Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Et si Marine Le Pen devenait présidente de la République en 2017 (...)

Et si Marine Le Pen devenait présidente de la République en 2017 ?

Marine Le Pen a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 au Journal de 20 Heures de TF1 le 8 février 2016. Les études d'opinions lui donnent un score de 25% d'intentions de vote environ même si ces sondages sont à prendre avec précaution puisqu'on ne connait pas encore tous les candidats se présentant. Aujourd'hui, on va essayer de voir ce qui se passerait si elle devenait vraiment présidente de la République en 2017.

 

SON PASSE AU POUVOIR ET DANS LES ELECTIONS

Marine Le Pen est depuis le 16 janvier 2011 la présidente du Front Nationale succédant à son père qui en était le président depuis sa création. Depuis déjà 1998, son principal objectif au regard de son parti est de le dédiaboliser en créant par exemple la génération Le Pen en 1998 ou encore en disant « Il faut faire émerger un islam français, parce que l'islam de France, on a l'impression que c'est une notion territoriale » dérangeant la partie la plus extrême de son parti.

Son expérience ne s'arrête pas du tout au parti que son père a créé : elle a été conseillère régionale du Nord-Pas-De-Calais de 1998 à 2004, conseillère régionale d'Ile-De-France, élue dans les Hauts-De-Seine de 2004 à 2010, conseillère municipale d'Hénin-Beaumont de 2008 à 2011 et enfin conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais, élue dans le Pas-de-Calais encore aujourd'hui et ce depuis 2010.

Son expérience n'est pas juste régionale ni juste nationale mais aussi européenne : députée européenne non-inscrite dans la circonscription d'Ile-De-France de 2004 à 2009 puis réélue en 2009. Grâce à cela et à ses positions très fermes sur l'immigration et sur la sortie de la France de l'Union Européenne (ce qui a eu encore plus d'attention depuis le Brexit), les médias européens parlent d'elle comme un candidat potentiel et surtout comme "la première candidate de France".

LA CREDIBILITE DE CETTE CONJECTURE

Lorsqu'elle était candidate à l'élection présidentielle pour la première fois en 2012, elle obtient un score supérieur à son père Jean-Marie Le Pen avec 17.90% (le meilleur score de son père étant 17%). Depuis 2002, elle fait des scores remarquables au Nord-Pas-De-Calais : en 2010, Marine Le Pen finit troisième dans la région NPDC et deuxième au PDC.

Elle est aussi dans la liste du Time des cent personnes les plus influentes au monde en 2011 et en 2015.

Sa volonté de dédiaboliser le FN lui permet d'avoir un plus large électorat et ses idées fermes lui permettent de faire visualiser son caractère très rapidement aux yeux des français (un peu comme Donald Trump et ses discours chocs qui visent à lui donner une forte personnalité).

CE QUI SE PASSERAIT EN FONCTION DE SON PROGRAMME

La probabilité qu'elle devienne présidente de la République est de plus en plus grande : l'immigration "massive" qu'elle méprise est de plus en plus critiquée par les médias et les français ; l'insécurité est un thème récurent dans l'extrême droite, la droite, la gauche et même parfois l'extrême gauche ; la gauche et la droite ont de plus en plus les mêmes idées réconfortant son idée d'UMPS ; et la sortie de la France de l'UE est de plus en plus vraisemblable. Maintenant, en vue de son expérience, de ses idées et de sa position, il est intéressant de voir ce qui nous attendrait si elle parvient à conquérir les Français l'année prochaine.

La composition de son gouvernement

Ce serait le premier gouvernement d'extrême droite, donc les conjectures sont très approximatives, mais essayons-nous tout de même à la tâche :

  • Florian Philippot en Premier Ministre. Il adhère au Front Nationale en 2011 et est porte parole du Rassemblement Bleu Marine ainsi que directeur stratégique de campagne de Marine Le Pen pour les présidentielles 2012. Il est le plus proche de cette dernière, il semble donc évident qu'il ait le rôle le plus important.
  • Bruno Gollnisch en ministre de la défense. Proche de Jean Marie Le Pen, il vote en sa faveur depuis 1974. Il adhère au Front National en 1984. Ancien de la Marine Nationale, il semble le mieux habilité pour le job.
  • Robert Ménard en ministre de l'intérieur. Il a délogé des réfugiés occupant un appartement illégalement dans sa ville. Il a régulièrement montré ces capacités de dirigeant.
  • Gilbert Collard en Garde des Sceaux. Avocat et critiquant régulièrement la politique de Christiane Taubira, il semblerait qu'il veuille sa place.
  • Wallerand de Saint-Just en Ministre de l'économie et des Finances. Il est le trésorier du Front National, il prend donc naturellement cette place.
  • Philippe Martel en ministre du travail. C'est un haut fonctionnaire et ex-collaborateur de Juppé et maintenant chef de cabinet de Marine Le Pen. Ce n'est donc pas étonnant qu'il prenne ce poste.

 

Il y a encore pleins de postes de ministres qui n'ont pas été nommé. Le reste semble un peu plus difficiles à imaginer.

En vue de son gouvernement, on peut très difficilement imaginer un Sénat d'extrême droite. Pour compenser un gouvernement comme celui-ci, il semblerait que le Sénat soit davantage composés de députés de droite, du centre ou de gauche. Cela permettra d'empêcher quelques réformes jugées trop extrêmes. Le risque étant qu'aucune réforme ne soit acceptée et qu'on passe cinq ans d'inactivité.

Les réformes qu'elle mettrait en place

Pour déterminer quelles réformes elle pourrait mettre en place, il faut d'abord être attentif à son programme de l'élection présidentielle 2012 puis du changement de perspective - si il y en a eu un.

En 2012, elle disait en avoir marre de "l'hyper-libéralisme" et veut redonner à la France son indépendance diplomatique, monétaire, économique, commerciale, industrielle, sociale, d'éducation et d'organisation institutionnelle. Son moyen pour y parvenir est de sortir de la zone euro et plus que jamais, on sait que cela est possible.

Elle veut arrêter la délocalisation et faire revenir les entreprises en France pour amliorer notre économie et pour réduire le chômage. Ainsi, elle pourra aussi ramener le plein emploi sans que cela ne coûte trop cher. Ce qui manque dans cette réforme est le moyen d'attirer les entreprises en France. Si elles sont parties, c'est parce qu'elles ne trouvaient pas des avantages suffisants en France et ce n'est pas par bon coeur qu'ils vont décider de revenir dans le pays qu'ils ont quitté. Cette réforme semble une promesse de campagne qui va passer aux oubliettes.

Elle semble toujours vouloir retirer le droit du sol comme elle l'avait annoncé en 2012 : "La nationalité française s'hérite ou se mérite" et est aussi pour le rétablissement de la peine de mort. Deux réformes pas très populaires en France et dans beaucoup de pays occidentaux. Elles semblent improbables à appliquer.

Autres réformes en rapport avec l'immigration sont la priorité aux Français pour le logement, les aides sociales, les emplois par rapport aux étrangers à compétences égales et retirer les aides sociales aux immigrés clandestins et le regroupement familial, ce qui rendrait le pays moins attrayant pour l'immigration. Elle veut aussi rétablir les contrôles douaniers au frontières et revenir à une immigration de 10 000 entrées par an afin de garder quasi exclusivement les étudiants étrangers venant faire leurs études en France. Cela semble tout de même trop extrême pour être accepté par un Sénat même de droite (un Sénat majoritairement d'extrême droite est très improbable) mais une partie de cela, ou une version plus edulcorée est plausible.

Son retour à la monnaie du néo-Franc semble aussi très tendu. Déjà de nombreux articles ont défendus ce point mais essayons de résumer tout cela. L'euros est maintenant plutôt stable parce que de nombreux pays l'utilisent. Si un pays est en crise terrible (comme la Grèce par exemple), la monnaie baisse moins de valeur que si la Grèce avait une monnaie nationale puisque la confiance en la monnaie est retrouvée très rapidement en vue des autres pays qui l'adoptent. La monnaie européenne est donc très utile -surtout pendant la crise de 2008- même pour la France. Aussi, lors du changement vers le néo-Franc, il peut se passer deux choses. La première est que tout le monde décide de sortir leur argent avant même que le changement ait lieu faisant réduire considérablement la valeur de cette nouvelle monnaie et ainsi perdant tout l'argent des prêts que l'on avait fait précédemment. La deuxième est que la valeur du néo-franc augmente provoquant une baisse des exportations (le produit étant trop cher) et réduisant les apports monétaires très chers à notre productivité. Toutefois, si on réfléchit bien, il y a une autre issue : tout fonctionne très bien. Les Français ont confiance et cela se fait ressentir dans le monde, la production de biens et services augmente et la consommation pareil.

Les conséquences possibles dans l'UE

Une des principales conséquences dans l'Union Européenne est le revirement vers l'extrême droite en cascade. La France peut être le déclencheur d'une aire anti-immigration et une Europe très fermée sur elle-même. Sa bonne entente avec Poutine est tout de même une bonne chose et des renégociations avec lui peuvent être intéressantes.

Bien évidemment, cela donne davantage de crédibilité à l'extrême droite dans le monde. Il est aussi possible que du aux changements très radicaux ou à un état déplorable de la France, l'inverse de produit.

DISCLAIMER : Ce dossier n'a pas de volonté de prédire l'avenir, ni même de conjecturer vers un futur horrible. Ici, nous évaluons les théories trouvées sur Internet, cherchons d'autres. Cet article n'est pas non plus pour vous encourager à voter ou à ne pas voter pour Marine Le Pen.

 

Si tu veux être notifié lorsqu'un nouvel épisode est en ligne, follow le compte Twitter officiel de Rapport Actu.

 

Articles qui peuvent vous intéresser :

 

Donald Trump - Portrait Robot

Plus un jour ne passe sans qu'on nous répète que Donald Trump a ses chances de gagner les prochaines élections présidentielles des Etats Unis. Alors qu'un an auparavant, personne en France ne le connaissait, il est devenu une personnalité montrée régulièrement dans les unes des journaux. Analyse d'un homme complexe.

Et si Touche Pas A Mon Poste annonçait la fin de la télévision ?

Dès le 1er avril 2010, Touche Pas A Mon Poste est diffusé sur D8 faisant régulièrement des records d'audience pour une chaîne encore agée d'à peine un an. Son animateur Cyril Hanouna acquiert ainsi une notoriété sans précédent. Cette émission est la représentation même de la quête de l'audience à tout prix ruinant l'image de journalistes et animateurs respectés auparavant. C'est à travers Touche Pas A Mon Poste qu'on va analyser l'évolution de la télévision et son possible futur.

Comprendre la couverture médiatique de l'attentat de Nice en 8 minutes

Le 14 Juillet 2016, Mohamed Lahouaiej Bouhlel a tué 84 personnes et en a blessé 131 en utilisant un camion pour les écraser. L'Etat Islamique a revendiqué l'attaque. Revenons sur la couverture médiatique de cet événement à la télévision, la radio, les journaux mais aussi sur Internet.

Google, la recette du succès

Créé le 4 septembre 1998 dans un garage par Larry Page et Sergueï Brin, Google est rapidement devenu le site le plus populaire d'Internet monopolisant le marché des moteurs de recherche. Comment Google a réussi a devenir un tel monstre de l'internet ? Quels sont les ingrédients de cette réussite signée Silicon Valley ? Voyons tout cela.


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

271 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 1er août 12:10
    Et si Marine Le Pen devenait présidente...mais elle le deviendra pour sur (enfin j’espère pour le futur des Français)..vu les bras cassés actuels qui vendent la France par petits bouts... !

    • Le421 Le421 1er août 18:54

      @Le p’tit Charles
      Vous avez totalement raison mon ami !
      Au lieu d’avoir une droite excitée (UMP) ou molle (PS), mettons une droite dure (FN).
      Parce que je pense qu’il n’y aura que quand on touchera le fond de la piscine qu’on pourra remonter.
      Avec un duo Trump / Le Pen et le TAFTA comme contrat de mariage, j’en connais qui vont en chier des ronds de chapeau.
      Ce ne sera pas faute d’avoir prévenu.
      Moi, maintenant...
      A la limite, je me demande si ce n’est pas la solution.
      Et puis au moins, on nous cassera plus les couilles avec l’insécurité puisque cela passera aux oubliettes. Pensez bien que les journalistes devront se mettre au pas. Quoique. Ils sont déjà formatés !!


    • izarn 2 août 01:58

      @Le421
      Ca m’étonnerait que Donald Trump et Marine Le Pen adorent le TAFTA !
      Ou avez vu ça ?
      C’est de la propagande basique...Assez lamentable....Trouvez mieux.
      Ces deux la sont anti-systèmes....Ce qui ne veut pas dire communistes....Bien sur ! Ca c’est du passé, laissons ça aux gateux.
      Le Systéme ? Qui est-ce ? Wall Street, Goldman Sachs, les néocons, des multinationales connues et ultra riches, les pétroliers, etc...Et autre menu fretin en UE qui cirent leurs pompes. Citer des noms est tellement facile que je vous laisse deviner...
      L’occident est en train de se diviser en pro-système et anti-système.
      C’est une nouvelle problématique politique, entre impérialisme et anti-impérialisme.
      Lénine disait que le stade ultime du capitalisme c’est l’impérialisme.
      Donc l’Impérialisme US. Celui ci est en train de se déliter. Car la mondialisation était faite pour l’Impérialisme US...Il se trouve que d’autres puissances renaclent à leur obéir : La Chine et la Russie...Nous pauvres cons depuis Giscard on larbine et on fait l’UE, le machin aux ordres de l’Empire.
      Or la Chine et la Russie marquent des points, décisifs...Les peuples européens se réveillent. L’UE tremble...Le Brexit la rends dingue...
      Il faut voir la montée des « populismes » ( smiley ) comme le refus de la domination impérialiste.
      Ce n’est pas une extreme droite (Dixit le Système), qui serait docile et conservatrice vis à vis de l’Empire US, mais une force résistante,et donc finalement, de gauche !
      Ben ouais !
      Etonnant non ?
      Comme eu dit Cyclopède.


    • izarn 2 août 02:24

      @izarn
      Vous pouviez remarquer, que lors des régionales nous avions contre Marine et Marion Maréchal Le Pen, la parfaite dichotomie pro-Système et anti-Système.....
      L’anti-Système est un univers ou devrait s’integrer Mélenchon, s’il accepte de briser ses liens liens avec la pseudo gauche du PS, pro Système et pro Goldman Sachs, ou pro Rothchild, dans les faits. Non le FN n’est pas fasciste, meme un ex trotskiste, Jospin l’a dit...Mélenchon est-il un maniaco dépressif ? Pourquoi sort-il sa haine face au FN ? Une histoire familiale en Afrique du Nord ? Mystère...Que Cambadelis soit taré, c’est facile à voir, mais Mélenchon ?
      Vous pouvez aussi remarquer, les anti-systémes US : Trump et Sanders... Contre la pro système Clinton...
      Bien entendus nos merdias, et cet article se refusent à parler de Système et d’anti-Système.
      Les anti-Systèmes sont des complotistes fascistes, bien entendu....
      Vaste connerie...L’Empire Titanic déverse sa haine sur ses opposants...
      Reductio ad hitlerum.


    • Le421 Le421 2 août 08:19

      @izarn
      Vous croyez que Trump est devenu milliardaire en faisant du commerce équitable de café au Honduras ?
      Sans déconner.
      Vous savez que l’histoire de la marmotte et du papier alu, c’était juste une pub !!
      Non ? Ah ouais, d’accord...

      Le FN contre le TAFTA ??

      J’ai fait des conférences moi-même sur le sujet avec l’aide de R.M. JENNAR et je peux vous dire que, concrètement, je n’ai jamais vu quelqu’un du FN s’intéresser au sujet...
      Mais si ça se dit chez Bourdin, alors, c’est sûrement vrai.  smiley


    • zygzornifle zygzornifle 2 août 08:42

      @Le p’tit Charles


       ils ne vendent même pas la France ils sont incapables de commercer sans se faire plumer .....

      ils seraient capables de se faire refiler à prix d’or des bons de l’emprunt Russe du siècle dernier .....

    • Pakiko (---.---.81.21) 2 août 23:27

      @Le421 A notre connaissance la fortune de Trump est un héritage famillial mais vu l’abattage médiatique il en devient sympatique


    • zygzornifle zygzornifle 3 août 09:46

      @Le p’tit Charles
       2017 gauche halal contre droite casher et contre fn jambon beurre


    • zygzornifle zygzornifle 3 août 14:33

      @Le p’tit Charles
       Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu’on continue à y croire (Coluche)




    • Alren Alren 1er août 12:12

      Ne rêvez pas (?) : elle ne sera pas élue.
      Un Juppé face à elle fera presque le même score que Chirac face à Le Pen père : au moins 70%.
      Et de toute façon, elle n’aurait pas une majorité à l’Assemblée nationale.


      • yves 1er août 12:31

        @Alren
        Ne rêvez pas !
        on peut rever quand même , c’est pas encore interdit jusqu’a preuve du contraire !
        de toute façon , la coalition gauche droite de ce pays va se déchainer pour contrer cela , en n’en doute pas un seul instant !
        et on va se retrouver gros jean comme devant et la vie continuera !


      • Fergus Fergus 1er août 13:39

        Bonjour, Alren

        Je pense, comme vous, qu’elle n’a strictement aucune chance d’être élue présidente en 2017.

        Mais en admettant qu’elle le soit, son gouvernement FN serait immédiatement renversé par une motion de censure dès l’ouverture de la session parlementaire. Et pour cause : comme vous le soulignez avec pertinence, elle serait très loin de disposer d’une majorité parlementaire à l’Assemblée Nationale.

        Il s’ensuivrait donc la mise en place d’un gouvernement de droite LR-UDI, au grand dam de Le Pen, condamnée à la cohabitation durant au moins un an (impossibilité de dissoudre l’AN durant ce laps de temps) et sans doute toute la durée de son mandat !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 1er août 13:47

        @Fergus

        C’est faux : la législative dans la foulée des présidentielles, donne une majorité immédiate au parti du président, comme on l’a vu depuis 2002 (au prix d’une forte abstention, il est vrai)

        Vous prétendez qu’un type serait élu par 50% Français + 1 et que, 1 mois après, alors qu’il n’a encore rien fait, on lui refuserait une majorité aux législatives ?

        C’est une blague ?

        (on disait sans doute la même chose de Mitterrand avant qu’il ne soit élu en 81 ; élu, il dissout l’assemblée et trouve sa majorité)


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 1er août 13:54

        @Olivier Perriet

        Je complète ma réflexion un peu péremptoire :

        Il y a pas mal de circonscriptions qui étaient chiraquiennes en 2002, sarkozystes en 2007, socialistes en 2012.
        Toul est passé de Morano (2002 et 2007) à Potier (PS) en 2012.

        Probable que ce n’est pas la seule circonscription dans ce cas. Les zones ancrées à gauche ou à droite se font de plus en plus rares.


      • Fergus Fergus 1er août 14:21

        Bonjour, Olivier Perriet

        Vous prenez vos désirs pour des réalités : ce que vous décrivez concernait des partis (LR et le PS) structurés sur des réseaux d’élus et disposant de moyens considérables depuis des décennies, ce qui n’est pas le cas du FN.

        Qui plus est, l’arrivée Le Pen à la présidence, en admettant qu’elle soit possible, se ferait grâce à des votes populaires massifs dans quelques contrées du territoire, mais qui ne concerneraient qu’une minorité de circonscriptions électorales.

        Enfin, aucune comparaison n’est possible avec Mitterrand : vous oubliez qu’à l’époque, il y avait deux grandes entités à gauche : le PS et le PCF. Or, trois ans avant 1981, ces deux partis étaient à égalité aux législatives de 1978 avec l’ensemble RPR-UDF : aux environs de 44 %. En créant l’Union de la Gauche, Mitterrand partait donc sur une base de... 46 % d’électeurs (inclus ceux du MRG). On est bien loin des... 14 % du FN ux législatives de 2012 !!!


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 1er août 14:39

        @Fergus

        le mode de scrutin législatives a été changé en 2000. La législative n’a plus aucun sens, hormis prendre acte de la couleur politique du nouveau président. Pourquoi y a-t-il autant d’abstentions aux législatives maintenant ?

        Avez vous regardé les résultats des départementales ?

        N’avez-vous pas remarqué le poids absolument majeur des étiquettes, même par rapport à « l’implantation des grands notables » que vous évoquez ? Si une chèvre a l’étiquette FN, PS, UMP, elle fait 30 %

        Pourquoi Toul a voté Morano, puis socialiste dès que le vent a tourné ?

        Et en cherchant bien dans les archives, je suis sûr qu’on trouverait pas mal d’articles disant que « Mitterrand n’aurait aucune chance d’avoir une majorité à l’Assemblée, voyons, ne votez pas pour lui ce serait le chaos, un socialiiste »


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 1er août 14:49

        @Fergus

        je complète ma réponse :

        vous pensez vraiment que les Français seraient assez bêtes pour élire un président, même ric-rac, et le mettraient en cohabitation directement, alors qu’il n’a rien fait ?

        A moins qu’on tombe sur quelqu’un qui réussisse à se rendre impopulaire en un mois, mais j’en doute :
        pour être élu, il faut être un minimum malin. Une fois élu, il y a un gouvernement transitoire qui gère les affaires courantes (en gros ne fait pas grand chose d’important) et prépare les législatives, comme on l’a vu à chaque fois.


      • Etbendidon 1er août 14:52

        @Fergus
        Mais oui fergugusse elle n’a aucune chance grace à des clampins comme toi qui voteront républicains citoyens et droitdelommiste vivre-ensemblisme
         smiley
        faut surtout rien changer pour que tu continues d’aller au théatre et à l’opéra, voir des expositions intellos et bien penser sur agoravox
        vive l’UMPS, longue vie aux ripoublicains
         smiley


      • Fergus Fergus 1er août 17:26

        Bonjour, Etbendidon

        « faut surtout rien changer »

        Ben, justement, cela fait des décennies que je veux que ça change. Des décennies que je vote pour la gauche radicale afin de redonner du poids et de l’espoir aux classes populaires.

        L’UMPS, connais pas ! Je ne vote pour ce gens-là qu’au 2e tour de la présidentielle, en choisissant celui qui me parait le moins toxique ! Et je continuerai ainsi tant qu’un candidat conforme à mes idées ne sera pas en mesure de l’emporter. 


      • Ar zen Ar zen 1er août 18:06

        @Fergus

        Le comportement « standard » que les élites financières au pouvoir attendent de l’électeur manipulé. Une premier tour pour diviser et un second tour pour rassembler autour des valeurs véritablement républicaines.

        Une très bonne stratégie si je dois en juger par ses résultats.


      • Le421 Le421 1er août 18:57

        @Olivier Perriet
        Une majorité de députés FN ?? Alors ça, je voudrais le voir histoire de rire !! Mettre Brigitte Bardot à l’Assemblée ou Alain Delon, ça aurait de la gueule !! Et Dieudonné aussi, j’oubliais M’bala M’bala... smiley


      • Fergus Fergus 1er août 19:24

        Bonsoir, Ar zen

        Vous proposez quoi, vous qui irez Asselineau (s’il est qualifié) tandis que j’irai voter Mélenchon ?


      • Fergus Fergus 1er août 19:45

        Bonsoir, Le421

        En effet ! Au mieux, en bénéficiant de la dynamique présidentielle, le FN multipliera par 50 le nombre de ses députés, ce qui lui donnera un effectif de 150, soit la moitié du nombre nécessaire pour atteindre la majorité absolue. A comparer avec l’effectif des députés LR-UDI qui ressortira probablement dans une fourchette de 300 à 350, compte tenu de l’effondrement prévisible du PS.


      • Fergus Fergus 1er août 23:00

        Bonsoir, Porcu Nustrale

        Vous qui, contrairement à moi, semblez si bien connaître Terra-Nova, expliquez-m’en le fonctionnement et les objectifs afin que je ne meure pas idiot. Je vous en remercie d’avance. 


      • Berlingot Berlingot 1er août 23:24

        @Alren
        En tout cas moi, je ne voterai pas Juppé : j’ai voté deux fois à droite, une fois pour Chirac, une autre fois pour Hollande. Ça suffit..


      • izarn 2 août 04:13

        @Alren
        Bon si les enculés s’unissent c’est sur....
        Mais bon, le pays sentira pas mal la merde...


      • Le421 Le421 2 août 08:20

        @Fergus
        Ce qui est marrant c’est que les sbires d’extrême droite n’ont pas perdu cette habitude de sacquer les bonnes et justes remarques... Risible !!


      • vesjem vesjem 2 août 08:43

        @Fergus
        alors , on reste chez soi et entre soi pour que perdure le système mafieux ?
        rationnellement, tu as raison (peu de chance d’être élue), mais la dédiabolisation fait son chemin ; l’explication d’ « isarn » est assez juste, l’apparente bipolarité du monde politique semble changer de valeurs ;
        le système actuel se nécrose, tant le mensonge devient patent et évident ;
        le sens noble de la politique a progressivement été gangréné par une certaine pourriture ;
        la prise de conscience progressive des populations est lente mais irréversible, malgré toutes les entraves scélérates du système ;
        bien évidemment non plus, le fn n’a pas le monopole de la vertu , mais nous avons aujourd’hui tous les outils (hors mainstreams) pour évaluer presque en temps réel le degré de corruption ou de droiture d’un système 


      • zygzornifle zygzornifle 2 août 08:46

        @Alren



         Juppé le condamné pour emplois fictifs , aux USA il passerait la serpillière au Mac Do ou serait homme pipi dans les toilettes publiques mais en France on est assez con pour lui cirer le sommet du crane afin qu’il brille et serve de phare pour guider tous les atomisés du bulbe atteints du syndrome de Stockholm .....

        il y a 160 métiers ou on réclame un casier judiciaire vierge mais surtout pas en politique....a gerber ......

      • zygzornifle zygzornifle 2 août 08:48

        @Berlingot


         je voterai pour ma machine a laver car elle a un programme propre .....

      • Iren-Nao 2 août 10:46

        @Le421
        Moi President, je mettrais Dieudonne ministre de la Culture.
        Pour les autres portefeuilles, je vous dirai plus tard si vous me meritez.
        IrenNao


      • yves 2 août 11:27

        @zygzornifle
        le tuyau de vidange , il est branché ou ?
        c’est apres que ça se gâte !


      • Kelvinhpr (---.---.198.206) 2 août 20:40

        @Olivier Perriet Totalement raison.. Merci !


      • zygzornifle zygzornifle 3 août 09:45

        @yves


         au paradis, c’est un tuyau de vie d’ange ......

      • zygzornifle zygzornifle 3 août 14:35

        @yves


        c’est l’image même de nos politiques.....les mêmes depuis 40 ans a mentir et a escroquer..... le Français est masochiste puisqu’ils sont élus a chaque fois, tout le monde sait que ce sont les pires menteurs mais le sursaut républicain marche a tous les coups , chaque parti politique a son Panurge entraînant ses électeurs atteints du syndrome de Stockholm


      • Ezamose 5 août 05:17

        @Fergus
        Bonjour ;

        Il y’a quelque chose de faux dans votre commentaire car vous vous basez sur 577 députés, hors il est de notoriété publique que ce nombre est beaucoup trop élevé et que le FN réclame depuis des années la proportionnel à l’Assemblée Nationale.

        Il convient de noter que le FN malgré ses très haut score ne se voir gratifié que de 3 députés quand des partis politique ne faisant même pas 10 % du score FN en on près d’une 20 aines ( alias EELV ) preuve qu’il n’y a pas besoin du FN pour que la France soit une dictature !

        Pour en revenir à nos moutons, l’Assemblé nationale pourrait très bien se faire sur la base de 150-200 députées sans compter la suppression immédiate du Sénat.


      • chantecler chantecler 6 août 21:41

        @Ezamose
        Exact !
        577 députés ...
        On garde les FN et on vire les autres.
        CQFD .


      • yves 1er août 12:18

        Les études d’opinions lui donnent un score de 25% d’intentions de vote environ même si ces sondages sont à prendre avec précaution !
        effectivement , mais ça ça dépend des instituts de sondages , et de ceux qui les publient !
        et comme tous ces médias nous mentent effrontément , ainsi que les sondeurs , on est pas pres d’avoir des sondages pas truqués !
        ceci dit , chaqu’un a ses chances !
        comme dirait un certain martin , tout le monde a gagné !
        sauf que nous , depuis 1945 , on se fait enculer en beauté !
        ainsi va la vie !


        • Jo.Di Jo.Di 1er août 12:19

          La putasserie médiatique et les prébendiers de l’oligarchie capitalistes, négriers, otaniens, snas-frontièriste, libéraux libertaires, pédophiles, acheteur de gobe bébé gpa auraient moins de place dans la vitrine du spectacle, mais c’est tout ....
           
          On peut changer de politique, on ne peut pas changer de peuple, la démographie c’est l’Histoire.
           
          Hiver européen du cercueil en or libidineux des soumis grand remplacés
           
          Printemps africain de la colonisation mondialiste des barbus djellabas et boubous

           
          Touche pas à mon melting potes libéral libertaires oligarchique mondialiste nous voilà !
           
          « Si j’étais né en Chine je serais un chinois version bobo ! » Boubou bobo anonyme
           
          « L’anti-racisme ainsi compris va être la pointe émergée d’un phénomène de mentalité beaucoup plus diffus, beaucoup plus large, où toute une série de valeurs libérales acquièrent une identité de gôôôche [...] Il fait être ouvert sur tous les plans [...] Le repoussoir par excellence, c’est la fermeture, aussi bien économique, que politique où migratoire. »
           

           
           
          « La greffe s’effectue sur fond d’internationalisme [p... NPA], lequel se recycle à merveille dans la cause européenne, puis dans le cosmopolitisme multiculturel [BHL-Bergé], en pleine affinité avec le climat de globalisation économique en train de s’installer. Le libertarisme [libéral-libertaire] fournit le moyen d’entrer dans le libéralisme en gardant sa bonne conscience [Kohn le tripoté]. » 

           
          Marcel Gauchet, passé du coté obscur de la force, décrit gôôôchiste, la p... du Capital.


          • Jélaniac Jélaniac 1er août 18:41

            @Jo.Di
            -
            La putasserie médiatique et les prébendiers de l’oligarchie capitalistes, négriers, otaniens, snas-frontièriste, libéraux libertaires, pédophiles, acheteur de gobe bébé gpa auraient moins de place dans la vitrine du spectacle, mais c’est tout ....
            -
            Un désespoir de cet ordre est respectable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

sacharbit


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès