Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Européennes : le PS fait le choix de l’enfumage généralisé (...)

Européennes : le PS fait le choix de l’enfumage généralisé !

Attention, avis d’enfumage !

Le coupable, le parti socialiste, qui a décidé une nouvelle fois de mener sa campagne des élections européennes sur le thème de l’"Europe sociale".
Salaire mimum européen, harmonisation fiscale, tout y sera de nouveau. Comme tous les 5 ans, à chaque élection du parlement européen, le PS rejoue le même morceau, en continuant en parallèle de voter les directives et les Traités.

Une nouveauté malgré tout cette année, selon un article du Monde, le parti socialiste mènera aussi campagne contre José Manuel Barroso, le président de la commission de Bruxelles, "un homme de droite dont le libéralisme économique, le conservatisme et l’atlantisme ne sont plus à prouver".

Tout cela est vrai, mais il est bien dommage que le parti socialiste n’ait rien fait plus tôt et qu’il ait presque toujours voté au parlement européen puis à l’assemblée nationale les textes proposés par ce même Barroso...
Notons aussi que les grands technocrates bruxellois issus de ses rangs, Pascal Lamy ou Jacques Delors, ne se sont pas fait beaucoup remarquer de leur temps pour leur antilibéralisme militant.

Plus grave, et c’est en cela que ce positionnement relève de l’enfumage, le parti socialiste ne fera rien contre les Traités européens, et notamment le très libéral Traité de Lisbonne, digne héritier de la Constitution européenne.
Alors qu’il ne s’était déjà pas opposé à son adoption en catimini par le parlement français en février 2008, le parti socialiste considère aujourd’hui le Traité de Lisbonne comme "une donnée".
"Les querelles institutionnelles ne sont plus de saison car l’ordre du jour de la nouvelle mandature est économique et social" nous explique-t-on au PS, comme si les Traités européens n’avaient rien à voir avec le contenu des politiques européennes et nationales, comme si toutes les directives et plus de 80% de nos lois n’en découlaient pas directement.

 

C’est pourtant bien dans le Traité de Lisbonne qu’est inscrit le pouvoir exorbitant de la Commission de Bruxelles, seule autorisée à proposer des directives.
C’est bien dans ce Traité qu’est gravée dans le marbre l’indépendance totale de la Banque centrale européenne. C’est dans Lisbonne qu’on retrouve le carcan de l’euro, qui nous empêche d’agir face à la crise et nous plonge plus vite et plus fort que les autres dans la récession (cf les derniers chiffres publiés par Eurostat).
C’est dans ce Traité que figurent la déréglementation des services publics, le culte de la concurrence libre et non faussée, l’obligation absolue de libre-échange à l’intérieur de l’Europe et à l’extérieur, pourtant à la source de la crise mondiale et des délocalisations en cascades.

Et dans ces conditions le PS voudrait nous faire croire, comme en 1989, comme en 1994, comme en 1999, en 2004 et à chaque échéance européenne, qu’il défendra "l’Europe sociale" ?

C’est une nouvelle fois se moquer du monde.

C’est déjà très grave en temps normal. Mais en période de crise généralisée et de faillite du modèle euro-libéral, c’est criminel.

http://www.levraidebat.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • maxim maxim 5 mars 2009 10:36

    ça pour enfumer le monde ....le PS ,y’a pas à dire ce sont les champions !




    • Fergus fergus 5 mars 2009 11:28

      Vous avez raison concernant le contenu du Traité de Lisbonne, mais qu’on le veuille ou non, il va bien falloir vivre avec car il est maintenant évident qu’il sera ratifié par les Irlandais. A quoi bon dans ces conditions s’acharner à faire campagne contre ce traité. Ce qui ne doit en revanche pas empêcher d’en dénoncer les effets pour bâtir le socle d’une stratégie d’opposition énergique à toutes les initiatives libérales qui pourraient s’appuyer sur ce texte dans l’avenir.

      Cela dit, force est de reconnaître que la philosophie libérale de ce traité en a pris un coup avec les développements économiques de ces derniers mois. Se débarrasser de Barroso et des personnages dans son genre à la tête de la Commission permettrait sans doute de gagner quelques années en vue de réécrire un texte plus équilibré en direction des nécessités sociales de la construction européenne. En cela la stratégie de campagne des socialistes ne me paraît pas mauvaise.


      • Voltaire Voltaire 5 mars 2009 11:29

        Article trop carricatural, dans la dénonciation sans analyse. Il devrait être déplacé en tribune libre


        • monpetitavis 5 mars 2009 11:49

          Décidemment, je n’arriverai jamais à comprendre la logique de quelqu’un qui vote socialiste. Ne voit-il pas qu’au délà des beaux discours sociaux, dans la réalité des faits, le parti socialiste est dans la même ligne idéologique que la droite UMP ?
          Pour eux le libre-échange absolu est forcément bon, la mise en concurrence directe d’ouvriers chinois et européens, ils n’y ont rien à redire. Le système financier, ils se contentent de dénoncer des faits ou des personnalités mais quand il s’agit de dénoncer la structure même du système, là il n’y a plus personne.
          Ca ne leur pose pas de soucis, à part un conflit d’égo, d’entrer dans un gouvernement néo-libéral. Ca ne leur pose pas de soucis de renier la voie du peuple en votant le traité de Lisbonne alors qu’ils avaient promis de le faire repasser par voie référendaire.
          Croyez-moi, ce n’est pas un hasard si Lamy et Strauss-Kahn, deux socialistes, sont directeur de l’OMC et du FMI, deux symboles d’un monde sans frontières, de libre-échange absolu et bien évidemment sans contrainte sociale.

          Si vous voulez une Europe plus sociale, passez votre chemin, UMP, PS Modem et vert vous proposeront rien d’autre que ce qui existe déjà. La nouveauté vient des partis comme Debout-La-République de Nicolas Dupont-Aignan, ou peut-être Parti de Gauche qui suivent les conclusions de grands experts économiques tels que Maurice Allais, Jacques Sapir, Jean-Luc Gréau, Emmanuell Todd, Frédéric Lordon, qui eux ont pris la peine d’analyser l’incohérence flagrante du discours néo-libéral des Baroso et compagnie.


          • Hieronymus Hieronymus 5 mars 2009 12:12

            oui - non
            le PS est incapable d’evoluer
            toujours prisonnier de l’ambiguite mitterrandienne
            ce qui me surprendrait en fait, c’est que le PS affiche une ligne claire


            • Traroth Traroth 5 mars 2009 13:37

              C’est à cause de son soutien inconditionnel et contre-nature au libéralisme économique que je ne voterais plus PS jusqu’à nouvel ordre. Je préfère encore m’abstenir, à l’avenir, s’il n’y a pas de candidat réellement à gauche. Priver les cadres du parti de sinécure électorale est le meilleur moyen de le contraindre à renouveller son personnel politique.


              • Nathan Nathan 5 mars 2009 14:42

                 C’est bien ces jours ci les élections européennes ?? Ou il faut que je m’abonne au monde ?


                • Traroth Traroth 5 mars 2009 14:45

                  En juin, si je ne m’abuse.


                • sophie 5 mars 2009 19:06

                  Bonsoir Traroth, Nathan fait du second degré, il faut reconnaitre que ces éléctions sont particulièrement silencieuses ..... bizarre surtout que le Vrai pouvoir est là bas, et non plus dans les régions


                • Traroth Traroth 6 mars 2009 18:02

                  Le vrai pouvoir, au Parlement européen ? Ca serait nouveau ! Le vrai pouvoir est au Conseil européen, réunissant des chefs d’état et de gouvernement, mais dont les décisions n’ont aucune publicité, et à la Commission européenne, sur laquelle le citoyen n’a aucune contrôle.


                • ouallonsnous 23 mars 2009 15:50

                  Le "vrai pouvoir" doit revenir aux citoyens et aux nations européennes !

                  Il est urgent de bouter aux enfers qu’ils voudraient organiser pour les peuples, l’oligarchie bruxelloises et toutes les métastases de la multinationale UE qui veulent nous asservir.

                  Et ce n’est pas en faisant semblant de croire qu’on nous demande nôtre avis en votant aux soi-disant élections européennes, que nous reprendrons le pouvoir de gérer nos destins, mais d’abord en liquidant les partis collabos !


                • FR-ank FR-ank 5 mars 2009 16:00

                  Incroyable, hallucinant les belles paroles qu’ils font juste avant les elections.
                  Ca suffit des politiciens qui ne pensent qu’a leur propre interet, qui sont elus sur un programme et font tout autre chose durant leur mandat ( sans controle et sanction possible ). Assez des partis nationals avec aucune vision pour l’Europe.
                  il est temps de se bouger, tous ensemble pour definir une vraie politique europeenne avec de vrais representants integres et devoues a l’Europe.
                  NEWROPEANS : 1er mouvement citoyen europeen ( programme etabli, discute et vote par l’ensemble de ses membres )

                  - Fin d’immunite a vie des deputes

                  - Referendum pour tout elargissement ou traite concernant l’Europe

                  - Reelle transmission de l’information.

                  * Ensemble pour une VRAIE democratie europeenne * NEWROPEANS * 7 juin 2009 *


                  • millesime 5 mars 2009 17:47

                    j’espère qu’il y aura un candidat de NEWROPEANS dans ma région car en effet je voterai en juin pour le candidat présenté par NEWROPEANS. (le président est Franck Bianchéri que est à l’origine de la création d’Erasmus en Europe)
                    il est aussi l’un des animateurs de LEAP/2020 le think tank dont on parle beaucoup en ce moment
                    (dans la perspective de la réunion du G20)


                  • Aela 5 mars 2009 16:42

                    Si l’Europe n’était pas manipulée pour être au service d’une bande de capitalistes financiers, mais des peuples, des démocraties, on pourrait y croire ?

                    Finalement les Suisses sont moins cons qu’ils n’en n’ont l’air !


                    • Le Canard républicain le canard républicain 5 mars 2009 18:24

                      Pour aller plus loin, une invitation à (re)lire l’article "La création de l’Union atlantique se précise"  :
                      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=49881

                      Le 8 janvier 1974, Pierre Mendès France : "Une Europe libérale, fondée sur la seule concurrence " :
                      http://sauvonslademocratie.neufblog.com/le_canard_republicain/2007/04/une_e urope_libr.html

                      Cordialement.


                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 6 mars 2009 09:47

                        Je rappelle que la majorité des militants du PS étaient en faveur du oui au TCE et qu’officiellement ce parti avait fait campagne pour le oui. Il n y a donc là aucun enfumage mais la poursuite d’une politique explicite ; que l’on soit pour ou contre celle-ci ne change rien ! L’acceptation implicite du traité de Lisbonne en est la conséquence logique.

                        Mais tout va se jouer maintenant entre la droite et la gauche sur le plan politique ordinaire pour une Europe plus sociale , qu’il ne faut pas confondre avec des règles du jeu admises pas tous les états dont la nôtre. Les combats d’arrière garde souverainistes ne feront pas avancer l’europe sociale, encore moins dans le cadre de la crise mondiale que nous traversons : la France à elle seule ne pèse rien sur ce plan.

                        Lisez le manifeste de PSE et dites en quoi vous n’êtes pas d’accord avec ses propositions . C’est la condition pour faire un commentaire sur la politique du PS qui ne soit pas un enfumage...


                        • ouallonsnous 23 mars 2009 16:01

                          Non Mr Reboul, ce ne sont pas les militants du PS qui ont voté oui au TCE, mais la direction vendue à l’oligarchie capitaliste.

                          Cette même direction qui a organisé le "sabordage" du PS face à l’UMP est à Sarkozy. Cette même direction qui continue à nuire en organisant la neutralisation de la résistance de gauche aux entreprises de démantelement de notre systéme social et économique.

                          Cette même direction parmi laquelle se recrutent les plus grands traîtres que nous avons à connaître, pour le plus grand bien de l’extrême droite fascisante.

                          Il y a bien enfumage et trahison des idéaux socialistes, trahison des militants socialistes et trahison des français croyant au socialisme !


                        • ouallonsnous 23 mars 2009 15:40

                          "Avis d’enfumage" socialiste écrivez vous, mais est-ce nouveau ?

                          Les socialistes français, et non le socialisme ont toujours pratiqué ainsi, se ralliant en catimini à une partie des options des adversaires qu’ils prétendent combattre.

                          Ce qui est nouveau, c’est leur manque de vergogne, ce sont maintanant carrément des traïtres et des complices avérés de la "haute trahison" commise par leur "chef de file UMP" le nabot, à l’égard de la France et de l’Europe.

                          Une seule sanction est digne d’eux, leur exclusion du monde politique français et de notre société républicaine, laïque, sociale et solidaire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès