Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Enseignement privé : quand Tartuffe est ingrat

Enseignement privé : quand Tartuffe est ingrat

Quand un tout nouveau ancien secrétaire général de la CFDT se fait une retraite dorée aux frais de la République, quand beaucoup de personnes se posent des questions sur l'intégration du syndicalisme, il est utile de dire et de rappeler qu'à côté d'un syndicalisme de notables existe un vrai syndicalisme regroupant des militantes et militants non déchargés qui continuent à travailler tout en militant... Ils sont des milliers et milliers.

L'Emancipation, héritière de l'Ecole Emancipée historique est la plus vieille tendance du syndicalisme qui malgré les difficultés, malgré la répression, malgré les reniements de beaucoup de faux syndicalistes continue à défendre une orientation et à rester fidèle en actes à ses discours.

Il est bon qu'Agoravox puisse ouvrir ses colonnes à ce courant historique qui sur le terrain social comme ici sur le terrain laïque déclare quelques vérités.

JPEG - 9.9 ko

"Associé en tant que tel à la Refondation de l'École de la République, gratifié de nouveaux postes dès la rentrée 2012, assuré d'une confortable dotation de recrutements programmés, autant d'attentions... qui ne peuvent qu'inciter l'enseignement catholique à réclamer toujours plus. Après le traitement de faveur dont il a bénéficié sous l'ère Sarkozy, il aurait mauvaise grâce de se plaindre de ce gouvernement : le voilà conforté dans sa prétendue mission de service public. Statut bien commode impliquant un large financement public (état, régions, départements, communes) tout en permettant à l'Église catholique d'utiliser l'école confessionnelle comme vecteur de propagande et instrument d'emprise sur la jeunesse.

 

Tenu à respecter la liberté de conscience de ses élèves comme l'y oblige la loi Debré, l'enseignement catholique sous contrat, portant en bannière son "caractère propre", entend s'inscrire dans la campagne contre le "mariage pour toutes et tous".

Tartuffant sur cette ambiguïté, dans un communiqué du Secrétariat de l'Enseignement catholique daté du 14 décembre, "l'Enseignement catholique estime qu'il est de son devoir de faire entendre sa voix sur le projet d'ouverture du mariage et de la parentalité aux personnes de même sexe ». Les 8500 écoles catholiques et l'ensemble de leurs « communautés éducatives" (enseignantEs, parents, élèves) ont reçu pour instruction de "prendre part, en conscience et clairvoyance au débat qui doit s'ouvrir".

Débat ouvert mais déjà fermé puisque le même communiqué en formule la conclusion : "... l'Enseignement catholique est en désaccord avec une évolution législative ouvrant au mariage et la parentalité aux couples homosexuels". Consigne est donc donnée aux directeurs/directrices et aux personnels des établissements privées sous contrat (de ce fait rémunérés par l'État) de relayer les mots d'ordre de l'Église catholique en vue de la manifestation du 13 janvier contre le projet de "mariage pour toutes et tous".

 

On le savait déjà, mais à cette occasion les responsables de l'enseignement catholique ne s'en cachent même plus : ils assument ouvertement le fait d'appliquer les consignes de l'Eglise dans le domaine éducatif, et la duperie que constitue leur revendication de "mission de service public" (pour continuer à recevoir des subventions massives de l'Etat)… apparaît encore plus nettement.

 

Une fois de plus est mise en évidence l'absurdité de cette spécificité française que constitue le financement public d'un "réseau" privé d'enseignement confessionnel concurrent au service public d'enseignement et institue un dualisme scolaire confortant la division de la jeunesse selon des critères sociaux et encourageant les replis communautaires. Comment admettre cette situation qui voit une entreprise privée d'enseignement dont les responsables sont désignéEs par la Conférence des évêques, dont les personnels recrutéEs par les autorités confessionnelles sont rétribuéEs par l'État et dont le fonctionnement est financé, pour une large part, par les collectivités territoriales ?

Émancipation, tendance syndicale et pédagogique du syndicalisme de l'Éducation ne s'étonne guère de l'attitude du Secrétariat de l'enseignement catholique. Ce dernier s'inscrit dans le droit fil de la loi Debré de 1959 offrant à l'Église catholique le privilège de pouvoir maintenir sa main mise sur une partie de la jeunesse. Émancipation reste fidèle au Serment de Vincennes de 1960 demandant l'abrogation de cette loi qui constitue une atteinte scandaleuse à la loi de 1905 de séparation des églises et de l'État.

Cette provocation du Secrétariat de l'Enseignement catholique aux ordres de la Conférence de évêques doit être l'occasion pour toutes les forces laïques de se rassembler pour exiger l'abrogation de la loi Debré et toutes celles qui en découlent. Et aussi de continuer à défendre l'égalité des droits pour touTEs et la laïcité.

 

Emancipation tendance Intersyndicale,

le 02 janvier 2013"

 

Voici un texte qui mérite d'être connu

Jean-François Chalot

 

 

 

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • eric 5 janvier 2013 14:20

    Excellent. Les parents qui le peuvent, malgré la mise en œuvre de quota imposes par les syndicats a l’éducation nationale, fuient dans le prive. Ils fuient une école qui fut publique et que les enseignant se sont appropries. Aujourd’hui, elle exclue délibérément les enfants de pauvres, offre aux autres une qualite en baisse et vehicule des projets idéologiques au rabais autant que de l’enseignement. Chaque annee, cet enseignement alternatif, civil civique citoyen, scolarise un petit 20% des élèves ; Mais sur l’ensemble d’une scolarité, on s’achemine vers prêt de 50% des familles, qui a un moment ou a un autre, sauvent l’un ou plusieurs de leurs gosses ainsi.
    Ajouter a une loi débile, des critiques de l’école libre non fondée en droit ( ce qui est dit ici c’est, ils doivent fermer leur gueule puisqu’ils sont catho, sinon on leur coupe les vivres), ne peut que renforcer le sentiment croissqnt qu’en manifestant le 13 janvier, c’est non seulement les enfants que l’on defend, non seulement la famille, mais aussi le droit a l’école et a a son libre choix. Bref ; la liberté. A force de pousser a s’agglomérer tous ceux qui pour une raison ou une autre ont des raisons de se plaindre, je me demande si ce gouvernement ne va pas obtenir une véritable jacquerie populaire. Il aura été considérablement aidé par tous ceux qui en tentant d’éviter l’expression populaire, donnent a celle-ci des raisons supplémentaires de protester.


    • Oliver HACHE Oliver HACHE 5 janvier 2013 14:25

      Vos souvenirs de l’école sont peut-être un peu vagues... Ceux de l’école privée sans doute encore plus car, à vous lire régulièrement, je suppose que vous ne l’avez pas fréquentée. Il n’est pas plus de « propagande » ou de « dictature de la pensée » dans l’école privée que dans l’école publique. Les programmes, eux-mêmes, et pourtant orientés par nos élus, sont loin d’être neutres. Ceci est d’autant plus vrai pour ce qui est de l’histoire enseignée à nos petites têtes blondes. J’ai bien peur qu’il ne s’agisse d’un papier de plus... pour rien.

      Quant au financement de l’école privée par l’état, il faut considérer qu’il s’agit plus investissement de la République pour l’éducation et l’enseignement de nos enfants. En effet, et bien étonnamment, les enseignants du privé sont de loin bien plus assidus que leurs confrères du public. Au global, ils reviennent donc moins chers à la société. Le taux de réussite généralement constaté aux différents examens étant supérieur dans le privé, le retour sur investissement est d’autant plus appréciable.

      A méditer.


      • eric 5 janvier 2013 14:41

        Non mais Hache, cela il le savent, c’est même pour cela qu’il veulent fermer l’école libre. C’est un thermometre qui permet surtout de comprendre ce qui ne va pas dans le public. Plus de privé,plus de problèmes dans l’EN.


      • Ornithorynque Ornithorynque 5 janvier 2013 15:56

        Sous les habits vertueux de la laicité pointe le groin hideux du fascisme.

        Il est encore fécond le ventre de la bête qui enfanta Robespierre, Staline, et Hitler et leur cortège de massacres.

        Chalot, la république n’est pas propriétaire de nos enfants.

        L’éducation Nationale est payée par les impôts de TOUS les citoyens.

        Au nom de quoi prétendez vous en priver ceux qui choisissent de ne pas penser comme vous ?

        Au non de quoi  !


        • Onecinikiou 5 janvier 2013 21:59

          Non point de la laïcité, mais des loges maçonniques affairistes.

          Il faut réduire avec méthode et rigueur le primat idéologique des loges à incarner, tout à fait illégitimement, les idéaux portés par la notion de laïcité. 

          Et déjà pour la fondamentale raison que la maçonnerie EST une église à part entière, avec des rites, une mythologie, une spiritualité etc... au même titre que toutes les autres, ni plus ni moins.

          Moyennant quoi nous percevons la grossière supercherie de se revendiquer tout à la fois d’un laïcisme de façade, soit officiellement la séparation DES églises et de l’Etat - en réalité un anti-catholiscme irréfréné et radical, a contrario d’un judéo-potestatisme qui est lui promu et encensé - quand soi-même avons pris fait et cause pour l’une d’entre elle.

          Trêve d’imposture.

        • CHALOT CHALOT 5 janvier 2013 16:15

          Calmos ! L’utilisation des enfants n’est pas de notre fait...Militant depuis 48 ans je n’ai jamais emmené mes enfants manifester ;; ;
          Quant à Orni...Il faut être analphabète politique que de prétendre que « Sous les habits vertueux de la laicité pointe le groin hideux du fascisme »...
          Je comprends mieux pourquoi vous avancez masqué....


          • Ornithorynque Ornithorynque 5 janvier 2013 17:08

            Cher Chalot, parfois vous me faites sortir de mes gonds.

            Et je suis désolé, mais les 3 monstres que j’ai cité sont tous trois des purs produit des idéologies athées : ils ont en commun d’avoir voulu redéfinir l’Homme à leur idée...
            Tiens, ça ne vous rappelle pas ceux qui veulent redéfinir la famille à leur idée, envers et contre l’évidence du réel biologique et scientifique...


          • eric 5 janvier 2013 19:06

            http://www.dailymotion.com/video/xudaip_najat-vallaud-belkacem-dans-un-college-pour-defendre-le-mariage-gay_news#.UOhpQKxtfQo
            Faites quelque chose ! Des politiques en plus ! Si c’est pas une entorse a la neutralite...
            J’attends avec impatience votre article de protestation et un communique de toutes vos organisations.... !


          • antonio 5 janvier 2013 16:44

            Et le dessin animé racontant les amours de deux poissons mâles ? Il est bien autorisé à être diffusé dans toutes les écoles primaires...c’est-y pas de la propagande ça ?
            Curieux que cela ne vous choque pas....


            • CHALOT CHALOT 5 janvier 2013 16:59

              Antonio ! Je trouve cela sympa pour combattre l’homophobie ! pas vous !?


              • Ornithorynque Ornithorynque 5 janvier 2013 17:10

                Et Hop !

                petit tour de passe passe laic : quand celà va dans mon sesn, c’est pour lutter contre la haine, et quand celà va dans l’autre sens, c’est de la haine.

                Il suffit juste de tordre la réalité à votre idée et de redéfinir à la Orwell, les mots pour qu’ils correspondent à votre idéologie...

                Vous êtes fascinant !


              • Oliver HACHE Oliver HACHE 5 janvier 2013 17:36

                Cher Chalot, l’Eglise catholique que vous attaquez réguliièrement semble depuis 2000 ans être le meilleur rempart contre l’homophobie. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » est un résumé selon Saint Paul, pour peu que ma mémoire ne me trahisse pas, des commandements de la seconde table.

                Ah oui, on ne vous a pas dit... L’homophobie est la peur de son semblable, pas la haine des homosexuels. A l’école privée, on m’a appris le français. J’essaie tant bien que mal de mettre en application.

                Essayez avec tapettophobie, delajaquettophobie, ...


              • antonio 5 janvier 2013 18:11

                Croyez vous qu’il soit indispensable de passer ce dessin animé à des élèves de primaire ?
                Plus on parle d’homophobie, plus celle-ci grandit....il en est de même pour la « différence » qu’on nous rabâche à longueur de temps...sous prétexte de « bons sentiments » on souffle sur les braises...
                Avant d’être homosexuel ou « différent » , on est d’abord un être humain....
                Considérons tous ceux qui nous entourent comme des êtres humains....pas besoin de catéchisme bien pensant qui donne bonne conscience à peu de frais Vous tenez des propos d’un « ayatollah » laïc....
                Et non, ce n’est pas sympa de passer un tel film....je déteste d’ailleurs cet adjectif sympa qu’on nous sert à toutes les sauces....même des prix sont trouvés sympa.....
                Quand on voit le déclin du niveau scolaire dans nos écoles, je pense que les élèves ont d’abord à acquérir des connaissances, pas à se préoccuper d’orientations sexuelles qui, à leur âge, est sans doute la dernière de leurs préoccupations....
                Qu’il y ait un débat sur le mariage homosexuel me paraît normal. Pas vous ? Mais savez-vous que lorsque l’on se déclare opposé à ce mariage, on est tout de suite taxé d’homophobe ...et on dit aussi que ce sont des préjugés moraux, religieux qui expliquent ce refus.....Taxer l’opposant des pires défauts, c’est ça le débat ?


              • Magnon 5 janvier 2013 17:57

                @Chalot
                Encore une couche sur l’obligation de déférence !
                Le ministre dit « Je les paye, donc il ne doivent pas me contredire ! » !
                Vous approuvez !
                Le sujet n’est absolument pas anodin, mais il ne mérite pas débat, et ce qui sont payés par le pouvoir sont interdits de le contredire !
                Le ministre précédent aurait dû vous le rappeler, c’est entre autre, une belle définition du syndicalisme !


                • docdory docdory 5 janvier 2013 19:17

                  @Chalot


                  Je suis d’accord avec l’essentiel de votre article, en particulier sur le fait que doit s’appliquer en France le principe républicain et laïque élémentaire « à école publique, fonds public, à école privée, fonds privés » .
                  Là où je ne suis pas d’accord, c’est que pour moi, ni l’école publique ni l’école privée ne doivent être des lieux de propagande. 
                  Or, si l’école privée n’a pas à faire la promotion de manifestations sur la voie publique, quel qu’en soit le sujet, l’école publique malheureusement se fourvoie beaucoup trop souvent dans une propagande nettement pire d’un autre style. 

                  Quelques exemples récents :

                  1°) Des associations homosexuelles viennent faire de la propagande dans les collèges publics, avec l’approbation du Ministre Vallaud-Belkacem. 

                  2°) Des écoles publiques ont osé projeter devant des élèves du primaire ( en Ardèche, le 17 mars 2011) un dessin animé de propagande pour l’homosexualité, le baiser de la lune, comme si les enfants du primaire n’avaient pas mieux à faire, en cette période d’illettrisme galopant, que d’avoir des cours cinématographiques de promotion de l’homosexualité ?

                  A l’époque ou j’étais à l’école ou au collège ( entre 1962 et 1971 environ ) il ne serait évidemment venu à l’idée de personne de faire venir des intervenants extérieurs ou de projeter des films pour enseigner l’homosexualité aux élèves. Je ne pense pas avoir entendu parler d’homosexualité avant l’âge de 16 ans, et je n’imaginais même pas que cela puisse exister. Ce type de connaissance ne fait pas partie, à mon sens, du contenu normal et souhaitable de l’enseignement qui doit être délivré par l’éducation nationale... Les horaires utilisés pour ce genre d’activités le seraient à meilleur escient s’ils étaient utilisés pour mieux enseigner le français ou les sciences.

                  3°) La « théorie du genre » une théorie dont il a été amplement prouvé qu’elle scientifiquement fausse voit néanmoins son enseignement rendu obligatoire dans les cours de biologie au lycée en France, ce qui représente un des cas les plus énormes de falsification scientifique depuis l’affaire Lyssenko !

                  4°) Une école publique oblige ses élèves à visiter une mosquée par des élèves , avec foulard obligatoire pour les filles  ...

                  Que l’école publique nettoie ses écuries d’Augias avant de critiquer les désordres de l’école privée... C’est trop facile de fustiger les défauts des autres en refusant de voir les siens, malgré leur énormité !

                  • CHALOT CHALOT 5 janvier 2013 19:30

                    Ce sont quelques interventions dans les collèges contre l’homophobie et non :
                    - une généralisation
                    - une propagande pour le mariage pour tous
                    La Ministre a d’ailleurs bien répondu à la Boutin
                    Sinon effectivement je suis moi même pour qu’à l’école on travaille sur les programmes et les fondamentaux notamment et qu’on arrête de faire des semaines nutrition, anti racisme, anti alcool, etc......


                    • eric 5 janvier 2013 20:06

                      « - une propagande pour le mariage pour tous » Si et du reste, cela s’appelle comme cela et défendu comme tel par le commentaire au nom d’une volonté du gouvernement. On voit aussi que ce n’est pas un debat.....
                      http://www.dailymotion.com/video/xudaip_najat-vallaud-belkacem-dans-un-college-pour-defendre-le-mariage-gay_news#.UOhpQKxtfQo


                    • périscope 5 janvier 2013 22:49

                      @à la Boutin !
                      Et ce grossier personnage se flatte « d’éducation » populaire.
                       Drole que personne d’autre ne l’aie « RECADRE » !


                    • tf1Goupie 5 janvier 2013 19:36

                      Cher Chalot votre discours serait plus crédible si vous demandiez la même neutralité dans le public, en particulier la neutralité politique.

                      mais à force de tirer en permanence sur les catholiques vous montrer plutôt une indignation à sens unique, une sorte de « cathophobie ».


                        • Yohan Yohan 5 janvier 2013 19:55

                          L’école publique est la propriété des socialos. Habituellement c’est en 6ème que commence le lavage de cerveau. Il faut croire que c’est encore trop tard pour formater notre jeunesse aux bienfaits du socialo communisme


                          • Joachim 5 janvier 2013 20:07

                            Mais c’est pas possible, faites quelque chose...


                          • Jean Yanne Jean Yanne 5 janvier 2013 21:11

                            Mariage pour tous ou mariage pour personne ??


                            car le débat devrait être celui ci !

                            Le reste n’est que de l’enfumage , du baratin pour tromper le peuple !

                            • Magnon 6 janvier 2013 15:31

                              @Chalot
                              Lettre au Président de Saint Boris Vian
                              « Monsieur le Président, soyez bon apôtre,
                              Vous voulez marier les homosexuels,
                              Mariez vous vous même ! »


                              • Magnon 6 janvier 2013 18:37

                                @Chalot
                                Être contre le mariage homosexuel et le droit à l’orphelin, ce n’est pas être homophobe !


                                • CHALOT CHALOT 6 janvier 2013 20:45

                                  Magnon ! l’Eglise était contre la contraception, contre le PACS et contre tout progrès sociétal....Et là c’est l’Eglise qui est visée et notamment le fait que les écoles privées soient instrumentalisées


                                  • Magnon 6 janvier 2013 21:44

                                    @Chalot
                                    Un progrès sociétal le PACS ?

                                    Dites plutôt un pacte de partage des aubaines fiscales et sociales avec une totale absence de solidarité contrainte !

                                    Les aubaines fiscales du mariage et les avantages de la répudiation !

                                    Même si actuellement, en cas de rupture dissymétrique, les tribunaux commencent à accueillir l’idée d’une solidarité « contrainte » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès