Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Bayrou peut-il créer une dynamique de rassemblement (...)

François Bayrou peut-il créer une dynamique de rassemblement ?

Aujourd'hui, nombreux les français ou les françaises qui souhaiteraient en ce temps de crise nationale, la création d'un vaste mouvement de rassemblement et d'union.

François Bayrou est-il l'homme du moment ?

2012 ne sera pas une année comme les autres pour la France et pour l'avenir de la Nation.

Dans un contexte difficile et incertain où la récession menace toujours plus la stabilité du Pays et particulièrement l'économie et l'emploi, les candidats à la Présidence de la République ont grand mal à présenter un programme cohérent et crédible. D'autant plus qu'ils sont contraints de chiffrer exactement le coût des réformes sociales alors que la dette publique ne fait que s'accroitre.

Inévitablement, les années futures dépendront de la volonté du peuple français et de la capacité de ses représentants politiques. Sans rassemblement des citoyens et des citoyennes issus des plus diverses sensibilités, il ne peut y avoir d'issue et de solutions réelles pour redresser le Pays.

La France a besoin d'une immense union nationale avec un désir commun, celui d'avancer d'une part, vers le développement industriel de notre territoire, et d'autre part, vers le progrès social.

Sans cette détermination, il sera impossible de trouver une issue à la crise économique et financière qui gangrène notre société et nos espérances.
Comme je l'ai déjà dit à maintes reprises dans de nombreux articles ou dans certains interviews récents, le vote des français ne doit pas se focaliser sur le principal candidat de la droite ou sur le principal candidat de la gauche.

L'alternance politique est une erreur grossière que la France commet depuis longtemps à chaque élection, sous prétexte que l'on vote pour le candidat d'un grand parti d'opposition, quand on est mécontent du précédent installé au pouvoir, lui-même représentant une autre grande formation politique. Et l'on ne tient jamais compte des autres candidats « plus petits » certes, mais souvent combien intéressants !

Rassemblement et unité nationale

Pour les plus anciens d'entre nous, souvenez-vous ! Pour les plus jeunes, reprenez vos livres d'histoire et lisez !

En 1958, la France était dans une situation extrêmement critique sur la plan politique, mais aussi au niveau de son économie et de sa position en Europe et dans le Monde. De surcroît, notre Pays subissait les violents contre-coups de la guerre d'Algérie qui déstabilisait complètement l'édifice de la Nation et les règles fondamentales de la République.

Dans l'agitation et le désordre, on fit appel in extrémis au Général de Gaulle, l'homme qui s'était illustré par la mise en place des mouvements de résistance le 18 juin 1940.

Charles de Gaulle rappelé aux affaires (il avait dirigé la France dans le gouvernement provisoire de l'après-guerre en 1945), amorca alors une politique de rassemblement du peuple français pour relever la Nation de ses troubles et de ses misères. L'effet fut rapide et extrêmement positif. En peu de temps, le Pays se releva de ses problèmes, et bientôt la France retrouva très vite une place privilégiée au milieu des grandes puissances mondiales.

En évidence, nous n'allons pas épiloguer sur une époque aujourd'hui lontaine, mais par contre, nous avons le devoir de nous pencher sur les effets d'une union nationale qui ne pourrait que bénéfique à tous les citoyens de la Nation.

Ainsi, François Bayrou, l'un des représentants forts du centrisme français, a le profond souhait de rassembler une majorité d'électeurs et d'électrices qui aujourd'hui, recherchent une politique nouvelle et en particulier des horizons nouveaux.

François Bayrou a un vrai projet de société. Il est possible que l'on ne soit pas d'accord sur tous les points de son programme, mais à mon avis (et de nombreux sont ceux qui pensent comme moi à ce sujet), il représente une alternance positive pour changer la France, tout en conservant les valeurs fondamentales de nos régions et de notre patrimoine.

Il ne faut pas oublier que François Bayrou a été un grand leader lors des présidentielles de 2007 et avait failli être présent au second tour des élections, avec des chances d'être élu Président de la République.

Aujourd'hui, il est l'homme qui est le seul (et je dis bien le seul) à pouvoir faire la réunion des électeurs du Centre avec certains issus de la Droite et de la Gauche. Cette union, si elle arrive à se réaliser, représenterait une majorité de français représentée à l'Assemblée Nationale par des députés réunificateurs, tandis que le gouvernement composé de ministres issus de diverses sensibilités politiques construirait une nouvelle France basée sur les nombreuses attentes d'un peuple qui aspire à la stablité et à la quiétude.

François Bayrou se présente comme un « homme libre » et j'ai la conviction qu'il est sincère à ce niveau. Récemment, il a expliqué devant les médias qu'il serait en 2012 le « candidat des jeunes, des chômeurs, des smicards et de tous les oubliés de la société ».

Alors, faut-il donc voter pour François Bayrou ? A chacun ses opinions et ses idées. De toute manière, je considère que l'ancien Ministre de l'Education Nationale et député des Pyrénées Atlantiques depuis 1986 est l'un des mieux placés pour donner à la France les moyens indispensables pour sortir de la crise et pour construire une politique de progrès et d'avenir.

François Bayrou mieux que Nicolas Sarkozy ou que François Hollande ? Très certainement.

Mais à chacun de se faire une opinion et d'apporter ses appréciations personnelles.

Le choix d'un vote doit se concrétiser par une volonté propre hors de toutes influences et de toutes pressions. C'est sur point et sur ce point seulement que se situe le pouvoir du peuple et du suffrage universel.

Pierre-Alain Reynaud


Moyenne des avis sur cet article :  3.21/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • democradirect democradirect 1er février 2012 12:33

    Bayrou pourrait rassembler le peuple en lui rendant le pouvoir. Pour un mouvement démocrate cela semble naturel. Pensez-vous qu’il serait judicieux de sa part de prendre l’engagement suivant :

    « Si je suis élu à la présidence de la république, je m’engage à soumettre en votation populaire durant la première année de mon mandat l’introduction du droit de référendum d’initiative citoyenne suivant : si une proposition de modification de la constitution est soutenue par un million de signatures de citoyennes et de citoyens inscrits sur les listes électorales réunies en 18 mois, alors cette proposition devra obligatoirement être soumise en votation populaire. De plus, toute modification de la Constitution – même voulue par les élus – devra obligatoirement être soumise en votation populaire ».

    Voir ici une brève motivation de cette revendication, et un argumentaire.

     


    • LE CHAT LE CHAT 1er février 2012 12:36

      peut être aura t il le soutient d’Hervé Morin , l’homme qui a photographié le bing bang ?
      Son retrait ne devrait pas tarder après celui de Chevénement ...........


      • epapel epapel 1er février 2012 17:20

        Je ne suis pas sûr que le demi point et le charisme de Morin lui seront d’un grand secours.

        Associer deux tocards n’a jamais produit un pur sang.


      • Taverne Taverne 1er février 2012 13:42
        François Bayrou peut-il créer une dynamique de rassemblement ?

        Oui, mais il serait temps qu’on l’y aide. Que des personnalités de premier plan se mobilisent pour ce projet. Or, ça reste terré dans les tranchées là...


        • fredleborgne fredleborgne 1er février 2012 15:23

          Je ne suis pas une personnalité de premier rang, mais oui, je suis prêt à dire que Bayrou est l’homme du consensus non partisan.
          Il n’est pas un libéral assoifé de fric et de bling bling, il n’est pas le représentant d’une gauche qui a trahi ses valeurs en reconnaissant le bien fondé de l’économie mondiale.
          Mais comme la plupart ne sont pas prêt à voter Mélanchon ou Marine, que le président doit être placé au centre des Français, alors oui, Bayrou est même mieux qu’un pis-aller, car il se bat dans le bon sens, et sans la démagogie d’une part, la tentation du repli identitaire et de la peur de l’autre.


        • epapel epapel 1er février 2012 17:18

          Un politique qui a besoin d’aide pour créer une dynamique de rassemblement n’est pas un rassembleur, un point c’est tout.


        • Taverne Taverne 1er février 2012 19:51

          Sarkozy et Hollande, eux, ils rassemblent une part de l’électorat mais contre l’autre. Pendant 5 ans, l’heureux élu gouvernera contre la moitié des électeurs. Tu parles d’une façon de rassembler !


        • sdzdz 1er février 2012 15:08

          Un choix par défaut, puisqu’il s’agit d’un européiste forcené ! Le chantre du « fabriqué en France » a été un des premiers à s’exclamer pendant les européennes :

          -« La France ne peut plus rien faire toute seule ».
          Toute la politique d’abandon, de renoncement de nos élites à défendre la France, ses intérêts vitaux et la République, est dans cette phrase !

          Il serait juste un petit recours pour nous débarrasser de Sarkozy et des collectivistes à la sauce oligarchique type Hollande.




          • Hijack Hijack 1er février 2012 16:05

            N’importe quoi !!! Qui peut encore croire en ce type ??? le seul ... je dis bien le seul à faire rire plus que son guignol !!!
            Et ... c’est le seul truc à son actif !!!

            François Bayrou et Facebook


            Bayrou aux guignols

            François Bayrou apprend l’art du combat - Les guignols de l’info


            • Taverne Taverne 1er février 2012 19:53

              Bravo, ça c’est de l’argumentation ! Je reste pantois d’admiration devant tant de pertinence et de réflexion approfondie. Votre vote sera donc déterminé par les Guignols de l’info et les ragots sur Facebook. Encore bravo  ! De l’intelligence pure.


            • Hijack Hijack 2 février 2012 14:35

              Taverne

              Hum !
              Eh bien non ... contre Bayrou j’ai tellement parlé par le passé ... que ça n’en vaut plus le coup ...
              Il ne reste qu’une chose ... en rire !


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 1er février 2012 16:28

              L’argumentaire est tellement « lourd » que je ne crois pas qu’il puisse servir François Bayrou, qui vaut mieux que cette longue énumération de poncifs. Qu’il présente certaines valeurs, certes…mais il n’est surement pas en situation de rassembler.

              Dans la livraison du dernier sondage François Hollande est à 34 %, que pèse Bayrou à cet aulne là ?

              Il ne faudrait pas réécrire l’histoire.

              http://jmpelletier52.over-blog.com/


              • logan 1er février 2012 16:43

                Cet article est typiquement ce qu’on appelle être complètement dépolitisé.

                Ce qui nous intéresse, c’est de savoir quels changements sont proposés, c’est ça la politique, quel avenir on nous réserve, parce que c’est ça la démocratie, choisir nous-même notre avenir !

                Il faut être totalement idiot pour donner un blanc seing à quelqu’un juste pour sa bouille et par la seule conviction totalement irrationnelle qu’avec un gouvernement d’union nationale ( pour ne pas dire le mot « coalition » ) ce sera mieux.

                Mieux en quoi ? quelles politiques mèneront-ils votre super gouvernement d’opportunistes ?
                ( car oui c’est ça le projet de Bayrou, il gagne la présidentielle et ensuite il débauche dans les camps d’en face ceux qui veulent bien trahir leur camp à l’image de Sarkozy et de son gouvernement d’ouverture )


                • Yurf_coco Yurf_coco 1er février 2012 16:58

                  Pfffff.


                  Je comprendrai jamais les partisans de Francois Bayrou.

                  L’Europe totalement injuste qui nous fout tous dedans aujourd’hui c’est lui qui l’a créer.
                  Le fait qu’aucun état ne peut emprunter à la BCE (a 1%), que les états doivent emprunter aux riches banques qui elles empruntent à 1% et prête aux états a 5%... C’est lui !

                  Je pourrai retrouver un paquet de loi totalement injuste que la droite à fait passer grâce à lui, pour qu’il conserve quelques places importante... Notamment à l’époque de l’UDF.

                  De plus je vois pas en quoi il sort du système d’alternance. Vous dites, on en a marre de la droite, on en a marre de la gauche, mais on veut un gouvernement droite-guauche ? Ou est la logique ici ? Il n’y en a aucune.

                  Tout est basé sur sa soi disant « franchise », sauf que les gens ont la mémoire courte :

                  Et le monsieur, il se voit déjà au second tour contre hollande... Et bien pas de problème, Hop, il te fait un petit programme avec hausse de la tva, gel de depense etc... C’est un malin !
                  Il fait les même proposition que l’UMP, qu’il critique avec tant de hardeur (toujours avant les élections, jamais après le premier tour, bien sur.)

                  Est ce que la hausse de la tva correspond a sa soi disant proximité avec les pauvres gens du peuple qui crève la dalle ? noooooooon, bien sur, la politique avant tout. 

                  Il est contre le système ? Pourtant il a su l’utiliser comme il faut tout au long de sa belle carrière d’opportuniste. Bon maintenant il a plus de partie... a peine quelques soutients d’autres opportuniste qui mise 1€ (au cas ou l’improbable arrive)

                  En 2007 il s’est présenter sans programme politique. Bah oui trop compliqué, il picorre a droite puis a gauche et on essai de ratisser tout ce qu’on peut en s’auto déclarent, l’homme du peuple. Il me dégoute encore plus que la droite et la gauche. 

                  Autre exemple de mensonge grossier :
                  « François Bayrou a prétendu lors du « Grand Rendez-vous » d’Europe 1 – Le Parisien-Aujourd’hui en France que le MODEM a « constamment, sans aucune exception, voté dans le sens de la défense des services publics » »
                  3 Exemples de la contradiction :

                  1) Le 16 février 2006, dans le cadre de la discussion relative à la Directive « services dans le marché intérieur » (dite « Bolkestein »), le Modem vote avec l’UMP contre l’adoption d’une directive cadre sur les services d’intérêt général garantissant la pérennité de leur mission.

                  2) Le 27 septembre 2006, lors du débat sur le Livre blanc de la Commission sur les services d’intérêt général, le Modem vote avec l’UMP contre l’exclusion explicite des services d’intérêt général (SIG) et des services sociaux d’intérêt général du champ d’application de l’objectif de « concurrence pure et parfaite ».

                  3) Le 18 janvier 2007, à propos du rapport sur le « développement de chemins de fer communautaires », les parlementaires du Modem votent avec l’UMP en faveur de la libéralisation du secteur.


                  • epapel epapel 1er février 2012 17:16

                    Article qui ne répond pas à la question qu’il pose ce qui montre que l’auteur a un sérieux doute sur les possibilités de succès de Bayrou.


                    • Taverne Taverne 1er février 2012 22:56

                      Par contre, Farinelli, l’asperge aspergée de farine, n’a aucun doute sur son succès et s’en montre arrogant. Il devrait se méfier. A trop prendre les gens pour des cons, on se montre soi-même très con.


                    • jpm jpm 2 février 2012 08:43

                      Pour info, Bayrou vient de sortir une premiere partie de son programme lors d´une conference de presse hier, soit 20 propositions pour redresser le pays, disponibles en pdf sous le lien ci-dessous :

                      http://www.bayrou.fr/media/PDF/Dossier.indd.pdf


                      Le samedi 4 fevrier, sortira ses propositions pour l’école, la formation, l’université et la recherche, le samedi 11 février, il proposera son nouveau contrat social et le 25 février son nouveau contrat démocratique qui traitera des institutions et de la réforme de l’État.


                      • Yurf_coco Yurf_coco 2 février 2012 09:40

                        Bah oui !


                        Il voit bien dans les sondages que ça va être dur pour lui de battre Sarkozy.

                        Alors il attends un peu, que le petit se grille tout seul un peu. Et la il sortira les plumes et les danseuses pour éblouir tout le monde. Mais ça marchera pas.

                        Si il était au deuxième tour, les bon vieux libéraux voterai pour lui (contre hollande). Mais ils ne voteront jamais pour lui au premier tour.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès