Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande, l’erreur de casting ?

François Hollande, l’erreur de casting ?

Les primaires socialistes étaient le must d'une démocratie en même temps transparente et éclairée. Si. Tout le monde y a cru. Les militants socialistes, les sympathisants de gauche, jusqu'ici rien que de bien normal, mais aussi les indécis qui voyaient là une occasion d'étayer un choix difficile, même la droite, effrayée par les sondages catastrophiques de leur champion, Nicolas Sarkozy, se demandait si la gauche n'avait pas raison de choisir ainsi son candidat. Les primaires eurent lieu, nettement dominées par un candidat, le sympathique et spirituel François Hollande qui, naturellement et sans trop d'efforts, emporta largement la mise. Le député corrézien devint ainsi officiellement le candidat du Parti Socialiste pour la présidentielle 2012, candidat du PS qui est, enfin qui était il y a encore peu, notre futur Président de la République, les sondages étaient formels. Ils le sont beaucoup moins aujourd'hui.

On aurait peut-être dû mieux écouter les critiques faites à Hollande par ses concurrents et concurrentes pendant la primaire, au lieu de ça, et comme d'habitude, nous avons choisi de plaindre celui qui était attaqué, sur l'air de " Ah, nous voterons Hollande parce que les autres sont trop méchants avec lui surtout les filles". Hé oui, mais être Président de la République exige certaines qualités, à commencer par l'autorité et la volonté politique, force est de constater que ce ne sont pas les points forts de François hollande. Aubry avait prévenu, parlant de gauche molle pour son prédecesseur à la tête du PS, un PS que Martine Aubry trouva, selon elle, bien mal en point quand elle succéda à Hollande. Ségolène Royal pendant la campagne n'a rien dit d'autre, " Le point faible de François Hollande, c'est l'inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu'il aurait réalisée en trente ans de vie politique ? Une seule ? ". Et personne ne fut capable de le faire.

Dure ou molle ?

Aujourd'hui, entre les démélés avec les écologistes qui imposent infiniment plus de choses que leur représentation politique ne leur permet, les dénégations qu'il fait constament sur un accord, certes mauvais, mais conclu entre le parti qui l'a investi, le PS, et EELV, on se demande où est François Hollande, pas vraiment au PS puisqu'il nie partiellement ses accords, pas même vraiment à gauche, il suffit de voir avec quelle défiance le traitent Jean-Luc Mélenchon, l'auteur indépassable du capitaine de pédalo et Eva Joly qui refusait de confirmer à Apathie qu'elle voterait bien pour le candidat du PS au second tour de 2012, Hollande n'est pas non plus au centre, les attaques de François Bayrou ces derniers jours en attestent.

François Hollande est donc on ne sait où, au milieu de nulle part, pour une direction que personne ne connaît. Peut-on alors lui laisser la barre du bateau France pendant la tempête que nous traversons ? Jean-Luc a déjà répondu, reste au PS, aux conseils de l'impétrant, de nous prouver qu'ils ne se sont pas trompés, qu'il n'y a pas eu erreur de casting.


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Jean 30 novembre 2011 13:56

    Vous appelez ça une démocratie ?

    En finir avec les partis donc les lobbies, les (fausses) luttes de la caste politique dont le citoyen a « soupé ». Ras-le-bol du grenouillage de cette caste.

    Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

    La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

    En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

    Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

    On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

    Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

    http://www.democratiedirecte.fr/

    http://www.dailymotion.com/video/xl...

    http://www.dailymotion.com/video/xi...


    Un parti sans étiquette
    pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
    (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

    On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

    Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

    Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

    Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

    Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

    Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


    • bigglop bigglop 30 novembre 2011 18:45

      Bonsoir à tous,

      Galahad, quand donc auras-tu intégré qu’une grande majorité de citoyens ne croient plus en la « politique », dans les « cuisines » des partis, leur « soupe » électoraliste ni dans les « politiques » qui se proposent aux différents mandats électifs.

      Une mesure de salubrité publique et citoyenne : interdire les partis politiques, leur idéologie et appeler à un Comité de Salut Public.

      Quelques pistes :
      Constitution :
      une nouvelle Constitution issue d’une Assemblée Constituante et d’un référendum
      Pour les grandes décisions économiques, sociales, financières, juridiques, vote référendaire,
      le parlement n’ayant qu’un rôle technique de conseil et de mise oeuvre des décisions, avec une proportionnelle intégrale.
      Mise en pratique des référendums régionaux et locaux

      Elections :
      Casier judiciaire vierge
      Publication de l’ensemble des revenus élargie, du patrimoine et % détention de capital d’entreprises, SCI
      Absence de conflit d’intérêt
      Non-cumul de plusieurs mandats
      Référendum à mi-mandat de l’action du Président de la République et de son gouvernement

      Finances Publiques :
      Renégocier les Traités Européens pour « casser la dictature des marchés » et la création d’une Banque centrale citoyenne avec la capacité de créer la monnaie et dirigée par des organisations syndicales, de consommateurs, des collectifs. Les « experts » financiers n’auront qu’un rôle de conseil technique.
      Contrôle des mouvements de capitaux (spéculation)
      Renégocier la dette publique par un audit sur la dette « indûe » ou l’effacer, purement et simplement en accord, si possible, avec les autres états européens.
      Réformer la fiscalité, notamment l’IR, CSG, CRDS (cf Thomas Piketty Pour une révolution fiscale)

      Justice :
      Indépendance des Procureurs de l’exécutif
      Renforcement du rôle des Juges d’Instruction
      Réformer les différents codes, notamment sur les infractions politico-économiques et financières qualifiées de crime relevant de la Cour d’Assises.
      Suppression des juridictions d’exception comme la Cour de Justice de la République.
      Responsabilité pénale du Président de la République, de son gouvernement, des conseillers pendant la mandature
      Modifier les critères de l’immunité parlementaire, des élus sinon la supprimer

      Créer une Université de la République pour former les futurs élus nationaux, régionaux, locaux

      Et il reste bien d’autres champs à explorer

      Aujourd’hui, le seul qui soit « évolutionnaire » est Jean-Luc Mélanchon, représentant du Front de Gauche. J’attends de le voir changer sur son utopie de changer la construction européenne de l’intérieur. Il faut qu’il prenne une autre position plus imaginative, plus efficace, et pour cela, il a Jacques Généreux à sont côté.

      Allez Jean-Luc, un peu plus de courage politique. De l’audace, encore de l’audace.


    • ffi ffi 30 novembre 2011 19:54

      L’idée de gouverner vous fait rêver, elle vous séduit.
      Et vous voilà à imaginer le monde parfait.

      Hélas, dans un pays, un seul gouvernement suffit, sinon c’est la guerre civile.

      Mais vous rêvez tous les cinq ans, et cependant tout empire.

      Pourtant, rien ne montre qu’un concours de parti aboutisse nécessairement à un bon gouvernement. Pas plus qu’un concours de parti n’approche de la démocratie.

      Pire, puisque tout homme de la catégorie « peuple » qui entre au gouvernement, entre simultanément dans la catégorie « gouvernant »,... la démocratie est une proposition logique irrationnelle, intrinsèquement contradictoire : la démocratie est impossible....

      Mais ce n’est pas grave, on peut être heureux sans démocratie : un bon Roi suffira.


    • bigglop bigglop 30 novembre 2011 20:00

      Bonsoir,

      J’ai retrouvé un de mes bouquins d’étudiant, « Demain, l’autogestion » de Edmond Maire.
      Vous allez me dire : encore un vieux tableau. Non, non, malgré quelques rides, je le trouve toujours d’actualité.
      Avec une petite vidéo de l’INA pour se forger une opinion

      http://www.ina.fr/video/I04282923/e...


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 30 novembre 2011 20:44

      Merci Jean,

      Sympa de faire de la promo pour notre mouvement naissant. Merci d’avoir décelé en nous ce renouveau montant autour de la démocratie Athénienne, notre credo.
      J’en profite pour vous donner les dernières infos de notre mouvement. Il se porte bien pour un petit nouveau et, son concept, la démocratie directe à la place des parlementaires, plait beaucoup, tant au niveau du peuple qu’aux médias. Ces derniers n’ouvrent pas pour autant grandes leurs portes.Il est vrai quelles sont si bien gardées pour le pouvoir en place ou pour des DSK, HOLLANDE et SARKO bien sûr. Pour palier à ce manque des médias nous mettons dès cette semaine en place plusieurs reportages vidéos destinés à informer le public sur tous les sujets. Vidéos diffusées sur Youtube et daylimotion.
      J’ai également rédigé un courrier au 1er ministre sur l’hérésie et l’iniquité des 500 signatures que nous refusons de collecter, tant il est impossible de les obtenir, courrier que je lirai sur une prochaine vidéo.
      Enfin début janvier, ouverture de l’espace public télévisuel à tous les candidats, dixit le président du CSA.
      Tout va bien, la campagne va être captivante et passionnante ! Merci encore à vous.
      Respectueusement

    • Jean 30 novembre 2011 20:51

      Qui parle de concours de partis ? dans une démocratie les partis ne sont plus que des associations faisant des propositions à une constituante de « tirés au sort ».

      Un simple citoyen peut même provoquer un référendum national via une chambre des référendums (de tirés au sort) qui doit valider son idée, projet de loi etc.

      Des démocraties existent même partiellement, qui fonctionnent très bien.

      La Suisse n’ a pas connu de guerre depuis longtemps. Les pouvoirs absolus provoquent des guerres, quant aux « bons rois » on peut les compter avec les doigts.

      Savoir envisager et créer un autre monde est d’ abord un effort intellectuel, le reste suivra...

      Il est temps que l’ Homme s’ affranchisse et apprenne à vivre et décider en commun.

      Rien n’ est impossible selon la volonté, et l’ idée fait son chemin.


    • Jean 30 novembre 2011 21:01

      Pas de quoi Dominique, mais j’ insiste beaucoup sur l’ union de tous ;

      par courriel j’ ai écrit à Etienne Chouard et Yvan Blot (j’ ai adhéré à son association) en donnant votre lien. Il y a de quoi faire si les mouvements se regroupent, malheureusement je n’ ai qu’ un pouvoir de suggestion.

      Concernant les candidats, il serait, depuis longtemps, souhaitable que les programmes soient des contrats passés avec le peuple, et non des promesses.

      Ce n’ est pas seulement une question de confiance mais un principe.

      Je souhaite un grand parti avec un candidat sous contrat.

      Bonne chance en tout cas. Je continue au mieux de vous faire connaître.


    • Galahad Galahad 1er décembre 2011 12:49

      "Galahad, quand donc auras-tu intégré qu’une grande majorité de citoyens ne croient plus en la « politique », dans les « cuisines » des partis, leur « soupe » électoraliste ni dans les « politiques » qui se proposent aux différents mandats électifs."

      Une assertion moitié lepéniste, reste qu’à plus de 70% l’électorat vote aux présidentielles. Hé oui, les faits sont têtus.


    • molotov molotov 1er décembre 2011 18:56

      les primates socialiste ou comment le charismes de F. Hollande fais pensé a un baigné poreux.


    • Alpo47 Alpo47 30 novembre 2011 14:04

      Disons poliment que FH a encore besoin de trouver son rythme et les bonnes attitudes. Pour l’instant, et au bout de quelques semaines, il suscite, pour le moins, le scepticisme .

      Pourquoi donc n’attaque t-il pas la politique fiscale de Sarkozy qui distribue toujours plus aux riches ?
      Pourquoi ne dénonce t-il pas le vocabulaire d’exclusion de Sarkozy ?
      Pourquoi... pourquoi ... pourquoi. ???? Il y aurait tellement de sujets où il pourrait se montrer offensif et les mettre sur la défensive, et ... il ne dit rien.

      En fait, depuis son intronisation il a plutot multiplié les bourdes, dont celle qui consiste à vouloir embaucher 60000 enseignants. D’autres ont suivi. Evidemment, si c’est pour se planter à chaque déclaration, mieux vaut en dire le moins possible.

      Déjà une image de mollesse et d’inaction, lesquelles, si rien ne change (le peut il ?) se transformera vite en rejet ?

      Ceci dit, pour moi de toutes façons, FH ne changera rien à la politique économique actuelle. Blanc-bonnet et Bonnet-blanc. Juste les deux faces du même système.


      • Galahad Galahad 30 novembre 2011 17:03

        « Ceci dit, pour moi de toutes façons, FH ne changera rien à la politique économique actuelle. »

        C’est la question qui se pose à tous les gouvernements occidentaux : Quelle est notre marge de manoeuvre ?


      • Guy Liguili Guy Liguili 30 novembre 2011 17:52

        François Hollande, c’est un Sarkozy qui aurait troqué les talonnettes contre des coussins péteurs.


      • Galahad Galahad 30 novembre 2011 18:17

        The real JCG is here ? Incredible smiley


      • bigglop bigglop 30 novembre 2011 18:58

        Bonjour @ Alpo47,

        François Hollande rencontre aujourd’hui la Commission Européenne pour se faire « adouber ».

        De quoi va-t-il parler ?
        Exprimer son désaccord sur la gestion de la crise depuis 2008 ?
        Proposer des solutions non-conformistes ?
        Dénoncer l’eurodictature de Goldman-Sachs, Morgan-Sachs, de Biderberg,... ?

        Non, non, comme tout bon social-démocrate défenseur du libéralisme, il parlera de :
        rigueur
        réduction des déficits
        recapitaliser les banques (aux USA se mettent des stress test pour une trentaine de banques « too big to fail » ou « too big to be saved », la « contagion » arrive)
        privatisation des activités régaliennes de l’état
        ventes d’activités stratégiques à la Chine, USA, Russie, Inde.

        C’est beau, ca fait rêver.................................................................


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 30 novembre 2011 22:04

        @ Alpo47

        « Pourquoi donc n’attaque t-il pas la politique fiscale de Sarkozy qui distribue toujours plus aux riches ? »

        Le Canard Enchaîné de ce jour apporte l’explication dans un article très intéressant. Globalement, et en résumant, Hollande laisse Sarkozy pédaler dans la semoule de la crise jusqu’en décembre pour ensuite lancer son offensive en janvier. A seulement cinq mois du premier tour « mes sondages sont ahurissants (...) Je suis à 58% - 60% » et pour l"instant « il faut laisser Sarkozy être grossier et caricatural, ça mobilise notre électorat. »


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 30 novembre 2011 22:09

        Il faudra donc attendre janvier pour déclarer ouverte la chasse au Sarko.

         smiley


      • kev46 kev46 30 novembre 2011 14:35

        Moi je sais ou il est, il est à la fondation franco-américaine en tant que young leaders pour servir les USA et leur ultra-libéralisme !


        • Freegerman 30 novembre 2011 19:37

          C’est pour ça qu’il faut faire attention !


        • LE CHAT LE CHAT 30 novembre 2011 14:50

          il attend avec un sourire de ravi un trône qui ne saurait lui échapper , et distribue déjà les places à ses courtisans , c’est l’impression qu’il donne ..
          il a vendu la peau de l’ours et va se retrouver en guenilles en avril ..

          Encore un article avec le mot « impétrant » , ça devient une mode ou quoi ?


          • Galahad Galahad 30 novembre 2011 16:55

            « Encore un article avec le mot » impétrant «  »

            Non, ça a fait marrer tout le monde quand Montebourg a exhumé le mot, c’est donc juste un clin d’œil  smiley


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 30 novembre 2011 22:14

            Salut Le Chat.

            J’ai dit ailleurs qu’on ne tuerait pas l’ourson Sarkozy mais que nous l’attraperions vivant, en mai 2012, pour le réintroduire dans son milieu naturel de Neuilly-sur-Seine. Définitivement.

             smiley


          • orage mécanique orage mécanique 30 novembre 2011 15:02

            Avoir élu Hollande, c’est bien,
            il le voulait,
            il y a le minimum syndical d’éléphant derriére lui,
            Aubry ne va pas tarder à être mouillée avec Eiffage à Lille (ou du moins il y avait là une nouvelle casserole à balancer),
            par contre si il est élu,
            il ne faudra pas faire comme en 81 et fermer notre gueule,
            bien au contraire.....


            • xray 30 novembre 2011 16:41


              POLITIQUE 

              La plus grande vacherie qu’un pouvoir puisse faire à une population, c’est de lui donner le droit de vote. 

              N’importe lequel et qu’on en finisse. 
              http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2007/02/19/n-importe-lequel-et-qu-on-en-finisse.html 

              Le Grand Guignol politique (L’Europe des curés) 
              http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 



              • Galahad Galahad 30 novembre 2011 17:01

                Vi vi, élections pièges à cons et remettez-nous ça Patron smiley


              • colza 30 novembre 2011 17:41

                Si les élections, ça servait à quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit !

                Coluche

              • xray 30 novembre 2011 16:42


                Les européens sont soumis à un régime Oligarchique 
                (Wikipédia)  : 
                L’oligarchie est un régime politique dans lequel la plupart des pouvoirs sont entre les mains d’un petit nombre d’individus, de quelques familles ou d’une petite partie de la population, généralement une classe sociale ou une caste. 
                La source de leur pouvoir peut être la richesse, la tradition, la force militaire, la cruauté... 
                (Sic.) 

                L’énigme du vol AF 447 ? (La disparition de l’Airbus RIO-PARIS) 
                http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2011/10/24/l-enigme-du-vol-af-447-la-disparition-de-l-airbus-rio-paris.html 



                • Galahad Galahad 30 novembre 2011 16:59

                  Bof, il y a des élections démocratiques, non ? Même si tous les révolutionnaires de supérette ont l’impression d’avoir trouver la pierre philosophale quand ils parlent d’oligarchie.


                • Jean 30 novembre 2011 18:23

                  Attention Galahad, tous les révolutionnaires ne sont pas de supérette.

                  Les dix commandements de l’ oligarchie européiste :

                  Commentaires Etienne Chouard

                  http://etienne.chouard.free.fr/Europe/resistance_a_tous_les_traites_constit utionnels.php

                  il résume dans la vidéo :

                  1) l’ UE encourage le chômage de masse.

                  2) la création monétaire est abandonnée aux banques privées.

                  3) liberté totale de mouvement des capitaux.

                  4) soumission totale à l’ OTAN.

                  5) accumulation des pouvoirs exécutif et législatif.

                  6) les exécutifs contrôlent la carrière des juges.

                  7) les citoyens n’ ont aucun moyen de résister.

                  8) le pouvoir législatif est contrôlé par des organes non élus.

                  9) les citoyens sont tenus à l’ écart du processus constituant.

                  10) les tenants du pouvoir s’ écrivent les règles pour eux-mêmes.

                  de quoi écouter et même transmettre au plus de monde possible, surtout ce qui concerne
                  la reprise du pouvoir par le peuple (démocratie directe)

                  C’ est pas impossible. Le nombre...

                  http://www.democratiedirecte.fr/


                • colza 30 novembre 2011 17:45

                  Au lendemain des primaires, j’ai été stupéfait du score de Hollande, avec une telle avance sur les autres candidats.

                  Comment s’est-il trouvé tant de gens pour le désigner comme candidat du PS ?
                  J’ai le sentiment d’une immense tromperie !
                  Bon, en fait je m’en fous, je voterai pour Mélenchon.

                  • Guy Liguili Guy Liguili 30 novembre 2011 17:55

                    Moi aussi, je voterai Mélenchon, et aux deux tours !


                  • kéké02360 30 novembre 2011 18:41

                    Vous avez raison !!!!! faites vous plaisir , de toute façon ni l’un ni l’autre ne sera au deuxième tour smiley


                  • ottomatic 30 novembre 2011 18:53

                    Mélanchon ? le frère la truelle qui à plus de 20 ans de PS au compteur sans pour autant connaitre le siècle... membre de thinktank douteux...


                    C’est bien que les gens commence a comprendre qu’ils se font entuber dans tout les sens, mais suivre mélanchon c’est se faire entuber encore exactement de la même façon avec une très fine surcouche de vérité...

                  • Dominique TONIN Dominique TONIN 30 novembre 2011 20:53

                    OTTOMATIC,

                    MELENCHON, le frère la truelle ! trop TOP ! il fallait y penser.

                  • Traroth Traroth 1er décembre 2011 11:55

                    De quel « think tank douteux » serait membre Mélenchon, je vous prie ? La calomnie devient vraiment l’alpha et l’omega du débat politique, c’est consternant !


                  • Traroth Traroth 1er décembre 2011 14:58

                    Le Siècle est tout ce qu’on veut, mais ce n’est pas une société secrète. C’est une association loi 1901. Ce qui ne veut pas dire que Mélenchon a l’obligation de s’y intéresser...


                  • Traroth Traroth 1er décembre 2011 18:48

                    En tout cas, on peut dire qu’il apprend vite, alors...

                    http://www.dailymotion.com/video/xffq75_melenchon-attaque-le-siecle_news


                    • paul 30 novembre 2011 18:42

                      Non, ce n’est pas une erreur de casting, tellement c’était prévisible, vu l’attitude des médias :
                      La majorité gouvernementale tient son opposant idéal pour la présidentielle .

                      La primaire ne pouvait pas fabriquer tout d« un coup un nouveau leader, Montebourg étant encore trop » révolutionnaire « .
                      Reste la passionnante question qui est posée aux » seconds " rôles : qu’allez vous faire au second tour ? Où comment tuer le débat politique .


                      • ottomatic 30 novembre 2011 18:43

                        Il attent tout simplement le vote (idiot ?) des français qui s’exprimeront plus contre sarkozy que pour hollande.

                        Pour le reste, c’est la même dynamique que l’UMP avec quelques millimètre de mariage gay en surface suivi d’une petite touche écologiste qui soutient le nucléaire... atlantiste, européiste, proisraelien..
                        Bref ce qui changera sera la tronche du personnage et un caractère plus flamby que le roquet, mais pour le reste, c’est du tout pareil au final...

                        Et oui « élection = piéges a con » prends de plus en plus de sens. L’entourloupette est pourtant simple : quand on vous demande de voter c’est pour choisir dans un bestiaire sélectionné par l’oligarchie... qui suivra un programme sur lequel vous ne pourrez pas influer...
                        Le seul vote qui fasse sens chez nous c’est le referendum et bizarrement quand il y en a, le vote du peuple est court-cirtcuité... sans compter que maintenant que la situation est grave, l’oligarchie ne veut même plus qu’il soit question de faire voter les peuple (demandez au grecs) .

                        Une étude américaines avait démontrer que dans le système français (comme dans d’autres), pour réussir a changer les choses réellement (changer les têtes, virer les parasites et autre corrompus) demanderai que plus de 77% de la population soit absolument d’accord sur tout et votes ainsi pendant au moins 5 ans à la suite pour pouvoir assainir un minimum les sphères du pouvoir. Donc par nature, nos institutions sont anti-démocratiques...

                        • yvesduc 30 novembre 2011 21:53

                          L’électorat est désemparé et ne sait plus à quel saint se vouer. Un jour, il s’enflamme pour Ségolène ; le lendemain, pour Hollande. Un jour, pour Bayrou ; le lendemain, pour Cohn-Bendit (souvenez-vous, on le présentait alors comme un présidentiable). L’électorat est volatile parce qu’il est déçu, et parce qu’il n’y a plus de débat d’idées. Toutes les têtes connues sont considérées comme ayant échoué ; la prime est donnée aux nouvelles têtes. Quitte à s’en détourner quelques mois plus tard : exemple, Ségolène. Aggravez un peu la crise et tout ce petit monde, écoeuré, ira aux extrêmes. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès