Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Francois Hollande : Que les gros salaires lèvent le doigt !

Francois Hollande : Que les gros salaires lèvent le doigt !

François Hollande s’est lâché. Il a annoncé, en cas de victoire du candidat du Parti socialiste à la présidentielle, une augmentation des impôts pour les revenus supérieurs à 4000 euros nets par mois. Bref, sus aux riches ! Un retour en fanfare de la lutte des classes ! Marx, le nouvel opium du Parti socialiste ?

Le’’camarade’’ François, ça le démangeait tellement, depuis quelque temps, qu’il ne pouvait plus se retenir ! Enfin, publiquement, il a pu crier sus aux riches ! On imagine sa jubilation ! Augmenter les impôts des classes "aisées", tel est son leitmotiv ! Un thème qu’il agite comme un enfant secoue, tout fier, son hochet ! A voir son obsession on soupçonne même un trouble compulsif de la personnalité. Ou trahit-il un besoin absolu d’exister face à la prééminence de Ségolène Royal qui a pris ses distances avec le Parti socialiste ?

Cependant, le premier secrétaire du Parti socialiste va devoir faire preuve encore de patience : l’élection à l’Elysée de sa compagne Ségolène Royal en mai prochain ? L’affaire n’est pas encore pliée. Pas plus que la victoire du PS aux élections législatives en juin. Toutefois, comment croire à une nouvelle cohabitation, définitivement ruineuse pour la France ?

Nous savons donc désormais, grâce à François Hollande, à quelle catégorie nous appartenons. Au-dessus de 4000 euros nets par mois, vous voilà taxé (fiscalement et socialement !) de riche. "Ce qui correspond, pour un salarié, à une rémunération de cadre, plus supérieur que moyen, mais ne constitue certes pas le seuil de la richesse", comme l’écrit le quotidien Le Monde dans son éditorial de ce week-end.

C’est le retour de la lutte des classes. Les riches contre les pauvres. Le capital contre le travail. A quand les anciens contre les modernes ? Marx revient par la grande porte au Parti socialiste, à en rendre jaloux le Parti communiste qui pensait être son seul héritier ! Cette posture politique divise inutilement les Français, les dresse même les uns contre les autres. Or on croyait cette époque révolue.

La preuve en est la fossilisation tragique du PS francais parmi les partis socialistes européens car tous (allemand, suédois, anglais, espagnol...) ont accompli leur aggiornamento, soit ont rompu avec une doctrine marxiste invalidée par la réalité. Mais cette "rupture" idéologique n’est pas encore au programme en France !

Au fait, que pense François Hollande des innombrables avantages acquis, privilèges accordés aux corps d’Etat et de fonctionnaires qui n’ont plus lieu d’être aujourd’hui ? Oeil pour œil, dent pour dent’ ? Absolument pas. Mais la crise requiert des efforts de tous, un effort collectif. Pas d’effort sélectif, par nature discriminant, donc contraire au principe d’égalité, auquel est pourtant censément attaché le Parti socialiste. Or sur ce terrain, les propositions se font (désespérément) attendre. En gardant le silence, sa posture s’apparente à un clientélisme.

Il est très difficile de savoir le nombre de contribuables affectés par ces nouvelles mesures fiscales, tant les chiffres selon les organismes diffèrent. Ainsi, selon le ministre du Budget Jean-François Copé, ce sont "1,2 million de foyers fiscaux qui seront concernés’’, tandis que le Syndicat national unifié des impôts situe le nombre de foyers fiscaux entre 300 000 et 450 000. La Commission des finances de l’Assemblée nationale avance, elle, le nombre de 305 000 foyers fiscaux.

Mais peu importe le nombre. C’est la décision en elle-même qui pose problème.

Si l’augmentation des impôts des foyers les plus aisés peut être une condition nécessaire à la résolution des problèmes sociaux de la France, il est loin de constituer une condition suffisante ! Si le niveau des prélèvements fiscaux était, en effet, un étalon de la performance économique d’un pays et du bien-être de son peuple, étant donné leur niveau dans notre pays, la France serait championne du monde. Mais ce n’est pas le cas ! Néanmoins, le "camarade" Hollande, droit dans ses bottes idéologiques, n’en n’a que faire. Sus aux riches, qu’il vous dit !

Un gouvernement dispose d’autres leviers pour redresser la situation, notamment des solutions structurelles, jusqu’à présent bien discrètes. Or, c’est pourtant en ce domaine que la France doit réaliser et concentrer même l’essentiel de son action ! Réduire le train de vie de l’Etat pourrait être une de ces pistes ! Et au-delà, réformer ses structures et ses missions. Cette action réformatrice pourrait aussi porter sur les collectivités locales et les acteurs du service public.

Ce qui ne veut pas dire, rappelons-le, moins, mais mieux dans la gestion de l’Etat, afin de parer à l’argument prêt à l’emploi que "nos impôts servent à payer nos écoles, nos routes, nos hôpitaux, etc.". C’est faux de nos jours, en ce qui concerne l’impôt sur le revenu, mais c’est un autre débat.

Cependant, la question est de savoir si le Parti socialiste pourra tenir sa promesse dans un environnement marqué par une libre-circulation du capital, de la force du travail et donc d’une exacerbation de la concurrence fiscale entre les nations, sans opérer un virage à 180 degrés sous la pression des faits, comme en 1983 avec la mise en œuvre d’une politique de rigueur !

En effet, il faut y voir avant tout un engagement démagogique, autrement dit, une opération de séduction de grande ampleur à destination des classes sociales en difficulté et qui tournent le dos au Parti socialiste. Le but est de couper l’herbe sous le pied à l’extrême gauche et au front antilibéral, même si ce dernier bat de l’aile. Bref, il s’agit de rassembler le peuple de gauche derrière le Parti socialiste, qui a retenu la claque de 2002 (c’est l’effet positif), prêt à tout cette fois pour décrocher l’Elysée, comme en témoigne le ralliement étonnant-détonant de Jean-Pierre Chevènement, qui a perdu un peu de sa dignité dans ce pacte.


La manœuvre réussira-t-elle ? Probablement, dans un pays, comme l’avait remarqué en son temps Tocqueville, plus épris d’égalité (et de collectivisme ?) que de liberté (et d’invidualisme ?).

La chasse est donc ouverte ! C’est la réhabilitation du délit de gros portefeuille ! Quand vous sortez, faites attention, veillez à ne pas trop dépenser, à oublier les signes extérieurs de richesse, car le gendarme Hollande veille et contrôle ! Fiche de paie, s’il vous plaît !


Moyenne des avis sur cet article :  3.66/5   (414 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • maxim maxim 15 janvier 2007 13:14

    le Francois...il a du se faire engueuler par sa panthere !!!! parce qu’il est revenu sur ses declarations aux infos....

    c’est Segolene qui decidera... a t’il declaré aujourd’hui...on est bien barrés entre un culbuto et un emballage cadeau vide........


    • michelegerbaud (---.---.173.251) 15 janvier 2007 17:11

      Je n’accepte pas que l’on puisse parler aussi légèrement de Ségolène Royal, elle représente un espoir pour les plus pauvres et les sans domicile fixe, ainsi que pour les rmistes, les sans emplois. C’est un espoir de paix sociale elle au moins a le droit de se reconnaitre dans JAURES, elle n’eszt pas un pantin qui s’agite dans tous les sens comme Nicolas Sarkosi émigré de Hongrie


    • gailuron (---.---.164.251) 15 janvier 2007 17:26

      vous avez dit « émigré » ?

      ça sonne un peu comme « dénigrer »


    • maxim maxim 15 janvier 2007 18:42

      @ MicheleGerbaud....soit ,d’après votre commentaire puéril...vous etes un galopin qui vient troller le site...

      soit vous etes un admirateur où une admiratrice,si je me refere à votre pseudo.....

      mais si votre idole est élue,si vous etes imposable,surveillez bien votre avis d’imposition...

      vote copine et ses copains donnent d’une main et vous le reprennent des deux...

      on les connait,les promesses en l’air ,et le pompage de fric sont les spécialités de vos idoles......

      et on se les goinfre depuis 1981......


    • Gwendal L (---.---.73.200) 16 janvier 2007 10:09

      @Maxim, dommage que le commentaire du troll ait été censuré. Le votre n’a plus sa place. J’espère pour le mien qu’il demeure.

      Je dirais que en démocratie, l’impôt est un tribut que la liberté doit à l’égalité, mais si l’impôt sert à une redistribution à l’envers, alors oui, les libéraux sont moins pire que les corrompus.

      Corinne Lepage disait ce matin que 4 milliards d’euros subventionnent la pollution. Allusion à la PAC ?

      Enfin je note qu’entre 400 mille contribuables (FH) et 1,4 millions de foyers fiscaux (selon UMP), il y a une moyen terme qui est, ou 400 mille foyers fiscaux, ou 1,4 millions de personnes concernées. Dans les batailles de chiffres, il faudrait utiliser les mêmes unités, même si pour certains, contribuable égal foyer fiscal !


    • xav (---.---.16.250) 16 janvier 2007 12:38

      Une petite correction de ce commentaire.

      Les parts de la SCI ne constituant pas des biens professionnels nécessaires au travail des associés, l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est dû.

      Ne dites pas alors que la SCI sert à s’affranchir de l’ISF.


    • xav (---.---.16.250) 16 janvier 2007 12:39

      le commentaire précédent était pour « le cochon qui pleure »


    • Paul (---.---.217.174) 16 janvier 2007 13:57

      Bravo C’est la définition même du socialisme : « Savoir partager l’argent des autres »


    • Gio (---.---.91.178) 16 janvier 2007 14:13

      Xav : ISF dû sur la totalité des biens, SI il y a mariage ou concubinage notoire, sinon partage au prorata des « parts » de chacun des membres dans la SCI.

      C’est pas pareil.

      SegHol concubinent ils encore ?!


    • seb (---.---.12.18) 16 janvier 2007 15:21

    • patrick patrick 16 janvier 2007 15:36

      @ seb

      Cher ami , citer des liens avec société.com est assez facile encore faut il savoir ce que l on ecrit !

      Exemple le lien que vous proposez pour Sarkozy conserne une Société d’Economie mixte dont il est Président 8 Un sté d’economie mixte est , par definition, une émanation d’une collectivité, dans le cas sans doute, la Ville de Neuilly , et comme dans la pluspart des communes , comme pour les sté de HLM ou les Hopitaux, le Maire de la commune en est le Président « es qualité » ! Ce n est donc pas une « possession » mais une fonction pour le compte de la Collectivité qui en possède le capital.

      Ah l’amalgamme !!


    • le roux (---.---.169.34) 16 janvier 2007 17:59

      la constitution de SCI est légale et ne permets en rien d’échapper à l’impôt (ISF compris). Les couples non mariés ont intérét à acheter par le biais d’une SCI non pour un intérêt fiscal mais pour permettre une cessibilité en cas de séparation plus facile.


    • nonasarkopoutine (---.---.208.198) 17 janvier 2007 10:01

      Maxim

      Qualifier Ségolène Royal est insultant et prouve que soit que vous ne savez pas de quoi vous parler soit que vous ne savez pas lire (aah non vous savez écrire) soit que vous avez choisi un candidat sans vous informez des programmes

      Nous aurions plus intérêt à débattre des idées que continuer d’attiser les qurelles stériles par des remarques humoristiques sur les postures des candidats...qui engendrent des candidature « emballage cadeau » Vous participez à ce que vous critiquez... Le programme de mme Royal sur

      www.desirsdavenir.org


    • maxim maxim 17 janvier 2007 10:21

      monsieur Nonasar, nous n’avons pas les memes valeurs c’est certain....

      votre madonne a étée obligée de divulguer qu’elle etait soumise à l’isf...

      pour quelqu’un qui deteste les riches c’est un comble...

      si vous etes un admirateur ,c’est votre droit,je m’interdis de defendre à quiconque le droit de critiquer qui que ce soit....

      vous n’etes pas un censeur que je sache....

      si vous etes un troll qui s’amuse avec l’ordi de ses parents en cachette,allez reviser votre orthographe...

      lorsque vous aurez terminé,prenez votre petite pelle et votre petit seau ,et allez jouer dans le bac à sable....


    • xav (---.---.16.250) 17 janvier 2007 11:02

      @Gio

      Effectivement, la valeur de la SCI est rapportée dans les biens aux prorata des parts.

      Et comme vous le signalez, les concubins notoires sont imposés de manière commune à l’ISF. Peut importe qu’ils vivent ensemble ou non, il suffit qu’ils se déclarent concubins, ou le montrent, par exemple en posant ensemble dans Match régulièrement, etc... Pour le fisc, ca suffit.


    • nonasarkopoutine (---.---.208.198) 17 janvier 2007 11:19

      Monsieur Maxim

      Vos êtes visiblement un spécialiste de l’invective,toujours à la limite de l’insulte.... Je me demande en quoi je me positionne en censeur ? parce que je ne suis pas de votre avis et que je note que vos affirmations ne reposent pas sur des informations concrètes ? Pourquoi vous imaginez vous que je suis un Fan de Ségo ou du parti socialiste ? Je me renseigne sur tout les candidats.

      puerilement votre


    • Proust8 (---.---.145.244) 17 janvier 2007 11:24

      Nicolas Sarkozy n’est pas maire de Neuilly


    • Pedro (---.---.236.84) 17 janvier 2007 11:27

      Il faut être débile ou inculte pour réagir de la sorte. Ségolène Royal et François Hollande ne sont pas mariés, ils ont constitué une SCI afin d’acquérir des bien en commun. Ils déclarent tout à fait logiquement ces biens. Ils sont assujétis à l’ISF (+750000€ de patrimoine), et ne partent pas à l’étranger, eux, pour échapper à l’impot. Enfin l’achat de ces biens a été réalisé avec leurs revenus, et non avec l’argent public comme c’est le cas pour d’autre à droite.


    • Pedro (---.---.236.84) 17 janvier 2007 11:42

      ils concubinent encore, pour reprendre votre expression, et on ne peu le leur repprocher. Ils sont assujeti à l’ISF. ça doit vous emmerder.


    • dionysos (---.---.232.178) 17 janvier 2007 12:24

      Ségolène possède plusieurs résidences, qu’elle n’occupe pas.

      Elle pourrait loger un certain nombre de S.D.F.

      Puisqu’elle est pour le droit au logement opposable et la réquisition des logements vides, qu’elle montre l’exemple.

      L’exemple doit venir d’en haut !


    • dionysos (---.---.232.178) 17 janvier 2007 12:29

      Ou ont ils pris l’argent pour constituer ce patrimoine, alors, que je sache, ils n’ont jamais travaillé, ni l’un ni l’autre.

      La politique ça rapporte gros ! On comprend qu’il y ait autant de postulants !


    • lesigne 17 janvier 2007 14:38

      La SCI « société civile immobilière » a un statut de transparence fiscale et les propriétaires de parts sont considérés comme des propriétaires en titre des biens que représentent leurs parts. En l’espèce les gens sus nommés devront déclarer ces parts sociales à leurs valeurs estimées date de déclaration en les incluant dans leur patrimoine personnel (comme si ils étaient propriétaire indivi. ) servant comme base de calcul à l’ISF. Divulguer et diffuser .... des fausses interprétations, c’est limite diffamatoire et décrédibilise celui ou celle qui en est l’auteur. Mme Royale et Monsieur Hollande seront imposés conformément au droit commun sur l’ISF, et le SCI ne les protège en rien. Voir leur déclaration publique de patrimoine.


    • Pyxmalion 17 janvier 2007 15:00

      Complétement démago !


    • Kevin Perros (---.---.77.161) 17 janvier 2007 15:32

      Bonjour,

      Vérifier l’existence de la société ne signifie pas « vérifier toutes les informations qui sont dans le commentaire ». En effet, détenir une SCI ne signifie pas pour autant ne pas déclarer le patrimoine géré par le biais de cette SCI. En honnêtes citoyens, François Hollande et Ségolène Royal déclarent dans leur patrimoine cette SCI, et payent en conséquence l’impôt de solidarité sur la fortune.

      Tes propos sont donc des mensonges. On comprend que les égoistes qui ont l’habitude de tout mettre en oeuvre pour ne pas payer l’impôt ont compris de travers, ont supposé que le couple auraient agis comme eux. Heureusement, il y a encore des gens honnêtes dans la société. Les socialistes font preuve d’un altruisme difficilement palpable de la part d’un partisan de Nicolas.

      Tous les « tenors » de la politique, qui exercent un mandat de député ou de maire de grande ville gagne environ 7000€ par mois. Cela leur permet entre autre d’avoir un certain niveau de prestance (costumes, voitures...), nécessaire de par les us et coutûmes de notre société, afin de représenter l’Etat sans déplaire aux personnes attachées à ce us et coutûmes. Arrivés à l’âge de 50 ans, ils payent donc l’ISF. Tous les députés sont dans ce cas.


    • tomadi04 (---.---.10.188) 18 janvier 2007 01:09

      Arrêtez avec les idées reçues comme celle « balançée » par le QI d’huître de service intervenant à l’émission quotidienne (au demeurant excellente de France2) comme quoi les riches sont de Droite et les pauvres de Gauche. Il faut simplement méditer sur le proverbe « bien mal acquis ne profite jamais » et si c’est le contraire, eh bien bravo à ceux qui sont riches de droite, comme de gauche ! Moi, je dis qu’il est tout à fait souhaitable qu’un pays comme la France héberge un maximum de citoyens aisés mais à l’inverse, il faut aussi une diminution du quart-monde. Ce qui n’est pas la tendance actuelle. Je paie des impôts et je trouve ça normal et je préfère en payer plûtôt que d’être non imposable car ce doit être difficile de joindre les deux bouts en fin de mois pour tous ces gens. Alors vous savez, vos querelles de riches qui menacent de s’en aller en Suisse, ça me parait bien futile voire déplacé...


    • jaqueline (---.---.239.2) 18 janvier 2007 21:58

      L’ISF n’est pas payé par des personnalités qui ont plus de patrimoine que Ségolène,cherchez l’erreur...Monsieur Sarkozy paie l’ISF depuis un an seulement,bonjour la magouille et dire qu’il veut nous faire oublier qu’il est au pouvoir depuis cinq ans.Que ne ferait-il pas pour éviter d’admettre que sa politique est un échec ?Aujourd’hui il se dérobe et évite les bilans,même s’il s’exhibe sous la parade d’une officialisation à la candidature de l’UMP pour la présidentielle ,dont il était le seul candidat,un plébiscite,en somme.


    • epileptik golois (---.---.37.250) 18 janvier 2007 23:31

       smiley Quelle sociétè, hein ?! Ca sent le chaud, non ?... smiley Moi je suis fou de joie que les impots augmentent pour les riches si la gauche passe. Je lis 4000 euros ??? Mais combien de gens gagnent 4000 euros et plus ??? Purée, les bourgeois(e)s, redescendez sur terre avant de vous tapez une révolution dans la tronche !!! Peuple de France, ton socle bouillonne smiley ta jeunesse sombre dans le désespoir alors que les entreprises du c40 explosent. Et c’est pas avec un Sarkozy populiste totalement libérale et soumis au MEDEF que l’enlisement de ce pays va s’arranger. Au fait, a-t-il réalisé un miracle pour l’économie de ce pays à part mettre des radars partout et le feu dans les banlieues ??? Non ! Sur ce, je suis sur que la gauche pourra faire mieux et une femme au pouvoir incarnera un réel changement qui ennuiera bien tous ces réactionnaires de droite mais celà est habituel ! La droite Française n’a été que trés rarement progressiste... Bonne Journée Mmes, Mlles, Mrs smiley


    • knight (---.---.46.169) 24 janvier 2007 10:28

      Organisation et méthode d’exploitation des débats participatifs Les comptes-rendus des débats participatifs locaux sont rassemblés sur le site extranet des débats locaux (debatslocaux.desirsdavenir.org). Ils sont consolidés par des équipes thématiques dans des synthèses départementales et nationales. Toutes les contributions aux débats en ligne sont lues par 65 modérateurs/synthétiseurs. Ces débats sur Internet font régulièrement l’objet de synthèses, au sein desquelles Ségolène Royal choisit ses « Ce que j’en retiens. » Les internautes participent également à cette synthèse en évaluant l’intérêt des contributions les uns des autres pour distinguer les « pépites » et en écrivant des « synthèses participatives. » Les synthèses nationales, sur les quatre thèmes des débats participatifs, sont progressivement écrites par les équipes de synthétiseurs sur la base de toutes ces contributions locales et en ligne. L’ensemble de ce dispositif permet à Ségolène Royal de « tester ses propositions et de faire émerger les principales priorités et la hiérarchie des problèmes tels que les Français les voient ».


    • knight (---.---.46.169) 24 janvier 2007 10:30

      « que la lutte contre les violences faites aux femmes devienne une affaire d’État »

      « Pour moi qui suis venue au socialisme par le féminisme et par la révolte contre la place subalterne assignée aux femmes, comment ne pas voir en ce jour un symbole, au lendemain de la manifestation des femmes contre toutes les violences qui leur sont faites ? Oui, j’ai pris l’engagement de faire en sorte que la lutte contre les violences faites aux femmes - un viol commis en France toutes les deux heures, une femme qui meurt sous les coups de son conjoint tous les trois jours - devienne une affaire d’État. Ce sera le premier texte dont le nouveau Parlement sera saisi.

      La lutte des femmes nous a donné des figures éclatantes. Il y a eu le panache d’Olympe de Gouges, qui eut le droit de monter à l’échafaud mais jamais celui de voter. Il y a eu Louise Michel, Rosa Luxembourg et Marie Curie. Il y a eu la bataille du droit de vote et celle de l’égalité civile, gagnée tardivement : ce n’est que depuis les années 60 que les femmes ont le droit de percevoir leur propre salaire.

      Il y a eu la conquête par les femmes de la maîtrise de leur corps avec le « Manifeste des 343 Salopes » et avec l’action d’Yvette Roudy. Il y a aujourd’hui le combat de Ni Putes Ni Soumises. Il y a, dans tous ces pays où elles sont encore asservies, ces femmes qui guettent avec angoisse, à travers le grillage plus ou moins serré de leur burka, ce que nous faisons, nous, dans nos pays démocratiques, pour porter haut et fort le message universel de l’égalité de la femme et de l’homme. Ce combat résume tous les autres car il y a une corrélation très étroite entre le statut des femmes et l’état de justice ou d’injustice d’une société.

      Ici, devant la presse internationale qui regarde aussi avec beaucoup d’attention ce qui se passe en France, je voudrais dire mon admiration pour toutes celles et tous ceux qui portent ces combats à travers le monde. Et pour vous, militants socialistes qui, en choisissant une femme pour mener le combat des idées et pour incarner l’espérance, avez aux yeux de tous les Français et aux yeux du reste du monde accompli, plus de deux siècles après Olympe de Gouges, un véritable geste révolutionnaire. Tout en sachant, comme disait Michèle Bachelet, que sans les hommes, rien ne serait possible. » Congrès d’investiture du Parti Socialiste , Mutualité 26 novembre 2006


    • knight (---.---.46.169) 24 janvier 2007 10:32

      « Tous ces jeunes de toutes origines, la France en a besoin, c’est une énergie extraordinaire. Lorsqu’on leur donne les moyens de créer leurs activités, de créer leurs entreprises, lorsqu’on demande aux entreprises de leur faire confiance, on voit de quoi ils sont capables. Il faut que la France cesse de porter un regard misérabiliste sur les cités parce que c’est là le potentiel de demain. » Deuxième débat télévisé pour l’investiture du Parti socialiste, LCP AN-Public Sénat , 24 octobre 2006


    • knight (---.---.46.169) 24 janvier 2007 10:34

      « (Il faut) refuser ces discriminations qui, dans le monde du travail, frappent les femmes, majoritairement assignées aux bas salaires et au temps partiel non choisi. » Soissons, 27 juin 2006


    • knight (---.---.46.169) 24 janvier 2007 10:35

      « Quand on entend le Président de l’UMP nous parler de la valeur travail dans la France contemporaine aujourd’hui, qu’est-ce que cela veut dire ? Il y a quatre millions de salariés qui gagnent moins de huit cents euros par mois ; je devrais dire d’ailleurs de femmes salariées, 80% de ces salariés pauvres sont des femmes. » Rennes, Jeudi 29 juin 2006


    • knight (---.---.46.169) 24 janvier 2007 10:40

      Une petite phrase pour méditer avant de vous mettre à genoux devant elle....... parce que je crois que c’est à genoux que vous lui parlerez .... parce que vous aurez le courage de lui parler, n’est-ce pas ?

      « Je sais ce qu’est la bataille au quotidien pour les femmes qui doivent sans cesse démontrer ce qu’on reconnaît plus spontanément à un homme. L’expérience n’est pas une technique froide. L’expérience, c’est la force d’avancer. » Réponses aux questions des libénautes, Libération, 15 novembre 2006


    • knight (---.---.46.169) 24 janvier 2007 10:42

      « L’impôt est au service d’un objectif, il n’est pas abstrait, il ne se limite pas à « on augmente ou on baisse ». Ce n’est pas un argument politique. La politique, c’est d’utiliser les outils au service d’objectifs comme ramener le taux de chômage en dessous de 5%. Parmi les outils économiques ou sociaux pour parvenir à la baisse du chômage, il y a l’outil de la fiscalité. L’outil de la fiscalité sur l’environnement. L’outil de la fiscalité dans la décentralisation, qui sera une réforme très importante à faire en transférant aux collectivités les moyens d’exercer leurs responsabilités parce que c’est une source d’économie. Il y a aussi la lutte contre les gaspillages. Et il y a, enfin, l’impôt par rapport à l’efficacité économique et l’impôt par rapport à la justice sociale. » RTL, 7 juin 2006


    • knight (---.---.46.169) 24 janvier 2007 10:44

      « L’impôt est au service d’un objectif »

      « L’impôt est au service d’un objectif, il n’est pas abstrait, il ne se limite pas à « on augmente ou on baisse ». Ce n’est pas un argument politique. La politique, c’est d’utiliser les outils au service d’objectifs comme ramener le taux de chômage en dessous de 5%. Parmi les outils économiques ou sociaux pour parvenir à la baisse du chômage, il y a l’outil de la fiscalité. L’outil de la fiscalité sur l’environnement. L’outil de la fiscalité dans la décentralisation, qui sera une réforme très importante à faire en transférant aux collectivités les moyens d’exercer leurs responsabilités parce que c’est une source d’économie. Il y a aussi la lutte contre les gaspillages. Et il y a, enfin, l’impôt par rapport à l’efficacité économique et l’impôt par rapport à la justice sociale. » RTL, 7 juin 2006


    • Jojo2 (---.---.158.64) 15 janvier 2007 13:35

      « Au-dessus de 400 (sic) euros net par mois, vous voilà taxer (resic) (fiscalement et socialement !) de ‘’riche’’. »

      Je mets ça sur le compte (LOL) de l’éloignement...


      • UGH (---.---.29.75) 15 janvier 2007 14:35

        Il est bien écrit 4000 et non 400. Je mets cela sur le compte du verre de trop ... smiley


      • Waylandes (---.---.189.7) 16 janvier 2007 11:09

        4000 euro pour âtre traité de riche. on doit les riches les plus pauvres d’Europe. Vu que les autres sont deja en suisse


      • kristof (---.---.168.186) 15 janvier 2007 13:51

         smiley faudra verifier vos sources avant d’écrire n’importe quoi, car pour Hollande, c’est des salaire supérieur non pas à 400€ mais 4000€ dont il parlait !! j’espère pour vous que vous gérez vos comptes avec plus de rigueur que vos infos lol car du coup votre article est diffamatoire et donc vous méritez d’être traduit devant la justice


        • (---.---.35.52) 15 janvier 2007 13:59

          Il a juste oublié un zéro. Ca arrive à tout le monde de faire une faute de frappe de temps en temps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès