Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > France : du vide politique à la faillite économique

France : du vide politique à la faillite économique

Ça y est ! Le début de la fin a sonné pour la pire présidence de la Ve République. La sortie du duo Montebourg-Hamon aura suffi à pulvériser le champ de ruine qu’est le gouvernement Valls. Du mou et incompétent Ayrault on est passé à l’énergique, mais tout aussi incapable Valls. Résultat : après deux ans de manège, la France est dans le mur de la récession et de la déflation. Le vide politique laissé par le PS sera-t-il comblé ? Rien n’est moins sûr.

Les Français — même de gauche – ont rapidement compris qu’il ne fallait rien attendre de François Hollande. Elu par défaut, le pantouflard en chef devait rester au minimum cinq ans à l’Elysée et gérer comme possible un pays sans avenir et au passé trop monstrueux pour être cité en exemple… Pas de chance ! La crise qui était censée être terminée a rattrapé au vol un Hollande perdu, incapable de décider quoi que ce soit et trop méprisant pour se donner la peine d’expliquer au vil peuple qu’il ne fera rien, rien du tout !

Les deux années de vide politique ont fini d’exaspérer les Français. D’abord parce que nous sommes un peuple hautement politique qui adore traiter de la chose publique, quitte à s’engueuler et à se brouiller. Ensuite parce que les non décisions et les impulsions ô combien toxiques pour l’économie française, ont mis à mal tous les segments de la société française. Les pauvres sont encore plus pauvres (merci la gauche hollandaise), les classes moyennes ont été massacrées malgré les démentis mielleux d’Ayrault, de Hollande et de Valls. Quant aux plus fortunés, en plus d’être matraqués fiscalement, ils ont été condamnés à mort socialement, pointés du doigt par Cahuzac et autres vrais fraudeurs (politiques), coupables du crime de ne pas être assez pauvres.

Pendant que les Français se voient faire les poches – avec un succès relatif, car les rentrées d’impôts sont en nette baisse – l’économie française n’est plus qu’une ombre qui inquiète l’Europe entière. Les querelles de chiffres pour savoir de combien de dixièmes le PIB de la France a progressé sont stériles. La réalité est que la France est en récession (la question est de savoir quand les analystes oseront le dire) et que le risque de déflation est plus que réel. Hollande a foncé dans le précipice sans comprendre que la chute serait mortelle. On aurait pu trouver président plus intelligent…

L’économie française est en panne, complètement à sec faute de financements et de stabilité juridique. Les banques ne prêtent plus depuis belle lurette et l’ersatz de loi censée encadrer leurs activités en a fait rire (ou pleurer de rire) plus d’un. Les ménages n’empruntent plus malgré les taux proches de zéro et les entreprises font de plus en plus confiance à la Bourse pour trouver une bouée capable de les sauver tant que la tempête fait rage. Le nombre d’entreprises qui décident d’entrer en Bourse pour assurer leur développement est bien un des seuls indicateurs qui augmente dans une économie française exsangue. Euronext, l’opérateur boursier l’a bien compris et a lancé EnterNext, une place boursière dédiée aux PME-ETI sous la férule de Dominique Cerutti.

Si l’effort est nécessaire et a permis la consolidation de dizaines d’entreprises, il reste que l’environnement global est dégradé et que les décisions les plus létales pour les entreprises s’enchaînent (la dernière étant la mise à mort des producteurs de fruits et légumes à cause d’un embargo voulu par les Américains contre la Russie). Mais Hollande a fait passé un message, la politique économique ne changera pas d’un iota et entreprises comme ménages devront rester en apnée encore trois années supplémentaires.

Trois ans, c’est long ! A moins que les députés « frondeurs » – lesquels ont eu plus de lucidité que l’exécutif ces derniers mois – ne prennent leurs responsabilités et mettent en minorité le gouvernement. La dissolution, pour sortir du vide et prendre les décisions qui s’imposent. La France ne peut plus attendre que les trains passent sur son corps mutilé. Les prochaines semaines seront celles de l’espoir ou de l’avis de décès. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • septikettak septikettak 27 août 2014 00:14

    Heureusement que sur AV il y aura toujours Momo, Gugus, Nini et Zozo pour soutenir Flamby en nous sortant des articles d’enfumage ;


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 27 août 2014 19:32


      ON A VIRE LES BONS MINISTRES ET ON A GARDE LES CROUTES QUI LA FERMENT !!!

      FLAMBY EST PIRE QUE MOU .....RIDICULE QUEL DESASTRE !!!!

      VIVEMENT UNE VRAIE GAUCHE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      ON REVIENT A L’ EPOQUE DE POMPIDOU 1ER MINISTRE ET BANQUIER CHEZ ROTSCHILD

       COMME MASCRON 1 PAS EN AVANT ET 20 EN ARRIERE !!!!

      D ICI NOEL LE PEUPLE VA LES VIRER D UN BON COUP DE PIED DANS LE C..  !


    • Scual 27 août 2014 08:33

      Nous n’assistons à rien d’autre que la mise en place de la stratégie électorale ppour 2017.

      ça va bouger, s’agiter, nous faire croire que plus jamais ça que c’est pas eux qui sont responsable que la prochaine fois ça sera pas pareil etc.

      Soit ils gagnent la prochaine fois et nous refont une hollande, exactement la même car sinon ils n’auraient pas fait ça maintenant mais dès la première années du quinquénat, soit, ce qui est bien plus probable, ils se diront qu’ils ont peut-être trop abusé pendant ce quinquénat en s’étonnant des 10% maximum qu’ils vont faire à la prochaine présidentielle.

      En tout cas les chances qu’on puisse faire confiance à ces personnes qui ont participé à un gouvernement bien pire que Sarkozy pendant 3 ans pour faire quoi que ce soit d’orienté à gauche sont inexistantes.

      Ce ne sont pas des frondeurs mais des collabos. Si aujourd’hui ils se rebellent ça ne peut donc pas être pour des raisons idéologiques.


      • zygzornifle zygzornifle 27 août 2014 10:51

        Le vide politique s’explique par un grand vide cérébral ......


        • Hector Hector 27 août 2014 11:26

          « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».
          Montebourg le nouveau Mélenchon ?


          • zygzornifle zygzornifle 27 août 2014 11:52

            Montebourg rejoindra peut être la 6é république , de toute façon la 5é agonise .....


          • soi même 27 août 2014 14:36

            La 5é agonise la 6é fera pas mieux, surtout avec tous ces professionnels de la politiques !


          • soi même 27 août 2014 14:49

            Un nouveau sous marin comme La Minerve en 1968 !


          • julius 1ER 27 août 2014 12:14

            d’Ayrault, de Hollande et de Valls. Quant aux plus fortunés, en plus d’être matraqués fiscalement, ils ont été condamnés à mort socialement, pointés du doigt par Cahuzac et autres vrais fraudeurs (politiques), coupables du crime de ne pas être assez pauvres.

            @l’auteur, 
            arrêter de plaindre sans cesse « les pauvres riches », c’est complètement indécent et à la fin énervant, pour la population qui s’appauvrit....
            article un peu trop caricatural et à côté de la plaque car c’est le monde entier qui est en crise et pas simplement la France !!!!!!!!!
            mais à force de vouloir ne voir que la paille dans l’oeil du voisin on ne voit plus la poutre dans le sien .....

            • HELIOS HELIOS 27 août 2014 13:10

              ****** Euronext, l’opérateur boursier l’a bien compris et a lancé EnterNext, une place boursière dédiée aux PME-ETI ******


              Vous mettez l’accès a la bourse des petites entreprises comme un moyen de financement en supposant que les banques ne leur prêtent plus... c’est totalement faux.

              La réalité est bien pire

              La financiarisation de notre société étant déjà bien avancée toutes les entreprises d’une taille intéressante sont déjà passé sous sa coupe et remontent leurs dividendes sur les places boursières.

              Mais, ce n’est pas suffisant pour les requins. Il faut continuer a lessiver le tissu économique réel et il faut que les PME cessent de se financer aupres des banques qui d’une certaine manière réinjectent les liquidités récupérées dans les tissus locaux.
              Pour que ces PME n’empruntent plus directement il faut qu’une structure d’acceuil de type bourse se mette en place et c’est le rôle d’EnterNext. 
              Les PME se financent sur la place de marché et donc ne doivent plus rien aux banques et... c’est là le drame... les dividendes qui n’étaient avant que des intérêtsservis, deviennent éligibles aux marchés boursiers et quittent définitivement le tissus économique local.

              Bref, le grand aspirateur a richesse ayant déjà sucés les gros rochers va maintenant sucer les petits graviers, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien, car, soyons realistes, il n’y a pas de déontologie en bourse, et les PME vont rapidement se faire acheter par les multi.... et disparaitre corps et âmes, noyées dans le magma fin,ancier de Londres, Francfort ou Singapour.

              il faut lire l’actualité avec un peu de bon sens, il faut sortir de Paris, il faut bien comprendre que le chômage et la croissance ne sont en rien les causes, mais des symptomes d’une formidable fuite de richesse qui s’échappe de l’economie réelle et va alimenter les centres financiers internationaux où les seuls interets respectables sont ceux de la Fed, de Goldman & S... etc

              • soi même 27 août 2014 13:58

                La politique du vide commence figure déjà avec les électeurs en élisent systématiquement des promesses électoralistes .
                Cela commence avec des Maires pleutres qui ne remplissent pas leurs devoir à faire des parrainages de candidats aux élections Présidentiels.
                De mêmes pour les grands électeurs engoncent dans leurs conservatismes légalistes partisans qui en fins de compte à bien fini par les doublées.
                Cela ce voit avec tous ces chefs de parties au vues du nombres d’électeurs votants, et du ration des militants de parties, qu’il y a une manipulation malsaine de la sureprésentation d’une minorité qui impose au plus grand nombre leurs choix !

                Et puis la dernière, le candidat suprême après sont parcourt de militant au sein de son partie qui promet mont et merveille à tous pour ce faire élire qui une fois élue au plus haut poste montre à tous que c’est en réalité la politique du vide qui est pratiquer,

                Et que tant que les citoyens ne voudront pas comprendre la nature profond malsaine des parties, et que l’on n’a pas la volonté de reprendre la main, nous aurons comme élus des bonimenteurs qui appliquent la volontés des parties qui eux même ont fait allégeance en tous discréditions un système politique qui est inféoder à une réalité économique destructeur !


                • mortelune mortelune 27 août 2014 14:45

                  Comment faire pour que les français ne se désintéressent pas de la vie des ’élites’ de la nation et finalement continuent à voter ?

                  Faire de cette ’élite’ des acteurs de séries B...
                  Sarkozy est son gouvernement a fait la saison 1 et Hollande la saison2. Qui sera la guest star de la saison 3 ? 
                  Perso j’aime pas les séries alors aux prochaines élections je regarderai les gens se bousculer aux urnes pour choisir celui ou celle qui les fera rêver. 

                  • France Europe République Hussard Noir de la république 27 août 2014 16:53

                    La république française n’existe plus depuis 2002 et le passage à l’euro. Depuis nos politiques ne sont que des syndics des banques d’affaires... la faillite de la démocratie ?


                    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 août 2014 09:42

                       OUI COMME le syndic MASCRON DE ROTSCHILD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                    • karibo karibo 27 août 2014 17:41

                      Bonjour .

                      51 % l’ ont voulu, ne pouvant que souhaiter que la leçon ait été assimilée, certes il restera toujours des embrayages, mais tant qu’ ils ne constituent pas la moitié, on ne pourra porter plainte ...

                      • franc tireur 27 août 2014 21:40

                         On l’avait dit des l election du pépère : avec un tel programme on va dans le mur .

                        Hollande a aggravé toutes les tares francaises : obésité de l Etat , surfiscalité, sureglementation, surimmigration familiale.
                        Il s ’est mis a dos tous ceux qui bossent et entreprennent, meme ceux qui etaient plutot de gauche.
                        Ceux qui ont de l argent se tirent ou se sont déja tirés , des centaines de milliers de sous qualifiés sas boulot debarquent et il faut les entretenir .
                        les francais se rendent compte a quel point ils ont eu tord de voter hollande, la gauche francaise n etait pas prete malgré 10 ans d opposition . vieux logiciel,vieille politique .



                        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 août 2014 09:39

                          OUI MAIS LUI N A PAS FAIT PERDRE 600 MILLIARDS ET 1000 ENTREPRISES A LA FRANCE

                           comme jacquou le croquant et le débile nain de jardin ( EN 19 ANS  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)


                        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 28 août 2014 12:45

                          @l’Auteur.Bonne analyse.


                          Vous écrivez ;« Trois ans, c’est long ! A moins que les députés « frondeurs » – lesquels ont eu plus de lucidité que l’exécutif ces derniers mois – ne prennent leurs responsabilités et mettent en minorité le gouvernement. La dissolution, pour sortir du vide et prendre les décisions qui s’imposent. La France ne peut plus attendre que les trains passent sur son corps mutilé. Les prochaines semaines seront celles de l’espoir ou de l’avis de décès. »

                          Certes, mais qui peut sérieusement croire que des députés, de quelque bord qu’ils soient - surtout s’il s’agit des prétendus « frondeurs »- resteront fidèles à leur prise de position quitte à prendre le risque de perdre leur mandat pour aller retrouver leur électorat à Pôle Emploi ?

                          Lorsque le gouvernement Valls 2 viendra soliciter a question de confiance, il sera intéressant, en dépouillant les PV de vote, de voir qui parmi les « frondeurs » aura  eu le courage de refuser cette confiance.

                          • Alain SOULOUMIAC 28 août 2014 19:46
                            La nature a horreur du vide

                            Le vide. Intéressant constat. Mais comment le remplir :

                            * les bâtiments à consommation zéro
                            * les voitures à pilotage automatique
                            * la propriété des travailleurs sur leur savoir-faire
                            * la valorisation des villages 

                            Peut-on allonger cette liste. Chiche !


                            • smilodon smilodon 28 août 2014 22:02

                              Certains opposants du « PS » (ou ce qu’il en reste) disent qu’on « va dans le mur » !... Personne n’a compris qu’on vole où souffle le vent !... On va où le vent nous porte !... Où on ne sait pas !.. Mais pas dans le « mur » !.... On « flotte » !..... On se laisse porter, on monte et on descend, et on remonte et on redescend, et on « flotte » !... Au gré du vent !... Ce pays est devenu une voile !.... Et nous on godille !..... 3450000 chomeurs !... 4 millions. 5. 6. 7. 8 10. 15. 40 !...On s’en fout !... On flotte !.... Quel beau pays !... Flottons, tant qu’on peut !.. Flottons !.. Au moins encore un peu !.. C’est si bon !... Merci François !.. C’est beau le « PS » !... Enfin... C’était beau.... Le vent va tomber.... Attention !... Nous aussi !... Ca va « flotter » un peu moins bien !... Merci « françois » !... Merci quand même !....... On tombe-là !.... Adishatz.. Faut que j’atterrisse !.... Chacun sa m........ !...Adishatz. (re)......


                              • Pepe de Bienvenida (alternatif) 31 août 2014 18:14

                                Lou ravi n’a pas l’air du tout accablé par son insondable impopularité. A mon avis c’est ça le pire, cette façon de dire je vous emm...


                                • Onecinikiou 1er septembre 2014 10:08

                                  « Les Français — même de gauche – ont rapidement compris qu’il ne fallait rien attendre de François Hollande »


                                  Les Français les plus lucides - même de gauche ! - avaient compris qu’il ne fallait tellement rien attendre de notre « American Young Leader » qu’ils n’ont pas contribué à son élection en votant pour lui (ou son pendant UMP).

                                  Voyez-où nous en sommes à présent, à cause d’une partie de nos concitoyens insuffisament formés et informés, et donc manipulés

                                  Il est temps de cesser d’infantiliser nos compatriotes : s’ils se plaignent (à juste raison) de la politique menée par leurs dirigeants depuis tant et tant d’années, il convient à présent de leur dire que c’est de leur faute, qu’en démocratie nos gouvernants sont élus, et qu’ils ne seraient pas au pouvoir s’ils n’avaient voté pour eux. 

                                  Que si nous allons colllectivement vers le fond du gouffre, il en va de leur émminente responsabilité.

                                  Peut-être alors, face leurs propres contradictions, ils prendront conscience qu’ils ont leur sort entre leurs mains, et qu’il n’appartient qu’à eux de sursoir à cette facheuse situation. Cela suppose de vivre comme des hommes debouts, cesser la culpabilisation mortifère, et intégrer un peu de conscience politique. 

                                  Autant dire que nous sommes foutus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Etienne


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès