Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande et les écologistes : risque de fission ?

François Hollande et les écologistes : risque de fission ?

Moins de quinze jours après sa nomination, les relations ont déjà viré à l'exécrable entre François Hollande et les écologistes.Avec en toile de fond un profond désaccord sur la question nucléaire... et surtout des négociations qui s'enlisent pour déterminer combien de circonscriptions le PS laissera à Europe Ecologie.

Nucléaire : différence irréconciliable entre Duflot et Hollande

Les écologistes espèrent-ils réellement faire changer d'avis François Hollande sur la question nucléaire, ou ont-ils compris que le débat était clos et ne jouent-ils les prolongations que pour apaiser leur base et peser d'avantage sur d'autres arbitrages ?

Toujours est-il que l'on imagine mal le candidat socialiste, qui a choisi d'axer sa campagne sur la "responsabilité" et une "cohérence" sans compromission face aux arrangements politiciens, se dédire sur un des sujets forts de sa campagne.

François Hollande considère, à tort ou à raison, que dans le contexte économique et social dans lequel se trouve la France, le pays ne peut pas s'offrir le luxe d'une sortie du nucléaire, qui fournit actuellement les trois-quarts de l'électricité produite en France.

S'il veut financer les priorités évoquées dans son programme, et notamment l'éducation et les emplois d'avenir, il ne peut se permettre un plan de sortie peut-être intéressant à long-terme, mais fort coûteux à un moment où les caisses de l'Etat sont justement vides.

Outre ces positions programmatiques, François Hollande et le PS ne peuvent pas laisser passer ce que certains socialistes considèrent comme un "diktat" des écologistes au risque de montrer avant même le début de la campagne des signes de faiblesse dont la droite fera ses choux-gras par la suite.


Derrière le programme, l'enjeu de la représentation électorale

Les négociateurs écologistes, et Jean-Vincent Placé en premier lieu, sont trop conscients de ces réalités pour croire réellement pouvoir faire évoluer le PS sur le sujet. Reste donc la possibilité d'une radicalisation pour apaiser la base écologiste... et surtout pour négocier au mieux en vue des législatives de 2012, voire des municipales de 2014.

Car le système électoral français n'est pas vraiment favorable aux petits partis et Europe Ecologie ne peut exister à l'Assemblée Nationale que sur la base d'accords avec le PS. Reste à savoir combien de députés le PS va accorder à la formation de Cécile Duflot.

Les négociations doivent-elles se faire sur la base du score historique obtenu par EE aux européennes (plus de 17%) ou au regard des intentions de vote pour la future présidentielle (Eva Joly est créditée de 5%) ?

Et c'est là que les relations se tendent réellement entre partenaires de gauche. EELV est trop conscient du début de campagne poussif de sa candidate pour ne pas vouloir faire pression avant qu'il ne soit trop tard.

Mais de l'autre côté, les proches de François Hollande, ulcérés de la pression médiatique imposée par les Verts dès son investiture se veulent menaçants et se disent désormais prêts à ne négocier qu'après le premier tour de la présidentielle... et sur la base exclusive du score d'Eva Joly.

Un scénario qui n'arrangerait en réalité personne mais qui illustre le poker menteur qui est en train de se jouer à gauche... et dont l'enjeu nucléaire n'est que la partie visible face aux vraies problématiques des rapports de force au sein de la majorité de gauche en cas de victoire en 2012.

Sans oublier le facteur x de ces négociations que constitue le parachutage annoncé de Cécile Duflot à Paris où elle rêve de remplacer Bertrand Delanoë au nez et à la barbe de la socialiste Anne Hidalgo... avec la bénédiction de François Hollande en cas de bon accord ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Plum’ 28 octobre 2011 09:11

    Qu’y-a-t-il d’écologique chez François Hollande ? L’un de ses plus fidèles soutiens est Jean-Marc Ayrault, symbole même de l’anti-écologie avec son aéroport Notre-Dame-des-Landes.


    • Abou Antoun Abou Antoun 28 octobre 2011 11:21

      Qu’y-a-t-il d’écologique chez François Hollande ?
      Et qu’y-a-t-il d’écologique chez les écologistes ?


    • lsga lsga 28 octobre 2011 17:23

      « J’ai fait du voilier cet été »


      ah. C’est écologique de faire du voilier l’été ?

    • kemilein 28 octobre 2011 18:13

      normalement un voilier a une voile... c’est sensé rouler au vent


    • devphil30 devphil30 28 octobre 2011 10:16

      Quand les énergies alternatives et renouvelables deviendront la principale source d’énergie ?

      Pour relancer l’économie , fabriquons des panneaux solaires en France , développons des centrales solaires , développons l’hydro électricité 
      Des grands chantiers pour préparez l’avenir 

      Que se passera t’il dans 25 ans quand les centrales ne pourront plus produirent , que les réacteurs seront arrêtés 6 mois sur 12 ?
      Qu’il faudra penser à une nouvelle source d’énergie et en même temps démanteler nos 19 centrales et 58 réacteurs nucléaires ?

      Gouverner c’est prévoir , c’est anticiper mais cette capacité semble manquer à nos gouvernants depuis quelques décennies...

      Philippe 


      • anarcococo 28 octobre 2011 10:36

        Quelques rappels sur les relations PS / Écologie :

        Il y a 30 ans, les promesses de Mitterrand et du PS :
        « L’approvisionnement énergétique du pays sera diversifié. Le programme nucléaire sera limité aux centrales en cours de construction, en attendant que le pays, réellement informé, puisse se prononcer par référendum. Les crédits en faveur des énergies nouvelles ou des techniques nouvelles d’exploitation des énergies traditionnelles (charbon) seront très considérablement augmentés. »
        (proposition n°38 du Parti Socialiste)

        - « Le programme nucléaire sera limité aux centrales en cours de construction... »
         -> 40 réacteurs mise en service de mai 1981 à 1995
         -> 10 nouveaux chantier de réacteur lancés de mai 1981 à 1995
         -> aucun gel, ralentissement, moratoire de projets dans cette période
         -> aucun débat national sur l’énergie, encore moins de référendum

        Et donc aussi l’incroyable et dramatique affaire du Rainbow Warrior :

        (source wikipedia)
        L’affaire du Rainbow Warrior est une opération à laquelle le gouvernement et les services secrets français prennent part, en 1985, en coulant le navire de l’organisation écologiste Greenpeace Rainbow Warrior, qui faisait route vers Mururoa pour protester contre les essais nucléaires français. Le photographe Fernando Pereira périt dans le naufrage...

        Où l’on apprend dans cette affaire que Gérard Royal, le « beau-frère » de Hollande à cette époque, faisait partie du commando et aurait peut-être aussi poser la bombe meurtrière !


        • marcel et yvette marcel et yvette 28 octobre 2011 10:46

          Tiens comme ça en passant ....en parlant des « socialistes » Anne Hidalgo et Bertrand Delanoé ....


          qui siègent à l’Hôtel de Ville .....ça leur fait rien de voir un SDF dormir sur le trottoir juste en face ? 

          hier à 10h30 , y’ avait un pauvre mec par terre......

          qu’est ce qu’ils font ces braves Socialos à part de beaux discours, quand des gens réduits à l’état d’épave sont là sous leurs fenêtres ?

          • Nanar M Nanar M 28 octobre 2011 13:05

            Salut les caricatures !
            Et ça vous fait quoi à vous, vous l’avez aidé le pauvre mec ?


          • lsga lsga 28 octobre 2011 16:53

            bin, c’est à dire que lui il a pas le budget de la ville de Paris :

             7,301 milliards d’euros. 


          • marcel et yvette marcel et yvette 28 octobre 2011 18:30

            j’étais en voiture dans les embouteillages espèce de falso, mais je donne toujours la pièce quand je suis piéton ..


            et toi qu’est ce que tu fais plutôt que lancer des conneries ?

          • arobase 28 octobre 2011 18:39

            c’est vrai ça ! ils ont fait quoi, marcel et yvette pour ce malheureux ?


            ha les braves gens !

          • Gabriel Gabriel 28 octobre 2011 11:36

            Il se priverait du plus grand potentiel de création d’emplois nouveaux et d’un des plus grande révolution technologique (Celle de l’égologie scientifique et industrielle) en n’adoptant pas le programme d’industrialisation écologique des verts ou de son ex compagne. Cette voix est tellement évidente à prendre pour des raisons économiques, écologiques et sanitaires que je ne comprends pas l’aveuglement ou alors celui-ci résulte uniquement de raisons partisanes et financières individuelles. 


            • modesto modesto 28 octobre 2011 11:45

              si le système électoral français n’est pas favorable aux petits partis, les verts sont depuis plusieurs décennies un groupuscule qui perd toute crédibilité en magouillant pour avoir des députés et des sénateurs au détriment du PS. 

              mais qu’ils aillent au combat, avec leurs petits bras musclés et leurs 4 % (ou encore moins lors de la dernière présidentielle !)
              après ils peuvent toujours essayer de faire la leçon à FH, qu’ils ont combattu lors de la primaire (soutien effronté à Titine Aubry) mais qu’ils ne se plaignent pas s’ils n’ont que peu d’influence !
              par ailleurs, mettre le nucléaire comme enjeu premier à la prochaine présidentielle, c’est avoir la mémoire courte avec Hulot et le Grenelle relatif à l’avenir de l’atmosphère...

              • lsga lsga 28 octobre 2011 11:47

                ah bas ça...


                les socialos ont choisi le gros joufflu suant cocu qui baffouille et se soumet...

                Au deuxième tour, les socialos devront donc plus compter sur les voix des des déçus du RPR (Chiraquiens, MoDem, etc.) que sur les voix de gauche (Front de Gauche, Ecolo, etc.)

                Comme de toute manière, il nous prépare une présidence à la Papandreou ou à la Zapatero ; il aura une politique de droite. C’est donc aux gens de droite de le soutenir et de voter pour lui (ce que fais déjà Chirac) 

                Perso, j’ai toujours voté à toutes les élections. Là, si le représentant de la gauche au deuxième Tour est François Hollande, je ne suis pas sûr d’aller voter. Nous sommes très nombreux dans mon cas. J’ai toujours considéré comme un devoir de voter pour le camps le plus à Gauche à toutes les élections. Mais là : qui de Sarkozy ou de Hollande est le plus à Gauche ? Franchement, je n’en sais rien. Mélenchon est de gauche, Eva Joly est de Gauche ; mais François Hollande ????? 

                Etre de gauche, c’est avoir du courage : c’est ne pas se laisser marcher sur les pieds, ne pas se soumettre, résister, se battre. 

                François Hollande est un gros joufflu sans couilles soumis aux Banques et aux Industriels. 
                Si vous le hissez au pouvoir en 2012, nous le lui reprendrons par la force en 2014. 

                • Pelletier Jean Pelletier Jean 28 octobre 2011 14:12

                  L’accord est en train de se faire et François Hollande n’a rien cédé :

                  - sur le nucléaire il reste sur sa positionnement de plafonnement,
                  - il lache un zeste de proportionnelle aux législatives de 2017...
                  - et céde beaucoup moins que Martine Aubry sur les circonscription réservées 15 au lieu de 20

                  et les écolos signent parce qu’avec les moins de 5% dans les sondages d’Eva Joly il ne veulent pas se risquer à un affrontement dur avec Hollande.

                  Jean Pelletier

                  www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.htmlEn cache

                  • Patrick Samba Patrick Samba 28 octobre 2011 15:43

                    Bonjour,

                    Cécile Duflot aurait dit : « Tous les écologistes sont prêts à renoncer s’il le fallait à avoir des députés »
                    cf : Eva Joly ne transigera pas sur la sortie du nucléaire - YouTube


                    • lsga lsga 28 octobre 2011 16:23

                      Cécile Duflot...


                      elle aussi on comprend rien quand elle parle...
                      elle est pas méchante, mais elle aussi elle sue...
                      elle est gentille, mais elle bafouille...

                      C’est hallucinant comment dans les débats elle se fait mettre systématiquement des déculottés. Comme en plus elle rougie, ça fait fantasmer le spectateur car on l’imagine bien se prendre une fessée cul nu par des types qui la méprisent. Bon, au moins, elle est courageuse et a des conviction. Elle est bien plus à gauche que François Hollande. 

                      Mais merde, entre Cecile Duflot et Eva Joly (qui parle à peine français) ; vous n’avez pas mieux comme bête à débat chez les verts ???? Vous qui avez la réputation de passer votre temps à débattre durement entre faction... Vous êtes encore une preuve que la libre concurrence ne permet pas aux meilleurs d’émerger. 

                      Enfin, en tout cas je pense qu’on va tous pouvoir tomber d’accord sur quelque chose : LE PS DOIT MOURRIR. Il est devenu une sorte d’agent de l’ennemi dans les rangs de la gauche ; ils volent les voix pour finalement appliquer des politiques de droite, favorise les industriels par rapport aux priorités sociales et écologiques. Bref : il est de droite. 

                      Si les verts avaient rejoint le Front de Gauche, on aurait peut-être pu tous ensemble être au deuxième tour devant le PS.... 

                    • kemilein 28 octobre 2011 17:12

                      oui mais les écolo sont des bobos et donc sont des carriéristes ;) zetes trop crédule pour le coup.

                      le prolo il est FN ou Rouge (a 70%) y’a que le bobo pour être (PS ou) Ecolo


                    • Klisthène 2017 Kxyz 28 octobre 2011 16:14

                      on peut ne pas transiger sur le nucléaire faudrait qu Eva Joly nous explique comment ele financera la fermeture totale et surtout comment on va assuré la transition...
                      oui il faut fermer les centrales mais on ne peut le faire d un coup de baguette magique...
                      soyez réalistes les Verts et les écologistes voteront pour vous ..car vous donnez plutôt l impréssion de jouer à la grenouille qui se prend pour un boeuf qui en rase campagne contre quelques circonscriptions mettront un petit mouchoir sur vos valeurs...
                      je préfére un réaliste qu un démago escro...
                      la vraie écologie c est Pierre Rabi pas dany le rouge recyclé...


                      • lsga lsga 28 octobre 2011 16:31

                        La sortie du Nucléaire est techniquement possible.
                        Je ne connais pas très bien les verts, mais je n’ai pas l’impression qu’ils proposent d’en sortir d’un ’coup de baguette magique’. 


                        La première étape consiste à faire des économies d’énergie. Pour rappel, le Japon a fonctionné avec 80% de ses centrales éteintes pendant plusieurs mois. En France aussi, il y a des marges de manoeuvres considérables, surtout si vous mettez au pouvoir un homme fort qui imposera des réformes écologiques avec une poigne de fer. L’idée va quand même consister à rationaliser, et donc à rationner. Je ne sais pas à quel point les Verts sont capables d’avoir une poigne de fer, en tout cas ils ont l’air d’avoir de très nombreuses personnes compétentes sur ces questions dans leurs rangs (ingénieurs, etc.)

                        Ensuite il existe des solutions alternative. D’Andasol à la Géothermie en passant par le l’Héolien Off Shore, c’est pas ce qui manque....

                        Et arrêtez de croire qu’on va voter pour vous. Si François Hollande fait trop le malin, il n’ira même pas au second tour. Vous n’en avez pas marre de la Droite au pouvoir ? 

                      • iciailleurs 28 octobre 2011 21:21

                        Quel est le poids réel des Verts ?


                        • LE CHAT LE CHAT 29 octobre 2011 00:02

                          depuis que les rouges ont fait fuir les verts véritables , 3 ou 4% à tout casser elle va avoir la mémère aux lunettes rouges ! s’il n’ y a pas de candidature écolo indépendante , je pense que beaucoup d’écolos apolitiques vont se réfugier dans l’abstention !


                        • lsga lsga 29 octobre 2011 15:24

                          ’écolo’ et ’apolitique’ : ça y en a être pas possible. 


                          Ecologie = volonté de maîtrise des méthodes de production et des cycles de consomation
                          => Opposition farouche au modèle néo-libérale
                          => Ancrage à gauche

                          Ecologie dans les fait = contrôle de la production, gestion de la distribution

                          => Etat fort
                          => Sortit du système marchand 
                          => Extrême Gauche

                          Ecolo apolitique... et pourquoi pas ’trader’ aéconomique...


                        • onetwo onetwo 28 octobre 2011 21:58

                          Les écologistes ont renié leurs engagements en échange de postes de députés. La soupe est bonne au PS.
                          Logiquement, après l’accord passé entre les écolos et le PS, Eva Joly devrait retirer sa candidature.


                          • krolik krolik 28 octobre 2011 23:30

                            Dans le domaine de l’énergie les options sont longues à se mettre en place.

                            Il faut se rappeller de la réponse de Lionel Jospin à Alain Peyrefitte à l’Assemblée Nationale sur le sujet de « quelle motivation pour fermer SuperPhénix ? C’était le 13 Mai 1999, voir le JO du jour.

                            Je vous remets un nextrait essentiel de la réponse de Jospin :

                             »Cette centrale est désormais inadaptée au contexte actuel. En outre, ce prototype, qui constituait un saut technologique considérable, a été difficile à maîtriser et a coûté beaucoup plus cher que prévu. Il ne peut en l’état constituer un modèle à répliquer à l’identique dans un programme d’équipement en surgénérateur. Pour autant, Superphénix représente une technologie très riche, développée par des personnels particulièrement motivés et performants, qui ont montré que la France savait mettre au point des équipements technologiques innovants de très haut niveau. Il faudra tirer profit de l’expérience accumulée et poursuivre les recherches dans le domaine des réacteurs à neutrons rapides pour l’avenir à plus long terme.« 

                            Autrement dit, le problème qui tracassait les écolos de l’époque : le sodium.. n’est pas un problème, Jospin s’est renseigné et il a été rassuré, donc il n’aborde pas le sujet.

                            Par contre il engage à la continuité de la recherche sur la filière à neutrons rapides. Ce qui a été fait.

                            Le futur ayant la propriété de devenir le présent.. et bien on arrive au lancement de la Génération IV avec le réacteur ASTRID qui va être monté à Marcoule à côté de l’ancien Phénix.

                            Au moins sur ce sujet les »pronucs" sont certains de l’appui des socialistes. C’est une affaire qui roule.

                             

                            @+

                             

                             

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès