina montra la voie d’un petit ru qui devint fleuve de sang et de sueur.

          Et si de son chateau de Montaigne, le grand Michel Eyquem voyait la misère qu’il fait de l’humanité, dans son tombeau il en resterait tout retourné


          • gerardlionel (---.---.167.205) 24 août 2006 14:09

            L’ENA a rendu certains services à la France en lui donnant sinon des politiques intègres du moins des esprits bien formés ; je ne pense pas qu’on doive lui imputer les manques des étudiants qui s’y sont succédés, mais bien plus les faiblesses humaines de ces pesonnages !( quoique de bien meilleur niveau qu’un système US qui abouti à confier à un idiot la direction du « monde »)

            L’ironie est facile ! La critique aisée ! Personnellement si j’accepte que nos politiques prètent le flanc aux critiques, je leur reconnais des qualités, entre autre le courage de s’engager dans cet univers politique qui ressemble à un bac à requin ! Moi-même je n’aurais pas ce courage !

            Quand à Voltaire, si c’est un personnage remarquable et courageux, je ne crois pas qu’il faille en faire une statue du commandeur, lui aussi devait avoir ses petits manques, il n’a pas eu toute l’honnêteté requise vis à vis de certains de ses contemporains( du moins c’est ce que j’ai entendu dire par M.Onfray dans ses émissions philosophiques le soir sur France Culture 19/20 h)


            • (---.---.185.253) 24 août 2006 15:45

              Moi non plua je n’aurais pas le courage d’apprendre l’administration : que c’est complique et pendant longtemps on a essaye de la rendre encore plus complique.

              Mais la paperasse n’est pas necessaire pour gouverner un pays. L’ENA forme des fonctionnaires mais pas des politiciens.


            • (---.---.71.248) 24 août 2006 14:21

              C’est Yves.

              Interessant, je ne savais pas que Donnedieu avait été condamné. On aurait dû le tuer pour ça, ça nous aurait évité le DADVSI.

              Sinon, je rappelle à tous les nostalgiques que Villepin n’est pas marquis (sauf à titre sarcastique bien sûr). Il n’y a pas de noblesse en France, donc ni marquis ni comte ni baron ni princesse. Sauf dans Gala mais c’est pour les cons.

              Signé : Yves, Duc de Médeu.


              • fredleborgne (---.---.32.42) 24 août 2006 14:26

                Le ton corrosif aurait selon moi plût à l’inspirateur de ce billet d’humeur que j’ai eu plaisir à lire.

                Le choix de Danton, dans la conclusion, devenu sur la fin un parvenu corrompu n’est pas aussi judicieux que le reste.

                Si nul n’est parfait, je pense qu’un simple Gavroche, tout galopin qu’il fut dans le roman d’Hugo illustrerait mieux une nouvelle école du peuple et du citoyen...


                • Zicide (---.---.192.68) 24 août 2006 15:12

                  Effectivement, mieux vaut en rire que d’en pleurer.


                  • (---.---.77.175) 24 août 2006 15:33

                    Très bon texte. L’ENA sera au XXIeme siècle ce que la Bastille a été au XVIIIeme...


                    • FYI (---.---.17.100) 25 août 2006 12:09

                      Un moment donné j’étais très fière de ces dates symboliques pour nous smiley mais force est de constater que nos efforts sont vains à terme. Je m’explique, malgrès nos « révolutions », nous revenons finallement au point de départ, càd à une monarchie de type féodale.

                      On peut appeller comme on veut notre système politique, Empire, République (5 déj@ ), le résultat est le même. Et entre nous, le plus important est le résultat pas le package.

                      Pourquoi ? Car en dépit des sursauts de libertés et de changement, l’establishment insideusieusement fait le nécessaire afin de revenir à leur source première, la « MONARCHIE FEODALE ». Mais d’où viennent les sources d’une telle idéologie ou de forme de pensée ? N’avons nous pas guillotiné, manifesté ? ....

                      Est-ce lié à notre environnement ? nous français on se prétend LATIN, càd en référence à l’Empire Romain, d’où est tiré notre code civile ; à contrario des Anglo-saxon, des Germains, des Scandinaves, Des Slaves ... Pendant l’Empire Romain, les Patriciens dominés le Sénat, la plèbe (le peuple), obéissait au Sénat ..... et depuis, çà n’a pas changé smiley

                      Pourtant, l’Espagne, pays Latin aussi, a une démocratie plus efficace que la nôtre, et plus jeune pourtant. Je ne vous parle pas des démocraties Germaines (République fédérales), Scandinaves et Anglo-saxone (Monarchie parlementaire), pourtant eux, ils n’ont pas eu besoin de guillotiner leurs dirigeants ... smiley.

                      Ce qui me fait dire, que nous ne sommes pas une démocratie aboutie, car en substance, nous les français, nous ne sommes pas LATIN en fait, ni germain, ni scandinave, ni anglo-saxon d’ailleurs, non, nous sommes à l’image de notre pays, càd un territoire de transit sans réel source d’identité. smiley

                      Quel est le dénominateur commun de ce constat : NOUS, càd vous et moi, sans complaisance aucune. Nous sommes un peuple de bras cassé, qui n’arrivons pas à capitaliser de nos erreurs et de nos expériences, dans le temps. En fait on attend à la dernière minute pour agir, et lorsque les choses semblent convenir, il y a un abandon collective entre des mains (patricien, roi, Aristocrate, Partie pol., fonctionnaire, ENA ...) qui en profitent, jusqu’au prochain soulèvement. Résultat : nous n’aurons malheureusement jamais d’évolution de velour.... mais dans la colère....

                      Attention, ne nous comparaissons pas au pays Africain smiley, j’aime à penser que nous avons plus d’ambition de notre société......

                      Merci de votre attention.


                    • (---.---.115.6) 24 août 2006 16:01

                      Voltaire était actionnaire d’une compagnie esclavagiste. C’était aussi un antisémite forcené. Il suffit de voir son Dictionnaire philosophique.

                      De surcroît, Voltaire estimait que le « bas peuple » devait rester ignare.

                      Quant à Danton, il incarnait les intérets de la banque suisse et protestante. Pas si loin de ce qu’avait représenté Voltaire.


                      • (---.---.155.248) 24 août 2006 16:17

                        Citation : « De surcroît, Voltaire estimait que le »bas peuple« devait rester ignare. ».

                        De ce coté là, au moins, il ne doit pas être déçu, soyons réaliste. smiley

                        À moins que Kohlanta ne soit considéré comme de la haute culture ?

                        Yves.


                        • jako (---.---.21.70) 24 août 2006 16:32

                          merci , smiley donc Mongin aura hérité de la phrase de Voltaire « le peuple a besoin de paille et d’un joug »


                          • paul (---.---.75.49) 24 août 2006 16:41

                            les énarques ont toutes les manettes de l’état, leur pouvoir de nuisance est très grand.

                            quand à se présenter à une élection c’est sans risque, s’ils ne sont pas élus ils retournent au bureau en attendant la prochaine fois et pendant ce temps ils pourrissent la vie de leurs concurrents élus.

                            entre les médecins, les avocats et les énarques il ne reste plus grande place pour les autres aux assemblées et dans les ministères.

                            certains d’entre eux on émis récemment l’idée de supprimer l’élection présidentielle au suffrage universel considérant que les électeurs ne savaient pas élire. ils préfèreraient revenir au système de la 4ème qui désignait le président parmi les élus et par les élus. restons entre nous les électeurs sont trop C...


                            • (---.---.9.238) 24 août 2006 16:59

                              Il y en a un qui écoute Michel Onfray sur France Culture. Bonne nouvelle smiley


                              • jako (---.---.21.70) 25 août 2006 09:34

                                c’est vraiment super extra ses emissions moi aussi je n’en loupe pas une


                              • Coluche (---.---.160.50) 24 août 2006 18:41

                                C’est bien connu : mieux vaut être facteur pour diriger un pays..


                                • gerardlionel (---.---.167.205) 24 août 2006 19:21

                                  En ce moment même, Onfray patrle de la philo de Sade, très interessant !


                                  • gerardlionel (---.---.167.205) 24 août 2006 19:29

                                    Onfray parle d’un fascisme transhistorique présent entre autre dans l’oeuvre du « divin marquis » et remet celui ci à sa place(en enfer ?!)


                                    • La Taverne des Poètes 24 août 2006 20:00

                                      Merci pour vos réactions ! cet article a été plébiscité encore plus que « Les temps de l’immédiateté ». Cela m’encourage à poursuivre le développement de ma « vision » de la politique et de la société.

                                      A très bientôt ! smiley Je vous concocte une surprise...


                                      • Le Tigre (---.---.39.154) 24 août 2006 20:33

                                        Promotion Danton, dites-vous ? Et pourquoi pas Robespierre ? Que des coupeurs de têtes soient choisis pour parrainer une promotion de citoyens ne m’inspire guère confiance.


                                        • Zicide. (---.---.192.68) 24 août 2006 20:48

                                          Cela dit, je crois que la pire insulte faite à la mémoire de Voltaire, c’est quand même ce tas de conneries conspirationnistes qu’est http://www.voltairenet.org/fr


                                          • Roland (---.---.40.241) 24 août 2006 20:58

                                            les « anti conspirationnistes » actuels ils auraient brulé Voltaire à l’époque !

                                            Non, le nom de Réseau Voltaire convient pas mal.

                                            Au fait, savez-vous que Voltaire, le vrai, était antisémite ? (vraiment antisémite, pas comme les humanistes qui, ne l’étant pas du tout en fait, sont diabolisés par des gens d’une malhonneteté intellectuelle insigne qui essayent d’instrumentaliser ce concept pour les terroriser et fermer la bouche à ceux qui osent réfléchir !!)


                                          • (---.---.70.252) 25 août 2006 08:21

                                            « conneries conspirationnistes... »

                                            A votre avis, la première guerre mondiale, le soutien des milieux financiers au nazisme... ça a été quoi ?

                                            Ceux qui s’en prennent aux « conneries conspirationnistes » sont ceux qui tirent des avantages d’un monde bourré de magouilles.


                                          • (---.---.255.244) 25 août 2006 08:32

                                            Purée ! Comme s’il n’y avait pas assez de crétins sur terre !

                                            Et la loge P2 et les assassinats qui vont avec ? Et le témoignage des enfants Roche sur le « club » de leur père magistrat ? Et les 7 disparues de l’yonne classées comme fugues ? Et les « suicides » de femmes avec du sang partout dans la pièce, avec des trucs dans le vagin de l’affaire allègre ??? Et le juge Alphen qui dit craindre pour sa propre vie ?

                                            T’as bien raison ! pas de réseaux d’influence ni ici, ni ailleurs ... Etudie au moins l’affaire de la loge P2 avant de sortir des ânneries comme ça !!! A moins que tu n’aies quelqu’intérêt personnel (crétinerie, avantages indirects ...) à le croire ? smiley


                                          • Roland (---.---.40.241) 24 août 2006 20:53

                                            bien dit ! remarquez Voltaire, le vrai, (c’est comme Marx, savez-vous qu’il vivait très bourgeoisement et n’a jamais préquenté un seul prolétaire, quand à Schopenauer il ne pratiquait pas la pitié, loin de là) était un chatelain imbu de luxe, qui a fait sa fortune avec la traite des esclave, et qui disait du peuple : « cette canaille qui n’est point faite pour penser », et s’il était théiste c’est parce qu’il pensait qu’il fallait un « dieu rémunérateur et vengeur » pour faire tenir le peuple tranquille (et il était aussi contre le repos du dimanche).

                                            Mais c’est vrai qu’il est devenu autre chose : un symbole, et selon moi surtout un style ! diablement jouissif et efficace !

                                            Et qui est un modèle pour notre époque, il en faudrait davantage !


                                            • www.jean-brice.fr (---.---.11.155) 24 août 2006 21:42

                                              La taverne des poètes a choisi un bon sujet, je ne peu que l’encourager à persévérer ...


                                              • Zicide. (---.---.192.68) 25 août 2006 00:06

                                                par Roland (IP:xxx.x1.40.241) le 24 août 2006 à 20H53 bien dit ! remarquez Voltaire, le vrai, (c’est comme Marx, savez-vous qu’il vivait très bourgeoisement et n’a jamais préquenté un seul prolétaire, quand à Schopenauer il ne pratiquait pas la pitié, loin de là) était un chatelain imbu de luxe, qui a fait sa fortune avec la traite des esclave, et qui disait du peuple : « cette canaille qui n’est point faite pour penser », et s’il était théiste c’est parce qu’il pensait qu’il fallait un « dieu rémunérateur et vengeur » pour faire tenir le peuple tranquille (et il était aussi contre le repos du dimanche).
                                                — -

                                                Vous voulez dire que Voltaire était un bobo ?


                                                • Toto (---.---.71.55) 25 août 2006 03:51

                                                  Mais non d’un petit bonhomme,le sujet n’est pas pour ou contre Voltaire,mais combien de temps ces putains d’énarques vont-ils continuer à nous emmerder ou plutôt combien de temps va-t-on les laisser nous emmerder,non ? Me trompe-je ? smiley


                                                  • (---.---.70.252) 25 août 2006 08:19

                                                    Mais le sujet, c’est aussi Voltaire dans la mesure où il est présenté comme un très bonne lecture et il y en a qui avalent le morceau. La preuve, l’auteur...


                                                  • Zicide. (---.---.192.68) 25 août 2006 03:55

                                                    Vous vous trompe-je pas.


                                                    • (---.---.70.252) 25 août 2006 08:17

                                                      Tout compte fait, le nom de promotion Voltaire convient parfaitement bien à ces énarques. Ils n’en « déméritent » en rien, ils sont tout autant élitistes et éloignés du peuple.


                                                      • CQFD (---.---.94.25) 25 août 2006 08:26

                                                        Toute façon la grande majorite des postes d’elus sont tenus par des fonctionnaires... comme dans l’administration les pseudos elites se cooptent et squattent la pyramide...

                                                        Cette marque culturelle de fabrique de la democratie Française est en grande partie responsable du declin de la france. Quand aux enarques de gauche comme de droite ils sont au services des lobbys economiques qui les remunerent grassement... Y’a bien longtemps que les ouvriers et les employers n’interesse plus les politiques... Je vous invite a visionner le documentaire « le chomage a une histoire » de Gilles Ballastre qui a été diffusé sur France 5...


                                                        • fbi (---.---.134.130) 25 août 2006 09:05

                                                          Supprimons l’ENA ! plusieurs voix de l’intérieur le demandent. Par définition ils savent ce qui est bon pour le petit peuple ; les capacités (réelles) des individus seraient plus évidentes s’ils créaient en s’investissant dans l’économie au lieu de profiter de salaires élevés, de pantouflages, de retraites précoces (cf Juppé que je viens de revoir, et qui va reprendre la Mairie de Bordeaux aprés 2 ans d’inégibilité)... Nos dirigeants Enarques ne montrent pas l’exemple alors qu’en principe il vient d’en Haut !


                                                          • sweety (---.---.155.1) 25 août 2006 12:24

                                                            L autre est tout a fait comme nous d ou la crainte et la sucpition.. Qui possede un tout petit etat ?? Pourvu d une importante diasporat ?? Qui a une grande culture de la bank et du commerce en generale ?? Possedant une armee des plus sophistique au Monde ?? A qui a profite la Shoa ?? Ya pas lfeu au lac ..


                                                            • sigefroid (---.---.205.3) 29 août 2006 13:20

                                                              A vous lire, je le trouve bien sympathique Voltaire ! Je méprise de plus en plus le politiquement correct, inodore, incolore et insipide. L’Europe meure par sa molesse, son trop plein de fonctionnaires parasites à l’instar de cette noblesse dégénérée du Versailles du Roi Soleil, sa peur des lendemains, le poids des chapes de silences sur le droit de penser, de parler, de fumer, de b... Un vrai crépuscule, mais sans dieux ! Il n’y a qu’un péché, évoquaient les Evangiles qu’on lisait jadis (notre texte fondateur en somme) : celui contre l’esprit ! Mais il n’y a plus d’esprit ... que de la médiocrité, du pillage de pauvres, de l’exploitation de gogos via les médias de tout poil terrorisés par la censure officielle et boustés par la promo de masse ... Un monde d’Ancien Régime et de viellards, quoi ! Quelle espérance sur les caravelles de jadis quand une terre surgissait au loin ... Nos caravelles ont coulé et les terres lointaines rongées par le tourisme de masse, les guerres fratricides, la faim et l’ignorance et la haine de l’Occident ... A quand notre réveil ? Voltaire, reviens !!!


                                                              • La Taverne des Poètes 29 août 2006 22:23

                                                                Vos remarques me font penser que vous aimerez mes deux prochains articles...


                                                                • üriniglirimirnaglü (---.---.31.183) 31 août 2006 23:15

                                                                  Bon, personne n’a rien à dire sur les autres élèves de la promo Voltaire ?

                                                                  Qui sont-ils, combien étaient-ils au total ? Que sont-ils devenus ? Quel âge moyen avaient-ils en 68 ?

                                                                  Pourquoi ont-ils choisi le nom de Voltaire ?

                                                                  Savez-vous comment s’appelle la promo en cours ?

                                                                  Qui veut supprimer l’ENA ? Qui a gagné le match ENA/ENM ?

                                                                  Pourquoi le mépris de l’autre est-il une « vertu » énarchique ?

                                                                  A quand une ENA européenne ?

                                                                  Etc... Etc...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès