Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande aime-t-il les riches ou les pauvres ? C’est dans le (...)

François Hollande aime-t-il les riches ou les pauvres ? C’est dans le domaine fiscal qu’il convient d’abord de chercher la réponse…

En réponse aux attaques de l'ouvrage de Valérie Trierweiler, " Merci pour ce moment ", François Hollande a eu ces mots : " Je suis au service des plus pauvres, c'est ma raison d'être ". Pour le Président de la République, son ex-compagne chercherait avant tout à se venger et mentirait en affirmant qu'il n'aime pas les pauvres. 

Toujours est-il qu’il faut considérer d’abord les actes et non les paroles pour se faire une idée précise de la valeur des propos présidentiels…

Les riches ou les pauvres sont avant tout des personnes physiques. En s‘intéressant au régime fiscal qui leur est appliqué, on peut savoir aisément quelles sont les personnes qui sont privilégiées par le système fiscal français et celles qui le sont beaucoup moins. Et en analysant l’action (ou l’inaction…) de François Hollande en matière fiscale depuis 2012, la réponse apparaît claire... 

A qui profite le manque de progressivité de l’impôt sur le revenu ? 

Dès lors que le nombre de tranches comme l’éventail des taux d’imposition ont été réduits et resserrés vers le bas notamment par Laurent Fabius, ministre des finances en 2000, l’IR n’est plus hélas calculé en fonction des « facultés » de chacun.

Le simple rétablissement de quatorze tranches d’imposition telles qu’elles existaient au début des années 1980, au lieu des cinq tranches actuelles (5,50%, 14%, 30%, 41%, 45%) aurait permis de rétablir une réelle progressivité de l'IR et de dégager des recettes supérieures aux 58 milliards d'euros qu'il a rapporté en 2012.

Mais François Hollande s’est contenté de porter le taux marginal de 41% à 45 % pour les revenus supérieurs à 150 000 €, mais sans toucher au reste, cela ne change quasiment rien et le système fiscal reste toujours dégressif pour les plus hauts revenus ! De plus, ce taux de 45% rapportera seulement 0,7 milliard € de recettes supplémentaires.

Pire, François Hollande et son premier ministre Jean-Marc Ayrault ont laissé perdurer en 2012 le gel du barème introduit en 2011 par le gouvernement de François Fillon. 940.000 contribuables ont basculé dans l'impôt, dont 400.000 sous le seul effet du gel du barème. Ce gel a été ensuite reconduit sur les revenus de 2012 et l’impôt payé en 2013, ce qui représente en fait une hausse déguisée supportée par les contribuables de 3,4 milliards d'euros ! 

Qui est favorisé par le maintien du quotient familial et du quotient conjugal ?

- Le montant de l’IR est modulé en fonction du quotient familial, un mécanisme qui prend en compte la taille de la famille mais subventionne davantage les familles riches que les familles pauvres, la réduction d'impôt étant en effet proportionnelle au revenu. Le plafonnement du QF a certes été baissé de 2000 € à 1500 € par demi-part pour les familles imposables en haut de l’échelle mais le système reste toujours aussi injuste compte tenu de la concentration des gains actuels sur les ménages les mieux lotis.

Le remplacement du QF par un crédit d'impôt, identique pour tous, serait bénéfique pour les familles modestes, pas ou peu imposées, car elles verraient leur niveau de vie augmenter sensiblement. Et que la France abandonne le QF (appliqué en Europe seulement au Luxembourg et en Suisse) et adopte un système de crédit d’impôt comme le font déjà l'Allemagne, la Belgique, le Canada, l’Espagne, la Hongrie, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, ne serait donc pas déraisonnable.

- Quant au quotient conjugal, il est imprégné d'un schéma familial daté, pour ne pas dire séculaire, où le chef de famille apporte des revenus au ménage et la femme s'épanouit dans les tâches domestiques. Il consiste à diviser la somme des revenus d'un couple par deux avant de lui appliquer le barème progressif. Ainsi pour un ménage où un conjoint gagne 54 000 € par an et l’autre 6000 €, l’impôt n’est pas calculé sur 60 000 € mais sur 30 000 € (revenus moyens du couple) puis le résultat est multiplié par deux pour arriver à l’impôt à payer.

La conséquence du QC est double. Il réduit fortement l'impôt des couples aisés dont l'un des membres - le plus souvent la femme - ne travaille pas ou très peu. Il permet en outre d’obtenir une réduction d'impôt d'autant plus élevée que le revenu principal est important. Pour un même revenu, les couples aisés sont ainsi avantagés au détriment des célibataires, des personnes séparées, des veufs ou encore des familles monoparentales. Le coût de cet avantage fiscal oscille entre 5,5 milliards €, d'après le Trésor, et 24 milliards €, selon la Cour des comptes. Et contrairement au QF, l'avantage retiré du QC n'est pas plafonné !

Qui s’enrichit grâce aux niches fiscales ?

Selon la commission des finances de l’Assemblée Nationale, les niches fiscales étaient évaluées à 72,7 milliards € en 2010, soit 3,5% du PIB. Mais d’après un rapport de la cour des comptes, réalisé sous le magistère de feu Philippe Séguin, celles-ci représentaient pour l’année 2009 146 milliards € ! Une somme colossale et une aberration économique puisque cette somme est trois fois supérieure au produit de l'IR payé par les particuliers ! 

Si certaines d’entre elles répondent à un souci d'équité ou à des mesures économiquement utiles, d'autres permettent surtout à une minorité de personnes de réduire fortement leur imposition tout en se constituant un patrimoine important. 

Certes, le gouvernement de François Hollande a plafonné quelques niches à 10.000 € au lieu de 18 000 € mais beaucoup d’entre elles sont totalement inefficaces et doivent être purement et simplement supprimées. Pire, l’ancien Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, a réussi l'exploit d'accorder à deux niches fiscales (Sofica et loi Girardin pour les DOM) des plafonds supérieurs à ceux fixés antérieurement par la droite ! 

François Hollande ne semble pas avoir imaginé un seul instant qu’avec la récupération d’un tiers seulement de ces recettes perdues, on réglerait une bonne fois pour toute les intérêts annuels de la dette publique qui se montent à 50 milliards € ?

Qui bénéficie de la fraude fiscale ? 

La fraude fiscale, par son ampleur et ses caractéristiques (au minimum entre 60 et 80 milliards € par an, selon le Syndicat national unifié des impôts), réduit aussi fortement les rentrées fiscales et accentue les inégalités, sans parler de l'optimisation fiscale qui fait le bonheur des avocats d'affaires. Ce sont essentiellement les grosses entreprises et les riches particuliers qui en bénéficient car ils peuvent faire de gros investissements déductibles de l’Impôt ou user de l’existence des paradis fiscaux. 

L’administration fiscale a perdu 25 000 emplois depuis 2002 sur l'ensemble de ses missions, dont une grande partie est concentrée sur des services qui forment le premier étage du contrôle fiscal, c'est-à-dire le service de gestion de l'impôt, le service de contrôle sur pièces et le service de programmation des contrôles fiscaux. Ces pertes d'emploi ont fragilisé la détection de la fraude et le contrôle fiscal dans son ensemble.

Suite à l’affaire Cahuzac, il a bien été procédé à un renforcement de 50 agents à la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) mais on est loin du compte, ce petit geste s’apparentant plutôt à un pansement sur une jambe de bois…

Un signal fort aurait dû être donné par la création d’au moins 2000 postes dans les administrations chargés de lutter contre les fraudes et par l’établissement de la liste « française » des pays considérés comme non coopératifs ou comme paradis fiscaux et judiciaires en accompagnant cette liste des sanctions infligées aux entreprises qui utilisent ces territoires. 

L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) plus progressif mais allégé

L’ISF a été si souvent remanié depuis 2011 qu'on y perd quelquefois son latin. Globalement, l'opinion publique retient surtout retenu que la droite a toujours eu en horreur cet impôt et que la gauche l'a réhabilité. 

Accédant à l’Elysée au moment précis où cet ISF super allégé par Nicolas Sarkozy devait être acquitté, François Hollande a mis en place une réforme plus globale dans le cadre du budget 2013 et le barème est redevenu progressif grâce à cinq tranches et cinq taux différents.

Mais si l’on analyse attentivement la réforme intervenue depuis 2012, quelques surprises apparaissent. L’ISF a été effectivement rétabli mais la disposition prise par Nicolas Sarkozy, au terme de laquelle le seuil de déclenchement de l’ISF ne joue qu’à compter de 1,3 million € de patrimoine, a été maintenu. En clair, le premier taux d’imposition de 0,50% prend effet à compter de 800 000 € mais seulement si ce seuil de 1,3 million € est atteint. 

Le nouveau barème est donc sensiblement allégé par rapport à la version antérieure à 2011 et il l’est aussi pour d’autres raisons : les taux applicables ont été abaissés de 0,55 à 0,50% pour la première tranche et de 0,75 à 0,70% pour la seconde, la tranche de 1,65% est supprimée, le taux marginal passe de 1,80 à 1,50% !

Au bout du compte, l'ISF sera moins lourd en 2013 sous la gauche (4,074 milliards € estimés) qu’en 2011 sous la droite (4,321 milliards €) et il faut interpréter ce tour de passe-passe pour ce qu’il révèle profondément : les socialistes, eux aussi, ne tolèrent l’ISF que dans une mouture allégée pour les milieux très aisés.

La fiscalité locale toujours aussi injuste

Les impôts locaux représentent une part de plus en plus importante du total des impôts : 12 milliards € pour la seule taxe d’habitation (particuliers) et 15 milliards € pour la taxe foncière sur le bâti et le non-bâti (particuliers et entreprises). 

Avec la décentralisation et les transferts de compétences de l’Etat vers les collectivités locales, l’augmentation des impôts locaux est très forte depuis plusieurs années et il n’est pas rare aujourd’hui pour un salarié de « sortir » presque un mois de salaire pour payer la taxe d’habitation et un autre s’il paye également la taxe foncière !

De plus, les bases de ces taxes sur les logements sont totalement archaïques car elles datent de 1961 (taxe foncière) et de 1970 (taxe d’habitation). Le montant à payer pour les contribuables ne dépend pratiquement pas du revenu fiscal déclaré, sauf pour les personnes qui ont des difficultés sociales graves et qui bénéficient d’exonérations partielles ou totales. Ainsi, comme le souligne la cour des comptes, " les ménages modestes ou moyens subissent proportionnellement un prélèvement plus lourd que les ménages les plus aisés ". 

C'est en grande partie l'ampleur des changements dans le domaine fiscal qui conditionne la possibilité de rétablir une certaine justice sociale et ce d’autant plus qu’à la fiscalité directe s’ajoute la fiscalité indirecte, dont on parle peu dans les médias (TVA, TIPP, taxes diverses représentant 65% des recettes budgétaires totales !), mais qui frappe durement les couches modestes et moyennes.

Naguère, Pierre Mendès France avait l’habitude de dire que si les réformes essentielles ne sont pas faites dans les six mois qui suivent l’installation d’un nouveau gouvernement, elles ne se font en général jamais. Au bout de 2 ans et demi de pouvoir socialiste, les choses sont maintenant claires…

 

Photo Creative Commons par Yahoo Images

 

Lire la suite du blog :

> Tous les articles


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 11 septembre 2014 17:22

    Il aura besoin de beaucoup d’amour car , d’après le Secours populaire, Plus de la moitié des Français sont guéttés par la pauvreté" ; http://www.lepoint.fr/economie/pauvrete-des-milliers-de-francais-vivent-avec-5-60-euros-par-jour-11-09-2014-1862241_28.php


    • zygzornifle zygzornifle 12 septembre 2014 08:43

      8,4 millions de citoyens sous le seuil de pauvreté, 9 500 000 chercheurs d’emploi à part cela la vie est belle pour le roi et sa cours ...... 


    • alinea alinea 11 septembre 2014 18:29

      Vous êtes sûr pour les impôts locaux ? On m’affirme le contraire, depuis quelques années déjà !! i.e, que la déclaration de revenus est demandée, et la taxe, en rapport !!


      • Albert Ricchi Albert Ricchi 11 septembre 2014 22:08

        Bonjour,

        Merci pour votre commentaire. Effectivement, il n’est pas facile de s’y retrouver dans ce mic-mac fiscal.

        La taxe est en partie en rapport avec la déclaration fiscale car il existe des exonérations totales ou partielles en fonction des revenus et de la situation de famille.

        Mais pour ceux qui sont au-dessus d’un seuil minima de revenus sans pouvoir bénéficier de ces exonérations, la taxe est identique pour tous quelque soit le revenu, sous réserve d’une même surface d’ appartement et dans un même endroit.

        Les coefficients de calcul étant différents suivant les départements, régions ou villes, fait dire aussi parfois que la taxe dépend du revenu. Mais ce sont les bases de calcul qui sont en cause. Les disparités du « potentiel fiscal par habitant » vont du simple au double entre les régions (67 euros en Corse, 111 euros en Haute-Normandie), du simple au quadruple entre les départements (296 euros dans la Creuse, 1.069 à Paris) et de 1 à 1.000 entre les communes..

        Cordialement
        Albert
        .


      • alinea alinea 11 septembre 2014 23:47

        Merci !
        Aussi, une question ; les communes « font » le tarif qu’elles veulent ou bien il existe des barèmes ?
        J’ai idée qu’elles font ce qu’elles veulent, mais peut-on, en tant que payeurs, en demander les calculs ??


      • Albert Ricchi Albert Ricchi 12 septembre 2014 15:43

        La taxe est égale au produit du revenu cadastral par les coefficients votés par les collectivités locales qui font à peu près ce qu’elles veulent pour la fixation de ces taux, d’où la grande disparité entre communes, départements et régions.

        Si on ne peut rien faire concernant ces coefficients votés par les élus, on peut en revanche contester le revenu cadastral retenu pour votre maison ou appartement. Le revenu cadastral (RC) est le revenu net normal moyen que le bien immobilier rapporterait à son propriétaire en un an, compte tenu du marché de la location au moment de référence.

        Chaque fois que le revenu cadastral est signifié, on a le le droit, en tant que contribuable, d’introduire une réclamation. Pour être recevable, la réclamation doit être introduite :

        • par lettre recommandée
        • dans un délai de deux mois à partir de la date de signification du RC (cette date figure sur le document)
        • auprès du bureau de contrôle du cadastre qui est compétent pour la commune où est située l’habitation (cette adresse figure sur le document de l’administration fiscale)
        • en mentionnant le revenu cadastral que vous proposez en remplacement de celui qui a été attribué à l’habitation.

        Cordialement

        Albert


      • alinea alinea 12 septembre 2014 17:18

        re-merci ! smiley


      • NicolasOlivier 11 septembre 2014 20:22

        Ségolène tweetera-t-elle sur le sujet ? Avec des fautes d’orthographe ? http://comment-conjuguer.fr/actu/segolene-royal/


        • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 11 septembre 2014 22:41

          En tout cas même s’ il est excécrable, c’ est toujours mieux que Sarko l mais je le reconnais, ç’ est la même politique : !Ces enfoirés sont tous des vendus : cadeaux aux grands patrons du cac 40, aux banquiers, privatisations,destruction de tous les acquis sociaux obtenus durement grace aux anciens ( communistes, syndicats,..), NWO, destruction famille et nation,etc ;; ; Bref en gros, c’ est de la merde !


          • gaston gaston 12 septembre 2014 20:28

            effectivement pour trouver pire que sarkozy il faut sortir de la cinquième république et aller dans les plus sombre époque de la France .... je ne comprend d’ailleurs toujours pas pourquoi ce salopard n’est toujours pas en prison , sans doute à cause des lenteurs de la justice , mais il ne faut pas désespérer !

            quand on parle d’impots il faut aussi expliquer aux veaux de Français qui accuse hollande d’avoir augmenter leur impots ,que c’est grace ou plutot à cause de sarkozy que leur impots ont augmentés , en effet ce pourri avait décidé à la fin de son mandat de ne plus indexer l’inflation sur le calcul des impots , voila pourquoi bcp de gens non imposable ce sont retrouvés imposable en mettant cela sur le dos de Hollande .... sacré veaux de Français , d’ailleurs faut vraiment être des veaux pour ^permettre à un minable comme sarkozy d’être élu , vrai ou pas vrai ???

          • Grizloff 11 septembre 2014 22:43

            je crois que le secret de cette énigme réside dans le choix des mots. Francois gros jean il aime les pauvres ou plus exactement ceux qui n’ ont pas assez d’argent . donc pauvres par definition puisqu’ils s’estiment pas assez riches. Vous savez ceux qui n’ont jamais assez d’argent ceux qui gagnent des milliards et qui investissent , spéculent , rachetent , vendent , trichent pour en avoir toujours plus. c’estde ces pauvres la dont on parle, tout devient clair.


            • soi même 11 septembre 2014 22:59

              Stupide comme article, Hollande est au abois, et va chercher où c’est le plus simple à chercher l’argent.

              Savez vous qu’il a été déjà retoquer par un manque de ressource l’année dernière ?

              Budget  : le déficit de l’Etat a été plus lourd que prévu en 2013http://www.lesechos.fr/16/01/2014/lesechos.fr/0203249911977_budget---le-deficit-de-l-etat-a-ete-plus-lourd-que-prevu-en-2013.htm France : Sapin annonce moins de croissance et plus de déficit cette annéehttp://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/0203763702560-france-sapin-annonce-moins-de-croissance-et-plus-de-deficit-cette-annee-1040981.php

              Je crois que vous vivez encore dans un nuage, vous savez le France le paquebot France , il est en train de sombrer !


              • Yohan Yohan 11 septembre 2014 23:05

                En attendant, pris de panique, il organise une réunion avec les apparatchiks du PS, alors qu’il avait dit « Moi président je ne serai pas le chef de la majorité » Moi Président menteur surtout


                • Robert GIL ROBERT GIL 12 septembre 2014 10:54

                  c’est surtout le president d’une petite caste :

                  Vidéo : LES VRAIS ASSISTES…C’EST LE MEDEF


                • Yohan Yohan 11 septembre 2014 23:11

                  Un petit rappel à mi mandat : https://www.youtube.com/watch?v=y-To-Frem9c


                  • claude-michel claude-michel 12 septembre 2014 08:22

                    l’impôt sur le revenu ? 

                    ne sert qu’a payer les intérêts de la dette...et encore pas dans la totalité..faut que le gouvernement emprunte de l’argent pour combler le trou.. !
                    En 2ans 1/2...le locataire de l’élysée à fait faire un joli bond a la dette...pour aider ses amis riches en premier lieu...Il n’aime pas les pauvres..il les met a « Paul-Emploi »...ou chez les pauvres de France..vous savez ceux qui augmentent tous les jours...grâce a sa politique de riche...et lui comme un pauvre couillon il répond au livre de son EX.. ?
                    Nous avions eu Sarkozy...le voyou de Neuilly (JFK)..nous en avons un nouveau mais lui fait du scooter pour aller chez ses belles...

                    • zygzornifle zygzornifle 12 septembre 2014 08:41

                      Comme tout politique de haut niveau il n’aime que lui et quelques amis proches, les autres ne sont que des outils servant à son ascension .....


                      • Fergus Fergus 12 septembre 2014 10:07

                        Bonjour, Zygzornifle.

                        Voilà une belle et pertinente définition des hommes et des femmes de pouvoir.

                        Il y a pourtant des gens désintéressés et soucieux du bien public dans le personnel politique, mais sauf à être dotés d’un charisme et d’une autorité naturelle hors du commun, ceux-là n’ont pas l’ombre d’une chance d’accéder au sommet, car cela nécessite d’écarter sans états d’âme la concurrence, fût-ce par des méthodes de voyou à la Sarkozy. Résultat : mandat après mandat, nous confions les clés du pouvoir à des médiocres.


                      • Robert GIL ROBERT GIL 12 septembre 2014 08:43

                        Pour les chanceux qui bénéficient encore d’un emploi, l’évolution de leur salaire s’est révélée pathétique ces dernières années. En fait, le revenu des salariés subit, depuis 2008, le tassement le plus spectaculaire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au même moment, par le jeu des licenciements, à la faveur de la réduction de leurs charges et de leurs coûts de production, par l’artifice du rachat de leurs propres actions cotées en bourse et enfin grâce à la générosité des subventions et autres crédits prodigués par les États, les entreprises n’ont jamais autant gagné !

                        voir : LE MANIFESTE DES « SANS DENTS » …


                        • Spartacus Spartacus 12 septembre 2014 10:11
                          Les démonstrations de l’ignorance de l’adaptation comportementale des individus face aux impôts devient aujourd’hui la reconnaissance de la ringardise des cocos.

                          Et voilà la éniemme démonstration ubuesque, qu’augmenter les impôts (toujours des autres) fait croire que la recette totale augmente...

                          Combien faut ils d’expériences qui prouvent le contraire pour les cocos comprennent ?
                          Déja qu’avec 1000 expériences communistes qui prétendaient chacune être un « vrai nouveau communisme », ils ont eu 1000 catastrophes, ils ne comprennent toujours pas !

                          La vision Marxiste de l’état !
                          La vision statique des revenus !
                          L’ignorance complète de la microéconomie et le mélange des torchons et serviettes.

                          Il n’y a que les cosos qui croient que les impôts ont pour finalité la lutte pour la pauvreté.

                          Ces gens là sont des jaloux pervers. Ils veulent que l’impôt punissent ceux qui ont plus de revenus que eux, simplement parce qu’ils sont des frustrés...

                          L’impôt est fait pour payer les services de l’état et pas autre chose, et surtout pas a « punir » les gens du crime de gagner de l’argent, parce qu’ils ont du talent, pris des risques, ou bien géré leurs revenus.

                          Les cocos pourriez vous lire le chapitre « microéconomie » des livres d’économie, pour être informé de la dynamique comportementale, et comprendre que plus d’impot c’est moins de recettes et donc l’inverse de vos croyances, moins d’argent redistribué pour les pauvres ? 

                          • Robert GIL ROBERT GIL 12 septembre 2014 10:30

                            sparagus, les entreprises privés coutent plus cher a l’etat ( donc a nous) que les entreprises publics...dvoici quelques chiffres :

                            200 milliards d’euros : c’est le montant de la richesse créée par le travail, détournée chaque année des salaires vers les profits, depuis 30 ans.

                            330 milliards d’euros : c’est le montant des richesses cumulées par les 500 plus grosses fortunes de France en 2013, en progression de 25 % par rapport à l’année 2012.

                            41 milliards d’euros : c’est le montant des dividendes versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40 en 2012, en augmentation de 5 % par rapport à 2011.

                            200 milliards d’euros : c’est le montant cumulé des aides publiques, déversées chaque année aux entreprises, sans contrôle ni contrepartie.

                            45 milliards d’euros  : c’est le montant des exonérations de cotisations sociales patronales accordées chaque année aux patrons.

                            80 milliards  : c’est le niveau de la fraude et de l’évasion fiscale.

                            10 milliards : ce sont les ressources en cotisations sociales aux horizons 2020 qui pourraient être atteintes en appliquant l’égalité salariale entre les femmes et les hommes (pour rappel les salaires des femmes sont inférieurs de 27% à ceux des hommes).

                            Alors que les profits, notamment des grands groupes, explosent, que les fortunes les plus insolentes s’affichent, que les caisses du patronat sont pleines, il est indispensable d’exiger une autre répartition des richesses...ou alors devant le cout exorbitants des entreprises privés, soit les nationaliser, soit les fermer, car elles ont fait la preuve qu’elle sont incapables de s’en sortir sans argent public !


                          • 1871-paris 1871-paris 12 septembre 2014 14:44

                            Mais Crazus, tu te relis parfois ???! tu parles que ce sont les Cocos qui sont


                            Dans l’erreur, 
                            dans la hargne,
                            la haine du riche ..
                            etc..

                            mais relis toi, ton message c’est quoi, un hime a l’appaisement des individus dans une société equitable ?
                            ALors nous ne demandons pas les kolkos, les kibouts, et autres connerie dont tu nous caricature a longueur de tes reponses ignares et abjecte suant la haine d’un devoirs d’équité du a ta PARTICIPATION A cette SOCIETE !
                            si tu n’es pas content va monté ta boite ton projet etc dans la jungle en Afrique Sub saharienne, ils sont libre eux aussi.. :mais non ici c’est trop douillé pour toi, tu peux bénéficier des structures de l’etat pour les gens que tu embauches et que tu exploites, cela te permet de les payer au lance pierre et d’etre compétitif, et comme tous tes copain escros de Jouy en Josace tu viens pleurer que les mechant coco te menent la vie dur et empeche l’expression de ta creativité entrepreuneuriale... 

                            Wouai votre creativité on la voie souvent et pas assez dans la salle des prétoires des trop peu conseil des prud’homme et autre cours d’appel civil pour regler des affaires d’abus de biens sociaux et autre escroqueries dans le genre, et tu voudrais qu’on lache la birde totalement, qu’on vous laisse les clef de la boutique de l’etat sans condition, mais tu reves !!!

                            nous ne voulons pas de kolcose, mais simplement le retour d’un ETAT FORT avec les Puissants, et Juste avec les Faibles, un ETAT qui Encourage les initiatives dans l’interet generale, et non un ETAT qui laisse aller ou il veulent les interets individuel sous couvert que leur agissement iraient iriguer tout la sociéte dans son essemble tel une incantation divine, seuls des crédules ou complices peuvent te croire au vu de l’etat generale mondial ou le liberalisme a amené le monde !

                            bande D’epicier ! vous n’est que les nouveaux marchands du temple rien de plus, pres a faire fortune sur n’importe misere dans le monde !

                          • Spartacus Spartacus 12 septembre 2014 16:54

                            @1881 

                            Cahuzac et Thévenous en puissance les cocos.
                            On ne peux pas apprendre à nager aux autres quand on ne sait pas nager soi-même.

                            Pour donner des leçons d’égalités aux autres encore faudrait il ne pas faire partie des iniquitaires profiteurs sociaux.

                            Jamais je ne souhaiterait avoir un statut ou des droits supérieurs aux autres comme toi le donneur de leçons....

                            Le gauchiste veut l’égalité uniquement par frustration et jalousie, car il refuse que l’individu par des choix individuels différents du sien devienne plus riche que lui.

                            Tu semble bien vivre l’antagonisme entre iniquité et inégalité et ne se te sent pas hypocrite quand les bénéfices des inégalités sont pour toi....

                            Pour toi une inquiété est qu’un droit acquisUn joyeux concept hypocrite bien coco des privilèges.

                            Tu veux bien partager, mais pas ses privilèges. Que les ressources des autres....

                            un ETAT FORT avec les Puissants, et Juste avec les Faibles :

                            En fait tu veux des fonctionnaires qui dominent les individus et entrave les libertés par la force....

                            le liberalisme a amené le monde ????

                            Renseigne toi un minimum et voyage ailleurs qu’au club de l’amicale EDF, pour t’ouvrir l’esprit.

                            Mais dans n’importe quel état libéral, (USA, Suisse, RU, Corée du sud) le pauvre est plus riche que 60% des autres états sur terre.

                            Votre égalitarisme c’est de la merde en boite. Regardez vous même les chiffres

                            En France les gauchistes du gouvernement avec leurs niaiserie taxophobes d’augmentations d’impots ont réussit en 2 ans à faire quelque chose d’extraordinaire

                            A diminuer le nombre de « pauvres » sur le papier.....Sauf qu’en réalité, calculé sur un revenu moyen qui a diminué, il y a plus de gens qui gagnent moins qu’il y a 2 ans... Les riches étant moins riches. 

                            L’égalitarisme c’est de la connerie. 1000 fois essayé 1000 fois un échec.


                          • eric 12 septembre 2014 10:35

                            Pas la peine d’aller cherche si loin. Une moitié de français paye l’impôt sur le revenu. Ce sont par définition, les plus riches.

                            De mémoire, 1,5% des ménages en payent 41,5% des montant.
                            10% payent 74% de l’impôt collecté.

                            Pour ceux là, avec les attaques anti-familles des socialistes notamment, l’impôt explose. Oo voyait hier sur une chaine française, un père de trois enfants cadre sup dont l’impôt est passé de 10 à 17 000 euro.

                            Le nombre de contribuables contraint de demander des délais de payement explose.

                            Hollande va exonérer, dit il, 3,4 millions de français d’IR. Ils font parti des plus riches par construction. Ils sont la classe moyenne supérieure (Le bas de la classe moyenne est par construction en dessous). Et....ils votent socialistes..

                            On a trouvé quelques milliards qui trainaient dans un pays en crise budgétaire et ou il y aurait 11 millions de pauvres dont la pauvreté s’accroit. On en fait cadeaux à ces riches socialistes.

                            Taxer à mort au point qu’ils ne parviennent plus à payer ceux qui bossent assez pour gager bien leur vie, pressurer les pauvres en diminuant les prestations sociales. Baisser les impôts de la classe moyenne supérieure.

                            Telle est la vérité fiscale du socialisme.

                            Parce que là sont les vrais montants. On peut longuement parler de l’ISF, mais il ne rapporte pas grand chose et il est tellement complexe qu’il n’est pas loin de couter plus qu’il ne rapporte.
                            On peut longuement évoquer le taux marginal d’imposition des 11 000 contribuables les plus fortunés, mais en les mettant à 100%, on arrive à quelques centaines de millions d’euro à tout casser. Des enjeux symboliques et non fiscaux. Des enjeux économiques quand même parce qu’ils se barrent, arrêtent de bosser ou finissent par passer plus de temps à chercher des niches fiscales qu’à créer de la richesse.

                            Fiscalement, les socialistes méprisent les pauvres et détestent ceux des riches qui le sont plus qu’eux.

                            Voila ce que nous disent nos impôts aussi bien que Madame Trierweiler.


                            • Albert Ricchi Albert Ricchi 15 septembre 2014 22:32

                              Bonsoir,

                              Merci pour votre commentaire que je partage pleinement.

                              Sur un point cependant, je serai plus réservé que vous. La moitié des français qui paient l’IR ne sont pas forcément les plus riches. Avec 150 milliards € de niches fiscales chaque année, la France marche sur la tête et de nombreux contribuables très riches échappent à l’IR.

                              D’autre part, l’IR n’est pas, et de loin, le principal impôt. Il y a aussi les impôts locaux ou les impôts fonciers et surtout la fiscalité indirecte (TVA, TIPP notamment) qui touchent les riches et les pauvres de la même façon et qui représentent l’essentiel des recettes fiscales (65% du total)

                              Cordialement
                              Albert


                            • Gieller Gieller 12 septembre 2014 11:50

                              A mon humble avis le constat n’est plus à démontrer...
                              Les articles qui tendent à dénoncer une réalité dont plus personne ne doute ne servent plus à grand chose...

                              Le temps est à l’action. il ne faut rien attendre des politiciens actuels ayant mandat national ou européen et reprendre tout ça en main en commençant par la base.

                              Refaire une constitution, mettre sur papier un système alternatif crédible, réunir les plus à mêmes de mettre en place la solution puis une fois que la soupe est prête descendre dans la rue pour virer tout ce petit monde et appliquer sur ce quoi on aura travaillé !


                              • gogoRat gogoRat 12 septembre 2014 13:15


                                @Gieller :
                                 travailler collaborativement pour une nouvelle constitution. Oui l’idée semble bien commencer à prendre corps ... tout doucement ... mais rien ne sert de courir _ « festina lente » ! (hâte-toi lentement)

                                cf http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/atelier-constituant-147669
                                ou http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/etienne-chouard-l-atelier-46668
                                ...

                                à propos d’atelier constituant , il semble alors que le retour d’expérience évoqué par Etienne Chouard apporte de l’eau au moulin d’une idée de cahiers de doléances modernisés ...

                                 Avec à la fois moins de prétention (effets escomptés bien plus progressifs et découplage de l’exercice du Pouvoir fondamentalement permis)
                                et plus d’ambition démocratique ( travail collectif non plus ponctuel, mais permanent ) ,
                                la mise en place collective de cahiers de doléance devrait pouvoir permettre à la fois

                                • - de préparer la rédaction d’une constitution
                                • - de structurer démocritiquement les ateliers constituants , et les échages entre eux
                                • - d’envisager un autre horizon que la constitution, et d’autres techniques démocratiques que le seul tirage au sort ...

                                 (Rappel d’une suggestion : 
                                 un même poids de témoignage et d’expression des ses convictions/opinions accordé à chaque citoyen : poids-témoignage fractionable à l’infini en autant de cautionnements relatifs que souhaité - parmi seulement les doléances qui vous touchent et pour lesquelles vous savez avoir un avis pertinent et argumenté )

                              • Tartine et Voltaire Tartine et Voltaire 13 septembre 2014 11:24

                                tout à fait ! Il faut écouter son entourage, personnellement, autour de moi, les gens n’en peuvent plus ! ils en ont marre de ces bonimenteurs qui « s’amusent » du peuple ! Pendant ces bientôt trois années de pouvoir, Hollande fait passer ses réformettes pour des impératifs sans rien justifier, et nous ballades avec des sujets sociétaux pour endormir le peuple ! Exemple son mariage pour tous qu’il aurait pu faire passer ultérieurement, il n’y avait aucune urgence ! et çà continue avec les théorie du genre et tout le blabla ! C’est à se demander combien de sujets aussi débiles il a encore dans sa sacoche pour nous balader jusqu’en 2017 ! Il FAUT que çà cesse et que les français aillent à contre courant de ces crétineries pour se concentrer sur l’essentiel !


                              • Gauche Normale Gauche Normale 12 septembre 2014 14:26

                                Depuis les années 1980, en plus de la dérégulation des flux financiers et des privatisations gabegiques, tous les gouvernements successifs se sont efforcés de baisser les impôts des plus riches : IRISFdroits de successionIS... les « socialistes » ont été les champions en la matière avec le soutien parfois de pas mal de groupes politiques qui siégeaient à l’Assemblée en 86...


                                En plus, la France a « exporté » un truc génial dans des dizaines de pays : la TVA. Comme c’est une flat-tax (taux unique), elle pèse mécaniquement plus lourd sur les plus pauvres que sur les plus riches. Sans compter la CSG, payée par tous, y compris les chômeurs, les pauvres... De quoi faire mentir la rumeur des 50% des foyers qui ne paient pas d’impôt  !

                                Bref, c’est pas demain la veille que l’impôt se remettra à honorer efficacement son double rôle de financement des services publics (les intérêts de la dette en vampirisent les recettes) et de baisse d’inégalités/pauvreté...

                                • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 12 septembre 2014 23:52

                                  Quand on élit un ancien « Youg Leader » de la French-American foundation, il ne faut pas s’attendre à une politique en faveur des plus démunis.

                                  Lors de l’élection de 2012, j’avais pourtant prévenu tout le monde que nous aurions tous les hémorroïdes enflammées.

                                  Je m’étais fait insulter à l’époque et on m’avait traité de cynique, de Sarközyste et de nombreux noms d’oiseaux.

                                  Maintenant, mes « prophéties » se réalisent.

                                  Sarközy en a rêvé et Hollande l’a fait !!!
                                  Le plus bel exemple est l’ANI qui a permis au gouvernement d’avoir la gratitude éternelle du MEDEF.
                                  50 ans de recul dans la législation du travail par un gouvernement « de gauche », il fallait oser !!!

                                  Comme d’habitude d’ailleurs, les réformes « douloureuses » (pour les oligarques, mon œil) sont toutes initiées par « la droite », rejetées suite à la fronde populaire, puis sont entérinées par la « gauche » dans le calme social le plus plat.

                                  Le jour où les couillons arrêteront de croire tous ces parasites (boni)menteurs et ne se rendront plus aux urnes pour cautionner cette escroquerie l’humanité aura fait un grand pas.
                                  Ce n’est pas demain la veille, hélas !!!

                                  Alors arrêtez de pleurer sur votre propre sort, si cette situation perdure, c’est bien de votre fait.

                                  P.S. Ne votez surtout pas blanc, la réforme « hollande » sur le bulletin blanc est une escroquerie !!!
                                  Juste un petit coup de peinture pour faire un cache-misère. Le vote blanc ne sert qu’à les conforter dans leur position car ils le reconnaissent comme « indécis », pas comme « opposé » !!!

                                  Le seul moyen de réellement les faire trembler, c’est « d’aller à la pêche » !!!

                                  Parce qu’à ce moment là ils n’auront plus AUCUNE légitimité.


                                  • Tartine et Voltaire Tartine et Voltaire 13 septembre 2014 11:16

                                    bonjour, qu’appelez vous « aller à la pêche » ? 
                                    je crois qu’il est temps surtout de se mobiliser pour une grève générale !
                                    mais les français attendent encore de faire l’expérience de ce qu’ils ont perdu !

                                    J’ai lu dans un magasine que les gamins n’auraient plus droits aux visites de préventions dentaires. C’est une preuve que l’avenir est compromis, toucher à la santé des enfants « faute de budgets » alors que les nantis continuent à s’enrichir et que la fraude fiscale est soutenue c’est révélateur d’un pouvoir qui n’a que faire des « sans dents » ... Hollande n’est qu’un imposteur et un menteur, comme ceux qui l’ont précédé !


                                  • lloreen 14 septembre 2014 15:06

                                    "Comme d’habitude d’ailleurs, les réformes « douloureuses » (pour les oligarques, mon œil) sont toutes initiées par « la droite », rejetées suite à la fronde populaire, puis sont entérinées par la « gauche » dans le calme social le plus plat."

                                    Oui, c ’est un excellent résumé.
                                    J’ ajoute que c ’est sous un gouvernement socialiste qu’ il y a eu les guerres...


                                  • lloreen 14 septembre 2014 15:10

                                    "

                                    Le seul moyen de réellement les faire trembler, c’est « d’aller à la pêche » !!!

                                    Parce qu’à ce moment là ils n’auront plus AUCUNE légitimité.« 

                                    Il n’ ont jamais eu de légitimité.

                                    Ces gens se sont arrogé des prérogatives parce que les autres se laissaient faire.

                                    Ils ont repris à leur compte l’ adage qui veut que »Qui ne dit mot consent".

                                    C ’ est au moment du NON au traité de Lisbonne suite au referendum et au passage en force par l’ article 49 al. 3 de la constitution de 1958 que les français auraient dû descendre en masse dans les rues.

                                    Il ’ est jamais trop tard pour bien faire.

                                    Il n’ y a que la souveraineté personnelle et le libre arbitre.Le reste, c ’est de la broderie.


                                  • smilodon smilodon 13 septembre 2014 21:13

                                    Ma mère qui à 83 ans, qui est veuve et qui « gagne » 1050 euros de retraite mensuelle « nette », qui vivrait seule sans la présence de mon frère, quand elle a reçu son avis d’imposition, n’en croyait pas ses (vieux) yeux !... 716 euros elle doit donner avant lundi prochain minuit !..... C’est pas les « pauvres » qu’il aime le « père françois », c’est les morts !..... Mais nous n’avons peut-être pas encore tout vu !... Nous sommes gouvernés par la « gauche », la meilleur ami de l’homme après le chien et le voisin !.... Pourquoi pas un impôt « post-mortem », pour tous les gueux qui mourraient trop tôt, d’après les études « scientifiques » ??..... Faire payer encore les « déjà morts » ou même les « pas encore nés », m’étonne que la « gauche » n’y ait pas encore pensé !... Pourvu qu’eux se gavent jusqu’au bout !... Au bout de nous !... Déjà morts, encore vivants, ou même pas nés !....... Vive les socialistes !... Y’en avait encore au moins 34 au début de ce quinquennat !.. Un peu moins autour de la table en 2014. Mais encore trop nombreux !.. Y’a même encore des « sans dent » qui voteront pour eux en 2017 !...... Y’a que sans bouche ou même sans crâne qu’ils comprendront !... Peut-être !.... Adishatz.


                                    • lloreen 14 septembre 2014 14:57

                                      Peu importe l’ identité du président et de la couleur de son parti, le pouvoir est aux mains du cartel financier c ’est à dire d ’une poignée de personnes privées propriétaires de la FED ( réserve « fédérale » américaine).
                                      Ce sont elles qui imposent leur dogme inique .Tant que les gens accepteront de se laisser imposer ce système financier qui est une escroquerie basique, ils ne devront s’ étonner de rien.

                                      Michel Collon, journaliste d’ investigation mène un excellent regard sur la situation.
                                      Vidéo : la crise racontée aux imbéciles.

                                      https://www.youtube.com/watch?v=d0dyUnTzTYs

                                      Et le prochain président de la République (qui est une corporation privée comme il ressort de cette information) ne changera pas sa ligne de conduite pro cartel bancaire d’ un iota.Pour la bonne raison qu’ il est la pièce maitresse de ce système mafieux.

                                      UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                                      Non-registered name or business unit
                                      LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                                      CountryFrance WCountry code241
                                      Post office box number

                                      Post office box town

                                      Telephone number

                                      Fax number

                                      Name primary executive
                                      WActivity (SIC)9199 UPIK® Record - L LRegistered company nameFRANCE REPUBLIQUE
                                      Non-registered name or business unit
                                      LD-U-N-S© Number274276133 LRegistered address10 PLACE VENDOME LPost code75001 LCityPARIS
                                      CountryFrance WCountry code241
                                      Post office box number

                                      Post office box town

                                      Telephone number

                                      Fax number

                                      Name primary executive
                                      WActivity (SIC)8699

                                      • lloreen 14 septembre 2014 15:14

                                        L’ impôt sur le revenu est une arnaque.

                                        http://www.youtube.com/watch?v=FxzQrPmTClg

                                        En France comme aux Etats-Unis, d’ ailleurs.

                                        Pour ceux que le sujet intéresse, voici le lien pour les Etats-Unis.
                                        https://www.thelawthatneverwas.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès