Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande et l’atlantisme

François Hollande et l’atlantisme

Lors d'une discussion organisée sur son programme par le journal Médiapart le 13 avril, François Hollande s'est montré très flou en matière de politique internationale et de défense. A des questions d'ailleurs superficielles posées par le journaliste, il s'est borné à rappeler qu''après son élection, il négocierait avec l'Otan le départ des troupes française d'Afghanistan. Il ne semble pas avoir perçu ce que d'autres à gauche considèrent comme une nécessité : rompre le lien d'allégeance avec les Etats-Unis, tant en matière diplomatique que militaire.

La différence était éclatante avec la politique exposée précédemment par Jean-Luc Mélenchon, et que nous avions saluée (voir un éditorial précédent http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=878&r_id= ) . On connait les principaux de ces points, sur lesquels François Hollande a été muet : sortir définitivement de l'atlantisme et notamment de l'Otan ; poursuivre les investissements en faveur d'une industrie de défense autonome, ainsi que des technologies qui , notamment en matière spatiale et de protection de l'espace maritime, sont indispensables à la France ; engager sur la base de la réciprocité des accords stratégiques avec en premier lieu les pays du BRICS ; reconnaître l'ONU comme seule représentative des intérêts universels, notamment ceux des pays émergents.

Au contraire. lors d'un échange confus sur la participation de la France et de l'Europe au bouclier anti-missiles balistiques que les Etats-Unis sont en train d'imposer aussi bien en Europe (BMDE) qu'en Asie, François Hollande s'est borné, si nous avons bien compris, à indiquer que les industriels français souhaiteraient avoir une part des contrats envisagés. Noble perspective.

Le candidat souhaite sans doute se concilier les milieux très influents qui, en France comme en Europe, veulent ne pas remettre en cause l'alliance dite atlantique, c'est-à-dire l'assujettissement au Pentagone et au intérêts militaro-industriels américains. Il semble ajouter foi à la narrative américaine selon laquelle la Balistique Missile Defense serait destinée à protéger l'Europe contre l'Iran (ou la Corée du Nord ?). Chacun sait au contraire qu'il s'agit de pénétrer et neutraliser toutes les velléités de diplomatie et de défense indépendante des pays ainsi « protégés » - tout en fournissant des marchés providentiels aux industriels américains aujourd'hui inquiets des projets de réduction du budget du Pentagone.

La Russie, soutenue par les pays du BRICS, a pour sa part clairement fait comprendre aux Européens comme aux Américains qu'elle considérait au contraire ce bouclier comme ressuscitant une course aux armements entre l'Ouest et l'Est dont le monde, dans la crise actuelle, n'a aucun besoin. Vladimir Poutine en a d'ailleurs profité pour relancer des investissements militaires en matière de défense anti-missiles qui répondent aux exigences des milieux conservateurs russes.

Il y a plus grave. Si la France, sous un président socialiste, renonçait à toute indépendance vis-à-vis de l'Amérique, elle enterrerait le principe d'Europe de la défense, déjà bien malade. A moyen terme, elle donnerait un bien mauvais exemple à tous ceux, notamment chez certains de nos voisins européens, qui défendent le concept prometteur d'EuroBRICS (voir notre article http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=842&r_id=7 ).

Rappelons qu'il s'agirait, par l'EuroBRICS, de mettre en place face aux autres blocs des stratégies communes entre les pays européens, la Russie et sans doute aussi l'Inde. Ces stratégies seraient diplomatiques, économiques, industrielles et spatiales. Elles supposeraient une indépendance affirmée à l'égard d'une Amérique de plus en plus enfermée dans le refus de la souveraineté européenne.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Al West 16 avril 2012 10:15

    Voter Hollande, c’est voter la guerre !

    Je l’ai déjà dit plusieurs fois, mais les troupes françaises sont rapatriées d’Afghanistan en passant par le golfe Persique. Ce serait vraiment pas de chance qu’il y ait, au hasard, des attentats iraniens aux JO de Londres, desquels découlerait une réponse militaire d’Israël et des Etats-Unis. Et hop ! Timing parfait, on serait sur place pour être de la partie !

    Heureusement que ce scénario relève de la paranoïa, ce n’est pas comme si Hollande allait faire la serpillère au dîner du CRIF.


    • Lamouet 16 avril 2012 13:17

      Le programme du FDG va susciter un véritable appel d’air aux candidats à l’immigration :
      Régularisation systématique des sans papiers, simplifications des procédures de naturalisation, établissement d’un titre de séjour unique pour dix ans.
      Il a été fort justement dit par des hommes politiques de droite comme de gauche que la FRANCE ne peut pas accueillir toute la misère du monde.
      Plusieurs événements récents ont posé les problèmes des sociétés multiculturelles (il ne s’agit bien sûr pas de "hiérarchiser ces cultures)
      Ce programme signe la faillite économique et culturelle du pays.


      • Al West 16 avril 2012 13:30

        Ah non mais Melenchon est dans la droite ligne europeenne :

        http://www.algerie360.com/algerie/projet-d%E2%80%99emigration-de-la-main-d%E2%80%99oeuvre-maghrebine-en-europe/

        Comprenez, on a un peu trop d’argent en ce moment. Et un peu trop d’emplois a pourvoir aussi. Donc d’une pierre deux coups : on finance l’immigration.

        L’est-y pas belle l’Europe ?


      • leypanou 16 avril 2012 14:54

        Vous avez oublié la distribution de 1000€ par immigré, pour leur souhaiter la bienvenue, ainsi qu’un diner gratuit à la Tour d’Argent tous les jours pendant un an !
        Attention, vous n’avez pas tout posté : votre émolument risque d’être réduit !


      • Al West 16 avril 2012 18:54

        L’information n’a pas de source fiable, à considérer comme fausse pour l’instant donc. Désolé pour le relai.


      • leypanou 16 avril 2012 15:01

        Avec P Moscovici comme directeur de campagne, un atlantiste notoire, F Hollande a déjà annoncé la couleur. Ses propos concernant la prolifération des armes nucléaires, qui visent expressément l’Iran, sont tout simplement ridicules (comme d’habitude, il n’a strictement rien dit concernant le désarmement nucléaire des puissances nucléaires actuelles, l’objectif étant que l’arme nucléaire soit le monopole de quelques pays qui n’ont de compte à rendre à personne et la tolérance selon le bon vouloir des mêmes pays évidemment à géométrie variable).

        De tout façon, le PS et assimilés sont des atlantico-sionistes notoires. Donc, de ce coté, il n’y a pas de mauvaise surprise.


        • titi 17 avril 2012 00:02

          « Si la France, sous un président socialiste, renonçait à toute indépendance vis-à-vis de l’Amérique, elle enterrerait le principe d’Europe de la défense, déjà bien malade »

          C’est bien beau de blablater sur la France et l’OTAN...
          Mais l’indépendance c’est quoi ? Bah comme dirait Staline c’est le nombre de divisions.
          Or la France a renoncé à avoir une armée forten, mettant fin à 1500 ans de tradition militaire et il faut le dire belliciste.
          Donc nous devons forcément aller à la remorque de quelqu’un qui lui a des divisions.

          J’ajoute que les différents « boucliers anti missiles » évoqués par les uns et les autres, rend caduque la force de frappe.... or c’était le seul reliquat d’indépendance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès