Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > FN : fais-moi peur !

FN : fais-moi peur !

Entre ceux qui jouent avec le feu et ceux qui s’enflamment, y aura-t-il encore une petite place pour la démocratie ?



L’album de caricatures de l’excellent Jacques Faizant (1918-2006) date du 23 novembre 1973 (aux éditions Denoël) et pourtant, il pourrait presque être d’actualité en 2015, quarante-deux plus tard, en remplaçant François Mitterrand par Manuel Valls et Georges Marchais par Marine Le Pen !

Dans les débats concernant le Front national et Marine Le Pen, que ce soit dans les médias ou ailleurs, il y a certains points qui me font frémir, et en particulier, l’absence de lucidité de certains commentateurs.

C’est vrai que parler de Marine Le Pen ou du FN, ça fait vendre et c’est bon pour l’audimat. L’émission finalement avortée de David Pujadas ne répondait à aucun autre diktat que son propre succès quasi-narcissique : de valeurs morales, de programmes politiques, qu’importe ; ce qui compte, c’est le succès d’une émission qui n’est intéressante simplement que par l’absence de concurrence. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois…

Un certain nombre de personnes pensent que le Front national n’est pas dangereux, ou plutôt, qu’il ne pourra jamais arriver au pouvoir à cause du sacro-saint scrutin majoritaire. Donc, que Marine Le Pen existe dans le paysage politique pour amuser la galerie, divertir voire plus si affinités. Par conséquent, que ceux qui veulent crier leur colère, qui veulent exprimer leur désapprobation sur les gouvernements discrédités, qui veulent cracher sur l’histoire de leur pays sans risque aillent voter Le Pen puisqu’il n’y aurait pas de risque. Enfin, c’est ce que certains penseraient.

Tous ceux-là se trompent d’institutions. Ils n’ont rien compris à la Ve République. La Constitution du 4 octobre 1958 est justement faite pour permettre à un pouvoir d’être stable, de réussir à gouverner malgré les aléas de cette impalpable "opinion publique" qui, il faut bien le dire ces derniers temps, ne cesse de vouer aux gémonies les candidats qu’elle s’est elle-même appropriés en les élisant parfois avec enthousiasme.

Comment faudrait-il expliquer pour faire comprendre qu’aujourd’hui, le FN est le premier parti à pouvoir profiter de l’effet majoritaire ? Déjà aux élections européennes du 25 mai 2014, le FN avait conquis le tiers des sièges avec seulement le quart des voix. Mais plus inquiétant encore, le FN avait réussi à faire élire deux sénateurs dans deux départements différents, preuve, s’il en est, de la grande implantation locale de ce parti, qui a été capable de rassembler bien au-delà du réservoir attendu des seuls grands électeurs estampillés FN.

_yartiFN20151002

Aujourd’hui, s’il y a des élections législatives, il y a de grande chance pour que les candidats FN arrivent en tête du premier tour dans de nombreuses circonscriptions. Pour les régionales, cela semble aussi se présenter ainsi dans des sondages qu’il faut toujours lire, certes, avec précaution : les listes FN arriveraient en tête dans de nombreux départements, comme ce fut le cas, là encore, aux élections européennes.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’en gros, un quart à un tiers du corps électoral votant (laissons de côté ceux qui refusent l’exercice de s’exprimer) est prêt à voter ou même a déjà voté pour un candidat FN. Mais que parallèlement, il y a probablement un peu plus d’un électeur sur deux qui ne voudrait en aucun cas d’un élu FN.

Fort de cette réflexion, le piège électoral peut tranquillement se refermer.

En effet, que ce soit aux élections régionales des 6 et 13 décembre 2015 ou aux élections législatives probablement en juin 2017, le passage du premier au second tour sera déterminant pour l’avenir de nos institutions. Je le dis avec gravité car j’ai l’impression que la plupart des partis politiques sont complètement insouciants ou ferment les yeux, trop occupés à sauvegarder leurs terrains.

En clair, dès lors qu’il est possible à plus de deux candidats ou listes candidates de se maintenir au second tour, il y a danger immédiat si le FN est en tête du premier tour.

L’exemple du Nord-Pas-de-Calais-Picardie est à cet égard très éclairant. L’un des derniers sondages (sondage Ifop pour iTélé, Europe 1 et "La Voix du Nord" publié le 26 octobre2015) donne de grands écarts : 38% pour la liste FN, 26% pour la liste LR-UDI-MoDem et 19% pour la liste PS (dans des régions généralement considérées "de gauche"). Pour l’instant, Pierre de Saintignon, le candidat PS, se déclare convaincu (et Jean-Christophe Cambadélis avec lui, semble-t-il) que la liste PS rassemblant les autres listes de gauche dépasserait celle de Xavier Bertrand, candidat LR, au second tour.

_yartiFN20151004

Mais il paraît assez évident qu’en étant loin du compte, il n’aurait aucune véritable dynamique pour le second tour et le sondage pour le second tour est à cet égard assez confus en raison de l’intervalle d’erreur : liste FN à 39%, liste LR-UDI-MoDem à 31% et liste PS rassemblé à 30%. Le PS paie ici l’absence d’union de la gauche dès le premier tour, or, il veut maintenir sa liste au second tour pour faire le combat qu’il aurait dû faire dès le premier tour, à savoir, qui du PS ou de LR-UDI-MoDem affrontera le FN ?

_yartiFN20151005

Donc, on s’acheminerait tout doucement, tant pour les régionales que pour les prochaines législatives, vers un grand nombre de triangulaires au second tour FN-LR-PS. Je n’indique pas les alliés des Républicains ni du PS mais il faut bien insister sur le fait que ces deux partis rassemblent d’autres formations dans leur sillage alors que le FN est seul dans la classe politique et par son isolement, n’a aucune capacité à rassembler d’autres formations, caractéristique nécessaire néanmoins pour gouverner durablement un exécutif, que ce soit localement ou nationalement. On s’acheminerait vers des triangulaires avec une probabilité que le FN, dans beaucoup de cas, soit en première position.

Au second tour, la majorité relative suffit à faire gagner la liste ou le candidat face aux autres. C’est donc un choix cornélien que de se retrouver au premier tour en troisième position. Pour les régionales, le fait d’arriver en tête au second tour apporte une prime majoritaire qui donne un net avantage pour pouvoir ensuite conquérir l’exécutif.

Il n’y a que trois choix possibles.
Passons-les en revue dans le cas des régionales.

1. Ou la troisième liste décide de rester au second tour sans rien changer (ni composition ni programme), ou, le cas échéant, en fusionnant sa liste avec des petites listes du premier tour avoisinantes. Politiquement, ce choix a le mérite de la cohérence politique et les électeurs y gagnent la meilleure offre politique. Le risque est grand, alors, que la liste qui était en première place au premier tour le reste au second tour. C’est donc la meilleure configuration pour donner au FN le maximum d’élus voire d’exécutifs régionaux.

2. Ou la troisième liste refuse de prendre le risque de faire élire le FN, et dans ce cas, décide de fusionner avec la liste arrivée en deuxième position. L’avantage, c’est que la liste arrivée en première place, qui n’a aucune réserve de voix, aura du mal à franchir le seuil de la majorité absolue (même si cela ne reste pas impossible néanmoins). L’inconvénient majeur, c’est que cela donne prise à "bonnet blanc et blanc bonnet", la fameuse expression du candidat communiste Jacques Duclos arrivé en troisième position à l’élection présidentielle de 1969 derrière Georges Pompidou et Alain Poher. C’est ce que le FN appelle, avec une grande mauvaise foi et dans la belle tradition communiste, "UMPS" jusqu’à la nouvelle appellation des Républicains. Si, politiquement, c’est quasi-suicidaire d’adopter une telle stratégie, qui nécessite aussi, bien sûr, l’accord de la deuxième liste, il y a un avantage complémentaire, qui est que les deux listes qui fusionnent (la deuxième et la troisième du premier tour) peuvent garder des élus et considérer qu’à l’élection suivante, l’un des deux sera meilleur que l’autre.

3. Ou enfin, le troisième cas, la troisième liste se désiste complètement, sans fusion avec la deuxième parce qu’elles n’ont pas les mêmes options politiques. Avec deux sous-cas, l’ancienne troisième liste soutient activement la deuxième liste ou au contraire, reste silencieuse en attendant que le second tour passe. C’est de loin la solution la plus performante politiquement et électoralement : d’une part, elle replace le second tour au niveau du premier tour, à savoir, pour être élu, il faut convaincre la majorité absolue des électeurs, ce qui reste une épreuve difficile pour le FN ; d’autre part, il n’y a pas collusion entre LR et PS et donc, chacun aura gardé sa "pureté originelle" programmatique. Le seul inconvénient, et cela se paie donc très cher, c’est l’absence d’élu issu de la troisième liste. Or, qui dit absence de siège dans l’opposition de la région pendant six ans dit grande difficulté pour compter un jour la reconquérir. Notons d’ailleurs que lors des dernières élections législatives en Pologne, le 25 octobre 2015, les partis dits de gauche n’ont pas réussi à atteindre le seuil minimal pour conserver un seul siège !

Le politologue Gérard Grunberg a parfaitement résumé la situation actuelle, en disant que les deux grands partis de gouvernement (LR et PS) doivent définir ce qu'ils veulent privilégier, le clivage gauche/droite ou le clivage sur la construction européenne : « Si les deux partis ne se décident pas à affronter leur dilemme central alors l’histoire décidera pour eux au lieu qu’ils décident pour elle. Certaines voix annoncent déjà l’élection de Marine le Pen en 2017. Certes, une telle prévision semble bien hasardeuse. Néanmoins, un acteur politique de premier plan doit envisager toutes les hypothèses même les pires. Anticiper pour agir. Au bout du compte chacun pour lui-même doit se demander quel est l’ennemi principal et répondre à cette question. Ne pas y répondre de manière stratégique, c’est s’abandonner aux hasards de l’histoire… hasards parfois très malheureux ! » (Telos, le 27 octobre 2015).

J’ai essayé vaguement de rester dans le général même si la conjoncture laisse peu de doute sur l’ordre au premier tour des différentes listes, un peu à l’instar d’ailleurs des élections européennes : la liste FN en premier, la liste LR-UDI-MoDem en deuxième et la liste PS en troisième.

Donc, la balle est surtout dans le camp du Parti socialiste, et par ricochet, dans le camp du gouvernement et de l’Élysée. Dans une logique purement partisane, le PS pourrait décider d’en rester à l’option 1, à savoir préserver ses chances de succès (malgré tout !) et surtout, d’avoir quelques sièges malgré la Berezina. Bref, sauver à court terme les meubles. Dans la logique de l’Élysée, l’option 3 paraît indispensable, et cette option serait aussi la preuve par les actes de toutes les déclarations du Premier Ministre Manuel Valls depuis trois ans (et réitérées encore le 27 octobre 2015 à Bondy). Quant à l’option 2, il paraît à peu près certain qu’elle ne sera jamais concrétisée tant les Républicains que les socialistes se refuseraient à assumer la gouvernance commune d’une région.

_yartiFN20151003

Au fait, à qui profite la forte montée du FN ? Mais à François Hollande, pardi ! Et à lui seul à gauche. Voter Marine Le Pen, c’est aussi, dans un certain cas, lui assurer sa réélection. C’est en effet le seul cas où François Hollande pourrait espérer raisonnablement être réélu en mai 2017. Dans un second tour face à Marine Le Pen et avec un discours où il appellerait tous les démocrates à venir le rejoindre. Il lui faut ainsi montrer sa bonne foi dès les régionales, sachant que les régions, c’est moins important que le pouvoir national.

Ah, mais il faut aussi faire partie des deux candidats qualifiés pour le second tour. Rien de mieux, dans ce cas, pour François Hollande, que d’avoir comme concurrent à droite et au centre droit, Nicolas Sarkozy qui peut continuer à susciter, chez certains, encore un fort rejet qu’un quinquennat socialiste pourtant déplorable n’aura pas encore su effacer. La clef de l’élection présidentielle se trouve donc chez ceux qui, en novembre 2016, voteront à la primaire pour désigner le candidat LR.

On a le droit d’adhérer aux idées faussement patriotiques du FN, à la personnalité inconsistante de Marine Le Pen, parce que c’est la démocratie, mais de grâce, que ceux qui le fassent, par colère ou par cynisme, ne soient pas les idiots utiles de la possible déconfiture de la République française et qu’ils sachent à quoi ils s’engagent : oui, le FN peut gagner dans un scrutin majoritaire ; non, on ne vote pas pour un parti juste pour prouver que ses solutions ne marcheront pas. Une élection, ce n’est pas un jeu vidéo. Cela engage le destin de tout un peuple. Fais-moi peur !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (27 octobre 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Les valeurs de la République.
Être patriote.
Le débat qui n’a pas eu lieu.
Marine Le Pen en Égypte.
Marine Le Pen contre les droits de l’Homme.
Jean-Marie Le Pen et ses jeux de mots vaseux.
Marine Le Pen et la faiblesse de ses arguments économiques.
Changement de paradigme.
Piège républicain.
Syndrome bleu marine.
Démagogie 2.0.
Le FN et son idéologie.
Les élections législatives partielles de 2013.
Le choc du 21 avril 2002.
Marine Le Pen candidate.
Le monde des bisounours.
Tout est possible en 2017…
Mathématiques militantes.

_yartiFN20151006
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 10 novembre 2015 11:29

    « Au fait, à qui profite la forte montée du FN ? Mais à François Hollande, pardi ! Et à lui seul à gauche. »


    Si vous voulez bien, on en reparlera dans quatre ou cinq millions de clandestins supplémentaires... Et dans trois ou quatre fiascos de l’U.E. 

    A quelques encablures, donc, de la présidentielle.

    • Le421 Le421 10 novembre 2015 17:18

      @César Castique
      Cinq millions de clandestins...
      Ca me rappelle les « 5 millions d’immigrés » d’un type qui a fait fureur en 36 !!

      Vous gênez pas, dites donc quinze millions. Plus c’est gros, plus ça passe !!


    • César Castique César Castique 10 novembre 2015 18:56

      @Le421



      « Plus c’est gros, plus ça passe !! »





      Connaissant les eurocrates, je doute énormément qu’ils se soient référés aux estimations hautes. Et si vous croyez que l’onde de choc s’arrêtera à la frontière française, comme le nuage de Tchernobyl, je vous laisse à vos illusions d’angélique.

    • V_Parlier V_Parlier 10 novembre 2015 21:54

      @Le421
      Chiffres à part, ce que je constate c’est qu’il y a encore tout un tas de gens qui parlent de « réel danger » comme si actuellement on n’en courait aucun avec les partis au pouvoir. Comme si actuellement on ne menait pas de guerres dangereuses et immorales, ne fomentait pas de renversements de régimes tiers en provocant de gigantesques massacres, n’emmenait pas tranquillement notre pays vers la guerre civile par l’exercice de deux pressions simultanées sur la population : La déclocalisation consentie (mondialisme UE oblige) et l’approvisionnement massif en « main d’oeuvre nécessaire » (selon Attali et consorts) résultant de « nos » opérations géopolitiques pourries.
      Cette pression exercée sur la population s’exerce tout en employant tous les moyens pour faire régner le plus grand sentiment d’insécurité possible (au moyen d’une politique judiciaire à géométrie variable, douce avec le violent mais dure avec le trop « normal ») qui allumera la mèche un de ses jours... Et ça sera incontrôlable, ça partira n’importe comment, même sans FN. Et on perd encore son temps à discourir, dans cette situation de pré-guerre civile, sur les « dangers » du FN ? Assez d’hypocrisie pseudo-antiraciste : Je n’ai jamais vu de mon vivant un gouvernement français provoquer volontairement la mort d’autant de musulmans dans le monde que l’actuel, tout en chantant les mélodies mielleuses et hypocrites de la tolérance et de l’antiracisme, pour dénoncer les « dangers du FN » !
      Assez, s’il vous plaît, un peu de sérieux... La seule tolérance qu’appliquent nos bobos mondialistes, c’est envers la caillera chez nous, parce-que ça ne les touche pas. Pour le reste, ils portent chaque jour dans leurs discours la haine envers d’autres peuples, le goût de la guerre de conquête, le suprémacisme civilisationnel, et même la violence. Et ça, pour moi, c’est le vrai danger. Les extrémistes sont au pouvoir mais personne ne l’a remarqué parce-qu’en plus d’être extrémistes ils sont incompétents et ridicules.


    • Ben Schott 10 novembre 2015 11:36

       
      « on ne vote pas pour un parti juste pour prouver que ses solutions ne marcheront pas. »
       
      En principe ce serait plutôt le contraire.
       

      « Fais-moi peur ! »
       
      Tu vas être servi !
       


      • devphil30 devphil30 10 novembre 2015 11:51

        Ne comparons pas Mitterand et Valls et encore moins Marchais et Marine Le Pen.


        Est-ce qu’un parti que l’on nous fait passer pour extrémiste , raciste , propos relayé par l’ensemble de la classe politique en place depuis 40 ans , est-ce que ce parti serait moins en mesure de gouverner ?

        Quel est le résultat de la droite et de la gauche depuis 1974 ? 
        Plus d’Europe = Plus de problème = Moins d’autonomie dans les décisions.

        Il ne m’a pas sembler que les dérives autoritaires du gouvernement actuel pseudo socialiste soit pire que ce que pourrait amener Marine Le Pen.

        Je n’approuve pas ce parti et pourtant aujourd’hui si le NPA pouvait se faire élire je voterais pour mais l’esprit Français formaté par une éducation anti communiste , anti sociale n’admettra pas l’élection de parti dit extrême gauche.

        De nombreuses voix ont voulu mettre en garde contre les traités nous liant à cette Europe dont beaucoup ne veulent plus 

        Où se trouve le choix des peuple quand un référendum dit Non à un traité et que ce traité est adopté ensuite en modifiant quelques lignes ? 

        Est-ce cette démocratie que nous voulons ?

        Quand un parti propose de restaurer des valeurs dites nationales , de rendre de l’autonomie à un pays en quoi cela pourrait poser un problème ? 

        Est-ce que la classe politique actuelle a peur d’être totalement discrédité par une politique nationale ?

        C’est le mot national qui fait peur mais ou se trouve aujourd’hui les valeurs Françaises dans ce monde qui devient bipolaire ?

        Pour Poutine est plébiscité dans son pays ?
        Il rend à la Russie son prestige et sa force mise à mal par des manipulations étrangères durant la période de 90 avec l’ère Eltsine.

        La question des sondages importe peu , les beaux graphes dans tous les sens , les beaux discours pour vanter telle mesure après les élections n’ont aucun sens aujourd’hui face à la détresse des Français.

        40 ans d’enfumage , 40 ans de mise en place d’une dette qui asphyxie nos finances publiques rendant l’impôt sur le revenu à une simple taxe pour payer les intérêts de la dette à hauteur de 50 milliards / an.

        Les politiciens actuels ne font rien.
        Si rien ne change en terme de politique , de graves troubles apparaitront donc essayons une autre politique 

        Philippe 



         




         

        • bartneski bartneski 10 novembre 2015 12:21

          @devphil30

          Esclave, choisis ton maître.

          Le problème avec « les mécontents », c’est qu’à part lepen, il y a qui pour dire qu’on est pas contents ?

          Mélenchon ?

          Ah ben non. Je suis pas content qu’il donne des papiers français à tout le monde.

          Alors qui ? Quel maître ?

          Quel maître fera la promesse de contenter les mécontents ?


        • devphil30 devphil30 10 novembre 2015 19:42

          @bartneski

          J’ai voulu indiquer qu’il a y peu de perspective , les mensonges droite et gauche ont été largement mis à découvert.

          Forcement lorsque l’on s’éloigne du centre on s’approche des extrêmes , chacun à des bons et mauvais cotés.

          Le choix est complexe et il faut bien penser que les tenants du système feront tout pour conserver leur pouvoir , tous les coups seront permis.Voilà à quoi se résume la politique , aucun sens du pays mais juste des carriéristes qui constituent des dossiers pour démolir l’adversaire lors des élections.

          Ce n’est pas le meilleur pour la présidence qui gagne , c’est le plus tordu , le plus communiquant , celui qui à le plus gros budget.Politique pourrie par l’argent une fois de plus avec des élections ou le taux d’abstention dépasse les 50 % la plupart du temps.

          De belles phrases , des poignées de main et ensuite aucun respect des promesses.

          Les larves politiques attirés par le pouvoir et l’argent me dégoute à quand un dirigeant à la hauteur de certain président que nous avons eu dans le passé , qui ont eu le courage de dire non aux USA , de dire non à l’OTAN , non à une pseudo Europe sous influence US.

          Ce temps est loin et l’on voit le résultat aujourd’hui d’une politique de soumission à l’argent , au capital.

          Nous vendons des aéroports , des barrages , des autoroutes , des monuments , des châteaux , l’armée se privatise et loue des engins militaires qu’elle a vendue précédemment.

          Fantastique si tu payes pas la location du char , tu peux plus tirer.

          Un pays doit conserver des droits régaliens sinon il ne dirige plus rien , Marie France Garraub a évoqué cette perte de l’autonomie de la France sur France culture
          Simple , limpide , évident alors on se demande ce que font les politiques élus 

          Écoutez cette vidéo 

          Philippe 
           

        • eric 10 novembre 2015 12:05

          Quel rapport entre Laval et Madame Lepen ? Elle n’a jamais été à gauche contrairement à ce monsieur et à l’essentiel de ses collègues Vichystes, à commencer par le Maréchal, réputé sympathisant radical socialiste et encensé par Léon Blum.

          Cela me parait à peut prêt aussi pertinent que quand on la traitait de Nazie. National, sans doute, mais socialiste.....

          Dans vos hypothèse il me semble que vous négligez deux facteurs important :

          1) les propositions du FN sur l’Europe, ne sont pas celle que lui prête avec générosité certains de ses opposants. Comme le premier ministre anglais, la candidate Fn veut négocier les conditions de la poursuite du processus européen. Il me semble que vous avez une vision Modem du problème. Vous n’imaginez pas que cette position est en réalité très présente même chez les républicains pro Europe et une partie du PS hollandien.

          2) A droite, aujourd’hui, on a entre 60 et 75% d’intentions de vote. C’est assez dire qu’on y trouve à boire et à manger. Mais enfin, le centre de gravité de la droite républicaine comprend quand même pas mal de gens qui préféreront une Région FN plutôt qu’alterécolosocialofront de gauche. Moi par exemple. Je préfère les candidats qui adhèrent aux valeurs républicains comme ceux du front National, plutôt que les socialistes qui ont toujours expliqué que la démocratie n’était acceptable que si elle leur donnait raison.

          Je ne suis pas sur de pouvoir voter au régional. Mais si là où je vote en France, en région parisienne, le FN arrivait en tête et devait se heurter à des réactions fascistes antidémocratiques comme J.M. Le Pen en 2002 quand il a écrasé Jospin grâce au suffrage populaire, je pense que par principe démocratique, je m’engagerai pour pousser à un vote FN au second tour.

          Aujourd’hui, comme vous le signalez à mon avis très justement, le pouvoir socialiste fait tout pour pousser l’électorat de droite à voter FN. En peu de semaines, il ressort absolument tous les sujets qui fâchent et qui exaspèrent, carte scolaire, fiscalité, sang des homos, et même , en creux, vote des étrangers... ( on nous rappelle que c’était promis, même si les temps et les peuples, ne seraient « pas mur »).

          C’est pourquoi vos mises en gardes à ceux qui pensent que la démocratie c’est du billard à 5 bandes avant c’est à ces gens là que vous devriez les réserver si vous alliez au bout de votre analyse.

          LE vrais danger, c’est une gauche à 30% hors tout et divisée en deux qui continuent à diriger un pays à 75% profondément hostile.

          Une Le pen présidente même à « seulement » 35% au premier tour, mais homogènes, pourrait encore diriger le pays avec une majorité à l’assemblée. Les ceux-ce qui font des 20% , on a vu le résultat, Entre Chirac et Hollande deux beaux exemple de stagnation prédatrice Brejnévienne.


          • non667 10 novembre 2015 15:03

            à rokoko
            il y a danger immédiat si le FN est en tête du premier tour.
            = postulat partisan anti-fn
            danger pour qui ? oui pour les élus umps en place ! smiley smiley smiley

            pour les français ce n’est pas prouvé ! d’où = postulat
             article ou l’intérêt des français n’est pas évoqué ni discuté ?
            battre le front national = seul programme de l’umps !
            est-ce digne de parti qui sont alternativement au pouvoir ?
            à vomir !
            lepen vite !


            • Samson Samson 10 novembre 2015 15:52

              « C’est vrai que parler de Marine Le Pen ou du FN, ça fait vendre et c’est bon pour l’audimat. »
              Le premier à tirer sur la ficelle fut à mon souvenir Thierry Ardisson.

              « ... ne cesse de vouer aux gémonies les candidats qu’elle s’est elle-même appropriés en les élisant parfois avec enthousiasme. »
              A mon souvenir toujours, le dernier enthousiasme hexagonal à élire un candidat concernait la girouette au karcher. L’enthousiasme de l’élection suivante consistait tout au plus à le renvoyer à ses casserolles et sa chanteuse.

              « Au fait, à qui profite la forte montée du FN ? Mais à François Hollande, pardi ! Et à lui seul à gauche. »
              A gauche ? Comme vous y allez ! Quoique gaucher et dislexique, je peine à l’y situer ! Et encore moins les musculatures atlantistes, €uropéistes et néo-libérales de sa valetaille ! Pas pour rien que même l’agité bling-bling peine à se démarquer, même sa France forte - pour ne pas parler du Medef - n’aurait osé rêver d’une telle politique « $ociale » !

              Quant au brun-marine, il pue bel et bien, mais au stade actuel d’avancement de la Vème, c’est déjà sur son cadavre qu’il s’épanouit. Et je crains bien qu’à ce stade, l’alternative entre soins palliatifs et euthanasie n’y change plus grand chose.

              Sincèrement désolé ! smiley


              • Ruut Ruut 10 novembre 2015 16:16

                Honnêtement faire pire que Hollande et Sarkozy est ce possible ?


                • Ruut Ruut 10 novembre 2015 16:17

                  @Ruut
                  Donc oui tout sauf ces 2 saboteurs de notre beau pays.


                • Le421 Le421 11 novembre 2015 09:48

                  @sampiero
                  Attends toujours mon ami !! Ca risque d’être long...  smiley


                • Le421 Le421 10 novembre 2015 17:30

                  Beaucoup de réflexions partent du principe que la gauche et la droite ont échoué au gouvernement, et je m’inscris en faux contre cette affirmation.
                  Un, elle sous-entendrais que le FN est hors du paysage politique alors qu’il représente l’extrême droite, ni plus, ni moins.
                  Deux,dire que le parti socialiste représente la gauche ferait plutôt gerber les gens comme moi qui se revendiquent réellement de gauche, même si Valls et Macron n’étaient pas là.
                  Trois, réduire les propos de Mélenchon à « il veut donner des papiers à tout le monde », c’est complètement détourner ses idées en surfant sur cette fichue vague xénophobe tellement à la mode.
                  Quatre, pour revenir au sujet, il est évident qu’au deuxième tour, s’il a lieu, les gens de gauche auront tendance à aller à la pêche plutôt que de voter à droite, c’est à dire PS, LR ou FN, ce qui semble être le seul choix actuel.
                  Conclusion, la France est un pays de nantis qui gueulent la bouche pleine, ou alors, je n’y comprends plus rien. Si les pauvres se mettent à voter à droite... Je ne sais pas si ça se guérit.
                  Pour finir, en tant que républicains et homme de gauche, je vous ferais remarquer que je peux parler des autres sans leur cracher dessus. A suivre.


                  • Le421 Le421 11 novembre 2015 09:35

                    @Le421
                    Ce qui me plaît, c’est que finalement, je me fais « moinsser » bêtement sans aucun argument de réponse...


                  • Xenozoid Xenozoid 10 novembre 2015 19:06

                    ce qui est bien c’est que les fachos qui ont une horreur des pauvres , vont nous rameneer l’excuse que les pauvre pauvres francais sont délaisé..mdr
                    Vraiment, les memes qui décrivent les pauvres en france se verront les défendres pour plus de haine, on vit une époque formidable n’est ce pas....
                    le pouvoir s’amuse, et les cons marchent dedant

                    par la meme ce sont les meme qui devienne végétarien a cause du halal...alors


                    • HELIOS HELIOS 11 novembre 2015 04:52

                      En tout cas, la seule bonne solution, en attendant mieux, c’est de voter FN. Les autres, on les connait, on est SUR que ça ne marche pas. 

                      Essayons donc Marine....

                      • Le421 Le421 11 novembre 2015 09:45

                        @HELIOS
                        C’est vrai que le FN, on ne sait pas du tout ce que c’est...
                        Les gros pétards pour les flics, la fermeture des kébabs, plus de linge aux fenêtres, les bougnoules dehors, les subventions sucrées à toutes les associations droit de l’hommistes, etc, etc...*
                        Avec ça, on va trouver du boulot pour tout le monde.
                        Devinette
                        Savez-vous comment faire baisser (les statistiques de) la délinquance ??
                        Ne prenez pas les dépôts de plainte.
                        Quand à l’intégrité des dirigeants FN, je m’abstiens de commentaires...
                        Ah oui !!
                        Là, on n’a encore rien vu !!

                        *Si on interroge les mémères à la retraite avec les bagouses et le petit chien, c’est parfait !!
                        Mais une société normale, c’est fait pour la diversité. C’est tout !!


                      • HELIOS HELIOS 11 novembre 2015 14:00

                        @Le421

                        - Les gros petards pour les flics : Quand les gangsters se tirent a la kalachnikov dans la rue, c’est pas avec un carnet de contravention qu’on défend la loi ! On supprime naturellement le pétard quand il ne sert plus.


                        - la fermeture des kebab : Le FN n’a pas dit qu’il fermera les kebabs. cependant, il y a des lieux, notamment dans certains centres historiques, où une crêperie a sa place et pas un kebab (c’est bon quand même, le kebab). Rappelez vous, nous sommes en France et une loi existe déjà pour cela.

                        - Le linge aux fenêtres : En France, a part quelques villages dans le sud de la France, il n’y a pas de linge aux fenêtres, la France n’est pas l’Italie. Il y a aussi des lois et des décrets municipaux pour l’interdire sans attendre le FN.

                        - les bougnoules dehors : les bougnoules comme vous dites, je suppose que vous parlez des maghrébins. Ceux qui sont Français n’ont pas vocation a aller nulle part ailleurs. Ceux qui ont deux nationalités non plus, tant qu’ils ne respectent la loi, et jusqu’à d’un certain seuil de gravité. il existe déjà une loi pour les déchoir de la nationalité française et les renvoyer d’où ils viennent., bougnoules ou tous les autres étrangers dans ce cas là.

                        - les subventions sucrées a toutes les associations droit de l’hommistes : L’état n’a pas vocation non plus a être un financeur d’associations. Lorsque cela est nécessaire, il y a des règles, notamment celle qui consiste a déclarer d’intérêt public une activité sociale, humaniste etc. et dans ce cas l’état participe au financement. 
                        Lorsqu’il ne s’agit plus d’intérêt public, mais de simple sentiments ou convictions qui peuvent parfaitement être politiques, la décision (en général du maire) est a sa propre discrétion et sensibilité. Les maires sportif financent plus de club de foot et les maires artistes des assos de théâtre. Le FN, compte tenu de la tension financière des mairies ne souhaitent pas financer des associations qui sont en marge de l’intérêt public et surtout porteuses d’autre choses qui n’est pas ecrit dans les statuts.


                        .... au delà de vos arguments, donner a un parti et des hommes qui ont toujours été rejetés dogmatiquement par ceux qui ont amené notre pays dans l’état dans lequel il est peut etre considéré comme le plus naturel et le plus légitime de l’usage de la démocratie.

                        Peut etre que si une certaine dose de proportionnelle avait été appliquée depuis des mandatures, le FN aurait pu apporter sa sensibilité dans les lois et dans la manière de réguler notre société, rendant inutile sa présence a la tête de l’état et surtout aurait limité ce que je considéré comme une faillite de notre vivre ensemble.

                        Enfin, la cerise sur le gâteau, c’est votre phrase sur la diversité !
                        Savez vous, et avec une petite dose de bon sens, que la diversité ce n’est pas le mélange. Mélanger tout n’apporte rien qu’une infâme brouet sans saveur. Si vous aimez la diversité, prenez l’avion, allez a Marrakech, vous verrez des souks bien sympathiques vous pourrez négocier les prix et boire du thé a la menthe en achetant vos tapis. En France, vous pourrez manger du tablier de sapeur a Lyon, visiter la cathédrale de Reims, et boire un petit Saint Emilion plus à l’ouest. 

                        Préserver la diversité s’est défendre la culture là où elle est. Le FN ne demande rien d’autre que de préserver la culture, les coutumes de notre pays et cela passe par une protection contre le mélange qui anéanti évidement cette diversité.

                        C’est bien de se la jouer social, humain, respectueux des autres, mais le devoir premier d’un français c’est de defendre la France sous tous ses aspects. Vous avez le droit d’envoyer qui vous voulez au parlement, moi, j’enverrai ceux qui me défendent pas ceux qui veulent me remplacer ou me soumettre a un dictat d’une quelconque organisation fût-elle européenne.

                      • HELIOS HELIOS 11 novembre 2015 23:12

                        @sampiero


                         - 96% ? un petit retour a l’école pour savoir compter ?

                        4% ont voté pour cela ne veut pas dire que 96% sont contre, mais que parmi ceux qui n’ont pas voté pour, il y a ceux qui ont voté contre, certes et ceux qui n’ont pas donné leur avis et ceux qui sont pour sans pouvoir s’exprimer !


                      • Cadoudal Cadoudal 12 novembre 2015 00:57

                        @sampiero
                        « C’est seulement dans les dictatures que les idées des minorités priment sur celles des majorités. »


                        Etc, etc, etc......

                        Ah, la démocratie, que c’est beau , que c’est chouette, hein mon Sampiero que c’est beau la démocratie quand c’est Sampiero qui décide, Sampiero et ses 26 « migrants », sinon pour les autres, il y a la république socialiste Francaise, l’UE, et les leçons de morale a deux balles des vieux gauchistes...

                      • Ben Schott 12 novembre 2015 04:26

                        @sampiero
                         
                        Avec les mêmes méthodes de calcul, pouvez-vous nous dire maintenant quel est le pourcentage de la population qui vote pour le PS, le LR, le Fdg, etc. ?
                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès