Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande : la communication qui valait un demi-million

François Hollande : la communication qui valait un demi-million

« Moi Président de la République … , je ne m’occuperai pas de tout et j’aurai toujours le souci de la proximité avec les Français. »

Voici une déclaration de François Hollande avant son élection à la présidence de la République Française qui aujourd’hui prend une nouvelle dimension. En effet, le Canard Enchaîné nous apprend dans son édition du 8 août que le « Président normal » a mené sa campagne comme Nicolas Sarkozy : en dépensant des fortunes en communication pour des budgets absolument déraisonnables. Le facétieux volatile, qui révèle l’information, donne des précisions : le budget attribué à l’agence TBWA (une des trois plus importantes, pas vraiment dans le besoin), a été de l’ordre du demi million d’euros pour une affiche, un slogan et un livret.

Chez TBWA, on détaille les prestations ainsi : «  son prénom et son nom dans un caractère qui se voulait tout un symbole, puisque appelé avenir ». Pour le slogan, « plusieurs ont été testés, dont l’un avec l’adjectif « fort » que reprendra plus tard le candidat Sarkozy. Façon de répondre à Martine Aubry, qui, pendant la campagne, avait moqué Hollande et sa « gauche molle ». Le mot « fort » marchait fort à droite, mais pas du tout à gauche. Après réflexion, les communicants penchaient plutôt pour « c’est maintenant ». Hollande a tenu à y ajouter « le changement ».

Ironisons un peu : on imagine très bien les deux planneurs stratégiques habitant près de Saint-Germain, accompagnés de leurs stagiaires habitant eux Saint-Denis, réunis à 4 pour parler des « vrais Français et de leurs préoccupations », chez François Hollande, en compagnie de Manuel Valls et d’Aquilino Morelle. Pour trouver « la France Forte », une affiche en bleue avec la photo en gros plan du candidat et un petit livret de propositions, un demi-million s’est ainsi tout à fait justifié.

Un signal fort de rapprochement des Français, qui comprennent et apprécient ces investissements dans la communication (souvent chez les amis, échange de bons procédés obligent).

En effet, le monde de la politique et celui de la com’ sont étrangement connectés. De proches amis de Xavier Bertrand ont des places de responsabilité chez EuroRSCG, agence dans laquelle travaillait Aquilino Morelle…simple et troublant exemple, qui pourrait alimenter les pires thèses frontistes de complot UMPS. 

Etranges également les connexions entre Publicis et Nicolas Sarkozy.

« Franck Louvrier, ancien conseiller communication de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, a été nommé, lundi 23 juin 2012, président de Publicis Events, l'agence du groupe Publicis dédiée à l'événementiel, a annoncé lundi le groupe publicitaire, dans un communiqué. "Sa mission sera de conseiller les dirigeants d'entreprise dans leur stratégie de communication, en mettant l'événement au service de cette stratégie comme de l'image des marques. Son expérience alliée au talent créatif des équipes de Publicis Events doit permettre de proposer de nouveaux concepts et formats au service des stratégies d'entreprise", est-il écrit dans le communiqué. »

Une réorientation professionnelle qui tombe à point, après la défaite de Sarkozy aux présidentielles. Il serait temps que la justice française mette son nez dans ces dépenses. Si il ne peut être reproché à François Hollande de dilapider les fonds du PS pour une campagne de pub pas vraiment recherchée, ni ne demandant un investissement substantiel en matière grise, il est encore plus problématique de voir de telles dépenses quand il s’agit de fonds publics.

Rappelons ainsi cette plainte de mars 2012 et espérons que certains aient à rendre des comptes.


Maurice Lévy, philantrope de la com’, avait appelé les patrons a plus de partage, avant de revenir sur sa déclaration. Il va toucher 16 millions d’euros en 2012


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 août 2012 13:01

    Il faut toujours comparer les politiques de tous bord à des bonimenteurs, vous remarquerez que dans ce mot il y a menteur, tout est dit.

    Au mois de mai, quelques millions de français ont cru au père noël !!

    Boniment.


    @+ P@py


    • totor totor 25 août 2012 14:07

      bonimenteurs = bon menteur !
      c’est une preuve d’expèrience !


    • Faedriva 25 août 2012 15:22

      Ben si j’ai voté Mouligasse au second tour, c’est pour pas que Nini touche plus de thunes en abus de biens sociaux pour lui et sa famille, que ce qu’il envisageait pour son second mandat.
      Pas toujours que ce soit les même branleurs qui doivent toucher à la sécu. Surtout qu’il a bien branlé le Nini. Il a même sorti une tanche claire de l’eau.
       


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 août 2012 20:01

      Salut Jean-Pierre,


      Un foi que j’ai expédié ma réponse, j’ai remarqué que je ne t’avais pas salué, ( c’est contraire à mes habitudes ),... alors je te prie de m’excuser.


      @+ P@py


      P.S.


      Merci pour l’info.


    • Massaliote 25 août 2012 18:01

      « Sous le titre »Ne dites pas à ma mère que j’étais un entrepreneur de gauche« , Patrick Robin, Fondateur et Président directeur général de 24h00, écrit sur le Huffington Post en pastichant François Hiollande ( »Moi, président de la République..."

      Vive la Normalitude Repentante.


      • alinea Alinea 25 août 2012 18:04

        Un président normal, c’est un président qui est conforme à la règle.
        Seulement on ne nous dit pas précisément quelle est cette règle : à nous de la trouver.
        Naguère, il y a avait décence, dignité et morale dans la règle. Peu à peu tout a évolué jusqu’au chambardement Sarkozy qui inscrivit, non pas à notre insu, mais sans annonce officielle : la norme dorénavant c’est : indécence, immoralité, profits immédiats et personnels, lâcheté, mensonges et hypocrisie.
        Notre président ne nous a donc pas menti !
        Et tous ceux qui ne sont pas encore normaux n’ont qu’à faire des efforts !


        • Metais 25 août 2012 23:25

          Je me souviens de ce que beaucoup écrivaient ici avant l’élection présidentielle ( moi le premier...) au sujet de Hollande , on ne peut pas dire qu’il soulevait l’enthousiasme ( l’enthousiasme allait vers Mélenchon et franchement , malgré ce que je pense du personnage , il faut reconnaître que ça peut se comprendre...). Le vote Hollande était un vote de « raison »....et on ne voulait plus voir les tronches de Sarkozy et de sa bande , ça aussi ça peut comprendre ( c’est même le contraire qui serait incompréhensible...)

          Hollande , on savait ce qu’il était , d’abord et surtout le candidat du Crift , un bon gros sioniste pour qui la « sécurité » d’Israél ( = entre l’Afrique du Sud de la belle époque , les théocraties arabes et l’Allemagne nazie...) passe avant tout ( idem Sarko , Coppé , Valls , Moscovici , Fabius...etc , etc , etc...) , donc un type que le monde médiatique allait promouvoir et soutenir face aux excés de DSK ou de Sarko ! C’est cela le facteur déterminant , puis viennent ensuite le fait d’être pro europe , pro système...etc. Les qualités qui devraient être celle d’un chef dans une pareille période : courage , franchise , dynamisme , indépendance d’esprit , patriotisme intransigeant , sens de l’Honneur...sont elles of course formellement proscrites par le « système »...
          Je n’aime pas Mélenchon ( je le répète) mais c’est quand même le moins mauvais de tous les hommes ou femmes politiques grenouillant dans la mare. Il a bien résumé les choses dans sa dernière intervention , je ne vais pas y revenir. Par contre je vais vous dire ( ou plus exactement me répéter encore et encore...) ce qui va se passer : embellie minimum ou maintien des conditions économiques actuelles = on va se traîner cinq ans de plus , s’endetter toujours , râler , manifester , protester et se serrer la ceinture tandis que le pays continuera de glisser vers l’abîme et la mort de notre nation , pour le plus grand bonheur de nos Maîtres . Quelques mois de secousses brutales ( chômage , dette...etc ) et boum , la mécanique s’enclenchera d’une manière difficilement prévisible et plus rien ne sera contrôlable ( les chevrotines pleuvent déjà dans les zones , les banlieues , les territoires autonomes nommés délicatement « quartiers difficiles »...) .Imposer l’image du candidat « normal » aura peut être coûté cher à Hollande , mais cette fois , pour subir le sort d’un Président normal , truqueur et menteur donc , dans une France en crise ça risque de ne rien lui coûter d’autre que la vie ! La conclusion c’est qu’il faut se méfier de la normalité dans des périodes folles !

          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 août 2012 09:38

            Salut Metais,



            Tu as fais un excellent topo de la situation.

            Les gros vont continuer a bouffer les petits, il n’y a qu’une révolution mondiale pour nous sortir de leurs pattes !

            Dans quelques années le réchauffement climatique va accentuer sec les choses ( famines !!!)


            @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès