Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Encore un effort !

Encore un effort !

 

Il était amusant, cette nuit, de regarder les débats organisés par diverses chaînes de télévision. La hargne d'un Copé, dans sa bonne ville de Meaux, dont il ne serait plus ni député ni maire si les législatives et/ou les municipales avaient eu lieu hier réchauffait mon vieux coeur. L'examen des diverses cartes proposées par Libé (dont le travail fut remarquable, malgré les piteuses excuses de Demorand) était particulièrement instructif. Pour ma part, je savais depuis la fin de l'après-midi. Je n'ai rien fait pour cela. J'ai été prévenu par un correspondant d'une autre nationalité... Bref, le résultat approximatif proclamé autour de 20 heures ne m'a pas étonné.

Les gesticulations de Mmes Moreno et Pécresse me rappelaient le marché aux poissons de Toulon (je sais, mais c'est exprès). Plus intéressant étaient les propos de l'ex-repris de justice Alain J. dont les analyses débouchaient sur une canditature probable en 2017, dans la mesure où, selon lui, Hollande échouerait. Ce que je crains également, sauf s'il consent à s'aligner, une fois élu, sur une ligne réellement de gauche, celle que lui suggèrent Mélenchon, Poutou, Joly et même Arthaud (on n'attendait pas cela de Lutte Ouvrière). Bien sûr, pour gagner au premier tour, comme il l'a fait, Hollande se devait de ne pas effrayer les frileux, plus centristes de gauche qu'autre chose.

La comparaison des diverses cartes proposées par Libé, j'y reviens, me semble particulièrement instructives. En mettant côte à côte les résultats des premiers tours de 2002, 2007 et 2012, on note l'importance du raz de marée de la gauche. A part une déplorable bande bleue qui va de la Mayenne à l'Alsace (mais pas la Meurthe et Moselle, merci, Metz), quelques taches malpropres sur les riches arrondissements de Paris et diverses banlieues huppées, et l'horreur de même teinte qui s'étend de l'Hérault aux Alpes Maritimes, tout est rouge. Bon, d'accord, y a des nuances dans ce rouge. En Ariège, où je vis, certaines communes ont tellement plébiscité Mélenchon qu'il y remporte la majorité absolue. Dans mon village, Lanoux (53 inscrits, 49 votants, 48 exprimés, Mélenchon et Hollande font jeu égal avec 14 voix chacun mais les paysans du coin ont préféré Le Pen ou Bayrou.

En revanche, les bourgs voisins, nettement plus peuplés, et plus éloignés de la « ruralité », comme dit l'autre, la gauche fait un triomphe.

Ma femme et moi, nous avons picolé à la santé des vainqueurs jusqu'à une heure tardive, tout en nous repassant les meilleurs moments des interventions de Copé ou de Sarkozy, c'est-à-dire les pires.

A propos de Sarkozy, je me demande si les propositions d'Eva Joly et, entre autres, de Ségolène Royal qui, il y a peu, réclamaient l'ouverture de poursuites pénales contre lui, seront suivies d'actions judiciaires car il serait anormal que cet aventurier politique, échappe à un procès qui mette en lumière tous ses actes, avant et pendant son triste quinquennat.

Certes, Nicolas Sarkozy espère encore retourner la situation à son profit en allant chercher des voix chez les électeurs de Le Pen, voire chez les abstentionnistes. La décision de fermer tous les bureaux de vote à 20 heures le 6 mai, visant officiellement à éviter les fuites et, peut-être, officieusement, à mobiliser les abstentionnistes du premier tour, ne changera pas grand chose, me semble-t-il. Mais je puis me tromper. Je me trompe souvent, faut bien l'admettre, quoi qu'il puisse en coûter à mon ego de politologue des marais, à preuve les sottises que j'ai écrites sur Mélenchon. Toutefois les chiffres me paraissent têtus. Et les analyses des vrais politologues vont plutôt dans le sens d'une victoire probable de Hollande. Qui sera suivie, en juin, d'un double raz de marée : PS et alliés bien sûr, mais aussi FN, Marine Le Pen réussissant alors à faire aussi bien voire mieux que son père en 1986, et sans le secours de la proportionnelle. En revanche, nombre d'élus de l'actuelle « Majorité » vont devoir se recycler. Plaignons ces pauvres futurs chômeurs et suggérons leur de migrer vers des cieux plus cléments. Je ne vois pas trop lesquels, mais ce n'est vraiment pas mon problème.

A demain.

François Lourbet


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • caramico 25 avril 2012 10:31

    L’Hérault est rose, regardez Montpellier et le faible score du FN..

    Et dans le Gard, c’est une tradition, la xénophobie : (massacre d’ouvriers Italiens en 1893, à Aigues Mortes, 7 morts, aucune condamnation...


    • jmdest62 jmdest62 25 avril 2012 10:45

      "....Je me trompe souvent, faut bien l’admettre, quoi qu’il puisse en coûter à mon ego de politologue des marais, à preuve les sottises que j’ai écrites sur Mélenchon....« 
       »....mais aussi FN, Marine Le Pen réussissant alors à faire aussi bien voire mieux que son père en 1986, et sans le secours de la proportionnelle. ...« 

      Rassurez vous , vous faites encore ! erreur ......elle va se ramasser aux législatives.
       »La Blonde....« n’a pas donné de consignes de vote et déjà plus de 80% de son électorat rallie »Talonettes 1er«  : le »vrai« fond de commerce de »La Blonde...« = 0.2 x 18% = 3,6%...pas de quoi s’alarmer outre mesure même si depuis 3 jours nos médiacrates croient intelligent d’affirmer en boucle que le FN a fait une percée exceptionnelle .(L’extrême droite est même en dessous du score de 2002 voix du Papa et de bruno Mégret additionnée.)

      Mais , moi aussi  »....je me trompe souvent, faut bien l’admettre, ...«  

      c’est pour cela que je resterai mobilisé jusqu’aux législatives pour , après avoir mis NS hors d’état de nuire , »écrabouiller« La »Fi-Fille à son papa".

      @+


      • DSKprésident 25 avril 2012 14:39

        On peut déformer le slogan de campagne de Sarko : LA FRANCE MORTE

        Hollande aura les mêmes patrons que Sarko : les marché financiers et banquiers internationaux...

        Il fera la même politique de merde que Sarko : pour les banquiers et rien pour les français.

        Cela sera marrant de voir le PS liquider les droits sociaux des français !


      • Justice larévolté Justice larévolté 25 avril 2012 15:33

        Si vous croyez que Sarkozy puisse être inquiété de quoique ce soit en gardant le système vérolé jusqu’à la moelle que nous avons, c’est que vous n’êtes pas sorti du pays de oui-oui...


        • Lourbet Lourbet 25 avril 2012 15:56

          Si, comme je l’espère, et, avec moi, quasiment les trois quarts des Français qui sont allés voter, M. Sarkozy est renvoyé de l’Elysée, croire qu’il ne sera pas poursuivi pour tout ce qu’il a fait depuis dix ans (ce qui s’est passé à l’époque de la candidature est sans doute prescrit, sauf s’il existe par la suite des actions qui constitueraient ce qu’on nomme, en droit, le délit continu) relève, comme dit mon contradicteur, du « pays de Oui-Oui » (qu’il semble confondre avec les Béni Oui-Oui qui entourent le candidat encore président).


          En fait, un nombre considérable de procédures avancent pas à pas dans l’ombre et le secret des cabinets des juges d’instruction. Que mon contradicteur se souvienne que M. Sarkozy voulait, il y a peu, supprimer les juges d’instruction. Même la très sage APM que nul ne peut soupçonner de gaucho-bolchevisme a expliqué, magistralement, à quel point les « réformes » lancées, ou voulues par Nicolas Sarkozy, violaient l’esprit et la lettre du droit. Encore une catégorie socio-professionnelle qui ne votera pas pour lui le 6 mai. 

          A écouter et à lire les propos de François Hollande, j’ai cru comprendre qu’il envisageait de revoir le statut du ministère public en faisant enfin des procureurs et de leurs substituts autre chose que de simples porte-cotos du pouvoir politique. A noter que M. de Montgolfier, pour ne citer que lui, a montré l’exemple, en prenant d’ailleurs d’énormes risques pour sa « carrière ». 

          Avec Hollande, il est probable que la magistrature debout cessera d’être couchée, position que lui impose son absence d’indépendance vis à vis des politiques au pouvoir. Et, dans ce cas, M. Sarkozy ferait bien de profiter des quelques jours de liberté dont il jouira avant de rendre les clés à son successeur pour organiser son repli vers un quelconque paradis fiscal, de surcroît sans convention d’extradition avec la France. Qu’on se souvienne de l’exemple péruvien : Fujimori a échappé des années durant à ses juges, mais, finalement, la Justice péruvienne l’a rattrapé. Même sa nationalité japonaise n l’a pas sauvé. 

          Je retourne éplucher mes oignons...

          FL 

        • Lourbet Lourbet 25 avril 2012 16:09

          Dans ma réaction précédente, il manque malheuresement un petit bout de phrase. Quand j’ai écrit « candidature », j’ai omis d’ajouter « Balladur en 1995 ». Je sais bien que cela allait de soi, mais l’un de mes maîtres à penser, le regretté Pierre Desproges se méfiait, je cite, « des cons et des mal comprenants », certainement absents ici. Mais prudence est mère de la sûreté, comme disait ma grand-mère maternelle qui avait au moins deux points communs avec le futur ex-président : elle était, au moins partiellement, juive et hongroise. Mais, elle, jamais, n’aurait fait la moindre risette à Mme Le Pen non plus qu’à ses électeurs qui sont, comme le note Siné, sur son site, des voyous nazis, nostalgiques de tout ce qu’il y a eu de plus honteux dans l’histoire de la France.


          Quand le candidat de l’UMP (Union des Misérables Pourris) déclare, même s’il le nie quelques heures plus tard, que « Mme Le Pen est compatible avec la Répiblique », je pense que, ce disant, il insulte à la fois la République et Mme Le Pen, sauf à penser ou à croire que le Troisième Reich, l’Italie de Mussolini (officiellement un royaume), ou le Japon de Tojo (officiellement un empire) étaient, sinon des républiques, au moins des « démocraties ».

          Mes oignons m’attendent. Et mon épouse attend son confit d’oignons. A plus tard, Mesdames, Messieurs.

          FL 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès