Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande et le mythe gaullien de la rafle du Vel d’Hiv

François Hollande et le mythe gaullien de la rafle du Vel d’Hiv

Bravo Monsieur Hollande ! La confirmation de la reconnaissance de la responsabilité française de la rafle du Vel d’Hiv était une nécessité autant politique qu’historique. Il faut connaître les leçons du passé pour préparer l’avenir, « ne rien occulter des heures sombres de notre Histoire ». Cité à cette occasion, Primo Levi rappelait amèrement : « Sauf exceptions, ils n’étaient pas des monstres ; ils avaient notre visage. ».

JPEGEn lisant les réactions parfois très hostiles du discours du Président François Hollande à l’occasion du 70e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, j’ai eu l’impression que l’antisémitisme est encore loin d’être mort et rangé dans les fonds obscurs de l’Histoire humaine. Rien que poser cette question : François Hollande se serait-il couché devant le CRIF ? Ridicule !

Car il s’agit ici de l’un des épisodes les plus noirs de l’Histoire de France. Un événement horrible, qui a duré plusieurs jours, du 16 et 17 juillet 1942. Ce n’est pas si loin que cela. C’était hier. Cela pourrait être encore demain. Il faut se le rappeler.

« Quand souffle l’esprit de haine, avivé ici par les intégrismes, alimenté là par la peur et l’exclusion. Quand à nos portes, ici même, certains groupuscules, certaines publications, certains enseignements, certains partis politiques se révèlent porteurs, de manière plus ou moins ouverte, d’une idéologie raciste et antisémite, alors cet esprit de vigilance (…) qui nous anime doit se manifester avec plus de force que jamais. En la matière, rien n’est insignifiant, rien n’est banal, rien n’est indissociable. Les crimes racistes, la défense de thèses révisionnistes, les provocations en tout genre, les petites phrases, les bons mots, puisent aux mêmes sources. » (Jacques Chirac, 16 juillet 1995).

Alors que l’Allemagne nazie ne l’avait pas demandé, les autorités françaises ont commis l’inadmissible. La cible était les Juifs, mais l’abomination aurait été tout autant la même si cela avait été les musulmans, les chrétiens, les sikhs, les homosexuels, les communistes, ou que sais-je encore ? bref, une ou plusieurs catégories de la population nationale, de la communauté nationale (des Français !) pour ce qu’ils étaient et pas pour ce qu’ils auraient fait.

Alors, oui, bravo Monsieur Hollande ! Je ne vous soutiens pas dans votre politique de surfiscalisation de la classe moyenne et de refus des réformes pour permettre à l’industrie française de repartir sur de bonnes bases, ni dans certains sujets essentiels de société, mais j’applaudis des deux mains votre discours du 22 juillet 2012 sur la responsabilité française.

« La vérité, c'est que la police française, sur la base des listes qu'elle avait elle-même établies, s'est chargée d'arrêter les milliers d'innocents pris au piège le 16 juillet 1942. C'est que la gendarmerie française les a escortés jusqu'aux camps d'internement. La vérité, c'est que pas un soldat allemand, pas un seul, ne fut mobilisé pour l'ensemble de l'opération. La vérité, c'est que ce crime fut commis en France, par la France. » (François Hollande, 22 juillet 2012).

Ce que vous avez esquissé, ce n’est pas une rupture avec le quinquennat de Nicolas Sarkozy, comme cela a pu être dit. C’est une rupture totale avec votre mentor, François Mitterrand, celui que vous avez su si bien imiter pendant votre campagne présidentielle mais qui a nourri des amitiés douteuses (René Bousquet etc.), qui a alimenté un lien incertain avec Philippe Pétain (francisque, gerbe de fleurs sur sa tombe etc.) et qui a finalement trompé les Français sur sa jeunesse personnelle (voir le livre de Pierre Péan à ce sujet). Vous imitez maintenant Jacques Chirac.

Le Général De Gaulle n’avait pas trompé ses concitoyens. À la Libération, il avait besoin d’une légitimité historique et devait forcément créer ce mythe que seule, sa France était la France légale. C’était aussi une nécessité immédiate pendant la guerre, notamment vis-à-vis des Alliés américains (le risque était que la France passât sous administration américaine et britannique comme une partie de l’Allemagne), un impératif du futur pour considérer la France dans le camp des vainqueurs et pas des vaincus (ce qui a permis d’avoir le droit de veto au Conseil de sécurité à l’ONU).

Mais ce mythe fondateur allait contre la réalité historique. Il a fallu le premier homme qui n’a pas pu combattre sous la Seconde guerre mondiale (car trop jeune) et qui a accédé à l’Élysée pour la reconnaître, cette réalité historique.

Dès le début de son premier mandat, le Président Jacques Chirac a en effet prononcé le 16 juillet 1995 probablement le plus beau discours de sa longue carrière politique pour donner des mots à l’infamie qu’a représenté la trahison de certains Français de livrer d’autres Français aux exterminateurs nazis (étrangers).

Il affirmait notamment, en évoquant les dizaines de milliers de victimes françaises : « Nous conservons à leur égard une dette imprescriptible. ».

Il était nécessaire qu’après un Président gaulliste, un Président socialiste confirmât cette reconnaissance et cette responsabilité de l’État français afin que l’ensemble de nation se sentît durablement concerné.

Vous êtes allé loin en parlant de la France. Mais pas plus loin que Jacques Chirac lui-même il y a dix-sept ans : « La France, patrie des Lumières et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux. ».

Oui, Monsieur Hollande, vos propos sont sûrement discutables. Oui, il y a eu, heureusement, des Français qui ont combattu les nazis, qui ont résisté, tous n’ont pas collaboré, très loin de ça, même. Certains ont lutté dans la Résistance, y ont perdu leur vie pour nous libérer.

Mais vous l’avez rappelé aussi : « La vérité, c’est aussi que le crime du Vel d’Hiv fut commis contre la France, contre ses valeurs, contre ses principes, contre son idéal. L’honneur fut sauvé par les Justes (…). Par tous ces Français qui ont permis que survivent les trois quarts des Juifs de France. ».

Cette guerre était aussi une guerre civile, Français contre Français. Ce sont bien des miliciens français associés aux soldats de la Wehrmacht qui ont tué les jeunes maquisards français du Plateau des Glières. Ce sont des policiers français qui ont arrêté et déporté jusqu’aux enfants, quatre mille cent quinze enfants le 17 juillet 1942 (les nazis n’en demandaient pas autant !), avec parfois un empressement insupportable qui soulignait une véritable opportunité pour l’antisémitisme.

Car entre le 18 juin 1940 et le 25 août 1944, il y a eu deux France, c’est pour cela que seul est discutable d’en parler d’une sans parler de l’autre : la France occupée et la France libre, la France de Vichy et la France de Londres, la France de Pétain et la France de De Gaulle.

En disant : « La vérité, c’est que la crime fut commis en France par la France. », vous avez donc raison, vous insistez sur le caractère suprême des actes commis au nom de la France, de la France légale mais qui ne fut plus légitime car elle avait renié ses propres valeurs. C’est bien une part de la France qui a commis ces rafles d’horreur.

Le pouvoir de Pétain était malheureusement constitutionnellement plus légal que celui de De Gaulle pendant la guerre. Aucun juriste ni historien ne pourra affirmer le contraire. On pourra toujours discuter de la légalité constitutionnelle douteuse des pleins pouvoirs attribués à Pétain le 10 juillet 1940, mais ce semblant de démocratie parlementaire valait bien plus que la prise de pouvoir d’un général de brigade à titre provisoire, ancien secrétaire d’État, qui n’a eu que l’onction de Churchill (et à peine de Roosevelt), donc seulement d’une (autre) force étrangère et sûrement pas d’une majorité de citoyens français.

L’État de droit a été bafoué dans ses valeurs fondatrices par le régime de Pétain et les milliers d’enfants juifs sauvés par les Français, parfois des gendarmes ou des policiers français, ne compenseront jamais la déportation d’un seul enfant par une autorité française comme cela s’est passé au Vel d’Hiv.

« Il est difficile d’évoquer [ces journées de larmes et de honte], aussi, parce que ces heures noires souillent à jamais notre histoire, et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’État français. » (Jacques Chirac, 16 juillet 1995).

À ceux qui s’interrogent sur la raison de "remuer" aujourd’hui, si longtemps après, ces heures peu glorieuses, vous rappelez avec raison, Monsieur Hollande, le constat affligeant de l’ignorance des jeunes générations et l’importance essentielle du souvenir et de la transmission : « Beaucoup de dérives trouvent leur source dans l'ignorance. Nous ne pouvons pas nous résigner à ce que deux jeunes Français sur trois ne sachent pas ce que fut la rafle du Vel d'Hiv. (…) Il ne doit pas y avoir un seul établissement [scolaire] où cette histoire-là ne soit pleinement entendue, respectée et méditée. Il ne peut y avoir, il n'y aura pas, pour la République, de mémoire perdue. J'y veillerai personnellement. ». Votre engagement est fort et me réjouit.

yartiVeldHiv02

Ceux qui refusent donc cette évidence historique, celle que les autorités françaises régulièrement en place aient envoyé, avec un effroyable zèle, des Français à la mort certaine, ceux qui refusent cette réalité de la déportation, par des policiers français, de ces soixante-seize mille personnes juives de France, en soixante-quatorze convois vers les camps d’extermination d’Auschwitz, ceux-là sont les mêmes qui accusent le Président François Hollande de s’être couché devant une organisation juive, avec le toupet, qui plus est, d’en appeler à la France résistante !

Ces gens-là, j’espère qu’ils n’auraient aucune parcelle de pouvoir, aussi petite soit-elle, si par malheur, la France devait revivre un même cauchemar.

« Taire l’antisémitisme, le dissimuler, l’expliquer, c’est déjà l’accepter. ».
Oui, il s’agit bien de cela ; ne nous taisons pas !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (25 juillet 2012)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Discours de François Hollande du 22 juillet 2012 (texte intégral).
Discours de Jacques Chirac du 16 juillet 1995 (texte intégral).
François Hollande.
Jacques Chirac.
François Mitterrand.
Charles De Gaulle.
 
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.48/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 25 juillet 2012 14:24

    Qui a demandé à l’auteur de faire cet article ? smiley


    • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 25 juillet 2012 17:11

      Rassurez-moi, vous ne l’avez pas lu entièrement !!?


    • La mouche du coche La mouche du coche 25 juillet 2012 19:41

      Et puis quoi encore ? smiley


    • justice99 justice99 25 juillet 2012 23:56

      L’ordre vient de tout en haut, au dessus, c’est le mur des lamentations !

      Sylvain Rakotoarison vient d’obtenir une promotion grace à cet article, bravo monsieur.


    • Mitsu Mitsu 26 juillet 2012 19:03

      Ce type doit-être affilié au mossad.


    • La mouche du coche La mouche du coche 25 juillet 2012 15:21

       smiley Et bien www.rakotoarison.eu ne fait pas que de distribuer des logiciels malveillants. Il distribue aussi des articles malveillants. Qui se ressemble s’assemble. Il est bien infecté par un virus ; Nous l’avions compris. smiley


    • Saber Saber 25 juillet 2012 15:13

      « Car il s’agit ici de l’un des épisodes les plus noirs de l’Histoire de France »

      Mais bien sur, on y croit !

      Je me suis arrêté là en fait de peur de ne pas pouvoir digéré le ramassis de propagande qui s’en suit, suis-je un antisémite ?

      Franchement avec les temps qui cours, crise économique Mondial, Euro(pe) au bord de l’explosion, 3e guerre mondial sur le point d’éclater. Excuser-moi hein, mais j’en ai rien à carrer de la rafle du Vel d’hiv.  smiley


      • alain_àààé 25 juillet 2012 15:37

        j ai écri il y a quelques sur le sujet mais on m as censuré alors je vous reommencé d abord vous devez etre un intégriste juif pour vous croire donneurs de lecons d histoire mais n oublions pas que c est les soialistes qui ont donné les pleins pouvoirs a PETAIN qui a fait ce qu il pouvait malgré son age.vous vous permettez de mettre tous les francais dans le méme sac non il n y a pas eu plus de juifs déportés dans les camps de concentration 50000,moins que communistes resitants ainsi que d autres personnes avec une perte mortelle de plus de 70000 de déportés.j ai les membres de ma famille et beaucoup gens qui sont parti de fresnes vers auswitch dont beaucoup sont morts.alors arrété avec votre antisémistisme primaire

        maintenant je vous faire remarquer que l on trouve plus de batiments commémoratifs juifs que des non juifs et je prendrais un exemple que je connais bien c est COMPIEGNE ou sont inscrit les gens parquets dans cette ville sont juifs mais non déportés ou il y a le drucker donc celui n as pas été déportés mais c est vrai qu avec l argent du contribuable francais on a édifié ce monument et donc le drucker michel nous fait chiéz avec l énorme gachis se MR se permet de faire il nous coutent des milliards maintenant nous avons sa niece qui doit bouffé des oeufs ou pondre des oeufs a chaque parole il ne sait que dire EEEEE


        • xmen-classe4 xmen-classe4 25 juillet 2012 15:58

          « Taire l’antisémitisme, le dissimuler, l’expliquer, c’est déjà l’accepter. »

          Comme je disais, les juifs ont été tué par les Allemands pour ne pas tuer que des pauvres.
          plaider la folie pour tout un peuple est trop conciliant sur la manière préméditer cette guerre.

          Le seul Bilan à tirer de cette période est que la France doit avoir les meilleurs officiers du monde.
          Même les généraux doivent être des proffessionnels.

          • Traroth Traroth 26 juillet 2012 12:14

            Mais qu’est-ce que vous racontez ?


          • louphi 25 juillet 2012 16:28

            Rakotoarison


            On le croyait sorti par la porte dans la malle de Sarkozy, le voici qui rentre par la fenêtre avec Hollande dans sa mallette.

            • Castel Castel 25 juillet 2012 16:30

              L’interprétation politico-symbolique de l’histoire dénature l’histoire. Sans les allemands, il n’y aurait pas eu de rafle du Vel d’Hiv, sans les français, il y a aurait peut-être eu une, peut-être plus importante encore.
              Donc, parler de responsabilité Française me paraît complétement à coté de la planque.


              • OMAR 25 juillet 2012 19:48

                Omar 33

                Matsada :
                 Dés son élection et la nomination de son gouvernement, F. Hollande s’est empressé d’envoyé son  ministre de l’intérieur au CRIF de Marseille :

                http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/manuel-valls-au-crif-%C2%ABil-est-hors-de-question-de-minimiser-les-actes-antis%C3%A9mites-qui-sont-une-insulte-pour-la-france-et-la-r%C3%A9publique%C2%BB/31465

                M ; Valls qui est lié à l’éternité à l’état d’Israël a assurer le CRIF de la super-protection de la France à la communauté juive et identifier l’ennemi : le musulman.

                Comme si les citoyens français juifs sont une communauté à part.

                Et peu auraient trouvé à redire si F. Hollande avait fait par exemple, de même pour les martyrs français d’ Oradour sur glane :

                http://www.youtube.com/watch?v=WeRbNBTkNfw

                Ou pour le massacre d’algériens à Paris :

                http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/10/17/17-octobre-1961-ce-massacre-a-ete-occulte-de-la-memoire-collective_1586418_3224.html

                Ou encore celui de citoyens français au métro Charonne :

                http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-massacre-de-charonne_492191.html

                Mais bien sûr, aucun lobby n’a forcé la démarche du gros Ourson, car ce genre de lobby n’existe pas.

                Par contre je plusssss ce torchon, pardon cet article sinon Gayssot ........

                Matsada, continuez de tirer sur la corde...


              • TDK1 TDK1 26 juillet 2012 10:08

                94% des musulmans français ont voté Hollande.....


              • justice99 justice99 26 juillet 2012 11:21

                94% des musulmans français ont voté Hollande.....


                94% des votants ont voté Hollande.

              • verdad 25 juillet 2012 18:36

                Monsieur le Nord de la France était occupé et sous administration Nazie,gouvernée
                par le SD Sicherheit dienst Service de sécurité basé aux Commandanturs.

                services de Police Nazies que les ignares appellent encore GESTAPO. 70 ans après.

                Comment se fait-il que nul n’en parle ni ne les mets en cause au sujet du Vel d’Hiv,
                ils étaient pourtant si puissants que le Peuple Français s’écrasait ou obéissait aux
                ordres.

                Le Vel d’Hiv , c’était en région Parisienne et non à vichy, Zone Sud gouvernée par Pétain.

                Après Guerre ,lorsque nous questionnions nos coreligionnaires, pourquoi n’avez-vous pas fui ?

                La Réponse immuable , nous pensions que faute de bras, les Allemands nous feraient
                travailler dans des fermes, nos enfant avec nous , nous pensions pouvoir nous en occuper et pouvoir les nourrir.

                Si des fautes ont été commises Monsieur ; quelle raison d’en rejeter la faute de ces
                Crimes sur la France ? se rendre intéressant n’est point une excuse , ni un prétexte
                acceptable  !
                Avant d’attaquer la France, prenez-vous en aux NAZIS ou aux descendants de Nazis avec qui vous faites ami-amis et, qui eux, vous dament le Pion.

                En criminalisant la France, vous insultez tous les Français en général et en particulier ceux qui ont combattu durant des mois et des mois puis, débarquèrent pour vous libérer !
                Mais voilà, vous n’étiez pas encore nés ; ce n’est pas votre faute ni la notre.

                Shalom Adonaï
                Güte Shalom

                J’ai payé largement le droit de m’exprimer, je n’étais pas planqué à cette époque !!!!!!!!
                Après, il est toujours facile d’accuser des Morts.

                Neerht yahr wronm Yéruralaïm


                • lionel-pg44 25 juillet 2012 18:48

                  Merci Verdad d’avoir précisé ce qui devait l’être.


                • Massaliote 25 juillet 2012 18:49
                  Les 7 erreurs historiques de François Hollande... dénoncées par un historien juif. Extraits :

                  1 - François Hollande : Une directive claire avait été donnée par l’administration de Vichy : « Les enfants ne doivent pas partir dans les mêmes convois que les parents ».

                  AM : La manière dont François Hollande présente les faits (la séparation des enfants de leurs parents dans les camps du Loiret avant la déportation) est doublement erronée.

                  Tout d’abord il ne s’agit pas d’une directive du gouvernement collaborationniste de Vichy. L’organisation de la déportation se déroule dans un dialogue et une coopération entre l’administration policière de la « zone occupée » et les autorités allemandes, plus précisément les représentants d’Eichmann à Paris. Il n’y a aucune intervention de Vichy sur cette question.

                  De plus la décision de déporter les enfants vient des Allemands et la séparation des parents et des enfants découle de leur besoin de faire partir les convois alors qu’ils n’ont pas encore l’autorisation de Berlin d’envoyer les enfants. Pour résumer, la police de la « zone occupée » applique des directives allemandes. [...]

                  5- François Hollande : L’honneur de la France était incarné par le général de Gaulle qui s’était dressé le 18 juin 1940 pour continuer le combat.

                  AM : Il ne convient pas, dans une cérémonie consacrée à la persécution des Juifs, de citer le général de Gaulle qui n’a rien dit et rien fait pendant la Seconde Guerre mondiale pour encourager les Français à sauver les Juifs. [...]"

                  A part quelques détails cet article est crédible, donc smiley


                    • Al West 25 juillet 2012 19:54

                      Bonjour lsga,

                      Faites en un article, ça en vaut la peine.


                    • lsga lsga 25 juillet 2012 23:50

                      pour ça il faudrait que les théories du complot m’intéressent.
                      Ce n’est pas le cas.
                      Le 911 a-t-il été organisé par les USA ? Ont-ils été sur la Lune ?
                      .
                      OSEF
                      .
                      sincèrement, on doit renverser l’Oligarchie, tout le reste ce n’est que de la pacotille.
                      .
                      Si demain on nous annonçait que la CIA a tué Kennedy, est-ce pour autant que le Capitalisme s’effondrerait et l’oligarchie avec ? Non. Idem avec le 911 & co.
                      .
                      Après, comme ça buzz sévère sur 4chan, et que je sais que de nombreux agoravoxiens sont friands de ces petits détails, je partage le lien, mais c tout.


                    • Al West 26 juillet 2012 13:22

                      Je connais et comprend votre démarche, je la trouve même tout à fait louable mais je suis plus pragmatique que vous. La dénonciation de tels événements peut donner lieu à une prise de conscience globale des citoyens, qui dès lors commencent à comprendre comment le système, tant aux niveaux économique que politique, fonctionne. Et si cela permet de recruter du monde, c’est à votre avantage car c’est l’un de vos seuls atouts : le nombre.

                      Merci en tout cas pour le lien, bonne journée.


                    • Saber Saber 26 juillet 2012 14:23

                      Nan mais lsga est contre la prise de conscience et la connaissance du fonctionnement de notre monde. Il doit penser que c’est par l’ignorance et la naïveté que la révolte viendra....
                       


                    • lsga lsga 26 juillet 2012 16:00

                      Vous êtes ce qu’on appelle des idéalistes, c’est à dire que vous pensez que l’on peut changer le monde en changeant la représentation du monde. 


                      L’important, c’est la lutte des classe, c’est à dire la guerre entre le salariat et l’oligarchie :

                      Les théories du complot détourne l’attention de ce problème. Combien de personnes ont fait de la vérité sur le 911 la quête de leur vie ? 

                      D’ailleurs, les gens savent que le 911 a été bidonné, comme l’assassinat de Kennedy, comme les armes de destruction massives. Les américains savaient parfaitement bien que leur gouvernement allaient chercher de l’essence en Irak, même si ils disent l’inverse pour se donner bonne conscience. 

                      Franchement, lutter directement contre le Capitalisme et de l’Oligarchie, laissez ces histoires sans intérêts aux historiens. Au lieu de passer des heures sur reOpen, passez un peu plus de temps par là :


                    • Saber Saber 26 juillet 2012 16:35

                      Tu a totalement raison quand tu dit que l’important c’est la lutte des classes.
                      Seulement comme dans tout combat, il est très important de connaitre son ennemie, savoir à qui on a faire. Connaitre leur motivation, leur moyens d’actions, ce qu’ils sont pré à faire, comment, où et pourquoi !!

                      Ignorer tout cela et c’est la défaite assuré, c’est comme nager à contre courant en pleine tempête sans boué et avec un groupe de requin affamé qui nous tourne autour.

                      Tu parle du 11 septembre, je pense que cette date précise est essentiel pour beaucoup de monde. Un point de départ d’une prise de conscience qui s’est généralisé et qui s’est répandu, et ça c’est très important.


                    • lsga lsga 26 juillet 2012 17:13

                      « Seulement comme dans tout combat, il est très important de connaitre son ennemie, savoir à qui on a faire. Connaitre leur motivation, leur moyens d’actions, ce qu’ils sont pré à faire, comment, où et pourquoi !! »


                      toutes les réponses à ces questions se trouvent là :

                      pas là :

                    • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 25 juillet 2012 21:33

                      François Hollande se garde de bien commémorer les dizaines de milliers de victimes de la pacification menée par la France républicaine, cette fois en pleine possession de ses moyens, à Madagascar en 1947.


                      • Pyrathome Pyrathome 25 juillet 2012 22:22


                        95 % de votes négatifs :
                        Bravo Sylvain, vous n’êtes pas très loin de votre record, encore un petit effort et vous serez récompensé...


                        • lsga lsga 25 juillet 2012 23:00

                          François Hollande se serait-il couché devant le CRIF ? Ridicule !

                          C’est sûr que pour les pompom-girls de Lepen ou d’Asselineau, la rafle du veldiv doit être un coup monté par le complot judéo-maçonnique pour asseoir le pouvoir de satan sur terre et faire disparaître la France.

                          Rappelons d’ailleurs que c’est au Veldhiv que les futurs créateurs du Front National se sont réunis pour la première fois :
                          http://www.youtube.com/watch?v=GBItLwPeLDY


                            • plexus plexus 25 juillet 2012 23:09

                              Pour AXEL de SAINT MAUXE :
                              OK, mais il n’y a pas que Madagascar !!!
                              Bientôt, sur sa lancée, le président hollande prêchera la repentance pour la décision du président du conseil Guy Mollet, de son adjoint, pourtant de haute stature, Pierre Mendès France, et de monsieur Mitterrand, ministre de la justice, d’envoyer 2 millions et demi d’hommes de l’autre côté de la Méditerranée.
                              Une analyse fausse, une réaction de trouillards, avec les résultats connus de tous.
                              Tout ça pour avoir reçu un cageot de tomates et quelques oeufs pourris sur leurs beaux costumes au monument aux morts d’Alger.
                              Et ça parle de courage ????
                              Et ça veut donner des leçons ????
                              Donnez-moi un mouchoir, un très grand....
                              Comment s’appelait ce délicieux petit livre, lexique à l’usage des régions occupées par les chinois ?
                              Ne nous leurrons pas sur le courage des foules.


                              • travelworld travelworld 25 juillet 2012 23:25

                                Reste que les nazis furent étonnés du zèle de l’administration française ! C’est une page honteuse de notre histoire, il faut l’accepter, comme le sinistre épisode Malgache.....Lisez Paxton, D’autre part j’ai le témoignage direct de feu mon père qui a vécu cette période sombre.......La fourragère est de trop !


                                • Alex Alex 26 juillet 2012 00:46

                                  En dehors du fait que :
                                  – cette histoire n’a concerné qu’une petite minorité de Français sur les 40 millions de l’époque, et donc pas « LA France »,
                                  – que les auteurs de cette rafle ne devaient certainement pas savoir le sort des Juifs arrêtés (il me semble que certains responsables juifs insistaient encore après cette date pour ne pas séparer enfants et parents),
                                  je suggère à l’auteur de nous dire ce qu’il pense de cette phrase de Hannah Arendt dans Eichmann in Jerusalem (version originale en anglais car la traduction française a été très « adoucie », et certains passages fâcheusement oubliés...) :

                                  « La rafle finale des Juifs de Berlin a été réalisée entièrement par une police juive. Pour un Juif, ce rôle des dirigeants juifs dans la destruction de leur propre peuple est sans doute le chapitre le plus sombre de toute cette histoire tragique... »

                                  Ou bien, toujours de la même Arendt, sur la Pologne :

                                  « Dans les manifestes d’inspiration nazie (mais non imposés par les nazis) que [les chefs juifs du Judenrat de Varsovie] publiaient, nous pouvons sentir encore combien les dirigeants juifs appréciaient leur nouveau pouvoir ».

                                  Ces rafles se déroulèrent de la même façon en Hollande et en Hongrie, bien plus efficacement qu’en France, et elles ne touchèrent pas que les Juifs apatrides en provenance d’Europe de l’Est, comme au Vel d’Hiv, que les policiers pouvaient penser être renvoyés dans leur pays d’origine..

                                  Alors, pourquoi accuser « la » France en général (au moins 20 millions de personnes) au lieu de citer les quelques salauds réellement responsables, et pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour rappeler les faits bien plus graves que je cite ? Ce serait moins utile ?


                                  • Michel Maugis Michel Maugis 26 juillet 2012 02:54

                                    La rafle du vel d’ hiv n’ est pas de la responsabilité de la France puisque celle-ci n’ était pas souveraine et était occupée par l’ envahisseur.


                                    Hollande a en fait voulu reconnaître la légitimité de Pétain,. car il est un pétainiste lui-même, dans l’ esprit, par son assujettissement au nouvel ordre fasciste mondial.

                                    Il trahit la France et ceux qui ont voté pour lui.

                                    • Pyrathome Pyrathome 26 juillet 2012 12:07

                                      Hollande a en fait voulu reconnaître la légitimité de Pétain,. car il est un pétainiste lui-même,

                                      T’en fait pas un peu de trop , là ??....
                                      Faut pas raconter n’importe quoi non-plus......


                                    • Michel Maugis Michel Maugis 26 juillet 2012 15:36

                                      @Pyrathome


                                      Lorsqu’ on me cite, il faut citer la phrase complète, et non la moitié.

                                      Vous avez oublié la suite

                                      « dans l’ esprit, par son assujettissement au nouvel ordre fasciste mondial »

                                    • Constant danslayreur 26 juillet 2012 06:57

                                      Un peu que la France est coupable… d`avoir tout fait pour tenter d`éviter l`effusion du sang d`un demi million de personnes :

                                      ... Or, que venons-nous d’entendre, à travers le rapport de MM. Blix et El Baradei ? Nous venons d’entendre que les inspections donnent des résultats. Bien sûr, chacun d’entre nous veut davantage et nous continuerons ensemble à faire pression sur Bagdad pour obtenir plus. Mais les inspections donnent des résultats.

                                      Dans les domaines chimique et biologique, les Iraquiens ont remis de nouveaux documents aux inspecteurs. Ils ont aussi annoncé la création de commissions d’investigation, dirigées par les anciens responsables des programmes d’armements, conformément aux demandes de M. Blix ;

                                      Dans le domaine balistique, les informations fournies par l’Iraq ont permis aux inspecteurs de progresser également. Nous détenons avec précision les capacités réelles du missile Al-Samoud. Maintenant, il convient de procéder au démantèlement des programmes non-autorisés, conformément aux conclusions de M. Blix ;

                                      Dans le domaine nucléaire, des informations utiles ont été transmises à l’AIEA sur les points importants évoqués par M. El Baradei le 27 janvier dernier : l’acquisition d’aimants susceptibles de servir à l’enrichissement d’uranium et la liste des contacts entre l’Iraq et le pays susceptible de lui avoir fourni de l’uranium.

                                      L’Irak a accepté le survol de son territoire par des appareils de reconnaissance aérienne ; Il a permis que des scientifiques iraquiens soient interrogés sans témoins par les inspecteurs ; un projet de loi prohibant toutes les activités liées aux programmes d’armes de destruction massive est en cours d’adoption, conformément à une demande ancienne des inspecteurs. L’Iraq doit fournir une liste détaillée des experts ayant assisté en 1991 aux destructions des programmes militaires.

                                      L’option de la guerre peut apparaître a priori la plus rapide. Mais n’oublions pas qu’après avoir gagné la guerre, il faut construire la paix. Et ne nous voilons pas la face : cela sera long et difficile, car il faudra préserver l’unité de l’Iraq, rétablir de manière durable la stabilité dans un pays et une région durement affectés par l’intrusion de la force. Face à de telles perspectives, il y a l’alternative offerte par les inspections, qui permet d’avancer de jour en jour dans la voie d’un désarmement efficace et pacifique de l’Iraq. Au bout du compte, ce choix là n’est-il pas le plus sûr et le plus rapide ?

                                      Personne ne peut donc affirmer aujourd’hui que le chemin de la guerre sera plus court que celui des inspections. Personne ne peut affirmer non plus qu’il pourrait déboucher sur un monde plus sûr, plus juste et plus stable. Car la guerre est toujours la sanction d’un échec. Serait-ce notre seul recours face aux nombreux défis actuels ? Donnons par conséquent aux inspecteurs des Nations Unies le temps nécessaire à la réussite de leur mission. Mais soyons ensemble vigilants et demandons à MM. Blix et El Baradei de faire régulièrement rapport au Conseil. La France, pour sa part, propose un nouveau rendez-vous le 14 mars au niveau ministériel, pour évaluer la situation. Nous pourrons alors juger des progrès effectués et de ceux restant à accomplir.

                                      Dans ce contexte, l’usage de la force ne se justifie pas aujourd’hui. Il y a une alternative à la guerre : désarmer l’Iraq par les inspections. De plus, un recours prématuré à l’option militaire serait lourd de conséquences.

                                      L’autorité de notre action repose aujourd’hui sur l’unité de la communauté internationale. Une intervention militaire prématurée remettrait en cause cette unité, ce qui lui enlèverait sa légitimité et, dans la durée, son efficacité.

                                      Une telle intervention pourrait avoir des conséquences incalculables pour la stabilité de cette région meurtrie et fragile. Elle renforcerait le sentiment d’injustice, aggraverait les tensions et risquerait d’ouvrir la voie à d’autres conflits.

                                      Il y a dix jours, le Secrétaire d’État américain, M. Powell, a évoqué des liens supposés entre Al-Qaida et le régime de Bagdad. En l’état actuel de nos recherches et informations menées en liaison avec nos alliés, rien ne nous permet d’établir de tels liens. En revanche, nous devons prendre la mesure de l’impact qu’aurait sur ce plan une action militaire contestée actuellement.

                                      Une telle intervention ne risquerait-elle pas d’aggraver les fractures entre les sociétés, entre les cultures, entre les peuples, fractures dont se nourrit le terrorisme ?

                                      En quoi la nature et l’ampleur de la menace justifient-elles le recours immédiat à la force ?
                                      Comment faire en sorte que les risques considérables d’une telle intervention puissent être réellement maîtrisés ?

                                      Monsieur le Président, à ceux qui se demandent avec angoisse quand et comment nous allons céder à la guerre, je voudrais dire que rien, à aucun moment, au sein de ce Conseil de Sécurité, ne sera le fait de la précipitation, de l’incompréhension, de la suspicion ou de la peur.

                                      Dans ce temple des Nations Unies, nous sommes les gardiens d’un idéal, nous sommes les gardiens d’une conscience. La lourde responsabilité et l’immense honneur qui sont les nôtres doivent nous conduire à donner la priorité au désarmement dans la paix.

                                      Et c’est un vieux pays, la France, d’un vieux continent comme le mien, l’Europe, qui vous le dit aujourd’hui, qui a connu les guerres, l’occupation, la barbarie. Un pays qui n’oublie pas et qui sait tout ce qu’il doit aux combattants de la liberté venus d’Amérique et d’ailleurs. Et qui pourtant n’a cessé de se tenir debout face à l’Histoire et devant les hommes. Fidèle à ses valeurs, il veut agir résolument avec tous les membres de la communauté internationale. Il croit en notre capacité à construire ensemble un monde meilleur.

                                      http://fr.wikisource.org/wiki/Discours_prononc%C3%A9_%C3%A0_l%27ONU_lors_de_la_crise_irakienne_-_14_f%C3%A9vrier_2003

                                      Depuis qu`on se rassure, la dédevillepinisation de la France est un franc succès... 


                                      • focalix focalix 26 juillet 2012 08:29

                                        Le Président a eu raison de faire de cette commémoration un moment fort.
                                        Cependant, son assertion selon laquelle « Ce crime fut commis en France, par la France » est vide de sens.

                                        Seules, des personnes physiques peuvent ordonner ou commettre des crimes.
                                        La France n’est pas une personne physique. Elle ne vaut que par ceux qui la servent.

                                        Elle était commandée (dirigée n’est pas le mot qui convient) par des personnes qui n’avaient aucune légitimité populaire.
                                        En zone occupée, c’était l’administration allemande avec sa soldatesque, ses milices, ses voyous... et la police française.
                                        En zone dite libre, c’était un vieillard pas si gâteux qu’on a voulu le dire, appliquant avec zèle les directives barbares de l’occupant.

                                        J’aurais souhaité que le Président insiste sur les points suivants :
                                        - Une conquête territoriale ne peut se faire qu’avec la complicité d’une fraction significative de sa population.
                                        - En certaines circonstances, pour chacun, du simple citoyen, du simple policier au responsable investi des plus hautes fonctions, il y a un devoir de désobéissance.


                                        • TDK1 TDK1 26 juillet 2012 10:01

                                          Trois articles sur le discours d’Hollande à propos du Vel d’Hiv sont dans les dix articles les plus lus sur Agora.


                                          Je suis intimement convaincu qu’Hollande n’en a rien à faire du Vel d’Hiv, rien à faire de savoir si le gouvernement de l’époque est responsable ou coupable, rien à faire de savoir si ce qu’il a dit est vrai ou faux. 

                                          Son objectif était de créer une polémique, de focaliser les attentions et les esprits sur un point annexe sans relation ni corrélation avec sa politique afin d’amuser le bon peuple qui, pendant ce temps, détourne son attention de la réalité de la situation actuelle. 

                                          Une fois l’agitation retombée, il va créer une nouvelle polémique sur l’euthanasie qui va enflammer le bon peuple pendant que des décisions graves, autrement plus graves, seront prises.

                                          Une fois l’agitation retombée, il va créer une nouvelle polémique sur l’adoption des zomos qui, à nouveau, va enflammer le bon peuple.....

                                          Puis, une fois les zomos passés, il s’attaquera au vote des étrangers....

                                          Et ainsi de suite.....

                                          Nous avons à faire à un prestidigitateur qui attire l’attention du public sur une main pendant que l’autre réalise son tour. 

                                          Serez vous gogo ou vous déciderez vous à ouvrir les yeux ?


                                          • Norbert 26 juillet 2012 10:15


                                            Evidemment que l’Etat français bourgeois est coupable de cette abomination que fût cette rafle. Evidemment tous les Français ne sont pas coupables.

                                            Et dire qu’une clique de petits individus qui se réclament de gauche vient répandre les préjugés antisémites les plus crassent  ici même !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès