Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Et le printemps arabe devient l’ete des peuples

Et le printemps arabe devient l’ete des peuples

Les mouvements sociaux qu’ont connu ces derniers mois maints pays arabes, en partie grâce au maillage des réseaux sociaux (Facebook, twitter, you tube etc) sont en passe de franchir d’autres frontières. Le mouvement des indignés en Espagne mené par des jeunes en plein désarroi face à la montée du chômage, à la crise de l’immobilier ou les récentes manifestations de la jeunesse Israélienne dans les différentes villes du pays épousent quelque peu les instruments, les méthodes qui ont fait leur preuve sur la place Tahrir du Caire ou son équivalent à Manama : les fameux campements.

Les réseaux sociaux s’ils ne sont pas totalement à la base de ces mouvements insurrectionnels ont été utilisés pour relayer les idées, transcender les réseaux d’information traditionnels à la solde des régimes politiques ou de l’oligarchie. Ce n’est pas sans raison que des dirigeants de nations dits démocratiques en Europe après avoir convoqué un forum sur les réseaux sociaux tentent de mettre en musique des lois liberticides pour freiner leur élan à déverser sur la toile les secrets d’alcôve.

En clair, il n’y a pas que les dictateurs, les oligarchies arabes qui soient sur un siège éjectable. Les oligarchies du monde entier sont dans le viseur de la jeunesse mondiale qui réclame une nouvelle gestion de la chose publique, une société remodelée, la fin du statu quo. Un vaste tsunami révolutionnaire semble se préparer et personne ne peut encore en donner la paternité à un quelconque illuminé tapi dans quelque lieu secret.

Hier on prônait la révolution bourgeoise pour mettre à bas la monarchie. Les bourgeois, ne voulant plus être les laquais de leurs débiteurs les rois, décidaient de monter à l’assaut du pouvoir politique, d’où la révolution Française de 1789. En Russie, des idéologues comme Plékhanov, Lénine, Bakounine, prenant le relais de Marx ont fini par renverser le tsarisme et proclamer la révolution socialiste. Avec eux, on est arrivé à une nouvelle strate révolutionnaire, un nouvel idéal révolutionnaire : la fin de la lutte des classes. Et maintenant, on semble seriner de nouveaux slogans révolutionnaires : La fin des Etats, le gouvernement mondial.

Et comble de l’ironie, l’un des gourous vient de ce pays d’Europe de l’Est qui voulait imposer le communisme au monde entier. Les tenants de la nouvelle idéologie encore sous le boisseau prônent un monde unifié sous la direction d’un gouvernement mondial, où toutes les cultures, les religions seraient gommées pour ne retenir que la quintessence. Un exercice bien difficile dont la matérialisation devrait remettre en question tous les pattern des sciences sociales.

Le printemps arabe est-il un signe prémonitoire de ce printemps des peuples annonciateur de cette grande révolution pilotée par « la jeunesse mondiale » montée sur ces chevaux intrépides et impétueux que sont les réseaux sociaux. Fini le printemps, déjà l’été prend le relais. Viendra ensuite l’automne. Out l’hiver qui fend les cœurs et transit les esprits. Ces mouvements sociaux amalgamés finiront-ils par provoquer ce grand tsunami, ce grand soir dont ont toujours rêvé les révolutionnaires ? Combien de saisons va-t-il falloir attendre ? Il n’y a pas d’agenda précis. Et il manquera toujours une saison à l’appel : le général Hiver. Il reste beaucoup de chemins à faire pour que ce monde uni chante en chœur les « quatre saisons de Vivaldi ».

Francois SERANT/ HAITI


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • OMAR 11 août 2011 21:20

    Omar33

    La gélule :"cela ne rend ma position de spectateur que plus attractive...

     Je comprends mieux maintenant pourquoi vous vous delectez tant de ce qu’est en train de subir le peuple lybien..


    • le journal de personne le journal de personne 20 août 2011 09:57

      La fille de Gaza

      Ne me dites pas que les israéliens sont en train de rejoindre le rang des indignés ...
      il faut croire que si ...
      peut-être parce qu’ils se sont persuadés que leur armée a beau gagner toutes les batailles, elle perdra la guerre.

      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/08/la-fille-de-gaza/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Francois SERANT


Voir ses articles







Palmarès