Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande classe sans suite l’affaire Clearstream

François Hollande classe sans suite l’affaire Clearstream

Premier secrétaire du Parti socialiste et concubin de madame Royal, François Hollande dépose le bilan de son année 2006 dans les Inrockuptibles cette semaine, en « refaisant » Clearstream comme d’autres refont le match.

En cette période de bûche et de vœux, de rétrospective et d’espoir, le numéro « Best of 2006 » des Inrockuptibles, avec en couverture le peinturluré et inchantable Philippe Katerine, ne faillit pas à la règle, et propose à quelques acteurs du cru 2006 de revenir sur leur année. Christine Angot, Joey Starr et Laetitia Casta, ou encore Christophe la tortue de la Nouvelle Star se prêtent au jeu. Mais le plus spectaculaire d’entre tous est incontestablement François Hollande. « Flanby » comme l’ont surnommé les Guignols, dresse sur deux pages son constat de l’année écoulée. Rien jusqu’ici de très sismique, six paragraphes où il dit rien, ou du banal, enfin en apparence. Si on se rapproche, et si on lit les propos du successeur de Jospin, on a de quoi bondir.

Sur les scandales, on peut lire : « 2006 fut aussi l’année du retour des scandales, des affaires, des révélations, avec leurs gorges profondes, leurs corbeaux, leurs faussaires. Des généraux supposés garder des secrets qu’ils retracent, comme des moines copistes, dans les cahiers à spirale ; des industriels, spécialistes de géopolitique, qui se vengent de l’ingratitude de leurs patrons en dénonçant leurs rivaux par la manipulation de feux listings ; des informaticiens sans scrupule qui trompent des journalistes sans méfiance, lesquels font tomber dans des pièges des juges sans défense ; et je n’oublie pas les ministres qui utilisent les acteurs précédents à des fins de déstabilisation d’un ou plusieurs de leurs collègues du même gouvernement à côté de qui ils siégeaient pourtant, comme si de rien n’était, chaque mercredi autour de la même table pour régler, paraît-il, les grandes affaires de l’Etat. »

Denis Robert, journaliste "sans méfiance", mis en examen dans l’affaire Clearstream, pour « recel de faux et abus de confiance », appréciera. Le juge Van Ruymbeke, « sans défense » appréciera de même. Le temps d’apprécier cet aller, ils dégusteront ce retour. Même page, paragraphe suivant, consacré aux « Règlements de compte » :

« De cette affaire Clearstream, les Français n’auront sans doute rien compris. Blanchiment d’argent sale ? Conflits de personnes au sein d’une grande entreprise européenne (EADS) ? Ou machination politique ? Mais y avait-il quelque chose à comprendre autre que le dérèglement des mœurs, des usages, des pratiques ? « Clearstream » n’est un scandale que parce qu’a été mis à jour le climat de haine dans lequel vivent les protagonistes d’un régime finissant. Quand il n’y a plus au sein d’une famille politique ni débat d’idées ni choix démocratique du successeur légitime, c’est le règlement de comptes qui fait office de sélection. Ce n’est plus le meilleur qui gagne, mais le survivant. »

En deux paragraphes secs, François Hollande, rouage essentiel de la machine à gagner royaliste, a réussi à exécuter tout le travail de Denis Robert. En même temps qu’il assène une terrible vérité : Clearstream n’est effectivement devenu un scandale qu’à compter du jour où les politiques s’y sont trouvés mêlés. Et c’est bien là le problème. C’est bien là le scandale, et Hollande aurait été bien inspiré justement de continuer dans ce sens-là, en ajoutant que Clearstream, la lessiveuse luxembourgeoise radiographiée par Denis Robert, était en soi un gigantesque scandale, représentait en soi un trou noir de la finance dont l’existence même au cœur de l’Europe est inadmissible. Et François Hollande et ses amis socialistes auraient été bien inspirés d’évoquer cette affaire-là, qui n’est pas « de mœurs », dans leurs meetings, et de se faire plus entendre que maintenant pour soutenir par exemple Denis Robert, pas si naïf que le premier secrétaire du PS le laisse entendre.

Mis en examen, soutenu par quelques-uns, le journaliste qui s’est fatigué bien des yeux à examiner les listings et à comprendre comment la dissimulation était effectuée à l’échelle mondiale, sera sans doute dépité d’apprendre que le patron d’un des deux plus grands partis de France laisse entendre d’une part que les Français n’ont « rien compris » à tout cela, et que d’autre part, il n’y avait peut-être... rien à comprendre. Rien en tout cas de bien nouveau que la politique et ses mesquineries.

Les chambres de compensation, les comptes dissimulés, l’argent qui disparaît, le chef d’un des deux plus importants partis de France laisse cela aux journalistes « sans méfiance » et aux juges « sans défense ». Clearstream ? Affaire classée.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • jrr (---.---.75.28) 22 décembre 2006 12:49

    Cher François Hollande

    ... des « journalistes sans méfiance » sont-ils vraiment des journalistes ?...

    jrr


    • Lautreamont (---.---.178.243) 12 janvier 2007 21:50

      il est quand meme formidable que les francais et les autres ne cherchent pas a comprendre la gigantesque machine a blanchir qu’est clearstream, j’invites tout le monde a lire les excellents bouquins de denis Robert a ce sujet (le pauvre c est le pot de terre contre le pot de fer) de meme que les autres livres notament black list de la meme maison d editions les arenes, ca se lit comme un roman et c est un recentrage bien utile pour chacun.

      dans la meme veine, life of an economic hitman...

      la politique francaise me repugne et c est a regret que je dis cela car ca ne me fait plus rire. nous vivons comme des petits soldats en plastique dans une grande main invisible.

      mais clearstream c est le debut de l iceberg, regardez un peu le fonctionnement de la FED, la worldbank... ca veut dire quoi illuminati ?

      je prepare une mission dans la constellation alpha du centaure....envoyez moi vos dons car Al quaida est deja la bas... smiley


    • rjolly (---.---.227.38) 22 décembre 2006 13:38

      Arnaud Montebourg a participé à la commission d’enquête parlementaire sur Clearstream (cf L’affaire Clearstream expliquée à un ouvrier de chez Daewoo). Si le PS gagne, cet ex-candidat aura peut-être un rôle important dans le futur gouvernement. Compte-t-il y mettre l’affaire à plat ? (Je veux dire, auprès du Luxembourg ; on s’en fiche des chamailleries entre ministres UMP.)


      • Sam (---.---.154.147) 22 décembre 2006 13:53

        On ne saurait mieux dire. Claire, concise et aiguisée critique de l’inexistence idélogique de Hollande.

        Ou plutôt de son conformisme droitier total. Il ne veut pas voir, car il ne veut pas attaquer les marchés. Hollande, c’est Rocard, c’est Jospin, c’est Mauroy, c’est Dray, c’est Vaillant...Pour eux, le capitalisme a gagné. Il ne s’agit même pas de dénoncer, a fortiori de résister. Juste lisser les mots durs, peigner la fourrure du tigre, pour qu’il continue à vous abandonner un morceau de la proie.

        Une honte. C’est une honte si Hollande représente son parti qui représenterait la gauche dans ce pays.

        Il n’est pas question que je vote pour ces individus-là.


        • bb (---.---.134.117) 22 décembre 2006 15:08

          Mais ce pauvre François ne peur rien savoir. 0 moins qu’un ancien de la corrèze ne lui parle aussi de certain marchés de l’eau dans certaines residences administrées par certains syndics. L’eau chaude selon laquelle il faut 14l de gaz oil pour la chauffer et ou il en fallait plus de 30l pour avoir ce résultat regional. ca c’est interessant bb


          • mcm (---.---.121.69) 22 décembre 2006 15:15

            Hé oui la gauche et la droite ? Un qui épluche les oignons et l’autre qui pleure ! Un pour tous et tous pourris !

            Droite ou gauche, gauche ou droite, la France exsangue ne sait plus quoi voter pour déblayer ces voleurs ambidextres, ces parasites qui monopolisent démocratiquement (sic) le pouvoir.

            Il y a un parti que la droite et la gauche diabolisent à l’unisson depuis trente ans, c’est celui-là que je choisis !

            Pourquoi ?

            C’est simple : les ennemis de mes ennemis sont mes amis !


            • ula (---.---.215.176) 22 décembre 2006 22:25

              pov naze !!!!!!!!!!


            • Reinette (---.---.115.75) 8 janvier 2007 14:28

              On le sait pourtant depuis seulement 8 ans : le Forgeard appartient à un gang organisé. Et protégé.

              Souvenons-nous, c’était en 1998. Lionel Jospin, alors Premier ministre, décide de privatiser l’Aérospatiale et de la fusionner à Matra, propriété du marchand de canons et mogul de la presse Jean-Luc Lagardère. Matra obtient 31,5 % du nouveau groupe baptisé EADS, pour un coût inférieur de 38 % au cours en Bourse de l’action Aérospatiale.

              L’air de rien, l’État vient de faire à Lagardère un cadeau de plus d’un milliard d’euros.

              C’est que l’on s’arrange en famille :

              ...René Ricol, l’expert-comptable mandaté par Jospin pour régler la privatisation, travaille aussi comme prestataire de services comptables pour le groupe Lagardère...

              ...Jean-Louis Piette, chargé par Lagardère de représenter les intérêts de Matra dans les négociations, est l’un des ex-collaborateurs de Jospin au parti socialiste...

              ...Jean-Louis Gergorin, artisan de la fusion avec l’allemand Daimler-Chrysler et future gorge profonde dans l’affaire Clearstream, est un excellent copain de promo de Dominique de Villepin...

              ...Quant à Noël Forgeard, alors PDG de Matra Hautes Technologies et futur PDG d’Airbus, c’est un ancien conseiller de Jacques Chirac...

              ...Sans oublier Lagardère junior, ami de tout le monde, et qui à présent mobilise ses organes de presse en faveur de Nicolas Sarkozy.

              Comparé au milliard d’euros escamoté en 1998 pour farcir la poche du proprio de Paris-Match, le délit d’initié de Forgeard, c’est que dalle. Mais il fallait bien sacrifier le veau malade pour sauver le troupeau. En lâchant l’un des siens - pas trop méchamment quand même : le veau est chargé d’apporter « sa contribution au redressement d’Airbus par une mission jusqu’à la fin de l’année », dixit Perben - le pouvoir se prémunit « contre le risque d’une subversion généralisée ».

              Les beaux pigeons n’ont pas fini de roucouler.


            • Reinette (---.---.115.75) 8 janvier 2007 14:35

              Avant l’affaire Clearstream et les délits des initiés Forgeard et Lagardère qui ne savaient rien, on se devait d’évoquer EADS avec déférence. Il s’agissait tout de même du fleuron de l’industrie européenne, qui tenait la dragée haute aux États-Unis.

              À peine pouvions-nous faire remarquer du bout des lèvres son implication dans la fabrication et la commercialisation de matériel de guerre.

              Mais, alléluia, ces temps sont maintenant révolus et nous pouvons nous gausser à loisir. Par exemple, pour la conception d’avions sans pilote, les fameux drones, Français et Allemands d’EADS travaillent sur des projets différents. Alors que l’Hexagone tente désespérément d’élaborer l’Euromale, inspiré d’un drone israélien, on s’échine outre-Rhin sur l’Eurohawk et le Barracuda.

              Mais ne regrettons pas ce manque d’harmonisation, les forces de répression seront bien assez tôt équipées de ces sales engins.

              Surtout que des petites entreprises pas transnationales du tout poussent gaiement à la roue : Tecknisolar, basée à St-Malo, s’est targuée lors du salon de l’armement Eurosatory d’avoir élaboré un petit drone fonctionnant à l’énergie solaire :

              « Cet équipement est particulièrement adapté au survol de manifestations rassemblant plusieurs milliers de personnes. En cas de débordement, il peut identifier rapidement les émeutiers grâce à sa caméra embarquée, et les immobiliser en projetant du gaz », avançait alors son gérant.

              Les premières fois, ça risque de surprendre un tantinet. Mais nous nous y habituerons...


            • jrr (---.---.75.28) 22 décembre 2006 16:24

              Un lien intéressant, qui montre à quel point la presse française est « dirigée » : http://www.letemps.ch/template/international.asp?page=4&article=196782


              • Jules Lebenet (---.---.135.204) 22 décembre 2006 16:57

                Ce qui est vraiment incompréhensible dans cette affaire, c’est que si, comme c’est vraissemblable, les LISTINGS ont été traffiqué par LAOUD. Seul SARKOSY est monté sur ses grands CHEVAUX laissant entendre que c’était CHIRAC/VILLEPIN les commenditaires.

                Ce qui est bizarre, c’était qu’il y avait aussi STRAUSS-KAHN de désigné sur ces listings. Mais là, aucunes réactions de sa part ??????? smiley

                Par contre tout le monde se rappelle la sortie de HOLLANDE contre VILLEPIN à l’assemblé nationale. Et la déstabilisation de VILLEPIN venant autant de la gauche que de la droite. smiley

                Et maintenant nous voici avec le match obligatoire SEGOLO/SARKOSY et les éternels épouvantails :LE PEN et l’abstention qui sert de pot miel pour attrapper les déçus. smiley

                Que le monde est bien fait. Tout ce termine comme cela à commencer. Sauf qu’on a perdu des entreprise, des salariés du privés, des jeunes, des vieux, des sous, ...etc...

                Donc QUESTION : Pourquoi HOLLANDE CLASSE SANS SUITE UNE AFFAIRE QU’IL A QUALIFIE LUI-MEME DE SCANDALEUSE AFFAIRE D’ETAT. Pourquoi DSK s’est contenté de ne rien faire ?

                N’y a-t’il pas des bénéfices secondaires dans cette affaire ?


                • rock.marshall41 (---.---.47.157) 22 décembre 2006 18:07

                  Tous derrière Denis Robert, amis grolandais.

                  Si Le PS a des couilles, qu’il défende Denis pour son courage et son travail d’investigation quitte à ce que pas mal de tête au ps tombent.


                  • Sam (---.---.154.147) 22 décembre 2006 21:53

                    On le sent venir. Le seul qui va casquer, à part Lahoud, c’est Denis Robert.

                    Tous derrière Robert et pétition entre autres à l’appui ! smiley


                  • Ocsena (---.---.239.78) 22 décembre 2006 22:54

                    Cleartream : 22 12 06 Villepin devant les juges

                    « Difficile de savoir si la justice française y voit plus clair dans le nébuleux dossier Clearstream. La nuit a été longue, très longue pour le premier ministre Dominique de Villepin. Il n’est sorti qu’à 3 heures et demi ce vendredi d’une audition qui a duré 17 heures au total », déclare un réputé canard..

                    La seule chose claire, en tout cas, que chacun peut savoir de bon sens et de façon irréfutable c’est que 17 h c’est pas assez s’il est coupable, et c’est beaucoup trop s’il ne l’est pas. En considération de la 2e hypothèse où les juges sont forcément cinglés, on en conclut indubitablement que Guillaume Seznec était innocent. CQFD !

                    http://ocsena.ouvaton.org


                    • Sam (---.---.154.147) 23 décembre 2006 11:00

                      Il est sorti épuisé, le pauvre brushing à sa maman...

                      Z’auraient dû le garder...

                      Oui, je sais, les soldes avant l’heure ça casse le commerce ; faut reconnaître qu’on a du mal à lui trouver une utilité à celui-là.


                    • dégeuloir (---.---.87.61) 24 décembre 2006 19:31

                      lol......quand ça va étre le tour à Sarko.....les sondages ne vont pas s’en remettre............ smiley


                    • moebius (---.---.56.98) 22 décembre 2006 23:15

                      croa ! croa ! croa ! décidemment vous ne faites confiance qu’aux corbeaux


                      • moebius (---.---.56.98) 22 décembre 2006 23:23

                        il n’y a pas d’éléments nouveaux qui permettent j’usqu’à présent d’acréditer l’innocence de Seznec. C’est banal mais c’est comme ça et les juges sont forcément ripoux et moi trés naif


                      • André Chenet (---.---.62.185) 23 décembre 2006 21:06

                        Une fois de plus, Hollande démontre, le « flop » d’un parti qui n’a plus de socialiste que le nom... Très grave hérésie de sa part d’escamoter ainsi le fond d’une affaire qui révèle la corruption extrême inhérente à l’économie capitaliste mondiale. Déjà, les candidats socialistes n’avaient pas fait grand cas de cette affaire. Qu’est-ce cela signifie quand on sait que Cleartream révèle exactement le pourrissement paroxystique d’un système contre les exactions duquel se sont dressés, dès le XIXe siècles, tous les fondateurs de l’humanisme socialiste ? Comment les représentants d’un parti de gouvernement auraient-ils pu ignorer cette gigantesque lessiveuse de l’argent non déclaré ? Se seraient-ils servi de Clearstream pour alimenter les finances occultes du parti ? On peut décidément se poser beaucoup de questions. Il n’en reste pas moins qu’en réduisant à des miettes médiatiques le plus grand scandale financier des temps modernes, Monsieur Hollande rentre dans le rang des Chirac, Sarkozy & consorts, en prenant pour des cons les Français sensés ne comprendre rien à rien. Non, les Français ne sont pas si cons qu’il y paraît, seulement de plus en plus désabusés par les mensonges et la lâcheté de leurs gouvernants. Monsieur Denis Robert a accompli un magistral travail au long cours dans la tradition des plus grands journalistes d’enquête, et, en tant que Citoyens d’une république démocratique, nous devrions l’honorer et le soutenir. Pour avoir brisé le sceau du secret, il risque l’anéantissement, car les « requins de l’ombre » sont moins disposés que jamais à le laisser tranquille. En le soutenant, non seulement nous contribuerons à la défense de la liberté d’expression de plus en plus menacée, mais surtout nous affirmerons notre volonté collective de n’être plus exclus des processus juridico-politiques qui fondent une véritable démocratie.


                        • FredSud37 (---.---.66.173) 24 décembre 2006 18:08

                          Contrairement à ce qu’affirme une certaine presse à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon, celui-ci ne se rallie absolument pas à la candidate officielle de la « gauche caviar ». Pour obtenir de plus amples informations, je vous conseille vivement de lire l’article écrit par le principal intéressé et qui se trouve : ICI.


                          • dégeuloir (---.---.87.61) 24 décembre 2006 19:28

                            ..........lol............ smiley Mélanchon. !.!.!...combien de divisions ? .........lol


                          • FredSud37 (---.---.95.112) 25 décembre 2006 11:33

                            (.....) « Si le rassemblement venait à s’opérer autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, ce serait un nouveau pas, concret et sensible, vers la rénovation de l’ensemble de la Gauche de transformation sociale. Une rénovation qui exige le dépassement des clochers et des questions de prééminence partidaires ». (.....)

                            Extrait de « La candidature Mélenchon, une perspective de victoire » disponible : ICI.


                          • Chômeur (---.---.18.96) 1er janvier 2007 11:24

                            A force de « Mélencher » serviettes et torchons, le Sénat est condamné à disparaitre comme le mur de Berlin pour accepter n’importe qui dans ses murs ! Les grands électeurs qui sont derrière et complices de cette farce sont ou seront témoins de la disparition de cette « noble » assemblée de recasés et souvent cumulards ? smiley


                          • FredSud37 (---.---.189.243) 1er janvier 2007 18:22

                            (.....) Dans les conditions actuelles, le Parti Communiste, quelle que soit sa faiblesse électorale, est le lieu de plantation de la force nouvelle. Mais cela non plus ne lui est pas acquis pour toujours. Pourtant il y a urgence. Car il faut y revenir : en France comme dans le reste de l’Europe et du monde il s’agit de passer à l’invention d’une autre voie à Gauche, au delà de la faillite du Communisme d’Etat et du naufrage de la Social-Démocratie dans le Social-Libéralisme. C’est le raisonnement fondateur de l’association Pour la République Sociale que je préside. Il est proposé à toute la Gauche et non aux uns pour nuire aux autres ! Ce n’est pas un prétexte à dispute pour justifier des répartitions de circonscriptions. C’est le constat que je tire de ce que j’observe à ce moment de la mondialisation libérale. Ce diagnostic, je n’ai cessé de le nourrir d’observations de terrain notamment au fil de mes déplacements politiques à l’étranger, dans les Forums Sociaux Européens ou dans l’Amérique Latine des révolutions démocratiques. Je l’ai surtout inscrit dans une réalité militante avec mes camarades en allant par exemple faire un meeting à Berlin sur les enseignements du NON français avec Oskar Lafontaine et les dirigeants du Linkspartei. Ainsi, quand mon nom a été proposé au pire moment de blocage de la réunion Place du Colonel Fabien samedi, mes camarades qui ont beaucoup donné de leur temps et de leur énergie m’ont pris au mot de mes propres déclarations à ce sujet. Qu’ils s’agissent d’eux, des Communistes ou des Républicains de Gauche qui ont repris cette proposition, je sais qu’aucun n’a voulu proposer autre chose que ce qui allait avec dans leur esprit : commencer concrètement cette construction politique nouvelle. (.....)

                            Extrait de « Aider », Jean-Luc Mélenchon .


                          • minijack minijack 25 décembre 2006 03:08

                            Vous dites :« le patron d’un des deux plus grands partis de France laisse entendre d’une part que les Français n’ont « rien compris » à tout cela, et que d’autre part, il n’y avait peut-être... rien à comprendre. »

                            Mais moi, je ne lis pas cela. Je lis que les français n’auront pour la plupart rien compris à propos de cette affaire Clearstream. Et c’est probablement vrai.

                            Quand j’en parle autour de moi, je me rend compte que la plupart des gens ne sont pas très intéressés par « l’Affaire Clearstream » en elle-même. Pour beaucoup c’est juste une corruption de plus et on y est malheureusement habitués. Que Sarko ou Villepin ou d’autres y soient impliqués ou pas, ne touche finalement que très peu les gens, et dans l’esprit de beaucoup de nos gouvernants ou aspirants-gouvernants, il faut que ça reste comme ça.

                            C’est évidemment parce que PERSONNE n’a intérêt de soulever le couvercle de ce chaudron ! Parce que des gens de tous bords sont mouillés dedans, à droite comme à gauche. Et donc, PERSONNE, et le 1er secrétaire du PS lui non plus, ne souligne que « l’Affaire Clearstream » n’est qu’un miroir à alouettes, la main droite qu’un prestidigitateur agite sous le nez du public pendant qu’il escamote sa muscade avec la gauche, un élément parmi d’autres de « l’AFFAIRE DES VEDETTES DE TAIWAN », beaucoup plus sérieuse, et pour laquelle déjà des dizaines de gens « ont été suicidés ».

                            Mieux vaut garder le focus sur le plus petit incident possible -presque une maladresse pardonnable- d’un informaticien, et la tentative de salissure d’un ministre par un autre (coup bas mais classique en période d’ambitions électorales), que de laisser voir ce qui est vraiment caché sous le tapis. Pour le coup, ce serait la société politique toute entière qui serait mise à mal.

                            .


                            • Jean-Luc (---.---.210.149) 25 décembre 2006 19:42

                              Pourquoi le rédacteur précise-t-il en titre « F. Hollande Concubin de Ségolène Royal » ? Que vient faire Royal dans cette histoire à moins d’avoir une mauvaise arrière- pensée !


                              • (---.---.187.185) 27 décembre 2006 15:07

                                Peut-être précise-t-il pour que les lecteurs d’Avox soient sûrs de ne pas le prendre pour Mat Holland, grand joueur de Charlton et de l’équipe nationale de la République d’Irlande.


                              • Chômeur (---.---.18.96) 1er janvier 2007 11:51

                                To Jean-Luc

                                « Pourquoi le rédacteur précise-t-il en titre »F. Hollande Concubin de Ségolène Royal«  ? Que vient faire Royal dans cette histoire à moins d’avoir une mauvaise arrière- pensée ! »

                                C’est surtout pour montrer le lien très fort qui unit un couple socialiste ! A par ça, on peut être con et cubain qu’en pensez-vous ? smiley


                                • Chômeur (---.---.18.96) 1er janvier 2007 11:56

                                  Respect pour le français ! .... à part ça ! smiley


                                • Alban (---.---.142.222) 7 janvier 2007 09:45

                                  La réaction de Denis Robert pour ceux que ça intéresse : http://www.ladominationdumonde.blogspot.com


                                  • Joë (---.---.115.75) 8 janvier 2007 14:21

                                    CLEARSTREAM : VILLEPIN AVAIT RAISON Mis à jour le :15 mai 2006. Auteur : Olivier Cyran.

                                    C’est trop injuste : pour une fois que Villepin rendait effectivement service à son pays, il fallait que tout le monde lui dégringole dessus. « Coup tordu », « fin de règne », « crise de régime », de partout pleuvent les insultes.

                                    Que lui reproche-t-on ? D’avoir bidouillé une affaire louche avec une vieille barbouze sur le retour et le vice-PDG d’une boîte de marchands d’armes ? Allons ! Comme si ce genre de fréquentations n’était pas le biotope naturel des maîtres qui nous gouvernent, à commencer par Sarkozy, ancien poulain du mafioso Pasqua.

                                    En réalité, on en veut surtout à Villepin d’être l’un des rares à avoir tenté quelque chose contre l’ambition dévorante de la teigne de Neuilly. Certes, la manœuvre était maladroite, presque touchante d’amateurisme. Mais si la gauche avait fait son boulot, le mirliflor de Matignon n’aurait pas eu besoin de payer de sa personne. Et puis de quel droit Le Monde s’emploie-t-il à dégommer le commis d’un Président élu avec 82 % des voix ?

                                    Pas très démocratique, tout ça ! Surtout quand on sait que le patron du Monde, Jean-Marie Colombani, est copain comme cochon avec le ministre de l’Intérieur.

                                    C’est l’ex-rédac’chef Edwy Plenel qui racontait récemment : « J’ai assisté plus que participé à une conversation qui, pour l’essentiel, se tenait entre Sarkozy et Colombani, qui se tutoyaient et dont j’ai découvert, à cette occasion, l’amicale proximité. » (Marianne, 11/03/06)

                                    À se demander si ce n’est pas le ragotin de la place Beauvau qui a balancé au Monde les fameux verbatim du général Rondot. Mais le plus désolant, dans l’affaire Clearstream, c’est qu’elle risque de dissuader les autres aspirants à l’Élysée de prendre exemple sur Villepin. Et pourtant...

                                    Si tous les candidats mettaient la même fantaisie que lui à se carboniser les uns les autres, aucun doute que les abstentionnistes de ce pays retrouveraient plaisir à se rendre aux urnes !

                                    Publié dans CQFD n°34, mai 2006.


                                    • agosin (---.---.228.146) 17 janvier 2007 11:45

                                      On comprend mieux maintenant...

                                      Et le boomerang fiscal leur revint en pleine face. Pourfendeurs des facilités fiscales suisses, les pontes du parti socialiste français ne sont finalement ni meilleurs ni pires que la plupart d’entre nous. Juste un peu plus riches. Et oui, François Hollande et sa compagne Ségolène Royal possèdent des biens immobiliers qui les rendent virtuellement millionnaires. Rien de bien répréhensible, il est vrai, même si la révélation peut paraître surprenante.

                                      Et comme toutes les personnes aisées et propriétaires en France, ils utilisent, en toute légalité, une structure ad hoc dans le but d’optimiser la gestion de leur cher patrimoine. En passant, ils peuvent bénéficier de petites exonérations fiscales. Toutes proportions gardées, c’est un peu comme Jonnhy Halliday lorsqu’il s’installe en Suisse ou à l’image de Colgate lorsque le groupe débarque à Genève. Pourtant, ces deux dernières pratiques ont été dénoncées avec véhémence par le porte-parole de l’ambitieux couple socialiste, Arnaud Montebourg. Et oui, Madame, Messieurs, bienvenus dans la vraie vie où les facilités fiscales concernent finalement (presque) tout le monde et ne semblent donc pas si criminelles que cela. Un constat ironique qui fait bien rire certains Suisses ces derniers jours. « Dénoncés » par un internaute plutôt bien renseigné, la candidate aux élections présidentielles françaises et son ami sont donc victimes de personnes mal intentionnées à leur égard. Soit. Et si la délation est toujours très laide, il faut convenir que, dans ce cas précis, elle en devient presque amusante. Et de toute évidence organisée par une droite agacée par les incessantes leçons de morale du camp opposé. Impossible en effet d’ignorer le parfait timing des informations envoyées la semaine dernière sur des centaines d’e-mails suisses et français. Quelques jours à peine après que François Hollande eut proposé des hausses d’impôts pour les salaires nets supérieurs à 4000 euros, la riposte a été fulgurante. A l’image des multiples initiatives et déclarations de personnalités ou institutions suisses à la suite des élucubrations de l’accusateur Montebourg.

                                      Car, on le sait, la résistance s’est organisée au sein d’une place financière suisse à l’affût de toute future faiblesse adverse. Et aux nombres de rumeurs parvenues des derniers jours aux oreilles attentives des rédaction romandes, on peut déjà annoncer de belles révélations à venir. En clair, ça va dégommer. C’est aussi cela le monde merveilleux des présidentielles françaises.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès