Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Générosité

Générosité

JPEG - 23.1 ko
Inégalités dans le monde ...

Que nous pouvons être ridicules, grotesques et vaniteux ! Faire la guerre pour conclure la paix et pleurer des larmes de crocodiles sur les misères dans le monde. Nous créons des institutions pour lutter contre la faim et récoltons des dons – dont, au passage, nous savons pertinemment que le plus souvent, ils ne parviennent pas à leurs destinataires- le tout sous une forêt de micros et de caméras à seule fin d’étaler notre générosité... 

 
L’occident aura dépouillé les populations d’une grande partie de leurs biens sur cette planète, ruinant l'existence de milliards d'hommes, de femmes et d’enfants. Souvent au nom de religions ou d’idéologies ethnocentristes, nous n’avons su que piller, martyriser et tuer.
 
 
Nous avons déboisé à tout va et sans vergogne la forêt nourricière d'une multitude de peuples, expropriant à bras raccourcis pour nous approprier des sols et sous-sols riches en minerais de toute sorte. Aujourd’hui nous organisons un service après-vente pour, en réalité, maintenir ces pays spoliés dans le giron de l’occident, en se donnant l’illusion de se racheter une (bonne) conscience. La voracité de l'occident en matière d'enrichissement et de recherche de pouvoir, s'est élaborée et se perpétue sur le dos des autochtones éparpillés sur les cinq continents de notre planète. Ces derniers sont contraints de mendier les quelques miettes indispensables à leur survie, à ceux qui les ont chassés de leurs terres. Beaucoup de peuples vivant en autarcie dans leurs environnements respectifs, que nous considérions primitifs, se révèlent l'être beaucoup moins que nous le pensions. Ils vivent en étroite harmonie avec la nature, la respectant en ne prélevant que le stricte nécessaire à leur consommation du moment et laissent le temps à la nature de se régénérer. Ils représentent dans beaucoup de domaines l’équilibre du présent.

Par contre nous, les bâtisseurs de cathédrales, hissant notre arrogance à la hauteur des flèches de clochers d’églises, nous avons mis, par notre suffisance et par notre vanité, la planète en coupe réglée.

JPEG - 44.8 ko
Inégalités en Afrique du sud

Nous empruntions la parole des dieux pour exterminer sans états d’âme tous ceux qui ne voulaient pas suivre la ligne évangélique imposée par les (potentiellement) pédérastes ecclésiastiques du cru. Nous nous comportions comme des intégristes de la pire espèce, à l’image de ceux pratiquant le djihad Islamique d’aujourd’hui.

Notre soif de conquête et notre besoin de dominer, de s’approprier et de posséder les biens d’autrui, nous ont amené à soumettre, à détruire, à voler et par conséquent à mettre à mal des continents entiers. Sans complexes nous aimerions pouvoir continuer à afficher notre suffisance, nos certitudes et notre supériorité loin à la ronde, mais voilà…la situation n’est plus la même. Le monde change !


Le descendant des martyrs d’autrefois relève la tête et présente aujourd’hui une addition contraignante. Nos anciens colonisés, peut-être en réponse inconsciente aux exactions du passé, nous colonisent à leur tour. Il y a là un inévitable mais pourtant prévisible retour de bâton. Et cela nous fait réagir d’une manière disproportionnée, confrontés que nous sommes à nos démons de haine et de rejet. Lorsque nos pères ou grand-pères envahissaient un territoire, ils ne se posaient pas de questions. Si la tribu, le peuple à soumettre s’opposait aux méthodes employées, ils étaient tués ou, au mieux, emprisonnés. Notre vanité, notre certitude d’être au-dessus des autres nous poussent à la condescendance, et nous incitent à croire que les autres sont à notre service. Nous avons passés par l'épée, durant des siècles, les hommes, les femmes et les enfants que nous découvrions au hasard des expéditions organisées par les Rois, les Princes ou de riches marchands de biens. Qui plus est, nous les avons également soumis par l'esprit en permettant à l’église de les évangéliser à tout va. Une autre manière de les dépouiller de leurs richesses.

JPEG - 63.2 ko
La conquête par les croisades ...

Nous avons massacrés au nom de Dieu et nous nous étonnons que certaines populations nous demandent des comptes à travers leur descendance. Depuis nous n’avons eu cesse d’entretenir massacres, tortures et viols pour le plaisir de quelque gouvernement corrompu ou dictateur d’opérette. Une multiplication d’holocaustes auxquels l’occident a volontairement tourné le dos et qui sont tous restés impunis. Et ce n’est pas fini…

En mille neuf cent quarante-cinq, larme à l’œil, nous disions : « Plus jamais cela » or nous continuons de plus belle à massacrer en rond pour des motifs imbéciles liés à nos égoïsmes, à nos désirs de puissance, par convoitise ou par esprit de lucre.


Mille sept cents quatre-vingt-neuf, c’est l’année où un peuple a décidé de prendre son destin en main. Cet événement n’est pas si loin de nous et l'aveuglement des petits potentats, cette poignée de caciques qui détiennent le 60% des richesses de notre planète, seraient bien inspirés de s’en souvenir et de rester sur leurs gardes. Le jour où les laissés pour compte, dos au mur, n'auront plus rien à perdre et se mettront en mouvement, ces indécents seront les premiers à mordre la poussière. Le politiquement correct ne sera alors plus à l’ordre du jour.

 
 
 
NB.
Et maintenant ? Le moment serait-il venu de nous libérer de nos entraves ?

Le moment serait-il venu de mettre nos exigences du « toujours plus » sous le boisseau ? Serions-nous capables de donner une chance au genre humain, de distribuer plus équitablement les biens offerts par notre planète. Sommes nous enfin prêts à instaurer une morale universelle ou, pour le moins, y tendre ? Il est difficile de ne pas succomber au pessimisme en constatant que l'homme d’aujourd’hui ne dispose plus du recul nécessaire pour appréhender la réalité du fonctionnement de la société dans laquelle il vit. La situation générale et par conséquent la sienne, faute de perspectives, ne suggèrent que voies sans issues. Cette situation non maîtrisée et affolante démoralise le plus grand nombre et pousse l'individu à la déresponsabilisation. L'épée de Damoclès que la société mutante brandit au dessus de nos têtes n’engendre qu'angoisses, craintes et découragements.

Il est de plus en plus difficile de se faire une opinion, tant l’évolution de notre société est rapide et incohérente. Rapide aussi la détérioration de l’éthique politique. La corruption règne en maître a tous les échelons, renforçant le pouvoir de ceux qui l'ont au détriment des classes moyennes et des classes ouvrières. La perspective des lendemains qui chantent se met au soleil couchant et finira par disparaître complètement.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 22 mars 2014 10:25

    « Mille sept cents quatre-vingt-neuf, c’est l’année où un peuple a décidé de prendre son destin en main. »


    Et on sait pourquoi il a pas moufté quand Napoléon a pris le pouvoir, avant de se proclamer empereur ?

    «  Le jour où les laissés pour compte, dos au mur, n’auront plus rien à perdre et se mettront en mouvement, ces indécents seront les premiers à mordre la poussière. »

    Et pape François dirait que, comme les mafieux, ils iront en enfer s’ils ne se convertissent pas smiley

    « Il est de plus en plus difficile de se faire une opinion... »

    Mais dites-vous bien que ce n’est pas obligatoire. Il y a un tas de choses, à commencer par le 11.09 et à finir, provisoirement, par le 777 de Malaysia Airlines, à propos desquelles je n’ai pas la moindre opinion et je ne cherche même pas à m’en faire une. 

    • howahkan howahkan Hotah 22 mars 2014 11:30

      Dans les méandres profonds..... ,(((( ignorés de nous mêmes, de nos cerveau, désolé de le dire mais c’est un sujet ignoré, y compris des psy, qui pensent que en « pensant », analysant ,etc l’accès à ce cerveau profond va se faire, ce qui est totalement faux, au mieux la pseudo science psy arrive juste a savoir quelques trucs superficiel pour manipuler les personnes qui sont superficielles...))))).....se cachent les VRAIS motifs profond de nos actions-réaction..
      Cela dit la superficialité à sa place vitale dans le moment pour la survie, le superficiel ayant la qualité vitale d’ être accessible ultra rapidement , quasi immédiatement devant toute situation de la vie dite courante ,mais elle est un handicap sérieux voir définitif et ultime dans le fait de vivre la vie, et non de la penser comme nous le faisons..

      Ce dont parle l’auteur , et qui doit être dit je trouve, prends sa source dans ces profondeurs de notre cerveau, derriere les massacres, le desir de faire mal, le vol, la destruction et tout le reste, il y a tout un cheminement qui est pour la plupart des humains totalement inconscient......Ignorant de nous mêmes nous sommes dit maitre Ioda..... !
      Le pire sans cesse renouvelé est une conséquences directe de cette ignorance....le seul vrai voyage sera en nous meme.............le sujet d’une vie, il est intarissable...

      Mais en gros, mentalement blessés, totalement frustrés, en souffrance, mécontent en permanence, haineux, avec comme un poids permanent qui devient de + en + insupportable, on ne va cependant jamais faire le voyage en soi même sauf exceptions...etc etc.....et là il n’y aura ni dieu, ni maitre, ni guru, ni prof.....ni rien de tel....par contre on peut partager de vraies experiences ou il ne s’agit plus de croire mais de faits qui se sont produits.....je suis mon prof et mon propre élève, en clair cela veut dire : démerde toi tout seul !!! La Nature nous a donné tous les outils, mais on ne les utilise plus....je dis plus car pour moi il y a longtemps les humains furent éveillés...........nous régressons globalement, tout en devenant de + en + performant sur un segment de la vie : les outils !!! dont la science, la science nouvelle religion pour certains,drogue puissante pour essayer d’oublier le réel...qui elle aussi n’est que un moyen,mais ne le sait pas....le moyen, l’outil n’a ps le sens, et tout ce que nous faisons au fond de nous même est la tentative de fuite impossible de soi même, de ce que la vie est, en essayant de lui substituer ce que « moi je » voudrais qu’elle soit...dans ce décalage entre ce que la vie est, et ce que « moi je » vux qu’elle soit, se situe tout le drame des humains,car dans ce decalage non seulement il n’y a pas de vie mais souffrance, que l’on reporte sur les autres.......par pure démence !!

      merci et salutations..


      • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 13:34

        Je suis pour la générosité intelligente et aussi celle du cœur...
        Cela veut dire que lorsque j’achète un paquet de café ? C’est tout con ? Mais à 10 ou 20 centime près ? Je privilégie une marque qui m’explique qu’elle fait vivre de petits producteurs réunis en coopératives, permettant a des gens de vivre plus dignement...
        Quant à celle du cœur ?
        Elle se fait en caché car j’applique bêtement l’évangile :

        « Quand tu fais l’aumône ? Ne fais pas sonner les trompettes devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifiés par les hommes ; en vérité je vous le dis, il ont reçus leurs récompenses. Pour toi quand tu fias l’aumône, que ta main droite ne sache pas ce que fait ta main gauche. »
        ( Matthieu 6_2)

        Merci

        Biduline







        • kitamissa kitamissa 22 mars 2014 19:14

          C’est un gag cet article dégoulinant de bons sentiments à deux balles ?


          Est-ce que l’on doit expier les soi-disant crimes des Occidentaux, c’est l’histoire de l’humanité, autres temps autres moeurs !!
          Il n’y aura jamais de lendemains qui chantent et autres utopies que celle du partage et de l’équité pour tous, la nature est ainsi faite, il y a les dominants et les dominés, c’est dans l’ordre des choses, et nous avons cette chance de bénéficier de tous les progrès que nous ont apporté nos aieux !!

          • howahkan howahkan Hotah 22 mars 2014 20:46

            je ne crois pas que ce soit un gag, tout le monde et loin de là n’est pas pervers, criminel et dément !


          • César Castique César Castique 22 mars 2014 23:07

            « ..in de là n’est pas pervers, criminel et dément ! »


            Non, non, bien sûr. Il y a aussi des décadents, des pleutres et des ethnomasochistes. 

            Autrement, ce serait trop beau.

          • claude-michel claude-michel 23 mars 2014 08:12

            En effet tous les monuments religieux sont là pour rappeler aux miséreux que « LEURS DIEUX » sont des hommes d’affaires pour gagner de l’argent...non pas pour les pauvres mais pour les riches..la preuve ils crèvent par milliards.. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès