Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Bayrou invité de « Vivement Dimanche »

François Bayrou invité de « Vivement Dimanche »

Hier après-midi, Michel Drucker recevait sur son célèbre canapé rouge de « Vivement Dimanche » François Bayrou, président du Mouvement Démocrate et député des Pyrénées atlantiques.

Avant même que l’émission soit transmise (car elle est pré-enregistrée trois jours avant), des articles se sont empressés de transmettre le scoop après tant de mystère depuis 2007 : François Bayrou a enfin dit ce qu’il avait voté au second tour de l’élection présidentielle 2007, à savoir qu’il avait voté blanc !

En fait tout le monde s’en doutait et cela ne change rien. Il a dit en revanche d’autres choses très fortes et intenses dans l’émission, notamment à l’occasion de l’évocation du martyr des moines de Tibéhirine, que c’était pour lui une démonstration que "L’AMOUR est plus fort que la mort".

Nous avons aussi découvert en François Bayrou un talent réel pour le théâtre (il a fait le conservatoire national de région, au départ pour vaincre son défaut d’élocution, de bégaiement). Jean-Laurent Cochet s’est montré époustouflé, admiratif, lorsque François Bayrou a récité la fable de la Fontaine "Le loup et le chien" (je le mettrai en ligne quand je l’aurai). Il est vrai que le talent d’acteur et de tribun sert en politique, alors que certains sont plutôt des illusionnistes, le rappelle François Bayrou à l’occasion d’un tour de magie d’un jeune Science-Po (pas Science-Pau !) de Bordères sur le plateau.

Moments émouvants de souvenirs politiques et de famille, images magnifiques de montagne des Pyrénées et de la ville de Pau, région et ville très chères à François Bayrou, attaché à ses racines, se ressourçant auprès des siens, de son village et de ses chevaux (il sait leur parler et les mettre en confiance, l’un d’eux pose même sa tête sur son épaule).

Michel Drucker le présente comme un homme politique "décalé", toujours où on ne l’attend pas. Décidément, il n’est pas comme les autres !

Les frères journalistes Alain et Patrice Duhamel étaient aussi invités sur le plateau à parler de leur livre "Cartes sur table", traitant des relations qu’entretiennent les hommes politiques et les médias. Alain Duhamel décrit François Bayrou face aux journalistes comme un "mâle dominant" : "soit les journalistes jouent un rôle subalterne face à lui, soit ils se font engueuler !"

Enfin, François Bayrou a pu (un peu) parler politique, expliquant la difficile position de résistance et d’indépendance au centre, indépendance à ne pas confondre avec solitude. Il a exprimé ce qui l’indignait le plus, reprenant encore une fable de la Fontaine (Les animaux malades de la peste) : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». Il propose même de créer le PLF, le « Parti de La Fontaine » ! Pour illustrer l’objet de cette indignation, il cite la campagne présidentielle de 1995 : nous découvrons que les comptes de campagne de Chirac et de Balladur n’auraient pas dû être validés par le Conseil constitutionnel, mais qu’ils le furent car il n’était pas « pensable » de ne pas le faire, alors même qu’un petit candidat, Jacques Cheminade, avec 0,24% des voix, fut ruiné par cette campagne.

Interrogé sur la crise des dettes publiques européennes et sur la politique qu’il mènerait à l’égard des banques, il fait également une proposition : « Aujourd’hui la BCE prête aux banques à moins de 2% et les banques prêtent aux Etats, dans le cas Irlandais à 8 ou 9%. Au lieu de voir les intermédiaires privés prendre des marges considérables, il faut que la BCE assume cette fonction, qu’elle achète les titres de dette publique des pays de la zone euro fragilisés, ce qui permettrait aussi de les prémunir de la spéculation des marchés. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • LOKERINO LOKERINO 6 décembre 2010 10:58

    oul ’on apprend qu’il est époustouflant de connaître une fable de la fontaine !

    Mes enfants 9 et 11 en connaissent 2 ou 3 facilement et mon père 83 pourrait vous en réciter une dizaine avec malice..

    Pour le reste , je ne comprends pas pourquoi vous vous attachez autant à la personne plutot qu’au projet
    La personne peut être jugé par certain comme sympathique , mais en plus de 3à ans de carrière public qu’a t’il prouvé qu’a t’il construit ?

    Et toujours pas de réponse à la question :
     Bayrou 2012 avec qui et pour quoi faire ?


    • LOKERINO LOKERINO 6 décembre 2010 11:06

      «  » il cite la campagne présidentielle de 1995 : nous découvrons que les comptes de campagne de Chirac et de Balladur n’auraient pas dû être validés par le Conseil constitutionnel«  »

      en 2002 , c’est ses comptes qui aurait pu ne pas etre validés...

      Au lieu de cela , le conseil constitutionnel lui a permis de reprendre des depenses resultant de tricheries pas joli joli....


      • Marianne Marianne 6 décembre 2010 12:25

        Non. Les comptes de F.Bayrou ont été validés sans contestation en 2002 comme en 2007. Je sais à quoi vous faites allusion car vous le répétez moultes fois en commentaire anti-Bayrou, comme si vous n’aviez que cela à lui trouver (ce qui est heureux d’ailleurs !) : la commission des comptes de campagne n’a pas admis la totalité des frais d’habillement pour la campagne de 2002 et lui ont donc été partiellement remboursés.
        La belle affaire !

        A voir la façon dont vous êtes toujours le 1er à commenter négativement (et bêtement) les billets parlant positivement de François Bayrou, on dirait que vous êtes payés pour cela ou que vous êtes dans la fixette obsessionnelle ...


      • LOKERINO LOKERINO 6 décembre 2010 17:01

        100000€ De dépenses personnelle , si vous trouvez que c’est un détail... !!

        Quand un candidat se permet d’aller voir un tailleur pour dépenser en une fois 40000€ de costard en tentant de faire prendre cela en charge par de l’argent publique des campagnes électorales cela vous situe la probité du personnage !
        je ne dirais rien si on avait pas affaire à un donneur de leçon !


      • LOKERINO LOKERINO 6 décembre 2010 17:24

        «  »on dirait que vous êtes payés pour cela’’’
         
        Et vous , vous êtes payée pour la propagande bayrouiste ?.


      • Marianne Marianne 6 décembre 2010 17:50

        Bayrou n’est pas un dandy et n’a que faire des costumes ! Comme je n’ai pas le détail de ce que recouvrait ces frais, cela ne sert à rien d’en discuter comme celà.

        Vous avez vraiment un problème Lokérino avec votre obsession de Bayrou et toujours ce même argument que vous répétez. Il faut vraiment vous soigner !


      • Marianne Marianne 6 décembre 2010 17:54

        Non je ne suis pas payée, d’ailleurs le Modem n’a pas beaucoup de sous, vous le savez. Et si on me proposait de me payer, je refuserais. Mon engagement personnel est uniquement sur la défense d’idées et de valeurs et je me retrouve bien dans celles du MoDem, portées notamment par François Bayrou.
        Etre payé pour cela, c’est déjà perdre sa liberté ...


      • LOKERINO LOKERINO 6 décembre 2010 20:22

        Marianne , vous  ! vous n’êtes pas informé de cela ! 
        c’est pourtant en détail dans :
        http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/depuis-1958/decisions-par-date/2002/compte-bayrou-2002/decision-compte-bayrou-2002-du-26-septembre-2002.699.html

        vous y apprendrez que« celui qui n’a que faire des costards » dépense 42000€ de vêtements personnels
         ( sommes qui me dépasse complètement pour des fringues surtout pour le fils du paysan cultivé calixe..)
        vous y apprendrez que derrière le célèbre bus au colza pour amuser la gallérie , il y a 160000€ d’avion privé dont certain usage VRAIMENT privé....
        Vous y apprendrez qu’une « légende » d’écrivain s’achète a grand coup d’auto succès de librairie, si possible avec de l’argent publique
        Marianne , ce n’est pas l’homme que je dénonce , c’est la tartuferie de sa posture !!!


      • resistance 7 décembre 2010 00:30

        Je n’ai pas les compétences pour aller examiner de près les comptes de tous les candidats aux élections présidentielles.

        Ce que je sais par contre, c’est que s’il y a des scandales, ils se situent dans ce qui est caché et qui donc n’apparaît pas, et pas dans ce qui est présenté au Conseil Constitutionnel pour être examiné !

      • LOKERINO LOKERINO 7 décembre 2010 06:36

        Scandale ou pas , chacun appréciera .

        dans le cas d’espèce , parlons de pratiques douteuses.

        Il s’agit d’un candidat qui tente de faire prendre en charge dans le budget de sa campagne rembourser par le contribuable plus de 100000€ de dépenses personnelles 

        Ni plus ni moins

        L’avion privé pour partir en week end privé . il devait bien réaliser !
        Les 42000e de costumessur mesure il devait bien réaliser !
        L’achat en masse de ses propres livres..  il devait bien réaliser !


        Mais c’est seulement maintenant qu’il réalise que la vie politique française n’est pas toujours honnête  !!!!

        Si ce n’est pas du foutage de gueule..


      • LOKERINO LOKERINO 7 décembre 2010 20:27

        4 votes negatifs , ce sont 4 blaireaux pour qui ce n’est pas un probleme que des politiques fassent des depenses privées avec de l’argent public....


      • Agor&Acri Agor&Acri 6 décembre 2010 11:33


        @ l’auteur,

        comment expliquez-vous que le passage le plus important de son propos ne figure pas dans le résumé que vous nous proposez ?

        L’attaque la plus directe, la plus lourde contre le système vous aurait-elle échappée ?
        Permettez-moi d’être dubitatif smiley

        Certes, sa bonne foi sur le point en question peut être sujette à caution : il aurait été naïf et aveugle durant des années, avant de finir par comprendre...

        Auriez-vous l’obligeance de réparer vous-même votre oubli afin que ne planent pas de lourdes suspicions sur les raisons de cet oubli ?
        (vous pouvez par exemple ajouter ci-dessous, en réponse à mon commentaire, le point fort manquant dans votre résumé )

        Par ailleurs, comment se fait-il que le même texte, à la virgule près, se retrouve sur Mediapart, signé d’une Marie-Anne Kraft ?
        Voicic le lien : Bayrou : Vivement Dimanche

        Etes-vous cette personne ?
        Et, si non, pourriez-vous nous préciser qui copie sur l’autre sans citer ses sources ?

        J’attends donc 2 informations de votre part, afin d’éclaircir 2 graves interrogations.
        Merci.


        • Marianne Marianne 6 décembre 2010 12:19

          Pouvez-vous préciser exactement le passage important que j’aurais selon vous omis ?
          Est-ce le fait qu’il croyait autrefois à la réussite au mérite, à l’égalité des chances dans la république, et qu’il s’est rendu compte que ça ne marchait pas comme ça, qu’il y avait le piston, les copain-coquin, les privilèges etc. (enfin, il a employé d’autres mots je crois ...) ?

          Je n’ai pas pu tout rapporter (plus de 3 heures d’émission ...). J’ai oublié dans cette version d’ajouter un passage que j’ai trouvé moi un des plus importants, sur Wikipedia (qui est dans la version Mediapart en revanche).

          Oui je suis bien Marie-Anne Kraft, alias Marianne pour les intimes et internautes. J’avais même indiqué mon nom de jeune fille+nom marital dans mon profil, mais comme c’est Schwartz-Kraft (en Allemand « la Force Noire »), j’ai bien sûr subi des railleries.

          Si vous considérez que vos questions étaient de « graves interrogations », je me demande comment vousjugez la gravité de la situation politique, sociale et économique du moment !


          • Agor&Acri Agor&Acri 6 décembre 2010 14:52

            @ l’auteur,

            Vous me demandez :

            "Pouvez-vous préciser exactement le passage important que j’aurais selon vous omis ?

            Est-ce le fait qu’il croyait autrefois à la réussite au mérite, à l’égalité des chances dans la république, et qu’il s’est rendu compte que ça ne marchait pas comme ça, qu’il y avait le piston, les copain-coquin, les privilèges etc.

            (enfin, il a employé d’autres mots je crois ...) ?

            « 

            vous y êtes presque.  smiley
            mais le presque est ce qui fait toute la différence smiley

            le »piston« , ça existe plus ou moins à tous les échelons de la sociétés.
            les  »copain-coquin« , aussi, mais un peu moins dans les »couches populaires« 
            les  »privilèges
            « , aussi, mais surtout dans les »couches aisées« 

            Pour ne pendre qu’un exemple basique, la gardienne d’immeuble portugaise qui va faire pistonner une compatriote pour lui faire obtenir une place de gardienne dans un autre immeuble, ça existe.
            Sauf que si un »puissant« s’en mêle parce qu’il veut placer une tierce personne ou parce qu’il ne veut pas du choix proposé, l’avis de la gardienne ne pèsera soudainement plus rien.

            Dans le passage auquel je fais référence, Bayrou a effectivement employé d’autres mots, des mots qui ont une toute autre portée
            et c’est pourquoi je m’étonne que cela vous ait échappé.

             »

            J’ai cru pendant longtemps que la vie politique était une chose honnête."

            dit-il.
            ...donc ce dont il est question, c’est de malhonnêteté.

            Le piston, les faveurs, les privilèges créent des injustices mais ne sont pas forcément malhonnêtes !

            Ce dont Bayrou parle est bien plus grave : la malhonnêteté au coeur de la vie politique.

            Et cette malhonnêté, il la relie directement aux puissances de l’argent.

            Ce que Bayrou dénonce, et qui vous a semble-t-il échappé, Marianne, c’est la malhonnêté généralisée qui règne dans un milieu politique gangréné par les forces de l’argent.

            Voici le passage en question :
            "

            J’ai cru pendant longtemps que la vie politique était une chose honnête.

            Et puis je me suis aperçu avec le temps, qu’en France,

            spécialement ds cette période, les cartes étaient biseautées et que

            il y avait ds l’organisation du pouvoir, des ententes, des réseaux, entre des puissances, notamment des puissances d’argent et des puissances politiques et que

            on n’était pas à égalité selon, en France, qu’on était né puissant ou misérable.

            Et c’est cette découverte bouleversante qui a fait que je me suis inscrit en confrontation avec le pouvoir actuel.

            Je ne crois pas que la puissance de l’argent doive avoir la place qu’elle a, qu’il a actuellement dans la société."

            Etait-il réellement aussi naïf, avant de finalement faire cette bouleversante découverte...je suis sceptique.

            En tout cas, ceci peut être mis en parallèle avec d’autres propos qu’il a déjà tenu :

            _______________________
            Il était l’invité de « Questions d’info » sur LCP (La Chaine Parlementaire Assemblée Nationale) le 13 mai 2009, à l’occasion de la sortie de son livre « abus de pouvoir ».
            Il s’est exprimé en des termes inhabituels au sujet d’un réseau de connivences entre le pouvoir et l’économique.
            Extraits :
            « quand vous êtes dans les responsabilité d’Etat, l’alternance peut jouer ; quand vous êtes dans les responsabilités économiques, il n’y a plus d’alternance (...) vous avez une entente entre des puissances bancaires, industrielles, économiques, médiatiques...dont l’influence ne dépend plus du vote des citoyens (...) je considère qu’il y a là une orientation que la république doit refuser que les citoyens doivent refuser (...) en disant ça, je vois très bien à quoi je m’attaque (...) à des puissances qui ne sont pas minces ».
            __________________________

            Cet extrait provient du forum
            LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)

            Vous comprenez, Marianne,
            qu’une chose est plus grave que l’autre,
            entre reprendre l’info insignifiante de son votre blanc au 2ème tour des présidentielles
            ou relayer le fait qu’un candidat majeur de la précédente élection présidentielle dénonce, sur France 2, la malhonnêteté généralisée du milieu politique et le fait qu’il y a connivence entre politiques et puissants pour s’émanciper du vote des citoyens ?!

            Il y a des analyses qui noient le poisson et c’est le cas de la vôtre
            ...ce qui ne veut par forcément dire que vous l’avez fait volontairement.

            C’est simplement regrettable. smiley


          • iris 6 décembre 2010 15:15

            oui au pouvoir il était soit naif soit il avait de la peau de sauss devant les yeux !!


          • Marianne Marianne 6 décembre 2010 15:23

            Je vous remercie pour ce développement, qui ne m’a pas échappé en fait, ce fait étant souvent dénoncé par F.Bayrou. Il l’a illustré par la fable de La Fontaine que j’ai citée « Selon que vous serez puissant ou misérable,... ».

            Je mettrai mon article à jour pour mieux développer ce point. Sur Agoravox on ne peut modifier, mais votre commentaire complète l’article.

            Pour répondre à la question sur la « naïveté » de FB, je pense qu’il était en effet un peu naïf autrefois, car trop confiant, idéaliste. L’expérience aidant, suite à de multiples trahisons qu’il a subies par des anciens amis qui ont préféré des postes à la fidélité en leurs valeurs ou leur idéal, il a tanné son cuir et il est devenu plus méfiant, sans cependant renoncer à son idéal. Il est ulcéré par l’injustice et n’aime pas le règne de l’argent, qui régit ainsi les relations humaines et dévoie la démocratie.


          • iris 6 décembre 2010 17:48

            naif-ou il ne voulait pas voir pour ne pas perdre ses avantages...mais à ce stade c’est pas étonnant-difficile à reconnaitre..


          • resistance 7 décembre 2010 00:25

            A Iris,

            Votre critique est parfaitement injuste. On a le droit d’avoir l’esprit critique, mais pas l’esprit de dénigrement systématique.
            Depuis 2007, et même avant, Bayrou a choisi une attitude d’autonomie, qui justement lui apporte beaucoup de désavantages.
            Alors, s’il vous plaît, si vous voulez critiquer, critiquez, mais intelligemment si possible ! 

          • volpa volpa 6 décembre 2010 13:11

            J ’aime bien Bayrou et je revoterai pour lui.

            Mais pourquoi toutes ces singeries dans ces émissions de flagornerie ?.


            • Yvance77 6 décembre 2010 13:32

              Salut,

              Bien que n’étant pas de droite j’ai de l’estime pour l’homme. F. Bayrou bien qu’il ait participé à des gouvernements RPR - UDF a su avec le temps reconnaitre des erreurs de jugements et c’est tout en son honneur.

              Je n’ai pas regardé l’émission, rien qu’à la vue du suce-boules Drucker j’ai la colère qui me monte, et je trouve dommage de ne le voir si peu et surtotu que dans des shows finalement de la sorte.

              Et comme ce n’est pas franchement TF1 qui l’invitera c’est vite vu pour le futur.

              Je trouve qu’il devrait se rapprocher d’Eva Joly, à eux deux ils formeraient un attelage intéressant et rassurant, et rien ne dit qu’ils ne gagneraient pas.

              C’est d’homme ainsi que nous avons besoin, avec des défauts certes, mais ce n’est pas un brigand dans le genre Chirac, Pasqua, Sarko etc...

              A peluche


              • BABAYAYA BABAYAYA 6 décembre 2010 16:08

                et pas seulement Joly, mais d’autres aussi, qui seraient peut-être de bords différents mais qui sont droits.... je pense que ça aiderait tout le monde et surtout notre pays !


              • Tall 6 décembre 2010 14:07

                Bayrou, c’est exactement le genre de mec pour qui il faut voter si on veut que rien ne change.

                C’est le bon bourge catho avec sa tronche de brave beauf qui va vous dénoncer quelques saloperies bien connues de tout le monde, et qu’il faut évidemment changer., vu que c’est vraiment trop injuste, et puis s’il arrive au pouvoir : nada !
                Pourquoi ?
                Parce qu’il se trouverait confronté à son tour à des forces qu’il n’imaginait même pas, et qu’il n’a ni les burnes ni l’intelligence pour les contrer.
                Il est même tellement cave qu’il pourrait leur être utile.
                Imaginez Bayrou en 1789 ... smiley smiley


                • Yvance77 6 décembre 2010 14:14

                  Et bien Tall, puisque vous semblez avoir les brunes et l’intelligence, pourquoi vous ne commenceriez pas par récolter les 5OO signatures qui vont bien ? On vous attend !

                  A peluche


                • Tall 6 décembre 2010 14:20

                  Mais j’ai pensé un moment le faire en Belgique, en créant le PIB ( Parti Indépendantiste Bruxellois ) vu que je suis Bruxellois. Mais j’ai d’autres priorités dans mon agenda. Mon avenir n’est pas belge.


                • Tall 6 décembre 2010 15:49

                  Et j’ajouterais que je n’ai pas à justifier ici mes propres capacité de ... vu que que ce n’est pas moi qui raconte au bon peuple que s’il vote pour moi je vais le sauver.

                  Maintenant libre à vous de croire le premier beauf venu qui vous raconte qu’avec lui, on rase gratis demain, c’est votre droit le + démocratique.

                • BABAYAYA BABAYAYA 6 décembre 2010 16:06

                  @ Tall, 


                  bonjour, bon c’est clair que pour vous qui habitez une zone politique gravement sinistrée (mon frère habitant en wallonie, je suis régulièrement au courant de ce qui s’y passe en politique) la confiance dans les élites gouvernantes est un peu... inexistante...
                  et je ne peux que vous comprendre........

                  bonne journée

                • Tall 6 décembre 2010 18:40
                  Ah parce qu’en France, les politiciens seraient + vertueux qu’en Belgique ?
                  Ceci dit, rassurez-vous, les pigeons français ne sont pas + gros que les belges.



                • BABAYAYA BABAYAYA 7 décembre 2010 09:51

                  non justemment en france ils n’ont pas comme chez vous la notion de service public...

                  ici ils se servent mais chez vous, le problème c’est que c’est l’institution qui est bancale...
                  3 gouvernements................

                • Tall 7 décembre 2010 10:18

                  on s’éloigne du sujet là ...

                  mon propos initial, c’est que l’homme Bayrou ne me paraît absolument pas crédible pour changer quoi que ce soit, et ce sentiment n’a rien à voir avec le fait d’être belge ou français
                  je dis comment je sens le bonhomme, c’est tout ...
                  les cathos ne sont pas des révolutionnaires, c’est tout le contraire
                  en belgique, les cathos sont aussi au centre, ce n’est pas un hasard
                  le centre est conservateur

                • Papybom Papybom 6 décembre 2010 14:26

                  Bonjour

                  Droite, gauche, centre…et plus si affinité.

                  Je me répète (c’est l’âge), je ne voterais jamais pour une étiquette.

                  Nous avons d’un coté une équipe de requins, qui comme ce carnivore, continuerons à être des prédateurs. Ce n’est pas la faim qui les pousse, c’est le plaisir de nous saigner.

                  De l’autre coté, la cacophonie d’un orchestre sans chef, mais se disposant à nous interpréter une quicophonie d’un quinquennat qui sera tous, sauf brillant.

                  Si une route est bordée de chaque cotés d’un précipice, je préfère marcher au milieu.

                  Mes souvenirs militaires me rappellent que c’est souvent la route du milieu qui est piégé. Nous devons faire confiance à un bon démineur. Un homme ayant réfléchit à la tactique de l’ennemie, assez bon pédagogue pour expliquer son plan et capable de motiver les plus indécis…

                  C’est le but des élections, pas des sondages. Trouver un juste Milieu.

                  Cordialement.


                  • voxagora voxagora 6 décembre 2010 14:53

                    « Au payyyys de Candiiiii(d) la laa la lala laaa ... » 


                    • BABAYAYA BABAYAYA 6 décembre 2010 16:04

                      @ l’auteure : 


                      Bonjour, j’avais voté pour lui au premier tour 2007, et voté blanc au deuxième ne voulant pas participer à l’élection de la peste ou du choléra...
                      je revotterai pour lui à ces élections... par le simple fait qu’il me parait le choix le plus médian et donc le plus à même de provoquer une union nationale ou à tout le moins de réellement prendre en compte des opinions divergentes, tout en restant attaché à une certaine droiture...
                      Peut-être me trompe-je mais tant pis je préfère l’utopie de ma vision au sempiternel clivage qui nous a mené là ou nous sommes...

                      cordialement à vous, bonne journée....

                      PS je n’ai pas vu l’émission, mais JP Coffe lui a fait quel plat ???

                      • A. Spohr A. Spohr 6 décembre 2010 16:23

                        Anne-Marie ou Marianne ? Agoravox et Mediapart ? Quelle importance, Agor&Acri ? Compte-rendu incomplet ? Forcément mais vous en avez comblé les lacunes à mon avis involontaires.

                        C’est un peu le problème des militants, même aussi doués que Mme Kraft, que leur ardeur peut aveugler.
                        Ceci dit, Bayrou a été exceptionnellement bon dans cette émission parce que crédible.
                        Une confidence : j’ai des amis bayrouistes qui l’ont quitté. Pourquoi ? Parce qu’il n’a pas gagné.
                        Et ils ne trouvent pas d’autre argument. C’est le principe du « Vae victis »( malheur aux vaincus).
                        Mais rien ne dit que cela va continuer surtout si le patron du Modem règle les problèmes internes et retrouve une véritable sérénité.
                        S’il lit Babyaya, il boira du petit lait ( de jument peut-être).


                        • BABAYAYA BABAYAYA 6 décembre 2010 16:30

                          bonjour, 


                          en un sens oui c’est clair, mais disons que je préfère un perdant droit que des gagnants biscornus... j’aime bien pouvoir me regarder droit dans les yeux dans une glace...
                          j’évites donc la mauvaise foi, et le piétinement de mon entourage pour profit personnel....

                          bonne journée.

                        • LOKERINO LOKERINO 6 décembre 2010 17:14

                          Marianne avec l’histoire des comptes pas très clair de Bayrou en 2002 , vous en avez profité pour ne pas répondre a la question à laquelle aucune groupie du modem n’est capable de répondre :

                          donc bis repetita

                          Je ne comprends pas pourquoi vous vous attachez autant à la personne ( une sorte de sauveur !!) plutôt qu’au projet
                          La personne peut être jugé par certain comme sympathique , mais en plus de 30 ans de carrière publique qu’a t’il prouvé qu’a t’il construit ?

                          Et toujours pas de réponse à la question :
                           Bayrou 2012 avec qui et pour quoi faire ?


                          • Marianne Marianne 6 décembre 2010 17:32

                            @Lokerino

                            Les comptes de Bayrou ont toujours été clairs.

                            Ce n’est pas parce que j’ai de l’admiration et de l’affection pour la personne de François Bayrou que je ne m’intéresse pas au projet, auquel je contribue beaucoup, au travers des commissions de travail, de recherches et d’analyses, de proposition notamment en matière économique.

                            Il se trouve que justement nous avons un projet, même si vous martelez dans l’incantation que nous n’en avons pas. Vous en avez un cadrage (datant de l’an dernier) ici : http://www.mouvementdemocrate.fr/vie-du-modem/telechargement/Le_Projet_Humaniste_6-12.pdf

                            Et il n’y a pas que F.Bayrou au MoDem. J’apprécie beaucoup Robert Rochefort et Marielle de Sarnez notamment et leurs interventions au Parlement européen.

                            Vos attaques perpétuelles sont proches du harcèlement ...


                          • ZEN ZEN 6 décembre 2010 19:00

                            L’homme qui parle à l’oreille des chevaux ne m’a pas convaincu...


                            • Taverne Taverne 6 décembre 2010 19:00

                              Rendez-vous copte que François Bayrou m’a fait découvrir une chanteuse de jazz que je ne connaissais pas, moi le mélomane qui ai écrit une série d’articles sur la musique, jazz en particulier ! C’est la preuve qu’il est dans le coup,le François.

                              En entendant la version de Take the A train" de Nikki Yanofsky, je tapais du pied et j’ai eu envie de faire une version française. Comme ça en direct. Voici l’article que j’ai publié hier sur mon blog juste après cette séquence.

                              Le MoDem prend le “A” Train
                              décembre 5th, 2010

                              En invitée finale de “Vivement dimanche”, François Bayrou a choisi une jeune chanteuse de jazz québécoise de 16 ans pleine d’avenir : Nikki Yanofsky. A cette occasion, je me suis amusé à adapter les paroles du célèbre standard en m’efforçant de respecter les sonorités et les pieds mais en donnant un sens quand même en français (un sens sans rapport avec celui de la version originale). Pour peaufiner le texte et atteindre la perfection, il m’aurait fallu une chanteuse de jazz ! Mais bon… Essayez quand même dans votre salle de bain !

                              Le “A” train du MoDem

                              Le must du jazz n’est pas Coltrane.
                              Non, c’est Ellington et son “A” train.

                              Si tu es à la traîne,
                              Chante donc cet air de jazz jusqu’à Harlem !

                              Nikki était sur la scène
                              De “vivement dimanche” sur la d’xième chaîne.

                              On va chanter “Take the A train”
                              De la nouvelles-Orleans jusqu’à Harlem.

                              Je n’ai fait qu’un couplet (la version de Nikki Yanofsky est plus longue que celle d’Ella Fiztgerald). J’avais aussi pensé à une version avec “tout tout” pour imiter le son du train (les cuivres le font bien). Par exemple “Quand tout tout est à la traîne”…

                              Version Ella Fizgerald :

                              You must take the A train
                              To go to Sugar Hill way up in Harlem

                              If you miss the A train
                              You’ll find you missed the quickest way to Harlem

                              Hurry, get on, now it’s coming
                              Listen to those rails a-humming

                              All aboard, get on the A train
                              Soon you will be on Sugar Hill in Harlem

                              Nikki Yanofsky sur YouTube

                              Meilleur son sur Deezer


                              • Taverne Taverne 6 décembre 2010 19:41

                                Mais il ne m’a pas fait découvrir Rossfelder que je connais depuis plusieurs années, ayant joué moi aussi - comme j’ai pu ! - le célèbre Asturias d’Albeniz. Je trouve que la version de Rossfelder est trop rapide. Car cette pièce musicale se joue de plus en plus vite. Comparez avec la version lente de Ségovia, ce grand maître disparu aux XXème siècle et vous verrez l’évolution. Je préfère la version intermédiaire de Lagoya. Même si Rossfelder est un grand virtuose, je continue de penser qu’Asturias a un meilleur rendu à une vitesse d’exécution moindre.


                              • Abou Antoun Abou Antoun 6 décembre 2010 19:11

                                Bayrou, l’homme nouveau, l’espoir ???
                                Voilà un garçon qui a été ministre de l’Éducation de 93 à 97 sous les gouvernements Balladur et Juppé.
                                Ces hautes responsabilités lui ont laissé des loisirs puisqu’il a publié deux titres en 1994 et 1996 puis immédiatement après la fin de sa mission encore deux autres en 98, n’ayant pas grand chose à voir avec les problèmes de l’éducation.
                                Le succès de librairie du second titre lui permet, de se lancer dans l’élevage des chevaux de course.
                                Je renvoie les gens intéressés à sa bio sur wikipédia.
                                On retiendra de son passage l’agression contre l’École Publique (modification loi Falloux) et le fait que :
                                Roger Fauroux, qu’il avait chargé de présider une commission sur la réforme de l’école était néanmoins critique, déclarant que François Bayrou gouvernait « avec le sondoscope en bandoulière ». Ceci me semble bien résumer son ministère en effet.
                                Bref, Bayrou est un politicien comme les autres. certes on ne peut lui enlever son agrégation de lettres classiques qui le place dans le haut de gamme du point de vue intellectuel. Mais ce n’est qu’un intellectuel brillant plus prompt à fréquenter les salons que les salles de classe, et il n’y a pas grand chose à en attendre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès