Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande joue avec le feu démocratique

François Hollande joue avec le feu démocratique

François Hollande enterre un peu plus l'illusion démocratique qu'il aurait pourtant pu - et dû - faire renaître de ses cendres après des années de résignation politique assumée, en particulier sur les questions économiques et sociales. Par sa faute, le risque d'implosion sociale approche encore un peu plus d'un point de non-retour.

Il semble que l'Accord National Interprofessionel (« pour la compétivité et l'emploi »), en transformant le parlement en simple chambre d'enregistrement de décisions purement corporatistes, n'ait été pour François Hollande qu'une première entaille insuffisamment profonde aux principes démocratiques, dont sa formation politique ne cesse pourtant de se réclamer.

En faisant savoir par divers canaux qu'il pourrait prochainement légiférer par ordonnances, le président élu crache à nouveau au visage de la représentation nationale, dont on se demande bien à quoi elle peut encore servir.

Résumons : là où le parlement ne peut servir de chambre d'enregistrement, on chosit de le court-circuiter.

Le règne de la technocratie, la dictature des experts, la fatalité de lois économiques élevées au rang de lois naturelles, voire divines, auxquelles les hommes ne peuvent rien changer et face auxquelles ils ne peuvent que plier, sont ainsi consacrées. L'espoir d'un contrôle du peuple sur son propre destin s'évanouit un peu plus. Un peu trop ?

Si le peuple ne peut plus compter sur les élections et sur ses représentants élus pour faire valoir ses intérêts et ses droits les plus fondamentaux, quels moyens choisira-t-il pour se faire enfin entendre ?

Il est temps pour notre représentation nationale de réagir avant que la situation ne bascule dans le (vraiment, vraiment) tragique. Le temps n'est plus aux atermoiements.

Parlementaires socialistes, VOUS êtes responsables. RESAISISSEZ-VOUS au nom du peuple qui vous a élu pour LE représenter !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • aviso aviso 14 mars 2013 14:53

    C’est une exigence de Merkel et de la BCE, nos reforme ne vont pas assez vite a leur gout !!!

    La Tribune de ce matin.


    • TSS 14 mars 2013 15:03

      Les propos de hollande sont pour ceux qui croyaient que l’on etait toujours en democratie... !!


      • HELIOS HELIOS 14 mars 2013 15:42

        ... tant que la loi electorale empechera la juste representativité du parlement, les « elus » par defaut que sont nos députés (et senateurs) ne seront ques des employés des partis et voteront ce qu’on leur demande de voter, sans contestation et encore moins de reflexion.

        Et pour votre gouverne, cher auteur, les français aiment cela, car des alternatives lors des dernieres elections legislatives, il y en avait !!!


        • Willien 14 mars 2013 21:29

          OK pour les limites de la 5ème République, qu’il faut sans doute dénoncer en parallèle. Dans le cadre des institutions actuelles, ce n’est pas parce que les Français se trompent et se sont trompés qu’il faut arrêter d’essayer de leur ouvrir les yeux et de les encourager à demander le maximum à leurs représentants, et plus souvent que tous les cinq ans !


        • mario mario 14 mars 2013 16:40

          je n’avait aucun doute sur les qualités théâtrale de hollande. ni même sur son travestissement en homme de gauche.

          la, j’ai un sérieux doute sur sa santé mentale !

           


          • bigglop bigglop 14 mars 2013 17:04

            Bonjour à tous,

            @Willien, vous demandez aux parlementaires de se ressaisir. Apparemment, vous n’avez toujours pas intégré que nos parlementaires ne représentent que leur parti politique et son idéologie.
            Nous sommes dans un régime de partis dominants PS vs UMP.
            Il y a bien longtemps qu’ils ne représentent plus l’intérêt général.

            Ils ont volontairement délégué leurs compétences, notamment législatives, soit au gouvernement, soit aux institutions européennes.

            Par exemple :dans les domaines réservés, par la Constitution, le gouvernement se substitue par l’utilisation de décrets ou d’arrêtés. Si un parlementaire dépose un projet de loi ou un amendement
            il est limité par l’article 40 de la Constitution : ’’Article 40 : Les propositions et amendements formulés par les membres du Parlement ne sont pas recevables lorsque leur adoption aurait pour conséquence soit une diminution des ressources publiques, soit la création ou l’aggravation d’une charge publique.’’

            Au niveau européen, les divers traités, directives, règlements ont institué le transfert de notre souveraineté financière ( monnaie), économique, législative, fiscale, sociale aux institutions européennes (Commission, Conseil).
            L’exemple du Traité de Lisbonne complété par le TSCG et l’adoption des Six et Two Pacs limitent durablement les pouvoirs législatifs de notre parlement et de notre gouvernement.
            Enfin, les directives sont ’’transposées’’ dans notre droit, sans pouvoir être modifiées ’’sauf avis contraire du Conseil Constitutionnel’’ et les règlements (Six et Two Packs) sont d’application directe et immédiate.

            Aujourd’hui, not’président, ressort (pour la politique intérieure) l’argument de l’utilisation des ordonnances pour squeezer le parlement, mais ces ordonnances sont aussi utilisées pour l’application de textes européens.

            Force est de constater que notre parlement (ainsi que le gouvernement) ressemble plus à une assemblée qui inaugure les chrysanthèmes qu’à une expression démocratique.

            Pour approfondir les thèmes juridiques, consulter l’excellent site de Contrelacour, une référence sur le Web.


            • Willien 14 mars 2013 21:32

              Salut bigglop,

              merci pour ces rappels, mais ce n’est pas parce qu’on a transféré/abdiqué 60, 70 ou même 80% de sa souveraineté qu’il faut laisser tomber les 20 à 40% restants et ne pas se battre pour en tirer le maximum !


            • Yohan Yohan 15 mars 2013 00:50

              S’il n’y avait que cela. Normal 1er et Fabiulus impérator sont en train de nous ficeler une 3ème guerre mondiale. La gauche a toujours été dans les mauvais coups. Notre armée ferait bien de rentrer à la maison car son chef est en train d’armer les barbus salafistes du côté de la Syrie. Allez comprendre la logique de tout ça. ???? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Willien


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès