Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Farid Echeikr : la promesse d’un nouvel espoir ?

Farid Echeikr : la promesse d’un nouvel espoir ?

Farid Echeikr est candidat à une investiture aux élections européennes de juin prochain, au sein du Parti Socialiste. Il tranche d’emblée avec les autres candidats potentiels à une investiture. En effet, il se distingue tout d’abord par son profil atypique. Hyperactif, il multiplie les casquettes : chef d’entreprise, élu, responsable d’exploitation télécom, délégué syndical,... Mais il tranche également de par sa démarche, qu’on peut qualifier de volontariste et très active, avec une véritable campagne offensive, dans laquelle il porte de vrais projets qui lui tiennent à coeur.

1-Qu’est-ce qui vous pousse aujourd’hui à mener une telle campagne pour une place aux Européennes ? Doit-on y voir l’ombre d’Obama ?

D’une part, l’Europe a une grande importance. En effet, c’est au parlement européen que l’on trace 80% des lois de notre pays. Cependant les politiciens français ne donnent clairement pas envie à nos concitoyens de s’intéresser à l’Europe. Cela se traduit par des taux d’abstentions record lors des derniers scrutins européens.

D’autre part, le processus de constitution des listes diffère en fonction des partis. Et nombreux assimilent ce genre de processus à de la cuisine interne.

Ma démarche est multiple, en premier lieu, contribuer à donner du sens à l’Europe. Mais aussi, le fait de déjà mener une campagne active pour une investiture au sein d’une liste du Parti Socialiste, n’est pas anodin. Car pour beaucoup, la campagne ne démarre qu’après les nominations. Je veux donner du sens à ma démarche, une position éligible sur une liste n’est pas rien, ce ne doit pas être un cadeau, mais la récompense d’un engagement et la promesse d’un espoir.

Mes idées et mes propositions sont nouvelles et progressistes. Je veux apporter un souffle nouveau et les messages et soutiens que je reçois me confirment chaque jour que je suis sur la bonne ligne et au plus proche des préoccupations des Français.

Par exemple : la Responsabilité Sociale des Entreprises. Qui ne connait pas aujourd’hui un membre de sa famille ou un ami qui souffre cruellement de ses conditions de travail ? Ou bien le véritable accès au compte pour tous, pour que des difficultés passagères ne fassent pas sombrer dans une spirale destructrice menant directement à la précarité. L’idée de création de missions économiques européenne répond à une véritable attente des entrepreneurs, dont je fais partie. Et ma solution technique pour le téléchargement d’œuvres musicales, est la seule alternative efficace et réaliste proposée face au dispositif de la droite : répressif et en décalage avec la réalité.

L’ombre d’Obama ? Je vais chercher l’électeur, je lui parle de choses concrètes, j’ai des idées progressistes... Pour moi, c’est tout simplement ce que doit être la politique : proche des gens ! C’est sûrement plus en ce sens qu’il a donné une bonne leçon au monde.


2-Votre démarche est particulière, comment votre campagne est-elle perçue au sein du PS ? Et avez vous reçu le soutien de votre parti ?

Au départ beaucoup s’interrogeaient. D’accord, se lancer corps et âme dans une véritable campagne pour une position sur une liste n’est pas l’usage. Pourtant, ma démarche est on ne peut plus saine et s’inscrit à la fois dans un processus démocratique et volontariste. Je suis fermement convaincu que les enjeux électoraux et les idées que je défends justifient et légitiment le caractère proactif de ma candidature. Cela nécessite, c’est vrai, beaucoup d’énergie. Mais grâce à la mobilisation active de plusieurs dizaines de militants originaires de multiples courants et horizons, la frontière des possibles est grandement élargie.

Aujourd’hui les barrons sont intrigués, les jeunes sont admiratifs et les militants m’encouragent : « Fonce, tu es jeune, ton combat est juste et tes idées nous parlent directement ! ».

Martine Aubry et Benoit Hamon ont clairement annoncé la promesse d’un souffle nouveau et de sang neuf. Je suis là et je veux les aider à tenir leurs promesses.


3-Quelle est l’axe majeur de votre initiative ? Est-ce que vous jouez la carte diversité ? Constitue-t-elle un avantage pour votre investiture ?

L’axe majeur pour moi c’est la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Car si demain les entreprises s’engagent profondément dans l’amélioration des conditions de travail aussi bien physique mais surtout psychologique, tout le monde y gagnera. Le coût du stress en France, c’est 50 milliards d’euros par an, soit l’équivalent du déficit de la sécurité sociale. Voir ses conditions ou son bien-être dégradés par son travail, c’est inacceptable. Et puis les entreprises ont tout à gagner en respectant les normes de la RSE, car respecter les salariés, les sous-traitants et les partenaires commerciaux, c’est s’assurer de la qualité du travail fourni.

Si je joue une carte, c’est celle des idées et des compétences. Jouer la carte de la diversité c’est jouer celle de la discrimination. Lorsqu’on fait des différences dans un sens ou dans un autre, il y aura toujours quelqu’un de lésé. Je suis chef d’entreprise, je recrute mes ingénieurs selon leurs compétences et leur personnalité, jamais selon leur origine. Et lorsqu’on prend une photo de mes salariés, elle est à l’image de la France, mais chez nos clients ce sont nos compétences qui nous distinguent le plus.

Dire que la diversité est un avantage je ne pense pas, on m’a déjà fait des remarques du type : « la place de la diversité est déjà prise » ou « il n’y a pas déjà untel pour la diversité ? »,...
Si j’ai un avantage, il découle plus de mes compétence et de mon parcours, mon expérience me procure une vision concrète de la société. Et mon engagement aujourd’hui dans une campagne pour une investiture aux élections européenne, est la traduction logique et cohérente de mon travail et de mes valeurs.


4-Quand on lit votre biographie, on se rend compte que vous avez fait pas mal de choses déjà ? Que prévoyez-vous pour la suite ?

J’ai toujours eu beaucoup d’énergie, je dors très peu, ce qui me permet d’être investi activement sur plusieurs projets tout en m’occupant de ma famille. Et l’expérience m’a prouvé que c’est par le travail et la traduction de ses idées en action qu’on peut changer les choses. Pour la suite c’est comme par le passé, prouver qu’avec suffisamment d’énergie et de travail, tout est possible. Et lorsque le combat est sincère et juste c’est d’autant plus facile.

Merci à monsieur Echeikr d’avoir pris la peine de répondre à mes questions, malgré un emploi du temps des plus chargés.

Elodie.


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Elodie One 15 février 2009 01:20

    Le candidat du vote ethnique ? La consonance du patronyme de M. Echeikr vous a-t-elle rendu aveugle à son parcours et ses idées. On est en présence de quelqun qui n’est pas un apparatchik, personne ne nous l’impose, sa démarche est clairement volontariste et inédite au parti socialiste. Il est candidat à la candidature et met en valeur ses idées et son expérience pour pouvoir être investi. Un chef d’entreprise qui me parle de responsabilité sociale des entreprises et de missions économiques européennes, un expert des nouvelles technologies qui me parle de libertés numériques, un socialiste qui me parle d’un compte bancaire citoyen, moi ça me plait. Mais vous avez sans doute raison, c’est très mauvais pour la république.

    Mais je comprends votre réaction, il est tellement rare de voir émerger de tels candidats qui se définissent plus par des compétences que par une pseudo représentativité. Il serait dommage que lorsque quelqun comme Farid Echeikr ose lancer une campagne atypique tant dans la forme que dans le fond, on ne soit pas capable de l’apprécier uniquement sur sa valeur propre.




  • archized 14 février 2009 23:33

    oui, je pense qu’il faut être contre les votes ethniques, sexistes, etc, car ça ne rend service à personne sinon à la personne élue en 1er lieu.
    si la France nous enfante une personne à la carure d’BHO (...) pourquoi pas ? d’origine Arabe ou noir peut importe.

    les personnes citées ci-dessus (RD/ FA/ RY/ ...) ont été nommées, non, élues !


    • fouadraiden fouadraiden 14 février 2009 23:46


      Evidemment les arabes qui comment leur interview par préciser ’notre pays ceci cela " sont encore loin d’etre désaliéné.

       Mais bon vu le statut des arabes en France y a pas de miracle à attendre.


      Ceci dit je souhaite bonne chance à cet aliéne maghrébin car 6000 euro pour jouer au "bougnoule" de service c’est pas donné et au bled pourri on vs écrase pour un dirham


      • Grégoire 15 février 2009 03:12

        Pour une fois un politique français parle de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise. On en parle partout ailleurs mais surtout pas en France....

        J’ai fait un tour sur son site de campagne www.echeikr.eu ça change vraiment des discours à l’eau de roses de certains gauchistes, ça à l’air pour une fois plus pragmatique, il sait de quoi il parle quand il nous parle d’Europe. Un profil très interessant

        Par contre je suis très étonné des commentaires on ne regarde pas un homme politique par son origine ethnique mais plus par rapport à ce qu’il nous propose. Il n’a pas l’air non plus d’être l’arabe que l’on veut mettre en avant sinon il ne ferait pas une telle campagne.. Je parierai plutot que le PS n’a pas trop envie de montrer les gens issue de l’immigration qui réussissent, ils préfèrent générer de l’exclusion... 



        • Sam 15 février 2009 03:33

          Bravo !! A quand des primaires pour etre sur les listes des européennes !! Peu importe la qualité de cette personne mais au moins il nous parle de ce qu’il veut faire pour l’Europe en étant simple et concret !!

          Si tout les candidats pour être député européen nous faisaient une présentation de leur motivation réelle on aurait une image moins négative et il y aurait surtout moins d’absentéisme de nos élus... 

          Donc seulement pour la démarche ce Farid Echeikr mérite d’être mis en avant et peu importe la race il est français ce garçon


          • JH Strauss 15 février 2009 17:17

            Mr Farid Echeikr a raison, il est temps de redonner du sens au mot "Responsable".

            Les entreprises qui nous emploient ont leur part, je salue la proposition qui est faite dans ce sens...

            J’ajouterais juste une anecdote. Quand la pauvreté affecte près d’un français sur six, il faut que ce soit l’Europe qui impose à la France, comme aux autres Etats, la rédaction d’un plan triennal contre l’exclusion (Plan National d’Action pour l’Inclusion).

            La rédaction de ce plan occupe une fonctionnaire (toujours la même) un trimestre tous les 3 ans...

            Cela concerne tout le monde, touche 1 français sur 6, et nous y consacrons (en réflexion et planification) 1 mois homme par an.

            Cela doit changer.

            Et cela changera par le travail de chacun d’entre nous et de courageux utopistes comme Farid Echeikr.

            Chapeau. smiley


            • lilianne 16 février 2009 00:28

              Je connais cet élu.. Eh oui ce n’est pas un arriviste c’est mon adjoint au Maire dans ma ville de Fosses... 

              Enfin un homme qui tiens la route dans les idées et dans l’action !! Il a aidé plus d’une dizaine de jeunes à trouver un emploi et d’autres à trouver un stage. 

              Pour le club de basket il a trouvé un sponsor pour financer les maillots de l’équipe premiere, etc...

              Moi je le soutien à fond et quand on parle avec Farid il n’est ni dans le déni de ses origines ni dans un délire communautaire c’est un véritable enfant de la République. 

              Si mon Parti le parti socialiste lui donne sa chance, on aura je vous assure du renouveau intelligent dans le monde politique et surtout à gauche. 

              J’aime beaucoup aussi son interview sur la polémique de ce c.. de député UMP (M. Guibal) à propos d’obliger les joueurs de foot à chanter la marseillaise pour infos le lien : http://www.les-transferts.com/ligue-1/exclusif-farid-echeikr-revient-sur-la-polemique-autour-de-la-marseillaise.html

              Dire de Farid qu’il attends 6000 € par mois.. C’est très mal connaitre le personnage !!

              Dans tout les cas fonce Farid on a besoins des gens comme toi en France et en Europe

              Pour les autres qu’ils me disent ce qu’ils ont fait aujourd’hui pour le pays ou tout simplement pour leur ville.

              Lili 64 ans et 45 ans de militantismes à GAUCHE


              • Philippe 17 février 2009 00:23

                Le vote est un moyen d’expression qui donne une chance à tous de s’exprimer , je souhaiterais à beaucoup d’avoir le même dynamiste , cette homme incarne une conviction hors du commun .La vraie promesse est que la démocratie a besoin de compétance , je connais la capacité à s’investir pour défendre les vrais problémes , l’Europe s’épanouie , l’union de tous les citoyens européens se décline par l’envie de voir un changement radical en faveur de toutes les classes , la vraie richesse est t’acceptée que Farid est de la trempe des grands et le le montre à présent et dans les années futures , la promesse d’un nouvel espoir n’est pas une utopie .


                • Lili Cactus 17 février 2009 19:50

                  Bonsoir à tous,

                  Quitte à écorcher la modestie de Farid, je me dois de donner mon témoignage.
                  Après discussion écrite, j’ai eu le plaisir de déjeuner avec lui.
                  J’en ai gardé une impression très forte de dynamisme, de sincérité et de gentillesse que peu de politiques m’ont inspiré.

                  Ses idées sont lucides, réalistes et tout à fait en accord avec son temps, d’avant-garde, peut-être...

                  Je suis persuadée qu’il ne nous décevra pas.
                  Merci à lui pour son amitié et l’intérêt qu’il a accepté de porter aux causes que je défends, aux personnes en faveur de qui je lutte, SDF, roms et tous ceux qui souffrent de la précarité, de la galère, de l’injustice et de la discrimination.

                  Et qu’on ne me dise pas que je tiens ces propos parce que j’ai la carte du parti. Je ne m’encarterai jamais et il le sait !


                  • poison-social poison-social 19 février 2009 01:14

                    C’est Lili qui m’a fait connaitre Farid, et je ne le regrette pas pour le moment ; des gens qui le connaissent, sans autant être de sa famille politique, m’ont dit du bien de lui ; c’est quelqu’un qui écoute beaucoup, sans jugement, sans rien demander, mais qui sait dire merci, je l’ai constaté par moi-même ; pour ma part , je ne vois pas un "arabe" (il faut être un sombre crétin préhistorique pour ne voir que ce détail chez quelqu’un... il ne m’a jamais tenu le moindre discours "communautaire" ),mais un homme entreprenant et un citoyen respectueux de son prochain.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès