Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande, président post-socialiste

François Hollande, président post-socialiste

A quelques jours du premier anniversaire de l'élection de François Hollande, les interrogations l'emportent sur les congratulations. De quoi ce président mystérieux est-il l'incarnation ? D'une période de transition entre un vieux monde qui ne veut pas mourir et un nouveau qui peine à naître ? Ou plus simplement d'un PS à bout de souffle, incapable d'offrir les nouvelles clés de compréhension du monde ?

Se demander à quoi peut ressembler la gauche réformiste après le socialisme revient un peu à se demander s'il existe une vie après la mort. Mais le PS n'est pas seul en cause. Le président élu il y a seulement un an l'a été au terme d'une campagne qui aura vu tous les candidats ignorer superbement notre époque.

La campagne de 2012, c'est son péché originel, s'est limitée à une bataille de matamores. Si Sancho Panza l'a emporté contre Don Quichotte, il en partage la même conception du monde. Il doit son triomphe à l'usage des propres armes de celui qu'il a battu : le discours performatif, le verbe haut mais creux à l'image du discours du meeting du Bourget.

On sait aujourd'hui que la guerre contre la finance n'aura pas lieu. La gestion molle des bons énarques l'a emporté sur les solutions innovantes de nombre d'intellectuels qui auront eu la naïveté de croire en une révolution de velours, en un changement tranquille.

Il fallait simplement que tout change pour que rien ne change. La sclérose jusqu'à l'overdose. Le conformisme intellectuel jusqu'à l'extrémisme. De rupture point. Un constat partagé par les conseillers du Président qui n'hésitent pas à baptiser "pépère" leur "patron" . Père tranquille au mieux, petit père Queuille au pire.

Pourtant à chaque chose malheur est bon. La crise de la dette et son corollaire, la question de la dépense publique offrent l'occasion de remettre à plat l'organisation de notre société et son articulation avec le monde, de réformer en profondeur notre pays.

Loin d'ébaucher un cadre nouveau, François Hollande gère la France comme il a géré le PS pendant une décennie, dans une habileté dont la finalité ne semble pas constructive mais uniquement destinée à gagner du temps. Et pour passer celui-ci on a recours à des textes sociétaux comme on a recours à un jeu de cartes pour occuper une famille désœuvrée prisonnière d'une tente de camping par une journée pluvieuse.

La pluie justement reste l'élément marquant de cette première année. A commencer par cette étrange journée d'investiture qui nous a offert l'image de ce président obstiné qui brave les éléments sur les Champs-Elysées, première étape d'un chemin de croix qui débute.

La malédiction de François Hollande c'est, comme l'écrit Dominique Reynié, "d'avoir été élu président socialiste dans un monde où le socialisme a disparu". C'est de ne pas vouloir admettre que le retour de la croissance salvatrice qui remplira les caisses et équilibrera les comptes publics est un mirage, le bout d'un tunnel que l'on aperçoit mais qui recule au fur et à mesure où l'on avance.

Edgar Morin dans les colonnes du Monde appelle à un sursaut. L'exécutif, et la gauche avec lui, doivent changer leur logiciel. Les années qui sont devant nous seront marquées par une croissance "à la japonaise", c'est-à-dire quasi nulle qui rend les réformes structurelles incontournables.

"On entend la forêt tomber mais pas l'arbre pousser" dit le proverbe Touareg. Les valses-hésitations de François Hollande témoignent peut être de ce choc de réalité chez un homme intelligent qui a conscience que le sol se dérobe sous ses pas et qui ne fait que repousser le moment où il lui faudra prendre une décision.

Rien n'est perdu pour la suite du mandat de François Hollande pour peu qu'il prenne la bonne direction. Pour peu qu'il assure la rupture avec l'assurance des énarques et ce social-libéralisme réversible droite-gauche qui leur convient si bien. Pour peu qu'il fasse le pari de l'audace en se risquant dans des solutions innovantes.

Le collectif Roosevelt 2012 auquel appartient Edgar Morin aime mettre en avant les mots de Václav Havel quelques semaines après la chute du Mur de Berlin. "Chacun de nous peut changer le monde. Même s’il n’a aucun pouvoir, même s’il n’a pas la moindre importance, chacun de nous peut changer le monde".

Un président normal doit donc pouvoir changer la France.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • louphi 2 mai 2013 13:14

    Henry Moreigne

    « François Hollande, président post-socialiste »

    Surtout François Hollande, président néo-homo-sociétaliste, prophète de l’Homme-Dieu.



    • Ruut Ruut 2 mai 2013 13:22

      Pour le moment mauvais bilan.



      • babeuf babeuf 2 mai 2013 13:29

        la gauche ce cherche depuis 2002 et de la présence du fn au second tour s des présidentielles
        2005 par le non ! a la constitution européenne , le tout est de savoir combien de temps il va tenir
        face aux besoins criant du pays politique de l o ffre ou de la demande tout ce tiens là !


        • henry_jacques henry_jacques 2 mai 2013 14:09

            Le pantin président est le président des pantins qui sont chargés d’obéir et de faire respecter le programme mondialiste de la mise sous tutelle de l’humanité ; les multinationales ont besoin d’un troupeau dont le désir le plus important sera celui de consommer des « m….. » périssables de mauvaises qualités et d’obsolescences programmées.

          Il est nécessaire que les individus soient maintenus en permanence dans l’envie et l’insatisfaction, la peur est un excellent moteur.

          D’autant qu’elle peut être générée de façon multiple dans un monde qui ne se voit qu’à travers le prisme déformant du kaléidoscope matérialiste que celui-ci soit physique, mental ou émotionnel .


          Peut-être que les êtres humains doivent-ils en faire l’expérience jusqu’à la lie pour se rendre compte de l’impasse et voir que tout cela n’est que le mirage de nos sens abusés dont -il est très difficile d’ avoir conscience tellement l’agitation sonore et colorée du monde est prégnante .

          La société est ainsi faite. Qu’on le veuille ou non, elle est constituée d’êtres endormis et inconscients : d’êtres indifférents à la sentence commune. 


          • Marc JUTIER Marc JUTIER 2 mai 2013 14:31
            Cher-e-s ami-e-s,

             

            j’ai l’intention de me présenter à la prochaine primaire citoyenne qui sera organisé par le Parti Socialiste afin de désigner le candidat aux prochaines élections présidentielles. J’ai fait l’annonce publique de ma candidature par un article publié le 1er mars 2013 sur Agoravox (1). Cette démarche est très sérieuse mais vous n’entendrez pas parler de ma candidature à la TV ! ce que je dis dérange l’ordre établi, l’oligarchie au pouvoir. Je dénonce l’escroquerie monétaire qui est à la base de 95 % de nos problèmes et les « merdias » n’en parleront pas, l’omerta imposé par les banksters sur cette question est de rigueur ! Si je m’y prend aussi tôt, c’est d’une part parce que je suis un « illustre inconnu » pour l’instant et d’autres part parce qu’il n’est pas exclu qu’il y ait une primaire en 2016. En effet, à l’allure ou la cote du président actuel descend, il est probable qu’il ne se présente pas à sa succession. Bien évidemment, je ne me présenterais pas si je n’avais pas un programme sérieux à présenter (2) et un parcours politique et personnel un minimum crédible (3).

             

            L’axe central du programme que je défendrai consiste en une réforme monétaire radicale dont la pétition (4) signé à ce jour par 693 citoyens est le résumée. J’ai à ce sujet envoyé une lettre aux parlementaires du PS (5). Je défendrai, lors de la campagne, un projet de société vraiment alternatif au capitalisme, profondément innovant et fondamentalement écologiste.

             

            Et ne pensez pas qu’il est impossible que je devienne président de la république en 2017 ou en 2022, ce n’est finalement qu’une question de détermination de ma part (et j’en ai !). De toute façon, l’innovation politique des primaires citoyennes inaugurée par le PS en 2011 et qui sera probablement adopté par l’UMP en 2016 sera dorénavant un passage obligé pour avoir une chance d’accéder à l’Élysée.

             

            J’ai évidemment besoin de votre soutien, de votre aide.

            Merci de m’envoyer un courriel à : mjutier@orange.fr pour confirmer votre soutien dans cette démarche.

             

            Bien à vous.

             

            Marc JUTIER – membre du PS depuis 2011 et mandataire de la Motion 4 (S. Hessel) pour la Dordogne.

            Ingénieur, auteur, conférencier et président de Fraternité Citoyenne.

            Site : http://www.jutier.net – Blog : http://marcjutier.over-blog.fr –.

            Page fb : http://fr-fr.facebook.com/pages/Marc-JUTIER/135883499757467 (962 j’aime)

            Vœux pour 2013 à mes concitoyens : http://www.youtube.com/watch?v=b5XdRbj8V1o (1555 vues).   Fraternité Citoyenne :

            . Blog : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com 

            . Groupe sur fb : http://on.fb.me/10Qefbn (1720 membres)

            . Discours prononcé au colloque du 19-09-2009 « Nouveau paradigme pour une nouvelle civilisation » : http://dai.ly/jFPEId (4905 vues)

            · Publications en ligne : http://bit.ly/YVleNd (Reads : 690 pour NVFV ; 4680 pour NC et 11210 pour MONNAIE)

             

            Note 1 – L’article annonçant officiellement ma candidature : http://bit.ly/Z5Ze2e

            Note 2 – L’avant projet de programme : Non-violence et force de la vérité.

            -  le texte complet en un seul clic : http://bit.ly/13ePmsy

            -  en 11 sections sur le blog de FC : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com

            -  accepteriez-vous d’être correspondant de ce programme dans votre département ? – http://bit.ly/VS0g5u

            Note 3 – One page Marc JUTIER : http://bit.ly/15qSP8y

            Note 4 – Pétition : Pour que l’argent serve au lieu d’asservir : http://chn.ge/MMb6En (693 signataires)

            Note 5 – Lettres envoyées aux parlementaires du PS : http://bit.ly/14PmcCa

             

            D’abord ils vous ignorent, puis ils se moquent de vous, puis ils vous combattent, puis vous gagnez.

            La civilisation, au vrai sens du terme, ne consiste pas à multiplier les besoins, mais à les limiter volontairement. C’est le seul moyen pour connaître le vrai bonheur et nous rendre plus disponible aux autres [...] Il faut un minimum de bien-être et de confort ; mais, passé cette limite, ce qui devait nous aider devient une source de gêne. Vouloir créer un nombre illimité de besoins pour avoir ensuite à les satisfaire n’est que poursuivre du vent. Ce faux idéal n’est qu’un traquenard. M. K. GANDHI.


            • Scual 2 mai 2013 17:31

              François Hollande est surtout un président de la droite ultra-libérale la plus dure, comme Sarkozy.

              Il n’est pas post-socialiste, il n’est PAS socialiste.


              • Claudec Claudec 2 mai 2013 19:22

                Le PS n’est pas responsable d’autre chose que d’avoir fait un mauvais choix, contraint par des circonstances dont chacun se souvient.

                Fraise des bois ou simplement incapable, quel que soit le crédit que certains lui accordent, la manière dont François Hollande mène sa propre vie et en particulier sa vie privée, et la relation dans laquelle il la situe par rapport à l’Etat et à ses concitoyens, dont il est l’émanation et la représentation, démontrent qu’il est privé du minimum de sens civique nécessaire pour faire autre chose que servir une idéologie, des principes et des valeurs pensés en d’autres temps.

                En réalité, ce qui lui manque, autant que la fermeté, et le sens politique du fait de son sectarisme – et cela est particulièrement grave là où il est – c’est la notion du bien public et et une forme de sensibilité qui se nomme intelligence.


                • yvesduc 2 mai 2013 20:19
                  Hollande n’aura pas tout à fait rien fait puisque, entouré de ses Young Leaders tout imprégnés de religion étasunienne (le dieu « Marché »), il aura converti le Parti « Socialiste » au libéralisme, en l’occurrence maquillé sous l’expression de « politique de l’offre ». Dorénavant, les français auront le choix entre une droite soixante-huitarde (le Parti « Socialiste ») et une droite conservatrice (l’UMP).

                  Je suis sévère : Duflot tente de calmer la fièvre immobilière, là où Sarkozy voulait au contraire imiter ses maîtres étasuniens et nous convertir aux subprimes (il n’en a pas eu le temps ; elles ont explosé avant).

                  Votre titre ne pouvait être mieux choisi !

                  • hunter hunter 3 mai 2013 10:46

                    Vous avez vu, dans le fond, il y a deux drapeaux ! celui de l’europe (je ne mets pas de majuscule volontairement, à cette europe là), et celui des Pays-Bas !

                    Et le drapeau Français, c’est pour les chiens ?

                    Et pourquoi le site de l’elysée est-il hébergé sur des serveurs US ?

                    Si vous utilisez Firefox, vous installez un p’tit module nommé « Flagfox », et vous comprendrez !

                    Et pourquoi l’armée française doit-elle équiper ses bécanes des softs ricains de microsoft ?

                    J’en déduis que nous ne sommes plus en France, nous sommes dans une province du machin européen, bientôt transformé en grand marché transatlantique !

                    Si nous n’éliminons pas tous ces parasites rapidement, on pourrait envisager de rendre notre langue illégale au profit du globish !

                    Remarquez moi je m’en fous, je suis bilingue de naissance !

                    Ben non en fait, la langue française je l’adore, et je la défendrai toujours..j’espère que je ne serai pas trop seul !

                    Be seeing you

                    H/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès