Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Feu roulant de l’UMP sur Mme Royal

Feu roulant de l’UMP sur Mme Royal

L’UMP ne perd pas une occasion de bruyamment attaquer Mme Royal. Etrange ingérence dans les affaires du PS...

Depuis une bonne semaine, chaque déclaration de Mme Royal est amplifiée par la machine de guerre UMP de façon presque frénétique. Mais à force de frapper, il se dégage un certain malaise, aucune des personnalités en lice pour le leadership du PS n’a eu droit à une telle réaction de l’UMP. Dès son programme connu, qui est dans la ligne de son programme de campage, largement pillé par l’équipe au pouvoir (la carte scolaire vient d’être supprimée), Mme Royal ne profèrerait que des "lieux communs".

Mais lorsqu’elle en profère un : "Voilà : ni polémique, ni récupération politique qui serait totalement décalée parce qu’en l’occurrence Nicolas Sarkozy n’a été absolument pour rien dans cette libération", tout à coup, la voila qui se fait traiter de "petite fille", de "politicienne de second plan". Pourtant, même sur TF1, peu de journalistes taisait le relatif échec pour notre président que représentait cette libération. En effet, elle sanctifiait la ligne dure du président Uribe, que nos dociles média nous présentait régulièrement comme un jusqu’au boutiste pro-américain, alors qu’à la suite de son prédécesseur (qui était du même bord politique, faut-il le rappeler), notre Président pronait une négociation qui était allé d’échec en fiasco avec un vieux mouvement de guerilla démantibulé...

Donc les propos de Mme Royal depuis Québec (encore le Québec !) n’avaient rien de bien tremblants, et la replique de l’UMP fut sans commune mesure, frisant l’insulte... Plus troublant, les dirigeants de l’UMP ont pris la désagréable habitude de parler pour les militants du PS, qui ne se "reconnaitraient pas" dans les proposition de Mme Royal. Ceci ne me paraît pas anodin, l’UMP s’invite dans le débat du PS et surestimant sa puissance médiatique s’octroit le droit incroyable de parler pour les militants PS. Les militants UMP apprecieront, leurs dirigeants préfèrent parler des militants PS et de leurs états d’âmes plutôt que des leurs.

Dans cette entreprise d’ingérence dans les affaires du PS, que cherche l’UMP ? Rééditer la séquence de 2007-2008, favoriser Mme Royal apparemment la plus facile à battre, ou au contraire essayer de la torpiller avant qu’elle n’ait pu reprendre son souffle... J’avoue hésiter entre les deux, mais la violence des propos me fait pencher pour la peur. Il serait possible que l’UMP ait peur de Mme Royal, incroyable non ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Loule 5 juillet 2008 12:59

    Vous avez un sacré culot, monsieur, de défendre mme Royal, qui à tout instant, n’en rate pas une pour lancer une insulte au Président de la république, à l’UMP...
    Cette femme n’a aucune retenue depuis un certain nombre de mois et est même très critiquée par son propre parti. S’il vous plaît, usez votre talent à d’autre cause et laissez cette incompétente au sort triste qui l’attend et me ravit.


    • bernard29 candidat 007 5 juillet 2008 14:24

      "petite fille" - "petit garçon "

      En tout cas , cette histoire avec Ségolène Royal révèle une chose ; l’UMP , les ministres et sarkosi donc n’ont pas encore digéré le fait que "Notre Maître à Tous " ait été traité de "petit garçon" par PPDA.


      • Bulgroz 5 juillet 2008 16:55

        Madame Royal fustige Nicolas Sarkozy de la ville de Québec (province du Québec, Canada, Amérique du Nord).

        Il y a peu cette même Madame Royal fustigeait le président Nicolas Sarky pour avoir fait des commentaires sur la politique intérieure de la France de Londres (UK, UE).

        Madame Royal est politiquement morte et elle n’a pas eu besoin de l’"UMP pour se fare éliminée.

        De profundis.

        Sincères condoléances à ceux et celles qui ont cru devoir voter pour cette madone.

        PS  : le corps repose dans sa propriété de Mougins (Alpes Maritimes) dont la valeur totale déclarée en SCI (750 000 Eurpos) ne correspond même pas à la valeur du terain nu.


        • melanie 5 juillet 2008 17:07

          Mme Royal a absolument raison :

          Sarkozy s’étant ridiculisé à envoyer à l’arraché - comme une envie de p...-, un avion en frontière de la forêt colombienne,qui ayant fait choux blanc est rentré manu militari les ailes entres les jambes.

          Il est manifeste que l’appel , trémolos dans la voix de Sarkozy à Monsieur Marulanda, et à son humanisme supposé, dénotent une naïveté sans nom quant à la pychologie des terroristes preneurs d’otages et à leurs mobiles.

          Seule une infiltration et un passage en force sont de nature à faire flancher des guerilleros aguerris et qui se foutent des envolées lyriques Sarkoziennes, alors que leurs revendications sont colombiennes.

          L’appel de Sarkozy aux sentiments du chef des guerilleros est à ce titre un momument de ridicule que, bien entendu, la presse aux ordres - ils ont tous les pétoches de se faire virer comme Genestar, PPDA, et bientôt De Carolis - s’est abstenu de relever.

          La libération des otages est une opération columbienne-US et Sarkozy n’a rien à y faire : Il ne la connaissait même pas puisque cette opération devait rester secrète.

          Ce que Madame Royal exprime, car elle connait le côté megalo de Sarko , c’est qu’une récupération de la libération par Sarkozy serait indécente, ce qui est exact.

          POINT BARRE.

          Quand au tollé et au lynchage dès qu’il s’agit de Madame Royal, il est minable et pitoyable.

          Que Fillon, le vallet, se permette de lui reprocher de critiquer la France - rien à voir, elle remet les pendules à l’heure- au Quebec, est un comble de faux derche, car le premier à avor dégommé vraiment la France, était....Sarkozy en visite aux USA......avec son pote has been Bush.


          • Olivier 5 juillet 2008 17:12

            Le "feu roulant" provenait beaucoup plus du PS que de l’UMP...

            Pire encore, Ingrid Bétancourt, la principale interessée, lui a implicitement apporté le plus cinglant des démentis.

            Plus généralement, Royal qui se trouve débordée au PS et dans l’opinion publique par Delanoë, essaye dans l’affolement le plus complet de passer pour l’ "opposante n°1" de Sarkozy.

            Mais à force de critiquer tout et n’importe quoi, elle donne l’image d’un aveuglement partisan complètement déconnecté de la réalité dans le seul but d’occuper le terrain.

            Delanoë, loin de la mesquinerie et de l’aigreur de Royal, doit boire du petit lait en la regardant se ridiculiser de la sorte.


            • Aube Aube 9 juillet 2008 01:20

              Oh, nous avons bien compris que vos médias inféodés aux financiers qui tirent les ficelles de l’UMP roulent pour Delanoë. Je n’ai pas de conseils à donner à Delanoë, et je ne veux pas lui faire de mal... je voudrais juste qu’il observe bien ce que l’UMP et ses médias sont en train de faire à Ségolène Royal : c’est un avant-goût de ce qui l’attendra en 2012, si d’aventure il passe en tête et se présente contre Sarkozy. Les médias inverseront la vapeur contre lui.


            • Fergus fergus 5 juillet 2008 17:17

              J’avoue bien volontiers que Ségolène Royal m’agace parfois par certaines de ses postures politiques et par ses prises de position parfois sans nuance qui font d’elle une sorte de Sarkozy de gauche.

              Cela dit, concernant les critiques qui lui sont faites sur l’affaire Betancourt, je les trouverais beaucoup plus justifiées si Mme Royal avait exprimé délibérément un tel avis, en forme de procès d’intention à l’égard de Sarkozy, dans un communiqué ou lors d’un point presse où chaque mot est pesé.

              Or il me semble, au vu des images, qu’elle n’a fait que répondre dans un couloir à l’interpellation d’un journaliste la questionnant précisément sur le risque de récupération par le personnel politique de la libération d’Ingrid Betancourt. Dès lors, sa réponse était logique et s’inscrivait dans un contexte dont elle a été délibérément sortie par les caciques de l’Ump et ses adversaires du PS qui sont en l’occurrence à mettre dans le même sac.

              Bref, pas de quoi fouetter un chat !


              • Marc Bruxman 5 juillet 2008 17:29

                Mme Royal n’a pas besoin de l’UMP pour etre royalement ridicule. Elle y parvient très bien toute seule.

                Par ailleurs, elle fut la meilleure alliée de Sarkozy pendant la campagne présidentielle et je crois que l’UMP verrait d’un très bon oeil qu’elle retente l’aventure. Elle y refera à coup sur une campagne pleine de bravitude et trouvera la justice de la corée du nord exemplaire par sa rapidité !


                • norbert gabriel norbert gabriel 5 juillet 2008 20:42

                  le principe du roquet (qu’il soit du Poitou ou de Neuilly) est de compenser sa taille par des agitations plus ou moins frénétiques, avec aboiements suraigüs... et en sautant sur tout ce qui bouge...
                  Celà dit la staure d’un homme politique tient plus sa personnalité, qu’à son physique, ou sa taille.
                  Maintenant, quand une photo montre, par exemple un type dont on sait qu’il mesure 1 mètre 70 aussi grand qu’un autre dont on sait qu’il mesure 1 mètre 90, on se demande s’il n’y a pas une part d’infantilité de roquet mal dans sa peau.
                  Incidemment, tout ce déploiement d’artillerie contre Ségolène Royal va finir par en faire une martyre de la politique, tant d’attentions et tant de réactions à chaque fois qu’elle ouvre la bouche, ça devient suspect, ils ont la trouille ou quoi ?
                  Dans le Poitou, il y a une race de baudets particulièrement appréciée... Et globalement, je préfère les ânes en général ( je veux dire globalement, pas en militaires) aux roquets surexcités...
                  Les spécialistes le savent, on dresse un cheval, et on éduque un âne... Pour les roquets, je sais pas, mais vu certains écarts langagiers, ce serait pas superflu, l’éducation du roquet.


                  • Myosotis Myosotis 6 juillet 2008 00:10

                     Au sujet de SR et de ses compagnons du PS dans cette histoire : Les autres sont de vrais politiques au sens négatif du terme, une unanimité de façade et des "off" contradictoires à n’en plus finir... Ségolène est cash mais si les militants sont soulagés de cette absence de langue de bois, ce n’est pas le cas de ses confrères qui lui font régulièrement payer. On ne casse pas les codes impunément.. C’est dommage !


                    • Henri François 6 juillet 2008 10:34

                      Et si Ségolène malgré les apparences et les injures pleuvant sur elle, de droite à gauche, Delanoê compris, et même sur ce site, était devenue la "bête à abattre" dans l’opinion publique. Serait-elle devenue d’un seul coup tellement dangereuse au sein de cette classe politique française ronronnante ? Tout le comportement des uns et des autres le laissent croire.
                      Dans cette comédie orchestrée autour de la libération de Ingrid Bettancourt, femme remarquable, elle a été la seule à dire tout haut ce que pensaient tout bas, une flopée de français. N’en déplaise aux uns et aux autres. 


                      • Aube Aube 9 juillet 2008 01:25

                        Entièrement d’accord avec toi.


                      • Loone Pierre Gradit 12 juillet 2008 12:17

                        C’est un des messages que je voulais faire passer, autant d’agressivité devient louche... L’autre message sur lequel personne n’a réagi concerne la propension des leaders UMP à parler au non des militants PS. Comme je fais partie de cette engeance apparement ringarde et archaïque, je suis choqué d’entendre des dirigeants de la majorité proférer de tels lieux communs à l’encontre de la position des militants au sujet de Mme Royal.


                      • Olivier 6 juillet 2008 11:57

                        "Dans cette comédie orchestrée autour de la libération de Ingrid Bettancourt, femme remarquable, elle a été la seule à dire tout haut ce que pensaient tout bas, une flopée de français"

                        C’est joli.
                        On croirait du Le Pen...
                        (Séquence point Goodwin)


                        • alceste 7 juillet 2008 09:11

                          Olivier,
                          Je ne voudrais pas être désagréable, mais je constate que vous dégainez bien rapidement la "reductio ad Hitlerum" ... Ménagez vos munitions, faute de quoi vous serez verbalement désarmé face à la véritable extrême-droite. L’éventail des opinions politique est plus vaste et plus nuancé que vous ne le croyez.


                        • alceste 7 juillet 2008 09:12

                          des opinions politiqueS !


                        • Traroth Traroth 7 juillet 2008 15:42

                          Je crois que l’objectif de l’UMP est encore plus subtil que ça : brouiller les cartes au sein du PS à tel point que tout choix de leader devienne impossible ou en tout cas aléatoire.
                          Il va sans dire que ce jeu n’est possible que grâce à la complicité active des médias.


                          • antennerelais 12 juillet 2008 01:16

                            Intéresante analyse !

                            Sur les derniers rebondissements Royal-UMP :
                            Ségolène, histrion et barbouzeries

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès