Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Bayrou esquisse la feuille de route du Mouvement démocrate (...)

François Bayrou esquisse la feuille de route du Mouvement démocrate (MoDem)

A l’occasion du lancement officiel de la campagne des législatives, François Bayrou a dressé, devant quelques 6 000 militants réunis au Zénith de Paris le 24 mai, la feuille de route de sa nouvelle formation, le Mouvement démocrate (MoDem). Outre la résistance immédiate à la concentration des pouvoirs et de la défense des Français, François Bayrou a évoqué au-delà des législatives une longue marche prometteuse qui devrait être marquée par des échéances électorales plus favorables.

On n’arrête pas François Bayrou. S’il reconnaît avoir perdu une bataille, il se refuse à avoir perdu la guerre. Persuadé d’avoir une réelle destinée, le Béarnais, sur la lancée des dernières présidentielles, est toujours aussi décidé à bouleverser l’échiquier politique français. Pour arriver à ses fins, il dispose désormais d’un parti cousu main dont le fonctionnement devrait ringardiser les autres formations politiques. François Bayrou l’a cependant reconnu, tout est à construire.

En sept principes, le président a dressé ce qu’il attend du MoDem. Un mouvement participatif, éthique, qui doit donner du sens à la démocratie, défendre la séparation des pouvoirs. Un mouvement également basé sur la vérité, l’enracinement intellectuel mais aussi, la naissance et la promotion d’une génération politique nouvelle. Dans ces perspectives, les 73 000 adhésions enregistrées en un temps record sont à la fois un encouragement et un signe de bon augure.

Sans faire table rase du passé François Bayrou ne pouvait pas, au nom de la vérité qu’il revendique, ne pas évoquer le ralliement de l’essentiel de ses ex-députés vers la majorité présidentielle (22 sur 29). L’occasion d’opposer leur manœuvre, qu’il qualifie péjorativement de "ralliement", à l’attitude vertueuse qui serait la sienne, "le rassemblement". "Le ralliement, ça ne marche jamais, ce qui marche c’est le rassemblement. Derrière le ralliement il y a le désenchantement, et puis l’effacement. Derrière le rassemblement, il y a le courage et le succès." Enfonçant le clo, le président du Modem souhaite incarner une forme de résistance au rouleau compresseur de l’UMP  : "Ceux qui parviennent à changer le monde, à marquer leur temps, ce ne sont jamais ceux qui cèdent aux pressions et aux tentations ou à la crainte, ceux qui y parviennent sont ceux qui ne cèdent pas."

Pour autant le MoDem ne devrait pas s’enfermer dans une opposition stérile à la majorité présidentielle. Le MoDem jugera au cas par cas les décisions du gouvernement. En illustration à ses propos, François Bayrou a tout à la fois salué l’initiative présidentielle de relance de la construction européenne à travers l’adoption d’un mini-traité, et fait part d’au moins deux motifs d’inquiétude. Le premier sur la mise en place d’une franchise pour les soins de santé. Le second sur la pause annoncée dans le remboursement de la dette "pour payer les crédits fiscaux en faveur des plus favorisés".

François Bayrou prédit un réveil difficile pour les fFançais. Reste à savoir quand. En attendant, il revendique un mode de scrutin juste qui permette une représentation nationale fidèle au vote des Français, conscient qu’il ne capitalisera pas en députés les millions de suffrages enregistrés aux présidentielles. Confiant en son étoile, le président du MoDem a déjà la tête ailleurs. Son visage s’est éclairé lorsqu’il a évoqué dans seulement dix mois les élections municipales qui devraient être l’occasion de reprendre l’enracinement de terrain, de mailler le terrain, mais surtout les futures régionales et européennes aux modes de scrutins beaucoup plus favorables. Sans oser l’avouer, François Bayrou rêve déjà de 2012.




Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 25 mai 2007 10:10

    Gainsbaryrou, une nouvelle song dédicated à Quitterie Delmas

    je suis venu te dire que tu t’en vas


  • LE CHAT LE CHAT 25 mai 2007 10:16

    @D.W

    c’est pasqu’il est en apesanteur smiley


  • Patrick_Boissy 25 mai 2007 11:27

    Quitterie était hier soir au Zenith, et ne semble pas forcément partager votre vision.

    Il semble que, malgré sa déception certaine de ne pas avoir été investie, elle reste un soutien actif du Modem, certainement elle imagine que défendre ses idées mérite plus que de la rancoeur.

    Cela dit il va falloir que ce mouvement évolue, se dote de statuts et devienne comme promis réellement démocratique, et ce doit être sur cela aussi que nous devrons juger... en temps utiles.


  • Patrick_Boissy 25 mai 2007 12:24

    Je ne prétend pas que ce soit un « bon coup » qui lui soit fait. Simplement, et malgré les soutiens nombreux qui lui ont été exprimés, elle n’a pas souhaité dénigrer le mouvement qui l’a porté, et préfère poursuivre son investissement et son action politique (nous sommes loin du « soit belle et tait toi », rôle dans lequel elle ne se laisse pas enfermer).

    Et il me semble que, a minima, chacun de ses « défenseurs » se doivent de respecter son choix si ce n’est de le comprendre. Critiquer le Modem pour défendre Quitterie, ne reviendrait il pas à se battre contre elle pour la sauver... malgré elle ?


  • IP115 25 mai 2007 14:17

    François Bayrou n’a fait avec Quitterie Delmas ni plus ni moins que ce qu’il a fait avec ses « bédoins » ... il les a « jetés » quand ils n’en a plus eu besoin ... smiley

    Au fait personne ne s’est demandé comment, Bayrou l’incorruptible et son tout nouveau parti tout neuf, qui vient de dépenser des dizaines de millions d’euros pour la campagne, finance ce genre d’évènements ? smiley


  • Patrick_Boissy 25 mai 2007 15:27

    Demian,

    Votre position prête à penser que vous exprimez une idée discutée avec Quitterie. En ce cas je ne vois que deux possibilité :

    - soit vous annoncez que Quitterie tiens un double discours en tant que militante hier au Zenith et sur son blog (« En tant que militante de ce projet auquel je suis profondément attachée, j’apporte tout mon soutien à toutes celles et à tous ceux qui ont pris le risque personnel de porter ce combat là, d’où qu’ils viennent. Je tenais à rappeler qu’être candidat représente un risque financier important, que ce n’est pas une démarche anodine. » http://lesjeuneslibres.hautetfort.com/)
    - soit vous confondez off et in, et donc dévoilez de l’intime, ce qui manque singulièrement de correction.

    Dans le premier cas il vous appartiendrai d’étayer ce propos selon lequel : elle ne correspondrait pas à son image son discours, et dans ce cas elle n’aurait pas mérité l’investiture... Et dans ce cas votre discours n’est pas cohérent. Dans le second je suis confus pour elle, et je crains que les amis ne soit plus néfastes que les ennemis.

    A titre personnel je pencherai plutôt pour la seconde hypothèse, et quoique je regrette sa non sélection je ne renierai pas les convictions qui nous rapprochent.

    Ceci dit peut être voyez vous une troisième hypothèse...


  • Rémy 25 mai 2007 22:48

    L’effroyable calcul de M. Bayrou note sur :

    http://pourlafrance.hautetfort.com/


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 mai 2007 10:31

    TOUT A FAIT DEMIAN

    Je verrais bien Quitterie à l’UMP elle y serait en excellente compagnie .

    Salut et fraternité .


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 mai 2007 10:57

    BONJOUR A TOUS

    François BAYROU me fait penser au général De Gaulle en 1940 à Londres . Si , si !

    Il est trés isolé et les seuls qui veulent le rejoindre sont les obscurs et les sans grade souvent déçus par leur propre camp .

    DE Gaulle a réussi à fédérer , mais les circonstances étaient terribles et De Gaulle était De Gaulle .Il a fédéré sur un projet de France nouvelle et dépoussiérée axée sur les idéaux de la résistance mais quand il a quitté le pouvoir devant l’attitude des partis , il n’est resté que la quatrieme république avec un président du conseil que l’histoire a retenu et qui s’appelait Félix Gouin .Et on est revenu à la troisième république à l’origine du désastre de 1940 , en pire .

    Tout ça pour ça ! Ou plutôt la révolution est souvent un retour vers le passé .

    Je le redis , je ne souhaite pas de mal à FB car une opposition est necessaire et j’aime autant qu’elle soit incarnée par un démocrate chrétien dont je me sens proche en tant qu’homme que par un archéo marxiste avec qui je n’aurai aucune valeur en commun .

    Quant à la réalité si je ne lui souhaite pas de mal , je le vois quand même assez mal parti .

    Pour ne pas passer pour un désagréable prétentieux j’avais dit depuis bien longtemps ce qui allait se passer au sein de l’UDF . Je me souviens m’être fait conspuer car, en vieux con réac , je n’avais rien compris à la société moderne et à l’évolution du corps électoral français.

    Vive la république quand même .


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 mai 2007 11:00

    BONJOUR A TOUS

    François BAYROU me fait penser au général De Gaulle en 1940 à Londres . Si , si !

    Il est trés isolé et les seuls qui veulent le rejoindre sont les obscurs et les sans grade souvent déçus par leur propre camp .

    DE Gaulle a réussi à fédérer , mais les circonstances étaient terribles et De Gaulle était De Gaulle .Il a fédéré sur un projet de France nouvelle et dépoussiérée axée sur les idéaux de la résistance mais quand il a quitté le pouvoir devant l’attitude des partis , il n’est resté que la quatrieme république avec un président du conseil que l’histoire a retenu et qui s’appelait Félix Gouin .Et on est revenu à la troisième république à l’origine du désastre de 1940 , en pire .

    Tout ça pour ça ! Ou plutôt la révolution est souvent un retour vers le passé .

    Je le redis , je ne souhaite pas de mal à FB car une opposition est necessaire et j’aime autant qu’elle soit incarnée par un démocrate chrétien dont je me sens proche en tant qu’homme que par un archéo marxiste avec qui je n’aurai aucune valeur en commun .

    Quant à la réalité si je ne lui souhaite pas de mal , je le vois quand même assez mal parti .

    Pour ne pas passer pour un désagréable prétentieux j’avais dit depuis bien longtemps ce qui allait se passer au sein de l’UDF . Je me souviens m’être fait conspuer car, en vieux con réac , je n’avais rien compris à la société moderne et à l’évolution du corps électoral français.

    Vive la république quand même .


  • Hervé Torchet 26 mai 2007 11:11

    Cher Demian, l’excellente Quitterie, qui se trouvait au Zénith pour acclamer François Bayrou, a été victime d’un choix aberrant fait non pas par Bayrou mais par la présidente de la fédération UDF de Paris, Marielle de Sarnez.

    Quitterie a décidé de ne pas faire de l’affaire un cas personnel, mais l’exemple de ce que le MoDem doit éviter dans l’avenir. Nous allons donc, avec elle, veiller à la rédaction des statuts du MoDem (les internautes y seront associés), puis définir une ligne politique, la plus libre, la plus moderne, la plus démocratique et la plus juste pour, dans les élections internes du MoDem, présenter une liste de candidats dans cette optique, comme un courant de proposition, la plus proche des intentions personnelles de Bayrou à mon avis.

    Quitterie veut donc devenir une arme citoyenne. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. smiley


  • Chtipit 27 mai 2007 15:00

    Cher Damian,

    ce que vous écrivez a un nom : procès d’intention. On peut légitimement être déçu ( et j’écris cela d’autant plus aisément que je le suis également ) de la non-investiture de Quitterie Delmas dans la 10ème circonscription. Cependant, il me semble que perpétrer ce genre d’accusations au sujet d’une quelconque jalousie de De Sarnez sans preuve et sans connaître toutes les motivations de cette décision est déplacé.

    Je n’ai pas la prétention de les connaître mais n’oubliez pas que la personne qui a été investie dans la 10ème circonscription par le MoDem n’est pas n’importe qui non plus. Danièle Auffray est en effet l’une des 3 élus verts parisiens qui ont rejoint le MoDem ( http://parisobs.nouvelobs.com/hebdo/parution/p327_2220/articles/a344818-Dani%E8le_Auffray.html ) . Si Quitterie Delmas avait été écartée au profit d’un quidam lambda ( « un figurant ignorant », comme vous dites ), cela aurait été autrement choquant mais cela n’est pas le cas et il aurait été anormal que Danièle Auffray n’ait pas elle-même d’investiture.

    En outre, le fait que Quitterie Delmas ait eu l’opportunité de se faire parachuter dans une autre circonscription, est à prendre en compte également. Même si ce genre de pratiques est discutable, cela me suffit pour considérer que le MoDem n’a pas tenté de se débarasser d’elle.

    Je ne considère pas la décision du MoDem comme un « limogeage vexatoire ». Quitterie Delmas sera tout sauf délaissée par le MoDem ces 5 prochaines années pour la bonne et simple raison que les dirigeants du MoDem sont trop attachés à leurs positions sur la blogosphère pour se priver de Quitterie Delmas. Si cela devait être malgré tout le cas, j’en serais profondément déçu.

    Ne pas condamner le MoDem pour cette décision ne m’empêchera pas d’être vigilant quand ce parti éfinira ses statuts.


  • IP115 27 mai 2007 15:45

    « n’oubliez pas que la personne qui a été investie dans la 10ème circonscription par le MoDem n’est pas n’importe qui non plus. Danièle Auffray est en effet l’une des 3 élus verts parisiens qui ont rejoint le MoDem.  »

    MDR ... ben oui il fallait bien récompenser cette « traitre » en lui donnant cette investiture (serait elle venue au modem contre une investiture ?). smiley

    ben oui quoi ... quand un député UDF rejoint l’UMP et reste donc fidèle à son électorat de centre droit (élu sur des programmes de DROITE, souvent avec des alliances avec l’UMP) c’est un traitre, mais quand un Vert rejoint le modem c’est un ralliement qui mérite récompense ... smiley


  • Muadib 27 mai 2007 16:12

    Bien vu Ip115... A la différence près que dans un cas, les chances de se faire réélire tendent vers 31%. Et dans l’autre, on passe de 2-3% (Voynet !Voynet !Voynet !) à 18%. Soit pas grand chose dans un scrutin majoritaire.

    Je vous laisse deviner quel chemin tend le plus vers l’opportunisme.

    Et puis...franchement hein...on peut se demander pourquoi tous ces politiques remplis de conviction tournent chemise au même moment. Et pour certains UDF => UMP, ca coincide fortement avec la « défaite » de Bayrou. Et pour certains Verts=>UDF avec le ramassage des miettes Voynet. Alors oui, dans les deux cas, il y a désir de se faire élire. (Vous faites de la politique pour vous tapper le score du PCF ?) Mais la part de l’opportunisme semble assez importante dans le chef de certains députés qui partent en courrant dès que le vent a tourné. Et je signale au passage que la situation des verts et de l’ancienne UDF désormais Modem est loin d’être comparable.

    Il y a eu « quelque chose » au premier tour du côté Modem. Qui n’a pas suffit, soit, c’est les urnes qui ont tranché, ect ect Et l’on voyait encore une bonne partie des députés UDF (Morin, mon ami Morin) porté haut la bannière orange. Au niveau des verts, bah...Voynet. Puis Hulot aussi. Ca explique pas mal de choses. Et aussi que certains écologistes ne se reconnaissaient pas dans la gauche-écolo. (CAP21, ca vous dit quelque chose ?)

    Fin soit, de toute façon, ceux qui se feront élire, on leur dira « Quel courage ! Vous avez eu raison de changer de camp ! » et ceux qui se feront exploser « Vous voyez ! Votre électorat n’a pas suivi ! Vous les avez trahi ! ». J’adore ces jugements a postériori, ca va être droooolllleeee

    @DW :

    LACHEZ nous avec QD. Qu’elle vienne donner sa version des faits ici en direct pour appuyer vos propos et qu’on en finisse.


  • Muadib 27 mai 2007 16:26

    « Le chwal sur canal + : Désolé. »

    Rachida Dati, Haaaa, la cendrillon des cités. Vrai qu’elle m’a fait forte impression au début. Jeune, issue de l’immigration, qui s’en est sortie toute seule. Bien bien, vraiment. Engagé à droite en plus, il faut avoir des convictions pour choisir « ce camp-là » avec le background qu’elle a.

    Oui mais voilà...Depuis sa petite blagounette sur le ministère des cités nettoyés au karcher et son « C’est filmé ? Ha non hein ! », elle m’a fait penser à Roselyne Bachelot. Dont je suis fan de son côté « guignol » ( à peine exagéré d’ailleurs smiley ) Le franc parler à la Bachelot, ca fait vraiment du bien. Et son coup des « voitures à l’ombre », ça montrait bien toute l’impuissance du gouvernement, fin soit.

    Donc, Rachida Dati. Après sa petite blagounette, j’ai pu l’entendre de temps en temps chez Fog, à Canal +, un peu partout. Et là, ca change. Notamment contre J-F Khan chez FOG. Elle répond vigoureusement avec un bon vieux sermon du « Vous vous attaquez toujours aux policiers, mais ils font leur travail M. JF Khan, ils sont formidables les policiers ! » Et lorsqu’on ose évoquer l’augmentation des bavures, la manière dont les manifs ont été gérés après la présidentielle, fioula, on se prend un discours carré aussi nuancé qu’une toile de Demian West.

    Mais le must fut sans doute sa nomination en tant que ministre de la justice ( Heureusement que c’est un gouvernement de compétence ici...), la larme à l’oeil « Bouhouuu, je suis émuuuuuueeeee, bouhou, je pensais jamais y arriver !!! En france, tout est possible ! »

    Ca me fait penser à Azouz Begag. A la différence près que le ministère de RD est un peu plus volumineux. Ca sera plus difficille de la mettre sur le côté. Mais avec Sarkozy, tout est possible smiley

    Fin soit, comme vous le dites vous-mêmes, DW :

    « il met Rachida Dati partout »

    Un pur produit marketing. De l’image, du sentiment, du TF1. J’en ai les larmes aux yeux.


  • IP115 27 mai 2007 16:38

    « Je vous laisse deviner quel chemin tend le plus vers l’opportunisme. »

    je ne sais pas trop finalement ... certes les députés UDF sauvent leurs fesses en ralliant l’UMP mais en même temps ils restent fidèles à leur électorat qui est de centre droit, à leurs idées plus proches de l’UMP que d’un modem qui vire à gauche (par opportunisme ?) et à leurs alliances (n’oublions pas que beaucoup des députés UDF ont été élus sur des alliance UDF/UMP) ...

    Est ce le cas de ces « élus » verts, qui n’ont d’élus que le nom ... certes ils étaient sur les listes des municipales mais ne sont souvent à leurs postes à la Mairie de Paris que grâce aux accords PS/Verts et plus souvent nommés qu’élus sur leur nom ... smiley

    Finalement, je me demande si Bayrou était obligé de saborder l’UDF pour créer son nouveau parti ... après tout le modem est un nouveau parti qui n’a plus grand chose à voir avec l’ex UDF (1), était il nécessaire de saborder l’UDF (politique de la terre brulée ?) quand tant (la quasi totalité) des élus UDF (ceux qui donnent légitimité et financement à ce parti) ne le souhaitent pas ?

    (1) "L’UDF fut à l’origine fondée en 1978 sur l’idée de Jean Lecanuet et de Jean-Jacques Servan-Schreiber pour aider le président Valéry Giscard d’Estaing à disposer d’un parti le soutenant lors des élections législatives.

    C’était une confédération de divers partis du centre et de la droite non-gaulliste : CDS, Force démocrate (FD), Parti populaire pour la démocratie française (PPDF), Parti républicain (PR), Parti radical et Parti républicain (PR)"

    PS : pour info, UDF est une marque déposée auprès de l’INPI le 8 mars 2004 par Hervé de Charette, député UMP depuis juin 2002 ... smiley


  • IP115 27 mai 2007 16:53

    @Muadib

    « Rachida Dati, Haaaa, la cendrillon des cités. Vrai qu’elle m’a fait forte impression au début. Jeune, issue de l’immigration, qui s’en est sortie toute seule.  »

    Commencer sa vie en travaillant comme vendeuse à 14 ans puis reprendre ses études, devenir magistrat et finir ministre de la justice voila un parcours qui devrait ouvrir des perspective à tout ceux qui pleurnichent sur le sort mais ne font rien pour s’en sortir ...

    Quant à sa nomination, une ex magistrate devenant Garde des Sceaux, qu’est ce qui te gène ? Oui elle est issue de l’immigration, mais comme pour l’ouverture, la parité, le grand ministère de l’écologie, etc... la gauche en parle la droite ose le faire, voila encore une des grandes différences entre les dogmatiques donneurs de leçons de gauche et les pragmatiques de droite ...


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 27 mai 2007 17:34

    SALUT IP 115

    Félicitations pour l’ensemble de votre oeuvre !

    Salut et fraternité .


  • Chtipit 27 mai 2007 18:07

    Cher 115

    Sauf votre respect, vous dérivez un peu : la force des convictions de Danièle Auffray est un autre débat. Toujours est-il que je me demande si il n’y aura pas plus de députés verts que MoDem dans la prochaine législature après leur accord avec le PS.


  • Chtipit 27 mai 2007 18:15

    Cher Demian,

    détrompez-vous, je suis tout à fait prêt à écouter vos conseils et à discuter avec vous. Prenez seulement la peine de me les exposer au lieu de me fournir cette réponse laconique et définitive.

    Je me suis simplement permis de remarquer que vos accusations étaient à la limite de la calomnie. Mais après tout, libre à vous de penser ce que vous voulez.

    Amicalement !


  • Chtipit 27 mai 2007 18:42

    Que savez-vous de l’implantation de Danièle Auffray dans le 10ème arrondissement ? Personnellement, moi, rien, et c’est pour cela que je ne me permets pas de juger cette décision. Quitterie Delmas est très populaire sur la blogosphère mais sur le Xème ? Peut-être que l’ex-verte était plus fortement implantée que Quitterie à cet endroit, malgré les efforts de cette dernière ? Maintenant, je suis d’accord avec vous pour dire que la non-investiture de Quitterie Delmas était un mauvais signe au plan national.

    Je me demande en fait si le but du MoDem n’était pas de privilégier Danièle Auffray sur la 10ème circonscription pour réserver une autre à Quitterie Delmas où je vous le concède elle aurait été parachutée. Mon raisonnement est tenable si Danièle Auffray a de meilleures chances que Quitterie de l’emporter SUR LA 10 ème circonscription. Si tel n’est pas le cas par contre...

    Ya pas quelqu’un du 10ème ici ?


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 19:46

    La vocation du MoDem est de représenter les démocrates indépendants des deux grands partis. Si Quitterie Delmas a annoncé lors de la campagne du second tour qu’elle voterait Royal quand le président de l’UDF ne donnait pas de consignes de votes, c’est qu’elle a pour un temps remis en question son indépendance centriste. (Qui sait si elle n’aurait pas rallié Royal en cas d’élection de celle-ci ?) L’appartenance au MoDem suppose un pacte d’engagemnt, d’indépendance, de non reniement. Si un pacte vaut pour tous les nouveaux adhérents, une même exigence s’impose aussi pour les cadres du parti.


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 20:01

    Il y a au centre ceux qui se rangent, derrière l’un ou l’autre leader de l’UMPS. Et de l’autre, ceux qui dérangent : la force orange ! Et, croyez-moi, ils n’ont pas fini de déranger.


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 20:09

    Le gouvernement dit d’ouverture est tout juste un gouvernement d’entrebâillement. La véritable ouverture est avec le MoDem.


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 20:14

    Il y a bien des choses essentielles à « majoriser » en république, des principes qui valent plus que le sort du moment de quelques personnes.


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 20:33

    Vous en perdez votre vocabulaire : On « avoue » une faute, on reconnaît ou on admet, une erreur.

    Je ne m’accroche pas comme vous aux icônes « people » ni trop aux apparences. Je m’attache davantage aux principes qui survivent aux hommes et aux femmes. Mais je comprends que l’on puisse être déçu quand on est, comme vous, sensible à l’imagerie médiatique. Quitterie Delmas s’était fait une image populaire sur Internet et notamment sur Agoravox. Ne vous en faites donc pas, elle reviendra.


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 20:47

    Je n’ai pas de faute à expier. Je suis la route que je me trace. Il se trouve que depuis quelques années, elle a rencontré celle de Bayrou. Pas celle de Quitterie que je ne connaissais même pas alors. Elle même, je crois, a suivi la voie Bayrou, non ?


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 20:51

    Vous, vous avez suivi la voie Royal puis Bayrou puis Delmas. Le moindre jupon semble vous faire dévier de votre route. En ce qui me concerne, je ne trahis pas mes idées selon le vent ou le parfum qui flotte smiley


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 21:36

    Ce n’est qu’avec vous que je me montrais désobligeant... En politique, il faut de la constance. Et vous, manifestement vous n’êtes pas fait pour la politique. C’est avec la constance et la fidélité aux idées républicaines et humanistes que le MoDem fera son sillon et préparera l’avenir.


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 23:05

    Je ne vois pas en quoi c’est être servile de défendre les idées républicaines et humanistes...Vous dites n’importe quoi.


  • La Taverne des Poètes 27 mai 2007 23:46

    Je ne suis inféodé à personne. Et je ne mets ma plume qu’au service des idées qui me vont. En quoi seriez-vous plus libre que moi ?


  • lhuitre lhuitre 29 mai 2007 10:44

    Je ne connais pas Quitterie alors je suis allée voir la blogosphère. Elle est mignonne et même jolie, certes. Mais en dehors de ce cercle d’adorateurs déjà formé, qu’elles sont ses arguments, ses compétences, ses atouts qui lui permettraient de fédérer un mouvement plus large ? Sa remplaçante n’est pas top,c’est un fait. Mais sur un débat de fond, ce n’est pas la coupe de cheveu ou l’enthousiasme que je regarde : c’est la puissance de raisonnement, la pondération, la résistance au stress. Pour avoir également regardé un petit film sur elle, je la pense agréable, amusante, piquante, intelligente. Mais il lui manquait juste ces quelques désillusions qui jalonnent nos vies et qui nous font grandir et vieillir. C’est a priori chose faite aujourd’hui puisque son texte reflète désillusion et amertume. La voilà donc pour le coup plus crédible sur l’empathie, la réflexion et l’écoute. Alors bonne continuation à elle, si ce qu’elle souhaite vraiment est dévoluer en politique, il faut apprendre à encaisser. Les succès ne nous ont jamais rendu plus forts. Et bises à ses marmousets puisque vous la connaissez. Quant à Bayrou, c’est un homme, et un homme d’une cinquantaine d’années. Ce qui lui fait peut-être peur c’est sa jeunesse. Il aura sans doute songé l’envoyer sur une place plus facile. Même les vieux font des erreurs en voulant faire bien.


  • tvargentine.com lerma 25 mai 2007 10:04

    On n’arrête pas François Bayrou dans sa folie du populisme et de la démagogie.

    Après avoir manipulé un électorat sensible à une autre approche de la politique,nous avons pu constaté que ses meilleurs lieutenants sont passés à l’enemie d’hiers avec des bons porteufeuilles et avantages matériels.

    Le mouvement de F BAYROU et de ses ex-lieutenants existe déja en Amérique du Sud ou il suffit parfois de tenir un discours populiste afin d’obtenir des suffrages et ensuite aller les « vendre » au plus offrant pour son interêt personnel.

    C’est le plus bas niveau de la politique


    • ol 25 mai 2007 10:31

      On en attendait pas moins de votre part, lerma. En grand défenseur de TF1 que vous êtes ("chaine ô combien merveilleuse, créative et impartiale), vous ne pouvez que traiter de populistes ceux qui dénoncent la nomination par le président lui même d’un de ses proches à la tête de la chaine...


    • Patrick_Boissy 25 mai 2007 11:37

      Respect, une analyse d’une telle pertinence est formidable !

      Penser que Les Morin (famille et chauffeurs compris), Santini et autres aient obtenus leurs postes par négociation est pertinent, à n’en pas douter.

      Penser que Bayrou ait pu mener cette négociation, c’est une formidable analyse a contrario, sauf à penser qu’il soit particulièrement masochiste...


    • LaEr LaEr 25 mai 2007 12:37

      @ Lerma... Et c’est nous qui « diabolisons » Nicolas Sarkozy ? Laissez moi rire un coup...

      Comment parler de « populisme » et de « démagogie » pour un homme qui est en train de jouer l’un des plus gros risques qu’ait jamais pris un homme politique ?

      Quand on connait les méthodes de votre idole présidentielle, on est d’autant plus enclin à sourire de votre mauvaise foi.


    • La Taverne des Poètes 25 mai 2007 10:18

      François Bayrou a lancé le Modem dans la campagne. Comment va-t-il faire pour se connecter à présent ! D’où la « grande marche » nécessaire pour aller le rechercher, car allez donc retrouver un modem en pleine cambrousse ! C’est comme ue aiguille dans une meule de foin. Il faut aussi qu’Agoravox s’adapte à la voie centriste en ajoutant un bouton « peut-être » sous les articles...

      Oh hé, je blague ! smiley


      • EXPAT456 25 mai 2007 11:07

        Mais bon sang, qui va lui dire que le nouveau président a déja été élu ! Qui va lui dire qu’il n’aura qu’une poignée de députés et un budget ridicule pour mener son projet ! Au fait, quel projet ? Comme durant toute la campagne, Bayrou se place en opposant et non en force de proposition ! NON A, c’est une chose, mais OUI A serait plus convaincant. Que quelqu’un fasse comprendre a Bayrou que Sarkozy l’a emporté parce que son projet a été détaillé et expliqué, et non en critiquant les mesures proposées par les autres candidats sans formuler de contre-propositions ! C’est sans doute plutot cela la nouvelle politique !


        • desos56 25 mai 2007 11:38

          Nicolas Sarkozy, Monsieur, c’est fait élire sur des slogans, peu de gens ont veritablement compris sont programmes de plus le vote des générations lui a aisément profité, ainsi une très nette majorité de retraiter ont voté en sa faveur, les interet des uns ne sont pas ceux des autres.


        • Bulgroz 25 mai 2007 11:53

          desos56,

          « les interet des uns ne sont pas ceux des autres ». et vice versa

          « Nicolas Sarkozy, Monsieur, c’est fait élire sur des slogans, peu de gens ont veritablement compris sont programmes de plus le vote des générations lui a aisément profité, ainsi une très nette majorité de retraiter ont voté en sa faveur » Vous avez raison et je complète :Les vieux séniles et décatis ont fait la différence. Sarkozy est illégitime. De plus, les bulletins de vote étaient en papier Bolloré, les électeurs ont été roulés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès