Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Bayrou, un homme pour qui « La vie ne se résume pas à (...)

François Bayrou, un homme pour qui « La vie ne se résume pas à droite-gauche » !

François Bayrou se lance dans l'arène des présidentielles sur France2 dans Des Paroles et des Actes...

François Bayrou se lance dans l'arène des présidentielles sur France2 dans Des Paroles et des Actes et annonce d'emblée qu'il est également pour favoriser le droit de vote des étrangers… Complètement à droite nous avons l'Ump chassant les électeurs de son extrême en s'appropriant, comme il se doit, certains de ses thèmes favoris comme l'immigration, la panoplie sécuritaire et une propension considérée à se prendre pour plus français que nous le somme déjà et puis en face, le centriste Bayrou venant porter dans son programme le terrain de prédilection socialiste attaché au droit de vote des immigrés… Il y aura donc des chassés croisés entre ces quatre pôles qui ne manqueront pas de mobiliser l'opinion…

Malgré ses nombreuses "traversée du désert" François Bayrou refuse de vieillir et vit toujours avec une impatience avouée tous les "temps morts" qui le sépare chaque fois de deux présidentielles. Homme courageux et dur à cuir, quitte à démentir les pourcentages inconsistants qui le caractérisent, il reconnaît avoir "la tête dure". Il n'a cessé de le répéter que tout le monde devrait le savoir maintenant mais François Bayrou est l'exemple même de l'obstination, revient presque avec regret, en tous cas, reconnaît un certain égarement, sur la bafe envers l'écolier qu'immédiatement reviennent les éloges béarnaises de ses présentations officielles ouvertement rurales… Mort du p'tit cheval Présidentiable !… Au PMU les turfistes vont se l'arracher mais ne se précipiteront pas forcément aux urnes pour autant ni forcément pour avantager l'amoureux des étalons… Passé au crible ou sous quelque "révélateur" médiatique que ce soit, fort du soutient réaffirmé de Jean-François Kahn et sans esprit revanchard ; cette fois il fera "un choix par adhésion" pour tourner le dos à l'image de "chevalier solitaire" qu'on voudrait trop souvent lui coller à la peau au lieu de se prononcer "par défaut" comme il le lui a été reproché en 2007.

En économie, il est tout aussi soufflant… Une fois écartée l'hypothèse qu'il aille un jour voter pour Sarkozy (!), la dette, les sub prime, les déficits publics sont à son grand regret pas insurmontables… "C'est pas la mort" lance-t-il comme un défit envers ceux qui douteraient de lui et redoute "qu'un jour nous ne puissions plus du tout gérer l'économie" mais n'y sommes-nous pas déjà un peu alors pour y retourner… et avec lui… PIB ? Niches fiscales ? Critique de la TVA sur la Restauration en expliquant la théorie intéressante d'une TVA intermédiaire qui différencierait moins la restauration rapide des restaurants classiques… À 7%, la TVA devient forcément une niche fiscale ! Refus catégorique sur les prélèvements alloués aux entreprises, gracieux cadeaux mais certainement un gouffre financier pour l'État… La CSG fait la pompiste… Ça serait si facile de faire payer les riches… Économiser dans l'aide de l'État aux collectivités locales 10 milliards sur 50 est réalisable mais cette donnée reste vague et mériterait développement… Il joue ensuite sur "le coût du travail en France" pour bloquer l'augmentation des salaires nonobstant catégoriquement les prises de bénéfices énormes du grand capital qui, semble-t-il, reste bien en dehors de tout ça. Plongée dans l'attractivité des produits comme ce vélo qui, si il coûte moins cher, n'est pas obligatoirement de meilleur qualité !… Harmonisation européenne de l'industrie et de la technologie à la clé !… Valorisation du label français à l'étranger…

En duel avec Arnaud Montebourg il annonce qu'il trouve "positif mais insuffisant" le projet économique européen Merkel - Sarkozy avant de rejeter l'idée de Traité économique européen mais partage l'idée que la Banque Centrale Européenne intervienne en toute logique dans la crise actuelle… Beaucoup d'estime de courtoisie dans l'intervention de Montebourg pour qui la gémellité de "troisième homme et VI eme République" les réunissent de prime abord… Farouche reproche prononcé envers la défense du système bancaire telle que la conçoit François Bayrou qui peut difficilement répondre à la question du "qui va payer ?"… Retour sur la taxe Tobin où Krivine et Laguiller avaient voté contre car taxer les transactions financières pour eux revenait à reconnaître leur existence ce qu'ils ne voulaient pas justifier à l'époque. Hélas, à ces deux voies près une répartition différente des prélèvements serait déjà en place et nous n'en serions pas là… Fi du passé ! Montebourg enchaîne avec la mutualisation de la dette et la requête déposée de faire payer le système bancaire. À quoi rétorque Bayrou que la responsabilité de l'endettement n'est pas à mettre sur le compte des banques mais des États qui ont décidé d'eux-mêmes de s'engouffrer dans de tels déficits.

Pénétration des marchés et de la concurrence mondiale avec la psychologie du label pour défendre la même place de puissance économique sans que nous ayons à utiliser le moindre coût (main d'oeuvre et taxes douanières) dans une liberté de commerce authentique… Une concurrence "non-faussée" pour Montebourg qui réclame "protection de nos emplois, de nos salaires et de nos produits" face aux "naïfs du village global que nous sommes, qui ne faisons rien" tandis que tout le monde, principalement la Chine, dresse les barrières du protectionnisme… Montebourg quitte Bayrou dans un ultime questionnement relatif à "l'indécision" qui le caractérise… Directement il avoue ne pas avoir voté Mme Royale qu'il estimait pas de taille à assumer la fonction présidentielle et qu'il ne voulait pas voter Sarkozy non plus… Mais qu'a-t-il bien pu faire alors l'indécis ?… Il n'en dira mot mais avouera plus tard que Jacques Delors est l'une des personnalités politiques qu'il apprécie le plus !

Focalisation sur le gagnant politique qu'il est devenu… Et si il ne l'emportait pas ? Idée à exclure puisqu'elle l'empêcherait de battre campagne dans l'esprit d'un vainqueur ! François Bayrou engage à trouver autre chose que la trop classique confrontation Ump / PS… Puis il ressort de sa manche "une sorte de plan B"… Bayrou recherche une majorité différente que celle que nous connaissons et appelle à "sortir de l'impuissance" dans laquelle nous fige les blocs monolithiques des partis majoritaires habituels. Quand il parle du Président Sarkozy il parle d' "un homme en qui quelque chose a changé depuis qu'il est dans sa fonction" et gageons, à l'entendre parler, qu'il sera fier de ses bouseux du côté de qui il ne renie pas son origine… No Fouquet's pour Bayrou, ce genre d'attitude dans l'exercice du pouvoir n'est même pas envisageable… Annonce des pourparlers très sérieux avec les candidats écologiste et socialiste se prenant quasiment pour l'homme providentiel s'exclamant "ça vient des deux horizons !" mettant un peu de compétition en cette période où chacun se met en ordre de bataille avec certaines "oeillères". Pour lui il n'y a pas de places à gagner mais des expériences à concrétiser en une reconnaissance électorale.


La boîte aux questions concises de Fabien Namias
Il ne sait pas ce que sont les licenciements boursiers donc pour ce qui est d'en renforcer les coûts… Rappelle la notion vague et floue qu'en a fait François Hollande.
Au sujet d'un Code pénal spécifique pour les mineurs pas la peine de s'étendre puisqu'il existe dans l'Ordonnance sur les Mineurs de 1945. Il en profite quand même pour dénoncer l'espèce de mise en scène qu'en fait un peu l'Ump aujourd'hui.
Pour le mariage et l'adoption accordés aux couples homosexuels dont il reconnaît les centaines de milliers de vie qu'il y a derrière cette notion et suggérerait qu'on le place un étage plus bas que le mariage en l'appelant Union pour la reconnaissance administrative puisqu'il lui semble toujours encore qu'il faille absolument un homme et une femme pour s'instituer en mariage… Presque un manque de reconnaissance qu'il partage avec de nombreux citoyens
.

Restreindre le regroupement familial qu'il faut appliquer dans les règles relatives à l'immigration.


Abaisser la part du nucléaire en France seulement si il est dangereux auquel cas il faudrait le supprimer, le plus dangereux restant les gaz à effet de serre sans vouloir en faire une pirouette mais pour répondre au plus urgent. En appelle au renforcement de l'indépendance de l'autorité de la sécurité nucléaire.

Convaincu, pas convaincu, à côté ou pas clair ?


L'obstination de Bayrou le conduit à s'imaginer qu' "un commando suffirait pour y aller" vers cet impromptu Élysée qu'il se dessine ou qu'il se rêve on ne sait plus trop… Au songe de la crise actuelle il se présente comme un rassembleur "incompris", entouré de gens qui l'aiment et qui lui réclament d'avoir confiance en lui !… Tout au plus un groupuscule velléitaire se diront les critiques les plus distanciées ! Ouvertement en "affrontement volontaire" avec Nicolas Sarkozy dont il insiste ne pas approuver du tout sa politique comme toujours mais aussi chaque fois à voter pour ses lois ou en situation d'abstentionniste sur les bancs de l'Assemblée pour que surtout rien ne soit freiné.
Il voit travailler ensemble une gauche réformiste avec une droite Républicaine, également pour des réformes, dans un avenir où tout le monde réfléchirait ensemble sans avoir d'autres idées que celles des autres…
Franz-Olivier Gisberg finit même par aller jusqu'à lui trouver une "tête de Président" !


Assurément il veut être Président mais y arrivera-t-il ?… C'est tout le bien ou le mal qu'on lui souhaite.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Nanar M Nanar M 9 décembre 2011 07:51

    Bravo, voila le meilleur article sur bayrou parmis ceux parus sur agora ces derniers jours.
    Un catalogue de phrases sans cohérence qui montrent bien la confusion du personnage.


    • Robert GIL ROBERT GIL 9 décembre 2011 09:08

      François Bayrou a toujours la cote chez une partie de l’électorat qui voudrait tout changer sans rien changer. Ces discours graves, volontaristes, et emprunts d’une nostalgie gaulliste rassurent......
      http://2ccr.unblog.fr/2011/12/09/bayrou-president/


      • Imhotep Imhotep 9 décembre 2011 09:27

         l’électorat qui voudrait tout changer sans rien changer


        Ceci est une phrase creuse, un mantra, une sorte de miroir de la phrase gaulliste qui dit une certaine idée de la France, un slogan facile qui porte. Il n’y a pas que vous et vos petites phrases qui veuillent que les choses changent. Bayrou depuis des années et des années a lutté, bien plus que la plupart, contre l’argent roi, contre l’argent comme seul étalon de la réussite. Ce fut, sans doute un des combats de sa vie. Bayrou a fait de l’alphabétisation d’étrangers dans sa jeunesse. Ce n’était pas pour changer les choses peut-être ? Votre phrase est un prêt-à-penser, facile à utiliser sans donner ni preuve ni explication, ce genre de phrase qui marque et porte et qu’on appelle un argument d’autorité. C’est une phrase de démagogue et vile flatteur qui flatte l’opinion facile de ceux à qui il veut plaire.
        Rendre la justice indépendante, ce n’est rien vouloir changer ? Interdire par la loi la maîtrise financière des journaux pour rendre la presse indépendante, ce n’est rien vouloir changer ? Mettre la proportionnelle aux élections, c’est vouloir ne rien changer ? Etre pour le droit de vote des étrangers dans les élections locales, c’est faire croire que l’on change sans rien changer ? Créer une nouvelle tranche d’impôt à 50 % c’est faire semblant quand aujourd’hui la dernière est à 43 % ?

      • Robert GIL ROBERT GIL 9 décembre 2011 09:52

        Bayrou est un homme de droite, et penser qu’il changera les choses en profondeur est une utopie, c’est comme de croire que Hollande est de gauche....


      • Imhotep Imhotep 9 décembre 2011 10:23

        Vous répondez à des arguments par un mantra, une incantation, un argument d’autorité et une affirmation gratuite que vous présentez comme une insulte.

        Le droit de vote aux étrangers c’est changer en profondeur la France. Rendre indépendante la justice c’est changer en profondeur la France. Rendre la presse hors d’influence des groupes industriels et financiers c’est changer la France en prodoneur. Vouloir redonner à la France la première éducation au monde c’est changer la France en profondeur. Revaloriser la création quelle qu’elle soit au dépens de l’étalon argent est changer la France en profondeur. Modifier le système électoral en introduisant la proportionnelle est changer la France en profondeur. Augmenter la tranche supérieure de l’IR est changer la France en profondeur.
        Ce que vous dites n’est qu’un slogan qui caresse dans le sens du poil ceux que vous voulez flattez.

      • Jean 9 décembre 2011 17:54

        Voilà qui n’ est pas un mantra mais du concret, plus de « sauveur », on en a assez eu des « sauveurs », des héros, pour en arriver où on en est... !

        La France à son peuple, pas à une personne !

        Mon prosélytisme au risque de lasser les habitués d’ agoravox

        Une vision nouvelle : la réelle démocratie et non un ersatz. (en démocratie dépenses -30%, impôts -30%, endettement -50%)

        Mon prosélytisme pour la France.

        Changement de vision du monde, capacité d’ envisager autre chose... Des démocraties, même partielles, fonctionnent bien (vetos du peuple, limogeage d’ élus, référendums en nombre et respectés...)

        Le tirage au sort à étudier sérieusement (voir mes liens)

        Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

        La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

        Aujourd’ hui,

        En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

        Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

        On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

        Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

        http://www.democratiedirecte.fr/

        http://www.dailymotion.com/video/xl...

        http://www.dailymotion.com/video/xi...


        Un parti sans étiquette
        pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
        (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

        On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

        Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

        Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

        Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

        Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

        Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


      • Imhotep Imhotep 9 décembre 2011 09:18

         Ouvertement en« affrontement volontaire » avec Nicolas Sarkozy dont il insiste ne pas approuver du tout sa politique comme toujours mais aussi chaque fois à voter pour ses lois ou en situation d’abstentionniste sur les bancs de l’Assemblée pour que surtout rien ne soit freiné.


        Ceci est absolument faux. Bayrou,n’a voté aucun budget et l’a dit clairement. Bayrou a voté contre la Constitution, Bayrou s’est battu contre l’affaire Tapie, Bayrou s’est battu contre les fichiers Edwige, Bayrou dans son temps s’est battu contre la privatisation des autoroutes, Bayrou s’est battu contre les lois TEPA symbole de la politique de Sarkozy. Bayrou propose une nouvelle tranche d’imposition à 50 %.
        Votre texte est partial et se veut complet alors qu’il passe beaucoup de faits et réalités sous silence afin d’obtenir l’effet qu’il veut, il ment comme la phrase ci-dessus, il est donc empreint d’une bonne dose de malhonnêteté intellectuelle. Il oriente la vérité en la détournant afin d’arriver à cette conclusion Bayrou est un velléitaire de droite qui se masque.

        • Jean 9 décembre 2011 17:58

          Que Bayrou soit un saint homme on n’ en doute pas, y en a plein en politique.

          Mais on ne donne pas le pouvoir à UN homme, donc à une oligarchie, la politique ne doit plus être une profession, livrée « clé en main » (mon com. plus haut)


        • laurentgantner laurentgantner 14 décembre 2011 12:56

          oui mais il s’est abstenu et n’a jamais voté contre... en conséquence de quoi il est tout autant responsable de la situation actuelle

           smiley

        • laurentgantner laurentgantner 14 décembre 2011 13:02

          ça se saurait si il avait voté au moins une fois « contre » l’hégémonie Ump... avant l’Ump je vais vous dire que je n’étais pas né et puis c’est son apparition à l’émission et non pas son parcours global qui m’intéresse.


           smiley

        • Pale Rider Pale Rider 9 décembre 2011 10:01

          L’article n’est pas mal sur le fond. Toutefois, pour être en phase avec Bayrou conviendrait-il de soigner son français. Certaines phrases sont difficilement compréhensibles.


          • laurentgantner laurentgantner 14 décembre 2011 13:03

            ça me rappelle ceux qui avaient du mal et certaines difficultés à lire Kant ou Marx... Hegel j’ai pas trop essayé !


             smiley

          • iris 9 décembre 2011 10:06

            moi je ne peut l’écouter -avec son ton professoral-on dirait que ’il détient la vérité-qu’a til fait jusque là avec ses potes au gouvernement ?? il cherche encore à gagner des sous ?? il ferait mieux de rester auprès de ses chevaux


            • Imhotep Imhotep 9 décembre 2011 10:29

              Cela ne vous gêne-t-il pas de mentir et de faire de telles affirmations ? Bayrou n’est plus au pouvoir depuis les années 90 et a combattu avec parfois beaucoup plus de force que d’autres opposants, en a fait un livre : Abus de pouvoir, ce pouvoir actuel. Que vous ne l’aimiez pas n’oblige pas à mentir scandaleusemnt. A lui prêter ces intentions on peut penser que sans doute ce sont les vôtres et que c’est ce que vous feriez, vous, si vous étiez à sa place. Souvent c’est le cas on prête aux autres ce que l’on est soi-même.


            • iris 9 décembre 2011 11:44

              bayroud es tun homme du sérail et du passé


            • Imhotep Imhotep 9 décembre 2011 12:50

              1 Bayrou n’est pas du sérail. 2 nous sommes dans une élection entre candidats mais non avec un seul candidat. Donc Bayrou est un parmi les autres. Les 4 seuls à pouvoir être au second tour, même si vous n’y croyez pas, sont Sarkozy, Hollande, Le Pen et Bayrou. Lequel de ces candidats est plus neuf que Bayrou, de l’avenir et non du passé selon votre expression.


            • penajouir penajouir 9 décembre 2011 16:48

              Votre adoration imbécile de Bayrou est ridicule, Ce type là n’est pas foutu d’aligner deux mots d’affilés sans bégayer. De plus ce type est de droite il suffit de lire son programme !


            • Vipère Vipère 9 décembre 2011 14:14

              Bonjour à tous

              Iris a rasion ! Bayrou est un homme du sérail. De droite. 

              Son programme est des plus alambiqués, des idées piochées majoritairement à droite, saupoudré lègèrement d’une pincée de socialisme ! Touillons et l’on obtient la même tambouille servi par la droite, honie !

              Bayrou est un libéraliste complexé, basta. Son Centre est singulièrement déporté à droite.

              Comme dit ma concierge, Madame Michu, « chasse le naturel libéral, il revient au galop » !


               


              • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 décembre 2011 14:19

                Bayrou est européiste à partir de là je vois pas comment il compte changer quoi que ce soit.

                Pour ces fans, si vous voulez vous pouvez voter pour lui chaque semaine :

                http://resultatselections-2012.over-blog.fr/


                • Vipère Vipère 9 décembre 2011 14:25

                  « Un homme neuf Bayrou » ?

                  Depuis le temps qu’il laboure les champs politiques à droite !

                  S’est-il illustré dans de quelconques actions sociales auprès des salariés ?

                  A-t-il combattu des inégalités à côté de manifestrants : le chômage, le mal logement, les délocalisations ?

                  Ce qu’il combat avec véhémence, au moins dans le discours : ses adversaires politiques, pas les inégalités sociales !



                  • franck2012* 9 décembre 2011 14:28

                    Il n’est plus en phase.
                    Son programme, copier/coller de 2007, est inadapté à la situation.
                    Il ressemble de plus en plus au personnel politique qu’il récusait . L’impression d’entendre un refrain vieux de 30 ans ...

                    Et pendant ce temps là, on se dirige de sommet bidon en sommet bidon, direct vers une récession sévère et durable. Il n’est tout simplement pas, avec ses idées et solutions libérales classiques, désarmantes de naïveté, l’homme qu’il imagine être.


                      • Guy Liguili Guy Liguili 9 décembre 2011 15:38

                        Bon, maintenant concrètement que propose-t-il de différend de Sarkozy ou Hollande ? Un plan d’hyper austérité de 100 milliards. En fait, il va tellement bien nous guérir que l’on sera tous morts d’inanition.
                        Personnellement ce sera le Front de Gauche !


                        • Vipère Vipère 9 décembre 2011 15:53

                          Guiliguili

                          Un dérisoire appel à acheter français, sans proproser des politiques cadres pour recentrer l’économie intérieure, en européiste convaincu, il ne pourrait contrer les recommandations de l’Europe, incitatives en matière de conccurence libre et non faussée entre les Etats-membres !

                          Bref, des arguties !


                          • clostra 9 décembre 2011 19:47

                            duo trio quatuor...fan des alliances improbables, quelques suggestions émises du genre :

                            « on vous a vu (copain-copain - ndlr) avec Eva Joly et avec Mélenchon »

                            « on vous a vu (copain-copain - ndlr) avec Jupé, qui-donc-de-droite »

                            ou bien quelques noms lancés au hasard...piochant dans le pot des « hommes d’appareil » du PS dont il oint le prototype de l’enfant barbare de gauche...Là on hésite, vraiment du coup on hésite fortement.

                            Et puis « cet enfant barbare » de droite qu’il « avoue » aimer !? (que ne fait-on sous l’emprise de la peur !)

                            Si je votais pour lui ce serait pour sa valeureuse équipière Marielle à qui on confierait bien l’épée de Jeanne d’Arc afin de pourfendre tous ces barbares !

                            lui aura-t-elle pas passé « ça » (?)

                            En tout cas, elle lui aura sûrement passé son sens de l’auto dérision, celle qu’on apprend tout petit à fréquenter les bonnes soeurs !

                            La république des enfants barbares...vaste programme !


                            • 100reproches 100reproches 9 décembre 2011 23:33

                              Allez Même FOG a passé un bon moment hier soir. 


                              j’ai trouvé tout de même plaisant de l’écouter, qu’il ait pris son temps pour développer une réponse de plus de 10 secondes avec des relatives dans la phrases.

                              AAAhhhhhhh ! que c’est bon quand les journalistes arrêtent de se contenter de chercher sans arrêt la petite phrase. Il y a des fois ça fait du bien de causer sérieux.

                              • franck2012* 10 décembre 2011 01:03

                                FOG a léché éhontément le cul de Bayrou à la fin de l’émission... on a décidément pas vu les mêmes choses ... d’ailleurs les bayrouistes sont des gens comme on dit poliment : Divergents ....

                                .... et c’est peu de le dire * smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès