Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Bayrou, et si c’était vrai...

François Bayrou, et si c’était vrai...

Par sa nouvelle démarche et sa conquête obstinée et, dorénavant, exclusive, de l’Elysée, François Bayrou se ferait hara kiri. Mais, au fait, pourquoi serait-il condamné à échouer ? Pourquoi cette certitude si partagée qu’il signe sa propre fin politique ? D’autant que c’est oublier une donnée essentielle : il est à l’unisson avec les jeunes générations. Au lieu de la fin annoncée, cela pourrait être, au contraire, un nouveau départ.

En dépit des critiques les plus violentes, des attaques personnelles, des mises en garde, des trahisons, des désertions, d’une probable ‘’déroute’’ aux législatives, François Bayrou résiste, persiste et signe avec la création de son parti, le Mouvement démocrate. C’est un tournant capital dans sa vie politique. Il est en train d’écrire son histoire et celle de la France, celle de demain. Car les grands hommes se reconnaissent à leur caractère, à leurs ambitions. Et surtout, à leur croyance, leur foi en celles-ci. En cas de réussite, c’est objectif Elysée pour 2012.

Plus de 60 000 inscriptions via Internet dès la création du parti, selon ses responsables. Voilà qui confirme l’extrême popularité de François Bayrou, en l’occurrence sur Internet. Ce ne sont pas les lecteurs d’Agoravox qui me contrediront.

François Bayou a certainement raison.

J’aime la mentalité qui anime sa démarche. Il ne se résigne pas. Il ne capitule pas. Il est en rébellion contre les scénarios déjà écrits. En rébellion contre les belles âmes pensantes détentrices des vérités universelles et, surtout, en rébellion contre les adeptes de la résignation et les prêcheurs de la fatalité. De la résistance (même si ce mot est à utiliser avec prudence en respect aux ‘’résistants’’ et ce qu’il signifie, les mots ont aussi leur valeur), de la persévérance, et même de la résilience. Car il affiche une incroyable capacité à se remettre en selle en dépit des ruades subies. Mais n’est ce pas un des principes mêmes du rodéo politique ? Annoncé comme fini, mort politiquement à de nombreuses reprises, François Bayrou s’accroche, tient et certainement plus que jamais.

Ceux qui pensent que François Bayrou fait fausse route et commet un suicide se trompent.

D’une part, il est en résonance avec une partie de la population, notamment les jeunes qui aspirent à un très fort renouvellement du paysage politique et de ses représentants. Des jeunes qui ne se reconnaissent pas dans le clivage droite/gauche car ce n’est plus dans l’air du temps, de leur temps. Ils ont été élevés et nourris à l’hyperlink, au zapping, au ‘’social network’’, au ‘’village planétaire’’et au collaboratif/participatif. Appliquer ces comportements ou raisonnements à la politique, cela signifie que ces électeurs ou citoyens refusent ou sont rétifs à toute séparation en dur, étanche, tout cloisonnement, tout étiquetage, tout enfermement, toute hiérarchie directive, toute délégation les yeux fermés. François Bayrou, en bougeant les lignes, en bousculant les repères, en abolissant les frontières (idéologiques), est à l’unisson de ces nouvelles générations.

D’autre part, Francois Bayrou a les cartes en main. Mais pour cela, il doit agir vite. Son avenir politique en ce moment dépend de cette course contre la montre. Son objectif est de prendre de court toute initiative d’envergure d’un homme ou d’une femme de gauche qui, rapidement, conduira la rénovation du Parti socialiste et, par la même imposera son autorité. Donc qui lui fera directement concurrence.

Conscient de cette donnée, François Bayrou n’a pas perdu de temps à lancer son mouvement. Il doit très vite, grâce à son expérience, l’originalité de sa démarche, sa ténacité, sa lucidité, s’imposer comme la seule alternative crédible en 2012 face à Nicolas Sarkozy sortant. Il doit, pour cela, siphonner une partie du Parti socialiste pour ne pas lui laisser le temps de se redresser et ainsi le priver de l’espace politique dont il a besoin.

Enfin autre clé : Francois Bayrou, à l’instar de Francois Mitterrand, Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy, doit tendre tous ses efforts vers un seul but : l’Elysée. Ne penser plus qu’à cela. Faire corps avec cette ambition comme tout sportif qui sacrifie tout pour obtenir la récompense suprême. Ou l’acteur qui se confond avec son rôle, ne sachant plus qui incarne l’autre. Ne plus se laisser détourner, laisser à d’autres l’orchestration des élections. Beaucoup lui reprochent cette obsession présidentielle. Mais ils oublient que c’est ainsi que François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy sont parvenus à leurs fins. Quoique cela devrait rester un moyen au service de la nation et des citoyens, mais passons...

François Bayrou a toutes ses chances de réussir son pari par rapport à la gauche. Le PS est déchiré et sans leader charismatique. François Bayrou a un électorat qui le suivra. Il peut vite mettre en ordre de marche un mouvement populaire.

Seul bémol à ce jour, et de mon point de vue, son embardée avec la gauche. Surtout celle que nous connaissons : archaïque (comme il l’a dénoncé), sectaire, déconnectée des réalités, bref une mariée qui fait plutôt pitié qu’envie. A moins de surligner cette obsolescence et ainsi convaincre encore plus facilement cet électorat désespéré de la momification de son parti et assoiffé de renouvellement. Mais pour rafler la mise définitivement, François Bayrou ne doit pas laisser de champ à un leader au sein de ce parti. Il y aurait en effet, dans ce scénario, un responsable de trop. Un fauteuil pour deux !

La politique n’est pas tendre. Tous les coups sont permis. Francois Bayrou le sait. Le subit avec dignité en ce moment, sans perdre la face. Il y a du De Gaulle dans son attitude, sa détermination, son ‘’non’’ à lui face à tous ceux et toutes celles qui lui prédisent le pire. Comme si l’avenir était déjà écrit, donc figé. Mais c’est à ce prix que se fait la conquête du pouvoir et de l’Elysée. Qu’il gagne et il forcera un respect (encore plus grand), en particulier, chez ses adversaires. Il deviendrait ainsi un des grands favoris pour 2012.

Et un probable vainqueur. Pourquoi pas ?

N’oublions pas que seuls ceux qui croient en leur rêve les réalisent.

En 2012, François Bayrou ? Et si c’était vrai*...

* clin d’œil à l’ouvrage de Marc Levy


Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 7 juin 2007 10:30

    Seul bémol que je mettrai à votre article : François Bayrou ne dérive pas vers la gauche archaïque et sectaire, comme vous dites, sans quoi il ne serait pas suivi. Il propose des réformes essentiellement citoyennes (ce qui veut pas dire de gauche) ou humanistes (même remarque). Plus qq réformes progressites fondées sur la solidarité. Mais son modèle reste le libéralisme, même s’il ne s’agit pas du libéralisme échevelé et inégal de Sarkozy.


    • ol 7 juin 2007 11:46

      Suis-je le seul à ne pas trouver Sarkozy libéral, mais plutôt ultra-conservateur ?


    • tvargentine.com lerma 7 juin 2007 10:39

      Dans l’histoire de France,l’aventure François BAYROU restera à l’image de ces partis ou mouvements populistes qui tracent notre histoire (BOULANGER,LEPEN..)

      François BAYROU comme un gourou aura amené des électeurs vers une voie sans issue.

      Aujourd’hui ,les rats,qui ont bien profité du vote des électeurs (HERVE MORIN...) et le peu de respect qu’ils portent aux électeurs qui ont voté F BAYROU.

      Une sorte d’américanisation du vote électoral ou les élus sont les représentants de lobby et s’enrichissement de la politique sans apporter des réponses aux problèmes économiques et sociales.

      Allons nous donner les pleins pouvoirs à Nicolas Sarkozy ?


      • ol 7 juin 2007 11:45

        lerma, toujours fidèle au poste de contradicteur aveugle du modem !


      • jps jps 7 juin 2007 17:54

        c’est la méthode couet. on tente de s’autopersuader « Bayrou est à l’unisson avec les jeunes » ???

        une preuve parmi d’autres : Quitterie Delmas s’est fortement investie en faveur de F.Bayrou pour les présidentielles 2007, dans les médias, sur la blogosphère et sur le terrain. Elle a prouvé sa volonté de s’engager à l’action politique, notamment pour les législatives dans sa 10e circonscription de Paris. Elle avait même déménagé. Cependant Danièle Auffray a été préférée (écologiste, en remerciement de son ralliement ?) la suite sur http://poly-tics.over-blog.com/


      • pifo 7 juin 2007 19:12

        « une preuve parmi d’autres : Quitterie Delmas s’est fortement investie en faveur de F.Bayrou pour les présidentielles 2007, dans les médias, sur la blogosphère et sur le terrain. Elle a prouvé sa volonté de s’engager à l’action politique, notamment pour les législatives dans sa 10e circonscription de Paris. Elle avait même déménagé. Cependant Danièle Auffray a été préférée (écologiste, en remerciement de son ralliement ?) »

        A Quitterie Delmas de prouver à présent qu’elle est bonne joueuse en maintenant son engagement et en soutenant son parti jusqu’au bout.

        Quelle que soit la personne choisie pour quelque circonscriptions qu’elle soit, il y aura toujours au moins une personne qui se sentira frustrée par la décision. Ce n’est pas pour autant que Quitterie Delmas doit être présentée comme la preuve d’une démocratie insuffisante au MoDem.

        Sarkozy n’en a-t-il pas laissé sur le carreau ? Pourquoi les mêmes réflexions ne lui sont-elles pas faites à lui ?

        Trouvez donc de véritables arguments à brandir contre le MoDem, sinon faites-nous grâce de ce genre de réflexions légères.


      • FrédéricLN FrédéricLN 7 juin 2007 11:51

        « Seul bémol à ce jour, et de mon point de vue, son embardée avec la gauche. »

        Je serais intéressé d’apprendre à quoi vous faites allusion ?

        Le seul contact de M. Bayrou avec la gauche, à ma connaissance, est le dialogue public qu’il a tenu avec Mme Royal, et qui lui a donné l’occasion d’exprimer ses points d’accord et de désaccord avec le « Pacte présidentiel » de celle-ci.

        Est-ce, selon vous, une « embardée » que d’informer ainsi les citoyens ?


        • LE CHAT LE CHAT 7 juin 2007 12:18

          Renaud Muselier a déclaré que les candidats de Modem dans les bouches du Rhône étaient des suicidés .Comme ceux qui sont partis bouffer comme hervé Morin à la gamelle sont des traitres . Jean Fayolle notre candidat a déclaré qu’il n’avait aucune envie de se suicider mais de se battre pour ses convictions .


          • Adama Adama 7 juin 2007 15:14

            Le chat, vous êtes tombé dans la marmite du MoDem comme le druide Breton tarvernec ! smiley

            Pas un jour sans article du ar tavernec et de sa propagande de bye bye rou, j’en peux plus smiley alors please vous n’allez pas vous y mettre vous aussi !


          • La Taverne des Poètes 7 juin 2007 12:30

            Toute personne ayant un minimum de notions de géométrie spatiale sait voir que le est le point situé au milieu entre la droite et la gauche et non pas à droite toute comme le « Nouveau centre » qui usurpe son nom !


            • La Taverne des Poètes 7 juin 2007 12:31

              Version corrigée : Toute personne ayant un minimum de notions de géométrie spatiale sait voir que le centre est le point situé au milieu entre la droite et la gauche et non pas à « droite toute » comme le « Nouveau centre » qui usurpe son nom !


            • Leonard 7 juin 2007 15:10

              ha ha ha

              Le nouveau centre de droite ou le mouvement democratique de gauche, la bonne blague.


            • prgrokrouk 7 juin 2007 13:36

              J’aime bien l’Amiral Muselier, et même le petit roquet qui a du répondant. Pourtant, je sais combien le Député Kert a dû avaler de couleuvres à Salon, dont il aurait dû, il y a un certain temps, devenir Maire, si chacun avait gardé sa ligne (au lieu de passer de la gauche à la droite par des passerelles ménagées au Centre commme le Maire de 1992 l’a fait), la ville ne serait pas MAINTENANT au PS. Les pressentis de la clinique locale à pognon... paraissaient tellement plus valorisants !!! La reconquête de cette ville par le Centre est-elle possible quand le Député Centriste, téléguidé par des instances nationales dirigées par Monsieur Muselier de Marseille, ont voulu imposer leurs poulains, et mépriser la population à travers des systèmes de basse politique locale ??? tellement bien qu’un homme aussi compétent, travailleur à l’Assemblée et dévoué aux citoyens de sa circonscription, que monsieur Kert a cru bon, en définitive, de vendre son âme à l’UMP après avoir durant tant d’années, composé avec le RPR local qui aimait Pasqua... la magouille, les guignols et autre sournois dont Aix-en-Provence, ville jalousée, ne voulait pas pour son image de deuxième ville après Marseille.

              Je voterai pour madame http://casanova2007.canalblog.com/ et je soutiendrai le Modem.


              • maxim maxim 7 juin 2007 13:38

                ce n’est pas qu’un seul bémol ce rapprochement avec le PS c’est l’erreur qu’il ne fallait surtout pas commettre ,Royal voulait l’utiliser pour râtisser dans une droite modérée ,et Bayrou c’est laissé berner et c’est ce qui l’a décrédité complétement ..... sa deuxième erreur a été de se croire propriétaire des voix obtenues au 1er tour ,il a fait le constat amer du contraire .....

                et puis a t’ il l’aura et le charisme nécessaires pour incarner un chef d’état ,quand à faire la comparaison avec De Gaulle ( je l’ai lu sur certains commentaires ),ce dernier était un autre bonhomme .......


                • prgrokrouk 7 juin 2007 14:00

                  Le Général De Gaulle est un personnage historique exceptionnel et une personnalité hors normes. Il a été un homme d’état rare, et même plus que ça (d’après moi) : il a sauvé toute la « France » à lui tout seul.

                  Monsieur Bayrou ressemble à la France de nos jours, ses inquiétudes, ses espérances en l’avenir. La ruralité représente (même sur un tracteur), quelque chose de l’avenir respecté, du passé respécté, de la vie sans prétention et laborieuse, bref, tout un tas de vraies valeurs qu’on a grand tort de brader pour pas grand chose et surtout pour tricher et voler.

                  Voter pour Bayrou, c’est respecter le VRAI travail, la VRAIE honnêteté. On n’en demande pas plus et rien de mirobolant (on sait bien que tout ira plus mal d’ailleurs, vu la tendance mondiale).


                • Leonard 7 juin 2007 15:14

                  C’est un chef d’etat qu’on a elu pas un representant syndical.

                  Bayrou est incapable de prendre une decision majeur, il n’a rien d’un chef d’etat


                • clairette 7 juin 2007 14:00

                  @ NPM :

                  J’ai lu l’article consciencieusement... et je parcours les commentaires, et là, consternation le vôtre : « un jeune est un con par définition »... tel est votre diagnostic !

                  Et un vieux : c’est un sage par définition ?

                  Il n’y aurait donc que des jeunes cons et que des vieux respectables si j’en crois votre jugement !!!

                  Désolée, je ne supporte pas ce type de verdict et je quitte tout de suite le site !!!


                  • prgrokrouk 7 juin 2007 14:04

                    Non, @clairette, ne quittez pas ce site, qui n’est pas aussi désirable qu’il devrait être. C’est comme moi, j’ai de la bidoche. Vous êtes formidable. Restez. Il n’y a pas assez de vraies femmes sur ce site un peu machisite.


                  • Marie-orange 8 juin 2007 00:04

                     smiley Ce n’est pas nouveau, c’est vrai que ça manque de femmes ici, et quels que soient les sujets. Belle lurette que j’ai remarqué. Mais en général, quand elles s’arrêtent, chacun fait de son mieux pour les éviter soigneusement... smiley


                  • neige 7 juin 2007 14:56

                    Le comportement d’Hervé Morin et ses amis est inqualifiable mais que devra t’on dire de ceux qui auront voté pour sa femme, ses filles, son chauffeur : cela revient à encourager des pratiques mafieuses !

                    Je pense pour ma part que François Bayrou tente d’exister avant d’avoir une réelle vision et un projet pour la France. Vous citez Mitterand, Chirac et Sarkozy qui avaient l’obsession du pouvoir, mais cela a t’il conduit la France vers le progrès ou vers le déclin ?

                    Il ne faut pas confondre ambition personnelle, ambition pour la France et grand président (De Gaules).

                    Je pense que Sarko appliquera son programme de droite libérale pendant 3ans. Puis avec l’echec constaté de cette politique et l’usure du gouvernement, il aura beau jeu de proposer une réelle ouverture : le poste de premier ministre à Bayrou. Ce faisant, il coupera l’herbe sous le pied de la gauche, il muselera Bayrou pour 2012 et le reste de la droite se divisera pour pourfendre ces choix. Diviser pour règner, il sera réelu dans un fauteuil.

                    C’est triste mais inéluctable.


                    • vachefolle vachefolle 7 juin 2007 15:10

                      Il serait tres audacieux de dire de Bayrou n’a aucune chance pour 2012. En attendant, ce qui est sur est qu’il va se faire ramasser aux legislatives et municipales, ou le PS va tout faire pour tenir la baraque et eviter le depot de bilan.

                      Reste alors a Bayrou de faire vivre son MODEM pendant 5 ans, de prouver qu’une opposition constructive ca existe et d’esperer pour 2012 que :
                      - > Sarko se soit plante
                      - > Le PS n’ai pas trouve un bon candidat, comme delanoe par ex, ni trouve un programme.
                      - > que le renouveau legislatif n’ai pas ete pirate par un autre candidat...

                      Bref, si en 2012 Sarko arrive sur les rotules, et le PS est toujours a la rue, alors il a une petite chance de passer....

                      Sans oublier plusieurs points :
                      - > il aura 5 ans de plus, pas evident face aux potentiels jeunots,
                      - > il peut tout a fait etre face a des candidats tout neufs (hulot aurait put lui faire tres mal ce coup ci).
                      - > Il ne pourra pas jouer la carte des mechants medias ni de la surprise,...
                      - > Il aura d’entree contre lui le NEW CENTRE, (-5%),

                      Bref, Avec Bayrou c’est possible, mais tout ce quil y a de plus improbable.....


                      • Patrick 7 juin 2007 15:22

                        Enfin un article tout à fait à la hauteur, que je ratifie totalement.

                        Merci de l’avoir écrit


                        • vivelecentre 7 juin 2007 15:31

                          «  »« D’autant que c’est oublier une donnée essentielle : il est à l’unisson avec les jeunes générations »«  »

                          on croit rêver ! bayrou le plus « vieux » des trois candidats principaux en lice a commencé sa carrière dans les années 70 sous giscard !!!

                          Candidat en 2012 à plus de 60 et pour la troisième fois , il sera (et c’est déjà commencé) complètement ringardisé par la génération montante

                          et ce monsieur , pétris dans son orgueil qui n’a pas songé un seul instant à se mettre au service de la France n’aura pas plus d’expérience probande que son médiocre passage à l’educ , ou il fut le chantre de la cogestion avec les syndicats archaïque de l’educ nat !

                          Il n’a jamais été en mesure de rassembler même avec « l’outil udf » qu’il a finit par complètement imploser !

                          Que représente t’il d’autre que lui même , Même pas un courant de pensée car a part la critique systématique et le populisme facile, il ne se sera jamais démarqué par ses idées !!

                          D’ailleurs, aller faire un tour sur le site du modem pour voir ce qu’est la démocratie selon Bayrou

                          Le culte de la personnalité

                          En pleine élection législative, un site entièrement dédié à sa personne !!
                          - Photos sur les 19 premières, 16 de lui, 2 de paysage de montagne( un roc !) une de Marielle...
                          - les interview Que Bayrou
                          - Les confidences Que Bayrou

                          etc etc affligeant !


                          • valentin1979 7 juin 2007 18:28

                            J’étais hier à un meeting du MoDem spécial législatives dans la Haute-Garonne (département de Toulouse pour les non géographes), et ils ont annoncé que le nb d’adhérents a dépassé les 100000...


                            • vivelecentre 7 juin 2007 20:37

                              Si les carrieres de Mitterand ou Chirac sont pour vous des exemples, alors traversée du desert peut etre, mais après avoir fait quelque chose....

                              Deux fois 1er ministres, maire de Paris pour Chirac !

                              4 années ministre de l’educ nat pour Bayrou !

                              Mais si pour se faire elire, il suffit de le faire à l’usure, de se presenter 3 fois, de s’accrocher a ses reves de pouvoir comme une moule à son bouchot et de rester en embuscade comme en renard dans le desert sans jamais prendre ses responsabilités , alors....

                              Il me semble qu’il n’y a pas trop longtemps, Bayrou denonçait lui même aussi ces habitudes et les carrieristes de la politique...

                              Le probleme n’est pas là, ce que vous n’avez pas integré, c’est que le renouvellement de la classe politique est déjà largement en court !

                              La moyenne d’age du gouvernement est de 53 ans , « plombée » par les « vieux » Kouchner et Juppé De plus il est composé (le gouvernement )de nombre de quadras aux dents longues

                              2012 c’est quand même dans 5 ans et votre idole risque bien d’etre ringardisée entre temps

                              Nul doute que la generation actuelle des quadras n’a pas envie de se sacrifier comme les actuels 55/65 pendant la longue periode dominé par Chirac et Miterrand

                              Pour une fois que l’on a réussi a rajeunir notre « representant » comme dans la plupart des autres pays, ce serait dommage de revenir en arriere !

                              Ce n’est pas que j’ai quelque chose contre les gens de 60 ans et plus mais peut etre pourraient’ils, par exemple, exceller dans d’autre roles ,( bien sur s’ ils ont fait leurs preuves avant....)

                              Ok , Bayrou a essayé et n’est peut etre pas passé loin du coup, mais beneficira t’il encore de circonstances identique ?

                              Une candidature socialiste à coté de la plaque Un certain rejet et des peurs entretenues de Sarkozy

                              Bayrou n’a pas su profiter de ce boulevard exceptionnel, au lieu de se perdre dans des theories fumeuses de gouvernement d’union national, d’attaque populiste à l’arme lourde, de modification des alliances au grée des circonstances il aurait mieux fait de ne pas se renier et de trahir son premier electorat ( pour le nouveau ne vous inquiétez pas , ce sera pour le coup suivant...) Au contraire il aurait du rester centre droit et se BATTRE battre pour le LEADERSHIP de la droite

                              Il a eu une formidable ouverture au moment du conflit Sarkozy/Villepin, et apres les deceptions de la fin du gouvernement Raffarin Rappeller vous les ministres de qualités restés sur le carreau comme Mr Barnier que Bayrou n’a jamais réussi a attirer

                              Il aurait pu capter un par un les personnalités de la droite un moment effrayé par ce nauvrage possible

                              Aiu lieu de cela, il a continuait sa confusion et ses attaques revanchardes sur l’ump !

                              Tant pis pour lui, depuis la droite s’est ressaisie, elle s’est finalement d’une façon inatendue rassemblée tant bien que mal derriere Sarko avec le succes que l’on sait

                              Maintenant , l’ancien democrate chretien est bien obligé de durablement occulter son temperament conservateur pour essayer de rebondir sur une recomposition de la gauche en tentant de jouer une role important sur l’aile centre gauche , celle des sociaux democrates

                              Evidement, le ps même en difficulté de lui laissera pas beaucoup d’air

                              Vous voyez vous un dsk se ranger sous la banniere Bayrou après avoir supporté l’episode (pas forcement clos) de S Royal ?


                              • vivelecentre 7 juin 2007 20:49

                                si pour gagner , il faut se presenter 3 fois, faire une traversé du desert, s’accrocher a ses rêves de pouvoir comme une moule à son bouchot alors evidement.....


                                • ExSam 7 juin 2007 21:01

                                  L’épisode Quitterie Delmas démontre bien les méthodes de Bayrou, s’avèrent ô combien différentes de celles des lepénistes honteux, de Le Pen excluant et marginalisant son âme damnée, bref, des méthodes autoritaires à fins de pouvoir exclusif...

                                  Bayrou n’a pas changé et ne changera rien. C’est un épiphonème égotiste malvenue dans une droite qui s’est donné un chef on ne peut plus égotiste. C’est une petite épine que vont balayer, même dans son fief, les phalanges UMpistes. Ainsi Bayrou ira à Canossa, en douce, pour conserver une gamelle et la faveur de quelques apparitions en vieux sage sur son Aventin de pacotille.

                                  Le PS, machine électorale vouée à demeurer machine, si les quelques hommes de gauche demeurant dans cette rase campagne, ne se décident pas à bouter la clique des ISF représentants des classes populaires dehors, conduira sa politique comme d’habitude : Bayrou, combien de divisions ?..

                                  Cours, camarade, Bayrou est derrière toi.


                                  • Foudebassan Foudebassan 7 juin 2007 21:10

                                    Cela dépendra surtout de l’argent dont il disposera en 2012...

                                    Il faut se rendre à l’évidence, on se dirige à grands pas vers des élections à l’Américaine où seuls les candidats capables d’engager des sommes considérables en communication auront leur chance.


                                    • vivelecentre 7 juin 2007 23:36

                                      peut etre pourra t’il revoir son ami Omar Bongo....


                                    • vivelecentre 7 juin 2007 23:39

                                      Bayrou dit 100 000 adhérents aujourd’hui en meeting et sur le site on trouve 14000 inscrits dont des udf automatiquement transférés.....

                                      Sur que nous assistons à une lame de fond irrésistible !


                                    • michel 67 7 juin 2007 23:11

                                      tous les jours on entend que Bayrou à de plus en plus de voix bientôt il en aura plus que Sarko et Ségolène réunis, on entend chanter tous ensemble tous ensemble et en fin de compte il aura peut-être 4 députés histoire de faire une belote ou deux histoire de jouer à la bataille et encore mais il lui restera toujours hazouz begag pour pleurnicher que Sarko était méchant avec lui le pôvre petit chéri


                                      • vivelecentre 7 juin 2007 23:40

                                        mon intervention précédente aurait du se retrouver ici

                                        mes excuses !


                                        • EDARI 8 juin 2007 08:53

                                          « Les jeunes sont avec François Bayrou »

                                          Il y a jeunes et jeunes...

                                          D’après un sondage exclusif MSN-IFOP, 62% des 25-30 ans souhaitent donner à N. Sarkozy une majorité, contre 48% des 18-25 ans


                                          • Voltaire Voltaire 8 juin 2007 09:31

                                            Une analyse détaillée montre que le MoDem attire le plus de voix chez les jeunes (20% chez les 18-24 ans), et le moins chez les retraités de + de 65 ans (7%). C’est en effet une révolution par rapport à l’ancienne UDF, qui avait un socle démocrate-chrétien âgé.

                                            On peut donc en effet considérer que le MoDem détient un potentiel important pour le futur.

                                            Deux bémols cependants :

                                            Cet électorat jeune est volatile et facilement déçu ; le MoDdem va devoir faire effort d’imagination pour structurer et conserver ses soutiens

                                            La démographie française, même si son taux de natalité est plus important que dans d’autres pays européens, tend à un accroissement de la population âgée, conservatrice, ce qui permet à la droite d’avoir un matelat de voix très confortable.


                                          • IP115 11 juin 2007 11:16

                                            Salut Voltaire,

                                            « Une analyse détaillée montre que le MoDem attire le plus de voix chez les jeunes (20% chez les 18-24 ans) (...) On peut donc en effet considérer que le MoDem détient un potentiel important pour le futur. »

                                            Les 18-24 ans votent aussi en masse pour le PS (avant de de basculer à l’UMP après 24 ans), as-tu l’impression que cela confère au PS « un potentiel important pour le futur. » ? smiley


                                          • Dan 8 juin 2007 09:37

                                            En tant que social-démocrate convaincu, je suis persuadé que c’est Dominique Strauss-Kahn Qui devrait être le chef de file de cette frange de l’électorat français, à la tête d’un Parti Socialiste rénové et moderne. Ce la aurait dû se faire il y a des années déjà. Au lieu de ça, on a eu droit au couple Hollande-Royal, et les forces progressistes de la gauche partent se réfugier dans le camp libéral-démocrate de Bayrou. Et comme je les comprends. Si le PS n’évolue pas, je risque bien moi aussi de finir abstentionniste, PRG ou ... Modem ! La question que je me pose est la suivante : si DSK mène d’ici peu une rénovation social-démocrate du PS (comme tous les socialistes d’Europe ont su le faire), ceux qui se sont réfugiés dans le camp Bayrou seront ils prêts à revenir au bercail ? C’est là qu’on découvrira les dégâts de ces années d’immobilisme au Parti. En espérant qu’il ne soit pas trop tard...


                                            • Inarius 8 juin 2007 09:45

                                              « il est à l’unisson avec les jeunes générations »

                                              très drole Si il est si populaire que ça on se demande bien pourquoi il a pas été élu dès le premier tour, dans ce cas.

                                              100 000 adhérents...bien, ça reste quand même peu par rapport au PS et à l’UMP. Et dans ces 100 000 adhérents, combien vont rester 5 , 10 ans, c’est à dire former la base militante d’un parti ?

                                              Combien de cadre le ModeM va il décrocher. Pour faire découvrir une équipe ( ce dont bayrou manque totalement, puisqu’on a vu que lui lui lui lui et que tous ses alliés l’ont largué), il faut des députés...des maires...des régions. Or le Modem, par son attitude extremiste ( refus d’alliance avec tout le monde) va se couper totalement du pouvoir. Ainsi se sera plus facile pour lui de dire « droite=gauche, sont tous pareil, tous pourris », tel le FN qui en refusant toute alliance (ou le contraire..) s’est « bloqué » à 15%, sans décrocher un seul député.


                                              • AB 8 juin 2007 10:21

                                                Je ne sais pas si le Modem est voué à disparaître mais je me demande si les médias n’ont pas tendance à vouloir enfoncer le clou dans ce sens. Je prends pour exemple les grands journaux télévisés qui insistent par leurs commentaires sur « le destin de ce pauvre homme abandonné de tous ». Pour ceux qui ne l’auraient pas vu un extrait vidéo du 2oh de France 2 du 1er juin qui témoigne de cet abandon « pitoyable » : http://www.franceinfolibre.com/index.php?option=com_content&task=view&id=25&Itemid=36

                                                On finirait presque par y croire. Mais je ne considère pas que Bayrou a été abandonné, il a presque choisi de ne pas être suivi en jouant un jeu différent du jeu politique habituel, et il y a des conséquences. ça passe ou ça casse, mais pour faire ce qu’il a à faire c’était sans doute la seule manière d’être cohérent avec tout ce qu’il a défendu au cours de la campagne. C’est tout de même rare les hommes politiques qui n’ont qu’un seul visage...


                                                • Christoff_M Christoff_M 10 juin 2007 22:36

                                                  ¨Passer de 19% estimés au premier tour d’une présidentielle à 4% au premier tour des législatives, moi à sa place, je laisserai ma place à quelqu’un de plus porteur que lui, c’est à dire une dame blonde qui fait le travail dans l’ombre depuis plus de vingt ans à ses cotés


                                                  • vivelecentre 10 juin 2007 22:51

                                                    très juste, il serait temps qu’il laisse sa place à d’autre !

                                                    quand on voit ce qu’il a fait de l’udf pour finir par s’en débarrasser une fois complètement exploitée...

                                                    Certain inconditionnels du Béarnais auront peut etre enfin compris que les 18% de la présidentielle n’était pas qu’une adhésion à Bayrou mais surtout un rejet de « l’umps », la faiblesse de la candidature Royal avec beaucoup de report socialiste anti royal et ce que Bayrou avait lui même mis en avant, le seul « vote contestataire républicain » !

                                                    Bayrou est revenu maintenant à sa véritable audience, celle qui se manifeste uniquement autour d’un soutient inconditionnel basé sur sa personnalité ( un néo sauveur !) mais en aucun cas sur un projet politique constructif et inventif !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès