Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Et si les « Polémiques » de Sarkozy étaient une stratégie ?

Et si les « Polémiques » de Sarkozy étaient une stratégie ?

Les dernières "Polémiques" autour du gouvernement Sarkozy ont désorienté par leur côté irrationnel l’opinion publique, toute la classe politique, la presse et plus largement toute personne faisant preuve d’un minimum de bon sens dans sa réflexion. Le phénomène ne date pourtant pas de ces dernières semaines où les affaires Frédéric Mitterrand et Jean Sarkozy qui ne semblent être que le haut d’un iceberg déconcertant ont eu des échos jusque dans le lointain Empire du Milieu et fait les gorges chaudes de toute la presse internationale. Cela a commencé le tout premier jour du mandat : souvenez vous du Fouquet’s ; cela s’est poursuivi dès la semaine suivante avec les vacances sur le Yacht privé d’un ami milliardaire, souvenez-vous du doublement du salaire, des bravades verbales frisant le ridicule lorsque entouré de gardes du corps bien rassurants le Président de la République Française lançait des défis de garçon boucher à de grands costauds, souvenez-vous de la manière dont a été menée l’ouverture qui s’est appuyée plus sur de la provocation que sur de la compétence et sur l’intérêt du Pays (la " Polémique " Mitterrand a commencé par sa nomination même)… Nicolas Sarkozy semble tout faire pour provoquer le scandale : c’est le Gainsbourg de la politique, le talent en moins, car soyons sérieux un instant, ou cet homme " n’a pas toute sa tête " ou il poursuit un but secret, une stratégie, que l’aberration apparente de ses actes tend à cacher.

Le journal Marianne vient de sortir une chronique fort intéressante qui insinue que Sarkozy chercherait à être élu en 2012 non plus par l’électorat de Droite mais bel et bien par l’électorat de gauche. C’est une piste qu’il y a lieu d’approfondir mais alors pourquoi l’affaire Jean Sarkozy ? Tout le monde est d’accord, y compris ceux qui n’osent pas l’avouer par lâcheté dans son propre camp que c’est une erreur politique grotesque à la limite de l’indécence. Ce n’est certainement pas par ce qui apparaît aux yeux de tout le monde comme un coup de piston des plus mesquins qu’il va s’attirer le vote populaire, de droite ou de gauche d’ailleurs : s’il y a bien une chose dont les français ont horreur, c’est bien des pistonnés.

Et ça il ne pouvait pas l’ignorer !!! Il est inconcevable que ses conseillers en communication ou ses conseillers politiques tout court ne l’aient pas averti du danger, ou alors nous avons vraiment affaire à " la Droite la plus bête du monde "…

Non, je suis pour ma part de plus en plus convaincu qu’il s’agit bien d’une stratégie ! Seulement voilà : les voies du Seigneur sont impénétrables ! Que peut bien chercher ce diable d’homme en se mettant ainsi à dos une partie de l’opinion publique mais aussi, ce qui est beaucoup plus curieux, une grande partie de son électorat historique ? Je ne vois qu’une seule explication même si la méthode me semble puérile et dangereuse : Nicolas Sarkozy, en étant en permanence au centre de tempêtes médiatiques sans cesse renouvelées (ça commence tout de même à faire beaucoup !) tente de faire diversion pour cacher ses faiblesses de gouvernement. En effet si on ne peut lui enlever le fait d’être un fin politique par contre, il est de plus en plus évident qu’il est un piètre économiste : les résultats parlent d’eux-mêmes. L’économie, la gestion financière du Pays, sont manifestement des domaines où le moins qu’on puisse dire c’est qu’il ne brille pas, alors, tant qu’à briller, autant briller dans les médias même si c’est par des éclats qui ne sont pas toujours de la plus grande finesse. En occupant en permanence tout le paysage médiatique il pense être à l’abri de la critique constructive ; en créant des tempêtes et des ouragans dans le Paysage Audio Visuel il tente de faire oublier le marasme digne de la Mer des Sargasses où végète notre Pays sur le plan du chômage, du pouvoir d’achat, de la balance commerciale, du déficit budgétaire, de la fuite en avant vertigineuse de la dette d’Etat qu’il est sur le point d’aggraver avec son Grand Emprunt, bref de la gestion économique pour le moins hasardeuse de la France.

Mon analyse vaut ce qu’elle vaut ; je ne suis pas sûr d’avoir raison mais j’avoue que j’ai beau me creuser les méninges je n’arrive pas à trouver d’autre explication qui ait un semblant de logique rationnelle dans le comportement pour le moins extravagant du chef du Gouvernement … 

Par José CITA


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Nico Nico 21 octobre 2009 11:28

    @ l’auteur ... Je partage votre point de vue, je me doute qq part que ces bourdes à répétition n’en soient pas ... et bien au contraire une volonté de s’imposer.
    C’est simple comme tactique...c’est même celle qui marche le mieux par exemple quand un sergent veux dresser une section militaire toute fraiche : Afin de faire comprendre que le chef a toujours raison on fait faire n’importe quoi a ces soldats...des choses particulièrement inutiles pour lui faire admettre que la réflexion n’a plus sa place....ainsi les dressés, en quelques sortes apeurés par l’absence de sens de leurs actions obéiront....c’est la première explication que je trouve.


    • monbula 21 octobre 2009 11:32

      Pepere 57
      Cela a commencé le tout premier jour du mandat : souvenez vous du Fouquet’s

      S’il s’agit de stratégie comme vous dîtes, remarquez qu’il parait alors incompétent dès le premier jour.
      De toute manière vous savez qu’il est incompétent et que si la farce stratégie a été mise en place dès le départ, je penche de plus en plus au pantin, certes doué dans la gimique, mis en place par la Finance dont le jeu consiste à détruire les valeurs de la France.


      • Gabriel Gabriel 21 octobre 2009 11:35

        J’ai des doutes, peut-être que se sentant tout puissant il ne peux se remettre en cause, et se prenant pour Napoléon, le nabot pète de temps à autre un plomb ! N’oublions pas, depuis l’avènement de Sarko 1er nous sommes en monarchie, vous l’ignoriez ?


        • Manfred Manfred 21 octobre 2009 11:40

          Polémiques ?

          Il y a bien longtemps que ce ne sont plus des polémiques, mais des faits. Les rétro-commissions, qui ont débouché sur l’attentat de Karachi et la quinzaine d’ingénieurs français morts qu’on connait, perçues par le gouvernement Balladur alors qu’il était ministre du Budget, ne sont pas une polémique, mais DES FAITS :

          http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/proche_moyenorient/ 20091017.OBS4905/karachi__la_piste_des_retrocommissions_confirmee.html


          • monbula 21 octobre 2009 11:51

            Manfred
            Je ne vous suis pas .. Karachi est un coup bas pour trouver du pognon ;

            Mais là, il s’agit de diversions offertes à l’opinion pour cacher son bilan désastreux.


          • Manfred Manfred 21 octobre 2009 12:22

            Ce que je veux dire, c’est qu’on aurait bien tort de croire que ces histoires sont uniquement des polémiques, orchestrées par le grand manitou en personne. Parce que derrière toutes ces histoires, qui en plus ont généralement pour source le net, il y a pas mal de part de vérité. Et donc quand la polémique est prouvée, cela en devient des faits, des accusations avec des éléments à charge et des preuves.

            Pourquoi les histoires dont la source est Internet ne pourraient-elles pas être une manoeuvre politique ? Parce qu’on le voit, Sarkozy veut contrôler le net, pour empêcher que ça se produise, comme une affaire à la Mitterrand qui je vous le rappelle doit encore des comptes à tout le monde, car il n’a rien prouvé, il s’est enfoncé, lors de son intervention télévisée. Affaire que tout le monde (médiatique) a vite rangé au placard, et apparemment ça a suffit à en faire taire plus d’un, sur la toile comme sur le plan politique, mais ça, personne ne s’en étonnera.

            Jean Sarkozy président de l’EPAD, une polémique ? J’ai été un long instant sceptique quant à cette soi-disant manoeuvre que pourrait avoir orchestré Nicolas Sarkozy. Et je ne voyais pas comment ni pourquoi le but de la manoeuvre. S’il avait voulu nommer quelqu’un pour prendre le contrôle de ce qui se chiffre en milliard, il n’était pas utile d’envoyer son fils et s’exposer ainsi, un sous-fifre piloté à distance suffirait. Donc dans quel but cette manoeuvre ? Détourner l’attention publique. CQFD. Peut-être pas ? Parce que Sarkozy avait déjà la présidence de l’EPAD, et qu’il a peut être une oeuvre à terminer, ou qu’il a des choses à dissimuler, etc, etc...


          • monbula 21 octobre 2009 12:31

            Manfred
            Peut-être pas ? Parce que Sarkozy avait déjà la présidence de l’EPAD, et qu’il a peut être une oeuvre à terminer, ou qu’il a des choses à dissimuler, etc, etc...

            Ok ; je comprend mieux votre premier propos.


          • LE CHAT LE CHAT 21 octobre 2009 11:49

            mais non , mais non , le dauphin n’est pas un pistonné , c’est une vraie pointure  ! smiley


            • orage mécanique orage mécanique 21 octobre 2009 11:49

              En fait, plus le temps passe plus on a l’impression que cette stratégie c’est mise en place presque involontairement, mais quelle s’est révélée redoutablement efficace.
              en effet, ces scandales sont un écran de fumée formidable pour ce gouvernement,

              dans un premier temps, sarkozy a pu paraitre comme rénovateur,
              dans un deuxième temps, bien au contraire il apparait de plus en plus comme un adepte rétrograde des théories de Milton Friedman qui entre temps ont montrées leur « ridicule » pour la collectivité.... mais idéologie quand tu nous tiens,
              dans un troisiéme temps, il y a certainement eu découverte de la possibilité de noyer les changements structurels profonds de la société en « allumant » des contre-feu.

              comment faire pour tout casser sans contestation de la masse ???
              Il suffit d’agiter des ombres sur les parois de la grotte ça attire l’attention et on ne voit pas ce qui se passe ailleurs.


              • monbula 21 octobre 2009 11:56

                orage mécanique

                J’aime votre thèse avec les ombres chinoises...


              • Woland Woland 21 octobre 2009 14:44

                J’aime votre référence au mythe platonicien de la caverne.


              • chips 21 octobre 2009 12:22

                Il y a certainement des annonces volontaires pour occuper l’esprit des citoyens voir les saturer d’informations pour empecher la prise de recul.

                Il y aussi des bourdes involontaires, qui peuvent faire douter de la santé mentales ...


                • Polemikvictor Polemikvictor 21 octobre 2009 12:23

                  C’st possible....
                  Si seulement le comportement du PS etait le fruit de leur stratégie !!!


                  • LE CHAT LE CHAT 21 octobre 2009 12:37

                    Le chien de Nicolas Sarkozy nommé à la tête de la S.P.A

                    Une nouvelle tempête médiatique s’abat sur le clan Sarkozy suite à l’annonce de la probable

                    nomination à la tête de la Société Protectrice des Animaux de Galouzeau, le chien du président.

                    Après la polémique Jean Sarkozy, l’opposition n’a pas manqué de railler cette nouvelle preuve de

                    « népotisme ». Ce qui fait dire à Arnaud Montebourg : « Il n’y a plus aucune limite, on peut tout se

                    permettre, il n’y a plus de principes ni de règles. Ca n’a aucun sens, c’est la destruction de l’esprit

                    de la République »

                    Il faut dire que le profil de Galouzeau détonne dans le petit monde de la politique. Teckel à poil ras

                    de 4 ans, il est adopté par Nicolas Sarkozy après son triomphe du congrès de Versailles lors duquel

                    il prend la tête de l’UMP. Malicieusement prénommé Galouzeau par son maître ("Couché

                    Galouzeau !" déclenche l’hilarité des proches du président), il développe très jeune un instinct

                    politique fort en mordant des militants chiraquiens. Alors qu’il venait de commencer une formation

                    de chien policier (il a redoublé sa première année), son arrivée surprise à la tête de la S.P.A

                    constitue un tournant dans sa carrière.

                    L’UMP s’est bien sûr précipité pour défendre l’animal domestique des Sarkozy et répondre au procès

                    en incompétence et en favoritisme qui lui est fait. Frédéric Lefebvre est ainsi monté au créneau :

                    « Le procès d’intention qui est fait aujourd’hui à Nicolas...à Galouzeau Sarkozy est détestable. Ce

                    débat sur sa soi disant inexpérience est tronqué, biaisé par une gauche haineuse. Je vous rappelle

                    qu’il faut multiplier par 7 l’âge des chiens pour avoir une équivalence. Ce qui lui fait 28 ans et non

                    4. Je suis fier que mon pays fasse confiance aux jeunes. » Patrick Balkany, député-maire UMP de

                    Levallois-Perret et ami du Président, est pour sa part enthousiaste : « Moi qui ai connu Nicolas

                    Sarkozy à 22 ans, il avait déjà beaucoup de talent. Et je peux vous dire que Galouzeau Sarkozy, à

                    28 ans, a peut-être encore plus de talent que n’en avait son maître à son âge. Il est affectueux,

                    ramène la balle, surveille parfaitement la maison, tend la patte. N’est il pas prêt à devenir député

                    de la majorité ? » Xavier Bertrand quant à lui a qualifié de « ridicule » les accusations de népotisme :

                    "Galouzeau Sarkozy ne doit sa promotion qu’à ses seuls talents. Quoi de plus légitime que d’être un

                    chien pour prendre la tête de la S.P.A ? Depuis la mort de Mabrouk, personne n’a plus de

                    compétences que Galouzeau. Le gouvernement aurait aussi pu choisir un enfant de l’assistance.

                    Jean-Luc Lahaye, vous auriez préféré ?". Effectivement. Dominique Paillé a lui estimé que la

                    politique était un « domaine dans lequel on reconnaît les talents indépendamment des règles

                    habituelles que sont les diplômes. Et puis pour l’avoir un peu fréquenté, Galouzeau a un flair

                    terrible !  ». Brice Hortefeux a tenu à donner de hauteur au débat et sortir de ces querelles

                    politiciennes : "L’important c’est que la race de Galouzeau soit pure. Et croyez-moi, ce n’est pas un

                    batard. Ce n’est pas comme les rotweillers de banlieue qui font régner la terreur. Les rotweillers,

                    quand y’en a un ça va, c’est quand y’en a plusieurs que ça pose des problèmes".

                    Malgré cette levée de boucliers de la majorité, la polémique a enflammé la presse du monde entier.

                    Et une question taraude l’ensemble des commentateurs. Après Jean Sarkozy à L’EPAD, Galouzeau à

                    la S.P.A, où s’arrêtera le clan Sarkozy ? Doit on s’attendre à voir Carla Bruni-Sarkozy atterrir à la

                    direction de l’Association des Sourds et Malentendants ?


                    • Woland Woland 21 octobre 2009 15:06

                      J’ai cliqué sur profil de Galouzeau et je dois dire que la ressemblance avec le maître est frappante. A part ça, je pense que LE CHAT est furieux parce qu’on a élu (je dis bien « élu », non pas « nommé ») un vulgaire cabot(in) à la tête de la SPA. Ououh, le vilain jaloux...


                    • monbula 21 octobre 2009 12:51

                      Le CHAT

                      Vous n’en ratez pas une !


                      • LE CHAT LE CHAT 21 octobre 2009 13:24

                        @MONBULA

                        que nenni , ça vaut au moins une boite de prozac , un texte comme ça !  smiley


                      • Bleu Montréal 21 octobre 2009 14:37

                        Merci Pépère de soulever ce point.

                        Je pense également qu’il peut s’agir d’une stratégie de Sarkozy.

                        Son objectif n’est-il pas de décrédibiliser le Politique (ni vu ni connu) pour le remplacer par le tout Économique (ultra-libéral bien-sûr). Par le cynisme qu’il inspire, il éloigne et désintéresse les citoyens de la vie politique, et la voie est libre pour que les multi-nationales s’emparent des intérêts français.


                        • Céphale Céphale 21 octobre 2009 15:15

                          Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a eu un mot pour défendre la présidence de Jean Sarkozy à l’EPAD : « le temps ne fait rien à l’affaire ». Il ne savait pas que cette phrase est empruntée à une chanson de Georges Brassens, et que la suite de la phrase, point-virgule, est : « quand on est con, on est con ».


                          • Woland Woland 21 octobre 2009 15:17

                            Quelle que soit la stratégie (si toutefois il y en a une), elle n’est pas au service du pays mais au service d’intérêts privés et/ou personnels. Parmi ceux qui ont élu Sarkozy, les nantis y trouvent sans doute leur compte mais les autres sont trahis.


                            • yoananda 21 octobre 2009 15:41

                              Stratégie de diversion, travail de sape

                              • En attendant Sarko se nomme chef de services de renseignement.
                              • Sarko met fin aux statut indépendants des juges d’instructions
                              • La base élèves se met en place doucement
                              • Ils instaure les prisons privées (dont on connaît les conséquences : retour d’une nouvelle forme d’esclavage)
                              • Il nomme ses amis a la têtes des zones de pouvoir : Bolloré au CSA, Natixis, etc...
                              • Il nous ré-intègre à l’OTAN
                              • Il sape le travail des policier en leur demandant de faire du chiffre pour que ses stats soient présentables, et quand ça ne marche pas, il demande a l’INSEE de modifier ses méthodes de calcul
                              • Il démantèle le CNRS
                              • Il sape le journalisme
                              Il n’en est pas a son coup d’essai en matière de Népotisme, alors s’offusquer qu’il mette son mini-moi au pouvoir, c’est un peu tard ...
                              L’objectif ? je ne sais pas, mais y a pas de fumée sans feu.

                              • non666 non666 21 octobre 2009 16:01

                                Je pense que vous avez raison.
                                J’ai souvent evoqué les techniques de manipulations de foule .
                                Ce que nous savons de sur est que la masse (des electeurs et consomateurs de news)ne peut gerer et retenir trop d’informations chaque jour et plus d’une certaines quantité d’information nouvelles.

                                Au dela de 3 informations « nouvelles » , il y a de la perte.
                                Au dela de 20 informations en tout , egalement.
                                Le tout etant d’occuper ces creneaux avec des informations supondérées par les medias.

                                Si on parle des petits garçons préférés de Mitterand, du fils qui tient la Cassette et les commissions occultes de l’Epad , on ne parlera pas du reste .

                                1) De la politique internationnale, par exemple, domaine reservé du chef de l’Etat et de son suivisme efrené des interets anglo-saxons et israeliens et du partenaire de choix qu’il s’est choisit (ou qu’on lui a imposé ?) aux affaires etrangères.
                                La France qui se vassalise sous commandement US alors qu’elle a TOUJOURS ete le prote drapeau d’une Europe Grande puissance qui lui permettrait de renoncer progressivement a son statut de grande puissance.
                                La France qui renonce aux referendum pour que ses citoyens valident l’entrée de pays tiers dans l’UE (Turquie, puis Israel)
                                La France qui apres avoir eu une position equilibrée entre arabe et juif, en Palestine, est en train de s’aligner comme la grande bretagne et les etats unis sur les interets israeliens.

                                2) De la politique economique.
                                La « refondation » du capitalisme vient de s’effondrer avec la revitalisation des banques qui reclament desormais a corps et a cris un pas en avant nouveau dans le refus de se soumettre aux etats souverains en exigeants une gouvernance economique mondiale hors des règles de la democratie, entre initiés, au sein du FMI et de l’OMC....
                                Le laissez faire generalisé qui correspond de fait au financement des investissement dans l’outil productif hors de nos frontières pour augmenter les marges des « Marques » commerciales. Nous avons financer par nos solidarités nationales certaines d’entre elles : elle nous remercient en allant s’implanter aillleurs, nous privant d’emplois....
                                Les boucliers fiscaux qui incluent les impots sur la fortune (que ne paient que certains et qui oublient la TVA, les cotisations sociales ( que nous payons tous).
                                J’avais calculé une fois , en prenant en compte ce que mon employeur payait pour moi , que ma remuneration seule ne representait qu’un tiers des impots, taxes que cela coutait.
                                Le plus grand exploiteur des salariés n’est pas l’odieux Patron capitaliste, mais l’Etat français.

                                3) La politique sociale, l’immigration.
                                La generosité faites aux migrants a d’abord et surtout un cout pour les autochtones , mis en concurrence sur leur sol de façon deloyales par des moins disants sociaux.
                                La dessus, le discours de sarkozy si volontier comparé a celui de Lepen par les gauchistes s’est decridibilisé de lui meme.
                                Aujourd’hui il est meme regulièrement question de « discrimination positive » (positive pour les colons, evidemment, pas pour les colonisés.)

                                A cette mesure, le bling bling permanent est logique.
                                Hiers il se mariait , avant hiers il divorçait, aujourd’hui son fils s’exhibe , demain on fera le coupage de prepuce du petit fils en direct devant les cameras !
                                Un coup elle montre ses seins, le lendemain le fils montrera il ses couilles ?
                                C’est sur qu’il faut « donner de sa personne » pour etre en permanence devant les cameras.
                                L’exhibitionnisme est une condition necessaire a ce niveau d’engagement , chez les Sarkozy.

                                Du coup evidemment, avec quelques epîsodes de la serie « DeVillepin, ses juges et le marionnetiste », quelques autres de « prison break » avec Jean Pierre treiber , une serie larmoyante française (aujourd’hui on ferme encore un site...) il n’y a plus de place dans les creneaux des journaux tv du 20 h....

                                Controler l’information, c’est aussi et surtout donner un peu a manger au chat.





                                • Inquiet 21 octobre 2009 16:03

                                  Connaissez-vous le syndrome de la grenouille cuite ?

                                  http://carfree.free.fr/index.php/2008/07/25/le-syndrome-de-la-grenouille/comment-page-1/

                                  Je pense qu’on est en plein dedans.

                                  Notre monarque est juste en train de tester si l’eau est assez chaude, et comme nous n’avons que peu de réactions, la mise à mort est pour bientôt.


                                  • Woland Woland 21 octobre 2009 19:46

                                    Peu de réactions ? Je ne partage pas cet avis. Je trouve au contraire que les réactions foisonnent en ce moment. Et que ça devient de plus en plus chaud pour le sarkozysme. Mais... cette grenouille qui fait des ronds dans la marmite tandis que la température de l’eau s’élève progressivement, vous ne la reconnaissez pas ? C’est lui, justement - c’est Nicolas Sarkozy ! Et celui qui alimente le feu en s’apprêtant à faire ripaille ? C’est ce bon vieux peuple français ! Comme il s’agit d’une grenouille qui a voulu se faire aussi grosse qu’un boeuf, il y aura à manger pour tout le monde. Quant au pauvre Jean, qui est tombé dans la marmite alors qu’il était tétard (c’en est toujours un, d’ailleurs), c’est bien malheureux mais il sera bouffé lui aussi. Moralité : tel est mangé qui croyait manger.


                                  • imago234 21 octobre 2009 16:14

                                    Bien que les situations ne soient en rien comparables ( qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit ! ) , cela me fait penser à le technique employée par le maître de la propagande qu’était Joseph Goebbels pour implanter à Berlin, le NSDAP, alors quasi inexistant, à la fin des années 20 . Elle consistait à créer une agitation permanente - et en l’espèce, violente  ; peu importait que ce fut en bien ou en mal, il fallait qu’on parle des nazis. Peu lui importait de perdre des procès, ces défaites lui servaient à rebondir vers de nouvelles actions, dénonciation, etc... Autre comparaison , le fait d’habituer peu à peu les gens à des idées inacceptables : à l’époque le mépris des faibles comme des élites, l’antisémitisme ; aujourd’hui le népotisme, l’abandon des valeurs républicaines ).


                                    • imago234 22 octobre 2009 19:09

                                      Pour le Fouquet’s merci de l’invitation (surtout si vous réglez la note ) malheureusement caché au fond d’une lointaine province je ne pourrai pas m’y rendre. De toutes façons, je n’ai rien à me mettre. smiley
                                      Concernant mon analyse ; il se trouve que je viens terminer un livre qui explique la tactique de Goebbels en matière de propagande. Faire parler de soi à tout prix ; habituer les gens à l’inacceptable. Je ne pense pas que Sarko fasse n’importe quoi ; je crois au contraire qu’il a un but et une stratégie pour l’atteindre. De plus, passionné par la manipulation des masses et cynique comme il l’est ; j’imagine qu’il a étudié avec attention l’œuvre de son sinistre prédecesseur. Tiens, au fait, ça me fait penser que Goebbels aussi était complexé par sa petite taille et a développé sa personnalité méprisante et agressive sur la surcompensation d’un complexe d’infériorité. Il voulait lui aussi séduire toutes les femmes.
                                      Pour en revenir au techniques de manipulation ; cela s’apprend dans les écoles de management et d’officiers - je suis sûr qu’on leur parle de Goebbels - ; il y a des élèves plus doués que d’autres !...


                                    • cimonie raoul 21 octobre 2009 16:41

                                      Je partage cette analyse, cependant quelques points contredisent quelque peu cette hypothèse.
                                      La nomination de J.S a la tête de l’EPAD est murement réfléchie et préparée depuis juillet ou juin (la Canard Enchainé ou Bakchich du 14 octobre) . Il y a donc préméditation de plusieurs mois, ce qui a mon sens ne peut pas être compatible avec une simple volonté opportune d’allumer des contre-feux ...


                                      • NWN NWN 21 octobre 2009 17:40

                                        Machiavélisme !

                                        La suite de la politique de choc et d’amoralisation exercée sous le Bushisme .
                                        Le peuple américain se repose de ses traumatismes, mantenant c’est au tour de l’europe .
                                        Ne pas laissé souffler, toujours maintenir l’état de choc . Ainsi, la vigilence fini par s’enformir, le non sens et l’incohérence deviennent normales, petit a petit la grenoulle cuit, et quand le pire se présentera, il sera trop tard pour réagir , se sera cuit !

                                        « .....personne ne pourra s’opposer à la marche vers le nouvel ORDRE mondial . »

                                        Parce que ce sont les peuples, qui réclameront ce Nouvel ORDRE, tellement il y aura de Désordres !
                                         Préparer les peuples à accepter un communisme économique fasciste mondial, qui appliquera les dure lois du matérialisme jusqu’au fond des coeurs et des corps .
                                        Faire de l’homme une machine déconnecté de sa réalité spirituelle, afin de servir d’autres intérets occultes au détriment de sa pérennité spirituelle .

                                        Ah, j’oubliais un petit détail, il y aura donc un maitre du monde, il s’appelle Arhiman/antéchrist pour les intimes . C’est pas un tendre, et il doit bien inspirer sarko dans le style « sans coeur et sans ame » . Les illuminatis s’occupent bien de lui .
                                        Bien sur , vous n’en croyez rien, et c’est prévu, afin que sa venue passe inaperçue et que nombreux soient ceux qui lui donneront son ame, croyant voir en lui, comme il s’annoncera, le sauveur de l’humanité . Oui, c’est un Malin ! Parce qu’évidement, se sera le bordel un peu partout sur terre !
                                        Les évangélistes, les juifs, et bcp d’autres comme les athées apeurés, qui espèrent encore un messie ou un loto, formeront ses troupes serviles .

                                        Bon, bref, c’est pas le tout d’avoir peur, c’est Son plat préféré ! non, faudra juste avoir beaucoup d’amour (ça Il aime pas !) pour éviter de tomber dans les pièges qui sont déjà tendus un peu partout .
                                        Ils en n’ont rien a faire d’être riche et puissant, lls l’ont toujours été . Soyez moins naif et regardez l’histoire, la vie est bien plus conséquente .
                                        C’est ni plus ni moins que votre substance spirituelle qui est en jeu .
                                        Si vous n’en faite rien et n’y avais pas intéret, c’est pas pour autant qu’elle n’intéresse personne . D’autant que des esprits un peu endormi sur ces concepts là, sont des proies très facile . L’athéisme récement intervenu dans l’histoire, est une étape importante dans l’organisation de cette chute dans la matière, qui va connaitre son point G et son moment de vérité . !
                                        Maintenant, les gens ont peur de la mort, ils n’ont plus de réponse, alors ils ne veulent plus mourir, et pour ça, ils feront n’importe quoi . Jusqu’à donner leur âme et leur conscience, pour avoir une éternité douillette sur terre . La religion scientifique s’en réjouit et c’est excellent pour l’incarnation de son « Dieu » .

                                        Pour ceux qui comprennent la mort, ce système organisé sur ce principe de la peur, n’a pas de prise sur eux et il s’auront mieux déjouer les Tentations matérialistes lénnifiantes .

                                        Les règle du jeu son simple et facile a comprendre : le matérialisme rend l’homme esclave et lui détricotte son esprit et sa liberté d’être, au profit de ses maîtres . Dévitalisés de l’intérieur, le matérialisme extérieur lui devient vital .

                                        La juste spiritualité qu’elle que soit sa forme, éveille les forces latentes intérieures qui permettent d’exercer sa liberté d’être, en prenant sa responsabilité de soi en main .

                                        Faites vos jeux .....


                                        Apocalpse veut dire Révélation
                                        Google le sait bien .


                                        • Png persona-nongrata 21 octobre 2009 23:41

                                          @NWN


                                          Je vous rejoins quant à votre analyse qui est d’ordre métaphysique car oui il ne suffit plus d’observer de maniére profane ce qui se passe , difficile à comprendre pour un athée matérialiste je le concois..... ce qui explique qu’on tourne en rond surtout en France avec des histoires de politique politicienne.

                                          A mon humble avis on assiste à la fin des états nations , la France y compris et autant tout niquer avant la grande restructuration...

                                          Si vous croyez que vos votes sont encore une arme ....C’est faire preuve de la plus grande des naivetés .Sarkozy s’en contre fout , d’ici la quelques dizaine de milliers de machines à voter électroniques et le tour est joué !!!!

                                          Oui les élites attendent l’antéchrist et nombres de prophéties de toutes croyances décrivent fort bien notre époque , que l’on y croit ou pas ca ne change rien car les maitres du monde milite et oeuvre activement pour son retour .








                                        • signolab signolab 21 octobre 2009 17:53

                                          la bêtise crasse de Sarkozy s’étale chaque jour un peu plus.


                                          • Paul Cosquer 21 octobre 2009 17:55

                                            Toute la stratégie de Sarkozy se résume dans cette chanson de Voris qui revisite un chant révolutionnaire à sa manière.


                                            • Paul Cosquer 21 octobre 2009 19:19

                                              Par cette audace, je rappelle à la mémoire des citoyens que la Marseillaise est autant sinon plus un chant révolutionnaire qu’un hymne officiel.

                                              Rebaptisée ici « La Cancrelaise » puisque les cancres sont désormais récompensés s’il sont riches, célèbres et paresseux.

                                              Dans l’esprit sarkozien : « Tous égaux, surtout moi ! »


                                            • Woland Woland 21 octobre 2009 20:09

                                              S’il est difficile d’y voir clair sur le plan de la stratégie, s’il est tout aussi difficile de saisir l’objectif sarkozyen (sucer la France jusqu’à l’os ?), il est toutefois facile de prévoir le résultat : un merdier sans précédent.


                                              • BA 21 octobre 2009 22:47

                                                Les familles des victimes de l’attentat de Karachi attaquent Nicolas Sarkozy de façon très violente. Les familles des victimes de l’attentat de Karachi écrivent sur leur blog :

                                                " Les dernières révélations de Libération et de Mediapart (cf. articles du 17 Octobre 2009) vont dans le sens de l’intérêt du juge d’instruction concernant la piste d’un attentat en lien avec le contrat Agosta, contrat sur lequel nos proches étaient missionnés.


                                                Bien que ne possédant pas (encore ?) de preuve matérielle liant l’attentat à l’arrêt du versement de commissions, un certain nombre de vérités s’imposent dans ce dossier :

                                                1- La Haute Cour du Sindh (province pakistanaise) a ordonné la relaxe de Rizwann et Zaheer, condamnés à mort en 2003, pour manque de preuve, voire aveux contraints et forcés …

                                                La piste islamiste s’éloigne donc de plus en plus !

                                                2- Selon un ancien dirigeant de la Direction des Constructions Navales (DCN), M. Menayas, auditionné en mai par le juge Trévidic, une part des commissions (celle destinée au « political level ») a été stoppée par Jacques Chirac en 1996 en raison de soupçons de rétrocommissions – illégales même avant 2000.

                                                Ces révélations de M. Menayas ont été accréditées par l’ancien ministre de la Défense de Jacques Chirac, Charles Millon, et par des documents internes de DCNS…

                                                Donc l’arrêt du versement des commissions ne semble pas être une légende !

                                                3- Deux documents ont été perquisitionnés au siège de la DCN ces derniers mois : l’un évoque les moyens pour la DCN et sa filiale DCNI de récupérer les sommes qui n’ont pas été versées aux intermédiaires du contrat Agosta (4 % de 825 millions d’euros tout de même !) ;

                                                l’autre indique que l’intermédiaire missionné par la DCN a agi en « violation de la clause prohibant les retours des commissions en France »…

                                                La DCN aurait donc été « au parfum » des rétrocommissions illégales.

                                                Pendant ce temps, Monsieur Sarkozy refuse toujours de nous recevoir, faisant de nous des parias … des indésirables au pays des non dits et des tabous !!

                                                Il n’est apparemment pas de bon ton, en France, de chercher la vérité à tout prix …

                                                Pour nous soutenir, signez la pétition :

                                                « NON AU MEPRIS DU CHEF DE L’ETAT A L’EGARD DES FAMILLES DES VICTIMES DE L’ATTENTAT DE KARACHI ! »

                                                 

                                                http://www.verite-attentat-karachi.org/


                                                • curieux curieux 22 octobre 2009 00:12

                                                  Pourtant, c’est simple. Après son élection soutenue par le NWO, avec peut-être des leçons de com de la Scientologie, sans oublier les 53% d’abrutis de Français(enfin, un peu moins car dans ces 53%, il y en a qui avait intérêt à ce qu’il soit élu), eh bien, il applique à la lettre le programme de ces saloperies américaines comme les illuminatis. qui veulent la main-mise sur le monde. C’est un nabot complexé, c’est un traître à la France et il espère être récompensé par ceux qui l’aiguillonnent par derrière pour faire le roquet contre l’Iran, être le chantre de l’Europe soumis aux Ricains, tiens, attaquer Villepin parce que les EU n’ont jamais gober l’histoire de la guerre d’Irak, etc... Non, ,tout est réglé comme du papier à musique, mais pas par lui ni tous ces guignols qui l’entourent. C’est notre idiot national, notre Bush à nous, manipulable à souhait.
                                                  Comme Obama, il est une marionnette entre les mains des Bildenberg, illuminatis ;
                                                  Et dire que des gens qui ont encensé De Gaulle le soutiennent aujourd’hui.


                                                  • curieux curieux 22 octobre 2009 00:19

                                                    J’oubliais. Tant qu’il pourra servir aux Ricains, ils l’utiliseront mais quand ils n’en auront plus besoin, ils feront avec lui comme un Kleenex. Ils ne vont pas s’embarrasser d’un guignol pareil


                                                    • PtitLudo PtitLudo 22 octobre 2009 11:16

                                                      Mon analyse personnelle par rapport à celà :

                                                      Pour 2012, il est maintenant évident que Sarkozy ne pourra pas s’appuyer sur son bilan, et je pense qu’il le savait dès le début de son mandat.

                                                      D’où l’ouverture, en effet, par toutes ces « bourdes » contrôlées, son objectif est d’emmener avec lui l’ensemble de la classe politique, en tout cas les partis qui auraient été à même de le faire chuter en 2012.

                                                      Or on sait que l’électorat de droite est toujours beaucoup plus discipliné que l’électorat des autres partis (voir l’élection récente de douillet, assurée malgré tous les remous récents, alors que ça aurai pu être l’occasion à l’électorat de droite de marquer ses désaccords sur des points auxquels on pourrai penser qu’il est plutôt sensible), dont les électeurs ont plus souvent des états d’âmes et dont le vote est donc très volatile.

                                                      Son rêve : un plebiscite comme en 2002 en ayant écarté toutes les menaces potentielles dès le premier tour, et donc en se retrouvant face à un candidat des extrèmes. Le rouleau compresseur médiatique sera alors activé avec une force jamais atteinte jusqu’ici pour lui offrir un score sans appel.

                                                      Personnellement dans ce cas de figure, mon choix est déjà fait. En 2002 je m’étais abstenu après plusieurs hésitations. Cette fois je ne me tromperai pas, quelque soit la configuration.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Pépère 57


Voir ses articles







Palmarès