Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Fillon triomphe. Un deuxième tour de la primaire de droite pour (...)

Fillon triomphe. Un deuxième tour de la primaire de droite pour rien

On n'attendait pas de surprise et il n'y en a pas eue. Avec 66,5 % des voix, François Fillon est arrivé largement en tête et il représentera les chances de la droite et du centre à la prochaine élection présidentielle. C'est aussi lui qui a le plus de chances de devenir le prochain président de la République. Il est à noter que cette fois-ci, les sondages se sont révélés exacts !

 

François Fillon et la suite de sa campagne présidentielle.

Les Républicains ont à présent en la personne de François Fillon un candidat incontesté à la présidentielle. Il a déjà obtenu le ralliement des cadres de son parti. Il devra à présent élargir son équipe pour vraiment rassembler les Républicains et le Centre autour de lui et ce ne sera pas difficile.

François Fillon a parcouru le pays depuis quatre ans pour préparer la présidentielle de 2017 et il n'y a nul doute qu'il a compris quelles sont les aspirations de la France profonde. Elle sont aux antipodes des milieux élitistes parisiens qui s'autosatisfont en boucle complètement déconnectés de la réalité. François Fillon a eu le soutien de l'autre France, pas toute l'autre France mais plutôt celle de droite, majoritaire dans le pays et qu'on n'a plus écouté depuis cinq ans.

Certains diront qu'elle est réactionnaire, trop conservatrice, trop vieille mais elle est attachée à des valeurs comme les traditions, le patriotisme, la sécurité et est contre le multiculturalisme. C'est vrai, mais elle existe, elle s'est clairement exprimée et elle veut une droite qui la représente.

Si François Fillon arrive à maintenir sa ligne politique et à conquérir une partie des déçus de la gauche, c'est un boulevard qui s'ouvre devant lui pour une victoire en 2017.

Sur le plan international, un rapprochement avec la Russie sera bénéfique pour la France. Le rapprochement avec la Syrie est présenté de manière astucieuse. Il parle du rôle traditionnel de protecteur des chrétiens d'Orient que la France s'était attribuée et qui a été repris par la Russie depuis peu. Cela implique une lutte contre le terrorisme salafiste qui empoisonne la région et qui a tendance à s'étendre en Europe et dans le monde. Ce sera une autre occasion de rapprochement avec la Russie tout en préservant chacun ses intérêts nationaux.

 

L'avenir d'Alain Juppé.

Alain Juppé a sans doute commis l'erreur de se maintenir pour ce deuxième tour. Il a par cette décision hypothéqué ses chances d'encore avoir un poste influent dans un gouvernement de droite sous la Présidence de François Fillon.

Lors du débat télévisé du 24 novembre, celui-ci a précisé que les ministres devront avoir eu une conduite exemplaire ce qui devrait écarter Alain Juppé d'une désignation à un poste ministériel. A 71 ans, c'était sans doute sa dernière chance d'encore avoir une fonction ministérielle influente.

Son score à ce deuxième tour de la primaire et son ralliement obligatoire par discipline de parti à François Fillon lui laisseront un rôle politique marginal à l'avenir.

C'est probablement la volonté de François Fillon de rapprochement avec la Russie et la rupture avec la politique de renversement prioritaire de Bachar al-Assad qui ont motivé son maintien au deuxième tour. Sur ces points, Alain Juppé était en accord avec la politique de Barack Obama et de François Hollande ainsi que des milieux atlantistes en mal de justification de leur existence.

Ses programmes économique et social étaient peut-être moins radicaux mais ils étaient quand-même similaires dans les grandes lignes au programme de François Fillon.

Ce qui est sûr à mon avis, c'est que le Brexit et l'élection de Donald Trump ont créé une dynamique anti-élites qui a réveillé la France conservatrice et traditionnelle.

Il m'a aussi semblé que son sentiment de victimisation concernant le soutien de Vladimir Poutine à son adversaire et la controverse du détournement de son prénom en Ali au lieu d'Alain a desservi la crédibilité d'Alain Juppé. Il ne sied pas à un candidat président de prendre ombrage de tout ces détails. Prendre plus de hauteur ou traiter ces faits avec humour aurait mieux convenu.

 

Le rôle d'Alain Juppé comme ministre des Affaires étrangères en 2011 – 2012.

C'est Alain Juppé qui avait fait le forcing en 2011 pour que la Russie n'oppose pas son veto à la résolution 1973 sur la Libye qui a ouvert la porte à l'agression illégale d'un pays souverain par l'OTAN et le Président Sarkozy. Il avait à l'époque déclaré qu'on ne pouvait se contenter d'une résolution minimale. Le président russe de l'époque, Dimitri Mevedev, avait déclaré que le mandat de l'ONU avait été outrepassé par l'OTAN. Si Alain Juppé avait été honnête, il aurait dû démissionner de son poste de Ministre des Affaires étrangères d'autant plus qu'il avait été court-circuité par le pseudo philosophe Bernard-Henri Lévy que le président Sarkozy avait consulté en son absence.

Grisé par le trompeur succès militaire en Libye, Alain Juppé a voulu récidiver en Syrie en 2012 mais il a cette fois trouvé une Russie résolue à ne plus commettre la même erreur.

La victoire socialiste a alors écarté Alain Juppé de la conduite de la diplomatie française mais il n'y a nul doute qu'il aurait suivi la même ligne que l'incompétent Laurent Fabius.

Je pense que par son manque de clairvoyance à l'époque et à son absence de regrets, Alain Juppé n'est pas qualifié pour mener la France pendant la période difficile qui s'ouvre en politique internationale avec des accords majeurs entre les grandes puissances qui, dans les années à venir, mèneront le monde vers la multi-polarité et vers une inévitable confrontation avec le militantisme politique de l'islam soutenu par certains pays du Golfe et la Turquie.

Il est possible que la culpabilité d'Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy dans le drame libyen soit gravés dans le subconscient de ceux qui ont voté ces deux derniers dimanches et que ce soit une raison de leur échec.

 

Les autres candidats à la présidentielle de 2017.

Marine Le Pen reste la candidate qui a le plus de chances d'accéder au deuxième tour de la présidentielle. Elle va cependant devoir droitiser son programme pour essayer de regagner les millions électeurs qui étaient à la Manif pour tous et qui se sont ralliés à François Fillon.

Assez étonnamment, Marion Maréchal-Le Pen a un discours identique au programme des Républicains. Si Marine Le Pen manœuvre avec suffisamment de finesse elle pourra peut-être en récupérer une partie mais je pense que ce sera difficile. Il en est de même pour Bruno Gollnisch mais il est moins charismatique et il beaucoup plus radical dans ses propos notamment concernant le fonctionnement de l'UE.

Une éventuelle victoire finale de Marine Le Pen dépendra de son adversaire du deuxième tour.

 

François Hollande ou un autre candidat de la gauche caviar semblent avoir peu de chances d'atteindre le deuxième tour. Il représente la soumission à l'UE et à la politique d'Angela Merkel. Il représente le symbole de la domination des élites mondialisées et des minorités sur les intérêts des autres Français. La reconnaissance par le PS qu'il n'y a pas d'alternative au libéralisme le coupe du soutien de la classe ouvrière. La chance du candidat de gauche est qu'il pourra compter sur un parti bien expérimenté et sur la presse de gauche. Ce sera sans doute aussi le seul candidat important qui portera les valeurs idéalistes en avant mais il y a peu de chance que ce soit encore entendu par une majorité de Français.

 

Le candidat Macron, s'il obtient les 500 signatures, ne sera à mon avis qu'un trublion qui ponctionnera des voix à François Fillon et au candidat du PS. Son programme est encore plus libéral que celui de François Fillon mais il faudra voir si on lui laissera la chance de l'exposer dans les médias. La nouvelle loi sur les temps d'antenne défavorise les petits candidats. Il a certainement des soutiens financiers important mais il faudra voir s'il y aura aussi des soutiens politiques et médiatiques.

 

François Bayrou pourrait être le deuxième trublion du centre. Il ne s'est pas encore engagé mais son éventuelle candidature serait clairement engagée contre François Fillon. Il récolterait peut-être quelques pour cents mais il ruinerait définitivement sa carrière politique au niveau national s'il faisait perdre François Fillon.

 

Jean-Luc Mélenchon serait peut-être la surprise du deuxième tour surtout si Emmanuel Macron et François Bayrou se présentaient et si la droite et le centre étaient surreprésentés. Il tient un discours constant depuis cinq ans : un mélange de populisme (dans le sens d'écoute du peuple) et d'anticapitalisme qui est actuellement bien entendu.

C'est aussi le meilleur tribun du moment et il est toujours étonnant de le voir parler sans aide-mémoire ni prompteur pendant une heure. Il connaît bien tous les dossiers et c'est une « bête médiatique » qu'on invite pour faire de l'audience. S'il arrive à détacher les classes ouvrières du FN en gardant un ton modéré concernant l'immigration il aura une chance d'arriver au deuxième tour et même de l'emporter si c'est face à Marine Le Pen.

 

Critiques et conclusion.

S'il est vrai que François Fillon n'a pas encore eu sa chance de briguer la Magistrature suprême, il n'en est pas moins vrai aussi que son programme économique le place à contre-courant des tendances économiques actuelles et du désir d'une grande partie des peuples (et le français en particulier) d'aspirer à retrouver la souveraineté face au capitalisme mondialisé et aux institutions supranationales qui dictent les comportements à tenir. Ce programme économique libéral ainsi que les mesures de réduction des dépenses seront très bien vus par l'Union européenne.

Il est possible que cela permette de créer des conditions favorables pour une croissance mais sans mesures contraignantes pour les multinationales qui déplacent leurs investissement au mieux de leurs intérêts, cela risque de ne pas porter ses fruits.

Je pense à l'autoritarisme de Vladimir Poutine qui menaçait de tenir ouverte par contrainte une usine que l'oligarque Oleg Deripaska voulait fermer ou à Donald Trump qui menaçait Ford de taxer ses voitures à 35 % si l'entreprise délocalisait au Mexique.

Quand la gauche aura désigné son candidat, la campagne électorale pourra vraiment commencer. En quatre mois, beaucoup de choses qui auront une influence sur les élections françaises vont encore se passer et je me garderais bien de faire un pronostic concernant le ou la future locataire de l’Élysée. Pensons à l'investiture de Donald Trump et à la direction qu'il donnera à la nouvelle politique étasunienne, à la situation en Syrie qui semble évoluer très vite, à l'effondrement économique, social et moral en Ukraine qui nous concernerait indirectement, à un nouvel attentat sanglant en France ou en Europe, à une nouvelle crise des migrants si la Turquie changeait d'avis en ouvrant ses frontières de sortie et à tout autre événement grave qui influencerait les électeurs.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 28 novembre 08:53

    66% de 10% du corps électoral, un grande « victoire » ! Indeed !?

    Nous connaissons donc les effectifs de la droite moisie auquel est venu s’ajouter bénévolement les voix des cocus de la « gauche »...


    • njama njama 28 novembre 09:20

      @Clocel
      d’un point de vue statistiques c’est plus représentatif qu’un sondage sur 1.000 ou 2.000 personnes au mieux ... mais effectivement le résultat est faussé faute de connaître les candidatures de l’opposition
      Le franc-tireur Macron pourrait séduire ... un effet « Trump », que redoute le PS pris entre deux feux, celui de Mélenchon et celui de Macron


    • Clocel Clocel 28 novembre 09:37

      @njama

      Si l’effet Trump inspire les « macroniens », ils auront, à mon humble avis le temps de déchanter d’ici mai 2017...

      Je profite de ce message pour recommander à ceux que cela intéresse une interview du fondateur du Saker...

      http://lesakerfrancophone.fr/le-saker-a-leur-globalisation-nous-opposons-une-resistance-globale


    • Pierre Pierre 28 novembre 11:03

      @Cocel

      Merci pour le lien qui nous fait découvrir qui est le Saker. J’avais justement écouté cette interview hier. Il faut aussi mentionner l’excellent Slobodan Despot qui lui est suisse d’origine serbe et dont les analyses ne sont pas moins pertinentes.

    • Layly Victor Layly Victor 28 novembre 11:51

      @Clocel

      Oui, c’est une immense victoire, une éclatante victoire, peu importe le nombre d’électeurs car, contrairement à la minimisation que vous affectez de faire de ce scrutin, tous les idéologues de la gauche, les journalistes appointés, les penseurs de St Germain des Près, les éditorialistes bien-pensants, les fauteurs de guerre sionistes, les bobos anti-Russes (sauf pour le caviar) avaient mis le paquet en faveur du reptile merkellien Juppé.

      Après ces décennies de ténèbres, la France est de retour.
      Vous affectez, avec votre suffisance germanopratine de parler de « droite moisie » à propos de tous ces braves gens que je connais à travers toute la France profonde, qui sont le sel de la terre, et qui ne supportent plus la dictature des gauchos.

      J’étais triste de voir que la France était absente de ce formidable mouvement de redressement des peuples, mais je m’étais trompé : elle est dans le peloton de tête.

    • jmdest62 jmdest62 28 novembre 11:51

      Effectivement , vue la bra...ée du premier tour AJ aurait du renoncer (il l’a parait-il envisagé) mais son parti pouvait-il se « priver » d’une semaine de battage médiatique supplémentaire et de 4,5 X 2 = 9 millions d’euros......bien payé pour une petite semaine non ?..je suis sûr qu’Alain va toucher sa com au passage.

      pitoyable !

      @+


    • Clocel Clocel 28 novembre 12:52

      @Layly Victor

      Vous vous extravasez mon cher...

      Fillon président ? Ça me va...

      Le but étant de précipiter le merdier pour qu’il se casse la gueule, je le crois suffisamment « brillant » pour nous donner cette satisfaction.

      L’éveil des consciences endormies justifie ce sacrifice.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 novembre 15:53

      @Layly Victor

      Avec Fillon, le redressement des peuples ? Hé ! Hé ! Hé ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Hi !HI ! Hi ! Hi !

      Fillon celui qui va faire des merveilles avec Notre Pognon !

      La victoire des couillons ! à 2 euros la place, c’est vraiment cher payé ! Mais on a les spectacles que l’on peut !

       « Toute la France profonde s’est dérangée »

      TOUT CA, POUR CA ?


    • Layly Victor Layly Victor 28 novembre 18:37

      @Nicole Cheverney

      Vous êtes une excellente personne, mais votre religion de gauche vous fait parfois tomber dans la vulgarité de comptoir de bar, comme avec cette expression triviale « avec notre pognon ». Ce n’est pas digne de vous et c’est de la pure démagogie. Il y a très longtemps que la « gauche » solférinienne ou vosgienne, c’est selon, ne représente plus la classe ouvrière.

      Et les dépenses dignes de Caligula des gauchos germanopratins, ça ne vous a jamais dérangée ?
      Les centaines, les milliers, les centaines de milliers de parasites de la’appareil politique, par exemple les 100 000 parasites « pédagogistes » à la direction de l’éducation nationale, pour ne citer qu’un seul exemple, ça ne vous a jamais dérangée ?

      La culture dévastée, l’argent de la culture dépensé pour financer les grandes œuvres d’art comme les étrons géants de Mc Carthy, ça ne vous a jamais dérangée ? Ou le plug anal de votre chère Filipetti. Pouvez vous seulement imaginer combien les gens du peuple détestent ces salauds ?

      Et les sommes engagées pour déshonorer les armes de la France en Syrie et en Ukraine et pour soutenir les djihadistes et les nazis de Kiev, ça ne vous a jamais dérangée ? Parce que l’honneur, l’argent et les armes de la France ont été bafoués pour être au service des intérêts des sionistes-saoudiens et des reptiles merkelliens du reich germano-bruxellois, et pour mener les campagnes hystériques anti-Russe. La diplomatie française est un énorme appareil, qui coûte cher, et qui a été réduit au silence, à l’impuissance, et au mépris mondial par l’action de vos chers « hommes de gauche » (je mets bien sûr le criminel Juppé dans cette catégorie).

      Fillon veut mettre fin à toute cette honte, et c’est tant mieux ! Il répond au ressenti des gens modestes et travailleurs, ceux qui n’ont pas droit à la parole, ceux qu’on méprise et qu’on opprime, ceux qui étaient autrefois chantés par un vrai « homme de gauche », Victor Hugo qui a été la voix poétique des pauvres gens.

      Quand je parle de redressement des peuples, c’est en référence à tous ces braves gens que je connais, que Orwell a décrits, que Michéa a décrits, qui ont été si longtemps écrasés par la morgue des gens soit-disant « éduqués et diplômés », comme disent les journalistes vosgiens.

      Vous, les gauchos, dès que vous êtes contrariés, vous passez à l’insulte (les couillons à 2 euros) et à la dérision. Et c’est dommage. La gauche ne s’enfonce pas sous les coups de Fillon, elle s’enfonce sous le poids de sa médiocrité.



    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 novembre 19:40

      @Layly Victor

      Ma vulgarité de comptoir de bar n’équivaudra jamais la richesse de votre vocabulaire, je vous invite à relire vos coms. Balayez donc devant votre porte. Petite précision : je ne fréquente ni les bars, ni les bistrots, ni les troqués.
      Par contre, j’aime dire les choses telles quelles que cela plaise ou non !

      Si vous parlez du PS, ils ne peut se situer à gauche, car c’est une droite réinventée, un prototype mis en place par les solfériniens.

      Si vous ne voyez pas au-delà de Fillon, c’est que vous n’avez pas compris grand-chose à la manipulation médiatique pour nous faire accroire que Fillon c’est valeurs et traditions.

      On ne peut pas à la fois prétendre combattre pour les valeurs, tout en s’appuyant sur les restes de la loi El Komry, sur les oripeaux du sarkozisme, et choisir ses parmi collaborateurs, les plus enragés pour défaire le tissu social à la manière d’une Thatcher comme modèle idéal de la progression humaine et sociale. 

      Je ne sais pas à quoi vous pensez, mais les classes populaires qui semblent tant vous préoccuper, elles ne trouveront certainement pas leur compte dans le déploiement de mesures aussi toxiques que ces « touche à tout » imposeront au bon peuple de France.

      Le parti socialiste avec Mitterrand a pompé ce qu’il restait des vraies valeurs de gauche. Il les a laminé, il les a éreinté jusqu’à l’épuisement total. Nous reste donc, une droite dans sa totalité, dans son spectre élargi jusqu’au PS actuel.

      Est-ce que ce que je dis vous l’entendez, au moins ?
       


    • Layly Victor Layly Victor 29 novembre 10:08

      @Nicole Cheverney

      J’ai au moins obtenu un résultat, c’est que cette fois ci vous parlez d’une façon correcte et claire, sans avoir recours à la vulgarité démagogique des gauchos.
      Ceci dit, vous n’avez répondu à aucune des questions que j’ai soulevées.

      Je ne fréquente plus que des gens pauvres et travailleurs, et je les aime, pas par idéologie mais réellement et du fond du coeur. Ils souffrent beaucoup. Non seulement dans leur vie quotidienne et leurs nombreux tracas, mais aussi de voir le pays qu’ils aiment, eux, sincèrement, tomber aussi bas et être méprisé du monde entier.
      J’ai coupé tous les ponts avec le monde germanopratin et le monde du pouvoir.

      La France est dans une situation critique. Le moindre relèvement du coût de l’argent et ce sera la chute dans les Abymes. Ceci n’inquiète pas les élites gauchos qui sont bien à l’abri (collectivités locales, éducation, associations, ministères, conseils généraux, etc..)
      Fillon, c’est une purge, j’en conviens. Mais c’est la seule solution pour échapper à la catastrophe.
      Ce n’est pas marrant et ce n’est pas fait pour être marrant.
      Ce n’est pas fait non plus pour flatter la bonne conscience des gauchos.
      C’est fait pour redonner au peuple un espoir ténu de revoir la lumière.

      Vous parlez de valeurs. Je prends un seul exemple. Le fait qu’il y ait à la direction de l’éducation nationale 100 000 agents qui n’ont jamais enseigné même une minute et qui ne s’occupent que de propagande ftanc-maçon et de LGBT, ça vous paraît correspondre à des valeurs ?
      Pour moi c’est, au contraire, un mépris profond des ouvriers.

    • Layly Victor Layly Victor 29 novembre 10:25

      @Layly Victor

      Je n’ai pas répondu à votre dernière question.
      Le parti socialiste n’a rien à voir avec la gauche de ma jeunesse. Un de mes hommes politiques préférés dans l’histoire de France est Pierre Mendès-France. Des hommes de cette trempe, il n’y en a plus. Le dernier qui s’en rapproche a été Michel Rocard.
      La gauche actuelle, c’est l’aile idéologique de la bourgeoisie et de la grande finance. Démonstration : JC Michéa (philosophe anarchiste), L’empire du moindre mal et, le complexe d’Orphée

      Parmi tous ces escrocs et bateleurs de foire à la Mélenchon ou les islamo-sionistes à la Juppé, je me dis que Fillon est le « moins pire » car
      1) il dit la vérité sur la situation
      2) il représente une chance réelle de mettre fin à la guerre froide contre la Russie, à la guerre en Syrie et à la guerre en Ukraine, et ça, c’est mieux que tous les Martinez réunis.

    • Habana Habana 29 novembre 14:43

      @Layly Victor
      C’est surtout une victoire économiquement juteuse qui a permis d’encaisser pas loin de 20 millions !

      Quant à la dictature des gauchos, c’était celle de l’UMP puante juste avant !
      Bref l’Herpès (LRPS) est un conglomérat systémique de Mafieux et c’est bien ça qu’il faut que les Français fuient (si seulement ils comprenaient quoique ce soit).
      Ce n’est pas en mettant perpétuellement le même bulletin dans la même urne que les choses risquent de changer !
      Quant aux « braves » gens, il y a un synonyme pour ça : ça s’appelle un « con ». Juste un con !

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 novembre 15:08

      @Layly Victor

      Monsieur, si pour vous parler d’une manière correcte et claire c’est dire amen à vos propos insipides, alors je consentirai à parler d’une manière incorrecte et confuse.

      Et puis, cessez d’utiliser à mon encontre, ce ton pontifiant, j’ai passé l’âge depuis bien longtemps de recevoir des leçons.


    • Layly Victor Layly Victor 29 novembre 19:20

      @Nicole Cheverney

      Je vois que vous vous gardez bien de jamais répondre à aucun des points que je soulève, par exemple, ce qui est le plus important pour moi, la fin de la guerre en Syrie et en Ukraine.
      Comme j’ai été élevé à l’école scientifique, je ne risque pas d’être pontifiant. Mais il me semble que le plus important pour vous, c’est votre ego, donc je n’argumenterai plus.

    • Layly Victor Layly Victor 29 novembre 19:29

      @Habana

      Les « braves gens », c’est une expression qu’on retrouve dans l’oeuvre d’Orwell, et qui est souvent citée par Jean-Claude Michéa. C’est pour cette raison que je l’emploie, en hommage à ces deux grands écrivains.
      Vous dites « les braves gens, ce sont des cons ». Vous ne pouvez exprimer plus clairement le point de vue de votre camp. Vos leaders idéologiques de la caste journalistique ont aussi parlé à propos d’eux de gens « peu éduqués et peu diplômés ». 
      Vous êtes trop « intelligent » pour comprendre tout ce que ceci implique, et combien l’acharnement des journalistes à parler sur ce ton creuse leur tombe.

    • njama njama 28 novembre 09:06

      Un 2° tour pour rien ? il aura servi à virer Juppé tout de même !, et ainsi se réalise le pronostic de Louis Denghien du 15 février 2012 InfoSyrie

      Alain Juppé tombera…

      « Bachar al-Assad tombera ! » a prédit le mage Juppé devant la commission des Affaires étrangères du Parlement européen. « Il devra rendre compte du massacre de son peuple« . Les semaines passent, la présence et la nuisance de groupes armés radicaux sunnites sont admises – du bout des lèvres – par la majorité des médias, mais Alain Juppé, semblable en cela d’ailleurs à ces mêmes médias, s’accroche à sa fiction hollywoodienne d’un peuple désarmé martyrisé par les soudards d’un dictateur isolé. Ce déni de réalité ne peut s’expliquer selon nous que par la morgue d’un homme qui fait passer les convictions ou les analyses après son équation personnelle. Alain Juppé a trahi – il n’est pas le premier – le gaullisme diplomatique, il n’est qu’un néo-conservateur – sans doute plus d’opportunité que de conviction – qui a fait le pari que l’Amérique et ses satellites européens parviendraient in fine à reformater le monde arabe, en attendant le monde tout court. Eh bien nous, nous faisons le pari que Juppé et son patron tomberont (bien) avant Bachar !


      • Layly Victor Layly Victor 28 novembre 12:05

        @njama

        Le Brexit Anglais, l’élection de Trump, le triomphe de Fillon : les chances pour que cette horrible guerre s’arrête se précisent. L’espoir renaît.
        Ce Juppé, il s’est traîné dans la boue cette semaine, sur la Syrie. Il ne pouvait pas tomber plus bas, mais il doit cette déchéance à la bêtise et à la suffisance de ses commanditaires sionistes-sunnites. C’était l’unique raison de son maintien au deuxième tour : faire passer la propagande guerrière de ses sponsors « (il est regrettable qu’Obama n’ait pas bombardé la Syrie en 2013, qu’il ait reculé », ou cette perle monstrueuse « si Fillon passe, il y aura un risque accru d’attaque des pays Baltes par les Russes »).
        Je revois le visage livide de la Ruth Elkrief : « c’est affreux, la guerre contre Bachar va s’arrêter ».

        Il me semble que la victoire est en train de déployer ses ailes !

      • franc 29 novembre 08:02

        @njama

        -

        Alain Juppé :-----------------------« Bachar al Assad tombera ! »

        Lois Denghien :-------------------« Alain Juppé tombera ... »

        -

        L’Histoire a tranché et dans le bon sens, le sens de la Raison comme l’a dit Hegel.


      • fred.foyn fred.foyn 28 novembre 09:30

        Fillon, c’est la Sarkozy le retour en plus propre sur lui, mais pas dans les idées !
        La droite qui fabrique les esclaves pour remplir leurs coffres...


        • Pierre Pierre 28 novembre 09:54

          @fred.foyn
          Je ne prends parti pour personne. Je constate que la droite a désigné son candidat et qu’il est très à droite en ce qui concerne son programme économique et les mesures antisociales qu’il compte prendre. Il est conservateur en ce qui concerne les lois sociétales. Il est pour un rééquilibre des relations avec la Russie et il a compris qu’il y a un danger de terrorisme qui menace le Moyen-Orient et l’Europe. Ce dernier point est quelque chose que le pouvoir actuel sous influence merko-obamasque n’avait pas compris.

          J’ai fait son profil, c’est tout. Je n’ai pas dit que c’est le président que la France a besoin. Ce sera aux électeurs de choisir et il y aura une vraie diversité parmi les candidats.

        • Layly Victor Layly Victor 29 novembre 20:37

          @fred.foyn

          La stratégie du FN, qui croit se faire bien voir de la gauche en tapant sur Fillon, est un désastre.
          Phillipot est en train d’entraîner le FN vers le fond.
          Cette démagogie de bas étage qui plait aux gauchos masque une misère intellectuelle et morale terrible !

        • lsga lsga 29 novembre 21:11

          @lsga
          en d’autres termes : tous les soutiens de Marion Maréchal devrait voter massivement dès le premier tour pour François Fillon pour se débarrasser une bonne fois pour toute de Philippote. 


          En tout cas, je le répète : en cas de second tour Fillon-Lepen, moi, je voterais pour le parti sioniste, franç-maçon et pro-lgbt. 

        • Layly Victor Layly Victor 30 novembre 10:36

          @lsga
          merci pour le lien ci dessus


          vous dites que vous voterez pour le parti sioniste franc-maçon et pro LGBT, donc pour les socialistes.

          N’est-ce pas en contradiction avec votre idéal internationaliste, étant donné que les solfériniens et la presse gaucho sont des enragés de la guerre contre la Russie et de la guerre en Syrie et en Ukraine ?

          En remarquant que Fillon
          1) veut défendre le nucléaire français et l’industrie française, donc la classe ouvrière
          2) veut mettre fin aux guerres occidentalo-sionistes en Syrie et en Ukraine,

          en remarquant que les cinglés solfériniens veulent maintenant allumer la guerre dans les pays baltes,

          n’est-ce pas moi qui suis proche de l’internationalisme ?

          • Pierre Pierre 28 novembre 10:04

            @Hypatie
            C’est dit avec humour mais c’est la même conclusion que moi. D’ailleurs, il ne peut y en avoir d’autre. On ne doit pas attendre une politique différente de la droite. La diversité de l’offre viendra des autres partis. C’est à eux d’être convainquants.


          • cétacose2 28 novembre 10:02

            Fillon n’est que le duplicata de Sarkozy mais en plus malin ,puisqu’il ne s’est pas encore fait épingler.....


            • Pierre Pierre 28 novembre 10:22

              @cétacose2
              Il a un profil plus acceptable que Sarkozy et pas bling bling pour un sou. C’est aussi un catholique pratiquant et il ne faut pas s’en moquer trop vite même si on est athée. Avec lui, ce serait le retour aux valeurs traditionnelles. Je pense que c’est un point commun avec Vladimir Poutine et peut-être une raison de leur entente. A ma connaissance, il ne traîne pas de casseroles alors laissons lui le droit de ne pas être blâmé pour des fautes qu’il n’a pas encore commises.


            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 novembre 15:59

              @Pierre

              Bonjour,

              « Les valeurs traditionnelles » ne pourront être retrouvées que lorsque cette caste de politicards sera virée définitivement. Mais pour cela il faudrait sortir des schémas imposés par les médias mainstream. Pour moi, valeurs traditionnelles ne peuvent rimer avec « casse anti-sociale », attachement viscéral à une Union européenne destructrice, à l’Euro et à l’Otan ! Fillon étant dans la drotie ligne de ce programme si... alléchant !

              De toutes façons, même si Fillon est pro-Russe, cela ne le dispensera pas de ses « obligations » envers les dirigeants de l’UE !

              La France est désormais SOUS EMBARGO !


            • Le421 Le421 28 novembre 18:23

              @Pierre
              Pas bling-bling du tout, mais une « rebellion predator » à 16.000€ au poignet...
              Je vous laisse aussi faire la traduction du nom de la montre, au passage !!


            • Pierre Pierre 28 novembre 18:49

              @Nicole Cheverney
              Bonjour,

              J’entends par valeurs traditionnelles le retour vers des familles classiques, la prise en compte de l’intérêt de l’enfant, le respect des autres, la sanction des incivilités etc. Aussi, la reconnaissance que le passé gréco-chrétien de la France et de l’Europe doit être la base de notre culture. On n’est pas obligé d’être d’accord mais à mon avis, c’est daventage sur ces valeurs-là que sur son programme économique et social que François Fillon a été désigné comme représentant de la droite à la présidentielle de 2017.
              Je vous laisse juge de vos propos concernant la caste de politicards. Personnellement, il me semble que François Fillon, le réac catho, ne fait justement pas partie de cette caste, ou alors marginalement seulement.
              On n’a qu’à voir comment il a été pratiquement ignoré pendant sa campagne pour s’en convaincre. Sur ce plan-là (et uniquement sur ce plan-là), je fais un parallèle avec la marginalisation de Donald Trump pendant les élections aux Etats-Unis.

            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 novembre 19:46

              @Pierre

              Bonsoir,

              Je crois que l’erreur des dégoûtés du socialisme, c’est bien de ne voir en Fillon qu’un seul côté de la médaille, son côté traditions catho. Parce que pour l’envers, il en dessine d’ores et déjà les contours.

              Je pense qu’à part faire croire à l’électorat FN qu’il est concordance parfaite avec les désirs profonds du peuple français, cela s’apparente à de la démagogie pure et simple.


            • sampiero sampiero 28 novembre 19:54

              @Nicole Cheverney


              « Je crois que l’erreur des dégoûtés du socialisme,........... »

              Les mots ont un sens !

              Comment pourrait-il y avoir des dégoûtés du socialisme, puisque jamais en France cette philosophie n’a été appliquée ?

              Tu veut parler des dégoûtés des gens de droite qui nous gouvernent ? Si ça c’est du socialisme (loi travail) moi je suis pape ! smiley

            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 novembre 20:47

              @sampiero

              Bonsoir,

              Il existe tout de même des gens sincères qui y croyaient. Mais la réalité leur a sauté à la figure.
              Ils se sont rendus compte que le PS était ambidextre.


            • Pierre Pierre 28 novembre 21:09

              @Nicole Cheverney
              Bonsoir,

              Oui et c’est justement l’intérêt d’une campagne électorale et des débats télévisés. Les candidats vont devoir développer leurs idées face à des adversaires.

            • sampiero sampiero 28 novembre 21:15

              @PierreSalut Nicole


              Le PS est un parti. avec des dirigeants, éphémères et interchangeables.
              Le socialisme une philosophie.

              Ceux au PS qui sont devenus droite (une poignée) n’ont rien à voir avec l’immense multitude de militants et d’élus qui eux sont restés fidèles à leurs idées. La preuve, les députés frondeurs. ca n’existe dans aucun autre parti.

              N’étant pas PS, moi, ce que j’en dit...

            • Pierre Pierre 28 novembre 21:34

              @sampiero
              Là, je suis d’accord mais ces vrais socialistes représentent combien de pour cents en France ? 

              Pourquoi ne les a-t-on pas entendu depuis cinq ans ? 
              Et les élus ? Ils ont préféré de ne pas s’opposer à l’application de l’article 49-3 pour ne pas perdre leur mandat en cas de chute du gouvernement. Cela va-t-être difficile pour eux de convaincre les non militants.

            • Gorg Gorg 28 novembre 10:06

              @Pierre

              Bonjour Pierre,

              Tout d’abord merci pour votre article. Excellent comme d’habitude.

              Ensuite, je suis bien d’accord avec vous car Fillon risque fort de rassembler, non seulement la droite et le centre mais également l’extrême droite…

              Ne vous arrêtez pas seulement sur sa politique étrangère, un type qui veut, en grande partie casser la sécurité sociale, puis ensuite donner aux nantis et présenter l’addition à la plèbe (en particulier 2 points de TVA supplémentaires) n’est pas un gaulliste… Il va appliquer une politique mortifère à la Reagan-Tatcher… Je sens plutôt en lui la hargne d’un refoulé… Il ya quelque chose qui me gêne...

              C’est vrai qu’il risque fort d’avoir un boulevard devant lui, faute d’adversaire sur sa gauche…

              Je vous avoue avoir assisté au clash Mélenchon Cohn-Bendit, hier, et j’ai la gueule de bois… Je connais leur animosité l’un envers l’autre, mais n’avait-il pas mieux à dire que cela alors qu’il venait d’obtenir le ralliement du PC la veille ? C’est indigne d’un type qui brigue la plus haute fonction de l’état.

              Cordialement


              • Pierre Pierre 28 novembre 10:50

                @Gorg
                Bonjour Gorg,

                Merci pour votre commentaire. Je ne savais pas qu’il y avait un débat Mélenchon / Cohn-bendit hier. J’ai raté ça mais je tâcherai de le trouver en vidéo. 
                De toute façon, il n’y a pas moyen d’avoir un débat serein avec Dany le provocateur qui ne voit toujours le monde qu’à sa façon.
                La course à la présidentielle n’a pas encore commencé et il y aura sûrement des surprises.
                Pour son programme, nous sommes d’accord. Voila ce que j’écris dans l’article.
                « ...il n’en est pas moins vrai aussi que son programme économique le place à contre-courant des tendances économiques actuelles et du désir d’une grande partie des peuples (et le français en particulier) d’aspirer à retrouver la souveraineté face au capitalisme. » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès