Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Politique > « Engrosser la femelle du Front National » : buzz fatal pour le Dr (...)

« Engrosser la femelle du Front National » : buzz fatal pour le Dr Lecoquierre

La Toile s'est récemment embrasée en raison d'un texte qui sans doute n'aurait jamais dû être publié. A la vitesse de la lumière, l'indignation a tissé sa toile autour du "coupable". En 48h à peine, il était pris par les autorités compétentes, face auxquelles il va désormais devoir s'expliquer. Histoire d'un buzz fatal.

Le 8 décembre paraît sur le site Le Plus (de L'Obs) une tribune signée Thierry Lecoquierre, médecin au Havre, intitulée "Engrosser la femelle du Front National", et qui se voulait, selon son auteur, "ironique".

Elle n'a cependant pas été lue ainsi par une floppée de sympathisants FN, qui y ont vu un appel au viol des électrices frontistes. Voici le texte en question, afin que chacun s'en fasse un avis :

« La femme frontiste n’apparaît pas moins mammifère que les autres femmes, même si on la sait nantie d’un cerveau reptilien plus proéminent que la moyenne. Comme tout une chacune, elle est soumise aux humeurs hormonales. Avec une particularité que l’ethnologie nous confirmerait : elle mouille surtout devant l’homme brute qui la rabaisse.

La sympathisante FN nous offre assurément des verges pour se faire battre. Comme elle apprécie la botte et le macho, exècre les idées féministes, jouons son jeu : battons-la de nos verges. Prenons-la au mot, prenons-la tout court. Puisqu’elle nous donne la recette pour métisser le bleu Marine, utilisons-la contre son camp.

Maîtrisons sexuellement les petites frontistes décérébrées, engrossons-les sans hésiter pour la survie d’une humanité souriante. Comme elles sont sottes et tombent facilement face aux arguments épais, bécasses attirées par la gâchette du chasseur en treillis, les choses devraient être aisées. Fabriquons une descendance crépue (j’allais dire frisée, mais je me suis fait peur !) au parti d’extrême-droite, crêpons le chignon de « la France aux français » terrorisée par l’altérité.

Refusant les avancées du planning familial, chaque grossesse débouchera sur un petit métis ou un bâtard, artiste de demain qu’elle finira bien par adopter.

Blacks, nègres, bougnoules, juifs, gauchistes, romanos, gitans, handicapés, francs-maçons et même mes gays amis solidaires : haut les queues ! Mettons nos consciences sous l’oreiller, et haro sur la croupe offerte (hélas parfois jolie !) pour une vaste copulation altruiste. Assurons une multicolore descendance à ce pays qui sombre.

Avec un seul objectif : noyer le poison dans l’œuf. »

Le texte est très rapidement dénoncé sur Twitter par des membres de ce qu'on nomme tantôt la "fachosphère", tantôt la "réinfosphère", par exemple TV Libertés, avec un appel à retweeter au maximum :

Un gros buzz s'ensuit, avec son déluge d'insultes et de messages à haute teneur scatophile. Ainsi, avec Old Nick, éditeur de L'Organe, pro du porno et sympathisant FN, ou encore avec une certaine Katarina :

Certains espèrent que ce texte du Dr Lecoquierre va faire prendre conscience à bien des gens que la haine ne se situe pas dans le camp qu'on croit. D'autres, déterminés jusqu'à l'excès, diffusent les coordonnées du médecin et appellent à le harceler.

Le buzz finit par arriver jusqu'à Caroline De Haas, militante syndicale et associative, ancienne membre du Parti socialiste et surtout (ceci explique sans doute sa sensibilité à ce sujet) signataire du Manifeste des 313, « Je déclare avoir été violée », qui dénonce dans un tweet un "appel au viol des femmes fachos" dans cet article du Plus.

Sa manière de présenter la chose s'avère cependant très maladroite puisque, selon elle, le principal problème que pose cette tribune, c'est qu'elle risquerait de faire encore monter le Front national. Problème de stratégie plus que de morale, semble-t-il...

Alertée par ce dernier tweet, la rédaction du Plus supprime l'article, qui n'avait pas été vérifié par l'équipe éditoriale.

L'article supprimé a néanmoins été sauvegardé sur divers sites pro-FN, Breizh-info et Boulevard Voltaire par exemple.

L'auteur, qui, sur Twitter, se présente sous le pseudo de "DrCoq", s'étonne quant à lui de la polémique démesurée qu'il a malencontreusement déclenchée :

Sans doute pris de panique, le médecin (trop) engagé ferme son compte Twitter. Ne subsiste qu'un tweet égaré, celui où il assure qu'il n'appelait "évidemment" pas à violer qui que ce soit.

Certains twittos s'empressent de moquer sa fuite numérique :

L'un des cadres du Front national, Nicolas Bay, entre dans la danse. Le secrétaire général du parti de Marine Le Pen affirme étudier la possibilité de poursuites judiciaires.

De son côté, J.-P. Fabre Bernadac juge sur Boulevard Voltaire que "ce qui est inadmissible est que Le Plus de L’Obs ait pu passer cette tribune ne serait-ce que quelques heures." C'est là qu'il faut reprendre ses esprits. En effet, Le Plus n'a pas passé cet article, c'est l'auteur qui l'a passé lui-même, sans filtre.

Sur ce site, en effet, on publie sans contrôle, sans modération aucune. Il n'y a cependant que les articles sélectionnés par la rédaction qui sont mis en avant sur la page d'accueil ; les autres végètent dans l'ombre, ce qui était le cas de celui du Dr Lecoquierre.

Des internautes nombreux en viennent à exiger que l'Ordre des médecins prenne le relais dans cette affaire et se charge du cas du médecin imprudent.

Certains prennent même l'intiative de le contacter :

Et la démarche paie. C'est sur Tweeter que l'Ordre des médecins publie ce communiqué, dès le 10 décembre, soit deux jours seulement après la publication de l'article sur Le Plus : "Le Conseil national de l'Ordre des médecins a demandé au Conseil département de l'ordre des médecins de Seine-Maritime (76) de convoquer le docteur Lecoquierre à la suite de la publication de sa tribune sur Le Plus".

Voilà donc un buzz qui a fort rapidement porté ses fruits. Non rassasiés, certains twittos affamés sont allés fouiller le blog du médecin, espérant y dénicher de nouveaux textes compromettants, afin de charger son dossier.

Il est vrai que certains titres donnent le frisson : "Adolescents : Manifeste pour la pornographie éducative" ou encore "Peut-on encore toucher les petites filles ?". Mais le contenu de ces articles ne coïncident heureusement pas avec ce qu'ils pourraient laisser présager.

Moralité

Au final, outre l'efficacité du Net pour dénoncer un scandale de manière virale et obtenir des résultats très concrets à vitesse grand V, cet épisode révèle surtout une grande fracture idéologique au sein de la société française, entre les pro- et les anti-FN, qui ne se comprennent pas, les premiers considérant que les seconds sont des Bisounours naïfs à réveiller au plus vite, les seconds étant persuadés que les premiers sont essentiellement haineux, ne rêvant chaque matin que de casser de l'étranger.

Dans un précédent article, j'avais relevé l'analyse du blogueur Vinvin, assuré que les électeurs frontistes manquaient d'éducation, de culture, et se trouvaient lobotomisés par les divertissements de masse, incapables désormais d'esprit critique ; une petite balade sur le web suffit pourtant pour rencontrer des analyses d'électeurs frontistes émettant strictement le même genre de jugements sur les électeurs PS et UMP.

Dans un article paru le 10 décembre sur Le Plus, un rédacteur désespéré de vivre dans un village où 84 % des habitants ont voté pour le Front national essaie à son tour de comprendre et remploie la même rengaine :

"Dans mon village, je pense que les habitants n’ont jamais croisé la moindre personne de couleur, alors qu’est-ce que ça peut leur faire ? Je ne sais pas du tout d’où leur vient cette haine raciale.

Je crois que leur vote est surtout le résultat d’un manque de culture évident. Je pense qu’ils sont aussi liés au temps de parole accordé à chaque candidat dans les médias. Marine Le Pen est beaucoup trop présente à la télévision."

D'un côté comme de l'autre, on est convaincu que l'autre est un con - à rééduquer. Et d'un côté comme de l'autre, on se plaint que le camp d'en face est trop présent dans les médias, influençant en cela une masse amorphe, dont soi-même on ne fait évidemment jamais partie (comme quoi notre appréciation est totalement biaisée par nos attentes et notre orgueil).

Ce n'est pas demain la veille que nous sortirons de nos matrices respectives, tant morales qu'informatives, et que nous pourrons espérer coopérer sereinement, en tirant profit de nos différences, tant de visions que de sensibilités. Le conflit aveugle restera sans doute encore pour longtemps le moteur de l'Histoire.


Moyenne des avis sur cet article :  2.63/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • bluerage 11 décembre 2015 11:15

    Quand on voit tous ces commentaires des anti FN, on comprend tout de suite quel est le véritable camp de la haine...


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 décembre 2015 17:32

      @bluerage

      Pour le coup le texte est critiquable tant il moque les sympathisantes FN.
      Mais y lire un appel au viol demande beaucoup de mauvaise foi !
      Visiblement certains en ont a revendre et y sont parvenu.

      Pour le reste je vous laisse à votre assimilation relation sexuelle et haine ...

    • charlie charlie 11 décembre 2015 17:54

      @Pere Plexe

      « y lire un appel au viol demande beaucoup de mauvaise foi »

       ?? C’est une plaisanterie ? Je vous aurais bien copié-collé un extrait, mais j’ai pas pu : tout l’article est à copier, de A à Z. 

      Frontiste ou pas, c’est pas le problème. Le texte gras-mouillé est abject par sa misogynie et son racisme. Ni talent ni humour.

      A mon avis le gars il a pas fini d’avoir des emmerdes, et ça lui donnera du temps pour réfléchir à sa connerie.


    • COVADONGA722 COVADONGA722 11 décembre 2015 18:10

      @Pere Plexe
        




      le dixième aurais été écrit sur vos amis que vous appelleriez « au meurtre » vous êtes un tartufe ! 



      comme beaucoup de vos amis vous êtes la preuve clinique que l’on peu entrer en putréfaction de son vivant .




    • bluerage 11 décembre 2015 18:28

      @COVADONGA722

      Merci Asinus, je n’aurais pas dit mieux à ce triste sire.


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 décembre 2015 19:20
      «  Je vous aurais bien copié-collé un extrait,mais... »
      Copier donc puisque de plus vous avez le choix !
      Cela éclairera tout le monde.

      "Le texte gras-mouillé est abject par sa misogynie et son racisme. Ni talent ni humour.’
      Je suis assez d’accord.
      Et c’est fortement critiquable.
      Mais pour autant je ne lis pas un appel au viol !
      Le texte est suffisamment condamnable pour qu’il ne soit pas nécessaire d’en ajouté...


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 décembre 2015 19:29

      @COVADONGA722

      je ne crois pas avoir jamais appeler au meurtre.
      Mais effectivement si « mes amis » (je suis heureux d’apprendre que j’en ai !) étaient victimes de ce genre de pamphlet mal odorant je réagirais vivement.
      Que cette bouse n’attaque pas mes amies (quoi qu’il doit bien y avoir quelques frontistes parmi mes amies) n’enlève rien à son insupportable contenu.

      Pour autant je ne lis pas un appel au viol...
      Pour le reste vos propos gagneraient en crédibilité sans votre détestable recours à l’insulte. 

    • doctorix doctorix 11 décembre 2015 20:21

      @Pere Plexe
      Le mauvais goût trouve parfois une excuse quand il est drôle.

      Mais ici, on a un texte qui n’a rien de spirituel.
      C’est gras, petit, paillard et nauséabond, et ça ne peut faire rire qu’un crétin.
      L’élégance et l’humour ne sont pas livrés avec le diplôme, il faut croire.


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 décembre 2015 22:01

      @doctorix
      OK.

      Mais ce n’en fait pas un « appel au viol »

    • Plovdiv Plovdiv 12 décembre 2015 14:18

      @Pere Plexe : Certain(e)s voyaient bien un appel au viol dans le fresque du CHU de Clermont-Ferrand.



    • Aldous Aldous 12 décembre 2015 20:54

      Le haineux de droite déshumanise son prochain en raison de ses origines supposées.

      Le haineux de gauche déshumanise son prochain en raison de ses idées supposées ou de sa classe sociale supposée.

      Lors de la terreur rouge, Lénine et Trotsky ont zigouillé des milliers de koulaks pour appartenance sociale et des milliers de moines et de nones pour leurs croyances.

      Le marxiste de base considère toujours aujourd’hui ces meurtre de masse comme de la « justice » révolutionnaire.

      Le même nous expliquera que Nicolas II était un tyran, lui qui n’a ordonné aucune exécution sommaire mais qui s’est démené pour organiser la première conférence pour la paix au monde, en 1899 à la Haye, car il voyait avec effroi s’approcher l’inéluctabilité d’une guerre mondiale. Guerre mondiale qu’il n’a pas pu éviter et dans laquelle sa famille fut exterminée par les soi-disant forces de progrès.

      Nous sommes à la veille de la IIIe. Elle commencera comme a terminé la précédente : par une bombe nucléaire.

      Kyrie eleison.


    • mimi45140 12 décembre 2015 22:17

      @Aldous

       Je suis malheureusement complètement en accord avec vos propos , et malheureusement dans peu de temps tous ces désaccords électoraux nous paraîtrons bien ridicules.
      La haine est malheureusement dans chacun de nous , je joint une toute petite partie de la chanson de Gilles Servat « je ne hurlerais pas avec les loups »

      L’hydre du fascisme est en chacun de nous. Chaque soir je
      la décapite. Chaque nuit ses tètes repoussent dons ma
      tète. Parfois, elle me soumet. Parfois, je suis vainqueur
      En moi : l’intolérance, moisissure fadasse je ne vaincrai
      jamais définitivement Mais, sans relâche, je décapiterai
      le monstre. Jamais je ne prendrai la Kalachnikov pour
      imposer mes idées, ma loi ou ma croyance. J’ai trop peur
      d’avoir tort !



    • V_Parlier V_Parlier 13 décembre 2015 19:24

      @Pere Plexe
      « Mais ce n’en fait pas un « appel au viol » »

      je ne sais pas ce qu’il vous faut de plus.
      Je cite la prose en question :

      « Avec une particularité que l’ethnologie nous confirmerait : elle mouille surtout devant l’homme brute qui la rabaisse » (...) « Prenons-la au mot, prenons-la tout court. Maîtrisons sexuellement les petites frontistes décérébrées, engrossons-les sans hésiter » (...) "Blacks, nègres, bougnoules, juifs, gauchistes, romanos, gitans, handicapés, francs-maçons et même mes gays amis solidaires : haut les queues ! Mettons nos consciences sous l’oreiller, et haro sur la croupe offerte (hélas parfois jolie !)« 

      Un tel discours à l’égard de toute autre minorité vaudrait à son auteur de la prison ferme. Mais là, pour le lecteur politiquement correct c’est juste »du mauvais goût." Décidément je ne regrette pas mon vote de ce soir.


    • howahkan Hotah howahkan Hotah 11 décembre 2015 11:17

      Ce n’est pas demain la veille que nous sortirons de nos matrices respectives, tant morales qu’informatives, et que nous pourrons espérer coopérer sereinement, en tirant profit de nos différences, tant de visions que de sensibilités. Le conflit aveugle restera sans doute encore pour longtemps le moteur de l’Histoire.

      salut, non pas , pour moi , le moteur de l’histoire en tant que tel,mais le moteur de notre seul programme restant qui se nomme lui même la pensée...

      de ce que je vois l’ignorance de nous même est quasi totale, nous fonctionnons en aveugle et en aléatoire total sur une programme qui ne sait ps qu’il est un programme, car il n’a d’autres références que lui même.....

      fonctionnons en aveugle ,d’une manière de plus qui est mécanique.....la pensée doit faire ainsi car c’est vital pour survivre...mais la perte d’une immense partie de nos capacités fait que ce programme envahit des champs du fait de vivre , des champs ou l’analyse, la pensée n’a pas sa place.....

      bon je la ferme , y en a pour une vie..

      cela dit, joli buzz smiley


      • César Castique César Castique 11 décembre 2015 11:23

        On peut aussi y n’y voir que l’affolement d’une clique qui sent que son monopole de l’alternance est en train de lui échapper. 


        Et je trouve cela plutôt réjouissant smiley

        • alinea alinea 11 décembre 2015 11:36

          Il faut le savoir : nous vivons dans une société où l’humour est interdit, par les uns ou par les autres ; même des cochons nous ne pouvons nous moquer sans déclencher l’ire des protecteurs des animaux !
          Ce petit texte ne dévoile pas pas un humour très fin, mais pas de quoi faire une saucisse !!
          Ça ferait du bien à tout le monde d’être un tant soit peu capable de sortir de son petit nombril ! Et si l’on est vexé, répondre par un pamphlet qui s’oppose... ; tout de suite les tribunaux ! Nous vivons vraiment dans une société de connards, et je dis ça en pensant bien que dans les autres camps, « ils » auraient réagi de la même manière !
          J’ai écrit naguère un petit texte : pas la peine de voter FN. Tout le monde se ressemble !


          • leypanou 11 décembre 2015 11:48

            @alinea
            « Nous vivons vraiment dans une société de connards,  » : allons, allons, alinea, d’habitude, cela ne vous ressemble pas de sortir ce genre de phrases !!!


          • njama njama 11 décembre 2015 12:44

            « Nous vivons vraiment dans une société de connards, »
            normal avec un président normal en plus, vu que « ils vous prennent pour des CONS »

            Incroyable de voir comment les idées en politique sont à ce point très « volatiles », des histoires de petits coqs sûrement
             


          • César Castique César Castique 11 décembre 2015 12:49

            @alinea

            « Ce petit texte ne dévoile pas pas un humour très fin, mais pas de quoi faire une saucisse !! »


            C’est sur que c’est pas du tout comme si un rombier du FN avait appelé au viol d’immigrées.

            Dans un cas, c’est de l’humour pas très fin ; dans l’autre, ce serait de la haine raciale. 

          • alinea alinea 11 décembre 2015 12:56

            @César Castique
            C’est un peu vrai, en vrai !


          • alinea alinea 11 décembre 2015 12:58

            @alinea
             bon, j’explique : appartenir à un parti, est un choix personnel ; être immigrés, s’il y a choix, il est difficile de le placer au même niveau de libre arbitre !


          • alinea alinea 11 décembre 2015 13:04

            @leypanou
            Ben si ! j’essaie toujours d’employer le mot juste ! smiley


          • charlie charlie 11 décembre 2015 13:23

            @alinea

            « appartenir à un parti, est un choix personnel ; être immigrés, s’il y a choix, il est difficile de le placer au même niveau de libre arbitre ! »

            Donc, pour vous : les ennemies politiques, ça se viole (z’avaient qu’à pas être FN, c’est leur choix), mais les arabes, ça se viole pas (passe que là, c’est pas pareil, c’est pas de leur faute d’être arabe……)



          • Onecinikiou 11 décembre 2015 13:23

            @alinea

            Tes tentatives de justification et de relativisation sont tout simplement dégeulasses et non fondées. Tu donnes le bâton pour te faire battre qui plus est.

          • alinea alinea 11 décembre 2015 13:40

            @charlie
            Oh là !! il s’agit « d’humour » ; on ne va pas prendre ça au sérieux, si ?
            Mais c’est vrai que, dans la vraie vie, si on s’en prend, même sur le mode caricature ou humour à deux balles, à des gens qui sont ce qu’ils sont, sans choix, ce n’est pas pareil que s’attaquer à ses semblables qui ont fait d’autres choix que soi.
            Cela me paraît élémentaire.
            Ceci dit,je défends souvent ce que je n’apprécie pas parce que je crois à la liberté d’expression.
            Un tweet, c’est quoi un twitt, pourquoi est-ce que cela nous occupe des plombes ?


          • WakeUp 11 décembre 2015 14:39

            @alinea
            Oh là !! il s’agit « d’humour » ; on ne va pas prendre ça au sérieux, si ?

            Il faut absolument en parler à Valls à propos de Dieudonné !

            Ce texte démontre un véritable racisme politique (racisme au sens où certains jugent réellement que d’autres être humains sont inférieurs par leurs idées).
            Nous ne sommes définitivement pas en démocratie, notamment parce que nous ne sommes pas démocrates.
            => Il est justifié de blaguer sur le viol d’un opposant politique. Ce qui je le rappelle est une pratique réelle dans certains pays.
            => Ce genre de blague n’est bien sûr pas possible dans l’autre sens, et les sanctions sont réelles (peines de prison et amendes lourdes).


          • alinea alinea 11 décembre 2015 14:45

            @Onecinikiou
            Oui, tu as tout à fait raison ; en fait, j’ai lu ça pour tuer le temps, j’avais envie de répondre : ça c’est de la politique, génial !
            et puis je me suis laissé prendre au jeu ; c’est con, tout à fait, mais au fond, sans importance !!


          • alinea alinea 11 décembre 2015 14:51

            @Onecinikiou
            Oui oui, tout ça est très sérieux ; je me suis laissée aller ! j’ai l’habitude d’en prendre plein la gueule et de savoir faire la part des choses, de savoir que l’humour ( pas du vrai humour d’ailleurs) des uns dézingue les autres !
            Quand je me rebiffais contre l’humour Charlie hebdo, on me traitais de « honte de mon pays » ; quand je soutiens la libre parole de Dieudonné, on me traite de conne ; quand je ricane d’un humour carabin, on se rue sur moi !
            Bref ; je suis pour la liberté d’expression, point barre ; sa seule limite est le brouhaha général.


          • volpa volpa 11 décembre 2015 17:14

            @alinea
            Prends tes responsabilités et dis pour qui tu votes.
            A n’en pas douter tu fais partie du cordon sanitaire.
            Alors n’essaie pas de la jouer sémantique,démocrate et tutti quanti.


          • COVADONGA722 COVADONGA722 11 décembre 2015 18:13

            @alinea
             vous etes une rare femme professant que l’on peu voir le viol avec humour , le père de fille que 

            je suis vous exprime ici tout son mépris !

          • alinea alinea 11 décembre 2015 21:22

            @COVADONGA722
            On se fait mal comprendre ici bas ! c’est quand on n’est pas au même niveau !
            Vous êtes très cons de penser que je n’ai rien à foutre du viol, mais alors, très ! Il n’est pas question de cela ici ; les mots, les mots, c’est autre chose.
            Enfin, c’est bien de vous retourner contre moi, au moins vous avez du grain à moudre !!
            Enfin sachez que de ma vie je n’ai fait l’ombre d’un humour de cet acabit et puis je trouve qu’on vit dand un monde où, comment dire, la décence s’est délogée !
            Votre mépris est une méprise covadonga, mais, surtout ne jamais chercher à réfléchir, toujours suivre tripes et viscères, donner du poing et du dédain ; ça avance plus vite comme ça !!


          • alinea alinea 11 décembre 2015 21:47

            @volpa
            Je ne vote pas volpa ; dans ce texte aucunement question de viol ; prendre les femmes qui aiment les hommes forts... j’ai entendu ça mille fois, et souvent, eh oui, par des gus qui votent FN. C’est leur
             genre, genre bidasse quoi !
            Je suis incurable, j’ai toujours idée que j’ai affaire à des gens intelligents !


          • francesca2 francesca2 11 décembre 2015 22:23
            @alinea

            Sur ce fil vous avez dit tout et son contraire. On dirait deux personnes qui se partagent le même pseudo. Franchement Alinea, malgré toutes nos divergences j’aime bien votre côté passionné, mais là je n’arrive pas à vous comprendre.

          • Porcu Nustrale 11 décembre 2015 22:35

            @francesca2


            Ouais, j’ai expérimenté ça avec Alinéa. 

            Elle dit dans un post qu’elle n’a pas dit ce qu’elle a écrit dans le précédant et dans le suivant ne se souvient plus d’avoir écrit qu’elle a dit qu’elle en l’avait pas dit.

            A humble mon avis, ils sont plusieurs dans sa tête.

          • Iren-Nao 13 décembre 2015 13:05

            @alinea
             ! Nous vivons vraiment dans une société de connards

            Ça c’est bien vrai. ce texte est outrancier et con. Des outrances et des conneries les journaux télévisés nous en abreuve a longueur de temps et il ne faut avoir rien a foutre pour faire un bordel pour une merdasse pareille.
            A la rigueur quelqu’un ou une pourrait lui péter la gueule .Ou le rosser, mais ça ne mérite pas plus et la liberté d’expression devrait inclure la liberté de connerie. (Mais il me semble que cette liberte de connerie se porte bien.)
            C’est même la forme !
            Mais Bofff
            Iren-Nao


          • exocet exocet 11 décembre 2015 12:52

            En tous cas le galimatias à consonnance scientifique de ce « docteur Lecoquière » nous prévient aimablement : lui il est docteur, il est supérieur.

            Or, malheureusement, avec la baisse importante du niveau des études secondaires et du baccalauréat depuis plus de 30 ans, avec les stratégies de tricheries et chahuts faits par les étudiants de médecine redoublants, les études de médecine en sont plus le gage d’une intelligence supérieure.

            Les statistiques de la sécurité sociale indiquent actuellement une moyenne de 30% d’erreurs de diagnostics chez nos médecins en France.
            Enorme et significatif : pour réaliser le bon diagnostic, il faut posséder de bonnes capacités d’analyse, ce qui ne semble plus être le cas de tous nos médecins actuellement ;

            Avec la baisse du niveau, on peut regretter comme l’a fait Pierre Gilles de Gennes la disparition de toute réflexion dans les 2 premières années de propédeutique médicale : apprendre des théorèmes mathématiques constitue maintenant le but du concours.

            Dans le domaine de l’éthique médicale aussi, la distorsion est devenue importante depuis 30 ans, des cerveaux un peu limités étant souvent plus attirés par l’appât du gain que par la vocation altruiste et la grandeur de ce métier....

            Ainsi, nous avons vu petit à petit arriver de nouvelles méthodes d’exercice du métier de médecin :

            concentration dans les zones agréables et « qui paient bien » comme la côte d’azur, avec son corollaire la désertification médicale des campagnes à la vie ingrate : fini le médecin de campagne, sa journée à rallonge et ses gardes du week-end.

            Beaucoup de nos médecins actuels préfèrent le week-end aller aux séminaires organisés par les laboratoires avec flatteries de l’ego, champagne, petits fours bon repas bon hôtel et escort girl personnelle. (escort girl rebaptisée hôtesse pour ne pas inquiéter l’épouse qui reste au foyer, mais hôtesse fortement incitée à coucher systématiquement si elle veut avoir une bonne appréciation de son « docteur » et garder son job. l’une d’entre elles a écrit un excellent livre sur le sujet).
            d’ou apparition du SAMU pour pallier au fait que nos grandissimes médecins ne veulent plus faire les gardes du week-end.
            Le SAMU rattrappé lui-même, actuellement par le fait que ses médecins urgentistes, spécialité récente, ne veulent plus faire les gardes, ils veulent bien être urgentistes pendant les heures ouvrables, le reste leur parait non urgent....ne pas être malade pendant les fêtes surtout !

            La sécurité sociale a de faciles moyens de pression sur ces médecins modernes : ils sont une majorité à avoir accepté de signer un accord avec elle leur garantissant une confortable prime de fin d’année en échange notamment, objectifs chiffrés à l’appui, d’une baisse chiffrée et tangible des prescriptions de médicaments et d’une baisse chiffrée et tangible des prescriptions des arrêts maladie pour les travailleurs du secteur privé...
            en toute indépendance déontologique, bien sûr, mais dieu seul sait pourquoi, en toute discrétion, ces signataires exigeant de ne pas apparaitre en tant que tel de manière publique....

            Quant à la grande affaire médicale du 21° siècle, les « dons » d’organes, c’est devenu les « prélèvements » d’organes, denrée rare les organes, donc chère...tant serait à dire sur ce sujet...

            Bref, en médecine, là comme ailleurs, souvent, les plus grands, les plus efficaces, sont souvent ceux qui se montrent le plus humains et le plus humbles vis à vis de leur patientèle...le médecin de vocation, actuellement espèce en voie de disparition.

            Quant à notre docteur Diafoirus qui appelle au viol (d’un terme plutôt savantoïde et méprisant : « engrosser »), son apparent complexe de supériorité nous place tous comme des inférieurs et inférieures face à lui « engrossables » et qui sait peut-être « lobotomisables », « doigt au cul misables à notre insu » pour enseigner aux étudiants en médecine comme d’autres le font à l’hopital public, « internables en psychiatrie si déplaisants », ...bref la liste serait longue de ce que font ou feraient volontiers certains médecins qui ne connaissent de la déontologie que le mot et pour qui le serment d’hyppocrate est sitôt oublié et même pas compris parfois...

            gageons, espérons que ses patients sauront reconnaitre en lui un humain supérieur.


            • alinea alinea 11 décembre 2015 13:03

              @exocet
              Il y a quarante ans, les bringues, les bizutages et les blagues des carabins, étaient du même ordre. L’humour carabin n’a pas changé !
              Je trouve la susceptibilité de tout le monde inquiétante !


            • Onecinikiou 11 décembre 2015 13:33

              @alinea
              C’est le deux poids deux mesures qui inquiète plutôt, et tu feins de ne pas le comprendre. 


              C’est la haine rance de l’anti-France qui ose tout, se permet tout, parce qu’en toute impunité, et d’insulter les français de souche CHEZ EUX, AVEC LEUR ARGENT. 





              Honte à toi, sachant d’avance quelle serait ta propre réaction pavlovienne dans le sens inverse, après 30 ans de patient décérébrage et de conditionnement réflexe, de la part de toute la clique de collabos et de ploutocrates, et leurs pitoyables relais et agents stipendiés qui saturent l’espace médiatique. 

            • charlie charlie 11 décembre 2015 13:34

              @alinea

              J’ai souvenir d’un rappeur qui en appelait à « violer la femme d’un flic ». C’était d’un drôle ! l’humour rappeur, y a pas mieux, « marietrintigner une nana », c’était quand même le top du rire. 

              Tout fout le camp, ma bonne dame…. Où sont les bizutages d’antan ?



            • Odin Odin 11 décembre 2015 13:24

              L’humour est une bonne chose, mais il y a des limites.

               

              Nous l’avons vu avec les caricatures, une partie de

              notre population, qui malheureusement est croissante,

              peut réagir d’une façon totalement primitive.

               

              En connaissance de cela, qu’un docteur fasse de l’humour

              sur le viol est totalement irresponsable et l’ordre des

              médecins devrait le sanctionner ainsi que la justice.

               

              Mais dans notre société télévisuelle rien ne sera fait et les

              dérives de ce genre seront croissantes.

               

              Merci à exocet pour son commentaire ci-dessus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès