Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande : objectif 2012 sur fond de révolution fiscale

François Hollande : objectif 2012 sur fond de révolution fiscale

Il fait partie du club qui y pense en se rasant les matins. François Hollande ne fait plus mystère de ses intentions pour les prochaines présidentielles. La machine Hollande est en route. Avant de tenter sa chance dans les futures primaires de la gauche, l’ancien premier secrétaire du PS a entrepris de changer son image. Un peu moins de causticité et beaucoup plus de gravité.

François Hollande ne veut plus de cette image de Flanby qui lui colle à la peau. Celle d’un homme affable et aux bons mots mais, enfermé dans des synthèses molles, incapable de trancher. Le François Hollande nouveau serait arrivé.

Comme tout présidentiable qui se respecte, la première pierre c’est la sortie d’un livre, écrit ou pas par l’intéressé. Le député de Corrèze a pris l’exercice au sérieux. Pas moins de 400 pages pour  Droit d’inventaires (Seuil), un livre d’entretien écrit avec le journaliste Pierre Favier. La sortie d’un livre, c’est surtout l’occasion de faire la tournée des popotes et de faire parler de soi. Tv, radios, presse écrite, tout s’enchaîne, François Hollande est partout.

Du passé l’ancien Premier secrétaire ne fait pas table rase. A peine une légère autocritique lorsqu’il évoque les occasions ratées et part de responsabilité dans l’échec de 2007. Non, François Hollande préfère se lancer dans une grande opération de séduction.

Pour séduire, François Hollande n’a pas choisi la facilité en enfourchant le thème de la fiscalité. Le choix est fin car il s’agit bien d’une question clivante et le talon d’Achille de Nicolas Sarkozy . Le député de Corrèze mise sur la forte demande d’égalité des Français pour proposer une révolution fiscale.

Dans un article dans La Tribune, co-signée par Michel Sapin, François Hollande dévoile son angle d’attaque. Son constat est sévère. Il estime que le système fiscal est devenu inégalitaire, illisible et instable, et décourage la création de richesse.

Illisible, car nul ne sait qui paye l’impôt, instable car les exonérations de cotisations sociales ont changé douze fois en quinze ans de mode de calcul et enfin, ni favorable à l’emploi, ni à l’investissement, et pas davantage à l’environnement.

Le remède proposé est radical : supprimer toutes les déductions, tous les abattements, toutes les exonérations, toutes les niches fiscales pour faire qu’au premier euro, la règle d’imposition soit commune et, en contrepartie, taxer tous les revenus sans distinction d’origine, qu’ils proviennent du capital ou du travail, qu’ils soient tirés de l’activité ou des transferts.

Sur le papier, l’idée est séduisante : mettre en place une large assiette avec des taux modérés et progressifs permettrait de financer à la fois l’État, la Sécurité sociale et les collectivités locales.

A l’inverse de la droite, François Hollande mué en Monsieur Egalité, veut redonner à l’impôt ses lettres de noblesse quand il considère que “l’impôt n’est pas une punition ou l’expression de la frustration, de la rancune individuelle et de la jalousie sociale“.

François Hollande juge que la situation est grave : “Le pays s’enfonce dans la drogue de la dette et dans le poison de l’injustice” et en appelle à la vérité et à l’audace. Audace quand il demande que la dépense publique soit plus efficace et que les élus soient plus performants, plus économes dans la gestion de nos propres administrations, locales ou nationales.

Le Président du Conseil Général de Corrèze prend le risque de tenir un discours vérité quand il indique “qu’il y aura mécaniquement des hausses de prélèvements” et épingle Nicolas Sarkozy. “Le président déclare qu’il n’y aura pas d’augmentation d’impôts. C’est à la fois un mensonge et une illusion”. “Un mensonge puisque la seule maîtrise de la dépense publique, aussi sévère soit-elle, ne peut réduire le déficit public que d’un point de PIB par an (…) Il faudrait alors huit à dix ans pour le faire disparaître“.

La vérité c’est qu’il y aura bien des augmentations de prélèvements sur tous les Français par la voie de la fiscalité indirecte, par le relèvement des cotisations sociales et par la progression de la fiscalité locale, c’est-à-dire par les impôts les plus injustes” déclare l’ancien premier secrétaire du PS.

Reste à savoir si les Français seront prêts à répondre à un discours à la Churchill. On murmure que du côté de la rue de Solférino, dans l’entourage de Martine Aubry, certaines bonnes âmes, sourire en coin, souhaitent “bon courage” à François Hollande pour se faire élire en annonçant des hausses d’impôt.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • A. Nonyme A. Nonyme 9 novembre 2009 12:17

    Tiens, voilà l’homme qui a coulé le PS se parant d’une nouvelle virginité, parfaitement électorale. Son analyse sur la fiscalité n’est pas fausse, mais où se situe la crédibilité du bonhomme ? Mystère...


    • Elisa 9 novembre 2009 12:27

      Comment peut-on faire confiance en un responsable politique qui n’a été capable d’affronter le gouvernement que sur un plan formel ou dans des circonstances platoniques : il a manqué au moins deux fois à son devoir d’opposant crédible et efficace.
      Il avait les cartes en main pour faire respecter le non au référendum sur le TCE en s’opposant à la modification constitutionnelle en Congrès en janvier 2008.

      Il ne fallait guère forcer le jeu pour que le changement constitutionnel faisant de Sarko un nouveau monarque soit bloqué en juillet 2008.

      Je passe sous silence son absence de soutien à la grève générale en Guadeloupe et son incapacité à s’opposer fermement à la prochaine privatisation de la poste. On pourrait multiplier de tels exemples.

      L’histoire récente de François Hollande est celle d’un parcours tacticien pour être candidat socialiste à la présidence. Cela ne lui confère pas la dimension d’un adversaire politique capable d’offrir une alternative de gauche.


      • JP33 9 novembre 2009 15:02

        Imaginer que 2012 puisse présenter un duel Villepin / Hollande, c’est un cauchemar, une vision à avaler sa carte d’électeur ou bien à voter pour n’importe quoi d’autre que ces deux là (sauf DSK quand même, faut pas pousser).
        Je suis, viscéralement, un électeur de gauche mais l’idée que Hollande puisse incarner l’espoir de mon camp me soulève le coeur.
        Sous sa conduite, le PS a perdu pratiquement toutes ses batailles et, quand il en a rendu les clés, c’est en organisant un congrès de Reims calamiteux et en laissant un parti décridibilisé, démotivé, atomisé « façon puzzle ».
        Alors, si c’est pour lui permettre de faire pareil avec la france, ne comptez pas sur mon vote.
        .


      • LE CHAT LE CHAT 9 novembre 2009 14:41

        Il a le soutien de Chirac !  smiley


        • oncle archibald 9 novembre 2009 14:47

          Ah Nonyme et Ah Elsa ... certes certes, il traîne une quirielle de casseroles à la queue cet homme replet, que l’on a cru longtemps insignifiant et réduit au rang d’époux de Madame Royale, que l’on a imaginé dans des goûters de salons de charité pour passer le temps pendant que son épouse pérorerait devant la porte de l’Elysée .. mais si jamais un jour prochain les Français commençaient à réfléchir, qu’ils se mettent à lire les programmes .. 

          Nous, qui savons si bien que l’état prend l’argent dans nos poches quoiqu’il advienne ... Nous préférerons qu’on le pique dans les poches bien pleines voire débordantes de ceux qui sont protégés actuellement avec des impôts sur le revenu et sur la fortune enfin équitables plutôt que dans les poches de tout le monde via les taxes sur à peu près tout et la TVA .. Je souhaite que nous soyons nombreux a être très exigeants sur le programme avant d’aller voter, et je répéterai inlassablement jusqu’au jour du vote que la personne n’a aucune importance, que seul doit emporter notre adhésion et notre bulletin de vote un programme, chiffré et réaliste, qui garantisse que les trois « gros mots » de la devise républicaine auront quelque chance de survie lors de la prochaine alternance .. Si possible en 2012 car avec les idéaux qui le guident, en un seul mandat de 5 ans, notre guide suprême aura mis en compote ce qui fait l’essence même de la nation... 

          Ah il peut les interroger ses préfets et ses sous préfets sur l’identité nationale .. Il vit dans un autre monde, celui des Rolex, des yachts et des jets privés de le jet set .. Il ne comprendra même pas les résultats de son enquête .. Il y a des mots et des chiffres qu’il ne sait pas lire ... Jospin au moins avait baissé piteusement la tête lorsqu’on lui demandait qui pouvait vivre avec un smic .. Le grand Nicolas il aimerait encore pouvoir le diminuer de moitié le smic , pour que nous soyons concurrentiels avec les chinois et qu’il puisse continuer à régaler ses amis avec des exonérations et réductions d’impôts à la mesure de leurs fortunes !!!!

          • Shaytan666 Shaytan666 9 novembre 2009 15:51

            Epoux ! époux ! con-cubin oui  smiley


          • Laurent_K 9 novembre 2009 16:37

            Non, mais sérieusement, il y a encore des gens pour le croire ? Son bilan à la tête du PS est calamiteux et il voudrait diriger le pays ?

            Je ne doute pourtant pas de son intelligence et même lui reconnais une grande finesse d’analyse. Malheureusement il vit dans son petit monde et ne voit pas au delà. C’est pour cela que c’est un bon tacticien mais un piètre stratège.


            • logan 9 novembre 2009 20:33

              François Hollande incarne la loose et le néant idéologique. Une seule petite idée sur la fiscalité, on est loin du compte vu les multiples problèmes qui touchent notre société.

              L’espoir il est dans l’union de la gauche, sur un projet commun et complet, il n’est pas dans un homme ou une femme providentielle ou plutôt devrais-je dire carriériste.

              Je trouve étonnant que ce genre de personne ne réalisent pas elles-même qu’elles n’ont aucune chance de devenir un jour présidents ...


              • Kim Kim 9 novembre 2009 21:05

                Mais non, Hollande ne changera pas, il est fait comme ça.


                • Monica Monica 9 novembre 2009 21:27

                  Peut-être serait-il plus facile de faire abstraction de la personne pour se fixer sur les solutions proposées ? Parce qu’à ce compte-là, vu le discrédit des personnes politiques, nous allons errer dans le désert...

                  Les idées sont sans doute bonnes à prendre, quelles que soient les personnes qui les émettent.

                  Le dispositif proposé par FH mérite une petite attention, car il est réaliste et non démagogique : supprimer toutes les déductions, tous les abattements, toutes les exonérations, toutes les niches fiscales pour faire qu’au premier euro, la règle d’imposition soit commune et, en contrepartie, taxer tous les revenus sans distinction d’origine, qu’ils proviennent du capital ou du travail, qu’ils soient tirés de l’activité ou des transferts.

                  Ce genre de mesure susciterait évidemment des oppositions à droite, mais ne serait-il pas intéressant d’en débattre à gauche ?



                  • snoopy86 9 novembre 2009 23:59

                    Réponse d’un homme de droite : Cette proposition mérite d’être débattue à droite aussi où elle ne suscitera pas que des oppositions

                    Disons le clairement : Hollande et Sapin sont courageux, car on pourra peut-être changer la fiscalité mais il sera impossible de ne pas l’augmenter.

                    Ils ont aussi le courage de dire aux élus de tous bords qu’il faut mieux gérer et réduire la dépense publique ainsi que sortir de la culture de la dette qui résout tout.

                    Par contre quand ils parlent de pression « modérée », comment avoir une pression fiscale modérée quand les dépenses publiques représentent 55% du PIB

                    Il me semble qu’ils auront tout autant de problèmes pour convaincre dans leur propre camp...


                  • Monica Monica 10 novembre 2009 09:01

                    Eh bien alors, c’est parfait : débattons de ces propositions au-delà des clivages politiciens... Et sans nous focaliser sur les bouches qui les émettent.

                    Les idées viennent d’un pot commun où les uns et les autres puisent.


                  • M.Junior Junior M 10 novembre 2009 10:06

                    Comme disait JFK, « l’homme a besoin de rêver à des choses inédites. »

                    Comment Hollande que nous côtoyons depuis trop longtemps pourrait nous faire rêver à des choses inédites ?

                    Il en est de même pour les princes consorts du PS.

                    Qu’il mette son talent au service des autres, qu’il transmette sa connaissance, conseille, mais non seul l’accès au pouvoir l’anime comme Nicolas Sarkozy.

                    Avec une différence de taille : Nicolas Sarkozy lui a été élu contrairement aux socialistes. Il a su faire rêver suffisamment de personnes pour être élu.

                    Lui, il a réussi à ne pas faire le PS après ses primaires et à ne pas soutenir la candidature de sa femme.

                    Oui Hollande est bien un homme politique comme plus personne n’en veut.

                    A mi-mandat de la présidentielle, quel est le constat des éléphants ?

                    Querelles internes, Tricheries, Jeune garde mise sous contrôle, vouée à se taire même quand elle défend un principe égalitaire et nous ne retenons que des voix discordantes qui se résument à : "Ecoutez-moi je suis celui qui a raison".

                    Quand les dames et les hommes du PS accepteront de transmettre, nous pourrons rêver à des choses inédites.

                    L’avertissement des européennes ne semble pas avoir été entendu.

                    Il aime perdre, il veut pas se délocaliser ailleurs ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès