Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande dégaine l’arme de dissuasion fiscale

François Hollande dégaine l’arme de dissuasion fiscale

En annonçant lundi 27 février sur TF1 la création d'un taux d'imposition de 75% pour les revenus "au-dessus d'un million d'euros par an" François Hollande a annoncé a réussi un bon coup tactique et idéologique. Si la guerre contre les riches n'aura pas lieu, la mesure très symbolique constitue un appel du pied à la gauche de la gauche et enferme Nicolas Sarkozy dans son image de président des riches.

On savait François Hollande fin tacticien, il vient de le démontrer une nouvelle fois. Il aura suffi d'une brève annonce noyée dans la très soporifique émission politique de TF1 pour reprendre la main. Ce matin sur RTL, le candidat socialiste est revenu sur les raisons de cette annonce dont les germes étaient dans son discours prononcé à Rouen.

En réponse à la tentative de hold-up de Nicolas Sarkozy sur la valeur travail, François Hollande avait alors fait référence à un rapport sur la rémunération des dirigeants publié le 14 février dernier par Proxinvest, cabinet français de conseil et d’analyse financière selon lequel les patrons du CAC 40 "ont bénéficié pour 2010 d’une hausse moyenne de 34% de leur rémunération, pour un montant moyen de 4,11 millions d’euros annuel. 11 dirigeants français dépassent pour 2010 le plafond de 240 SMICS annuels, soit actuellement, 4,6 millions d’euros par an".

Des éléments qui avaient amené le député de Corrèze à déclarer : "Où est le respect du travail quand les patrons du CAC 40 s’augmentent de 34 % pour une rémunération moyenne de 4 millions d’euros par an — 240 années de Smic — et quand les mêmes considèrent que relever le Smic serait prendre un risque pour l’économie elle-même ?"

La taxation exceptionnelle de 75% aura un caractère durable a précisé François Hollande au micro de Jean-Michel Apathie : "Elle est exceptionnelle parce que les revenus sont exceptionnels, parce que le moment est exceptionnel, mais elle sera durable parce que je veux qu'un signe soit envoyé très clairement aux assemblées générales d'actionnaires et aux dirigeants d'entreprise, qu'ils ne peuvent pas se rémunérer à des niveaux aussi exceptionnels".

Le candidat socialiste justifie son annonce par l'existence de richesses scandaleuses dans un moment particulier. Il assume sa volonté de moralisation : "C'est une mesure symbolique, qui vise essentiellement à dissuader le versement de rémunérations extravagantes". "Il y a un moment où chacun doit prendre conscience de la société dans laquelle il vit" souligne le président du Conseil général de Corrèze en rappelant qu'un revenu annuel de 1 M€ constitue un écart de 1 à 100 avec un smicard et que son programme prévoit de limiter de 1 à 20 les écarts de rémunération dans le secteur public.

Alors certes, cette "taxe Fouquet's" comme l'a baptisé Libération ne toucherait que très peu de contribuables, 3 000 environ, et aurait une rentabilité fiscale très limitée. Mais l'important n'est pas là. François Hollande croit dans les symboles. Et cette mesure constitue assurément un marqueur idéologique pour une gauche en manque de repères.

Dans ce contexte, l'article du Figaro selon lequel "La presse financière anglo-saxonne vote Sarkozy" apparaît comme contreproductif pour le président sortant qui met tant de peine à se faire passer pour le candidat du peuple, un candidat anti-système.


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • eric 29 février 2012 11:16

    Manque de bol, le lendemain, le Monde publie une étude montrant que Hollande est le candidat des riches. De ceux qui comptent. Ceux qui sont nombreux.

    Ses intentions de vote sont maxi dans Paris centre. Les pauvres, les paumés, ceux qui ont été oblige de fuir les banlieues pour fuir la cohabitation avec le « personnel ancillaire » des parisiens bien pensant, eux, votent a droite.

    Alors, on livre en pâture les 40 patrons du CAC 40 plus quelques autres dirigeants et footballeurs, pour ne surtout pas toucher a la clientèle PS, mais essayer de convaincre le populo que la gauche existerait.

    Ok, fiscalisez a 100% les 40 plus riches. Et puis parlons des vrais problèmes.

    2 milliards par ans pour les seules sur retraites des 350 000 agents publics qui ont fait des periodes en outre mer ( sur retraite pour cause de pénibilité....) Et je ne parle pas des primes d’éloignements. Pas étonnant qu’il aient pu prendre une retraite parisienne.
    350 000 me direz vous. Pourtant les DOM TOM c’est tout petit. A se demander si on n’envoie pas délibérément les gens la bas pour leur permettre d’arrondir leurs fins de mois.

    Hausses considérables des 40 000 personnes employées a l’étranger, défiscalisées, avec parfois des revenus du genre 9000 euro net pour un prof dans un lycée

    600 millions a prévoir pour les 35 heures des médecins hospitaliers, sans parler du reste du personnel. Toujours 900 millions pour les intermittents du spectacle.

    Toujours 17% de plus de salaires a travail égal pour les agents publics. Et eux aussi, ils en veulent plus encore après « l’austérité » Sarkoziste.

    La vérité est que tous les impôts vont augmenter ; mais que cela ne laissera assez d’argent que pour payer les dettes. La dette financière, et la dette morale de Hollande aux gens qui l’auront élu.
    Les « nouveaux pauvres » sont apparu sous Mitterrand parce que les prébendes de l’État sont devenues plus importantes que la redistribution. Avec les projets Hollande, on les appellera comment ? Les Nouveaux Nouveaux pauvres ?


    • Yvance77 29 février 2012 12:15

      Eric,

      Si vous aviez un minimum d’honnêteté vous vous poseriez la question du - qui - a mis en place toutes ces dispositions pour rendre le plus doux possible, les retraites outre-mer. Et ce corps électoral dans les DOM-TOM soutient qui.

      Un indice ils - à l’instar d’un Jacques Lafleur ou d’un Gaston Flosse - ont appartenu presque tous au RPR.

      Cessez de détourner les yeux de la vérité, vous allez finir par loucher


    • eric 29 février 2012 15:31

      Yvance, vous n’avez pas compris, ce sont les agents métropolitains « exilés » dans les « terribles conditions de l’outre mer » qui ont droit a une annuité de retraite supplémentaire tous les trois ans « d’exil » dont il est question. Et vous comprenez bien que si cela concerne 350 000 personnes, c’est bien quil y a une politique systématique d’envoyer ses copains souffrir un peu au chaud...


    • Yvance77 29 février 2012 16:23

      Eric re,

      Non je vous ai compris, et je suis d’accord avec ce constat. Il existe des dérives de ce type.

      Un gendarme gradé (de mes connaissances) est allé noyé son chagrin en Polynésie, en ayant au passage eu l’immense bonheur de votre sa pension pratiquement doublée par rapport à celle perçue en métropole.

      Mais tout ceci était de quel fait, qui a permis ces dispositions horribles ? C’est la question qui se doit d’être posée.

      Il n’est pas normal que cela perdure, quand les locaux galèrent, comme cela n’est pas autorisé. Les DOM-TOM ont été pendant des décennies le pré-carré de la Chiraquie... comme par hasard.


    • eric 29 février 2012 18:45

      A yvance, ben voyons.... Manque de bol, ce sont les syndicats métropolitains qui négocient ces trucs, pas les électeurs des Dom Tom pour lesquels il est sans doute assez humiliant de voir que l’on surpaye des métropolitains pour qu’ils acceptent de travailler en.... France....
      Mais c’est toujours la même chanson : c’est une regrettable erreur si les 35 heures ont bénéficié à la clientèle du ps cadres et employés entrainant une dégradation pour les autres. http://regulation.revues.org/1311?&id=1311
      C’est un pénible malentendu si les bénéfices de la cagnotte fiscale ont été redistribué essentiellement à ces mêmes personnes et pas aux pauvres http://lexpansion.lexpress.fr/economie/jospin-choisit-en-priorite-de-baisser-les-impots_84185.html
      C’est la faute de la « finance » si avec des taux a 3 % pour une inflation a 2 et une croissance a 1 ou 1,5, la dette est cumulative.
      Et c’est grâce au PS si avec des impôts des crédits des postes, un service public enfin justement fiance va enfin nous rendre heureux si Hollande est élu.


    • PiXels PiXels 29 février 2012 11:53
      « On savait François Hollande fin tacticien, il vient de le démontrer une nouvelle fois »

       Au début j’ai cru que c’était du second degré ! ...mais non !
      (Demandez à Jérôme Cahuzac, ce qu’il en a pensé du côté « fin tacticien » de son patron !
      Je crois qu’il a d’ailleurs déjà donné la réponse en affirmant « je sens qu’on va passer une bonne soirée...enfin surtout moi » sur le plateau deDPDA )


      " Et cette mesure constitue assurément un marqueur idéologique pour une gauche en manque de repères.« 

      Pourriez-vous SVP faire preuve d’un peu plus de précision dans la rédaction de vos articles :

      Ce que vous nommez »la gauche« , c’est le PS : or le PS n’est pas de gauche (pour les sourds et les aveugles qui avaient encore quelques doutes, il en a apporté une Nième preuve éclatante avec le vote pour la ratification du MES hier au Sénat !!)


      Par contre, la GAUCHE, la vraie n’est pas du tout, elle en manque de repères !
      Jetez un coup d’oeil à ceci et vous comprendrez peut-être le ridicule de vos propos :

      Merci d’arrêter de polluer le débat en continuant d’enfumer les lecteurs !
      Merci également d’arrêter d’écrire »la gauche" quand vous parlez de cette bande de politicards opportunistes qui n’ont qu’un souci en tête : faire avancer leur carrière pour s’en mettre plein les fouilles ! 

      • bigglop bigglop 29 février 2012 13:11

        Bonjour @Bernard,


        En campagne électorale, les candidats se voient contraints d’affirmer des mesures « symboliques » pour entretenir le « buzz » et marquer au plus près leurs concurrents.


        Quand à l’impact de cette taxation exceptionnelle, il est ridicule en regard des enjeux (300 millions €) et Cahuzac semblait tomber des nues.

        Mais où en est sa révolution fiscale inspirée de l’excellente étude de Thomas Piketty, Camille Landais et Emmanuel Saez (Pour une Révolution Fiscale)

        Je suis totalement contre la multiplication des niches fiscales, sociales, certaines mesures de financement d’investissements à taux très réduits, etc créées il y a 15, vingt ans (expérience professionnelle commissaire aux comptes) et devenues inutiles.

        Il eut été plus judicieux de faire des propositions pourorienter l’épargne des riches vers le financement des investissements des PME/PMI, leur développement en matière d’innovation, leur regroupement, la création de Scop au détriment de la rente.

        Le parti socialiste n’est plus un parti de gauche, mais social-démocrate, social-libéral.
        Il se place comme parti de centre gauche.
        Tout ceci est confirmé par :
        Les déclarations hollandiennes au
        Guardian

        Le renoncement à la retraite à soixante ans.
        JH Lorenzi, président du Cercle des Economistes, partenaire du Cercle Bruegel (think tank libéral de Bruxelles) conseille Hollande

        L’interview de Cambadélis, sur Itélé, dans laquelle il se revendiquait social-démocrate, ce libéral strauss-khanien.

        Enfin, le vote abstentionniste majoritaire du PS en 2008, qui permit la ratification du Traité de Lisbonne, trahissant le vote citoyen référendaire de 2005 et aussi le vote des militants.

        Ils persistent dans la forfaiture avec le vote de leurs députés sur le MES et hier, 28 février, avec le Sénat.

        Il ne va pas « renégocier » le Pacte Budgétaire Européen (TSCG), mais simplement introduire une proposition présentée au vote des députés le 21 février et rejetée) sur la relance européenne et le contrôle démocratique.

        J’espère que tout cela est clair pour tout le monde



      • bigglop bigglop 29 février 2012 13:40

        Un petit complément, avec l’analyse d’un professionnel, Olivier Beruyer sur leMES en attendant son analyse du TSCG qui promet.

        Mais aussi l’avis de l’expert en austérité affirmant que le modèle social européen est mort

        Pendant ce temps on essaye de sauver les actionnaires, dirigeants de DEXIA avec çà et çà ou encore çà.

        Vous n’avez pas mal quelque part ?



      • Le péripate Le péripate 29 février 2012 12:44

        Positionnement du premier tour : être sur le cœur de son électorat, l’électeur médian de gauche et mordre sur l’extrême-gauche le plus possible. Objectif, être présent au deuxième tour.

        C’est la partie la plus facile pour un candidat socialiste. La seconde, quand pour le second tour, il s’agira de mordre sur le centre sera plus délicate car elle annoncera les futurs reniements. Comme les créations d’emploi à l’EdNat qui ne verront certainement jamais le jour.

        Voilà qui promet des débats passionnants sur l’homoparentalité, les cellules-souches et autres sujets dont on se fout généralement.


        • Constant danslayreur 29 février 2012 12:53

          En quoi consiste cette mesure ?

          … une tranche marginale d’imposition sur le revenu … un Français dont le revenu fiscal atteindrait 1.3 million serait taxé à hauteur de 75 % « uniquement » sur 300.000 euros.

          Selon Pierre Moscovici, le directeur de campagne de François Hollande, cette mesure « s’appliquera à peu de Français, entre 7.000 et 30.000 selon les calculs ». « Ce chiffre est en réalité difficile à déterminer », analyse, pour sa part, Bruno Jérôme. « Selon les rapports budgétaires, la proposition de François Hollande impacterait entre 15.000 et 30.000 foyers fiscaux », détaille-t-il avant d’ajouter : « cette estimation des foyers est délicate car on ne sait pas combien d’entre eux décideraient de changer de comportement et de tout faire pour être exonérés si la mesure passait ».

          http://www.europe1.fr/Politique/Qui-est-concerne-par-les-75-d-Hollande-967303/

          Fin tacticien ? Mon œil voire mes deux oeils :

          1.  C’est du vol, on n’a pas le droit de prendre autant à quelqu’un sous prétexte qu’il serait riche. Après le président qui quasi-criminalise les plus modestes, voilà celui qui veut jouer à Dieu en écrêtant le plafond des revenus et à Robin des bois (pour le côté voleur uniquement hein, vu qu’il m’étonnerait que les pauvres puissent bénéficier du larcin). Alors pour l’honneur et la dignité de la France pour paraphraser ma candidate aux dents pourries préférée, vous repasserez.

          2.  Le premier réflexe des personnes concernées devrait être comme dit plus haut, de tout faire pour ne plus être l’être (sauf à être un maso de première). Pourquoi diable se casser le fondement, travailler, stresser et assurer au-delà du million de revenu, pour tout remettre plus tard à son braqueur ?

          Dit autrement, j’ai plusieurs activités et je fais vivre du monde, le million de revenu je l’atteins en Mars, basta 9 mois de Farniente ailleurs et les emplois que j’aurais créés 9 mois sur 12, ben ils n’ont qu’à voir ça avec le Fromage de Hollande. Et encore ça c’est dans le meilleur des cas, le gus amoureux de sa France et très attaché à elle, parce que sinon c’est carrément l’exil fiscal toute l’année, voire l’exil tout court en délocalisant avec soi, sa PME, ses chemises en soie et sa rolesque.

          3.  Récupérer le vote à gauche de la gauche ? Mais il lui est déjà acquis au deuxième tour via Mélenchon depuis le début, mais de quoi parlez-vous ? Des supporters de Poutou ? Vous croyez que ce genre de mesures suffirait à les satisfaire ?

          4.  Coincer Sarko dans son rôle de président des riches ? ça effectivement très peu de personnes s’en étaient rendues compte smiley

          5. Ne risque t-il pas plutôt de perdre des supporters qui ne seraient pas partants pour être des complices de vol ?

          6. Et tout ça pour au mieux 250 millions avant que les gens aient eu le temps de s’organiser, 0 M après ?


          • Constant danslayreur 29 février 2012 13:03

            Sauf le respect de personnes de valeur sur ce site, je retire mon précieux soutien smiley à la gauche. A partir de pas plus tard que dans à peine davantage, je vais tout mettre en œuvre pour faire élire M. De Villepin smiley


          • 08 AOUT 29 février 2012 14:07

            Bonjour,

            Si je vous ai bien compris, vous dirigez une PME et gagnez plus de 1.000.000 d’euros par an.

            Si tel est bien le cas, vos salariés, ceux qui travaillent dans votre entreprise, combien gagnent-ils, eux, par an ?

            Et pourtant, c’est bien grâce à leur travail que vous gagnez votre 1.000.000 d’euros au moins. Grâce aussi à la collectivité qui finance l’éducation, la santé, la protection sociale, les transports, la police, etc.

            Ce n’est donc pas du vol, comme vous le prétendez, que de contribuer fortement, SUR VOTRE SUPERFLU, à la vie de cette collectivité à laquelle vous devez beaucoup et, en cette période de crise, à l’effort national.


          • Constant danslayreur 29 février 2012 15:01

            Bonjour 08 Mai,

            Même si je pressens que je n’arriverai pas à vous convaincre, j’ai quand même bien envie de vous répondre.

            Et d’un ce n’est pas à vous ni à M. Hollande de décider de ce qui serait MON SUPERFLU smiley par opposition à ce qui représenterait tout l’essentiel de mes indispensabletés de base. 
            Selon votre logique, quelqu’un qui gagnerait moitié moins qu’un smicard pourrait se planter face à icelui et lui quémander de reverser tout le SUPERFLU au profit de la collectivité, cet ignoble privilégié.

            Et de deux, le salarié travaille non pas pour mes beaux yeux mais pour avoir un salaire, un congé payé, une couverture sociale et une retraite. Si vous voulez qu’il ait plus, vous n’avez qu’à partager avec lui votre propre SUPERFLU.

            Et de trois et par la force des choses, je participe à la collectivité en payant mes impôts autrement plus substantiellement que ne le feront jamais les exonérés de tous poils. Bref l’éducation la santé la police c’est plutôt moi qui finance déjà… 

            Et de quatre, participer à l’effort national en ces temps de crise (au sens plus que ma participation actuelle hein), je vais réfléchir un peu si vous permettez, vu que dépenser mes sous pour financer une guerre civile en Libye ou une agression en Afghanistan, je ne sais pas trop, disons que je me tâte… Par contre si c’est pour payer un avion de ligne et un hélicoptère pour que Sarko puisse aller à 150 km de Paris, ça oui je veux bien…

            Et n’importe comment, revenez me voir quand vous aurez expérimenté toutes les misères d’une vie de riche smiley

            Je vous taquine un peu, j’ai été toute la palette en à peine de chômeur à co-gérant d’entreprise privée en passant par salarié dans le public et dans le privé plusieurs fois et à des conditions de salaire allant de 1 à 10.

            J’aime beaucoup la France mais je ne suis pas Français.

            Et je ne faisais qu’exprimer une opinion qui veut que même avec les meilleures intentions, le vol ce n’est pas joli joli et qu’au-delà, le retour de bâton via l’exil de « victimes » qui n’aimeraient pas trop jouer ce rôle pourrait s’avérer non pas simplement contre-productif, mais carrément catastrophique pour votre économie.

            Cordialement.


          • Zord Zord 29 février 2012 17:26

            "Dit autrement, j’ai plusieurs activités et je fais vivre du monde, le million de revenu je l’atteins en Mars, basta 9 mois de Farniente ailleurs et les emplois que j’aurais créés 9 mois sur 12,« 

            Le fameux argument du »je m’enrichis mais je crée des emplois alors faite pas chier« 
            C’est vite oublier le fait que vous prenez des parts de marchés, Si vous n’êtes plus là 9 mois de l’année, quelqu’un d’autre prendra vos parts de marchés c’est tout. Et donc, des emplois, ben y en aura proposés par d’autres employeurs.

             »Pourquoi diable se casser le fondement, travailler, stresser et assurer au-delà du million de revenu, pour tout remettre plus tard à son braqueur ?"

            On peut encore connaître ce que c’est le stress avec 1 million de revenu sérieux ??
            Imaginez donc quelqu’un avec le SMIC et 3 enfants alors !


          • 08 AOUT 29 février 2012 17:32

            Rebonjour,

            Vous n’avez pas répondu à ma question (pourtant simple) : Combien gagnent vos salariés ?

            Je suis prête à parier que pas un d’entre eux n’atteint vos 1.000.000 d’euros par an.

            Je ne suis pas, selon vous, qualifiée pour définir votre superflu. Soit. Mais, à plus de 1.000.000 d’euros par an, il est certain que vous en avez beaucoup plus que la majorité des français, dont le salaire moyen est de 22.000 euros par an (1.800 par mois), soit 45 fois moins que le vôtre. Vous ne voulez pas partager plus ? Dont acte...

            Je note aussi votre non réponse au fait que votre revenu provient du travail de vos salariés.

            Quant à mon propre superflu, il est très mince, plus proche de celui du français moyen que du vôtre...


          • Constant danslayreur 29 février 2012 18:12

            Bonjour Zord

            « Si vous n’êtes plus là 9 mois de l’année, quelqu’un d’autre prendra vos parts de marchés c’est tout. Et donc, des emplois, ben y en aura proposés par d’autres employeurs. »

            Possible, à condition qu’ils restent ces autres employeurs et qu’ils acceptent qu’on les arnaque, des sortes de super-nationalistes prêts à donner ce que moi je refuserais désormais de donner, ça reste à prouver. Et puis quand ils m’imiteront parce qu’ils vont finir par m’imiter inutile de se leurrer, il ne vous restera plus qu’à séduire d’autres investisseurs, des qataris par exp smiley

            « On peut encore connaître ce que c’est le stress avec 1 million de revenu sérieux ??
            Imaginez donc quelqu’un avec le SMIC et 3 enfants alors !
             »

            Le stress peut avoir plusieurs raisons, vous n’avez pas idée du stress que m’occasionne le shoping de ma moitié, sans oublier celui occasionné par le cours des toiles de maître, enfin vous n’avez pas idée du stress que peut occasionner la recherche d’un bon Majordomme. Aaahhh ce bon vieux Adhémar irremplaçable… smiley

            Re-bonjour 08 Août,

            « Vous n’avez pas répondu à ma question (pourtant simple) : Combien gagnent vos salariés ?  »

            Si si, bien assez

            « Je suis prête à parier que pas un d’entre eux n’atteint vos 1.000.000 d’euros par an. »

            Vous venez de gagner votre pari smiley

            « Je ne suis pas, selon vous, qualifiée pour définir votre superflu. Soit. Mais, à plus de 1.000.000 d’euros par an, il est certain que vous en avez beaucoup plus que la majorité des français, dont le salaire moyen est de 22.000 euros par an (1.800 par mois), soit 45 fois moins que le vôtre. Vous ne voulez pas partager plus ? Dont acte... »

            Alea jacta actez cher ami, ne vous gênez pas

            « Je note aussi votre non réponse au fait que votre revenu provient du travail de vos salariés. »

            Pas d’accord, ils sont aux 35 H j’en suis aux 70 smiley

            «  Quant à mon propre superflu, il est très mince, plus proche de celui du français moyen que du vôtre... »

            Je ne parierais pas trop là-dessus si j’étais vous

            Bonne soirée à tous les deux smiley


          • Zord Zord 29 février 2012 19:59

            « Possible, à condition qu’ils restent ces autres employeurs et qu’ils acceptent qu’on les arnaque »

            Ne vous inquiétez pas, partez sans crainte, pour des marchés qui rapporte et permette d’attendre le million de revenu, la France ne manquera jamais d’entrepreneur :) Et même beaucoup resteront même si ils se font braquer comme vous dîtes.

            "Le stress peut avoir plusieurs raisons, vous n’avez pas idée du stress que m’occasionne le shoping de ma moitié, sans oublier celui occasionné par le cours des toiles de maître, enfin vous n’avez pas idée du stress que peut occasionner la recherche d’un bon Majordomme. Aaahhh ce bon vieux Adhémar irremplaçable…"

            Naaaa c’est rien ça,
            Le stress ca sera plutôt quand vous verrez vos impôts si Hollande passe :)

            Quoique entre nous je pense qu’il n’appliquera jamais sa ptite annonce a destination du FDG.


          • Constant danslayreur 29 février 2012 21:02

            Zord,
            Que les investisseurs restent en nombre chez eux, cad chez vous, c’est tout le mal que je vous souhaite.
            Par contre si Hollande passe, il ne peut pas ne pas l’appliquer sa mesure, ce serait se déjuger pour les uns, hésiter/tergiverser pour les autres, ne pas tenir ses promesses comme Sarkozy avant lui pour les troisièmes. Bref, il est désormais piégé par sa propre vraie fausse bonne idée. Je suis curieux de voir comment il va essayer de s’en sortir.

            08 Août,
            Désolé de n’avoir pas saisi tout de suite que vous étiez une femme, c’était pourtant assez évident. Une finesse pareille ça ne peut pas être masculin, j’arrête là sinon on va encore me dire que je drague smiley
            Par ailleurs je confirme bien que je vous taquinais et que si j’ai bien été co-gérant de SARL (et les seuls salariés que nous avions, c’étaient nous-mêmes), en ce moment je ne suis qu’un salarié moi-même, bien payé relativement aux miens, mais sans plus.

            A bien y réfléchir, j’ai bien un salarié … ma fille de 11 ans. Je lui ai acheté un tapis de course et comme elle n’aime pas en faire, le seul moyen que j’aie trouvé, ben c’est de la payer au km. Je suis génial… ruiné, mais génial. Par contre, si elle a bien le droit de grève, elle repassera pour les augmentations smiley  


          • Mycroft 1er mars 2012 10:52

            Quel cynisme.

            Mais qui vous dit qu’on va laisser votre argent (vous, on s’en fout un peu, je doute qu’en tant qu’entrepreneur d’une entreprise de taille conséquente, vous ayez une compétence technique utile) partir avec vous ? Vous savez, c’est le laxisme dont fait preuve la France vis à vis de ces traitres qui fuient pour conserver l’argent qu’ils ont gagné grâce au travail d’autres personnes, qui ont bien vécu grâce à des français, c’est un choix. Un choix qu’on peut révoquer.

            A son apogée, pendant les 30 glorieuses, les fortunés payaient jusqu’à 90% de leur revenues. Dans tout l’occident. Et il leur restait bien assez pour avoir une vie plus que décente. C’est depuis qu’on cesse de voir le monde ainsi qu’on sombre.

            Vol ? De la part d’un parasite dont le plus gros boulot est de tirer la couverture à lui en s’arrogeant la réussite de son entreprise alors qu’il n’a, au mieux, qu’une influence marginale sur cette dernière, c’est osé. Combien d’entreprise réussissent malgré leur direction ? Toutes les grandes, et un certains nombre de moyenne. Seule les TPE peuvent, à coup sur, assurer que leur réussit viens de l’entrepreneur qui les possède.

            On ne peut se faire voler que ce qu’on mérite. Or, prétendre mériter un million d’euros parce qu’on fait 70h de présence, c’est tout simplement ridicule. Vos salariés aux 35h, ils gagnent 500 000 ?

            Vous faites 70h de présence par semaine ? La belle affaire. Je demande à voir le nombre d’heure qui correspondent à un véritable travail, sur ces heures. Et combien sont consacrée à lire en diagonale des rapports vide de techniques pointue et donc de sens, combien à organiser des réunions inutiles, ne servant qu’à donner l’illusion d’activité à vos subordonnés, qui perdent ainsi un temps précieux, au passage, durant lequel ils pourraient faire un vrai travail. Sur les 70h que vous passez, combien d’heure passez vous à réfléchir sur des problèmes vraiment de pointe, vraiment complexe, des problèmes scientifiques de haut niveau. Combien passez vous à fabriquer des choses ou des services directement ? Ou des outils utilisables par vos subordonnés ? Apprenez que la complexité et la qualité d’un travail n’ont rien à voir avec le temps de présence.

            Mon chef aussi est un entrepreneur. De PME. Mais étrangement, il est assez loin du million. Et il ne comptes pas plus ses heures que vous. Et en prime, c’est une vraie tronche, ce qui est rare dans le monde de la direction. Un scientifique 100% pur jus, un vrai. Je ne l’ai jamais vu se plaindre une seconde des impôts. Des gens comme ça, il y en a assez. Il suffit de leur laisser le champs libre. Il est un peu dommage de gaspiller un bon scientifique pour en faire un entrepreneur, mais bon, avec l’âge, on perd assez facilement la capacité de rester un scientifique pur et on tombe dans le management de toutes façons.

            Par contre, vous soulevez un point important : quelle mesure vont accompagner cette dernière pour empêcher les riches de nous trahir en sortant l’argent sous leur contrôle de France ?

            Au passage, si le rôle d’entrepreneur est trop stressant pour vous, envisagez le partage de direction avec vos employés. La démocratie marche mieux que la dictature pour les états, essayons donc dans les entreprises. Cette baisse de responsabilité devrait largement compenser une baisse de salaire. Si ça vous dérange qu’on ne vous laisse pas le choix, c’est bien dommage pour vous. Repartez de 0 ailleurs, dans ce cas !


          • 08 AOUT 1er mars 2012 16:53

            Bonjour Constant danslayreur,

            Je savais bien que mon pari sur le salaire de vos employés était gagné d’avance... J’en fais donc un autre : ils gagnent entre 1.200 et 5.000 euros par mois.

            Par contre, le vôtre sur mon superflu est perdu !

            PS : Sachant que votre temps de travail est le double de celui de chacun de vos salariés, combien devriez-vous gagner ?


          • 08 AOUT 5 mars 2012 15:10

            Bonjour Constant danslayreur,

            Vous me taquiniez ? Quel dommage, vous étiez si convaincant en exploiteur cynique !

            Sans rancune (sincèrement).


          • Ariane Walter Ariane Walter 29 février 2012 13:15

            Ce matin sur RTL, le candidat socialiste est revenu sur les raisons de cette annonce dont les germes étaient dans son discours prononcé à Rouen.

            germes très discrets car cahuzac n’était absolulent pas au courant !
            quel stratège ce Hollande !
            Quelle équipe !


            • Fergus Fergus 29 février 2012 13:25

              Bonjour, Ariane.

              Il n’empêche que Hollande, comme l’a souligné l’auteur, a en effet été très bon sur ce coup.
               
              1° Cela lui permet de reprendre la main face à Sarkozy.

              2° Hollande a piégé les caciques de l’UMP qui, tels des ânes bâtés, sont tous monté au créneau comme un seul homme pour dénoncer la « spoliation » et par conséquent prendre fait et cause pour des contribuables dont les revenus sont au minimum de 100 000 euros part mois, soit près de 100 fois le SMIC. Bonjour le parti du « candidat du peuple » !

              3° Cette annonce lui a permis de préciser depuis qu’il ne s’agit là que d’une étape intermédiaire dans sa grande réforme fiscale. Mais la coloration de cette mesure agit comme un marqueur annonciateur d’une réforme équitable.

              Oui, il faut reconnaître que c’est bien joué.

              Cordialement.


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 29 février 2012 23:01

              Salut Fergus. Bonsoir Ariane.

              Et ce n’est pas Sarkozy qui aurait proposé une telle mesure. Je ne cesse de le répéter, il ne faut pas se tromper d’adversaire.


            • 08 AOUT 29 février 2012 14:00

              Bonjour,

              Hollande dit vouloir imposer plus fortement les riches mais les sénateurs socialistes s’abstiennent de voter contre le MES qui va spolier les peuples.

              No more comment...


              • mortelune mortelune 29 février 2012 14:14

                Et tous ceux qui gagnent +600 000 euros par an ?



                • Fergus Fergus 29 février 2012 16:24

                  Bonjour, Mortelune.

                  Ceux-là paieront 45 % d’impôt sur le revenu sur la part marginale de ce revenu. Un taux insuffisant à mes yeux : je l’aurais porté à 50 %.


                • jpm jpm 29 février 2012 16:41

                  Bonjour Fergus,

                  c´est vrai qu´entre 45% au dela de 150 000 euros et 75% au dela de 1 000 000 euros par an, il y a vraiment la place pour le retour d´une veritable progressivite avec la creation de tranches supplementaires... comme l´a dailleurs tres justement fait remarquer Mélenchon.

                  Cordialement.


                • appoline appoline 1er mars 2012 12:52

                  D’imposer les gros salaires est une évidence mais, mais Hollande n’a tout intérêt à ne pas pousser trop loin. D’une part ce n’est pas aux nantis de colmater les brèches, il faut de la rigueur dans la gestion d’un pays. Le risque : que les fortunes partent à l’étranger. Il faut aussi comprendre que des patrons bossent depuis 30 ans, nuits blanches à l’appui, qu’ils ont investi, pris des risques pour en arriver. N’oublions pas non plus tous ceux qui se sont cassés la gueule en prenant des risques.

                  Alors il ne faut pas tout confondre, il faut rester JUSTE, nous avons besoin des « riches » mais eux nous pas besoin de nous, ou si peu. Quand plusieurs générations ont oeuvré pour construire une entreprise, il est logique qu’ils récupèrent les fruits de leur investissement. Ils ne sont pas contre participer au bon fonctionnement du pays mais de là à leur piquer 75 % de leurs revenus, il faut arrêter la déconnade. S’ils partent à l’étranger, nous aurons bonne mine. On nous dit que l’industrie se meure, il faut avoir un moral d’acier pour y être à sa tête. Les petits jalousent sans savoir, ils voient le résultat mais ne voit pas tout ce qu’il y a eu à faire, à investir avec une prise de risque énorme pour en arriver là. Il faut vraiment raison garder même si quelques fois c’est un peu amer, tout est dans le dosage. Après effectivement, les filous il faut les coincer, en premier regarder du côté des banques.

                • Fergus Fergus 1er mars 2012 13:03

                  Bonjour, Appoline.

                  Nous ne sommes plus entre les deux guerres, les patrons qui ont investi, et par conséquent pris des risques, il y en a de moins en moins : la plupart sont des salariés de très grand luxe dont les revenus ne sont même pas indexés aux résultats des groupes qu’ils dirigent. Des revenus indécents qu’ils se fixent entre eux en participant aux mêmes Conseils d’administration. Cela ressemble fort à un comportement maffieux !


                • Michel DROUET Michel DROUET 29 février 2012 14:56

                  Nous sommes dans la communication politique, c’est tout !

                  Il s’agit d’un positionnement dans le cadre de la course à l’Elysée comme il y en a tant lors des campagnes électorales.

                  Même chose pour Sarkozy avec ses propositions à l’emporte pièce pour les enseignants.

                  Prochaine étape : c’est qui qui pisse le plus loin ?

                  Nous en sommes au degré zéro du débat politique, mais peut-on éspérer mieux ?


                  • Fergus Fergus 29 février 2012 16:29

                    Bonjour, Michel.

                    Pas d’accord.

                    Par cette initiative Hollande affiche son intention de mettre sur pied une fiscalité plus juste dont cette mesure ne serait que la première étape comme l’a souligné Piketty.

                    Qui plus est, grâce aux commentaires effarouchés de l’UMP, il renvoie Sarkozy à son habit de « président des riches ».


                  • Michel DROUET Michel DROUET 29 février 2012 19:31

                    Bonjour Fergus

                     

                    C’est bien ce que je dis : on est dans la communication politique, surtout quant on sait que cette mesure ne rapportera pas grand’chose au budget.

                    C’est une campagne qui se fait uniquement sur des coups de com.

                    A côté de cela, plus personne ne parle de la dette et du moyen de la diminuer et là, nous sommes sur des sommes autrement plus importantes


                  • Robert GIL ROBERT GIL 29 février 2012 16:25

                    Pourquoi pas, à l’époque où l’Amérique faisait rêver la moitié de la planète et même les 90% de la population. L’époque où tout était possible, et bien, savez-vous à combien étaient imposés les plus riches ?
                    Lire :........
                    http://2ccr.unblog.fr/2010/11/21/modele-americain/


                    • Fergus Fergus 29 février 2012 16:30

                      Bonjour, Robert Gil.

                      Et ce taux de Roosevelt, même ramené plus tard à 70 % a perduré jusqu’en... 1986. Cela dans le pays le plus libéral de la planète.


                    • Richard Schneider Richard Schneider 29 février 2012 17:12

                      Attention à la surenchère ! 75% pour Hollande et 100% pour Mélenchon (ce jour lors de sa visite au Salon). Ah ! j’oubliais l’inénarrable Sarkozy qui veut donner 500€ de plus à tous les profs de Collège et de Lycée (mais pas aux instits qui ne sont que profs des écoles !), à condition de faire 26 heures/semaine !

                      À trop annoncer à l’emporte-pièce des chiffres, le public ne va plus rien comprendre.
                      Hollande aurait dû expliquer sa nouvelle mesure : les gens ont compris qu’il voulait enlever 750 000 € à ceux qui gagnaient 1 Million d’€/an.
                      Idem Mélenchon qui tonne qu’il fera payer les riches - mais on est riche à partir de combien d’€ par mois ? Il y a des électeurs « aisés » qui ont l’intention de voter JLM au 1er tour ; il ne faut pas leur faire peur.
                      Il est vrai que, vu les réactions désordonnées et assez confuses de l’UMP, l’auteur et Fergus ont raison : le Président du Peuple (je n’ai pas écrit le « P’tit Père des Peuples ») est soudain redevenu le Président des riches ! Embêtant ça ..

                      • PiXels PiXels 1er mars 2012 11:27

                        " Attention à la surenchère ! 75% pour Hollande et 100% pour Mélenchon (ce jour lors de sa visite au Salon)« 


                        Ce qui laisse à supposer que, d’après vous, celui qui ferait de la surenchère ce serait Mélenchon : ignorance ou mauvaise foi ?

                        Cela fait plus d’un an que cette proposition phare du programme du Front de gauche a été dévoilée !
                        Elle est rappelée chaque fois que l’occasion se présente (malheureusement trop rarement : un quasi monopole de l’espace médiatique étant réservé au duo de la pensée unique !)

                        Ne pensez-vous pas que la désinformation de masse est suffisamment assurée par les »nouveaux chiens de garde« pour que vous n’ayez pas besoin d’en remettre une couche ?

                         »Idem Mélenchon qui tonne qu’il fera payer les riches - mais on est riche à partir de combien d’€ par mois ? Il y a des électeurs « aisés » qui ont l’intention de voter JLM au 1er tour ; il ne faut pas leur faire peur« 

                        Si vous preniez la peine de vous informer un minimum avant de venir relayer la catéchèse neo-libérale vous ne poseriez pas cette question stupide :

                        La réponse figure elle aussi depuis longtemps dans le projet du FG.
                         - dans une entreprise pas un salaire ne doit être plus de 20 fois supérieur au salaire minimum (il s’agit d’installer un cercle vertueux qui force les dirigeants a augmenter les bas salaires quand eux-mêmes veulent s’augmenter ! Indécent, d’après vous ?)
                          - revenu maximum 300 000€ /mois soit 360 000 €/an (ça concerne 0,2 % des contribuables soit 40 000 très riches !)
                        Contrairement à »l’effet d’annonce« proposé par FH qui ne touche que 4000 personnes et ne rapportera au mieux que 1,6 Milliard d’euros il s’agit pour le FG de mesures murement réfléchies (entre autres par Jacques Généreux, professeur d’économies à Sciences Po) qui feraient rentrer plus de 20 milliards dans les caisses de l’état.

                        Pour plus d’infos, je vous conseille vivement la lecture du dernier billet de JL Mélenchon :

                        ainsi que celle du programme du FG :

                        Vous arrêterez ainsi de propager des âneries (ou alors vous devrez assumer le fait que c’est en toute connaissance de cause !)

                        Pour votre gouverne sachez également que dans leur infinie sagesse, les rédacteurs du programme »L’Humain d’abord« ont »anticipé" la peur probable (certaine ?) que provoqueront ces mesures chez certains (com)patriotes plus intéressés par la sauvegarde de leurs privilèges que par l’intérêt général :
                        ils seront sommés, où qu’ils résident, de payer à la France le différentiel entre ce qu’ils versent à leur Pays d’accueil et ce qu’ils auraient payés s’ils étaient restés dans leur pays (ou alors ils devront renoncer à la nationalité française, ce qui semble être la moindre des choses.)



                         


                      • Le péripate Le péripate 29 février 2012 17:17

                        Il n’y a aucune raison de s’arrêter à 100%. On peut faire 200%, quand vous dépassez, on vous prend le double de ce que vous aviez. En logique collectiviste rien ne s’y oppose.

                        Ne vous laissez pas intimider par de bêtes idées libérales. L’imagination (fiscale) au pouvoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès