Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Français fortunés, ne craignez rien, l’UMP travaille pour vous (...)

Français fortunés, ne craignez rien, l’UMP travaille pour vous !

L'UMP va déposer un recours au Conseil Constitutionnel pour faire invalider la contribution exceptionnelle sur la fortune. Edifiant pour ceux qui croyaient encore que le P de UMP signifiait ... Populaire !

Assez discrète sur les très nombreux plans sociaux que le précédent gouvernement avait réussi à bloquer, jusqu'à l'issue de la présidentielle, l'UMP a décidé de se mobiliser pour avoir la peau de la contribution exceptionnelle, qui devrait toucher les plus fortunés des français. 
 
Comment comptent-ils s'y prendre ?
 
Ils vont saisir le Conseil Constitutionnel pour obtenir l'annulation de certaines mesures votées par l'Assemblée Nationale où ses députés sont désormais minoritaires. Ils mettront néanmoins, toutes leurs forces dans la défense d'une catégorie qu'ils ont choyé durant la précédente législature : Les plus fortunés d'entre nous ! 
 
Il faut en effet savoir que les députés ont voté une contribution exceptionnelle qui concerne les contribuables possédant un patrimoine supérieur à 1,3 million d'euros et soumis de ce fait à l' ISF.
 
C'est était trop pour l'UMP, inventeuse du bouclier fiscal, qui a permis à 13 000 bénéficiaires de toucher de la part du fisc, un chèque moyen de 56 400 € en 2011 et qui aurait coûté la modique somme de 3,6 milliards entre 2007 et 2012.
 
Gilles Carrez, le président UMP de la Commission des Finances à l'Assemblée Nationale, a choisi pour justifier le futur recours au Conseil Constitutionnel, de de faire pleurer dans les chaumières ... de smicards ou de précaires : « (...) l’exemple d’une veuve vivant de la pension de reversion de son époux et ayant « un grand appartement à Paris de 3 ou 4 millions d’euros (...) Elle ne pourra pas payer la contribution exceptionnelle. Est-ce que c’est normal ?  »
 
En gros, on essaye de nous refaire le coup de l'agriculteur de l'Ile de Ré vivant avec 1000 € par mois et dans la quasi impossibilité d'assumer le montant de son ISF. Ceci justifiant des débats à n'en plus finir sur l'injustice de cet impôt, pour tous ceux qui eux ont des revenus d'un tout autre genre.
 
A l'évidence, le sort d'une veuve vivant de la pension de reversion de son époux (payé au smic), et vivant dans les deux pièces d'un logement social, émeut beaucoup moins à l'UMP !
 
Au delà du cas « dramatique » de la veuve vivant dans un grand appartement valant de 3 à 4 millions, c'est l'ensemble des assujettis à l'ISF que Gilles Carrez et Philippe Marini, son homologue du Sénat, comptent bien faire exonérer de contribution exceptionnelle, au fait que celle-ci aurait un « caractère confiscatoire  » !
 
Quand on vous disait que le P de UMP signifiait ... Populaire ! 
 
 
Crédit image
Mondepro

Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • ca c est bien vrai

    LA MAFIA PARISIENNE UMP TRAVAILLE POUR LES TRES RICHES EN ECHANGE DE DONS....
    le réseau des avocats d’affaires gérants de SCI RACKETTENT LES « POVRES RICHES » POUR L UMP "

    woerth..lellouche...balkany..estrosi...mariani....ciotti...luka..vanes te 2 MAFIAS VALENT MIEUX QU UNE...CELLE DE L EST (sarko) ET LA CLASSIQUE DU MIDI ET D ITALIE


    • eric 25 juillet 2012 10:11

      L’UMP a raison parce qu’il y a là des questions de principe, de justice fiscal et d’efficacité économique. Mais l’UMP a aussi tort parce qu’elle tombe dans le piège socialiste. Ces nouveaux impôts et hausses sont des aberrations et peuvent avoir de lourdes consequences, mais les vrais scandales ne sont pas là. Ils sont dans les cadeaux des socialistes a leur clientele electorale. On sait deja que des tranches a 75% rapporterons quelques centaines de millions d’euro, là ou en en cherche 33 milliards, si tant est que les interessés ne se tirent pas en masse.
      Mais les 200 millliards d’euro en cumulé de pertes de ressources de l’Etat dus au 35 heures et aux cagnottes fiscales Jospin Fabius, les 200 milliards de transferts aux collectivités locales dépensières ?
      Notre système social se résume a un immense brassage d’argent au sein de la classe moyenne, au bénéfice des clientèles socialistes, au détriment des pauvres et de notre économie.
      Un euro redistribué a un cout de gestion de un euro ( salaire de fonctionnaires socialistes). L’Etat prélève 50% du PIb au bas mot, en dépense 57% et se plaint que sans doute encore 5% lui éxhappent a cause de la fraude fiscale. Il voudrait truster 62% de la richesse produite avant hausse. Où s’arrêterra-t-il ?....Depuis 50 ans, sa part d’un PIB croissant croît. Ses syndicats nous expliquent qu’il se pauperise, qu’il se dégrade et qu’il lui faut plus de moyens....
      Quand 1,5% des contribuables payent 41,5% du montant de l’impôt sur le revenu, le problème n’est pas de taxer les riches, de trouver de nouveaux impôts, mais de demander des comptes aux agents publics sur la qualité du service qu’ils rendent pour ce cout exorbitant.
      Pourauoi avec une dépense en euro constant multipliée par 2 en trente ans par élève, les pauvres sont ils de plus en plus exclus du système scolaire ? Cela a-t-il un lien avec le fait que nos prof font plus de politique que d’enseignement ? Voila les vraies questions.

      Le fantastique racket auquel se livrent les classe sociales étatisées de gauche au détriment des pauvres, voila ce qu’il faut remettre en cause. Au regard des sommes en jeu, le taux marginal d’imposition des 11 000 contribuables de france est a peu pret sans interet.


      • lulupipistrelle 25 juillet 2012 19:35

        Très intéressante remise au point.

        PS : il serait aussi bon de rappeler que la déconfiture économique a fait bondir l’immobilier . Dans la région PACA, il est facile de se retrouver à la tête d’un patrimoine de 1,3 millions d’euros, entre Cannes et Grasse par exemple... sans avoir les revenus qui vont avec. Qu’estce qu’on propose : vendre et émigration dans le Nord Pas de Calais ?

        Tout le monde ne peut pas bricoler une SCI , pour échapper à l’ISF, comme ce jobard de Hollande...


      • Fergus Fergus 25 juillet 2012 22:03

        Bonsoir, Lulupipistrelle.

        En omettant, consciemment ou pas, de prendre en compte les multiples abattements qui réduisent l’ISF, vous alimentez la propagande UMP. Rien que l’abattement résidence principale de 30 % porte le seuil réel d’imposition à environ... 2 millions d’euros. Ajoutez à cela les sous-estimations non pénalisées par le fisc et ce seuil est amené à plus de... 2,2 millions d’euros !!!


      • lulupipistrelle 26 juillet 2012 00:52

        Fiscalement je ne connais pas grand chose... et certainement pas les niches fiscales ... En revanche je connais la réalité du terrain...A votre avis combien vaut une vieille ferme et ses dépendances entre Cannes et Grasse ? bon la morale c’est qu’il faut vendre aux Qatari... ha, ha, ha....


      • ggo56 25 juillet 2012 13:18

        Que ceux qui exploitent les salariés, en les payant le minimum possible, payent donc les impôts que ces salariés payeraient s’ils avaient un salaire correspondant à leur valeur ajoutée ! Et j’y inclus bien sûr les chefaillons dont le seul rôle est de minimiser la masse salariale tout en maximisant la valeur ajoutée(et ils s’estiment bien payés pour cela...). Et au-dessus d’eux, c’est tout bénef...


        • Soi même Soi même 25 juillet 2012 13:53

          incomplet comme pamphlet, vous oubliez de cité le PS,

          Français fortunés, ne craignez rien, l’UMP Et le PS travaille pour vous !

          • eric 25 juillet 2012 16:57

            Tient, le PS vient de nous apprendre qu’il allait faire cadeau a la classe moyenne sup socialiste d’a nouveau 459 millions d’euros de plus. Subventions pour l’achat de voiture hybrides passant de 5 à 7000 euro. Evidemment, ce sont aussi les pauvres qu paieront notamment avec une hausse du malus pour les voitures moins propres et moins cher que ces derniers peuvent se permettre.

            A l’heure ou d’aprés eux, il y a 11 millions de pauvres en France, ce cynisme a quelque chose de particulièrement révoltant.
            Bon, c’est une bonne nouvelle pour toyota. L’adjoint au Maire socialiste de mon village, faisant preuve d’un civisme vert exemplaire, n’a meme pas attendu la hause de l’aide pour acheter.

            Tous cela est assez symbolique par rapport au 33 milliards qu’ils vont pomper aux pauvres et aux moyens pour financer leur frasque, mais le symbole est particulierment douloureux. Le PS a nouveau va taxer les pauvres pour faire plaisir à ses clients. ON comprend qu’il soit urgent de parler de l’ISF de madame Bettencourt.....


            • stepht 25 juillet 2012 17:59

              C’est pourtant tout simple : il suffit de s’appuyer sur un bouclier fiscal, dont la valeur du taux importe fort peu (on pourrait même s’amuser à le rendre « progressif »...) —disons 75% des revenus ne peuvent être ponctionnés—, mais dont le montant serait plafonné —disons à 10000€—.
              Ce qui signifierait que notre veuve (ou agriculteur de l’Ile de Ré) richement nantie mais ne « gagnant » « que » 12000€ par an ne pourrait payer plus de 3000€ d’impôts (75% x 12000 = 9000€ seraient donc « intouchables », à l’abri du bouclier) ; on lui ferait donc un chèque de remboursement au titre du bouclier fiscal de 9000€. L’est pas belle, la mesure ?
              Quant à mme Bettancourt (tout comme mm. Arnault ou Hollande), elle aurait droit à son chèque de 10000€, mais les quelques millions d’euros d’écart au-dessus du plafond de remboursement resteraient dans la poche des français !

              Un bouclier fiscal populaire ? EN-FAN-TIN !
              Défendu par l’UM Populaire ? Promis, dès qu’ils sont élus...


              • A. Nonyme A. Nonyme 25 juillet 2012 22:18

                L’ISF, ce hochet inutile aux finances mais combien précieux pour calmer les cocos et gauchos en rut. Encore une belle exception française. Je me demande si « exception française » ne serait pas le synonyme de « connerie » ?


                • Antoine 26 juillet 2012 00:31

                   Il faut être démago, con ou socialiste (« et » aurait été probablement plus juste) pour ne pas comprendre qu’un tel impôt n’est pas tenable si son taux est quasi égal et même parfois supérieur au rendement des biens concernés.


                  • Dudule 26 juillet 2012 01:05

                    Ben si...

                    Si ça pouvait forcer le rentier à vendre, ça ferait baisser l’immobilier (par exemple).

                    Si un type ne tire pas assez de revenu de son capital pour pouvoir payer ses impôts, c’est :

                    1) Que c’est un gros branleur qui ne prend aucun risque.
                    2) Qu’il a trop de capital... il doit vendre. Ça rétablira l’équilibre.

                    Normal...

                    C’est vrai que ça fera baisser la bourse et l’immobilier... une vrai catastrophe nationnale, dont perso, je me tamponne complètement.


                  • Antoine 26 juillet 2012 01:08

                    Dudule, t’aurais quand même intérêt à t’inscrire à des cours de gestion et finances...


                  • Dudule 26 juillet 2012 01:20

                    Vous voulez dire des cours dans lesquels on apprend à la fois comment gagner du pognon sans rien faire, et à quel point c’est bon pour l’économie.

                    Normal, ces cours étant payants et privés, et les élèves se recrutant chez les tunés, il faut leur apprendre ce qu’ils veulent apprendre. Après, ils pourront se dire experts en économie.

                    C’est à dire précisément les cours qu’ont suivi les experts qui ont détruits l’économie mondiale.

                    Le seul moyen d’avoir une économie prospère est d’« euthanasier le rentier », comme disait Keynes. Ça a toujours marché. Si de telles politiques ne sont pas menées, la nature s’en charge (grosse crise ou grosse guerre qui remet pas mal de conteurs à zéro).

                    Non, des cours de phynance et de gestion, j’ai pas eu. J’ai de vrai diplômes, des diplômes universitaires, pas des diplôme que papa et maman m’ont payé.


                  • Antoine 26 juillet 2012 01:44

                     Diplômé peut-être mais pas en grammaire ! Quant à gagner du pognon sans rien foutre, pour des cours je suis preneur...


                  • Dudule 26 juillet 2012 02:15

                    Non, pas en grammaire, en physique... Mais j’ai beau me relire, je lis une ou deux petites fautes d’accord vénielles, mais pas de faute de grammaire. Il est vrai que l’orthographe n’est pas ma spécialité. Si c’est le « phynance » qui vous fait tiquer, il vous manque une référence littéraire. Mais ça serait une faute d’usage, pas de grammaire, si c’est bien ce que vous me reprochez.

                    Vous avez vous mêmes parlé de cours de gestion (du patrimoine... peut-être que j’interprète ?) et finance... Il me semble que ça correspond bien à « gagner du pognon sans rien foutre ».


                  • Fergus Fergus 26 juillet 2012 08:17

                    Bonjour, Antoine.

                    Dudule a raison. Qu’un type assis sur un tas d’or soit obligé d’en vendre une partie de ses biens pour payer son ISF ne me choque pas le moins du monde. A cet égard, je ne crois vous avoir vu monter au créneau pour défendre les gens modestes obligés de déménager dans d’autres régions que la leur pour cause de délocalisation de leur job. Mais revenons à nos noveaux riches aux revenus limités : il suffit de leur faire payer l’ISF lors de la vente de leur bien ou en prélevant l’impôt sur la succession pour résoudre le problème posé à quelques dizaines de personnes. Bref, ce n’est pas l’ISF qui pose problème mais quelques modalités à revoir.


                  • eric 26 juillet 2012 09:36

                    A Fergus, pourquoi faire ? Mais je comprends que la question ne doit pas être posée. Depuis 50 ans, l’Etat prélève une part croissante d’un PIB croissant et emprunte la différence... (50% deprélèvement, 57% dépensé). La conclusion définitive sans appel et unanime des syndicats de la fonction publique et de leur branche politique, les partis de gauche, est que cela a conduit à une dégradation continue et profonde de la qualité des services publiques.
                    A ce stade, la question de l’intérêt d’impôts suplémentaires ne se pose plus. Les clopinettes que rapporteront ces mesures à l’Etat, en mettant les ménages dans des situations absurdes, ne justifient pas l’intérêt que leur porte la classe moyenne sup prédatrice socialiste.
                    Quand on sait que la tranche à 75% risque de rapporter moins que les 459 millions d’euro de subventions à l’achat de voitures électriques, pour passer de 27 000 véhicules propres à 100 000 et que donc le gouvernement socialiste va taxer les achats de voitures par les pauvres pour financer cette mesure, on comprend que ce ramadam est surtout destiné à cacher ses rackets au bénéfice de ses clientèles électorales et au détriment des pauvres.


                  • Mycroft 26 juillet 2012 10:36

                    Le budget de l’état augmente continuellement pour une simple petite raison, qui est naturelle : le vieillissement. Nos anciens, nos malades, sont de plus en plus nombreux. La hausse des dépenses de l’état est lié à ce fait, bien plus qu’à n’importe quelle politique de gauche (source : rapport des dépenses 2012 )

                    Tous les pays occidentaux, quel que soit leur système de gestion de la santé et de la vieillesse, sont touchés par ce phénomène. La dette globale est celle qui conte réellement, et la France est en bonne situation vis à vis de la dette privé.

                    L’occident est face a une catastrophe sans précédent dans l’histoire de l’humanité : la gérontocratie. Elle nous coûte horriblement cher. Les personne âgées étant de plus incapable d’apporter quoi que ce soit à la société, c’est une situation qui est insoluble sauf à s’astreindre à la rigueur le temps que ce « papyboom » passe. Et la rigueur, ça passe tout d’abord par réduire le superflu en favorisant l’essentiel. Chose que seul l’état peut faire. C’est donc logique que le budget de l’état augmente face à cette crise.

                    Le soucis, c’est bien que la hausse du budget de l’état n’ai pas été accompagnée d’une hausse des prélèvements.


                  • Le péripate Le péripate 26 juillet 2012 10:45

                    Oui, et comme les budgets des états ont augmenté en même temps que les températures, il faut évidemment en conclure que le réchauffement climatique est responsable de la crise de la dette.


                  • eric 26 juillet 2012 10:54

                    Mycroft sauf que la question est celle de l’équité du partage de la charge. La France est le pays d’europe qui consacre le plus haut pourcentage de son PIB au retraite des fonctionnaires. C’est aussi celui qui a la natalité la plus élevée et donc se trouve le moins exposé à ce phénomène. Moins par exemple que l’allemagne qui connait croissance, equilibre du budget et hausse des salaires avec des prélèvement obligatoires inférieurs en pourcentage.
                    Comme le fonctionnaire A francais a en moyenne une espérance de vie de trois ans supèrieure à la catégorie suivantes ( cadre supèrieure du privé) et de 11 ans supèrieure a celle de l’OS, on peut caractériser le système social francais comme un truc ou le prolo commence a bosser et payer plutot pour financer les études longues et gratuite des diplomes dela fonction publique, leur saliares de 18% supèrieur à travail égal et sans participation à la solidarité contre le chomage, avant de mourir prématurement usé à la tache, ses cotisations abondant alors les retraites des précédent et leurs soins,tant il est avéré que le déficit de la Sec soc tient surtout au cout des grands malades âgés. On comprends que le PS ne tiennent pas à en parler et nous bassine avec les 11 000 plus gros contribuables de France.

                    Rarement dans l’histoire, on aura connu une classe sociale aussi prédatreice et indifférent à la pauvreté.
                    Le combe est atteint avec leur dernière mesure sur les bagnoles ou ils vont faire payer aux pauvres ruraux, leurs désirs d’exhiber leurs véhicules hybrides ou électriques (voir mes autres post du jour ou le nouvel obs.). C’est vraiment une honte.


                  • Mycroft 26 juillet 2012 14:10

                    "Mycroft sauf que la question est celle de l’équité du partage de la charge. La France est le pays d’europe qui consacre le plus haut pourcentage de son PIB au retraite des fonctionnaires. C’est aussi celui qui a la natalité la plus élevée et donc se trouve le moins exposé à ce phénomène.« 

                    Nous payons plus pour les retraites de nos fonctionnaire tout simplement parce que notre état effectue plus de chose que les autres états. Beaucoup des services de base sont assuré par l’état, en France. Quand ces services indispensables sont assurés par des services privé, ça se caractérise par une dette privée.

                     »Moins par exemple que l’allemagne qui connait croissance, equilibre du budget et hausse des salaires avec des prélèvement obligatoires inférieurs en pourcentage.« 

                    Mais au détriment des plus pauvres de manière drastique. Et en siphonnant agressivement les marchés de ses voisins (nous trahissant au passage, chose pour laquelle l’Allemagne a toujours été épargné, mais qui pourrait ne pas durer, la bonne santé de l’Allemagne lui imposant de devoir aider un peu ses voisins, sous peine d’avoir des problèmes assez conséquents). Au passage, contrairement à nous, l’Allemagne n’a pas une armée conséquente. Ca fait beaucoup d’économie au niveau des salaires de fonctionnaire. Et encore plus d’économie si on compte les collusion entre les armées et les Dassaut et consort.

                     »Comme le fonctionnaire A francais a en moyenne une espérance de vie de trois ans supèrieure à la catégorie suivantes ( cadre supèrieure du privé) et de 11 ans supèrieure a celle de l’OS, on peut caractériser le système social francais comme un truc ou le prolo commence a bosser et payer plutot pour financer les études longues et gratuite des diplomes dela fonction publique, leur saliares de 18% supèrieur à travail égal et sans participation à la solidarité contre le chomage, avant de mourir prématurement usé à la tache, ses cotisations abondant alors les retraites des précédent et leurs soins,tant il est avéré que le déficit de la Sec soc tient surtout au cout des grands malades âgés. On comprends que le PS ne tiennent pas à en parler et nous bassine avec les 11 000 plus gros contribuables de France.« 

                    Les fonctionnaire de classe A sont moins payé que leur homologues du privé, justement. C’est la catégorie qui n’est pas favorisée au niveau des salaires. Dans cette catégorie, on trouve notamment les chercheurs, dont les études sont largement remboursée par les trouvailles. Si seulement nos chers (hoo oui, ils nous coûtent chers) entrepreneurs avaient la décence de se plonger dans les trouvailles de nos têtes pensantes pour essayer d’améliorer leur produits... La société tout entière bénéficie largement des résultats des études fait par ceux qui sont capable d’en faire (et justement, en France, dans les domaines scientifiques, c’est la compétence et non la fortune qui donne accès aux études). Qu’il faille faire un certains ménage au niveau des administratifs de »haut niveau« qui raconte de nombreuse sornette et font plus de mal que de bien, c’est un fait. Mais les économies ainsi obtenues ne seront pas pour autant considérable. 

                    Pour vous donner un exemple, moi même, si je travaillais dans la fonction publique, je gagnerais environs 10% de moins que ce que je ne gagne actuellement. Et je suis assez peu payé pour mon niveau de compétence (mais je bosse dans une petite structure avec des chefs compétents, ce qui n’a pas de prix).

                    Quand au pauvres qui triment toute leur vie sur les chantiers (ce qui est loin de représenter la norme du privé, au passage) l’état actuel leur a justement permis de garder la retraite à 60 ans. C’est toujours ça de pris.

                     »Rarement dans l’histoire, on aura connu une classe sociale aussi prédatreice et indifférent à la pauvreté. « 

                    Au hasard : les nobles et le clergé d’avant 1789, les esclavagistes, les entrepreneurs du début du XXème siècle... Je continue ? Liste obtenue en 5 seconde de réflexion. Cessez de faire le marseillais, je veux bien admettre que les haut fonctionnaire ne sont pas des anges, les dépeindre comme le mal absolu, c’est juste ridicule.

                     »Le combe est atteint avec leur dernière mesure sur les bagnoles ou ils vont faire payer aux pauvres ruraux, leurs désirs d’exhiber leurs véhicules hybrides ou électriques (voir mes autres post du jour ou le nouvel obs.). C’est vraiment une honte."

                    Il est de l’intérêt de la population dans son ensemble que les véhicule consommateur en pétrole disparaissent peu à peu. Ce genre de réforme aurait juste du être mené bien plus tôt et aurait du être accompagné d’un sérieux bottage de c** concernant Renault et Peugeot pour les pousser à faire des recherches sérieuses en terme de véhicule non pétrolophage.

                    Au passage, une autre source de la hausse des dépenses publiques : le choix de faire de plus en plus des partenariat avec le privé. Bien sur, sur le moment, c’est moins cher, ou ça rapporte au moment de privatiser. Mais par la suite, ça banque, fortement. Ça nous tombe dessus. A l’échelle occidentale, intégralement.


                  • Antoine 26 juillet 2012 23:51

                    Bonsoir Fergus,

                     L’isf lors d’une vente existe, cela s’appelle l’impôt frappant la plus-value, lors d’une succession aussi, cela s’appelle les droits de mutation par décès. Quant aux gesticulations à propos des délocalisations, je les laisse aux Don Quixote...


                  • eric 26 juillet 2012 07:37

                    Tient, dans un but « social », le PS va bloquer les loyers..... là ou les gens ont les salaires les plus élevés et où ils augmentent le plus vite....Dans les centres des grandes viles ! Un transfert supplémentaire de ceux qui tentent de constituer un patrimoine transmissible, un complement de retraite potentiel, souvent employé du privé peu sur du lendemain, vers ceux qui dépensent essentiellement en consommation.
                    La bonne nouvelle ? A part les prolétaires âgés, qui avaient acquis un logement en ville a l’époque ou c’était abordable, se sont retiré en province et louent pour compléter leurs revenus, cette mesure, pour une fois, touche sans doute peu aux plus pauvres.
                    Elle bénéficie en revanche à plein à la classe moyenne sup. socialiste des centres villes.

                    Les loyers restent libres là ou habitent les pauvres ? Qui cela intéresse-t-il ?

                    Parlons plutôt du « scandale » de l’héritage qui fait que les parents économes laissent plus à leurs enfants que ceux qui flambent. Cela, c’est inadmissible !


                    • eric 26 juillet 2012 10:09

                      Tient, avec un grande cohérence, le PS vient d’annoncer 50 millions d’euro de subventions supplémentaires pour équiper en bornes électriques, les centres villes ou vivent les gens dont les salaires sont les plus élevés et croissent le plus vite et qui achètent le plus de voitures électriques. Cela étonnera-t-il qui que ce soit que la liste des implantations recouvre en gros les lieux ou ils vont bloquer les loyers ? On ne sait pas si cela ausi sera payé avec le malus sur les voitures pour pauvres.
                      La rapacité socialiste n’a pas de limite. Le fric de Madame bettancourt, lui, servait au moins en partie a assurer des emplois.


                      • onnissoit 26 juillet 2012 12:22

                        Pour ceux qui n’auraient pas compris ou qui veulent bouffer du riche par haine :

                        Quand l’Etat rend de l’argent à Madame Bettencourt, c’est par trop perçu sur ses impôts.

                        Un exemple : quand vous étiez petit, votre maman vous donnait un gros billet pour aller chercher
                        le pain, vous lui rendiez la monnaie, et bien là, c’est la même chose !
                        Je prends un exemple simplissime, pour que les nuls en économie puissent comprendre.

                        Les Bettencourt ont fait beaucoup pour le pays et donné des emplois et aussi subventionné
                        tous les partis politiques aussi bien à gauche qu’ à droite.
                        Cet acharnement par la horde médiatique devrait vous paraître suspect !

                        La société L’Oréal est à 25% possédée par Nestlé qui est suisse, je serais amusé qu’à force
                        de l’acharnement socialo communiste, cette société délocalise toute son activité au pays du chocolat !
                        A ce moment là, ce seraient les français qui seraient chocolats par la perte de nombreux emplois !
                        A force de tirer sur la ficelle, on fini par la casser !Je suis surpris de voir Madame Bettencourt
                        se faire traiter plus bas que terre par la plèbe !
                        Evidement, plus la France sera pauvre,plus la population sera réceptive aux arguments des socialos communistes,
                        c’est à çà qu’ils veulent en venir pour en profiter et régner en maitres !
                        En 1917, on voyait le Kamarade Lenine se pavaner dans l’Hispano-Suiza de feu le Tsar récemment assassiné.....
                        pour le bien du petit peuple, évidement !
                        Il leur a fallu 80 ans pour comprendre et sortir de cette situation : prenons bien garde de ne pas jouer avec le feu !


                        • Mycroft 26 juillet 2012 14:23

                          Madame Bettencourt a, au cour de sa vie, fait un seul stage en 1937, au sein de la société de son père. Voilà, c’est la totalité de son œuvre. Il va de soit qu’elle a en effet tellement apporté à la France.

                          Tiens, mon chef de thèse, par exemple, responsable d’un nombre impressionnant de publication dans des conférence et des revues de catégorie A, par exemple dont certains gagnant des prix, qui gagne environs 2000 euros par mois, bha il est évident qu’il n’arrive pas à la cheville de la grande dame.

                          Son argent a crée des choses, mais ce dernier n’a rien à voir avec elle. Il ne tient qu’à nous d’en prendre le contrôle. Spoliation légalement, certes, mais on a aussi fait des spoliation après guerre, et c’était à la fois nécessaire, juste et rentable. Il est temps de recommencer.


                        • onnissoit 26 juillet 2012 12:29

                          Réponse au Kamarade ERIC :
                          Je pense , qu’une fois qu’on a payé tous ses impots , y compris l’impot confiscatoire qu’est l’ISF, on a encore le droit de donner son fric à qui l’on veut, en l’occurrence ses enfant, un proche ou même un ami !
                          ce n’estpas à l’ etat à nous dire ce qu’il faut en faire, ou alors , je me mets au chômage et profite du RSA pour bien rentrer dans le système, Kamarade !


                          • onnissoit 26 juillet 2012 16:10

                            Réponse à Mycroft

                            Tu préférerais que l’affaire de son père ait été confisquée par l’Etat Providence et que des socialos marxistes
                            ou des énarques aient géré l’affaire qui aurait fini en bon fromage pour des fonctionnaires zélés à leur avancement
                            ou attendant la retraite sans idée novatrice ?
                            Ou bien que la boite en quasi faillite ait été cédée à des fonds de pensions américains pour que la sueur de nos
                            compatriotes serve à payer les retraites de yankees ?

                            Quand à ton chef de thèse, il n’est pas le seul à avoir trouvé des trucs qui ne lui ont rien rapporté !
                            Je dirais même plus que tous les gus qui ont inventé des choses, n’ont pas tous été les bénéficiaires directs des retombées,
                            on en voit plein l’histoire de l’industrie et des arts : combien d’artistes ou d’ingénieurs sont morts dans la misère
                            et leurs oeuvres reconnues maintenant s’arrachent à prix d’or ?
                            Je pense que les haineux qui n’ aiment pas les riches doivent se miner la santé par la jalousie, moi je trouve que
                            c’est marrant qu’il y ait des fortunes de plusieurs dizaines de milliards, çà montre que la limite de l’enrichissement
                            est haute, peut être inaccessible, mais çà donne un goût de liberté, tandis que si tu appliques le Théorème de Mélanchon :
                            pas plus de vingt fois le smic, çà devient vite les « démocrassies » populaires et le malheur qu’elles ont engendré !
                            Je crois que socialophilles et liberaux-classe-moyenne, on ne peut pas se comprendre !
                            Je crois aussi que compte tenu des dernières performances de vos trois outsiders:Valls, Montebourg et Marisole Touraine,
                            on ne vas pas tarderà sortir de la route !

                            As-tu fait le calcul suivant : tu prends la somme de toutes les grandes fortunes et tu divise par le nombre de français,
                            çà ne fait pas plus de 2 ou 3000 euros par personne, mais plus d’industrie et tous au chômage, sauf les fonctionnaires
                            mais qui peuvent travailler à l’oeil puisqu’il n’y aura plus de pékins pour les payer !
                            Quand ton gouvernement aura compris çà, il aura fait une grande avancée !


                            • Mycroft 27 juillet 2012 12:09

                              "Réponse à Mycroft

                              Tu préférerais que l’affaire de son père ait été confisquée par l’Etat Providence et que des socialos marxistes
                              ou des énarques aient géré l’affaire qui aurait fini en bon fromage pour des fonctionnaires zélés à leur avancement
                              ou attendant la retraite sans idée novatrice ?
                              Ou bien que la boite en quasi faillite ait été cédée à des fonds de pensions américains pour que la sueur de nos
                              compatriotes serve à payer les retraites de yankees ?« 

                              haa, parce qu’elle a innovée la madame ? Oui, je préfèrerais que les recettes aillent à l’état plutôt que dans les poches d’une minable qui n’a jamais rien su faire de sa vie. Les énarques ou autres pseudo spécialistes du management sont déjà à la tête de son entreprise, elle, elle encaisse juste les rente, avec 0 apport (que pourrait elle apporter, d’ailleurs, elle ne sait rien faire, elle n’a jamais rien sut faire d’autre que se donner la peine de naitre, ce symbole vivant de la nouvelle noblesse).

                              Après, j’aurais en fait préféré que l’état (et donc les gens) arrêtent de croire les madames irma avec une cravate que sont les économistes et qu’elles donnent le pouvoir de décider aux responsables techniques. Mais bon, déjà, affecter les bénéfices de la boite au bien commun plutôt que de les utiliser à alimenter un train de vie sidérant ou la corruption dans le monde politique, ça serait un grand pas. 

                               »As-tu fait le calcul suivant : tu prends la somme de toutes les grandes fortunes et tu divise par le nombre de français,
                              çà ne fait pas plus de 2 ou 3000 euros par personne, mais plus d’industrie et tous au chômage, sauf les fonctionnaires
                              mais qui peuvent travailler à l’oeil puisqu’il n’y aura plus de pékins pour les payer !
                              Quand ton gouvernement aura compris çà, il aura fait une grande avancée !"

                              Pourquoi le répartir ? Qu’est ce qui empêche, au lieu de payer ces actionnaires qui engraissent en ne servant à rien, de mettre l’argent qui leur reviens dans un pot commun, servant à investir (investir vraiment, j’entends). Je ne parle pas de redistribution, moi. Les pauvres galèrent, mais privé les riches de leur ressource n’est pas fait pour réduire leur galère (ça, c’est comme d’hab à nous autres scientifique de le faire, on a un peu l’habitude de faire des miracles...) mais bien par simple objectif de justice : quand un moins que rien vis comme un prince, on le fait tomber de son piédestal !

                              Quand au train de vie des fonctionnaires, il est raisonnable. Surtout quand on sait que beaucoup d’entre eux sont une élite par rapport aux blaireaux du privé. Après, oui, au niveau des haut fonctionnaire, il y a du ménage à faire.

                              Et si pour vous, il y a un lien de causalité entre l’enrichissement démesuré des possédant et l’amélioration de la hausse du niveau de vie de l’occident pendant les 30 glorieuses, vous ne comprenez pas la situation : la preuve en est, cette hausse était déjà là en 1929. De même, cette hausse se poursuit alors que les masses doivent réduire actuellement leur niveau de vie. Mais si pour vous, l’anticommunisme primaire est la base même de l’analyse politique, alors on ne peut en effet pas dialoguer, vous êtes définitivement irrécupérable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

UMP


Palmarès