Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Et si pour faire gagner la gauche il valait mieux voter à droite (...)

Et si pour faire gagner la gauche il valait mieux voter à droite ?

L’échéance approche. Bientôt les électeurs Français se rendront par millions voter au premier tour de l’élection présidentielle, et cela malgré le constat largement partagé de l’arnaque que constitue le système électoral français. Mais faire ce constat ne résout malheureusement rien. Il faut désormais faire preuve de pragmatisme et regarder la réalité en face : au delà du débat d’idées et de la conviction politique se trouvent la tactique et la stratégie, et les résultats du premier tour ne représenteront pas la volonté du peuple mais bien le fruit d’un calcul paradoxal dans lequel la raison se perd inévitablement.

Avant d’aller plus loin dans cette démonstration en regardant de plus près les hypothèses qui se dessinent , il faut tout de même aborder le contexte dans lequel se déroule ce scrutin, à savoir la situation économique et sociale dans laquelle se trouve la France elle-même, ainsi que celle plus large dans laquelle se trouve l’Europe toute entière. Et prendre en compte quelques éléments en théorie indépendants du scrutin mais qui influencent clairement les résultats :

-La mainmise des marchés financiers sur le débat électoral qui rend plus que jamais service au concept de « vote utile » en imposant un deuxième tour entre les deux soumis au système, messieurs Sarkozy et Hollande. Ayant clairement fait savoir que la spéculation sur la dette française dépendrait du président élu, Nicolas Sarkozy est pour eux le favori de cette élection.

- Le conflit d’intérêt scandaleux qui permet à un chef de l’Etat-candidat de faire campagne avec la puissance de la propagande gouvernementale, comme on le voit ces derniers temps avec l’instrumentalisation de certains faits divers et les déplacements présidentiels dont il profite pour faire sa campagne.

-l’abstention record en l’absence d’une part de la comptabilisation du vote blanc, et de l’autre de l’inutilité de prendre part à un scrutin qui désignera presque inévitablement l’un des deux « favoris ». Sachant que cette abstention profite sans doute en réalité à ces deux-ci, les abstentionnistes n’étant en général pas proches des partis traditionnels.

Ce lourd constat réalisé, restent à étudier les différentes possibilités que nous offre le premier tour : si on table raisonnablement sur l’absence au second tour des « petits candidats », seuls restent en lice, potentiellement donc, François Bayrou, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Sarkozy et François Hollande : soit 3 challengers et 2 favoris.

Il faut exclure cependant les hypothèses donnant victorieux deux challengers, que ce soient par exemple madame Le Pen et monsieur Mélenchon ou monsieur Bayrou et monsieur Mélenchon. Les seuls duels « acceptables » seront Le Pen/Hollande (1), Le Pen/Sarkozy (2), Mélenchon/Sarkozy (3), Hollande/Bayrou (4), Sarkozy/Bayrou (5), Hollande/Mélenchon (6), Hollande/Sarkozy (7). En tout 7 duels possibles. Dont deux sont hautement improbables étant donné que ceux qui votent au premier tour pour des « petits candidats » de droite ne vont certainement pas voter Le Pen au premier tour et Hollande au deuxième, ni ceux de gauche pour Mélenchon au premier et Sarkozy au deuxième. La configuration qui verrait Le Pen/Sarkozy comme il y a eu Chirac/Le Pen me semble aujourd’hui impossible au même titre qu’un Mélenchon/Hollande, surtout après ce qui s’est passé en 2002. Mais de toutes les manières l’un comme l’autre de ces duels verrait les deux principaux candidats gagner au second tour. Regardons ce qui peut raisonnablement advenir de ces duels :

possibilité (1) : Hollande gagnant

possibilité (2) : Sarkozy gagnant

possibilité (3) : Sarkozy gagnant

possibilité (4) : Hollande pas sûr d’être gagnant

possibilité (5) : Sarkozy pas sûr d’être gagnant

possibilité (6) : Hollande gagnant

possibilité (7) : Sarkozy ou Hollande

Dans tous les cas de figure ce sera donc soit Hollande soit Sarkozy, sauf les cas (4) et (5) qui restent indécis, mais cette option est difficilement crédible aux vues des sondages récents. Le seul rôle que pourrait jouer monsieur Bayrou se situe dans un duel Sarkozy/Hollande, ce qui revient à dire qu’il est plus utile pour la droite comme pour la gauche de ne pas voter Bayrou. Ce qui devrait nous aider à nous interroger sérieusement sur l’utilité du premier tour, hors mise celle qui consiste à faire de savants calculs qui conduisent aux aberrations qui vont suivre, car en définitive, si on récapitule :

-pour faire gagner la droite (ou faire perdre la gauche c’est selon), il faut donc ne pas voter Bayrou car le report de voix est incertain, et surtout il vaut mieux voter Mélenchon que Le Pen. Le plus sûr étant de voter… Sarkozy, et cela dès le premier tour.

-pour faire gagner la gauche (ou faire perdre la droite c’est selon), il ne faut toujours pas voter Bayrou, et il vaut mieux voter Le Pen que Mélenchon. Le plus sûr étant de voter… Hollande, et cela dès le premier tour.

A quoi sert donc le premier tour puisqu’il faut voter « utile » dès le premier, si ce n’est à servir l’illusion démocratique, en faisant croire par exemple que le pluralisme existe dans notre pays, et que nous avons le choix ? Car au lieu focaliser l’attention du peuple sur les aberrations de ce système électoral il noie son esprits dans des calculs interminables et laisse le champ libre aux deux candidats d’un même système, celui qui souhaite que l’on se soumette à sa volonté plus qu’à celle du peuple.

Mais ce n’est pas tout : car tout s’inverse encore une fois si l’ on considère les derniers rapports des donneurs d’ordres de ce système. Si l’on en croit leurs analyses, la rigueur et l’austérité seront les seuls programmes applicables, que le président soit « de droite » ou « de gauche ». Ce qui fait qu’en réalité la droite a plus intérêt à ce que la gauche arrive au pouvoir et la gauche que ce soit la droite qui gagne, car il est presque certain que les contraintes auxquelles devra se soumettre le futur président fera de lui l’homme le plus détesté de France.

Cela signifie qu’à part l’immunité que confère au candidat le statut de président (qui n’intéresse que Sarkozy et quelques proches), la droite a dans l’ensemble intérêt à ce que Hollande devienne président pour faire le « sale boulot », et revenir aux affaires en 2017, quand le peuple sera suffisamment dégoûté par « la gauche ». Et pour la gauche, l’idéal serait de « supporter » Sarkozy encore pour 5 ans, afin qu’au terme de son second mandat il soit si détesté qu’il ouvre grand les portes à gauche pour la suite.

Voilà l’état dans lequel la démocratie française se trouve actuellement : mort cérébrale. Le système électoral censé respecter la volonté du peuple ne permet dans la pratique aucun changement de gouvernance et le rôle du peuple se limite à assumer consciemment le « non-choix » schizophrénique qu’on lui impose. A tel point que pour faire gagner la gauche, il puisse se demander s’il ne ferait pas mieux de voter à droite.

Caleb Irri

http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  1.95/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • paul 16 avril 2012 17:50

    Un coup de billard à trois bandes ...euh, trop compliqué, plutôt droit au but , comme disent les supporters de l’OM !


    • Susanoo ! Susanoo 17 avril 2012 01:08

      Quel que soit le gagnant de cette présidentielle, la direction sera la même : l’austérité salutaire.

      Ceux qui prétendent le contraire sont des menteurs. C’est un fait.

      Maintenant qui connait le mieux la situation réelle de la France,l’Europe et du Monde ?? Sarko.

      Qui est le seul candidat à avoir les épaules pour diriger le Pays pendant cette phase de transformation historique obligatoire que va subir la France, l’Europe et le monde ??

      Faut arrêter d’émettre des hypothèses.

      L’homme de la situation c’est SARKO.

      Vous les français vous ne pouvez pas vous permettre de mal voter.


    • Nanar M Nanar M 17 avril 2012 05:11

      @susanoo
      On suppose que vous n’êtes pas français.
      Et pour nous donner des injonctions à voter, de plus pour le nabo, vous êtes soit un provocateur soit vous n’avez rien compris à notre mentalité.


    • momo momo 17 avril 2012 08:38

      « Etre de gauche ou être de droite, c’est choisir une des innombrables manières qui s’offrent à l’homme d’être un imbécile ; toutes deux, en effet, sont des formes d’hémiplégie morale. »

      José Ortega y Gasset (La rebelión de las masas, page 69)


    • Susanoo ! Susanoo 17 avril 2012 16:14

      Je suis belge par adoption.

      Mais ma mémoire génétique européenne vient précisément de France. Ca explique en grande partie mon arrogance.

      Vous savez ce qu’on dit des français, ben moi je suis pareil. Alors j’ai mon mot à dire.

      Surtout que vos délires auront à coup sûr une influence sur ma vie.


    • Nanar M Nanar M 17 avril 2012 05:28

      @ l’auteur
      Vous présentez votre avis, voici le mien :
      La mainmise des marchés financiers sur le débat électoral rend indispensable un vote Mélenchon, c’est le seul vote utile pour France,l’Europe et le Monde.

      Je vois dans ma boule de cristal un match Mélenchon-Hollande dans lequel Hollande vas faire rétamer grave.

      En effet les français en ont ras la casquette des donneurs d’ordre du système.
      Les électeurs qui traditionnellement votaient un candidat du système faute de mieux, les électeurs du Front National qui votaient Lepen par dépit ont enfin trouvé avec le Front de Gauche et Mélenchon un programme et un candidat capables de porter leurs aspirations.


      • papi 17 avril 2012 13:51

        @ nanar
        Vous présentez votre avis, voici le mien :
        La mainmise des marchés financiers sur le débat électoral rend indispensable un vote lepen c’est le seul vote utile pour France,l’Europe et le Monde.

        Je vois dans ma boule de cristal un match lepen-Hollande dans lequel Hollande vas faire rétamer grave.

        En effet les français en ont ras la casquette des donneurs d’ordre du système.
        Les électeurs qui traditionnellement votaient un candidat du système faute de mieux, les électeurs socialistes qui votaient par dépit ont enfin trouvé avec le Front national et marine Lepen un programme et un candidat capables de porter leurs aspirations.


      • gaijin gaijin 17 avril 2012 08:32

        caleb
        bon résumé de la situation
        la seule solution pour en sortir étant une abstention qui dépasse les 50 %
        ( et en suite............ a la bastille )
        a peine auriez vous pu ajouter que tout ce battage ( par ce que le mot débat ne semble pas approprié ) se déroule autour d’une part d’idées datant du 19ème siècle d’autre part de l’ impossibilité de sortir de la situation de merde dans laquelle ces clowns nous ont mis en les laissant au pouvoir.

        « gouverner c’est prévoir »
        mais comment nos politiques professionnels qui n’ont pas prévus qu’un jour il faudrait rembourser la dette pourraient ’ils se tourner vers l’avenir ?

        prospectives :
        dans tout les cas se sera la merde

        si on suit les tendances la gauche gagne
        au coup suivant la droite : « ah on vous l’avait bien dit »
        la droite gagne voir l’ extrème droite 
        et la il va bien falloir les foutre a la mer ces étrangers qui mangent le pain des français
        seulement vu le nombre = guerre civile

        la droite gagne
        création d’un impôt sur l’air qu’on respire ( ben quoi faut bien rembourser vos dettes ( feignants de pauvres )
        implosion sociale

        la droite gagne et perd les législatives
        sarko se retrouve avec hollande comme premier ministre l’assemblée et le sénat a gauche
        il fond son dernier fusible et tente un coup d’ état militaire soutenu par ses alliés de l’ otan =
        guerre civile

        .................................


        • efarista efarista 17 avril 2012 13:33

          @ l’auteur

          " Sarkozy encore pour 5 ans, afin qu’au terme de son second mandat il soit si détesté qu’il ouvre grand les portes à gauche pour la suite.« 

          On a déjà atteint ce stade. Un seul mandat a suffit.

          @ Susanoo

           »L’homme de la situation c’est SARKO.

          Vous les français vous ne pouvez pas vous permettre de mal voter."

          Il semble que vous deviez plutot vous concentrer sur la politique de votre propre pays.

          Ici pour mal voter ce serait précisément de voter Sarko


          • papi 17 avril 2012 13:54

            @ l’auteur

            Dimanche soir ,nous serons fixés !! et certainement une surprise de taille, à l’ouverture des enveloppes ! ..


            • LeRelayeurFrançais LeRelayeurFrançais 17 avril 2012 15:13

              Un autre avis peut-être ? Marine Le Pen Europe et Euro, la vérité contre tous !

              http://0z.fr/F_oYm

              François Hollande : révisionniste, faible et inexistant au PS http://0z.fr/4IaWH

              Mélenchon trahit les sans-papiers http://0z.fr/pLSzQ 


              • onvalefaire onvalefaire 17 avril 2012 15:26

                SARKOZY PLUTÔT QUE HOLLANDE ?

                Bon...on se calme...pas de hoquet indigné prématuré pour les uns, ni gloussement anticipé pour les autres...Je vais, bien sur, voter Mélenchon au premier tour, et m’abstenir au second...sauf si...

                Ceci dit, pour nous, ouvriers, employés, chômeurs, fonctionnaires, agriculteurs, étudiants, immigrés, roms, homosexuel(lle)s, minorités ....bref, pour nous, que vaut t’il mieux ???

                Bien sur, je préfère la rondeur bonhomme de Hollande au bling bling insupportable de Sarkozy...mais pour le fond ?? Entre le Sarkozysme-Parisot-cac40-TF1-argent et le Hollandisme-Fabius-gauche caviar-intellos bac×argent, que pouvons nous vraiment espérer ??

                Evidemment, dans un cas, aucun changement dans la continuité : toujours plus pour les nantis, cadeaux fiscaux, discrimination « positive » (! !!!!) ...inutile de refaire un catalogue de ces 5 ( 17...) années passées...certains y trouvent leur intérêt, et je le conçois aisément...

                Dans l’autre cas, on peut compter sur quelques petits gestes sociaux...petite augmentation du smic, petite réforme fiscale, petite colère contre les vilains marchés financiers...et sans doute quelques petites mesurettes tendance « avancée sociale »...


                • onvalefaire onvalefaire 17 avril 2012 15:27

                  Bref, pas grande différence pour le monde qui nous attend...Ah si, j’oubliais !!!! Avec l’un on passera son code au collège, avec l’autre pendant un service civique !!!!

                  Comme le disait si bien un digne représentant de ce monde dont je ne veux plus : c’est une révolution !!!!

                  Alors, je me dis que si Hollande devient président, l’appareil tentaculaire du PS va s’étendre de Paris aux régions, maintenir son appareil et ses élus locaux ...tous ceux, qui, comme moi, habitent en milieu rural connaissent l’inertie et l’omnipotence de ces pouvoirs locaux...main mise sur les services publics, l’information, les dépenses publiques...

                  Et je me dis aussi, que si Sarkozy était réélu, le peuple trompé et trahi une fois de plus , viendrait plus vite rejoindre le train de la révolution citoyenne en route, et dont le destin me semble irréversible...la victoire...et il me semble plus facile et rapide de combattre un ennemi à visage découvert qu’un pouvoir aussi élitiste, dissimulé sous une étiquette « socialiste »...

                  Bon, je m’arrête...vous pouvez vous déchainer...mais aussi réfléchir...

                  Et puis il y a une autre solution : un vote massif pour le FDG...


                  • SEPH 17 avril 2012 15:31

                    les articles sur ce site sont de plus en plus débiles.


                    • Cocasse Cocasse 17 avril 2012 16:22

                      Et si pour nettoyer la merde au fond de mon froc, il me suffisait de chier dedans ?!!
                       smiley


                      • Lavine 24 avril 2012 00:29

                        loooooool bien vu


                      • Defrance Defrance 17 avril 2012 17:12

                           Les candidats ne laissent que deux options :

                              Melenchon pour ceux qui se sentent de gauche

                             Dupont-Aignan pour ceux qui se sentent plutôt de droite ! 

                          De toute façon comme il n’y a pas eut de bulletin imprimés pour Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, pas possible de voter pour lui sans se mettre hors la loi ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès