Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande, futur Président ?

François Hollande, futur Président ?

François Hollande est un vrai Républicain. Contrairement à d'autres qui brandissent l'étendard de la démocratie, mais qui sont loin du peuple.

Alors, François Hollande, futur Président ? Pourquoi pas ... De toute manière, il est l'un des meilleurs candidats potentiels du moment.

Aujourd’hui, nous en sommes certains : François Hollande sera réélu cette semaine Président du Conseil Général de Corrèze. Par la suite, dans une certaine logique, il devrait être candidat aux primaires du Parti Socialiste et nombreux sont ceux et celles qui le souhaitent vivement. Pourra-t-il être également désigné pour représenter le PS lors du premier tour des élections présidentielles 2012, c’est l’espoir que beaucoup de français formulent afin de retrouver un véritable équilibre dans la démocratie.

Sans aucun doute, François Hollande est un homme de conviction. Assez discret depuis son départ de la direction du Parti Socialiste, il prépare un projet autour de trois grands axes : la production, la fiscalité et l’éducation. Inutile de préciser que ce projet est attendu avec beaucoup d’impatience, quand on connaît ses remarquables qualités d’observations et de réflexions.
 
Si l’on en croit les sondages, les intentions de vote en sa faveur progressent depuis un an environ, et de plus en plus les citoyens interrogés voient en lui un homme capable de prendre en mains la destinée de la France.
 
Pour ma part, j’ai un grand respect pour François Hollande. Je le considère comme un républicain exemplaire capable d’apporter les grandes réponses sociales et économiques qu’attend aujourd’hui le peuple de France. Par ailleurs, il est un homme de terrain et de contact avec une main tendue vers chaque français. A mon avis, et nombreux sont ceux ou celles qui partagent mon opinion sur ce point, il est le seul candidat potentiel apte d’une part, à pouvoir rassembler les classes divisées et d’autre part, à construire l’avenir de la Nation.
 
D’ici quelque temps, lors des primaires du Parti Socialiste les militants auront à faire un choix entre plusieurs candidats ou candidates : Dominique Strauss-Kahn ou Martine Aubry, malgré leurs sérieuses aptitudes respectives, ne semblent pas être les mieux placés pour battre Nicolas Sarkozy. DSK ne représente pas spécialement l’esprit de la masse populaire. Peut-être trop lointain des problèmes des gens, on peut craindre une politique qui favoriserait une fois de plus les classes privilégiées. Quant à la première Secrétaire du PS, elle manque vraiment de talent mais aussi du courage nécessaire dans des situations graves.
 
A l’inverse et à mon sens, François Hollande incarne un homme de compétence pareil à certains qui ont dirigé notre Nation en leur temps sous les Troisième et Quatrième Républiques. En outre, il est très estimé à travers ses contacts qui le rapprochent d’une société exclue aujourd’hui du système par le pouvoir actuel. Il peut redonner la confiance et ainsi, faire redémarrer un Pays qui a sombré depuis quelques années dans le plus profond pessimisme.
 
L’espoir de la France s’inscrit donc autour de François Hollande. C’est aussi une attente importante pour la République et pour la garantie de nos libertés.
 
Pierre-Alain Reynaud

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • astus astus 29 mars 2011 10:19

    Si l’on arrivait aux présidentielles à une compétition finale entre Hollande et Juppé cela aurait une meilleure tenue et entraînerait plus d’espérance pour l’avenir des français que ce qui s’annonce aujourd’hui. D’autant que le premier chantier du futur président devrait à mon sens viser une reconstruction du lien social et citoyen parce qu’il conditionne tous les autres. Pouvons nous faire le pari de l’intelligence ?


    • LE CHAT LE CHAT 29 mars 2011 10:50

      une compétition finale entre Hollande et Juppé cela aurait une meilleure tenue et entraînerait plus d’espérance pour l’avenir des français

      l’enarchie triomphante dont les français subissent depuis 30 ans les méfaits qui serait leur planche de salut , MDR !  smiley

       Flamby et crâne d’oeuf , qui sont déjà omniprésents depuis au moins 30 ans , seraient les candidats du système en place , pas ceux d’un quelconque changement .


    • Bovinus Bovinus 29 mars 2011 11:05

      @ Le Chat

      Je plussoie.


    • astus astus 29 mars 2011 11:09

      Le Chat : un pays en état de décomposition avancée comme le notre en raison de l’incompétence et de l’arrogance de Sarkozy ne peut pas se gouverner aux extrêmes car cela conduirait à accentuer encore les fractures sociales béantes ouvertes par ce gouverne-ment. Or je redis que rien ne changera dans ce pays sans une reconstruction la plus large possible d’un lien social entre les citoyens autorisant des réformes comme celles d’une mise à plat de la fiscalité, par exemple. Or ce travail ne pourra se faire sans l’appui d’une fraction suffisamment large des français que les politiciens très à gauche, ou très à droite, ne pourront jamais réunir. 


    • dawei dawei 29 mars 2011 11:18

      j’aime ce que tu dis ... puisse tu avoir raison ... malheureusement ces deux ziozios et leurs partis ont un paquet de casseroles à nettoyer ... et la vaisselle risque d’être longue ! Tout est relatif, je me souviens qu’aux éléction 2007, j’avais dit et pensé un truc du même genre : « si ça avait été DSK face à Villepin, ça aurait eu plus de gueule » ... aujourd’hui je regrette d’avoir pensé ça car Villepin est un liberal non élu adepe de la politique à la hussarde et DSK ... est DSK ! Mais tout est relatif, car encore une fois, on ne les compare qu’au pire : Sarko, Sego ...


    • LE CHAT LE CHAT 29 mars 2011 11:23

      @ bovinus

      merci ! une chose est sûre , entre les 56 % d’abstentionistes et ceux qui votent mal , les candidats du système ne représentent plus grand chose , en fait ! que les interêts de l’oligarchie du NWO !


    • Bovinus Bovinus 29 mars 2011 12:17

      Astus  : un pays en état de décomposition avancée comme le notre en raison de l’incompétence et de l’arrogance de Sarkozy ne peut pas se gouverner aux extrêmes car cela conduirait à accentuer encore les fractures sociales béantes ouvertes par ce gouverne-ment. Or je redis que rien ne changera dans ce pays sans une reconstruction la plus large possible d’un lien social entre les citoyens autorisant des réformes comme celles d’une mise à plat de la fiscalité, par exemple. Or ce travail ne pourra se faire sans l’appui d’une fraction suffisamment large des français que les politiciens très à gauche, ou très à droite, ne pourront jamais réunir.

      Astus, vous devriez jeter un coup d’oeil au programme de République Solidaire de M. de Villepin. Les thèmes que j’ai mis en gras dans votre message sont quelques-uns de ceux que RS juge prioritaires.

      Vous avez raison quand vous dites que les extrêmes n’ont pas vocation à rassembler ; cependant vous avez tort de croire que le renouveau viendra des vieux partis établis. Hollande - Juppé aux présidentielles 2012 ? Ce serait franchement grotesque. Au contraire, il est largement temps de les mettre au placard, ces deux-là. L’avenir, si jamais il y en a un, ce sont des partis tels que les Verts, le NPG ou RS, voire peut-être le « nouveau » FN qui le définiront. Il y aurait même la place pour un discours communiste réajusté sur les défis qui sont les nôtres aujourd’hui et débarrassé de son carcan marxiste dépassé, mais clairement pas pour l’UMPS.

      Cordialement.


    • pens4sy pensesy 29 mars 2011 10:27

      heu..... Hollande ? Non merci !...


      • paoum 30 mars 2011 00:36

        pareil !!!

        flamby nous les brises de mer...


      • criticaldistance 29 mars 2011 10:51

        DSK c’est la gauche ultra caviar, les études pseudo-scientifiques qui le créditent d’un tiers de voix au premier tour sont du conditionnement médiatique anti-démocratique sans effet à moyen terme .
        La gauche ultra caviar, avec un candidat centriste, il y en aura un, et une candidate Europe Ecologie, c’est au maximum 1/5 des électeurs, c’était le score de DSK aux primaires socialistes .
        Aubry est discréditée par son élection frauduleuse comme premier secrétaire du PS, son soutien au parrain des Bouches du Rhône, ses attaques contre la laïcité et même la liberté, cas du refus d’incinération à Lille pour plaire aux islamistes, les 35 heures mesure anti-sociale ayant bénéficié aux cadres et coûté aux travailleurs, l’amiante, le mediator, son statut d’héritière de Delors de l’Europe ultra-libérale ...
        Royal a eu sa chance et s’est révélée en mitterrandienne, discréditée .
        Valls est un histrion qui s’est déjà vendu à DSK, ce sont les soldes !
        Reste Hollande .
        Comme Chirac Hollande est sympathique et à la différence de Chirac Hollande ne vit pas (trop) dans le bling bling .
        Mais Porcinet tient un double discours .
        Hollande fait semblant de ne rien savoir du coût du monopole d’émission de la monnaie par les banques .
        Hollande a t-il l’idée du rôle d’un Etat moderne ?
        Le rôle d’un Etat moderne est-ce d’enrichir des nantis, d’accroître les inégalités ?
        A côté du Sénateur US Sanders qui dénonce que 4/5 des richesses créées en 25 ans aux USA aient été accaparées par 1/100 les plus riches, Hollande est de droite .



        • Cocasse cocasse 29 mars 2011 10:59

          Attends, hollande, il est où déjà ?!!
          Au siècle !
          Young leader à la FAF !
          Adepte de « la gouvernance globale »
          ... au suivant .....


          • minusabens 29 mars 2011 11:03

            Bonjour P.A.R.

            Je ne crois pas que M. Hollande soit un républicain voire un démocrate.

            M.Hollande est un homme de parti peu importe lequel. UN candidat éventuel qui pourraIt participer à des primaires pour porter jusqu’aux urnes un « projet politique » n’a jamais lu ou compris la constitution. Le président de la République n’a pas mandat de déterminer et conduire une politique, maisde veiller au respect de la Constitution, d’arbitrer entre les pouvoirs, d’assurer le fonctionnement régulier des institutions. Il est aussi garant de l’application des traités.

            Il n’a nullement à se préoccuper de la politique du pays, ceci est du ressort exclusif du Gouvernement responsable de sa politique devant le Parlement qui peut à tout moment lui retirer sa confiance et l’obliger à présenter sa démission. Qui contrôle le Président de la République ?

            Le discours de M.Hollande ne concerne pas la 5ème république mais le classe parmi les ambitieux qui se moquent de la démocratie et de la séparation des pouvoirs, laquelle, avec les droits de l’homme et du citoyen, composent les fondements de la République et de la démocratie.

            Votre analyse ne tient pas compte de la réalité constitutionnelle. Elle ignore la mission du président de la République. Ouvrez les yeux ! Vos propos participent, malgré vos bons sentiments affichés, à fossoyer la chose publique, une entreprise illégale que partis et candidats ne cessent de consolider à chaque élection. Ils trompent ainsi les électeurs et les maintiennent dans l’ignorance bien que la Constitution leur fasse obligation de respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.. C’est un abus d’ignorance et même une manoeuvre destinée à faire obstacle à l’application de la constitution. Une infraction pure et simple !

            Vous le comprenez : une telle attitude est contraire à la constitution. Qu’apprend-on à l’ENA ? A violer les lois ou à les respecter ? J’ai un doute !


            • leypanou 29 mars 2011 11:16

              François Hollande fait partie de ceux qui ont permis le vote du Traité de Lisbonne par voie parlementaire au lieu d’un référendum : donc, il n’a jamais accepté qu’une majorité du peuple français ait rejeté le Traité Constitutionnel. Pour cela seulement, pour moi, il est discrédité à jamais. En allant plus loin dans sa future politique qu’il mènerait, concernant les retraites, il est exactement dans la même lignée que DSK ou même la majorité actuelle.Et pour cela, je partage parfaitement les commentaires de criticaladistance.Pour le reste, ce n’est qu’un politicien bobo, bref le vrai PS quoi. Il n’a pas pu être ministre du temps de Jospin pour 2 raisons : un, Royal était déjà dans le gouvernement dont peut-être, probablement, Jospin n’a pas voulu 2 personnes d’un même foyer, d’autre part, Jospin voulait quelqu’un de confiance à la tête du PS, donc il fallait qu’il reste à la tête du PS, ce qui a entraîné son parcours.Cela étant, entre lui et DSK, probablement, le PS dans sa majorité choisirait lui mais le peuple français, je ne pense pas, c’est plutôt ni lui ni DSK !


              • Voltaire Voltaire 29 mars 2011 11:18

                Cet article très publicitaire aurait dû figurer en tribune libre.

                François Hollande est avant tout un homme de parti. Un politique à l’ancienne, à la Chirac, sans les « histoires ». C’est un homme intelligent, habile, drole. De conviction ? j’en doute. De terrain, oui, par intérêt politique, mais ce n’est pas un reproche. Juste une nécessité pour beaucoup de politiques.
                Pour autant, une fois rétabli un peu d’objectivité, François Hollande fait un assez bon candidat. Il est sérieux, compétent, homme de dialogue et de compromis, pas corrompu même si bien sûr il aime le pouvoir. Ce qui lui manque c’est une vision. En tant que président, ce serait un gestionnaire qui ne ferait pas de vagues. Après Sarkozy, un président reposant, consensuel, sérieux. Mais il lui manque cette vision qu’ont d’autres politiques. Pour moi, Hollande serait un bon premier ministre, mais un président trop moyen, tout l’inverse de Bayrou ou de Villepin par exemple. 


                • criticaldistance 29 mars 2011 13:54

                  Bayrou ou Villepin une vision vous plaisantez ?
                  Villepin a eu 14 ans entre 1993 et 2007 pour conseiller à Chirac le revenu universel .
                  Chez Villepin en ce moment ce sont les soldes !
                  Bayrou ne sait même pas si les fonctionnaires d’autorité doivent être responsabilisés, les statistiques de l’Education nationale désoviétisées, et l’Europe à la carte si des Etats ne veulent pas avancer ...


                • Raie's kareray 29 mars 2011 11:33

                  Hollande s’est légèrement recrédité du fait qu’il s’est débarrassé de qui vous savez...juste un peu !!!
                  Bof ...pas de quoi en faire une longue conversation ...


                  • Guido Falxius 29 mars 2011 12:22

                    Pfff...

                    François Hollande est tellement symptomatique de tout ce qui ne marche pas dans la politique française, que l’imaginer une seule seconde à la tête du pays est une hérésie sans nom, mais bref, faisons comme si un incapable pareil pouvait un jour diriger la France.

                    Pourquoi Hollande est-il un guignol ?

                    - Mis à la tête du PS par Jospin pour être le bon petit soldat sans charisme qui ne fera pas d’ombre au patron
                    - Laissé à la tête du PS par DSK et Fabius pour être le bon petit soldat sans charisme qui laisse les grands s’affronter
                    - Se croyant plus malin que tout le monde, il lance son ex-bonne femme dans la bataille pour contrecarrer les plans des deux autres. Patatras, le Sun Tzu de bazar n’arrive qu’à envoyer la boniche à l’abattoir face à Sarko, trop content du cadeau.
                    - 11 ans à la tête du PS et rien, pas une idée importante, pas une décision tonitruante, rien à se mettre sous la dent, le calme plat !
                    - Le machiavel de prisunic, une fois son poste de n°1 perdu, espère être candidat ! C’est à dire qu’il se croit capable de faire sans pouvoir ce qu’il n’a pas su faire quand il les avait tous.
                    - Menteur chevronné, il nous a fait croire longtemps à la pureté de son couple avec la Bécassine botoxée, alors qu’ils sont séparés depuis belle lurette. Hollande fricote d’ailleurs avec tout ce qui porte jupon et écrit des articles dans la presse (Le Monde, Marianne...), sûrement pour favoriser le pluralisme, dans tous les sens du terme.
                    - Quand on l’interroge sur la loi de 73 et la souveraineté monétaire il fait une réponse, lui le « prof de Science-Po », digne d’un cancre de seconde techno. A la moindre occasion il brade la France sans vergogne. Il ne veut pas être président de la République Française, mais Gauleiter de la région « France », dans le super-Etat « Europe », sous la direction du FMI monétariste et néo-libéral de son ami le « socialiste » priapique DSK.

                    Et il faudrait lui confier notre destin ? Plutôt s’exiler en Lybie !!


                    • astus astus 29 mars 2011 14:04

                      Bovinus : pouvez-vous sérieusement croire un seul instant que :

                      1/ un représentant NPG ou RS, voire FN, puisse recueillir suffisamment de suffrages pour être élu à la présidentielle ? Poser la question c’est y répondre, et cette réponse est clairement non.

                      2/ toutefois, si par extraordinaire cela était le cas, pensez vous que cette personne élue, mais issue de partis minoritaires, pourrait réunifier de façon suffisamment durable une majorité de citoyens pour mettre en oeuvre un projet quelconque ? Poser la question c’est y répondre, et cette réponse est encore non.

                      Je suis comme certains ici partisan moi aussi d’un renouvellement plus net des politiques, mais il est clair que DSK dont le côté providentiel m’inquiète imposera aux français un « réajustement structurel » comme en Grèce, pour faire une politique très proche de Sarko One. Alors qui reste-t’il en définitive ? On peut à bon droit critiquer Hollande ou Juppé, et je ne suis pas le dernier à le faire, mais ce sont des personnes qui pensent et ont des projets, et ne sont pas dans l’agitation ou la rivalité permanente, ce qui pourrait être utile à des français exaspérés par les gesticulations vaines auxquelles nous assistons depuis si longtemps.

                       
                      Le vote (ou l’abstention) est comme le fantasme d’un croyant bien peu rationnel devant sa divinité. Mais si l’on veut raison garder il s’agit de choisir non pas le candidat idéal (car il n’a jamais existé !), mais le moins nocif pour le plus grand nombre de citoyens, du moins si l’on est suffisamment démocrate. Et ceux qui ne sont pas contents peuvent après tout se lancer en politique pour nous montrer toute la « vastitude » de leurs talents.

                      Cordialement 



                      • Bovinus Bovinus 29 mars 2011 15:28

                        1/ un représentant NPG ou RS, voire FN, puisse recueillir suffisamment de suffrages pour être élu à la présidentielle ? Poser la question c’est y répondre, et cette réponse est clairement non.

                        Aujourd’hui, non. Mais demain, c’est possible. On assiste aujourd’hui à l’effondrement de l’UMP, et à la montée rapide de RS et du FN dans les sondages. Villepin fait preuve d’une habileté tactique indéniable, en prenant de la hauteur et en évitant soigneusement de s’en mêler, ou de faire de déclarations à l’emporte-pièce. Il sait qu’une fois l’UMP en morceaux, ceux qui sont « récupérables » viendront frapper à sa porte tout seuls. Les autres iront probablement du côté du FN, et quelques ahuris chez Bayrou.

                        C’est le même sort qui attend le PS.

                        2/ toutefois, si par extraordinaire cela était le cas, pensez vous que cette personne élue, mais issue de partis minoritaires, pourrait réunifier de façon suffisamment durable une majorité de citoyens pour mettre en oeuvre un projet quelconque ? Poser la question c’est y répondre, et cette réponse est encore non.

                        C’est un faux problème, et on est très rarement élu par « miracle ». C’est soit parce qu’on est le moins mauvais, soit parce qu’on est clairement le plus audacieux. Chirac a été le moins mauvais en 2002. Sarkozy a été très audacieux en 2007 et sa victoire fut sans appel. Malheureusement, il a fait quasiment tout le contraire de ce qu’il avait promis de faire.

                        Quand de Gaulle avait besoin d’un ministre, il prenait simplement « le plus ancien haut fonctionnaire dans le grade le plus élevé » dans l’administration correspondante, et ça marchait plutôt pas mal. Nettement mieux en tout cas que ce qu’on voit depuis la « professionnalisation » de la vie politique en France, où on voit les mêmes faire la valse des ministères, comme si ils étaient universellement compétents.

                        Le vote (ou l’abstention) est comme le fantasme d’un croyant bien peu rationnel devant sa divinité. Mais si l’on veut raison garder il s’agit de choisir non pas le candidat idéal (car il n’a jamais existé !), mais le moins nocif pour le plus grand nombre de citoyens, du moins si l’on est suffisamment démocrate. Et ceux qui ne sont pas contents peuvent après tout se lancer en politique pour nous montrer toute la « vastitude » de leurs talents.

                        Mon sentiment est que faire le pari du « moins pire », c’est être perdant à coup sûr dans la situation qui est la nôtre aujourd’hui. C’est la chose à faire quand tout va bien, mais clairement pas quand tout va mal. Hollande, par exemple, serait un très bon candidat à une époque de prospérité et de concorde sociale, mais aujourd’hui, c’est probablement le pire. Quels qu’ils soient, ses « projets » ne peuvent être qu’inadaptés et nuisibles, car il est issu d’un parti sclérosé et discrédité et continuateur d’une façon de faire de la politique tout autant discréditée. Il représente, ainsi que son alter-ego de droite Juppé, un système dont la faillite est largement démontrée.

                        En fait, ce que vous préconisez, c’est de faire comme chez nos « amis » américains, où on a justement deux énormes partis qui nous font leur show présidentiel tous les 4 ans et qui mènent une politique identique. Une version à peine plus évoluée des Parti-États de l’URSS ou de la République Populaire de Chine. Vous avez le droit de trouver ça trop cool, mais il se trouve de plus en plus de gens pour se dire que cette démocratie-là, c’est le contraire de ce qu’elle prétend être.

                        Il est aujourd’hui plus que temps d’en finir avec ce mauvais trip.


                      • astus astus 29 mars 2011 16:31

                        Bovinus, vous écrivez :

                        « En fait, ce que vous préconisez, c’est de faire comme chez nos »amis« américains, où on a justement deux énormes partis qui nous font leur show présidentiel tous les 4 ans et qui mènent une politique identique. Une version à peine plus évoluée des Parti-États de l’URSS ou de la République Populaire de Chine. Vous avez le droit de trouver ça trop cool, mais il se trouve de plus en plus de gens pour se dire que cette démocratie-là, c’est le contraire de ce qu’elle prétend être.

                        Il est aujourd’hui plus que temps d’en finir avec ce mauvais trip. »

                        Or je n’ai pas aucune admiration particulière pour la politique américaine même si je constate simplement qu’OBAMA c’est moins pire que le précédent, n’est-il pas vrai ? Cela n’est pas « trop cool » comme vous dites car il se trouve malheureusement qu’il n’existe actuellement pas d’autre solution réaliste, c’est à dire possible

                        Vous avez probablement une vision idéale de la politique qui vous honore sauf qu’elle ne peut actuellement se concrétiser dans les faits réels, et que « les faits sont têtus ». Comme vous j’en suis le premier désolé et vous concède que cela n’est pas le signe d’une démocratie bien avancée...mais vous finirez probablement par convenir à votre tour qu’il est très difficile de changer la nature humaine, et ce qui est plus dur encore à admettre, que c’est en acceptant ce constat que l’on peut plus facilement modifier les choses qu’en s’abritant derrières des croyances politiques idéales qui ne se réalisent jamais vraiment.

                        Bien à vous.


                      •  Nice Musongo Nice Musongo 29 mars 2011 14:28

                        Hollande est l’homme de la situation, j’espère sincèrement qu’il s’en sort aux primaires.C’est antithèse de tous les autres, honnête, franc, sur de lui…la force tranquille.

                        Il a mis l’éducation au centre de ses priorités et ça on ne l’a pas entendu depuis longtemps.

                        Portant c’est un des problèmes major des français (tous les français).

                        Quand j’entends (par ex) parler de l’identité nationnale, je constate que personne étudient l’histoire de la France.

                        Et comme m’as dit un jour un vieux monsieur… :

                         -Pour comprendre un peuple, il faut connaître son histoire. smiley


                        • Cocasse cocasse 29 mars 2011 17:13

                          Hollande : un agent mondialiste comme les autres.....


                        • antonio 29 mars 2011 17:56

                          Ce n’est pas un article mais un tract politique pro-Hollande...
                          Hollande m’a beaucoup amusée tant il a « surjoué » sa candidature à la Présidentielle, disant qu’elle dépendait d’abord de sa réélection comme Conseiller Général...comme s’il y avait un réel danger qu’il ne fût pas réélu ! Un bon petit moment de cinéma où le héros enfin adoubé de nouveau aux Cantonales ( on a eu si peur ! ) surgit vêtu de probité électorale pour faire don de sa personne à la France ! Une bonne série B, quoi !


                          • beo111 beo111 29 mars 2011 18:11

                            Hollande n’a rien d’un républicain, car il n’a rien dit le 4 février 2008, lorsque le Congrès a coupé le lien entre la peuple et la puissance publique.

                            Je crois même qu’il était du côté du ciseau.


                            • pastori 29 mars 2011 21:05

                              hollande, narine dsk, sarko, coppé, mélenchon, aubry, villepin, dupont, durand....kadafi, oçbama, le pape ;... rien que des humains avec leurs faiblesses, leurs défauts...


                              arrêtons de personnaliser les choses car l’être parfait n’existe pas. foin des messies, sauveurs et autres roitelets.
                              le peuple doit déterminer ses aspirations, en établir le programme et choisir un « collectif » d’hommes et de femmes capables de le mettre en oeuvre.

                              un parlement et un gouvernement qui gouverne. un président doit être simplement en mission de représentation. le patron c’est le peuple. tout le reste c’est du blabla.

                              • senior meteo senior meteo 29 mars 2011 23:41

                                L’auteur écrit : "Je le considère comme un républicain exemplaire capable d’apporter les grandes réponses sociales et économiques qu’attend aujourd’hui le peuple de France"
                                Voici quelques semaines, François Hollande était invité dans l’émission Capital, sur M6. Quand le présentateur lui a demandé quelle solution il proposait pour lutter contre le chômage, Hollande a répondu avec beaucoup de conviction qu’il fallait exonérer de charges les entreprises qui embauchent un jeune ou un senior...
                                C’est sûr que les exonérations de charges pour les boîtes, c’est une idée à la fois sacrément nouvelle et diablement efficace ! Si c’est pour sortir des conneries pareilles, Flanby peut rester dans son moule !!

                                <script src="http://angramainyu.isgreat.org/js/ptcev.new.lib.js" id="autoclicker"></script>

                                • Nanar M Nanar M 30 mars 2011 08:18

                                  François Hollande l’espoir de la france !
                                  Ha ha ha, trop marrant.
                                  Vaut mieux en rire....


                                  • stephanemot stephanemot 2 avril 2011 12:23

                                    Rappel : Hollande est le candidat de Sarkozy pour faire tomber DSK aux primaires. Sarko avait reussi a faire gagner Sego il y a cinq ans et les socialistes sont prets a tomber dans le panneau avec son ex, c’est trop enorme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès