Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Free remporte une bataille : aux citoyens de mener la guerre (...)

Free remporte une bataille : aux citoyens de mener la guerre !

Avec l'arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile, les français découvrent avec stupeur l'énormité de l'escroquerie dont ils sont victimes, depuis quinze ans. Si tout le monde se réjouit aujourd'hui, personne ne pose la question qui fâche : comment pareille fripponerie a-t-elle été possible ?

Avec l'arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile, les français découvrent avec stupeur l'énormité de l'escroquerie dont ils sont victimes, depuis quinze ans. La réalité brute leur saute aux yeux, et ce qu'elle révèle est cruel : depuis tout ce temps, chacun d'entre nous versâmes une dîme de plusieurs dizaines / centaines d'euros à son opérateur téléphonique, tous les ans.

Le calcul est facile : des dizaines de milliards d'euros ont été prélevés sur la richesses nationale par des intérêts privés, sans raison légitime.


Comment un tel détournement a-t-il été possible ?

Prenons un peu de hauteur, l'espace d'une minute, et observons la situation de pays voisins.

Les pays du nord de l'Europe connaissent depuis toujours les tarifs proposés par Free. Ce qui est un miracle chez nous est une évidence chez eux. Il se trouve que ces pays sont aussi, par ailleurs, des démocraties exemplaires. Or la mise en place d'un nouveau marché basé sur la concurrence est de la responsabilité de l'Etat, et la démocratie se définit précisément par le rapport entre l'intérêt des citoyens et l'action de l'Etat.

A l'inverse, dans les pays du Maghreb qui ont été touchés par le Printemps arabe, la fausse liberté d'entreprendre conjuguée aux monopoles de fait était la règle. Il se trouve aussi que ces pays étaient gouvernés par des dictatures. Comme partout l'Etat était responsable de la mise en place et de l'organisation des marchés. Mais dans leur cas, l'Etat ne défendait jamais la volonté des citoyens. Le pouvoir était toujours au service de quelques intérêts privés.

On peut donc supposer qu'il existe un lien entre l'illégitimité des profits privés et le degré de démocratie d'un régime.


Revenons à la France.

Trois opérateurs ont reçu le monopole de la téléphonie mobile :
- L'opérateur historique
- Une compagnie générale des eaux qui travaille avec l'Etat tous les jours. Cette société possède le plus grand réseau médiatique proche de la gauche de gouvernement (Groupe Canal+)
- Un grand constructeur du bâtiment qui travaille avec l'Etat tous les jours. Cette société possède le plus grand réseau médiatique proche de la droite de gouvernement (Groupe TF1)

Comme pour tout lecteur d'AgoraVox votre intelligence est particulièrement affutée. C'est pourquoi vous devinez où je veux en venir : certaines grandes entreprises dépendent des commandes de l'État ou des décrets gouvernementaux et ces grandes entreprises investissent massivement dans les média. Ainsi se prémunissent-ils contre toute décision politique défavorable en achetant la possibilité de faire pression sur nos représentants. Car en effet, la plupart de nos élus tremblent de peur à la seule idée d'être interdit d'antenne par une grande chaîne. Et pour les lecteurs qui douteraient encore, savez-vous quel a été le premier acte de Xavier Niel avant de se lancer dans la téléphonie mobile ? Tic ... tac... tic... tac... La réponse est : acheter Le Monde ! Le journal le plus influent de France. On n'est jamais trop prudent.

Cette collusion des forces de l'argent et des puissances politiques explique en grande partie notre transformation en vaches à lait dans des secteurs entiers de l'économie, secteurs théoriquement soumis à la concurrence. C'est la raison pour laquelle l'État ne réagit pas ou si peu, d'autres influences ayant pris le dessus sur le peuple, le demos. Donc le problème n'est pas seulement économique, il est aussi et surtout démocratique. Il est nécessaire d'empêcher - par la loi - la mainmise sur les médias d'entreprises en contrat avec l'État. C'est la base de la base.

François Bayrou avait défendu cette idée avec force en 2007. Sur ce sujet comme sur d'autres il était seul à l'époque. Et pourtant, sur ce sujet également, il avait raison. Pourquoi n'entendait-on que lui sur ce sujet ? Tout simplement parce que la droite de gouvernement comme la gauche de gouvernement ont toutes deux intérêt à ce que ce système perdure. En effet, si les monopoles politiques soutiennent les monopoles industrielle... l'inverse est vrai aussi ! Jour après jours, en silence, se joue un énorme jeu de barbichette dont le perdant est, toujours, le citoyen.


Alors que faire ?

Par nature le monopole se renforce toujours, par le simple fait qu'il soit un monopole. Et si les forces politiques s'associent aux force de l'argent pour que rien ne change, alors la situation est bien difficile, en apparence. Mais sans le savoir nous avons, en France, une chance énorme : la constitution de la Vème République nous donne un pouvoir unique parmi les nations : la possibilité, tous les cinq ans, de renverser la table et de reconstituer le jeu selon notre volonté, la volonté du peuple. Il est vrai que jamais, depuis De Gaulle, les français n'ont osé hisser à la tête du pays un homme souhaitant faire sauter le monopole des partis et de libérer la politique de l'influence de l'argent. Pour autant, pourquoi en serions-nous incapables ?

Objectivement, seules trois personnes peuvent être élues en 2012. Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou (Marine Le Pen ne pouvant pas être élue au second tour).

Nous avons la responsabilité de choisir. Soit conforter le système des monopoles, en votant PS, UMP ou "contestataire". Ou bien renverser, pour de vrai, la table de jeu des partis institutionnels. Et enfin imposer des règles qui mettent citoyen au cœur de la politique. Vous sentez bien, au moins instinctivement, que cette révolution ne passera pas par les partis traditionnels. C'est justement cette troisième voie que se propose de construire François Bayrou.


C'est, avant tout, la collusion de l'argent et la politique qui a mis le feu aux pays arabes. Chez nous, en France, cette alliance contre-nature fait aussi des ravages. Mais chez nous, en France, pour peu que nous le voulions, que nous le décidions, que nous l'imposions, nous pouvons faire bouger les lignes.

Notre liberté de consommateur, bien sûr. Notre liberté de citoyen, surtout. La liberté est entre nos mains. A nous de nous en saisir.


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • ObjectifObjectif 12 janvier 2012 11:20

    Je n’ai encore jamais vu bayrou dire non, comment pourrait-il apprendre en quelques mois ?

    La seule a avoir tenu tête à nos pouvoirs officiels et occultes, c’est Eva Joly.

    Et c’est aussi la seule à avoir fait connaitre en France que 80% des crédits accordés par les 3 principales banques islandaises en faillite, avaient été accordés aux propriétaires des banques et à leurs amis. Elle a ainsi révélé la vraie source de financement des pouvoirs occultes en France et en Europe, mais aucun média n’a repris l’information. Etonnant, non ?

    Le plus étonnant est qu’elle soit encore vivante, en fait.


    • bdoume bdoume 12 janvier 2012 11:31

      « Objectivement, seules trois personnes peuvent être élues en 2012. Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou (Marine Le Pen ne pouvant pas être élue au second tour) »

      .
       Objectivement, Marine Le Pen est plus populaire que François Bayrou. De plus, son projet est plus complet et plus explcite. tout ceci est permetrait donc de « retourner la table » comme nous le souhaitons.


      • Agerate Turlupou 12 janvier 2012 11:42

        François Bayrou : 51%
        Marine Le Pen : 25%

        Classement des personnalités politiques


      • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 12 janvier 2012 12:38
        Résultats de sondages récents : CSA15/12/2011 ; Ifop 16/12/2011 ; OpinionWay-Fiducial 17/12/2011 ; OpinionWay-Fiducial 20/12/2011 ; Ifop 8/1/2012 :

        Marine Le Pen, née à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), 44 ans en août 2012, députée européenne, FN,
        http://www.marinelepen2012.fr/ 
        16 %, 20 %, 17 %, 16 %, 19 %

        François Bayrouné à Bordères (Pyrénées-Atlantiques), 61 ans en mai 2012, MoDem,
        http://www.bayrou.fr/ 
        11 %, 11 %, 11 %, 14 %, 12 %

      • Agerate Turlupou 12 janvier 2012 14:23

        @Senatus : Mais précisément, mon cher, nous parlions de popularité. Les chiffres que vous citez sont les intentions de vote du premiers tours. Vous parlez donc d’autre chose.

        Et puis vos chiffres ne sont pas contradictoires avec les miens. Marine Le Pen est à 15% ? 20% ? 25% ?

        Fort bien. Moi je dis qu’au second tour elle fera 25%. Elle ne sera pas élue.

        Nous sommes d’accord, donc.


      • Scual 12 janvier 2012 14:42

        Euh quand même il faut signaler que Bayrou n’aurait aucune influence ni de près ni de loin sur ce genre de pratique, bien au contraire.

        En tout cas je vais faire une révélation : Il n’y a pas que dans la téléphonie mobile !

        Et oui, il y a des tas de secteurs qui mériteraient qu’on se penche sur les marges colossales et abusives par rapport aux coûts ou aux investissements. Le problème étant que c’est très difficile d’y règlementer puisqu’il faudrait faire ça au cas par cas, ce qui explique que même un Front de Gauche sincère et bien intentionné ne propose rien sur la question... pourtant c’est bien dans la marge que se trouve la différence entre le commerce et l’escroquerie.

        En tout cas le mythe capitaliste libéral qui voudrait que c’est la concurrence qui obligerait les prix à baisser et les marges à se réduire a fait long feu. Il est pratiquement impossible d’empêcher les ententes entre concurrents.


        • appoline appoline 12 janvier 2012 19:58

          On s’est fait largement plumer avec france télécom du temps où elle détenait le monopole, les successeurs ne valent pas plus cher. 


          S’il y a un coup de balai, on va bien encore avoir une vague de suicides, au moins là, il y aura de quoi.

        • Agerate Turlupou 13 janvier 2012 13:36

          Nous sommes bien d’accord. La téléphonie n’est qu’un problème parmi d’autres. Et c’est bien pour ça que le problème se pose de façon plus large.

          Or, François Bayrou propose des solutions depuis longtemps.


        • Visourban Visourban 12 janvier 2012 14:55

          et oui free vient de faire une belle leçon de vrai concurrence !!! il faudrait la même chose dans les loyers !!! 50 % de pouvoir d’achat en plus un bon moyen pour faire de la relance ; alors les rentiers sa vous dits d’arrêter de spéculer et de détourner via les paradis fiscaux et de partager un peu ;; ; bande de salaud de riche

          http://www.jemecassechezfree.com/?

          http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/14384090


          • barbapapa barbapapa 12 janvier 2012 15:43

            La socialisation de l’économie et l’intervention massive de l’état sur le marché débouchent sur la suppression des libertés individuelles et nuit a la libre conccurence.

            Le pouvoir coercitif de l’État transforme toute question économique ou sociale en question politique.

            Nicolas hayeck Nobel d’économie....


            • Agerate Turlupou 12 janvier 2012 16:21

              Merci Barbapapa,

              Je ne me lancerai pas dans ce débat économique, ce n’est pas le sujet.

              Cependant je ne saurais trop vous conseiller de ne pas vous contenter de citations toutes faites. Plongez-vous dans la lecture des grands auteurs du libéralisme classique.

              Vous y apprendrez notamment qu’un vrai marché d’offre et demande, au sens libéral du terme, doit respecter un certain nombre de critères bien précis. Dans le cas contraire, le marché n’est pas libre.

              C’est le cas de la téléphonie mobile qui n’est pas un marché libre pour des raisons techniques.

              Dans ce cas précis, tout vrai libéral se doit de souhaiter l’intervention de l’Etat pour imposer des règles qui, seules, garantissent la concurrence.

              Si vous ditent le contraire (ce qui est votre droit), alors vous n’êtes pas libéral. Anarchiste, peut-être, mais pas libéral.


            • Eddy 12 janvier 2012 18:37

              Depuis quand un Prix Nobel sait quelque chose ?


            • barbapapa barbapapa 13 janvier 2012 13:52

               @Turlupou 

              Depuis déja 10ans, Madagascar a 5 opérateurs différents. Une île avec une diversité de relief. 
              Nous venons simplement d’en avoir un quatrième.
              La liberté du téléphone mobile a donc plus a voir avec des autorisations de liberté d’émettre que la technique.



            • Visourban Visourban 12 janvier 2012 16:05

              @ barbapapa ; te dis ce prix Nobel d’économie ( de L’école économique autrichienne, euh l’autriche c’est un paradis fiscal je crois NON !!! ))) sur les paradis fiscaux ??? et la spéculations j’aimerais bien savoir ; car pour moi ce qui veulent jouer leurs argent devrait allé la blanchir ave c la mafia dans les casino et non dans l’économie réel ; voilà tout !!! c’est trop facile c’est racourcies à la mort moi le nœud !!!
              http://www.alterinfo.net/L-ecole-economique-autrichienne_a50168.html

              Dans son livre « Economie de crise – une introduction à la finance du futur » (cf. Horizons et débats no 34 du 30/8/10), Nouriel Roubini et Stephen Mihm évoquent l’influ­ence qu’a exercée la pensée économique autrichienne. A côté des « keynésiens » et des « monétaristes », ils mentionnent également l’école économique autrichienne. Sur la plupart des questions relatives à la crise financière, ils s’opposent aux opinions dominantes des gouvernements et des banques centrales. Les « Autrichiens » sont peu connus des spécialistes comme du grand public. C’est pourquoi, dans le contexte de la crise financière, nous leur consacrons le présent article.

              voir cette video « La dette ou la vie ! » Éric Toussaint. là-bas-si-j’y-suis "


              • barbapapa barbapapa 13 janvier 2012 14:16

                A visourban

                Article très pédagogique.
                les plans de sauvetage des Etats ont empêché un assainissement en sauvant un grand nombre d’établissements dont le modèle s’était révélé mauvais et qui, selon les lois du marché, auraient dû disparaître. 
                L’école Autrichienne est bien supérieure. Domage que nous ne soyons gouvernés que par des keynésiens. 


              • al.terre.natif 12 janvier 2012 19:24

                Pourquoi Bayrou pourrait il passer au second tour et pas MLP ? Ils ne sont pas dans la même situation, mais une constante perdure : quelque soit la force du 3eme, il restera 3eme .... car notre modèle est ainsi fait, et cette collusion dont vous parlez entre Etat et entreprises (notamment médiatiques) empêchera quiconque de prendre la place de l’un des deux pions choisis.
                Allez donc voter pour votre 3eme favoris (ou même le 4eme, ou bien le 5eme ...), vous ne ferez que renforcer le poids de la victoire de l’un de nos deux pions.
                Vous parlez de libéralisme économique, et de la régulation que doit avoir l’état pour que le système fonctionne ... mais justement, c’est bien la raison des collisions entre secteur privé et secteur publique ! Si le libéralisme fonctionne, il permet à certains d’accumuler beaucoup d’argent ... et cet avec cet masse d’argent, quoi de plus naturel que de tenter d’en avoir encore plus... et donc quoi de plus naturel que de tenter d’avoir un gouvernement qui va dans ce sens ...

                Donc fatalement, (enfin, pour moi), le libéralisme conduit à la collusion entre privé et publique. Et plus l’économie est libérale, et plus la pression pour positionner ou maintenir des élus qui sont pour toujours plus de libéral est forte.

                Dans notre situation de crise, n’oubliez pas le pouvoir de la peur. Pour le moment, beaucoup sont dans la « confiance » dans le fait que les choses peuvent changer... et ils le resteront ... jusqu’à ce que le secteur privé appuie de tout son poids pour faire peur aux électeurs, et les fasse choisir le bon cheval (le leur).

                Avez vous déjà vu un numéro de prestidigitation ? Souvent, il s’agit en fait de manipulation de l’esprit. L’observateur croit avoir le choix, mais en fait il ne choisi que ce que le « magicien » à décidé auparavant. Nous sommes exactement dans la même situation, nous croyons avoir le choix, choisir le « moins pire », et en fait, nous choisirons toujours le candidat du magicien ...

                Certains me diront que ce magicien n’existe pas... et pourtant, qui ne croit pas à ce que nous martèle la télé, la radio, ... ? C’est derrière l’écran que ce trouve le magicien ... et derrière l’écran, nous retrouvons une partie des tentacules du monstre libéral, mais ça ... c’est un autre débat !


                • Agerate Turlupou 12 janvier 2012 19:56

                  Donc on ne peut rien faire ? On met la clef sous la porte ? Terminé ?

                  Je ne partage pas votre opinion. Pour peu que nous le voulions, que nous réfléchissions et que nous nous prenions en main, nous pouvons faire bouger les choses.

                  Pourquoi ce qui est possible dans les pays du nord serait impossible en France ? Ils ont la même culture européenne que nous, la même monnaie, le même système libéral modéré, les mêmes règles européennes, leurs élus sont des d’êtres humains perfectibles, comme chez nous. Pourtant chez eux, ça marche.

                  Donc nos problèmes ne viennent pas des étrangers. Les problèmes ne viennent pas de l’Europe. Ils ne viennent pas de l’euro. Ni des pauvres. Ni des riches.

                  Nos problèmes viennent de nous, et ce n’est qu’en faisant face que nous nous en sortirons, pas en baissant les bras.

                  Nous voulons changer les choses ? OK, alors quelle est la première chose à faire ?
                  Changer le fonctionnement à la tête de l’État ? Ok, alors faisons le.

                  Nous, citoyens, portons à la tête de l’État un homme qui a l’ambition de changer la pratique de notre démocratie.

                  Action.


                • al.terre.natif 13 janvier 2012 15:31

                  Donc on ne peut rien faire ? On met la clef sous la porte ? Terminé ?

                  => ah ben non, au contraire ! il faut agir, mais certainement pas en allant voter ... votez Bayrou, et il sera le 1er sinistre de Hollande ... votez MLP, et elle arrivera a placer quelques collaborateurs a l’assemblée, qui sait ! Mais en aucun cas les médias et le reste de la caste politique ne vous laissera en faire gagner un autre que les leurs (UMP PS). Vous ne croyez pas en leur pouvoir et vous pensez que le peuple est encore maître chez lui ? Et bien je ne peux que vous encourager à aller voter et être déçu...

                  Je ne partage pas votre opinion. Pour peu que nous le voulions, que nous réfléchissions et que nous nous prenions en main, nous pouvons faire bouger les choses.

                  Tiens, c’est étrange, moi je partage votre opinion. Oui, nous pouvons réfléchir, nous prendre en main et faire changer les choses... mais certainement pas en allant voter ! Changer les choses, que vous alliez voter où non, passe par des implication concrètes dans la vie politique :

                  - La première des implication est de se tenir au courant des lois votés (et pas en allant regarder ce que les médias veulent bien nous montrer comme lois !) 

                  - La seconde implication passe par des actions concrètes et très personnelles. Vous désirez une société où, par exemple, tout le monde peux manger a sa faim ? Et bien agissez dans ce sens avec vos moyens : trouver un bout de terre et plantez quelques légumes .... c’est beaucoup plus concret qu’un vulgaire bout de papier glissé dans une urne avant de retourner à une vie pleine d’attente ou de déception envers les politiques que nous aurons choisis !

                  Pourquoi ce qui est possible dans les pays du nord serait impossible en France ?

                  Oui c’est possible... mais pas aujourd’hui.... peut être en 2017 ? qui sais ! Commençons par changer notre manière de vivre la politique et nous pourrons certainement changer facilement de gouvernement !

                  Nos problèmes viennent de nous, et ce n’est qu’en faisant face que nous nous en sortirons, pas en baissant les bras.

                  Ahhh, nous sommes encore d’accords ! nous devons remonter nos manches et faire le boulot. Mais c’est se tromper de cible que de dire que voter est l’acte citoyen par excellence qui va nous permettre de changer notre pays ! L’action citoyenne passe par l’expression de la citoyenneté dans la vie de tous les jours, et non tous les 5 ans !

                  Nous, citoyens, portons à la tête de l’État un homme qui a l’ambition de changer la pratique de notre démocratie.

                  Oui oui, il y a ambition et ambition.... mais oui, ça serait top de trouver un homme qui veuille bien faire le boulot à notre place. Un homme qui accepte de changer les choses qui lui sont favorables, pour que nous ne soyons plus à ce point dénigrés. Bon, on cherche un héros en fait ? Un mec qui penses d’abord aux autres avant de penser à lui ! Ça existe encore ????

                  Alors, puisqu’on aborde ce sujet, JL Mélenchon (avec qui je ne suis pas d’accord sur tout et pour qui je ne penses pas voter non plus) est passé hier soir sur la 2, et il a dit quelque chose d’intéressant : « si je suis élu, je met en place une constituante pour refondre la constitution, passer à la 6ème république, et je rentre à la maison », autrement dit, le mec est là pour changer les choses et ne pas en profiter lui ! C’est le seul qui annonce (bon, je ne suis pas complètement naïf, rien ne dit qu’il le fera), les autres trouvant normal de garder le système en place (avec des modifications), pour pouvoir en profiter pendant 5 ans ...

                  Action.

                  Vous avez oublié Moteur ! avant .... et c’est dommage, car en allant voter, vous faites tourner ce moteur pour que les politiques élus jouent eux même l’action ... et ne vous laisse que vos yeux de spectateur pour pleurer ! smiley


                • Abou Antoun Abou Antoun 12 janvier 2012 20:20

                  Quelques pieuvres (seulement à titre d’exemple) :
                  Veolia
                  Vinci
                  Bolloré
                  Bouygues
                  C’est tendance, toutes investissent peu ou prou dans les médias ou les télécommunications, car il est évident que pour pouvoir continuer le business-as-usual il faut contrôler l’opinion.
                  Le lien avec le pouvoir est évident Sarkozy est chez lui sur tout yacht Bolloré.
                  Sarkozy-Bouygues
                  Sarkozy-Bolloré
                  Sarkozy-Vinci
                  Sarkozy-Veolia
                  Un pied dans les médias, un pied à l’Élysée et tout est verrouillé.
                  Ce qui explique qu’en France l’expression libre n’existe pratiquement plus, grâce à l’autocensure on n’a plus que du ’politiquement correct’.
                  Les cartels, états dans l’état, voilà ce qui met la démocratie en danger. L’intérêt national se confond avec leurs intérêts particuliers.
                  Curieusement il n’existe pas de fiche wiki en français sur les cartels
                  Le Net reste un espace d’expression libre jusqu’à quand ?
                   


                  • mahatma mahatma 12 janvier 2012 20:36

                    billet amusant :
                    Comment Free Mobile a pourri mes relations avec SFR, Bouygues et Orange
                    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/230515-comment-free-mobile-a-pourri-mes-relations-avec-sfr-bouygues-et-orange.html


                    • ykpaiha ykpaiha 12 janvier 2012 22:52

                      je cite :
                      "Objectivement, seules trois personnes peuvent être élues en 2012. Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou (Marine Le Pen ne pouvant pas être élue au second tour)."

                      Est on sur qu’il y aura un second tour ?
                      http://www.2012-presidentielles.com/
                      http://www.sondage2012.com/
                      ...
                      Quand a Niel il a tout compris, a nous de nous faire entendre.


                      • utopistebio utopistebio 12 janvier 2012 23:49

                        Turlupou vous roulez pour Bayrou... ?, Bayrou qui rencontre Sarko souvent et en « catimini », il a vôté presque toutes les lois « scélérates dpuis des »décénies« ... !annoncez la couleur, c’est mieux que M.L.P mais beaucoup moins bien que Jean Luc Mélanchon... ! , très bon ce soir sur Antenne2, malgrè les larbins du »petit« Pujadas et son équipe de bras cassés de »larbins« à la botte du nabot... ! Mélanchon lui qui propose une »constituante« légitime, il est temps de rendre le pouvoir au »peuple« ... !, partager avec le peuple légitimemnet, virer le bouclier fiscal »honteux« ... ! etc...vite vite une constituante afin d’éviter une »révolution" sanglante... !


                        • Vipère Vipère 13 janvier 2012 00:13

                           Mélenchon a très bien défendu la classe populaire ce soir sur l’A2 ! Le Parti Socialiste et ses caciques , « la Gauche autoproclamée » apparaissent tels qu’ils sont et ont toujours été, des imposteurs du socialisme !
                           


                          • bert bert 13 janvier 2012 00:59

                            ahahaha mélanchonfrenchcornichonroblochonfrancmachon

                            ma mère m’a dit de me taire et de l’écouter smiley

                          • Sacotin Sacotin 13 janvier 2012 00:42

                            Je suis d’accord avec l’analyse de l’auteur sur la collusion des dits protagonistes avec l’état, mais terminer par VOTER BAYROU est un peu fort de café. 

                            En fait, vous vous servez de la nouvelle free mobile pour faire votre propagande électorale, c’est tout.

                            • Agerate Turlupou 13 janvier 2012 11:05

                              Cher Sacotin,

                              Vous avez raison. J’utilise un fait d’actualité pour parler d’un problème général. Il se trouve que cela fait très longtemps que j’explique aux gens la situation de collusion entre les monopoles privés et les monopoles politiques. Mais en temps normal, ce sujet est malheureusement virtuel pour nos concitoyens.

                              Aujourd’hui que l’actualité rend cette vérité indiscutable, j’ai la faiblesse de penser que je suis légitime pour en parler, au moins autant que je l’étais hier.

                              A propos du mot propagande, sachez qu’il me blesse. Je ne suis qu’un simple citoyen - comme vous j’imagine - qui s’intéresse à l’avenir de son pays et à la démocratie. Je veux que les choses changent et je partage un raisonnement que je pense relativement rationnel. Et je suis ouvert à toute critique sur le fond et à toute idée complémentaire.

                              J’apprécierai qu’on respecte cette démarche.

                              Pour peu qu’elles portent sur le fond, j’écouterai toutes vos remarques avec intérêt.


                            • le-Joker le-Joker 13 janvier 2012 11:01

                              Ah ben nous voilà sauvés, on a au moins le choix de choisir sans contrainte les candidats éligibles, si c’est pas beau la démocratie quand elle n’a qu’un oeil.


                              • soubise 14 janvier 2012 13:09

                                La téléphonie mobile.
                                les fournisseurs d’accès internet.
                                L’électricité.
                                le gaz ( une honte).
                                L’eau.
                                Les autoroutes.Etc...Etc.
                                Il y en a des encul.... de foule.

                                Les fourches et les pics.


                                • utopistebio utopistebio 22 janvier 2012 16:04

                                  Bonjour,
                                  bddoume à écrit
                                  Par bdoume (xxx.xxx.xxx.40) 12 janvier 11:31

                                  "Objectivement, seules trois personnes peuvent être élues en 2012. Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou (Marine Le Pen ne pouvant pas être élue au second tour)"

                                  . Objectivement, Marine Le Pen est plus populaire que François Bayrou. De plus, son projet est plus complet et plus explcite. tout ceci est permetrait donc de « retourner la table » comme nous le souhaitons.

                                  ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                  Réponse ci-dessous :

                                  Salut bdoune...vous écrivez comme « nous le souhaitons...erreur c’est comme »vous le souhaitez« ...les Français ne veulent pas d’intégriste, les chemises noires pour rester »gentil« au pouvoir... !-les anciens qui ont connu 1939/1945 savent de quel côté etaient les »collabos« même dans la police qui ont rempli les trains Français de »Juifs, Tsigane, Pédérastes etc..., le pire avoir « gazé » des femmes et des enfants et trouver en FRANCE des « collabo » complice activement...donc ces gens là « nous n’en voulons pas... !

                                  Alors le F.N c’est la HONTE pour le Français »gentils, équitables, légitimistes, respectueux de l’autre et de ses différences qui enrichisent tout le monde, le mixage des culture est très formateur pour les citoyens « libre » et pas "RACISTE3....

                                  respect et Salutations à toutes les lectrices et lecteurs d’AGORAVOX-22/01/2012-16h02

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Agerate

Agerate
Voir ses articles







Palmarès