Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Eurex lance une OPA sur la dette française

Eurex lance une OPA sur la dette française

Eurex, société germano / suisse, filiale contrôlée à 50% par la Deutsche Boerse, l'homologue allemande de la Bourse de Paris, a lancé aujourd'hui le 16 avril 2012 un contrat spéculatif sur la dette française. Tout le monde pourra désormais parier sur la faillite de la France, en mettant la dette française sous pression.

Jacques Cheminade, candidat à la présidentielle française a été le premier des candidats à en parler le 10 avril 2012 dans l'émission de France 2 (Télé Matin)

Aujourd'hui, le 16 avril 2012, un peu avant 15h30, 1.770 contrats avaient été échangés, couvrant un volume d'environ 100 Milliards d'Euros, contre quelques 7.000 contrats sur la dette italienne, et plus de 390.000 contrats sur la dette allemande.

Pour rappel la dette publique française s'élève à 1717 Milliards d'Euro, c'est 86% du PIB.

La dette publique continue à monter de jour en jour, malgré le programme d'austérité du gouvernement actuel, austérité qui frappe essentiellement les gens avec des revenus modestes.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) est écartée du contrôle de ces opérations menées par Eurex.

La mécanique semble agencée comme si on avait voulu faire en sorte que le « prochain » président qui affiche sa volonté de faire en sorte que "la démocratie soit plus forte que les marchés" soit privé de tout pouvoir et placé sous tutelle dès le premier jour par Berlin.

Les gouvernements, l'actuel et les précédents, ont abandonné leurs pouvoirs progressivement aux marchées financiers et aux multinationales.

Les marchés financiers ont déjà renversé les démocraties à Rome, à Madrid et à Athènes, et la France est un des prochains pays sur la liste d'attente.

Jean-Luc Mélenchon, qui prédit un assaut des marchés contre la France dès le 7 mai, dénonce, lui, à raison, «  un instrument financier de chantage contre la dette de l'Etat français  ».

En France, la funeste loi n° 73-7 du 3 janvier 1973 qui oblige l’État à ne plus emprunter auprès de la Banque centrale a condamné le peuple au remboursement de la dette publique qui accroît inexorablement ! 50 milliards d'Euros de nos impôts sont prélevée par ans uniquement pour payer les intérêts de la dette publique, argent qui est ponctionné par les banques privées. Depuis 1973 nous avons déjà "remboursé" près de 1400 milliards d'Euros que pour les intérêts de la dette publique (à travers de nos impôts).

Nous aurions pu éviter d'acquitter tous ces intérêts, si nous nous étions contentés de rembourser un emprunt à taux zéro comme cela a été le cas avant 1973, la dette de la France aurait été réduite à zéro ou presque en 2007 ! Mais des hommes politiques corrompus ont voté la loi n° 73-7 du 3 janvier 1973 qui a été adoptée, bien plus tard, dans le traité de Maastricht, article 104, quand les PS était au pouvoir, puis retranscrit dans l'article 123 de Lisbonne du traité Européen.

En 2012 la France vas être le deuxième emprunteur Euro du monde, c'est-à-dire quelle va emprunter environ 180 milliards d'Euros ( source : Economiste - Philippe Dessertine ).

L'année prochaine, en 2013, la France va devenir le premier emprunteur du monde, elle va emprunter environ 200 milliards d'Euros !

Notre dette publique vas exploser, malgre TOUTES les mesures inadaptées d'austérité prises à ce jour par l'UMP !

La dette publique est le résultat de l'échèc des politiques menées par le PS et L'UMP depuis 1973.

Toutes ces dettes françaises sont détenues à la hauteur de 85% par des investisseurs étrangers.

Ce qui est intéressant à noter c'est le regard des journalistes des pays étrangers, lesquels suivent avec attention cette campagne électorale, campagne qui est marquée par ce qu'ils appellent le "déni de réalité" ! Le thème essentiel, le fond du problème de la dette publique, est simplement ignoré par l'UMPS ! Hors ce sujet de la dette publique devrait être le cœur de cette campagne présidentielle.

Le partie politique DLR "Debout La République" dirigé par Nicolas Dupont-Aignan, place le problème de la dette au centre de sa campagne. La sortie de l'Europe est une mesure indispensable pour reprendre les choses en main, c'est-à-dire pour reprendre le contrôle sur notre dette publique et les finances publiques puis pour rendre également la souveraineté à la France tel que le prévoit l'article 5 de la constitution française.

Les hommes politiques sont-ils les seul fautifs en ce qui concerne le déni de réalité ?

Quand 55% des électeurs s'apprêtent à voter pour l'UMPS on peut se poser la question sur la prise de conscience des électeurs et sur la compréhention de l'enjeu de ces élections sur l'avenir de la France. Si on écoute les instituts de sondage on pourrait y croire que au moins 55% des électeurs ignorent la réalité comme François Hollande et Nicolas Sarkozy !

L'addition, au lendemain du vote présidentiel du 2ème tour, s'annonce déjà salée dû au déni de réalité !

On pourrait dire, plus tard, que les français ont eu leur destin dans leurs mains ... sans avoir compris l'enjeu !


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • wesson wesson 17 avril 2012 12:14

    Bonjour l’auteur, 


    cette histoire d’OAT lancé ce Lundi est effectivement une patate chaude.

    Et le plus beau : Bercy et l’Agence France Trésor n’ont en fait rien vu venir, alors qu’il avaient été mis au courant au moins en Février.

    Le problème principal étant en fait que dans le directoire de France Trésor, il y a du conflit d’intérêt en pagaille concernant ces OAT. Pratiquement tout le board dirige ou participe à coté à des structures d’investissements qui ont un intérêt direct dans ces nouveaux contrats. 

    Mais bon là, c’est la gueule de bois, et plus personne ne veut parler de ce truc là. D’ailleurs, seulement 6 contrats ont été souscrit hier (soit 600 K€, ce qui n’est strictement rien à l’échelle des mouvements financiers). Il est probable que les banques et investisseurs Français ont reçu pour consigne de différer leurs achats, et que d’autres structures Européennes en font de même afin de ne pas brusquer le peuple.

    Cependant, sur la durée, ce contrat pèsera négativement sur la dette de la France.



    • wesson wesson 17 avril 2012 13:07

      Ceci dit, il faut malgré tout rappeler une vérité d’importance concernant cet OAT. Son but est uniquement de faire du pognon. 


      C’est le but de la finance et du capitalisme, qui ne se soucie pas de quel tuyau cela provient, et lui demande juste de cracher du 12% de ROE ou mieux.

      Bref, je ne pense pas que ce contrat ait été mis en place sur une idéologie, c’est juste un outil financier de plus, dans un stock déjà très bien fourni, mais malgré tout bien cabossé, ou les « bons produits » - cad ceux qui crachent le plus de rentabilité - se font très rares.

      Par contre, ceux qui l’ont autorisé ont été aveuglé par la cupidité, ne se rendant même pas compte de l’effet politique que pourrait avoir une telle annonce à 1 semaine du 1er tour.


    • Le Yeti Le Yeti 18 avril 2012 12:57

      Certes Wesson, cet aspect là n’est pas à négliger mais à mes yeux cette OPA sur les BDT français est à la fois un coup de semonce des financiers pour dissuader le/la futur(e) président(e) de ne pas toucher à leur hégémonie tout en assurant le coup en commençant à affaiblir légèrement la stabilité financière de la France. Affaiblissement qui se renforcera et cas de remise en cause effective de cet état de soumission dans lequel se trouve la France.
      Mais comme dit l’adage : qui ne tente rien n’a rien.


    • Robert GIL ROBERT GIL 17 avril 2012 12:55

      en fait la question est deja de savoir si la dette est concentrée entre quelques richissimes mains ? Ou répartie entre une multitude de petits épargnants ? Les prêteurs sont-ils des spéculateurs, prêts à tout pour faire monter les taux d’intérêt, ou des investisseurs tranquilles ?
      http://2ccr.unblog.fr/2012/02/29/qui-detient-la-dette-de-la-france/


      • Punkonfou Punkonfou 17 avril 2012 19:55

        "La mécanique semble agencée comme si on avait voulu faire en sorte que le « prochain » président qui affiche sa volonté de faire en sorte que « la démocratie soit plus forte que les marchés » soit privé de tout pouvoir et placé sous tutelle dès le premier jour par Berlin." c’est exactement ce que je me suis dis quand j’ai appris la manoeuvre en cours. L’oligarchie financière ne veut pas lacher la bride de ce cheval fou qu’est le capital et la manne financière qui en découle !! Et puis ça obligera le prochain gouvernement à appliquer leur plan d’austérité au profit du privé qui ne cesse de se gaver...


        • pi erre pi erre 17 avril 2012 20:15

          Faut absolument que vous voyez cette vidéo !!!

          http://www.dailymotion.com/video/xm5ynd_jacques-genereux-invite-de-salut-les-terriens_news

          On y voit un lâche Umpiste parler de la speculation
          sur la dette ! Il se cache derrière l’Europe pour dire
          qu’il n’ose pas empêcher les spéculation sur la dette !
          Et là il viennent de décider tout seul que ce serait encore
          pire !!!

          Quel bel exemple de lâcheté et d’hypocrisie !!!


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 avril 2012 21:01

            Bonjour pi erre,

            Elle est excellente cette vidéo et cette discussion démontre bien la complaisance du gouvernement actuel avec les banques privées et les multinationales. Comme dit Étienne Chouard, ce sont des traitres ! C’est une trahison de l’intérêt général de l’UMP comme du PS.


          • millesime 17 avril 2012 20:37

            cet OAT n’est qu’une couverture sur un« risque réel » donc rien d’anormal .
            Ce qu’il faut interdire c’est la spéculation  : c’est-à-dire l’accès du marché des dérivés aux non-négociants .
            comme le souligne depuis longtemps Paul Jorion :
            interdire les paris sur les fluctuations de prix !
            http://millesime.over-blog.com


            • Saul 18 avril 2012 09:54


              Crise espagnole : la preuve par l’absurde de la toxicité de l’austérité
              à l’allemande :

              http://www.atlantico.fr/decryptage/crise-espagnolepreuve-absurde-toxicite-austerite-allemande-paul-krugman-332847.html

              Citation :

              « Cette fois, la crise européenne n’est plus centrée sur la Grèce mais sur l’Espagne. Ce changement d’angle change toute la donne, aux yeux de Paul Krugman. Selon l’économiste, la crise espagnole a le mérite de mettre au grand jour la folie de l’orthodoxie allemande.
              En effet, le diagnostic orthodoxe inspiré par l’Allemagne a coutume d’expliquer les crises économiques par l’irresponsabilité budgétaire. Mais en l’occurrence, impossible de reprocher à l’Espagne d’avoir tenu ses comptes de façon irréaliste.

              Bien au contraire : le gouvernement espagnol était en réalité plus austère que le gouvernement allemand, sur tous les paramètres importants. En 2007, la balance budgétaire espagnole affichait un excédent supérieur à celui de l’Allemagne (1,9 contre 0,3), et la dette atteignait un pourcentage du PIB inférieur à celui de l’Allemagne (27% contre 50%).
              Bien sûr, l’Espagne a subi une énorme bulle immobilière, et son éclatement a provoqué toutes sortes de dommages pour le système bancaire et le bilan budgétaire. Mais cette histoire est bien différente de la vulgate allemande, qui attribue la crise à l’irresponsabilité budgétaire. Elle est aussi très différente également de ce qui s’est passé en Grèce.
              Comble de l’ironie : Paul Krugman rappelle que la fameuse bulle immobilière espagnole a été en partie alimentée par des prêts de banques allemandes.

              La réponse politique à la crise espagnole est censé recourir à davantage d’austérité encore : \


              • Saul 18 avril 2012 10:11

                Pour le milliardaire américain George Soros, derrière l’accalmie,
                la zone euro court à sa perte :

                « Le traité de Maastricht était fondamentalement vicié, ce qui démontre la faillibilité des autorités. Sa principale faiblesse était bien connue de ses architectes : il établissait une union monétaire sans union politique. Néanmoins, ses architectes croyaient que lorsque le besoin s’en ferait sentir, une volonté politique pourrait émerger pour prendre les mesures nécessaires en vue d’une union politique.

                Mais l’euro avait également d’autres défauts dont les architectes n’avaient pas conscience, et qui, aujourd’hui encore, ne sont pas pleinement compris. Avant tout, il n’a pas tenu compte de la faillibilité des architectes : il n’y a ni mécanisme de renforcement, ni mécanisme de sortie, et les pays membres ne peuvent recourir à la planche à billets. Cette situation a mis les membres les plus faibles dans la position de pays du tiers monde, victimes de surendettement dans une monnaie forte. »

                La totalité de l’article peut être lue ici :

                http://www.atlantico.fr/decryptage/crise-zone-euro-raisons-echec-selon-milliardaire-americain-george-soros-332838.html


                • musashi 18 avril 2012 11:32

                  Trop drôle ces citations sur Soros....l’un des « pires » spéculateurs de l’histoire...

                  Le gars qui spécule sur l’éclatement de l’Europe et sur l’euro à 1 dollar....


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 avril 2012 12:10

                  Bonjour Saul,

                  Cette vision de Georges Soros est surpreneante surtout quand on lit l’article écrit déjà en 2005 par par Eberhard Hamer, professeur à l’institut des classes moyennes de Hanovre :

                  L’escroquerie monétaire mondiale << veuillez cliquer sur ce lien

                  — Une courte citation - « ce petit extrait concerne le $US ... mais on parle aussi de l’EURO » —

                  Depuis lors, aucune monnaie du monde n’a plus quelque base de valeur que ce soit, la monnaie mondiale s’est détachée de toute valeur réelle, les billets sont imprimés sans arrêt et leur valeur diminue continuellement en raison de leur augmentation constante. Si les gens croient toujours que le papier-monnaie qu’ils détiennent a une valeur fixe, cela résulte de manipulations habiles des changes donnant l’illusion d’un rapport de valeurs. De fait, les changes sont manipulés par les groupes qui engendrent aussi l’augmentation de la masse monétaire.

                  • Pratiquement, le Système fédéral de réserve privé guidé par la haute finance des Etats-Unis et appartenant à celle-ci a atteint l’importance d’un système de monnaie mondiale :

                  Le dollar, monnaie privée de la Fed, domine déjà le monde de par sa masse monétaire. Plus de 75% de la monnaie mondiale sont des dollars.

                  — fin de citation —

                  Je vous laisse découvrir le reste ... http://www.horizons-et-debats.ch/31/31_21.htm


                • Et si la France faisait un bras d’honneur monstrueux aux créanciers, quels qu’ils soient ? Qu’arriverait-il ? Ces messieurs ne nous prêtraient plus un sou. Et alors. Ils nous enverraient des tanks ou des squds ! Et alors. L’Europe se désagrège. Et alors.
                  N’est-il pas acquis que question économies et puissance d’argent des bas de laine, la France et les français sont bien lotis. Et alors, où sont les craintes. A la poubelle la loi qui nous interdit d’emprunter à la Banque Centrale à taux zéro.
                  Un énorme bras d’honneur vous dis-je à ces vils rapaces. Mais quand donc viendra l’heure où tous les peuples les mettront dos au mur, blanc de préference, face à des baoïnettes fleuries ?


                  • musashi 18 avril 2012 11:38

                    Je trouve ça étonnant le nombre de personnes qui semblent persuadées que tous nos problèmes sont lié à la loi de loi n° 73-7 du 3 janvier 1973.


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 avril 2012 12:40

                      Bonjour musashi,

                      Ce qui m’étonne c’est de voire combien de gens acceptent encore et toujours de payer 50 milliards d’euros par ans, argent prélevé de nos impôts et destinée aux fonds d’investissements —> les banques privées —> les riches, et ce montant c’est juste que pour les intérêts de la dette publique française.

                      En clair que cela signifié t’il pour vous et moi ?

                      En France on compte environ 65 million d’habitants.
                      Chaque année, chaque habitant, je fait une moyenne, paye de sa poche 769,23 Euros juste que pour les intérêts de la dette. C’est un facteur important qui affecte le pouvoir d’achat de chaque citoyen ou habitant en France ! Vous et moi ensemble on paye 1538,46 Euros .... et tous le français 50.000.000.000 Euros ...

                      Est-que cela vous ne dérange peut-être pas ? Moi OUI.

                      La dette publique est entrent d’exploser !

                      Les autres habitants de l’Europe l’ont compris que la France est surendette mais les français vont bientôt comprendre dans quel pétrin les politiques nous ont mis, car c’est pas en renforcent les dispositifs d’austérité qu’on va pouvoir résoudre ce problème.


                    • neo2004pf 18 avril 2012 16:56

                      Les spéculateurs devraient être jugés pour crimes contre l’humanité !
                      http://www.bastamag.net/article1995.html


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 avril 2012 17:17

                        Bonjour neo2004pf,

                        MERCI pour le lien.

                        — début Citation de l’article avec Jean Ziegler —

                        Et les financiers continuent de spéculer sur les marchés alimentaires. Les prix des trois aliments de base, maïs, blé et riz – qui couvrent 75 % de la consommation mondiale – ont littéralement explosé.

                        — fin de citation —

                        Je rejoins la révolte et l’indigneation de Jean Ziegler ...


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 avril 2012 19:55

                          Je souhaite compléter mon article avec le message suivant :

                          Les intérêts de la dette publique française, qu’on nous enlève à travers des impôts, représente le premier poste de dépense de l’état.

                          Ceci souligne le fait que le problème de la dette publique doit être la priorité des priorités qui doit être traite (urgemment) avant tous les autres problèmes !!!!!


                          • citoyenrené citoyenrené 20 avril 2012 10:23

                            merci à l’auteur pour cet intéressant article

                            le citoyen d’honneur Chouard est, comme d’habitude, formidablement pertinent, sauf sur 1 point :

                            il faut sortir du traité de Lisbonne, pas de l’Europe


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 20 avril 2012 11:22

                              Bonjour citoyenne,

                              Bravo bien vue ... :)

                              Je suis Européen et je me sent partout chez moi en Europe, par contre, comme Etiènne, j’ai rejeté le traite de Maastricht depuis le début.

                              Le problème c’est que l’Europe à trop vite grandit (27 pays) ... et bientôt 28 ?

                              Il y à également trop de disparités, culturelles, sociales et économiques ...
                              Je vois mal comme on peut encore s’accrocher au modèle Européen de nos jours ?

                              Dans un premier temps il faut tout mettre à plat, c’est à dire sortir de l’Europe (seul moyen pour supprimer le traité de Maastricht) , et repartir sur un nouveau socle plus modeste ... pour le bien de toutes les pays Européens. 

                              Notre génération à échoué (j’ai 54 ans) dans la construction de l’Europe à cause du traité de Maastricht ( traite des oligarchies).

                              Il faut un nouveau traite européen celui des peuples et des travailleurs (pas celui des spéculateurs).

                              Ce traite sera bâti par des futur générations, car la société dans la quelle nous vivons actuellement est corrompu jusqu’à la moelle osseuse !

                              Il est impossible de construire l’Europe, donc nous rêvons, dans ses conditions !


                            • citoyenrené citoyenrené 20 avril 2012 12:07

                              bonjour,

                              vous avez peut être raison,

                              étant comme vous européen de coeur, j’ai peur qu’une remise à plat de Maastrich etc par la sortie momentanée de l’Europe ne laisse le temps aux nationalismes de prendre le pas et de nous amener ainsi vers une nouvelle guerre sur le continent

                              il est sûr que les conservateurs libéraux, oligarques, jouent actuellement un jeu très dangereux, qui pourrait nous amener au même résultat guerrier

                              quel est le chemin le plus sûr vers l’Europe des peuples ? je n’ai pas de certitudes

                              mis à part qu’une victoire du Front de Gauche ouvrirait la brèche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès