Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Politique > Fils de ....

Fils de ....

Que l’on soit Fils à Papa, ou neveu de tonton, la préférence familiale a encore de beaux jours devant elle.

Décidément l’actualité nous gâte, et chaque jour qui passe nous amène son nouveau lot de scandales.

 

A Peine Frédéric quitte-il le devant de la scène avec sa fable des boxeurs thaïlandais de 40 ans, qu’on apprend que Jean (fils de Nicolas) risque de se trouver parachuté à la tête d’une énorme institution financière.

Une nomination manifestement plus du au piston qu’au mérite.

En effet, si l’on regarde le parcours culturel du Jean en question, on est en droit de s’indigner légitimement.

D’abord l’Epad, (Etablissement Public d’Aménagement du quartier d’affaire de la Défense) ce n’est pas rien.

Crée en 1958 pour une durée de trente ans, prolongé à plusieurs reprises, l’EPAD c’est un espace de 160 hectares.

C’est le premier quartier d’affaires Européen.

Elle collabore avec le Conseil Général des Hauts de Seine, les villes de Courbevoie et de Puteaux, afin de gérer les intérêts des 150 000 personnes qui travaillent à la Défense, et de ses 20 000 résidents. lien. Nicolas Sarkozy en avait été chargé. Patric Devedjian en a été élu à l’unanimité Président le 27 septembre 2007. lien

Si l’on plonge dans la bio de cet ancien activiste d’extrême droite, (groupe Occident) qu’il dit regretter, on apprend qu’il est diplômé de l’institut d’études politiques de Paris, après avoir poursuivi une maitrise de droit à la faculté d’Assas. lien

Ce beau cursus peut-il permettre à l’avocat qu’il est devenu d’oublier qu’il a été condamné en 1967 pour violence et voies de fait avec armes et préméditation, lors d’attaques d’étudiants de gauche à Rouen.

Si l’on oublie donc ce fâcheux épisode, force est de reconnaitre qu’il a un bagage universitaire sérieux qui justifie la présidence qu’il a obtenu à l’EPAD. Qu’en est-il du « Fils de » ?

Il est seulement étudiant en 2ème année de droit à la Sorbonne.

Un peu court peut-être pour justifier le poste qui lui est promis.

Les réactions ironiques de la presse étrangère s’accumulent.

Depuis quelques temps, l’image de la France ne se trouve pas grandie par toutes ces affaires qui en éclaboussent la réputation.

Qui peut croire que si Frédéric Mitterrand ne portait pas ce nom, il aurait été placé à la place qu’il occupe ?

Les fils à Papa sont légion et ne manquent de rien.

Ils sont rarement aux places qu’ils occupent grâce à leur talent, ou à leur mérite.

Du Fils Delon, au Fils Belmondo, en passant par le Fils Halliday, ne doivent-ils pas un peu leur réussite au nom célèbre qu’ils portent ?

Pour les deux premiers, on pourra m’objecter légitimement qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de porter ce nom.

Mais pour le troisième, il aurait pu légitimement prendre le nom de Smet, s’il voulait prouver que seul le talent entrait en compte.

Ce David là est gonflé.

Répondant à un journaliste qui lui demandait s’il ne devait pas un peu sa notoriété au nom qu’il portait, il eut le suprême culot de dire « vous ne voulez tout de même pas que je change de nom ! »

D’autres avant lui ont eu la délicatesse de ne pas se servir de la popularité de leur père pour faire carrière.

Arthur H en est l’une des preuves.

Ce fils Higelin n’a pas eu besoin de porter le nom de son père pour arriver là ou il est.

Il n’est pas le seul à avoir eu cette élégance.

Pour en revenir au Jean fils de …, il faut se souvenir que le pouvoir par filiation était l’apanage des rois.

On se souvient comment Louis XVI a fini.

Mais le népotisme le plus exacerbé était l’apanage de l’empereur.

Napoléon 1ér avait mis à la tête des pays Européens toute sa famille.

Jérôme s’est retrouvé à la tête de la Westphalie, Pour Joseph, ce fut d’abord le ciel de Naples, puis l’Espagne et pour Louis la Hollande. Lien

Lucien aura été le seul à résister à son illustre frère, et accepta du bout des doigts d’être Ministre de l’Intérieur sous le Consulat.

La punition de Napoléon, on la connait.

Décidément, entre l’échafaud, ou l’exil, monarques ou empereurs ne sont guère gâtés en France.

Certains devraient s’en souvenir.

En tout cas une pétition est lancée par l’élu Modem Christophe Grebert, contre Jean Sarkozy, et elle a déjà plus de 40 000 signatures.

Beau succès pour l’élu qui en visait 20 000 pour le 4 décembre, date ou elle sera remis à l’intéressé. Pour la signer, ce lien.

Car comme disait un vieil ami africain : « celui qui taquine le nid de guêpe doit savoir courir ».



Sur le même thème

Les salauds qui font l'enfer
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs
"La Cause du Peuple"
Des trolls de Marine Le Pen sur le Net
800e anniversaire de Bouvine : Actualité d’un évènement fondateur de la France qu’il ne faut abandonner ni aux fascistes, ni aux euro-atlantistes !


Les réactions les plus appréciées

  • Par Charles Martel (---.---.---.141) 13 octobre 2009 10:22
    Charles Martel

    personnellement j’ai eu mon brevet des collèges, je demande donc à Sarkozy un poste de secrétaire d’état.

    Je peux même écrire une livre à scandales s’il le faut.

    Je suis passionné par les Rolex et Séguéla est mon idôle !

  • Par FYI (---.---.---.222) 13 octobre 2009 13:09
    FYI

    On parle des cumulards mais regardez déjà ce que le fiston cumule à seulement 23 ans :

    Au Conseil général des Hauts-de-Seine :
    Président de la commission des transports, de la voirie, de la circulation, de l’environnement, de la qualité de la vie et de l’assainissement.
    Membre suppléant de la commission de l’enseignement, de la formation et du développement économique.

    Il est aussi titulaire :
    A Neuilly, au conseil d’administration du collège Théophile Gautier, du lycée Pasteur, du collège Notre-Dame de Sainte-Croix et du collège Saint-Dominique.
    Du comité de pilotage du Syelom, le syndicat mixte des Hauts-de-Seine pour l’élimination des ordures ménagères.
    De la maison de retraite de la rue de Soyer à Neuilly.
    Du conseil d’administration des établissements publics de santé départementaux, au centre hospitalier spécialisé Roger Prévot de Moisselles, et des centres hospitaliers de Courbevoie et de Neuilly.
    Au conseil d’administration du Centre Régional de Paris pour l’Enfance et l’Adolescence Inadaptées.
    Au conseil d’administration de l’institut pour les personnes handicapées Gustave Baguer.
    A la commission départementale des bourses d’étude de l’enseignement du second degré et technique.
    Au conseil départemental de l’Education Nationale du département des Hauts-de-Seine.
    Au conseil inter-académique de l’Ile-de-France.
    Au conseil académique de Versailles.
    A la maison de l’emploi Rives de Seine.
    Au comité départemental de la formation professionnelle de la Promotion Sociale et de l’Emploi.
    Au conseil d’administration du syndicat des départements de Paris et des Hauts-de-Seine pour la gestion des parcs de sports de Puteaux et d’Antony.
    Au conseil départemental de la jeunesse, des sports et de la vie associative.

    Vive la France.

  • Par Voldomir Olmoranz (---.---.---.105) 13 octobre 2009 11:10
    Voldomir Olmoranz

    Si Sarko Le Père reste aux manettes jusqu’en 2017, la France ne sera plus rien. 
    Sarko Le Fils devrait donc être le président idéal pour représenter ce rien... 

  • Par Bardamu (---.---.---.109) 13 octobre 2009 11:43

    Une monarchie déguisée avec une aristocratie avançant masquée en ce grand bal donné à la faveur de tous les népotismes !
    Ici les puissants valsent et boivent, quand les petits contre-dansent -assignés par les censures et autres PV-, ainsi que trinquent !
    En pareil monde dévoyé, nous prend alors l’espoir de voir des têtes tomber ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires