Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande ou la rupture tranquille

François Hollande ou la rupture tranquille

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois. Le délitement de l’UMP fait le bonheur très relatif du PS. En déclarant dimanche que, “ce soir, tout commence” Martine Aubry a donné le départ officiel de la course aux présidentielles. Une vraie course mais un faux départ. Car, si “tout le monde a le droit d’être candidat“, l’unité doit prévaloir prévient la Première secrétaire qui doucement mais sûrement avance ses pions. La taulière de la rue de Solférino entend bien verrouiller le dispositif pour DSK ou pour elle-même. Quitte à tout faire pour rendre inaudible l’entrée imminente de François Hollande dans la compétition.

La lutte fratricide entre les ténors socialistes occulte l’essentiel. Le fossé entre les Français et leurs dirigeants politiques ne cesse de se creuser. Dans l’éditorial du Monde du 28 mars, Erik Izraelewicz rappelle que “lors de la campagne de 2007, le candidat Nicolas Sarkozy avait diagnostiqué avec pertinence le danger pour la démocratie de ce divorce entre les citoyens et leurs élus. Il avait compris que, pour rétablir le lien, il fallait que les politiques parlent un langage de vérité, qu’ils s’attaquent aux vrais problèmes, qu’ils cessent de provoquer des débats inutiles ou d’exacerber de grandes peurs”.

Le caillou est aujourd’hui dans le jardin socialiste.

Là où il faudrait une refondation complète de la république, la maire de Lille en est encore aux rustines des années 90. Les 300 000 postes “emplois d’avenir” proposés renvoient immanquablement aux souvenirs des emplois-jeunes. Le rafistolage proposé même porté par de bonnes intentions ne répond pas aux défis du moment et témoigne de la sclérose intellectuelle de la machine socialiste passée maître dans l’art d’éviter les questions délicates.

Emmanuel Todd estime que “les classes dirigeantes au sens le plus large, incluant les responsables de l’UMP et les dirigeants socialistes, ont été les défenseurs acharnés de deux options dont tout le monde sait aujourd’hui qu’elles sont obsolètes : le libre-échange et l’euro”. “Une double erreur historique des élites concernant l’euro et le libre-échange” qui explique selon lui la montée du Front national dans les classes populaires.

Ce faisant Todd rejoint l’analyse de Jean-Paul Delevoye quand celui-ci estime que le vrai clivage se situe entre ceux qui bénéficient de la mondialisation et ceux qui la subissent. Quelle que soit la réponse finale, la gauche ne doit pas éviter de mettre ce sujet sur la table. “La bonne démocratie fonctionne quand une partie importante des élites prend en charge les intérêts économiques et moraux de l’ensemble de la population” met en garde Emmanuel Todd.

A cet égard DSK avec sa casquette de patron du FMI part avec un lourd handicap. Investir l’homme de Washington c’est quelque part avaliser une mondialisation qui broie les plus faibles. C’est surtout donner du grain à moudre au FN qui n’a de cesse de clamer que gauche et droite c’est blanc bonnet et bonnet blanc.

François Hollande a l’avantage d’être le mieux placé pour faire la synthèse à gauche. Il apparaît toutefois prisonnier d’une construction européenne qu’il a cautionné comme chef du PS pendant onze ans.

Brillant, travailleur, le président du conseil général de Corrèze doit désormais prouver qu’il est capable de passer du consensus mou à la « rupture tranquille », de prendre une dimension nouvelle en enfilant les habits de candidat officiel. Ce sera là sans aucun doute la clé de sa réussite ou de son échec dans sa quête du graal présidentiel.

Il ne suffira pas en effet au député de Corrèze d’être le chouchou des médias et des diners parisiens par un discours courageux et novateur sur la fiscalité. Il lui faudra trouver les mots pour renouer les élites avec le peuple. Pour devenir le messager des sans voix et non le porte-parole des élites. Dans cet exercice périlleux mais nécessaire, François Hollande pourra compter sur ses réels talents d’orateur en prenant garde toutefois de ne pas retomber dans son vieux travers d’une causticité qui finit par être contreproductive.

Les temps ont changé. Les Français exaspérés par le bling bling et les passe-droits attendent de la classe politique un minimum d’éthique et d’exemplarité. Il semblerait que François Hollande ait entendu le message.

Le 23 mars dernier, Philippe-Xavier Bonnefoy, secrétaire national à la vie des fédérations et aux élections, proche de François Hollande, est le seul à s’être élevé (avec le soutien de Delphine Mérargue) en Bureau national contre l’autorisation donnée à Jean-Noël Guérini d’organiser le scrutin, prévu le mardi 29 mars pour désigner le candidat à la présidence du conseil général.

La question n’est pas neutre car le président du conseil général des Bouches-du-Rhône seul candidat à sa propre succession cumule, en violation des statuts du PS et dans un clientélisme omniprésent, la direction de la fédération socialiste et du département.

Philippe-Xavier Bonnefoy a estimé que, “du point de vue des statuts comme de l’éthique”, il ne lui semblait pas possible que “dans un département, un responsable fédéral organise un vote pour sa propre candidature” et demandé au bureau, pour la troisième fois depuis que la famille Guérini est sous les projecteurs judiciaires que le premier fédéral démissionne de son poste avant le scrutin.


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 30 mars 2011 10:57

    faut il passer du bling bling à l’apparatchik terne , au technocrate insipide ?
    Un type pas fichu de se présenter quand il était à la tête du PS et que Jospin avait mis là car il risquait pas de lui faire de l’ombre , et qui a flingué son ex , candidate du PS au lieu de la soutenir ?
    Quelle rupture !!!!!!  smiley  smiley


    • LE CHAT LE CHAT 31 mars 2011 10:17

      salut Cousin ,
      elle va le ranger avec le dossier du bel Arnaud sur la mafia Guerini ..


    • criticaldistance 30 mars 2011 11:04

      Martinon, non non !
      Hollande nan nan ?

      Hollande est-il favorable à un Etat moderne au sens le rôle d’un Etat moderne n’est pas d’enrichir les nantis, c’était le sens de ’je n’aime pas les riches’ .

      Or Hollande se défile sur la loi de 1973 qui donne aux banksters le monopole d’émission de la monnaie .


      • geo63 30 mars 2011 11:34

        Bonjour,

        Bien sûr François Hollande est un « homme tranquille » qui a du talent, mais j’ai bien peur que PAS PLUS QUE N’IMPORTE QUEL AUTRE CANDIDAT il soit en mesure de redresser la barre du merdier politique actuel accentué par un Sarkozy définitivement largué, en y incluant également le cas très représentatif de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône et de nombreux autres combats internes qu’il serait trop long de citer.

        Vous citez Emmanuel Todd qui vient de s’exprimer sur France Inter. Même s’il est capable de positions courageuses, on peut noter des contradictions étranges dans son discours, par exemple sur le fait que les élèves issus des grandes écoles doivent reprendre la direction de la nation, vaste débat...immense débat... lorsque leur sélection commence par deux voire trois années totalement coupées du reste de la nation, exclusivement centrées sur un résultat personnel et l’élimination des autres et qui laissent des traces indélébiles.
        Par ailleurs, Todd a terminé son entretien en insistant d’une manière forte sur le fait que les français n’étaient pas racistes, mais simplement malheureux, là je suis d’accord. Notamment pour les prolos qui votent FN en particulier.

        De très nombreuses analyses, y compris sur AV, insistent sur le rôle dramatique des médias et surtout de la télé dans la constitution de ce chaos, moi qui ai connu la période sans aucun écran sauf celui du cinéma en noir et blanc, je ne peux qu’abonder dans ce sens.


        • Cocasse cocasse 30 mars 2011 12:20

          Ah bon.
          Hollande est en pleine rupture ?
          Ouille, heureusement qu’elle est tranquille.
          Il peut compter sur ses copains du Siècle pour s’en remettre, surtout ceux qui sont comme lui des Young leaders...


          • Nanar M Nanar M 30 mars 2011 12:27

            Alors ça y est l’offensive médiatique débute, 2èmem article en 2 jours pour promouvoir la fraise des bois.
            Mas ion n’en veut plus de ces politicards prétendument de gauche.
            Qu’ils s’en aillent tous !


            • Yvance77 30 mars 2011 12:29

              Salut,

              C’est le chat plus haut qui a tout juste. Ce type avec une partie de l’appareil a flingué ouvertement sa future ex-femme qui aurait pu (quoi qu’en disent les grincheux) gagner la dernière présidentielle.

              Et aujourd’hui, il a le toupet de venir quémander l’absolution du P.-S. et de vouloir foncer vers le poste de président.

              Sus au traitre... il faut faire table rase du passé et virer toutes ces enflures. Et Flamby en est une belle.


              • LE CHAT LE CHAT 30 mars 2011 12:59

                salut mon pote ,

                elle avait toutes ces chances si ce type l’avait pas dézingué , tout comme le fabius le roi de la transfusion et le DSK qui a eu comme deniers de Judas du piston du nabot pour son poste au FMI !

                Celui qui mériterait la place est Montebourg , mais comme il veut nettoyer la fosse à purin ,
                les coprophages sont pas d’accord !


              • JL JL 30 mars 2011 13:13

                Quelle hypocrisie, le chat, de venir pleurer sur le sort de Royal après l’avoir trainée dans la boue pendant la campagne de 2007.


              • LE CHAT LE CHAT 30 mars 2011 13:17

                @JL

                De ma part , ça n’est que normal , mais de la part de ceux de son propre camp , ça l’est beaucoup moins !


              • Yvance77 30 mars 2011 19:47

                Ola minou,

                Tu as encore une fois tout bon, c’est Montebourg qui est le plus méritant. De plus lui n’a pas de casserolles qui tintent à ses fesses. Ce qui est tu en conviendras assez rare du côté PS.

                A peluche


              • Guit'z Guit’z 30 mars 2011 14:47

                Sans rire, il existe encore des gens assez barjots pour ergoter dans le vide, après de DSK, Aubry, Sarko, Coppé, Hollande et tutti quanti...

                Ben on est pas tirés d’affaire avec des citoyens bisounours aussi pieusement ahuris tel que l’auteur de cette gentillette daube !

                 smiley


                • Guit'z Guit’z 30 mars 2011 14:57

                  Oups, les fautes : errata, donc.

                  Sans rire, il existe encore des gens assez barjots pour ergoter dans le vide, sur le compte des DSK, Aubry, Sarko, Coppé, Hollande et tutti quanti...

                  Ben on est pas tirés d’affaire avec des citoyens bisounours aussi pieusement ahuris que l’auteur de cette gentillette daube !

                    :->


                  • Traroth Traroth 30 mars 2011 21:43

                    « le vrai clivage se situe entre ceux qui bénéficient de la mondialisation et ceux qui la subissent » : Analyse pertinente, mais qui n’est pas complète si on ne précise pas que ceux qui bénéficient de la mondialisation sont une infime minorité !


                    • RUE1793 30 mars 2011 23:59

                      François HOLLANDE est-il toujours le premier secrétaire du parti socialiste, pour mériter autant d’attentions ?


                      • samuel_ 31 mars 2011 00:16


                         « Il apparaît toutefois prisonnier d’une construction européenne qu’il a cautionné comme chef du PS pendant onze ans. »
                         
                         
                        Vous l’avez (presque) dit vous même : il ne peut mettre en oeuvre un programme de rupture. Car sans que les entreprises de France soient à même de vendre leurs produits grâce à une politique de protection, et sans qu’elles soient à même de financer leurs investissements grâce à une politique de crédits industriels facilités, il n’y aura pas d’amélioration importante de la situation de l’emploi et des salaires, c’est à dire pas de « rupture ». Et de telles politiques sont interdites par les traités européens.


                        • Kalevala 31 mars 2011 09:18

                          a tous ceux qui ont une espérance en attente de la par des socialistes vont êtres déçue, Tous est orchestré par l’Europe, Et nos maux aucuns hommes politiques ont la possibilité de s’opposer à cette machine infernal. L’union ’Européenne est aussi nocif qu’un réacteur atonique, ses directives sont aussi nocifs que les déchets des centrale et nos hommes politiques sont tous simplement les cocus de leurs créations.


                          • Kalevala 31 mars 2011 14:36

                            Hollande ne vous le dira pas, il n’a pas de pouvoir.


                            • trait-d-union 31 mars 2011 16:24

                              Hollande candidat à la magistrature suprême ? Mais non, vous n’êtes pas sérieux sur ce coup ! Vous avez vu dans quel état il a laissé le parti après son passage ? Vous voulez ça pour la France en 2012 ? Mais non, pitié ! 

                              Va falloir défendre ton bilan, mon gars et là, ça ne risque pas d’être rose. Quelle est ta part de responsabilité dans ce qui s’est passé en 2006 ? Aucune ? Difficile à croire. Les électeurs n’auront pas la mémoire courte, ils s’en souviendront. Tu n’as aucune chance de passer, aucune ! Aucune AURA, aucun charisme, tu ne représentes rien, tu n’es pas assez combatif et côté compétences, ce n’est pas top non plus. Alors tu vois mon gars, oublie !!!

                              Tu sais, en politique c’est comme pour le rugby : il faut mettre le plus costaud en tête, se serrer les coudes derrière, puis propulser l’ensemble sur le terrain vers le but final sans trop tenir compte de la concurrence. Ça passe quand toute l’équipe pousse fort. Faut juste pas se tromper sur le choix du trapu de tête, faut pas qu’il ait peur d’encaisser les coups. Tu vois ce que je veux dire ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès