Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > François Léotard au chevet de l’unité juive

François Léotard au chevet de l’unité juive

Au cours d’un meeting rassemblant plusieurs milliers de personnes à la maison de la Mutualité à Paris, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a appelé mardi dernier (13 février 2007) à une résistance sans faille contre la politique de l’Iran en matière nucléaire. Les orateurs qui se sont succédé à la tribune, responsables de la communauté juive ou personnalités politiques de tous bords, ont en effet souligné que, d’après les propres déclarations du président Mahmoud Ahmadinejad, l’équipement nucléaire iranien aurait pour principale vocation de « rayer Israël de la carte ».

Même si la presse classique avait très peu relayé l’information, le premier niveau de la mythique salle parisienne était déjà plein à 19 h 30, horaire indiqué par le CRIF pour le début de la réunion, de sorte que les nombreux retardataires ont dû remplir les balcons. Une affluence qu’on peut interpréter comme un signe de l’inquiétude croissante de la communauté juive et de ses amis à l’endroit des gesticulations du président iranien, dont l’antisémitisme caricatural confine aujourd’hui à la provocation suicidaire. Dans son intervention, le député Rudy Salles, président du groupe d’amitié parlementaire France-Israël, a toutefois tenu à rappeler que les discours de haine contre Israël ne sont pas nouveaux sous le soleil de la République islamique d’Iran : celui qu’on qualifie depuis quelques années de chef de file des « conservateurs modérés », l’ayatollah Ali Khamenei, est en effet lui aussi un coutumier du fait. C’est donc le régime islamiste lui-même qui révèle sa part la plus sombre à travers la figure radicale d’Ahmadinejab.

Dans la salle, on reconnaissait quelques rabbins, et notamment le grand rabbin de Paris David Messas, mais dans l’ensemble le meeting avait le caractère laïc, et donc assez consensuel, dont le CRIF est familier. Un « politiquement correct » bien en phase avec la pluralité des opinions représentées à la tribune, mais dont la salle semblait être lasse. De concert, Bertrand Delanoë, maire de Paris, Corinne Lepage, candidate à l’élection présidentielle, Jean-Louis Bianco, directeur de campagne de Ségolène Royal, et Pierre Lellouche, chargé de lire un message de soutien adressé à la communauté juive par Nicolas Sarkozy, ont affirmé avec force que l’Iran ne devait sous aucun prétexte disposer de la force nucléaire, tout en concédant la possibilité d’un nucléaire civil sous contrôle de la communauté internationale. En cela, ils rejoignent les dernières propositions faites par George W. Bush. Le président américain a en effet déclaré mercredi soir (14 février 2007) que la stratégie diplomatique employée pour faire plier la Corée du Nord conviendrait aussi pour faire plier l’Iran, allant même jusqu’à revenir sur les insinuations habituelles selon lesquelles le régime des ayatollahs financerait la guérilla chiite en Irak. Fermeté et dialogue : il faut avouer que la salle a mollement applaudi ce slogan, refusant même à grands cris que les orateurs critiquent l’intervention américaine en Irak, laquelle participe du soutien à Israël.

Mais c’est quand l’oratrice communiste, le sénateur de Paris Nicole Borvo-Cohen-Séat, a pris le micro que le bateau de la Mutualité a méchamment tangué. Manifestement accrochée aux positions idéologiques de son parti sur la question palestinienne, crispée et craintive comme une révolutionnaire qui sait à l’avance qu’elle va soulever des protestations, elle s’est livrée à une critique en règle de la politique suivie par le gouvernement israélien, qualifiée d’ « occupation » et de « colonisation ». Comme si les démantèlements dramatiques - et impopulaires - des colonies de Gaza et de Judée-Samarie n’avaient pas marqué la volonté de réforme des Israéliens... La salle s’est levée comme un seul homme (ou presque) et a exigé, à grands renforts de sifflets, que l’oratrice se taise. Dans un brouhaha indescriptible, l’animateur de la réunion a essayé de rétablir un semblant d’ordre, pour que Nicole Borvo continue de s’exprimer, sans y parvenir. Des balcons et dans la salle, plusieurs personnes ont notamment fait référence aux attentats-suicides du Hamas, affirmant qu’il était hors de question de transiger avec des terroristes, qu’ils aient été démocratiquement élus ou non. De jeunes militants - sans doute issus des rangs du Bétar ou de la Ligue de défense juive - ont lancé les slogans traditionnels de la droite israélienne et demandé le départ du sénateur de Paris, aux cris de « Communistes collabos ! ». Cette dernière a alors tenté d’invoquer le respect de la démocratie et, surtout, le souvenir des communistes juifs déportés pendant la guerre. Tentative d’instrumentalisation fort maladroite qui lui a été fatale : elle a dû abréger son discours sous les huées et les cris de l’assistance scandalisée, et quitter la salle sans revenir à son siège.

La communauté juive de France se trouve aujourd’hui à un tournant. Elle est d’abord, depuis la deuxième Intifada, à fleur de peau. Un sénateur communiste qui revendique son appartenance à la communauté juive au point d’adjoindre son nom de jeune fille à son nom d’épouse, mais qui tient en même temps des propos assimilables pour certains à une véritable trahison - la communauté juive ne peut plus supporter ce genre d’ambiguïté. Et pourtant, c’est un point notable, les habitués des réunions du CRIF sont loin d’être les plus extrémistes. Ensuite, la communauté juive a de plus en plus de mal à vivre son unité : vivre son unité, et non seulement la proclamer. Car pour s’unifier, elle doit reconnaître, à rebours de la tradition consistoriale bi-séculaire, que son seul motif d’unité - celui qui lui donne son identité de « peuple à part » - réside dans le choix de Dieu. Sans religion, pas de communauté juive. Sans Abraham, Isaac et Jacob, pas d’Israël. C’est dire si la laïcité prônée par le CRIF, et qui lui vaut une inimité croissante dans les milieux juifs qui gagnent en influence, suscite embarras et mécontentement. Surtout dans un contexte d’exacerbation des identités où les musulmans, prompts à assimiler la cause de la reconnaissance de l’islam à celle des Palestiniens, semblent parfois tenir la dragée haute aux Juifs dans les médias.

C’est finalement le dernier orateur de la soirée, François Léotard, qui a remporté tous les suffrages, gratifié d’une standing ovation. S’appuyant sur sa longue amitié avec la communauté juive et l’Etat d’Israël, il a puisé au plus profond de lui-même - de ses tripes, de son cœur, de son âme - et, servi par un verbe admirable évoquant à la fois Léon Bloy, Péguy et Lévinas, a évoqué la mission unique du peuple juif dans l’histoire des hommes : citant Daniel Sibony, il a rappelé que « l’origine de la haine, c’est la haine de l’origine ». Or, l’origine du peuple juif, la raison pour laquelle il a été « créé » par Dieu, est d’être une matrice pour toute l’humanité. On savait l’ancien ministre, retiré de la politique pour se consacrer à l’écriture, familier des choses de l’esprit, mais il a donné là une preuve insoupçonnée de sa hauteur de vue. Il a ainsi rappelé, lui le goy, le Gentil, le chrétien tourmenté, qu’on ne comprend pas le problème du Proche-Orient si l’on occulte sa dimension métaphysique et spirituelle. Il rejoint les paroles d’André Neher : « Etre ou ne pas être, c’est le problème des Gentils. Etre moi-même ou être comme les autres, c’est le problème des Juifs. Une commune destinée nous lie tous : celle que notre histoire a forgée. En chacun des visages juifs que nous côtoyons, si dissemblables, si discordants soient-ils, nous devons respecter le descendant d’un ces six cent mille hommes à qui Dieu a parlé au Sinaï. »


Moyenne des avis sur cet article :  2.59/5   (136 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 16 février 2007 11:53

    Toujours leurs obsessions ! smiley


    • jak (---.---.53.205) 16 février 2007 11:54

      peuple créer par dieu, par ce que c’est sur maintenant dieu existe !! et dans sa grande mansuétude a autorisé le peuple élu a créer des sous peuples qui ne peuvent que se taire et obéir. Permettez que tout le monde ne partage pas cette vision des choses


      • Tintin (---.---.105.23) 16 février 2007 12:37

        S’appuyer sur la torah pour creer un etat dans lequel on organise des ’ gay parades ’comme a Tel Aviv est un exercice qui ne passera pas au compte pertes et profits.

        Quand le maire de Frejus achete les terrains militaires au ministre de l’interieur et que les deux s’appellent Francois Leotard cela ne porte pas bonheur non plus....


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 16 février 2007 13:21

          La « gay parade », c’est à Sodome qu’il aurait fallu l’organiser ...


        • Plus robert que Redford (---.---.194.91) 16 février 2007 14:48

          Communauté Juive, Communauté Musulmane, Communauté Chrétienne, Beure, Gaie, Triste, Lesbienne, Adventisteduseptièmejour, Arménienne, Inuit....

          Tous debout derrière notre bannière pour défendre nos DROITS !

          Moi-même militant à la Communauté Obèse, j’en appelle à tous les Obèses de france ! Et d’ailleurs !

          Tous debout derrière Guy Carlier, notre estimé porte parole, pour faire enfin aboutir notre revendication devant cette discrimination INTOLERABLE !

          Des sièges PLUS LARGES en classe éco dans tous les Avions de la planète !


          • LE CHAT LE CHAT 16 février 2007 14:52

            une satisfaction pour l’officine sioniste en france , Robert Hue a un petit fils prénomé Israel , peut être le dernier des communistes à l’assemblée smiley


            • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 18 février 2007 01:20

              La dernière tribu ?


            • Yves (---.---.15.126) 16 février 2007 15:41

              Bonjour ,

              En être réduit à recourir au ripoux LEOTARD ( condamné pour vol de fonds publics à fin d’enrichissement personnel ... ) pour défendre l’origine du peuple juif ... créé par Dieu pour être une matrice pour toute l’Humanité ...
              - Rien que ça ... ???

              Une « matrice » comme celle de l’Irgoun et de Jabotinski ... , prescrivant de créer une situation où la vie d’un arabe ne vaudra pas plus que celle d’un rat ... ??? http://fr.wikipedia.org/wiki/Irgoun#L.E2.80.99Irgoun_et_la_question_de_la_violence
              - encore mise en pratique en 1982 par le grand humaniste Ariel SHARON ... http://www.voltairenet.org/article9775.html

              Moi , je préfère , de très loin , m’en référer aux constats et analyses des « collabos » du mouvement juif israélien LA PAIX MAINTENANT ... , qui dénonce un « Etat mafieux de droit divin » ... http://www.lapaixmaintenant.org/article1447

              - Sur l’évacuation de GAZA ... , opération avant tout destinée à obtenir le soutien de la Communauté internationale et à détourner l’attention de la colonisation renforcée en Cisjordanie et à Jérusalem Est ... http://www.lapaixmaintenant.org/article1131

              - Sur le vol orchestré des terres palestiniennes ... , notamment en violation de la loi israélienne et des décisions de la Haute Cour de justice ... ,
              - de 40% des terres occupées par les colons étant la propriété de palestiniens ... http://www.lapaixmaintenant.org/article1451
              - sur fond d’appels d’offres du gouvernement israélien pour la construction de plusieurs centaines de logements neufs ... http://lapaixmaintenant.org/article1365
              - les colons appelant même les juifs américains à venir s’installer en Cisjordanie ... http://www.lapaixmaintenant.org/article1527

              Rappelons que la FEUILLE DE ROUTE ... enjoint :
              - les palestiniens de reconnaître l’Etat d’ISRAEL ainsi que les accords de paix déjà signés , et à renoncer à la violence ... , ce qui leur est constamment rappelé , au moyen de sanctions , par la « Communauté Internationale » ...
              - les israéliens de cesser toute colonisation ... , obligation qu’ils ignorent totalement ... sans aucune sanction ...

              Comme le dit très justement LA PAIX MAINTENANT ... , entre les colonies et la Paix , il faut choisir ... http://www.lapaixmaintenant.org/article1501
              - et ce , dans le respect de la « tradition juive » ... aujourd’hui dévoyée par un nationalisme religieux ... http://www.lapaixmaintenant.org/association424

              SHALOM AHKBAR


              • Glacis (---.---.65.6) 16 février 2007 16:56

                @ Yves,

                Bravo, brava.


              • (---.---.228.152) 16 février 2007 15:56

                Ce sujet déclenche toujours autant de polémiques.

                Aux excités de tous bords on ne peut que répéter l’inlassable vérité :
                - Israel a droit à la sécurité et à l’existence
                - Palestine a les mêmes droits

                Quel constat aujourd’hui ?

                - Les attentats palestiniens en Israel sont peu nombreux (un récemment cependant)
                - La colonisation des territoires palestiniens, malgré le retrait de gaza et les volontés affichées en Cisjordanie, continue.

                - les fameuses roquettes ont fait 10 morts en 5 ans, tandis que les tirs de canon pour les faire stopper (sans succès) ont tué des dizaines de palestiniens.

                Désolé de faire du body count ! Mais force est de reconnaitre que c’est Israel qui, fort du soutien des USA, est à l’offensive avec un objectif de conquête définitive d’une part la plus grande possible de la Palestine.

                Cependant, les agissements du président iranien ne font que donner une légitimité aux faucons israeliens. L’innaceptable réunion négationniste et les déclarations imbéciles et opportunistes de Téhéran met en danger la vie de citoyens iraniens, palestiniens et israeliens.

                Ainsi, aussi horribles soient-ils, les attentats suicides contre les populations civiles israeliennes ne justifient pas la politique menée par Israel. Ce pays doit comprendre que la force, la colonisation ne peuvent que le mettre en danger à terme.

                Un vrai règlement est la seule solution.

                La balle est dans le camp d’Israel. Il faut saisir cette chance, plutot que de hurler envers l’Iran, qui n’est en fait pas le vrai problème.

                Depuis des années, ce conflit israelien est le cancer du monde. Maintenant le temps est venu pour la paix : Shalom, Salam (notez comme ces mots sont proches, comme pour illustrer mieux la betise de ce conflit).


                • (---.---.228.152) 16 février 2007 17:42

                  le coup de la traduction c’est un peu tordu ; Quand bien même il aurait dit « disparaitre de la page du temps » entre nous je vois pas trop ce que ca change... Limite disparaitre du temps c’est pire que de la carte....

                  Donc oui attention aux traductions hatives mais bon là... :)

                  Par ailleurs, sur ce sujet qui enflamme tout le monde, pas de réactions viscérales !! il faut essayer de réfléchir sur le fond.


                • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 18 février 2007 01:24

                  Pêêêêêh disait le mouton devant le couteau de son bourreau !

                  Les bourreaux voudraient bien enfin, tuer, génocider et massacrer en paix !


                • mclerc (---.---.54.174) 16 février 2007 16:23

                  Chapeau ! J’ai rarement entendu un « goy » parler d’Israël avec autant de clarté.


                  • Visiteur Indigène (---.---.180.214) 16 février 2007 16:48

                    Excellent article et satisfecit particulier au commentaire de Yves à 15h41.

                    Les tandems Sarko-Ségo-Bayrou-Lepage-Buffet avaliseront et entraîneront la France dans la guerre contre l’Iran. Au vu de leurs origines respectives, les intérêts israelo-sionistes avant tout...

                    « Créee par Dieu pour être la matrice de l’humanité » rien que ça ? bonjour la prétendue laïcité de nos présidentiables..


                    • Yves (---.---.15.126) 16 février 2007 17:41

                      Allons , allons ... ,

                      François LEOTARD n’est plus rien ...
                      - Il a été largué par François BAYROU ... et il est retourné parasiter dans son administration ...... , comme tous les politicards - fonctionnaires ......

                      Et pourtant , il a un beau curiculum vitae sur le plan judiciaire ...
                      - A Fréjus ... , il y a eu l’achat de sa luxueuse villa ( à un prix défiant toute concurrence ... ) au promoteur immobilier qui a reçu le contrat de Port Fréjus ... ,
                      - puis le mur d’enceinte de ladite villa ... , construit aux frais du contribuable ... ( LEOTARD étant indigent ... )
                      - ce pourquoi , la Justice étant bien faite en FRANCE ... , il a bénéficié de non lieux ......http://www.humanite.presse.fr/popup_print.php3?id_article=667222

                      Et ensuite , il y a eu le financement occulte du Parti Ripouxblicain ... , via une vaste entreprise d’escroquerie ( Fondo ) dans laquelle on retrouvait un adjoint de CHIRAC à la mairie de Paris ( Guy GENESSEAUX ) ... http://www.denistouret.net/constit/Leotard.html


                    • FIDEL CHAVEZ (---.---.211.99) 22 mars 2007 22:00

                      MON CHER YVES .....TU OUBLI QUE DANS SA JEUNESSE ESTUDIANTINE LE BON LEOTARD AIDE DE MADELIN ET LONGUET (la BANDE A LEO ) ALLAIT FAIRE QUELQUES BASTONNAGES DE FACIES PAS CATHOLIQUES !!!!. ET TOUJOURS A TROIS CONTRE UN ...POUR LA VERMINE LA CERTITUDE D AVOIR LE DESSUS.


                    • Glacis (---.---.65.6) 16 février 2007 16:54

                      @ l’Auteur,

                      Un grand Bravo pour avoir eu le courage de parler de ce meeting qui a suivi de près la fameuse soirée annuelle du Crif, où tous nos politiciens s’y étaient rendus pour faire allégeance.

                      Vous écrivez : « La salle s’est levée comme un seul homme (ou presque) et a exigé, à grands renforts de sifflets, que l’oratrice se taise. »

                      Mais en dehors de ce meeting aussi, toute la communauté (ou presque) se dressent comme un seul homme dès que quelqu’un ose critiquer Israël et sa politique. Qui ose critiquer Israël sans se voir banni et diabolisé avec un acharnement sans limites.

                      Rayer Israël de la carte, voilà le plus grand intox de ces derniers temps :

                      La Citation Réelle

                      Qu’a vraiment dit Ahmadinejad ? Pour citer précisément ses mots en persan :

                      « Imam ghoft een rezhim-e ishghalgar-e qods bayad az safheh-ye ruzgar mahv shaved ».

                      Ceci soulève une question : « que voulait-il donc vraiment « rayer de la carte » ? La réponse c’est : rien. Parce que le mot carte n’a jamais été utilisé. Le mot persan pour carte, « nagsheh », n’est contenu nulle part dans cette citation originale en persan, ou, de toute façon, nulle part dans son discours. La phrase occidentale « rayer » n’a elle non plus jamais été prononcée. Pourtant on veut nous faire croire que le président iranien a menacé de « rayer Israël de la carte », malgré qu’il n’ai jamais prononcé les mots « carte » et « rayer » ou même « Israël ».

                      La Preuve

                      La citation de sa totalité traduite directement en anglais :

                      « L’Imam a dit que ce régime occupant Jérusalem doit disparaître de la page du temps ».

                      Traduction mot à mot :

                      « Imam (Khomeiny) ghoft (a dit) een (ce) rezhim-e (régime) ishghalgar-e (occupant) qods (Jérusalem) bayad (doit) az safheh-ye ruzfgar (de la page du temps) mahv shavad (disparaître de). »

                      Ci-dessous la traduction entière du texte en persan, archivé sur le site web d’Ahmadinejad

                      http://www.president.ir/farsi/ahmadinejad/speeches/1384/aban-84/840804sahyonizm.htm

                      Le Discours et le Contexte

                      Tandis que le faux extrait « rayer de la carte » a été répété à l’infini sans vérification, le discours d’Ahmadinejad lui-même a été presque totalement ignoré. Etant donné l’importance mise sur le commentaire « carte », ce serait raisonnable de présenter ses mots dans leur contexte entier pour avoir une compréhension plus grande de sa position. En fait, en étudiant la totalité du texte, il y a une trajectoire claire logique qui conduit à son appel pour « un Monde sans Sionisme ». On peut ne pas être d’accord avec ce raisonnement, mais formuler des critiques n’est possible que si on connaît d’abord le raisonnement.

                      Dans son discours, Ahmadinejad reconnaît que de se débarrasser de l’emprise puissante des Etats-Unis sur la région via les sionistes peut sembler inimaginable pour certains, mais rappelle à l’auditoire que, comme Khomeiny l’a prédit, d’autres Empires qui semblaient invincibles ont disparu et maintenant n’existent seulement que dans les livres d’histoire. Puis il énumère la liste de 3 de ces types de régimes qui se sont effondrés, désagrégés ou disparus, tous ces 30 dernières années :

                      (1) Le Shah d’Iran - le monarque installé par les US

                      (2) l’Union Soviétique

                      (3) l’ancien ennemi juré de l’Iran, le dictateur Saddam Hussein.

                      Dans le premier et le troisième exemples, Ahmadinejad avant de les mentionner fait référence aux mots même de Khomeiny prédisant le démantèlement de ce régime particulier. Il concluait en se référant au souhait non réalisé de Khomeiny :

                      « L’Imam a dit que ce régime occupant Jérusalem doit disparaître de la page du temps. Cette déclaration est très sage. » C’est ce passage qui a été isolé, tordu et distordu de manière aussi connue. Par comparaison, il semble avoir appelé à un changement de régime et pas une guerre.

                      La propagande est l’ADM terrible de nos jours et celui qui détient les organes pour la diffuser est Roi, « Elu » de tous les Rois...


                      • Yves (---.---.15.126) 16 février 2007 17:51

                        Et on peut aussi rappeler la nouvelle magouille qui vient d’être révélée par un membre de la C.I.A. , ancien assistant de Codoleeza RICE , lorsqu’elle dirigeait le Conseil de sécurité ...
                        - ce membre de la C.I.A. ( Flynt LEVERETT ) déclarant que les plus hautes autorités d’IRAN avaient transmis , en mai 2003 , à la Maison Blanche , une proposition de détente très sérieuse ... qui a été ignorée par l’Administration BUSH ... http://fr.news.yahoo.com/15022007/290/polemique-aux-usa-sur-une-proposition-iranienne-de-detente.html


                      • Panama (---.---.198.59) 16 février 2007 17:06

                        Mieux vaut soutenir un état d’Israël démocratique qu’un état iranien national-islamiste.

                        L’obsession de Mahmoud Ahmadinejad de rayer Israël de la terre n’est qu’une gesticulation médiatique, une dialectique politicienne à destination des opinions publiques musulmanes.

                        Le problème, c’est qu’à force de dire qu’on va faire, il faut bien agir un jour sinon l’opinion publique ne vous suit plus : c’est pour celà qu’Mahmoud Ahmadinejad est dangereux !


                        • Glacis (---.---.65.6) 16 février 2007 17:57

                          @Panama

                          « Mieux vaut soutenir un état d’Israël démocratique »...

                          Bien sûr, bien sûr ! Ce terme répété à l’envi comme un slogan pour décrire Israël comme « la seule démocratie du Nouvel Orient ».

                          Ledit état qui n’a pas de constitution.

                          Ledit état qui est définie comme l’État du peuple juif , accordant des droits et des privilèges spéciaux à quiconque au monde qui est juif et désire vivre là, devant et avant les habitants arabes qui y vivent depuis longtemps.

                          Les non juifs subissent des restrictions en ce qui concerne la quantité de terres qu’ils peuvent acquérir, et où.

                          Etat théocratique ! Oui :

                          Le pouvoir des religieux prédominant jusqu’au Knesset, « La volonté divine est appliquée pour gouverner la nation » en plus d’Olmert, de Peretz et de Liberman...

                          De quelle démocratie parles-tu alors ?

                          « Il est question de reconnaître qu’il est très difficile, sinon impossible, d’être un « Etat juif et démocratique » » (Eric Hazan - Le Monde, 6 Septembre 2002)


                        • Plus robert que Redford (---.---.36.145) 16 février 2007 21:43

                          Tout à fait d’accord !

                          La preuve par les faits : Bush, obsédé par Saddam a gesticulé comme une bête, et à force de jouer les matamores, il a bel et bien envoyé ses boys pour y péter sa sale gueule d’arabe baassiste !

                          C’est bizarre pourtant.. Il a fait tout comme il avait dit, et il semblerait que son opinion publique ne le suive plus...

                          Esplique moi donc où c’est que j’ai tout faux... !


                        • Esteban Manchego Esteban Manchego 16 février 2007 19:21

                          Belle leçon de tolérance, en vérité !

                          Etre juif et critiquer la politique israëlienne, c’est de la « trahison » ???

                          Critiquer l’intervention américaine en Irak ça devrait être interdit ???

                          Je rêve... Il serait peut être temps de rappeler que nous sommes en démocratie et que chacun a le droit d’exprimer son opinion ! Même si ça ne fait pas plaisir à attendre. La liberté d’expression est à défendre, quel que soit la religion de celui qui l’attaque. Vous ne comprenez pas que c’est ce genre de comportement totalitaire (empêcher les autres d’exprimer une opinion dissonnante) ne fait que nourrir l’antisémitisme ?

                          PS : Au fait, on dit Cisjordanie, pas Judée-Samarie, (quand on se veut objectif il est vrai, ce qui n’est manifestement pas votre cas).


                          • Aram (---.---.218.190) 16 février 2007 19:30

                            A l’auteur,

                            L’article est trop tendancieux pour bien mériter le jugement défavorable que les visiteurs lui portent.

                            Israël, terre promise comme toujours , entend pérenniser son diktat sur les populations arabes et perses, pour y jouer au gendarme, grâce à la 4e République, frappée de cécité, qui lui avait indûment fourni les secrets de la bombe atomique.

                            Mais que lui et ses adeptes ne s’y trompent pas : l’Iran et d’autres pays de la région, pour peu qu’ils en aient vraiment la volonté, parviendront aussi à leur fin. C’est une simple question de temps, la technologie, y compris nucléaire, relevant désormais du domaine de l’universalité. L’un ou l’autre Etat voisin accédera inéluctablement, sinon par curiosité de tâter à ce symbole par quoi se caractérise la force du cercle fermé des puissances nucléaires, du moins par simple besoin de faire à son tour le coq, à la maîtrise de cette maudite bombe. Il faut dire aussi que ses possesseurs actuels s’estiment exagérément seuls autorisés à en détenir le secret et à la fabriquer à des centaines d’exemplaires.

                            Aussi, quoiqu’ils fasse, le monde juif fait donc fausse route de continuer à se mettre à dos l’ensemble des peuples assoiffés de paix et de justice qui ne cessent, par la voie la plus représentative et la plus légale, l’ONU, de revendiquer en vain les droits les plus élémentaires du peuple palestinien.


                            • ExSam (---.---.125.154) 16 février 2007 21:59

                              Apparemment le CRIF ne fait pas l’unanimité. Les voix juives dissidentes ont le culot de critiquer la politique d’Israel. Qu’en penserait le philosophe Léotard ?..

                              Union Juive Français pour la Paix (extrait de)

                              Ce 14 décembre, la Cour suprême d’Israël a donné raison aux forces armées israéliennes. Celles-ci ont le droit de cibler et de tuer les personnes que l’Etat juge indésirables. Depuis 5 ans, le Comité public contre la torture de Jérusalem et l’ancienne organisation palestinienne de défense des Droits de l’homme, Law, avaient introduit une procédure devant la Cour suprême, afin que celle-ci, au regard du droit international coutumier, se prononce pour l’interdiction des assassinats ciblés dans les territoires palestiniens occupés.

                              Venant, encore une fois, prouver à la face de la communauté internationale que l’Etat israélien se place hors de tout cadre juridique, hormis celui qu’il définit et qu’il juge applicable pour lui-même, la Cour suprême justifie les assassinats ciblés et leur donne un cadre opératoire « légal » reposant sur 4 points :

                              - vérifier que l’information soit précise et sûre à propos des activités terroristes de la cible

                              - essayer de trouver des moyens plus pacifiques avant de cibler un civil engagé directement dans des hostilités

                              - établir une enquête indépendante, après la liquidation, pour déterminer avec précision l’identification de la cible et les circonstances de la liquidation

                              - éviter que des civils ne soient touchés ; dans le cas contraire, il pourrait être envisagé des indemnités.

                              Or, dans le contexte de l’occupation des territoires palestiniens, les assassinats ciblés, au nombre de 399 depuis le début de la seconde Intifada, sont des crimes de guerre au regard de la 4e Convention de Genève, qui reste le droit applicable -ce que la cour de Justice avait redit et réaffirmé dans son avis à propos de la construction illégale du mur-. En tant que tels, ces crimes doivent être jugés soit par un tribunal ad hoc, soit par les tribunaux israéliens compétents afin de déterminer la responsabilité pénale individuelle des autorités ayant ordonné de tels crimes.

                              En prenant cette position, la Cour suprême de l’Etat israélien se met hors la loi internationale et nie, en même temps, son appartenance à la communauté internationale. Par cet acte, cette instance se rend responsable -par une négligence grave- de violations, également graves, de la 4e Convention. Elle essaie ainsi de faire passer des crimes de guerre en simples affaires de droit commun. De plus, elle garantie l’impunité des crimes internationaux, fait qui est aussi très grave.

                              L’Ujfp demande au gouvernement français d’user de son pouvoir pour faire entendre raison à l’Etat d’Israël et qu’il use de son statut de membre permanent au Conseil de Sécurité pour que des sanctions -ainsi qu’il est prévu par la Charte des Nations Unies- soient prises.

                              En niant les obligations qui incombent à un Etat, l’Etat israélien viole les normes impératives du droit humanitaire international,mais met aussi en péril la paix et la sécurité internationales.

                              Paris le 18 décembre 2006


                              • Godefroy de B (---.---.0.125) 16 février 2007 22:08

                                Grimpret, j’ai lu le dernier paragrapge de ton article et j’ai aimé. C’est pas si fréquent les rédacteurs d’Agoravox qui s’autorisent une position qui ne soit pas farouchement pro-palestinienne ou violemment anti-américaine. Vive les Chrétiens, vive la Chrétienté, vive le peuple Juif et vive Israel.


                                • Milla 17 février 2007 01:07

                                  @ l’auteur,

                                  Article très bien fait j’aime beaucoup cette ambiguité « l’Iran ne devait sous aucun prétexte disposer de la force nucléaire, tout en concédant la possibilité d’un nucléaire civil sous contrôle de la communauté internationale ». Quand au communautarisme, eh ! be ! je resterais neutre en la matière, le CRIF ne représente pas tous les juifs de France.. ni d’ailleurs...réflexion oblige...

                                  Milla smiley


                                  • (---.---.72.150) 17 février 2007 08:48

                                    Encore un article basé sur des mesonges. Le président iranien n’a jamais dit qu’il voulait rayer l’Etat d’Israël de la carte mais les sionistes de la carte, ce qui n’est pas la même chose. Cet article et les précédents, et ceux à venir du même goût, ne servent qu’a préparer un patron d’opinion, une évidence collective dont on ne saura plus d’où elle est venue mais qui sera là, conduisant tout naturellement le peuple français à accepter l’inacceptable et à payer pour des intérêts qui ne sont pas les siens.

                                    Cet article fait partie de la propagande du pouvoir juif au même titre que les caricatures de mahomet. Il est à ranger au rayon des artifices médiatiques avec la fiole de Collin Powell contenant une arme chimiques léthale préparée par Saddam dans sa cuisine. Ceci dit, il n’avait aucune gêne à la faire entrer au Conseil de Sécurité de l’ONU. Que ce serait-il passé si elle était tombée et s’était cassé ? Quand on prend les gens pour des cons autant le faire en grand n’est-ce-pas ?

                                    François Léotard est l’exemple même de ce que la France doit éviter. Alors qu’il était président (ou n°2) des Républicains Indépendants pendant la guerre israélo-arabeil a déclaré à la télé qu’il préférait l’Israël à la France. C’est son choix et je le respecte mais ce genre de personnages n’ont rien à faire dans les hautes sphères de la politique française. Qu’il aille se faire élire à Tel-Aviv.


                                    • non666 Non666 17 février 2007 10:28

                                      De toute façon, tant qu’on acceptera sur ce sol de France de voir culpabiliser les autochtones exprimant leur solidarité avec leur terre tout en autorisant toutes les minorités ethniques, raciales ou religieuse, a avoir des solidarités de meme type avec d’autres pays, il y aura un vrai probleme de fond.

                                      Notre solidarité gauloise ? C’est du racisme ! Leur solidarité juive ? Cela est juste et bon !

                                      Le fond du probleme est que les indigènes gaulois n’ont plus droit a la parole sur leur sol. Nous avons deja connu cela 3 fois dans notre Histoire. L’occupation romaine. L’invasion des francs et la domination de la « Noblesse » qui en est issue. L’occupation nazi.

                                      Aujourd’hui, notre seul tord est de tolerer ces chaines alors que nous sommes fondamentalement encore les dominants sur cette terre. Mais pour combien de temps ?

                                      Les memes qui montrent le Hamas et le Hezbollah du doigt defendent le betar, la LDJ et vont aux reunions des instances « representatives du » lobby juif. Les mouvements islamistes sont de dangeurex extremistes religieux alors que les mouvements juifs sont d’innocents club de philosophes, c’est bien connu.

                                      Quand arreterons ils de nous prendre pour des cons ? Quand auront nous des politiques qui oseront regardez ces faits en face ?


                                      • (---.---.46.231) 17 février 2007 10:41

                                        « descendant d’un ces six cent mille hommes à qui Dieu a parlé au Sinaï »

                                        Qui peut encore croire cela au XXIe siècle ?


                                        • Malkut Malkut 17 février 2007 13:32

                                          Des intégristes religieux.


                                        • Malkut Malkut 17 février 2007 13:31

                                          « Comme si les démantèlements dramatiques - et impopulaires - des colonies de Gaza et de Judée-Samarie n’avaient pas marqué la volonté de réforme des Israéliens... »

                                          La JUDEE-SAMARIE ! Le bon mot qu’utilisent nos amis négationnistes israéliens pour faire comme si ça ne s’appelait pas la Palestine. Comme si ça n’existait même pas, la Palestine.

                                          « le souvenir des communistes juifs déportés pendant la guerre. Tentative d’instrumentalisation fort maladroite »

                                          Ohhhh. smiley Y’en a qui instrumentaliserait des choses comme ça ?


                                          • Christophe (---.---.123.24) 18 février 2007 14:26

                                            Malkut (IP:xxx.x38.130.228) le 17 février 2007 à 13H31 nous dit : « Le bon mot qu’utilisent nos amis négationnistes israéliens ... »

                                            Je constate que les antisémites ne cherchent même plus à se cacher de nos jours.

                                            Malkut (IP:xxx.x38.130.228) le 17 février 2007 à 13H31, ne sachant manifestement pas de quoi il parle nous sort, fier de lui : « Comme si ça n’existait même pas, la Palestine »

                                            La Palestine désigne une région située entre la mer Méditerranée et le Jourdain, sur laquelle se trouve l’Etat d’Israël et les territoires dits « palestiniens » qui deviendront peut-être un jour un état que leurs dirigeants ont décidé d’appeler Palestine (d’où la confusion dans les esprits peu informés et surtout déjà prédisposés).

                                            Voila ce qu’en dit Wikipedia : « Palestine (dérivé du latin : Palestina, arabe : فلسطين Filastīn, hébreu : פלשתינה ) est une »région" du Proche-Orient, située entre la mer Méditerranée et le Jourdain. Les Juifs le nomment Eretz Israel et les Chrétiens Terre Sainte. Selon les époques, cette désignation correspond à une bande côtière plus étroite ou au contraire s’étend également au-delà du Jourdain. Elle est aujourd’hui principalement habitée par des Arabes et des Juifs et comprend l’État d’Israël et les « Territoires palestiniens ».

                                            Le terme « Palestine » a une longue histoire et a le plus souvent désigné une division administrative et/ou politique d’un empire, depuis l’époque romaine jusqu’à l’époque ottomane puis sous le mandat britannique, à l’exception notable de l’époque des Croisades pendant lesquelles cette « Terre sainte », qui a une place essentielle dans les trois grandes religions monothéistes, a été disputée pour sa signification religieuse. Pour le peuple juif, ce territoire est nommé « Eretz Israel » et est considéré comme un héritage biblique.

                                            Une partie de la population, d’origine arabe, qui habitait en Palestine avant le début du conflit israélo-arabe, a pris, dans l’histoire moderne, le nom de « peuple palestinien », en référence à cette appellation. L’autre partie est aujourd’hui israélienne, et comprend outre des Juifs, des Arabes, et parmi eux, des groupes de différentes confessions religieuses. « Palestine » est également destiné à devenir le nom de l’État qu’ils revendiquent."

                                            Quand on en sait si peu sur la question, on commence par s’informer et surtout on évite de raconter n’importe quoi !


                                          • Malkut Malkut 18 février 2007 15:29

                                            Les antisémites ne se cachent plus ?

                                            Qu’est ce que vous voulez que je réponde à ça ?

                                            Et qu’est ce qu’apporte votre brillant copier coller comme superbe démenti ? Au-delà de la preuve que vous êtes un crétin ?

                                            La Judée Samarie est un mot exclusivement utilisé par les sionistes (dont j’imagine ils essayent de propager l’usage) pour désigner la CISJORDANIE, ce que vous semblez ignorer puisque vous ne me le faite pas désobligeamment remarquer... bref...

                                            Du fait de l’existence de ce vocabulaire particulier et connoté (du fait des utilisateurs du dit vocable), ma remarque à tout son sens.


                                          • 666 (---.---.108.69) 18 février 2007 23:07

                                            Christophe

                                            Ton copié collé commence vraiment à sentir la moisissure même si tu n’arrêtes pas de l’aérer en le trimballant de fil en fil ! Il est en plus hyper usé.

                                            T’as pas autre chose de plus crédible comme propagande ?


                                          • Christophe (---.---.123.26) 18 février 2007 23:28

                                            « Et qu’est ce qu’apporte votre brillant copier coller comme superbe démenti ? Au-delà de la preuve que vous êtes un crétin ? »

                                            Si vous ne comprenez pas c’est que vous êtes encore plus ignare que je ne l’imaginais et je ne peux rien pour vous. Me traiter de crétin ou de ce que vous voulez n’y changera malheureusement rien pour vous. J’ai un peu fait le tour de vos commentaires sur ce forum, et ce n’est pas brillant, mon pauvre ami.

                                            Vous nous dites : « Le bon mot qu’utilisent nos amis négationnistes israéliens pour faire comme si ça ne s’appelait pas la Palestine. Comme si ça n’existait même pas, la Palestine. »

                                            Je vous explique ce qu’est la Palestine puisque vous n’en savez manifestement rien. Je persiste et signe, raconter n’importe quoi sur des forum, ne changera rien au fait que vous n’êtes qu’un ignare, raciste de surcroît.

                                            @666

                                            Je remettrais ce copier/coller qui vous fait tant de mal autant de fois que des ignares du genre de l’antisémite primaire et néanmoins ignare de service qui vous précède viendront déverser sur ce media citoyen les inepties qu’ils lisent sur leurs sites de désinformation.


                                          • Comunautarisme=chienlit (---.---.45.35) 17 février 2007 14:01

                                            • Cris (---.---.133.232) 17 février 2007 16:13

                                              Léotard, l’encornet : « L’encornet était le nom de code donné à François Léotard, par les services spéciaux français, lors de l’affaire de l’assassinat de la député d’extrême droite Yann PIAT, qui avait eu pour son malheur, le courage et la ténacité de dévoiler une énorme affaire de spoliation de biens nationaux dans le sud de la France (vente au privé - maffia - du terrain immense de la base militaire de Fréjus) »

                                              « Le CRIF est dirigé par Roger Cukierman, un ancien fondé de pouvoir de la banque d’affaire Rothschild, qui est l’une des principales banques d’affaire en France, avec celle centrale, maîtresse de tout : « Lazard ». »

                                              Lire la suite

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès