Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > #Fasciste, la France n’est pas à toi !

#Fasciste, la France n’est pas à toi !

Comparaison n’est pas raison. Alors ce billet ne sera pas raisonnable. Je l’écris pour deux raisons. Il m’est impossible de supporter une manifestation de fas et de les entendre scander « juif, la France n’est pas à toi ». Tout comme il m’est impossible d’entendre le chant des partisans insulté par eux. Alors je réponds à l’appel de Gauche de combat, qui lui même répond à l’appel d’un autre blogueur pour que la chaîne se mette en place, pour que le barrage s’organise. Car il ne suffira pas de scander son amour de la république et sa haine du fascisme pour réussir à stopper la marche cadencée de la régression idéologique qui se met en mouvement sous nos yeux, en France et maintenant. Il nous faudra faire un effort collectif d’envergure, une reconstruction politique vitale, afin que cesse le sentiment qui se diffuse, selon lequel la droite et la gauche c’est pareil. Car sans ce clivage, sans cette digue qui fait respirer une démocratie, la démagogie du « tous pourris », du « tous les mêmes », du « UMPS » fera son œuvre.

 

Le parti social démocrate allemand finira donc par faire une alliance improbable avec les libéraux allemands. anti-fascisme-t22737Un front de la république plutôt que Hitler. Résultat, 40 millions de morts. Oui, je sais, comparaison n’est pas raison. L’alliance des gauches, dans le but de démontrer à un peuple meurtri par une crise de la surproduction et de la déflation, qu’une autre politique est possible, n’a pas eu lieue. Je sais, comparaison n’est pas raison. 33% aux élections générales de 1933 suffiront à offrir une république au pire des tyrans de l’histoire de l’humanité. Parce que l’alliance des sociaux démocrates et des libéraux aura suffit à désespérer un peuple en souffrance, à le jeter dans les bras de « l’alternative ». Je sais encore, comparaison n’est pas raison.

Affirmer qu’une politique de la production et de la baisse « du coût du travail » n’est ni de droite ni de gauche, comme le fait 11 05 12 Anti-FascismeStéphane Le Foll est une pure folie dans cette période. Reconnaître que la politique menée depuis 19 mois n’est pas plus à gauche qu’elle est de droite renforce ce slogan si cher à notre extrême droite française : le PS et l’UMP, c’est pareil. Entendre l’ex premier ministre de Jacques Chirac, Raffarin, qu’il votera la confiance demandée par le gouvernement de Ayrault, apporte de l’eau fétide au moulin du FN. Mais je sais, je sais et je sais encore, comparaison n’est pas raison.

La crise ne cesse de s’intensifier. La courbe du chômage ne s’inverse pas. Les services publics sont de plus en plus appauvris. Les aides par dizaines de milliards s’enchaînent au profit du Cac 40. La précarité et la pauvreté s’accroissent fabriquant du « misérable » par dizaines de milliers chaque mois. Les bourses spéculatives prospèrent, les bourses des salariés se vident bien plus vite qu’elles ne se remplissent. Mais je sais, comparaison n’est pas raison.

A la veille d’un vote crucial sur la responsabilité, où les gauches pourraient se réunir afin de signifier aux citoyens de la république que la gauche ne plie pas, ne cède pas aux sirènes de la politique libérale de l’offre, no_pasaran1beaucoup s’interrogent, plus encore espèrent un sursaut. Au delà d’un vote de défiance à l’égard d’une abdication totale de l’exécutif au profit des trolls néolibéraux qui manœuvrent en sous main, un vote négatif aurait le mérite immense de restaurer le clivage politique gauche droite qui fond comme neige au soleil. Car à force de voter pour ou de s’abstenir sur le TSG, l’ANI, le CICE, la retraite…les citoyens finissent par croire qu’aucune autre politique n’est possible puisque même l’aile gauche du parti socialiste valide l’orientation libérale de son président, de son premier ministre, de ses chefs de Solférino. Je sais ce que vous allez me dire, comparaison n’est pas raison.

Les intentions de vote aux prochaines Européennes sont sans appel. FN largement en tête, UMP derrière, un PS qui ne rassemblerait même pas un électeur sur 6, mainantifn2alors qu’il y a 19 mois le champion du « changement c’est maintenant », désormais reconverti à « la continuité libérale de l’offre c’est maintenant », rassemblait une majorité de citoyens. A l’époque ils espéraient, ces électeurs, le changement pour de vrai, une présidence de gauche normale vraiment. A la place, ils constatent les mêmes orientations économiques et sociales, la même peapolisation de l’intimité de leur président, les mêmes coups de forces autoritaires que les précédents présidents de la Ve République. Ils observent, ils analysent, ils décident les citoyens, du moins beaucoup d’entre eux, que la rupture et le changement se feront par la stratégie de l’effondrement, du chaos, des fascos. D’accord, comparaison n’est raison.

La gauche alternative semble impuissante. jamais plus de fascisme_thumb[1]Elle parle, elle dénonce, elle propose. Et elle est très peu entendue. Il est tellement vrai que le bruit fait par cette alliance objective des désormais sociaux libéraux avec les conservateurs, depuis presque 2 ans, couvre tous les autres discours, toutes les autres alternatives de gauche. Car cette alliance induit une disparition du clivage droite gauche et permet le réveil d’un fascisme désormais exalté et qui crie sa haine du « gauchiste » et du « juif » en plein jour, en pleine rue. Car l’idéologie de la droite individualiste et consumériste triomphe. Alors l’extrême droite devient presque banale, presque fréquentable, finalement acceptable pour le militant ou le sympathisant de droite extrême. Mais il est vrai que comparaison n’est pas raison.

mainantifnRecréer le clivage droite gauche n’est pas qu’une simple question de stratégie de conquête du pouvoir. Il s’agit bien plus de rebâtir au plus vite cette digue qui protège un peuple, une nation, une Europe du totalitarisme. Hannah Arendt l’avait compris dès la libération. Traiter la population en « populace » à force de ne rien véritablement faire pour elle, tout en faisant le maximum pour les intérêts des puissances d’argent, et alors la « populace » ira vers celui ou celle qui lui promet la lune et qui semble vierge de toutes compromissions avec l’oligarchie au pouvoir. Oui, oui, et re-oui…comparaison n’est pas raison. Mais allons nous courir ce risque énorme sur la bonne foi d’un simple proverbe ? Dépassons nos intérêts de boutiques, l’alliance des gauches est à ce prix. Et ainsi, fièrement nous répondrons : Fasciste, la France n’est pas à toi.

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  1.68/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • jaja jaja 28 janvier 2014 11:39

    Ce n’est pas « l’alliance des gauches » dont nous avons besoin mais d’une réelle opposition de gauche à ce gouvernement des patrons, et ce sans aucune compromission électoraliste avec les partis de gouvernement PS, EELV etc....


    • jacques jacques 28 janvier 2014 12:54

      C’est sympa ta proposition mais actuellement le PCF s’allie avec le PS à paris,le NPA le pcf le pg à cognac .
      Quelle est le sens de tout ça ?


    • jaja jaja 28 janvier 2014 13:11

      Pour Cognac c’est mort... la liste vient d’exploser sur la question de l’alliance de deuxième tour avec le PS. le PC expliquant qu’au terme du premier tour, il entend rallier la liste PS menée par Michel Gourinchas.

      Le NPA cherche à conclure des alliances avec les partis de la gauche « de gauche » qui, au deuxième tour des Municipales, ne rallieront pas les listes PS....C’est la condition posée par le NPA pour conclure des alliances dans les municipalités.


    • alinea Alinea 28 janvier 2014 22:28

      jaja,
      PG/ NPA contre PC/PS, à Perpignan : résultat des courses ? Rien !!
      bonjour Mr Alliot !!


    • bibou1324 bibou1324 28 janvier 2014 11:40

      La droite et la gauche, c’est pareil. La droite, les dirigeants et tous les membres des différents partis de droite, c’est environ 400 000 personnes, et la gauche, c’est à peu près pareil. Soit un peu moins de 0,8% de la population française.


      Les 92,2% de la population française restants, n’ont simplement pas le droit de parole. Ils choisissent leurs bourreaux aux élection, cela calme les foules, ça donne le sentiment de liberté, l’impression d’avoir un choix. 

      Les fascistes, c’est qui qui veulent avoir le pouvoir, en écrasant leurs ennemis, en niant la démocratie, par définition. Ben vous savez quoi ? Que ce soit le FdG ou le FN, l’UMPS ou le PS, ces partis répondent complètement à la définition de mouvement fasciste. Ils veulent le pouvoir, l’abrutissement des masses, l’ennemi c’est le peuple, l’ennemi c’est la démocratie. Grâce au suffrage universel, qui est l’outil idéal anti-démocratie car il est lui même une parodie honteuse de démocratie, ces partis fascistes ont le pouvoir sur la France.

      Je rêve d’une gauche qui ne « signifie » rien aux citoyens, mais qui ne serait pas gauche et serait les citoyens eux mêmes.

      La haine des juifs ? Des musulmans ? Des riches ? Des pauvres ? Des antisémites ? Ce ne sont que de simples leurres, pour distraire le citoyen du fait qu’il n’a aucun droit de parole politique.

      • bibou1324 bibou1324 28 janvier 2014 11:40

        99,2%, évidemment.


      • César Castique César Castique 28 janvier 2014 11:47
        « FN largement en tête, UMP derrière, un PS... »

        Et ce n’est qu’un début, parce que Marine n’a pas encore lancé sa grande offensive sur le front de la souveraineté, où la ligne de défense UMPS est une passoire à grandes mailles.

        « La gauche alternative semble impuissante. jamais plus de fascisme_thumb[1]Elle parle, elle dénonce, elle propose. Et elle est très peu entendue. »

        Quand on est c..., on est c..., chantait Brassens. Si la gauche alternative ne s’était pas embourbée dans les sables mouvants de l’internationalisme prolétarien, elle existerait politiquement, et elle pourrait oeuvre utilement au profit du prolétaire de souche. 

        Au lieu de cela, elle a stupidement choisi le suicide universaliste solidaire et fraternel, et c’est, bien entendu, au détriment des intérêts du prolétaire de souche. Qui ne vous remercie pas. 

        Alors, vous ne voudriez pas qu’en plus, il vous entende positivement. Tsssssssssss.... Réveillez-vous, camarade.

        • Bubble Bubble 28 janvier 2014 11:55

          Bonjour, une confusion sur « le mal ordinaire » de Hannah Arendt.

          Einchmann ne dit jamais dans son procès qu’il a simplement obéi aux ordres sans se poser de questions, comme ce que vous supposez de la « populace ». Non non, le « mal ordinaire » d’Einchmann est un mal assumé et responsable. Il a tué 3 millions de juifs en étant conscient qu’il s’agissait d’un sale boulot, mais qu’il fallait que quelqu’un le fasse pour les générations futures.

          Si je précise cela, c’est juste parce que votre premier paragraphe (image comprise) ressemble pas mal à cette attitude.


          • bourrico6 28 janvier 2014 12:17

            « mal ordinaire »

            Il y a un article dans le Canard sur le psy de l’US Army qui s’est occupé des criminels de guerre nazis.

            Sa conclusion est « amusante ».
            En clair, ces gens ne sont pas fous, ils ne se dégage pas de « pathologie » commune aux nazis.
            Ces gens sont des gens ordinaires, et il y en a des milliers comme eux, qu’on retrouve à différents postes, avocats, financiers, etc, etc.

            Et c’est ça qui choque, le « mal » qui a conduit aux horreurs nazies, est un « mal » on ne peut plus « ordinaire »


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 janvier 2014 12:27

            Gamin ,mon grand père m’avait fait lire « La mort est mon métier » de Robert Merle.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/La_mort_est_mon_m%C3%A9tier.


          • bernard29 bernard29 28 janvier 2014 15:42

            à Bubble .

            oui vous avez raison et comme dit l’auteur de l’article c’est « vital », qui n’a peur des mots et des maux.

            « Il nous faudra faire un effort collectif d’envergure, une reconstruction politique vitale ».


          • Bubble Bubble 29 janvier 2014 06:51

            bourrico : Oui d’accord avec vous, ce qui fait peur là dedans c’est que ce soient des gens adultes et responsables, et pas simplement des moutons suiveurs, qui se soient rendues coupables sciemment de trucs comme la gestion d’un camp d’extermination.


            Aita, merci, je note (bien que je ne lise plus beaucoup récemment). En tout cas la page wikipedia que vous avez donné correspond plutôt bien à ce que je voulais dire.

          • popov 28 janvier 2014 12:09

            Faut pas voir du fascisme dans toute opposition au gouvernement fut-il de « gauche ». Cette manifestation était plutôt une expression de mécontentement populaire. Et il y a de quoi être mécontent de nos jours.

            Il est vrai que tout mouvement de masse est toujours récupéré par des petits malins qui utilisent l’énergie du peuple pour prendre le pouvoir.

            Mais au lieu de hurler au loup, les politiciens feraient bien de faire leur autocritique. Cette manifestation a été plutôt calme, mais on sent que le ton monte tout doucement.

            • LE CHAT LE CHAT 28 janvier 2014 12:10

              les fascistes sont ceux qui ont piétiné notre NON au référendum 2005 !
              et vous avez appelé à voter pour un de leurs sbires !!!


              • Patrick Samba Patrick Samba 28 janvier 2014 17:12

                Les salauds sont ceux qui ont piétiné notre NON au référendum 2005 !

                Les fascistes au pouvoir ont toujours été des assassins.


              • Pere Plexe Pere Plexe 28 janvier 2014 17:25

                Le choix est à faire entre une démocratie imparfaite ou pas de démocratie.
                Permettez moi de préférer la première hypothèse.


              • Onecinikiou 28 janvier 2014 19:34

                « Les fascistes au pouvoir ont toujours été des assassins. »


                Arrêtez de verser dans l’anticommunisme primaire !

              • galam galam 28 janvier 2014 20:07

                Moi aussi, je préfère une démocratie imparfaite qu’un gouvernement représentatif. smiley


              • Patrick Samba Patrick Samba 28 janvier 2014 23:40

                « Arrêtez de verser dans l’anticommunisme primaire ! » : ça pourrait être drôle, puisqu’on y perçoit bien de l’esprit.
                Malheureusement, et bien que je ne sois pas revêche à l’humour, je ne trouve pas ça du tout amusant.
                C’est un peu comme s’amuser avec la Shoah, avec le viol, avec l’humiliation, avec même seulement les gardes à vue par des flics fascistes, tout le monde n’est pas Desproges....


              • Pere Plexe Pere Plexe 28 janvier 2014 17:28

                Quel confort imbécile que de laisser faire...

                Loading...
                >>

              • CASS. CASS. 29 janvier 2014 02:25

                et quand je dis juif , je parle du fameux mot jew inventé par les impérialo colonialistes windsordiens( qui ne sont pas des celtes ancestrals mais issus de barbares colonialistes et d’usuriers) en 1776, car avant cette date le terme jew juif n’avait jamais existé,jamais !!!


              • yapamordom 29 janvier 2014 11:19

                Détrompez-vous Lavigue ! Un journaliste d’Arte ou de Bfm (je ne sais plus exactement) à démontré images à l’appui que Dieudonné avait commencé la construction d’une dizaine de chambres à gaz dans les caves de son théâtre, le même journaliste a d’ailleurs retrouvé le bon de commande adressé à Dupont de Nemours pour trois tonnes de cyanure...Restons vigilants !! 


              • foufouille foufouille 28 janvier 2014 12:29

                la france est aux libéraux PSoump et leurs larbins


                • popov 28 janvier 2014 12:32

                  En traitant de fascistes tous ceux qui s’opposent à ce gouvernement, vous finirez par rendre cet horrible mot honorable.


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 28 janvier 2014 12:41

                     la vache c’est qu’ils font peur ces antifas !!!!!


                    • Ruut Ruut 28 janvier 2014 12:50

                      Avoir autant de haine contre tes frères, sydne93, ressaisie toi.
                      La Fraternité c’est aussi avec ceux qui ne partagent pas ton avis.
                      Contrairement a tes crainte c’est en discutant avec ceux qui pensent différemment que tu deviendra tolérante.
                      La tolérance c’est avant tout d’écouter l’autre.


                      • viva 28 janvier 2014 12:52

                        Ça fait un moment que les fachistes sont au pouvoirs, ce n’est pas dans la rue qu’il faut les chercher.


                        • foufouille foufouille 28 janvier 2014 12:59

                          le facho est devenu celui qui s’oppose au PS
                          sous sarko, la gauche devait être fachiste


                          • Pere Plexe Pere Plexe 28 janvier 2014 17:30

                            S’opposer au PS est une chose.
                            S’opposer aux choix des français, aux libertés des femmes,à celles des homosexuels en est une autre.


                          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 janvier 2014 02:16

                            « S’opposer au PS est une chose.
                            S’opposer aux choix des français, aux libertés des femmes,à celles des homosexuels en est une autre. »


                            Quelqu’un a proposé une loi pour interdire aux homos de s’enculer ?

                          • eric 28 janvier 2014 13:06

                            Je pense que vous vous trompez de combat

                            Aujourd’hui, certaines franges de gauche de gauche, notamment « antisionistes » sont déjà dans la rue avec les « autres ». ( par exemple, beaucoup de Dieudonnistes)

                            C’est du reste un avant gout de ce qui c’est passé en février 34 ou le Parti communiste défilaient avec les factieux, les ligues, les camelots du rois.

                            A l’époque, comme d’hab ce sont les droites républicaines, les anciens combattants du Colonel de Laroque qui ont sauvé la journée et la république en se dispersant et en refusant de participer aux menées du parti communiste et des autres fachos factieux.

                            34, 40, 58, etc... Quand la république court un vrai danger, la droite républicaine a toujours sut la sauver. A peu prêt a chaque fois, ce sont des gauches qui étaient au pouvoir et avaient créé ces situations extrêmes. En général en reduisant au désespoir des catégories entières de population.

                            Ce n’est évidement pas avec un PS qui hésite toujours pour savoir si il est pro arabe ou anti israélien on anti-antisémite ou antisionniste, ou pour l’intégration ou pour l’inclusion etc...pour l’intervention en Irak, en Syrie, en lybie, que sais-je encore que l’on freinera des montées d’antisémitisme dans notre pays.

                            C’est pourquoi, aujourd’hui, votre devoir républicain est de rejoindre l’UMP, seule force politique héritière de ce vrai passé de vraie résistance a chacune des heures les plus noires de notre histoire.

                            Les gauches aujourd’hui sont le problème et pas la solution.


                            • Ariane Walter Ariane Walter 28 janvier 2014 13:19

                              l,UMP, européiste ? Tu rigoles !!

                              En fait quel parti n’est pas engoncé ds une politique de simples intérets électoraux, vu ce que ça rapporte, donnez-moi le nom...


                            • eric 28 janvier 2014 13:54

                              A madame Walter
                              Propos contradictoires :
                              il est de votre notoriété public que la droite republicaine, c’est le parti des riches, mus par le seul profit. Et donc :

                              L’Europe, oui, tant que cela rapporte, ce n’est pas un article de foi religieuse sans savoir pourquoi, comme pour une frange du PS. Le jour ou on lui prouve que cela rapporte plus de sortir, elle peut le faire.
                              Composées de riches aux service de riches, elles sont donc les seuls dont les patrons n’ont pas besoin d’être au pouvoir pour s’enrichir. C’est la garantie d’un minimum de désintéressement potentiel....

                              Au pont ou vous en êtes, après vos déception melenchonnienne ( et ce n’est pas faute de vous avoir prevenue...) Il vous reste les dieudonnistes ou l’UMP..
                              Pour vous lire, je vous sait idéologiquement plus proche des premiers. Intellectuellement, je pense que vous aurez du mal....


                            • non667 28 janvier 2014 16:31

                              à belle ariane
                              En fait quel parti n’est pas engoncé ds une politique de simples intérets électoraux, vu ce que ça rapporte, donnez-moi le nom...

                              le F.N. ma chère qui avec ses 0.5 % de 1972 à 1986 est resté fidèle a ses idées nationalistes quoi qu’il lui en coute électoralement ! (pratiquement pas de mairies,ni de députés )
                              99,99% des militants du fn ne le sont pas par intérêt personnel , au fn il n’y a que des coup à prendre ( perte de travail ,opprobre ...etc... ) de la part des vrais fachos du judéo -front ripoublicain !


                            • philouie 28 janvier 2014 13:06

                              Article marrant.
                              En cela qu’il justifie ce qu’il dénonce.

                              et oui, s’il n’y a plus de clivage droite-gauche. si la gauche ne sert qu’a réformer l’ordre social en menant une politique de droite, si les grands médias ne jouent que la musique d’état, quelles sont alors les voies de la contestation ?

                              cet article concède le vide abyssal de la contestation de gauche tout en s’offusquant que la contestation se fasse par la droite de la droite.

                              la gauche aujourd’hui, c’est Hollande, le suce boule de la finance et Valls le roquet sarkosiste. ça fait pas triquer.

                              Mais bon, comme il parait que nos oligarques souhaitent pour nous le retour de la droite dure, il semble que faire de la gauche un ectoplasme sans goût ni saveur ne peut qu’y contribuer.


                              • Ariane Walter Ariane Walter 28 janvier 2014 13:16

                                Tu écris : « Alors je réponds à l’appel de Gauche de combat, qui lui même répond à l’appel d’un autre blogueur pour que la chaîne se mette en place, pour que le barrage s’organise. Car il ne suffira pas de scander son amour de la république et sa haine du fascisme pour réussir à stopper la marche cadencée de la régression idéologique qui se met en mouvement sous nos yeux, en France et maintenant. Il nous faudra faire un effort collectif d’envergure, une reconstruction politique vitale, afin que cesse le sentiment qui se diffuse, selon lequel la droite et la gauche c’est pareil. Car sans ce clivage, sans cette digue qui fait respirer une démocratie, la démagogie du « tous pourris », du « tous les mêmes », du « UMPS » fera son œuvre. »

                                 

                                Je passe sur le lyrisme de tes propos et j’en viens au fond : « on va voter PS parce qu’avec le PS , on est de gauche. »

                                Ainsi , nous voici revenus bientôt un an en arrière quand une clique PC/PS dont tu faisais partie voulait aboutir à cette union.

                                Evidemment pépère Hollande ne vous a pas facilité la tâche. Mais là , coup de bol, avec « antisémitisme » en oriflamme vous allez peut-être réussir à en embarquer qqs-uns.

                                Et tous ceux qui ne voteront pas pour cette gauche ficelée à la droite la plus honteuse seront antisémites.

                                Pas mal. Mais , à gauche, la vraie, pas la tienne, le ciel nous en préserve, cette gauche plus haineuse que les pires fachos, la vraie gauche donc ne votera pas pour vous. Il me tarde de voir le résultat de tts ces basses manœuvres !!!


                                • eric 28 janvier 2014 15:09

                                   « C’est ben vrai ça ! »
                                  Il y a 2 ans, et pour s’en tenir aux catégorie Soralienne, on avait un Juif chef de l’État et la paix dans la rue. Aujourd’hui, on a des antisémites plein les rues et pleins les écrans. Qu’est ce qui a change ? Les socialistes ont pris le pouvoir...
                                  Un hasard ? Je ne peux pas le croire ! Pas une voix de « vraie gauche » ne doit aller vers les candidats socialo comunisto ecolo fauteurs d’antisémitisme...


                                • Patrick Samba Patrick Samba 28 janvier 2014 17:15

                                  "à gauche, la vraie, pas la tienne, le ciel nous en préserve, cette gauche plus haineuse que les pires fachos, la vraie gauche donc ne votera pas pour vous"

                                  No comment ...


                                • Ariane Walter Ariane Walter 28 janvier 2014 18:20

                                  Si tu veux des commentaires ,je peux t’envoyer les conversations sur fb auxquelles participe Zana sur mon fascisme nauséabond. Tout ça parce que j’ai eu l’audace de remarquer que « jour de colère », comme le FDG, dénonçait la politique de Hollande !
                                  Alors, là, que ces raclures de fachos aient les mêmes mots d’ordre que la « Gauche » qui critique Hollande mais s’allie avec lui, c’était inimaginable !
                                  il y a au FDG une gauche pro-PS totalement dangereuse car elle déshonore ce qui serait une gauche véritable.
                                  Et Zana en fait partie.Il le prouve ici.


                                • Patrick Samba Patrick Samba 28 janvier 2014 23:42


                                   ???...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès