Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande ou le système (du) secret

François Hollande ou le système (du) secret

« Si il y a bien une chose dont Hollande a hérité de Mitterrand, c'est de son amour du secret », confesse un conseiller du président au détour d'une conversation. L 'analogie « florentine » est lancée. Elle va bien au-delà de la gestuelle du candidat aux tribunes de la campagne présidentielle.

Cette filiation confère au second président socialiste de la Ve République, une allure, voire un comportement que son service de Com', cornaqué par Claude Sérillon, ne souhaite assurément pas voir devenir image de marque.

C'est ballot car une « persona » un brin romanesque, presque sulfureuse, serait un avantageux contre feu au doux surnom de « Pépère » lancé il y a quelques semaines par le Canard Enchaîné. D'autant qu'il ne s'agirait pas là d'un rôle de composition tant « Pépère » affectionne les accords secrets, les pactes sous le manteau. Comme Tonton.

Pour le moment, force est de constater que l'impression que fait le chef de l'Etat sur les Français est en train de se transformer à vive allure.

Que reste-t-il du personnage bonhomme, toujours prêt à une bonne blague prompte à faire oublier son passage à l'ENA, au sourire presque enfantin et à l'intimidation décalée durant une campagne qui allait lui ouvrir grand les portes de la plus haute fonction ? Malheureusement peu de choses et sans parler de la traditionnelle chute dans les sondages.

Question humour : il a perdu le sens du timing. Au salon de l'agriculture, Moi Président aurait pu se dispenser de sa sortie sur l'exil politique, selon lui définitif, dont souffrirait son prédécesseur. Il n'était pas besoin de dire à cette enfant qui prenait Pépère pour Nicolas Sarkozy qu 'elle ne « reverrait plus » ce dernier.

D'abord, il ne faut jamais tenter le diable. Ensuite parce que ce trait a permis à la Droite de commencer une petite entreprise de comparaison de personnes. Genre : « vous avez aimez l'anti-Sarkozysme vous allez commencez à entrer dans l'anti-Hollandisme ». Au moins, Pépère n'aura traité personne de « pov' con » …

Tant qu'on y est, on pousse (avec dignité !) à droite de l'Hémicycle la chansonnette du « Pingouin » qui ne sait pas faire de baise main. Ce beau monde a du oublier que le mari de l'artiste avait été éduqué, lui, par Madame de Rothschild.

Tout cela est désormais connu et tient plus de la bousculade dans la cour de récréation que d'un règlement de compte politique crédible.

Mais les manières Hollandaises sont un tout petit peu plus profondes que toutes ces blagues de potaches.

 

L'IRRESISTIBLE ASCENSION DE DIDIER MIGAUD

Que sait-on par exemple de l'accord passé entre les Verts et lui-même qui a débouché sur l'arrivée de deux ministres écolos (Duflot et Canfin) dans l'équipe d'Ayrault ? Pari risqué pour remercier une formation qui a totalisé moins de 2,5% des voix au premier tour de la présidentielle même si elle dispose aujourd'hui d'un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale.

C'était à l'évidence "chronique de couacs annoncés". Ils ont démarré sur les chapeaux de roues avec les propos de Cécile Duflot sur la dépénalisation du cannabis et ont fait rage ensuite avec la position de EELV de s'opposer au traité budgétaire européen que Paris surveillait pourtant avec Berlin comme lait sur le feu.

Le mystère de cette tractation pré électorale reste donc entier. Car le poids dont on pouvait créditer alors les Verts, emmenés par Eva Joly, avait déjà commencé à fondre comme neige bio au soleil.

Le raz de marée Rose en emportant le Parlement a donné la majorité absolue aux socialistes qui n'ont pas besoin de leurs partenaires Verts ou Front de Gauche pour faire passer ce que bon leur semble. Au moins jusqu'à la promulgation de la loi arlésienne de non cumuls des mandats qui viderait un peu les bancs du côté PS …

Au total, huit mois sont passés mais, au sein de l 'équipe gouvernementale, personne - hormis ses protagonistes - n'est réellement au fait de l'accord Hollande-Duflot.

Mais ces confondantes tractations secrètes sont loin d'être l'élément le plus troublant du système Hollande.

J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer le pouvoir de conviction inédit, au moins dans sa forme de communication, de la Cour des comptes et de son patron Didier Migaud (Didier Migaud : porte flingue de la Hollandie sur Agoravox).

Certes, le premier magistrat de la rue Cambon a été nommé par Sarko en 2010 après le décès de Philippe Seguin. Certes, l'ancien président de la puissante Commission des Finances de l'Assemblée nationale s'était auparavant retrouvé dans son siège sous l'impulsion du même Sarko qui la voulait entre les mains de l'opposition - mais raisonnable... Il a, du reste, été remplacé ensuite à ce poste par ... Jérôme Cahuzac - dans son œuvre d' « ouverture ».

Certes, il s'était fait au Palais Bourbon une réputation d'hyper actif prêt à légiférer ou à amender plus vite que son ombre. Mais cela n'explique pas tout. Ni du côté de l'ancien Président de la République, ni de l'actuel.

Qu'est-ce qui peut bien expliquer que l'ascension de l'ancien député de la 4e circonscription de l'Isère ait été aussi fulgurante ? Un secret de plus qui lie cette fois Pépère et l'ex élu (il a abandonné son mandat) ceint d'hermine mais "juste" diplômé de Sciences Po Lyon.

Plus récemment, la signature en grande pompe et sous les ors de la salle des fêtes de l'Elysée de la commande de plus de 18 milliards d'euros (24 milliards de dollars) de la compagnie indonésienne Lion Air à Airbus comportait, aussi, un petit secret. Par omission, mais quand même : Lion Air figure depuis 2007 sur la black list des compagnies aériennes interdites en Europe et aux Etats-Unis. La compagnie à bas coûts s'est, de surcroît, fait signifier à nouveau son interdiction à la mi-décembre 2012.

Mais quand il s'agit de créer, pardon de « sécuriser » 5.000 emplois et de faire la nique à la fois à Boeing et à l'industrie allemande, il convient de préserver le secret des affaires.


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Denis Thomas Denis Thomas 22 mars 2013 14:34

    Ne seriez vous pas un « troll » professionnel ? Ecrivez nous donc ENFIN quelque chose et faites nous partager du..... fond.
    Mais cela n’a pas l’air d’être votre fort.


  • reneegate 22 mars 2013 10:58

    Ce petit parti qui pèse 2.5%, c’est surtout un blanc seing pour continuer la même politique energétique nucléaire en France. Deux ans après Fukushima et en pleine propagation des radionucléïdes dans le monde entier, aucun débat sur le nucléaire en France. Duflot est à la France ce que Cohn (bien nomé) Bendit est à l’Europe. Leurs militants ne se sont pas trompés car ils n’ont pas votés pour eux (2.5%). C’est la banière qui compte pour les libéraux antlantistes européens et pour les libéraux démocrates au pouvoir en France.
    Quant au contrat d’EADS célébré en grande pompe, le lendemain BOING (quel drole de nom pour un constructeur d’avion) signait le même en Europe avec Ryan Air (16 Milliards d’euros). En la matière Hollande est beaucoup plus discret car ce n’est pas vendeur pour le traité de libre échange atlantique qu’il souhaite nous imposer.
    Quant au secret, c’est plutot l’accord entre Hollande et Montebourg (après Mittal) qui m’intrigue.
    Montebourg premier ministre et Hollande aurait trompé tout le monde, moi en premier ? C’est la dernière chance que je lui laisse avant de le déconsidérer plus que son prédécesseur (qui aura eu le seul mérite de jouer franc jeu finalement).


    • leypanou 22 mars 2013 17:02


      « C’est la dernière chance que je lui laisse avant de le déconsidérer » : quelle patience, d’autres en ont nettement moins !


    • lloreen 22 mars 2013 11:01

      Hollande et le culte du secret.
      Oui, mais il n’ est pas le seul.L’ imposture et l’ ampleur de l’ escroquerie des gouvernements, des administrations, conseils généraux etc dévoilée ici.
      LE grand secret :

      http://wirsindeins.wordpress.com/2013/03/18/vorstellung-des-cafr-warum-du-nicht-vorankommst/#comment-7093


      • Deneb Deneb 22 mars 2013 13:27

        Les politiques sont un rempart de secret contre la transparence qu’impose Internet.
        Ils représentent le monde ancien, opaque à souhait. Percer ces secrets était un sport de haut niveau qui délectait ses champions et leur apportait le gloire et d’autres secrets à garder. La vie était palpitante et ressemblait à un polard bien ficelé.

        Depuis l’internet, la vie devient prosaïque, ressemblant plutôt à un livre de cuisine qu’à un roman palpitant. N’importe quel humain en ligne a à sa disposition les outils dont les plus performants des services secrets ne pouvaient jadis que rêver. Resultat : les politiques avec leurs secrets ne font plus recette, ce qui compte c’est de réussir un plat qui a du goût. Et aux fourneaux, ils sont vraiment très mauvais.

        Ils me font peine plus qu’autre chose. Hollande, comme tous les autres qui rasent gratis.


        • chmoll chmoll 22 mars 2013 16:52

          peutins hérité du mytheu c pas un cadeau  !! le terroriste du rainbow warrior

          la victime d’un attentat monté de toutes pièces et j’en passe


          • leypanou 22 mars 2013 17:13

            De toute façon, d’une manière générale, il ne faut pas que le populo sache trop de choses, sinon ce serait la révolution tout de suite même si le peuple français est plutôt mesurée dans ses manifestations car à part quelques grèves par-ci par-là et avec la CFDT, qu’est-ce qu’on a ?

            Mais les cachoteries des politiciens, de tout bord, on commence à être habitué. C’est pour cela d’ailleurs qu’ils commencent sérieusement à « museler » Internet sous différents prétextes.

            N’oublions pas aussi que la Cour des Comptes offre un excellent prétexte : c’est sensé être neutre même si son premier président tient à préciser que les recommandations font partie de sa mission. Il se trouve que ces dites recommandations ne font révulser en rien le milieu financier (Goldman Sachs et consorts), bien au contraire.

            Attendons donc d’en savoir un peu plus de la part de l’auteur.


            • mortelune mortelune 22 mars 2013 18:31

              François Mitterrand doit se retourner dans sa tombe en voyant une si pale figure à la présidence. On a loupé le virage DSK, on se tape le fossé Hollande, décidément la France est mal conduite.

              Faudrait faire passer un exam pour présider un pays...

              • ptimarc 22 mars 2013 20:45

                moi j’ai bien aimé la vanne du salon de l’agriculture.

                mais c’est tout.

                j’ai,comme beaucoup de gens,voté hollande au second tour en esperant,comme pour mitterand le voir serrer à gauche,mais sans illusions.

                mais l’entendre tacler gentiment la droite en s’attaquant à son dieuvivant,ça me plait.


              • Maha Drayo Mouyaya Maha Drayo Mouyaya 22 mars 2013 21:14

                Dans un discours prononcé mercredi , Hollande a fustigé internet « cet univers virtuel où toutes les rumeurs seraient vraies ».
                http://www.huffingtonpost.fr/2013/01/17/video-hollande-trierweiler-communiquent-contre-les-rumeurs-internet-twitter_n_2931118.html?utm_hp_ref=france

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès