Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ensemble, supprimons la fonction publique !

Ensemble, supprimons la fonction publique !

La ministre du Budget, Valérie Pécresse, vient de publier un rapport chiffrant pour chaque ministère les gains liés à la Révision générale des politiques publiques (RGPP). Les économies observées sur les dépenses d'intervention représentent plus de 50 % des économies programmées en 2011.

Mais est-ce suffisant ? Je ne crois pas. Pour gagner définitivement la confiance des Français et s’assurer une avance confortable dès le premier tour de la présidentielle, M. Sarkozy et son gouvernement doivent franchir l’étape suivante : supprimer la fonction publique.

Les moyens à mettre en œuvre, déjà bien avancés avec le désengagement quasi systématique de l’Etat concernant ses charges régaliennes, sont simples et les résultats seront efficaces.

Voici quelques pistes pour réussir ce challenge !

Après avoir fusionné les départements et les régions et asséché les finances des communes, on supprimera les élections municipales et on ouvrira la gestion des villes au privé (investissement et fonctionnement). Des exemples existent déjà.

Ainsi, tout acte d’état civil (passeport, carte d’identité, mariage, acte de naissance ou de décès, etc) pourra être sous-traité pour 300 euros l’acte.

Pour avoir accès au logement social, au-delà des attestations de moralité et de ressources, une ouverture de dossier sera annuellement facturée 500 euros. Une priorité sera donnée aux Français de souche. Les permis de construire pourront être traités par un cabinet spécialisé à 150 euros le m².

Toutes les crèches seront gérées par des entreprises spécialisées au tarif plancher de 80 euros la journée par enfant (couches et repas non compris).

S’agissant de l'école il y aura plusieurs programmes. Celui à 150 euros par mois permettra d’apprendre à lire et à écrire. Un supplément de 50 euros sera exigé pour apprendre à compter. A chaque niveau (collège, lycée), un barème s’appliquera. Les jeunes en difficultés seront automatiquement dirigés vers des écoles spécialisées d’éducation renforcée. L’internat sera obligatoire. L’accès à l'université pourra être payé par emprunt auprès des banques à 7% d’intérêt par an. Les personnels d’éducation seront recrutés avec le baccalauréat et devront suivre 3 mois de formation para militaire afin de faire respecter l’autorité et l’envie d’apprendre. Par ailleurs, leur salaire sera variable et attribué au mérite.

La santé (généraliste, spécialiste, pharmacie, hospitalisation…), sera payée plein pot par le patient qui en aura les moyens. Pour les autres, des établissements d’accueil seront implantés sur l’ensemble du territoire. Cela concernera également les personnes handicapées, les personnes âgées dépendantes ou non. L’encadrement sera assuré par des demandeurs d’emploi ou des retraités valides volontaires.

Tout acte en justice sera facturé un minimum de 1000 euros auquel il faudra ajouter les frais d'avocat bien. Ce tarif sera susceptible d’évoluer en fonction de la nature du délit. Sans solvabilité, la plainte restera sans suite.

Concernant la sécurité, au-delà de la vidéosurveillance police et gendarmerie seront remplacés par des comités de défenses mis en place par quartier. Ils seront financés par les entreprises du secteur et il sera largement fait appel au bénévolat.

Les impôts feront l'objet d'un prélèvement automatique. On pourra aussi s’en acquitter sur des bornes placées un peu partout.

Ces bornes seront d’ailleurs multifonctions et concerneront de nombreux actes quotidiens.

Autant dire qu’avec de telles avancées technologiques, d’énormes économies seront réalisées dans tous les secteurs, sans parler du temps gagné pour chacun et de la diminution des risques d’épidémie dans les files d’attente.

Ce projet gouvernemental novateur et avant gardiste servira de modèle à parfaire pour chaque pays de notre planète. Il n’aura échappé à personne que certains points sont d’ores-et-déjà bien engagés…

Dès maintenant, chacun peut y contribuer et apporter sa pierre à l’édifice.

Ensemble, supprimons la fonction publique !


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


    • sisyphe sisyphe 2 janvier 2012 11:24

      C’est quoi, ce lien de propagande ultra-libérale ? ??


      Beaucoup plus caricatural que l’article qui, lui, au moins, est parodique...

      Vous êtes banquier(e) ? 

    • Philippe Méoule Philippe Méoule 2 janvier 2012 11:35

      Mmmouais ! merci quand même et bonne année...


    • Philippe Méoule Philippe Méoule 2 janvier 2012 11:36

      Ouf, il y a tant qui le prennent au 1er degré... Merci !


    • wesson wesson 2 janvier 2012 10:32

      Bonjour l’auteur,
      merci pour ce portrait criant de vérité.

      Je vous propose de rajouter une mesure indispensable, quasiment de salubrité publique : l’euthanasie obligatoire de chômeurs de plus de 1 an, un moyen astucieux de résorber les déficits des caisses de chômage. L’acte pourra être pratiqué par des médecins généralistes, toujours prompt à aider la France, ou des infirmières libérales.


      • Philippe Méoule Philippe Méoule 2 janvier 2012 11:32

        Excellente mesure !

        Bonne année à vous.

        http://philippe-meoule.elunet.fr


      • simir simir 2 janvier 2012 13:58

        Bonjour Xesson

        Ou même des vétérinaires dans les campagnes

      • simir simir 2 janvier 2012 14:00

        Erreur de frappe sur le mon Il fallait bien sûr lire Wesson Mes excuses


      • wesson wesson 2 janvier 2012 18:46

        bonjour Orion, bonne année,

        "Wauquiez et Sarko penchent plus pour une mise en esclavage avec le retour du STO pendant quelques années« 

        non non, c’est une fausse bonne idée l’esclavage. Quand on a plus de boulot à donner c’est toujours un peu embêtant on se sent obligé de le nourrir, c’est contre-productif. Je persiste, l’euthanasie est mieux, et on pourra la coupler astucieusement à la saisie des derniers biens de la personne et garder quelques organes pour les plus riches...

        PS : Au delà de l’horreur de mes propos, il y a la réalité de l’abandon de l’esclavage, remplacé par la relation salariale dans le capitalisme, qui permet d’éviter le »problème" de la prise en charge de la vie de l’esclave même lorsqu’il ne produit rien. C’est pour cela que l’esclavage fut abandonné, et absolument pas pour des considérations humanistes.


      • appoline appoline 2 janvier 2012 19:27

        Et pas remboursé par la sécurité sociale ? La double peine, en somme.


      • lauraneb 4 janvier 2012 12:59

        c’est pas vrai : regarde les nazis, ils s’embetaient pas à nourrir les personnes dans les camps de travail....et l’avantage c’est qu’à ces conditions, le travail tue...alors on economise une dose létale... d’ailleurs, s’il fallait vraiment nourrir, on pourrait transformer les morts en farine alimentaire pour nourrir les esclaves....et ça marche tres bien puisqu’on a testé cela deja sur les animaux...


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 2 janvier 2012 10:40

        Le trait est me semble-t-il un tout petit peu exagéré....
        ce n’est sans doute pas la meilleure manière de dénoncer la politique de l’UMP.

        Bien à vous.



        http://jmpelletier52.over-blog.com/


        • Philippe Méoule Philippe Méoule 2 janvier 2012 11:33

          Un peu de provocation ne peut pas nuire...


        • kéké02360 2 janvier 2012 13:52

          << Le trait est me semble-t-il un tout petit peu exagéré....
          ce n’est sans doute pas la meilleure manière de dénoncer la politique de l’UMP. >>

          j’en Pellete voulait dire : ....... la meilleure manière de dénoncer la politique de l’UMP-PS  smiley


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 2 janvier 2012 14:10

          Non la provocation ne peut pas nuire au raisonnement.
          Mais pour autant la bataille des Présidentielles va êter dure, il faut donc y aller avec des arguments solides et qui ne prètent pas à la contestation.
          http://jmpelletier52.over-blog.com/


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 2 janvier 2012 14:13

          Kéké,

          c’est une profonde erreur de parler de l’état UMP/PS....car ils ne défendent pas les mêmes intérêts et ne partagent pas la même vision de la société.
          Ils ont juste en commun qu’ils agissent de concert dans l’enceinte démocratique... est-ce cela que vous leur reprochez au fond : de défendre un même idéal démocratique ?
          http://jmpelletier52.over-blog.com/


        • non667 2 janvier 2012 17:46

          à pelletier

          « de défendre un même idéal démocratique ? »

           smiley smiley smiley smiley vous faîtes aussi dans le 2° degrés ??????


        • Gabriel Gabriel 2 janvier 2012 10:42

          Ces deux vocables énervent notre grand timonier : « Service et Public ». Le service, il excrète comme tout bon individualiste quant au terme Public, il le méprise avec tout ce que cela représente alors imaginez les deux termes accolés, ça le rend dingue !


          • devphil30 devphil30 2 janvier 2012 10:57

            Pouvez-vous préciser si il s’agit bien de deuxième degré car j’ai un doute sur les fondements de votre article


            Philippe


            • Philippe Méoule Philippe Méoule 2 janvier 2012 11:26

              Merci de votre attention.

              Je suis bien entendu au second degré...

              Mais votre question mérite d’être posée, et d’autres l’ont fait également.

              Bonne année à vous

              http://philippe-meoule.elunet.fr



            • supprimons plutot 90% DES POLITIQUES 36600 COMMUNES.500000 1000 conseils generauxCONSEILLERS 1000 SENATEURS ET DEPUTES....INUTILES

              car ce sont les hauts fonctionnaires...........les banKsters qui dirigent et le gros du travail LOCAL est fait pars les assos loi 1901 ............

              UM...PS =AGCS couards de Francais reveillez vous AVANT QU ON SUPPRIME VOTRE SECU...VOTRE SYSTEME DE SANTE.

              GUILLAUME SARKOZY MEDERIC.MALAKOFF CAISSE DES DEPOTS GENERALE DE SANTE...CNRACL (caisse des elus) CNP ... TOUT EST PRET....POUR PRIVATISER...SEULS LES ELUS GARDERONT UN BON REGIME SANTE ...RETRAITE.

              REVEILLEZ VOUS CETTE ANNEE OU DEVENEZ DES SERFS.POUR TOUJOURS....COUARDS..DEBOUT


              • Philippe Méoule Philippe Méoule 2 janvier 2012 11:29

                Bonjour,

                supprimer les élus de proximité serait une grave erreur car ce sont eux qui répondent au plus près des préoccupations des Français.

                En revanche, supprimer le Sénat (de droite ou de gauche), et élargir les compétences des députés... pourquoi pas !


              • Vipère Vipère 2 janvier 2012 14:27

                Méoule, les élus de proximité répondent aux proccupations des Français !

                Des arguties !

                Où sont les preuves de vos assertions doctrinales ?


              • @meoule

                supprimer les élus locaux serait une erreur...d’ou vient le nèpotisme le copînage...le piston en

                FRANCE des élus locaux .qui deviennent ensuite CONSEILLERS GENERAUX OU

                SENATEURS...PRINCIPAUX ACTEURS ET SPECTATEURS DES MAGOUILLES ENTRE
                 AMIS...AVOCATS D AFFAIRE OU MARCHANDS DE BIENS
                LE MAL PART DU TERRAIN ET S AMPLIFIE A PARIS
                ou les machines électorales surtout UMP sont tentaculaires...comme une MAFIA...

                CHIFFRE A RECTIFIER 100 CONSEILS GENERAUX ET NON 1000 BIEN SUR


              • ala08110 ala08110 2 janvier 2012 17:40

                La parodie est forte. Il faut rester dans le juste milieu. Ce qui ne semble guère vouloir être remis en question est ce nombre d’élus, le nombre de niveaux de pouvoirs, la remise en cause des modes de scrutin, et le champ d’action des politiciens de tout poil. Evidemment il faut diminuer le nombre de députés (ne payer qu’à mi-temps) ceux qui cumulent deux mandats ou activités), remplacer les sénateurs actuels par des délégués choisis par et parmis les élus régionaux (donc mandat de sénateur gratuit puisque rémunéré par région) , supprimer les élus de coms coms (garder des techniciens, des pros si besoin), ne payer que les élus des communes d’au moins 5 000 habitants. Transférer l’essentiel des pouvoirs régaliens aux régions et à ces communes dignes de ce nom, laisser les fonctionnaires et spécialistes faire leur boulot et limiter le champ d’action des politiques à faire es choix budgétaires, donc de politique générale et c’est tout. Oas besoin du maire pour remplacer une carte d’identité perdue etc etc... Plus besoin de préfets non plus. La proportionnelle et un vrai choix possible pour les élec teurs (pas seulement possible d’avaliser les choix des partis ou de s’abstenir) et on va économiser beaucoup de sous et tellement y gagner en vraie démocratie.... Europe, état, région, commune, c’est bien assez et tous nos voisins l’ont compris....


              • Michel DROUET Michel DROUET 2 janvier 2012 17:57

                Bonjour Philippe Meoule

                Le problème, c’est que tous les élus disent faire de la proximité et être à l’écoute des français...


              • appoline appoline 2 janvier 2012 19:33

                Les élus à notre écoute ? Là, je ne suis pas sure du tout, peut-être un problème de l’oreille interne à force de se faire souffler dans la trompe.

                Quant au sénat, on peut faire d’une pierre deux coups, se débarrasser de vieux à moitié liquides et alléger les charges de l’état. Le contribuable est gagnant sur toute la ligne

              • sisyphe sisyphe 2 janvier 2012 11:17

                Processus déjà largement engagé : il suffit de réélire le même pour qu’il soit mené à son terme. 

                Pour les chômeurs, plutôt que l’euthanasie (prônée par Wesson) , je propose le travail obligatoire et rétribué à la moitié du smig, dans des entreprises privées, of course.. 

                L’euthanasie, je la vois plutôt pour les retraités au dessous du seuil de pauvreté ; même pas de quoi faire fonctionner le commerce ; à la trappe ! 

                Avec les autres mesures de bon sens proposées par l’auteur, de quoi rassurer les marchés, et ravir les agences de notation ; que du bon ! 

                • Philippe Méoule Philippe Méoule 2 janvier 2012 11:31

                  Merci pour votre commentaire intelligent... et bonne année !


                • ZEN ZEN 2 janvier 2012 14:25

                  Entièrement d’accord avec sisyphe
                  Il est temps d’appliquer les principes de Swift dans ses Nouvelles propositions...
                  L’assistanat, c’est fini
                  Certains utilisent les alloc pour acheter des crayons de couleur à leurs gosses
                  Chacun peut devenir riche, s’il le veut, comme on dit Outre-Atlantique
                  L’aide sociale est un frein à la richesse
                  CQFD


                • Richard Schneider Richard Schneider 2 janvier 2012 17:00

                  @Sisyphe :

                  Les mesures que vous préconisez vont dans le bon sens ...
                  Et prions, tous les deux, Dieu Tout-Puissant, pour que notre Guide Suprême puisse faire un second mandat : ainsi nous serons certains qu en 2017, il ne restera plus rien de nos services publics (école, hôpital etc ...). La loi du marché, instaurée par la mondialisation heureuse, régulera la vie des Français, comme elle est en train de réguler celle des Grecs, Espagnols, Portugais et autres Italiens.
                  Bonne année, quand même : le pire pourrait ne pas avoir lieu !


                • appoline appoline 2 janvier 2012 19:38

                  A l’hospital : y’a que des malades, allez zou à la trappe aussi.


                • OuVaton OuVaton 2 janvier 2012 21:06

                  Enfin un programme à la hauteur de la situation !


                  Je suis d’accord avec Sisyphe, quelques amendements s’imposent. 
                  « Pour les chômeurs, plutôt que l’euthanasie (prônée par Wesson) , je propose le travail obligatoire et rétribué à la moitié du smig, dans des entreprises privées, of course.. » 

                  J’irai plus loin que lui : un petit RSA de survie me semble bien suffisant. Pas besoin de mesures extrêmes, Il aurait assez de boulot si chaque riche prenait à son service, disons une bonne dizaine de chômeurs payés au RSA socle. Ils pourraient (les riches of course) profiter de déductions fiscales substantielles.
                  Il faudrait que le tout soit géré par deux ou trois entreprises de manpower en pseudo concurrence pour satisfaire les instances européennes et éviter que ceci ne soit assimilé à un nouveau service public déguisé.

                • sisyphe sisyphe 2 janvier 2012 21:55

                  Bon : je vois qu’on est tous d’accord sur des mesures ; faut simplement lister les priorités..


                  Bonne année à tous .. et à toutes ; celle de la délivrance ?! (enfin... du moindre mal, au moins....)

                • arsinoe 2 janvier 2012 11:30

                  Bien vu avec humour ! Il serait temps d’en prendre conscience...


                  • Philippe Méoule Philippe Méoule 2 janvier 2012 11:37

                    Pour en prendre conscience et changer, il reste 120 jours...


                  • kéké02360 2 janvier 2012 13:57

                    << changer >> j’espère que tu ne nous proposes pas de changer l’UMP pour le PS car dans ce cas ce ne serait pas changer mais continuer ( le système ) !!!!!!!  smiley


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 janvier 2012 11:40

                    bonjour,

                    « M. Sarkozy et son gouvernement doivent franchir l’étape suivante : supprimer la fonction publique. » Il y a nettement plus simple : la fonction publique a franchi l’étape suivante, supprimer Nicolas Sarkozy...


                    • hacheii 2 janvier 2012 11:45

                      Les fonctionnaires, les fonctionnaires (bis) défendent leurs privilèges. Petit boulot peinard, pas trop fatigant, bien payé, avec beaucoup de vacances, bonne retraite, accès au crédit illimité, possibilité de se loger là où ils le désirent. Rente assurée pour toute la vie ... les français payent, enfin ceux qui travaillent .....
                      .
                      Malheureusement la fonction publique est une plaie, trop d’abus, de gaspillage, de prévarication, de corruption.
                      .
                       7 Millions de fonctionnaires à 2350 euros chacun, c’est pas trop cher payé pour vivre dans le chomâge, l’insécurité, et plus pauvre qu’il y a 30 ans ? ; Plus il y a de fonctionnaires, et plus ça va mal. ....... Continuons

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès